France graphique de mars 2014

  • View
    224

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Découvrez France graphique N°333 paru en mars 2014

Text of France graphique de mars 2014

  • NUMERO 333 FVRIER-MARS 2014

    333GRAPH ISME / I PEX 2014 / NUMR IQUE

    Le triomphedu smart document

    IMPRIMS

    333 Couv_Mise en page 1 04/03/14 18:23 Page1

  • 333 Couv_Mise en page 1 04/03/14 18:23 Page2

  • 0378

    1618

    PAGES

    _333 FVRIER - MARS 2014

    SOMMAIRE

    DITO

    IMPRIBUZZvnements, nominations, rcompenses pour ne rien manquer de lactualit des arts graphiques

    LES CHIFFRES DE LIDEP

    IMPRISCOPELagenda pour vous aider organiser vos dplacements sur les salons franais et internationaux

    VNEMENTGraphisme Un fte pour rassembler la profession

    CHIFFRES CLEFS

    INVESTIRNumrique Llectrophotographie au servicede limpression demballagescologie Un support dinspiration japonaiseCodage Nouvelles couleurs pour grands caractresPlaques Des opportunits tendues pour le sans traitementEmballage Trouver le support le mieux adaptCouleur Toner particules finesFinition Un laminateur adapt au grand format Solutions La finition numrique : une source de valeur ajoute Adhsif Haro sur les mauvaises odeurs Nuancier Aider les donneurs dordres

    CRERLes langages de la typo La typo en forme et sous toutes ses formesPublicit sur lieu de vente Une ferie en orVux Par la barbe de limprimeur Packaging Une Chartreuse relooke Parfum Seconde peau Design Un S comme Solvay

    20

    2628

    34

    EN COUVERTURELe triomphe du smart document

    20

    38

    11

    3-5 Sommaire-_Mise en page 1 05/03/14 18:03 Page3

  • NUM

    3-5 Sommaire-_Mise en page 1 05/03/14 18:03 Page4

  • Revue dite par ETAIAntony Parc 2 10, place du Gnral-de-Gaulle BP 20156 92186 Antony CEDEX Tl. 0177929292 Directeur de la publication: Christophe Czajka Directeur du ple magazinesspcialistes: Pierre-Dominique Lucas Directeur de la rdaction: Henri Saporta Pour joindre vos correspondants, composez le 01 77 92, suivi des quatres chiffres entre parenthses Rdacteur en chef

    adjoint: Rodolphe Pailliez (96 05); rpailliez@infopro-digital.com Rdactrice: Bakhta Jomni (93 60); bjomni@infopro-digital.com Secrtaire de rdaction: David Jourdan (96 08) Directrice commerciale ple industrie, magazinesspcialistes: Patricia Raphel (96 58); praphel@infopro-digital.com Directeur de clientle: Jean-Guillaume Canuet (96 59); jgcanuet@infopro-digital.com Assistante: Martine Fourment (96 56); mfourment@infopro-digital.com Directeur studio magazines: Thierry Michel (96 30) Rdacteur graphiste:Maxime Perlemoine Conception graphique: Samourai.fr Directeur marketing, diffusion, abonnements: Jean-Baptiste Alline Diffusion et marketingclients: Laurence Vassor; lvassor@infopro-digital.com Promotion: Marie-Sophie Leprince; msleprince@infopro-digital.com Impression: Corlet imprimeur - ZI, route de Vire - BP 86 - 14110 Cond-sur-Noireau. Pour sabonner : abo@infopro-digital.com : 33(1) 77929914 du lundi au vendredi de 9 12 heures et de 14 17 heures (16 heures le vendredi) : 33(1) 77929815 : Infopro digital Service abonnements Antony Parc II BP 20156 92186 Antony CEDEX 1 an, France: 89 TTC (dont TVA 2,10 %) - tudiants, tranger: nous consulter Commission paritaire: 0714 T 81968 ISSN: 0015-9565 Dpt lgal : A parution SAS au capital de 47111184 Code APE 5814Z N SIRET 806420360 00117 Toute reproduction ou reprsentation intgrale ou partielle de la revue, par quelque procd que ce soit, est illicite et constitue une contrefaon. Ce numro est imprim sur Sappi MagnoTM Satin 200 g/m(couverture) et 115 g/m (pages intrieures). Sappi est notre producteur de papier, qui respecte les principes du dveloppement durable.

    ANTICIPER3 questions ... Philippe Mrer, directeur commercial de Clotre imprimeurs

    DOSSIERCross-mdiaImprimeurs et imprims sur de nouvelles bases

    INTERVIEWBenoit de la Bourdonnaye, prsident du Groupement pour le dveloppement de la lecture numrique :Lexistence dune version papier amliore la part de marchdu numrique

    REPORTAGEPrint OClock Le print lheure du Web

    REPORTAGEDynaprint Une histoire de fidlit

    GRERFiscalit Factures et mentions obligatoires

    INDEXEntreprises et institutions citesGlossaireListe des annonceurs

    44

    52

    56

    60

    65

    66

    SOMMAIRE05

    333NUM.NUMRO 333 / FVRIER-MARS 2014

    T O U S L E S E N J E U X D E L I M P R E S S I O NW W W. F R A N C E G R A P H I Q U E . C O M

    52

    _333 FVRIER - MARS 2014

    43

    3-5 Sommaire-_Mise en page 1 05/03/14 18:03 Page5

  • 6-7 Edito_Mise en page 1 04/03/14 17:38 Page6

  • DITO

    loccasion du salon Graphitec aumois de juin dernier et dans unditorial intitul Sauv par la fini-tion, nous nous interrogions desavoir si celle-ci ntait pas, en fin

