Henri Sérandour

  • View
    216

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Henri Sérandour

  • Henri Srandour Prsident du CNOSF

    Souvenirs et tmoignages

  • Henri Srandour Prsident du CNOSF

  • Couverture : Henri Srandour sur le port du Pire lors des Jeux Olympiques en 2004.

    Cet ouvrage a t ralis lissue des quatre mandats dHenri Srandour la prsidence du Comit National Olympique et Sportif Franais (1993-2009).Il lui a t remis par ses amis et collaborateurs le 18 mai 2009, lors de la soire organise en son honneur la veille de lAssemble gnrale lective du CNOSF.Ce retour sur les seize annes de prsidence dHenri Srandour nest pas un compte-rendu exhaustif, mais la mise en relief dvnements marquants, allis des tmoignages damiti et de reconnaissance qui se veulent des repres de mmoire.

    Henri Srandour nayant pas t inform de la prparation de ce livre, ses citations sont puises dans un entretien ralis le 8 janvier 2009 dans le cadre du programme MMoS de sauvegarde de la mmoire du sport initi par lAcadmie Nationale Olympique Franaise (ANOF).Toutes les personnalits ayant accept de rpondre nos questions sont chaleureusement remercies, ainsi donc que lANOF pour son prcieux concours.

  • Henri Srandour Prsident du CNOSF

    Souvenirs et tmoignages

  • 7

    Cher Henri,

    Jaurais voulu tre avec vous ce 18 mai pour participer cet hommage.

    En vous, je salue le grand serviteur du sport. Aprs avoir brill dans les bassins nationaux et internationaux, vous continuez dans ladministra-tion sportive de haut niveau. Ces vingt dernires annes, vous avez su mettre vos convictions bien ancres au service de votre pays et du Mouvement Olympique, que ce soit comme prsident de la Fdration Franaise de natation, vice-prsident de la ligue europenne, membre du bureau de la Fdration Internationale ou encore, comme membre du comit excutif du Comit International des Jeux Mditerranens.

    Aujourdhui, aprs seize annes la prsidence du CNOSF, vous quittez votre fonction en laissant un bilan brillant du sport franais et son rayonnement au-del des frontires. Sous votre mandat, le CNOSF est devenu un partenaire efficace et respect, non seulement pour le CIO, mais galement pour toutes les autres composantes de notre mouvement.

    Cher Henri, pendant sept annes, le CIO a eu le privilge de vous compter parmi ses membres et de bnficier de toute votre exprience et votre savoir-faire de dirigeant sportif, notamment au sein de sa commission pour la culture et lducation Olympique.

    Merci pour ce long et exemplaire parcours dhomme au service du sport et de la jeunesse. Cher Henri, tous vos amis se joignent moi pour vous souhaiter de trs heureux lendemains.

    Merci beaucoup.

    Jacques RoggePrsident du Comit International Olympique

  • 8

  • 9

    Cher Henri,

    Jaurais t trs heureux dtre vos cts pour vivre cet instant en votre honneur. Je tiens vous exprimer, par ces quelques mots, ma plus sincre gratitude et ma reconnaissance pour tous les services extraordinaires que vous avez rendus au Mouvement Olympique et sportif au cours de ces 20 dernires annes.Que ce soit comme athlte puis comme dirigeant, durant toute votre vie, vous avez fait vtres les valeurs fondamentales du sport, qui sont le respect, la comprhension mutuelle, la tolrance, la solidarit et lamiti.Vous qui tes avant tout un homme du srail des CNO, les matres duvre du sport et de sa pratique par le plus grand nombre.Vous navez eu de cesse duvrer pour le dveloppement et la promotion du sport et en par-ticulier de votre sport, la natation, auprs de la jeunesse de votre pays, de votre continent et du monde.Que ce soit au sein de la Fdration Nationale de Natation, de la ligue europenne de natation, ou de la Fdration Internationale de Natation ou encore du Comit International des Jeux Mditerranens.Sans oublier non plus ces sept annes o le Comit International Olympique a eu le privilge de vous compter parmi ses membres.

    Cher Henri, pendant les 15 annes o vous avez prsid le CNOSF, vous vous tes attach au dveloppement du sport national, sa modernisation et sa pratique par la jeunesse, mais en faisant toujours trs attention dfendre les valeurs thiques du sport. Grce votre inlassable travail et celui de toute votre quipe, le sport franais a connu dexcellents rsultats sur la scne sportive internationale tant en sport individuel quen sport collectif. Le titre de champion olympique remport Beijing par lquipe masculine de handball en est la toute dernire et parfaite illustration. Ce succs est galement la preuve de la bonne relation entre le mouvement sportif et le gou-vernement.

    Encore merci Henri, pour cet exemplaire parcours dhomme au service du sport et de la jeunesse.

    Juan Antonio SamaranchPrsident dhonneur du Comit International Olympique

  • DHenri Srandour, je dirais quil est lhomme que tout le monde souhaite avoir comme ami et comme partenaire.

    Depuis 1981, Prsident de la FFN, nous avons vu la mutation de ce sport quil a ancr dans ce nouveau sicle avec toutes les adaptations ncessaires.

