Grandir en situation transculturelle - .française - 44, boulevard Léopold II – 1080 Bruxelles

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Grandir en situation transculturelle - .française - 44, boulevard Léopold II – 1080 Bruxelles

  • Grandir en situation transculturelle

    Te

    mp

    s d

    ar

    r

    T

    le

    ct

    ur

    es Marie Rose Moro

    Temps darrt:

    Une collection de textes courts dans le domaine du dveloppement de lenfant et

    de ladolescent au sein de la famille et dans la socit. Une invitation marquer une

    pause dans la course du quotidien, partager des lectures en quipe, prolonger

    la rflexion par dautres textes.

    Coordination de laide aux victimes de maltraitancesecrtariat gnral

    ministre de la Communaut franaiseBd Lopold II, 44 1080 Bruxelles

    yapaka@yapaka.be

    mieux comprendre les enfants de migrants, les enfants de couples mixtes, les enfants adopts dans un autre pays que celui de leurs parents et dune manire gnrale tous ceux qui ont travers plusieurs langues ou plusieurs mondes. mieux comprendre aussi comment devenir parents en exil. Tels sont les objectifs de cet article de clinique transculturelle. sont analyss les diffrents ges, bbs, enfants dge scolaire et adolescents qui posent des questions spcifiques. sont proposs des lments thoriques, ducatifs et cliniques pour que la diversit de nos socits soit une chance et non un obstacle. Ces enfants doivent apprendre transformer leur vulnrabilit transculturelle en vritable mtissage cratif et moderne aussi bien lcole, lhpital que dans la socit.

    marie rose moro est professeur de psychiatrie de lenfant et de ladolescent l Universit paris descartes, chef de service de la maison de solenn-maison des adolescents de Cochin (paris) et du service de psychopathologie de lenfant et de ladolescent l Hpital avicenne (Bobigny, France), directrice de la revue transculturelle Lautre, Cliniques, Cultures et Socits.

  • Grandir en situation transculturelle

    Marie Rose Moro

  • Temps dArrt :

    Une collection de textes courts dans le domaine du dveloppement de lenfant et de ladolescent au sein de la famille et dans la socit. Une invitation marquer une pause dans la course du quotidien, partager des lectures en quipe, prolonger la rflexion par dautres textes Marie Rose Moro est professeur de psychiatrie de lenfant et de ladolescent l Universit Paris Descartes, chef de service de la Maison de Solenn-Maison des adolescents de Cochin (Paris) et du service de psychopathologie de lenfant et de ladolescent l Hpital Avicenne (Bobigny, France), Directrice de la revue trans-culturelle Lautre, Cliniques, Cultures et Socits.

    Fruit de la collaboration entre plusieurs administrations (Administration gnrale de lenseignement et de la recher-che scientifique, Direction gnrale de laide la jeunesse, Direction gnrale de la sant et ONE), la collection Temps dArrt est dite par la Coordination de lAide aux Victimes de Maltraitance. Chaque livre est dit 11.000 exemplaires et diffus gratuitement auprs des institutions de la Communaut franaise actives dans le domaine de lenfance et de la jeu-nesse. Les textes sont galement disponibles sur le site Internet www.yapaka.be

    Comit de pilotage : Jacqueline Bourdouxhe, Deborah Dewulf, Nathalie Ferrard, Ingrid Godeau, Louis Grippa, Franoise Guillaume, Grard Hansen, Franoise Hoornaert, Perrine Humblet, Magali Kremer, Cline Morel, Patricia Piron, Marie Thonon, Reine Vander Linden.

    Coordination : Vincent Magos assist de Delphine Cordier, Sandrine Hennebert, Diane Huppert, Philippe Jadin et Claire-Anne Sevrin.

    SommaireMille et une manires de se reprsenter les enfants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7

    Exemples de logiques culturelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11

    Les bbs et leurs parents : le dfi de la parentalit en exil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13

    Les enfants de migrants lcole, passer dune langue lautre et dun monde lautre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27

    Les adolescents : des constructions identitaires complexes . . . . . . . . . . . . .39

    Comment la vulnrabilit peut se transformer en crativit et en nouvelles comptences . . . . . . . . . . . .47

    Conduite tenir devant un enfant qui vient darriver en Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49

    Conduite tenir devant tout enfant de migrants . . . . . . . .52

    Rfrer en milieu psychiatrique ou en psychiatrie transculturelle ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57

    Bibliographie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .61

    Une initiative de la Communaut franaise.

    diteur responsable : Frdric Delcor - Ministre de la Communaut franaise - 44, boulevard Lopold II 1080 Bruxelles. Fvrier 2010