    de compte, ce qui allait permettre au print deregagner des parts de march et de jouerplus largement la carte de la diffrenciation. Sur la forme qui est celle de limprim, ceconstat est toujours dactualit.Mais sur le fond, il est de plus en plus videntgalement que la chose imprime chre Franois Richaudeau doit aujourdhui releverde nouveaux dfis et que les oprations definition, dennoblissement ne suffisent pas(plus?) elles seules lui apporter de lavaleur ajoute.Pour nombre de spcialistes de la communi-cation en gnral et des industries graphiquesen particulier, la nouvelle carte jouer duprint se nomme cross-mdia. Loin dappauvrirle document imprim, la communicationcross-mdia ou multicanal est mme aucontraire de replacer celui-ci au cur du fais-ceau de diffusion des diffrents messages.Nous sommes toujours imprimeur maisnous cherchons avant tout nous distinguer,confiait un acteur du secteur prsent sur lapremire dition du salon Cross-MdiaPublishing au mois de janvier Paris, prsen-tant une solution de ralit augmente

    permettant, selon ses propres termes, desublimer limprim et le support papier .Les connexions entre print et nouveauxvecteurs de communication peuvent revtir,dsor mais, de nombreuses formes mais quitoutes visent une harmonisation des messa -ges. En perte de vitesse sur des marchs dits traditionnels, limprim ne peut que sortirgrandi de telles stratgies. Il convientaujourdhui dapprhender des solutions derupture, reconnat un fervent dfenseur dubeau livre qui ne peut, par consquent, tresuspect dallgeance au tout numrique ouau tout dmatrialis.Le dossier que nous consacrons dans cenumro quelques-unes des expriencesrelevant du cross-mdia illustre parfaitementla place que peut revendiquer et qui revientde fait limprim. la croise des chemins,celui-ci est mme de jouer le rle de plaquetournante autour de laquelle gravitent et parlaquelle transitent les nouveaux mdias.Pour accompagner au plus prs ce dfi et ces nouveaux enjeux, France Graphique adcid, compter de ce numro, de transfor-mer la base-line qui accompagne le titre de larevue. Tous les enjeux de limpression se mueen print au cur du cross-mdia.Loin dtre anecdotique, ce changemententend rendre compte dune mutation biendes gards, riche de promesses.

    LA CROISE DES CHEMINS

    DE RODOLPHE PAILLIEZ

    _333 FVRIER - MARS 2014

    DirectSmile

    07

    6-7 Edito_Mise en page 1 06/03/14 10:55 Page7

  • 08 IMPRIBUZZ

    _333 FVRIER - MARS 2014

    es responsables delAssociation techniquefranaise de flexogra-phie (ATF) avaient choisi,pour leur quinzime

    congrs annuel, le 12 dcembre2013 Marseille, un thme suscep ti -ble de mobiliser un trs grand nom-bre dacteurs photograveurs, impri-meurs et donneurs dordre : le bon tirer (BAT).La couleur constituant lun des l-ments du BAT, ce congrs a permis,en ouverture, la socit Stratgir un institut dtudes spcialis dansles problmatiques consommateuret shopper de souligner limpor-tance de la couleur dans la percep-tion des produits par les consomma-teurs et les clients des marques,princi palement dans les domainesde lalimentaire et du luxe.

    BAT COMME BON TESTER Lintervention dIsabelle Goisbault,directrice gnrale, et de Jean-Christophe Charrier, directeur, au

    sein de Stratgir, de lentit ToongaImage & Technology, a notammentpermis de rappeler combien lapercep tion des couleurs tait fonc-tion dun grand nombre de param-tres pouvant laltrer. Les interve-nants ont soulign lincidence sur lacouleur de la lumire blanche oujaune et de la nature des objets, deleur tat de surface. De son ct, le consommateur ou leclient nest pas non plus tranger cette bonne ou cette mauvaiseperception des couleurs. Notrecerveau interprte les couleurs enfonction du contexte, indique Jean-Christophe Charrier. Cest un vrita-ble convertisseur de donnes enimages. Mais notre cerveau visuelpeut se rvler fainant ou limit.Notre il nous joue des tours.Lerreur est humaine, la visionaussi. Sur le thme Doit-on croire ce quelon voit ? , les reprsentants deStratgir ont rappel combien lenvi-ronnement tait dterminant et

    influant sur la perception des cou-leurs . Cest ainsi, par exemple, quela perception est fortement lie auxcouleurs qui lentourent. Les condi-tions de tests consommateur etshopper que pratique Stratgir,notamment sur limpact de limplan-tation des packagings en linaires,revtent aussi un rle trs important.Un testeur de pack nest pas unimprimeur mais a besoin nan-moins de BAT, de bon tester , iro-nisent Isabelle Goisbault et Jean-Christophe Charrier.

    SATISFAIRE LE CLIENT ET LA MARQUEDeux tables rondes ont marqu cecongrs, permettant de dfinir, entreautres, les responsabilits des uns,des autres et les principaux objectifsdu BAT, voire, en amont, du bon graver (BAG).Jrme Gros, de lentreprise dephoto gra vu re Medialliance Graphic,rsume la problmatique : Il sagit la fois de veiller prserver lidentit

    CONGRS DE LASSOCIATION TECHNIQUE FRANAISE DE FLEXOGRAPHIE

    Packaging flexo : le bon

    L1. Jean-Pierre

    Bonnet, prsident

    de lAssociation

    technique franaise

    de flexographie