    Structures, fonctionnement, rapports avec les collectivits quil conseille sur chaque dossier jusqu son aboutissement et ceci, dans la chaleur, lhumour et lefficacit.

    Henri, cest lami des bons et des mauvais jours. Il est toujours l pour un soutien sans faille mme sil vous envoie au bout du monde, en dlgation o limprvisible vous attend ; Berlin en priode de crise, guerre des Malouines en Argentine, Solidarnosc en PologneIl est au bout du fil pour vous conseiller, vous soutenir. Il est le pilier de toute action accomplie avec lui.

    Cest un chef assumant ses responsabilits, agissant vite et efficacement pour que nageurs et encadrement soient labri de tous risques.

    Il est ferme quand les rsultats sont dcevants. Il pousse la reconqute des titres et mdailles. Qui ne connat Henri le Prsident, juste, quitable dont la chaleur et la convivialit font que la participation aux actions quil initie devient vite une complicit, un objectif et un cheminement commun sans faille.

    Je lai vu travailler avec acharnement et lucidit. Semer la confiance en cherchant le question-naire traditionnel, si Henri tait un livre, il serait le Petit Prince , un chanteur, Alain Barrire ou Georges Brassens, un texte, Tu seras et tu es un homme mon fils , une musique, une danse bretonne au pied des remparts de Saint Malo et une peinture, une aquarelle de Dago.

    Henri Srandour, un homme qui ne laisse personne indiffrent. Lami dont la prsence est pr-cieuse et dont le sourire et lhumour vous font aimer la vie et dont la prsence fait partie des moments heureux.

    Ton ct convivial et chaleureux pourrait te faire baptiser Josphine ange gardien par tous ceux qui ont partag un long chemin tes cts, mais pour tre tout fait sincre, ton ct Porthos a ce panache bien franais de Bretagne qui fait que lon peut te dire sans excs, Henri on taime, Henri, je le rpte, lhomme dont on est fier dtre lami et davoir chemin un long moment ct ct pour tous ceux qui ont eu cette chance.

    Que ce tmoignage te tienne chaud au cur les jours o on dsespre de ce monde dur o les valeurs seffilochent.

    Tu es la valeur sre qui nous fait croire la richesse humaine. Reste tel que tu es. On est heureux et fier dtre proche de toi.

    10

    30 ans avec Henri

    Arlette FrancoMaire de Canet-en-Roussillon (66)Dpute de la deuxime circonscription des Pyrnes-Orientales

  • Il est infiniment plus difficile de mexprimer en quelques phrases sur Henri Srandour, aprs un peu plus de trois dcennies de relations, que de les avoir tout naturellement partages avec lui.

    Jai dailleurs beaucoup de mal rapporter cette relation en terme de dure car il ne ma jamais sembl que nous ayons eu faire connaissance, mme si avec sept ans de diffrence dge, nous navons videmment pas commenc laventure du sport en mme temps. Nous navons pas non plus vcu les annes 1950 et 1960 de notre jeunesse sur le mme tempo.

    Je connaissais le nom dHenri Srandour, joueur de water-polo pass par le Bataillon de Join-ville : lorsque nous allions annuellement jouer Brest, il y avait toujours quelquun pour nous demander, nous les petits Parisiens, si nous connaissions leurs meilleurs joueurs notamment ceux du Cercle Paul Bert de Rennes.

    Nous les connaissions, bien sr et Henri tait de ceux l, cit en exemple par Maurice Laurent, le Patron du BJ justement, grand acclrateur de talents.

    Lorsquun nouveau vice-prsident de la FFN est arriv en 1977, les jeunes cadres techniques que nous tions, Patrice Prokop et moi, auprs de Grard Garoff, notre DTN et ami de toujours dHenri Srandour, nous nous sommes dits quil y aurait de lvolution dans lair.

    De fait, il y en a eu tous les niveaux de lorganisation et du dveloppement de la FFN. Tout paraissait simple : savoir, vouloir, pouvoir. Tout cela se jouait dans un mme lan ; on faisait quipe, on avait des convictions et Henri Srandour, lu prsident de la FFN en 1981, tait un des premiers croire avec Grard Garoff des projets de dveloppement dont nous discutions ensemble jusque dans le dtail et pour toutes les disciplines de la natation.

    Patrice Prokop est ensuite devenu le 4e DTN, succs, de la FFN, avant que je ne prenne la suite en numro impair pour poursuivre lvolution ncessaire, alors quHenri tait parti prsider le CNOSF. Il prenait la succession de Nelson Paillou pour lequel nous avions une grande considration.

    Jai rejoint Henri avec plaisir, huit ans aprs, pour huit annes particulirement enthousiasmantes.

    Cette volont de faire pour le mieux tous ensemble et dans le respect des personnes est certai-nement une des caractristiques de la manire dagir dHenri Srandour, aussi bien comme ducateur que comme dirigeant.

    Au cours de ces longues annes, tout na pas toujours t aussi simple que souhait. Il a souvent fallu monter au crneau comme le disait Henri Cela voulait dire, dfendre nos valeurs