  • 4 5

    Dans nos consultations, nous recevons de plus en plus denfants de familles migrantes. Au gr des migrations internationales, les familles arrivent du Maghreb, dAfrique Noire, des pays dEurope du Sud, dAsie du Sud-Est, de Turquie, mais aussi dEurope de lEst, du Sri-Lanka Les motifs de consultations sont souvent multiples et intriqus: aux problmes somatiques des enfants, peuvent sajouter des dysfonctionnements psychiques indi-viduels et familiaux, des difficults dinscription dans la socit daccueil, des difficults des apprentis-sages scolaires, des difficults conomiques, des histoires de perscutions politiques dans le pays dorigine, et mme parfois les alas de laccueil en Europe, le rejet, le racisme Tous ces facteurs sentremlent pour un mme enfant, pour une mme famille. Il est souvent difficile de dfinir des causalits simples. Aux difficults de comprhen-sion linguistique, sajoutent des difficults parta-ger les reprsentations culturelles de la famille et accepter leurs manires de penser et de faire. Le travail quotidien avec les familles migrantes et leurs enfants nous apprend la force de ces manires de penser qui se mtissent avec celles dici et limpact du voyage migratoire, potentiellement traumatique, pour la famille et pour leurs enfants. Deux situations seront a priori distingues: lenfant nat au pays et fait lui-mme le voyage migratoire, ou lenfant nat dans le pays daccueil dans une famille migrante. La plupart des enfants qui nous consultent sont ns ici et sont appels grandir et rester ici cest

  • 6 7

    eux que je consacrerai la plus grande partie de ce texte dautres sont ns au pays et vont grandir ici, ce sont des enfants migrants, lon distinguera alors plusieurs situations en fonction de lge en fin de texte.

    Ainsi, si la socit fait des choix pour ses enfants qui se traduisent par des orientations sociales et politiques, il importe de dfendre ce dont les enfants et leurs parents ont besoin pour que cela puisse se reflter dans les choix collectifs qui les aide grandir le plus harmonieusement possible et trouver ce dont ils ont besoin. Ceci est dautant plus ncessaire que les enfants vivent des situations de vulnrabilit comme par exemple la situation transculturelle : na-tre et grandir dans un pays qui nest pas celui dans lequel vos parents ont grandi, parfois dans une autre langue, toujours dans dautres reprsentations des enfants et de leurs parents et dans dautres atten-tes. Do ces dernires annes, la naissance dans le monde dune vritable clinique transculturelle des enfants de migrants et de tous ceux qui, pour une raison ou une autre, traversent des structurations familiales diffrentes, des langues ou des mondes : les enfants de couples mixtes, les enfants ns dans un autre pays que celui de ceux qui les adoptent, les enfants confis loin, les enfants voyageurs Une clinique transculturelle qui se dveloppe beaucoup en Europe, au Canada et aux USA et qui a des consquences sur le travail social, ducatif ou sco-laire. Au-del, cette clinique nous permet de mieux comprendre et de mieux aider tous les enfants qui aujourdhui vivent dans des familles largies, spa-res, recomposes et qui donc doivent apprendre passer dune logique une autre, dune famille une autre, et qui par exemple y ctoient plusieurs femmes qui partagent la fonction maternelle ou plu-sieurs hommes qui partagent la fonction paternelle. La perspective transculturelle nous aide penser les manires de faire et dlever les enfants dans les socits contemporaines en changement.

    Mille et une manires de se reprsenter les enfants

    La manire dont on pense la nature de lenfant, ses besoins, ses attentes, ses maladies, les moda-lits de soins, les modes dapprentissage sont largement dtermins par la socit laquelle on appartient. Devereux (1968), le fondateur de lethnopsychanalyse qui va nous servir de base pour construire une perspective transculturelle, a largement contribu tablir ce fait dune grande importance pour tous ceux qui travaillent avec des enfants issus de familles dhorizons multiples. Son travail se nourrit des travaux danthropologues et de cliniciens ayant travaill dans les socits non occidentales. De plus, Devereux a longtemps t influenc par le culturalisme amricain dont Mead est une des reprsentantes. Pourtant, Devereux est le premier avoir propos une formalisation thorique, argumente tant au niveau psychanaly-tique quanthropologique, pour articuler de manire claire et prcise, dune part, les reprsentations de la nature de lenfant et, dautre part, leur manire dtre malades et dtre soigns Et cela, que la maladie soit somatique ou psychique car, dans les socits traditionnelles, on ne fait pas de diffrence nette entre ces deux niveaux, le corps et la psych sont intimement lis de mme que lindividu est intimement li son groupe dappartenance et la socit qui le porte.

    En 1968, Devereux faisait une confrence remarque o il tentait de dmontrer cet impact culturel et ses rpercussions cliniques. Ceci est maintenant une vidence pistmologique mais pas encore clinique. Lobjectif de ce texte

  • 8 9

    influence la pense psychologique gnrale des membres de la socit, de mme quelle joue sur les modalits de dveloppement et de soins de lenfant. De ces