Hors série Manche mag'

  • Published on
    23-Mar-2016

  • View
    220

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LAGRICULTURE A SON SALON ! La Manche au Salon International de lAgriculture de Paris, du 23 fvrier au 3 mars 2013

Transcript

<ul><li><p>Fvrier 2013</p><p>Le magazine du conseil gnral de la Manche</p><p>Portraitsp.5 10</p><p>Animationsp.11</p><p>Chiffres clsp.4</p><p>LAGRICULTURE A SON SALON !La Manche au Salon International de lAgriculture de Paris, du 23 fvrier au 3 mars 2013</p></li><li><p>Manche mag hors srie - Fvrier 2013</p><p>Sommaire</p><p>ditoLa Manche, la force de la ruralit</p><p>Interview de Rmi BailhachePrsident de la chambre d'agriculture de la Manche</p><p>Claudine LepetitUne figure du lait</p><p>Philippe Connefroy Un spcialiste de la mche et des jeunes pousses</p><p>Yvan Fourr Un leveur de porc la pointe</p><p>Alain Dauget La passion du cidre</p><p>Catherine Besselivre Lleveuse des prs-sals</p><p>Pascal Thvenin Le pcheur des Minquiers</p><p>Les animations </p><p>3</p><p>4</p><p>5</p><p>6</p><p>7</p><p>8</p><p>9</p><p>10</p><p>2</p><p>11</p><p>2</p><p>T V M A N C H E - V OT R E W E B T V</p><p>dans les coulisses de la nouvelle campagnede communication de la Manche au Salon</p><p>International de lAgriculture, en compagniede quelques-uns de ses protagonistes</p><p>gesticulants, sur </p><p>Retrouvez Pnlope</p><p>Fvrier 2013</p><p>LE MAGAZINE DU CONSEIL GNRAL DE LA MANCHE /Maison du Dpartement - 50050 Saint-L Cedex</p><p>Directeur de la publication : Jean-Franois Le GrandDirecteur de cabinet : Michel ChopinDirectrice de la communication : Catherine Cousin Rdactrice en chef : Lucile KerguenoRdaction : Jean-Christophe ColletOnt particip ce numro : Sandra Poulain-Stein, David LetortPhotographies : CG50 - David Daguier sauf mentionConception et ralisation : Libre coursImpression : Imaye GraphicDistribution : La Poste/MediapostTirage : 220 000 exemplaires</p><p>ISNN : 2101 - 8197 - Dpt lgal : mai 2009 </p><p>Contact Manche mag : Tl. : 02 33 055 550 Fax : 02 33 05 95 65 Courriel : manchemag@manche.fr</p><p>Ce magazine est disponible en braille et en CD audio. Pour obtenir l'une des deux versions, tlphonez l'association Donne-moi tes yeux au 01 47 05 40 30 ou envoyez un mail ladresse : donnemoitesyeux@wanadoo.fr</p><p>Lgende fentre de libert : Le tourteau doit son nom </p><p> la forme et aux couleurs de sa coquille, voquant la</p><p>tourte. Trs apprci pour sachair savoureuse, le crustac</p><p>brun chamois aux nuancesoranges est un habitu </p><p>des casiers manchois.</p><p>Retrouvez le Manche mag sur manche.mobi</p></li><li><p>Face un urbanisme parfoisgalopant, gardons lespritle besoin despace quilnous faut savoir prserverpour notre agriculture. LaManche est ntre, sa richesserside en ce que nous avonsde plus prcieux, sa terre, etla manire avec laquellenous lexploitons, nous latravaillons, nous la modelons.</p><p>Cette prise de conscience gnrale nous a amens signer, en fin danne 2012, une charte pour une gestion conome et partage de lespace rural . Toutest dit dans cet intitul : conome car cest uneressource qui, bien quimportante, reste limite. Partage car nombreux sont ceux qui y vivent ou qui en vivent,avec des attentes et des besoins diffrents. Ce territoire,nous devons anticiper son utilisation, le projeter dans letemps, limiter son morcellement. Notre territoire ruraldoit avant tout tre ddi son utilisation premire,celle de nourrir ses habitants. Cest peut-tre une visionpassiste diront certains, nous y voyons plutt unencouragement tenir un cap au regard de lvolutionde nos socits.</p><p>2012 a t lanne charnire de notre politique agricoledpartementale 2010-2014, nous nous tions engags lever 50 millions deuros en faveur de lagriculture aucours de cette priode, et nous tenons nos engagements.Nous poursuivons en particulier notre politique enfaveur des jeunes agriculteurs, ceux qui sinstallent.Cette orientation nous parat tre un levier parmi lesplus forts ; ils sont lagriculture de demain et en celanotre devoir est de les soutenir, de les accompagner. </p><p>Manche mag hors srie - Fvrier 20133</p><p>Ldito</p><p>Jean-Franois Le Grandprsident du conseil gnral de la Manche</p><p>Philippe Ripouteauconseiller gnral dlgu lagriculture, </p><p>aux ressources marines, la scurit sanitaire</p><p>La Manche, la force de la ruralit</p><p>par Jean-Franois Le Grand</p><p>et Philippe Ripouteau</p><p>Nous noublions pas non plus les travailleurs de la mer,ceux du littoral. Nous avons cette chance dans la Manchedavoir deux facettes, deux faades, qui donnent cettedouble lecture bleue et verte de nos paysages. Avec tousces professionnels qui font des produits de la mer lunedes marques de fabrique et de notorit de notredpartement.</p><p>Nous tenons saluer galement notre partenaireprivilgi sur les questions agricoles, la chambredagriculture de la Manche. Ensemble, nous travaillonsau quotidien pour ce que nous aimons rappeler tre lapremire conomie du dpartement.</p><p>Au fil des pages de ce Manche mag hors srie, noussaurons mettre en avant les filires de ceux qui cultivent,chacun leur manire, notre territoire. </p><p>Nous esprons vous croiser nombreux sur lespace Manche , lors du prochain Salon International delAgriculture Paris, pour notre dpartement qui cetteanne encore y sera producteur dinnovations !</p></li><li><p>Manche mag hors srie - Fvrier 20134</p><p>Interview...</p><p>L A M A N C H E , D PA R T E M E N T A G R I C O L E PA R E XC E L L E N C E</p><p>les domaines de la transformation et dela production.</p><p>Comment se concrtise votre action sur le terrain ? </p><p>Nous sommes les interlocuteursprivilgis des agriculteurs pour toutequestion pratique ou administrative. un autre niveau, la chambre s'impliquebeaucoup dans la recherche appliquepar sa station exprimentale de laBlanche maison ( Pont-Hbert) et lesrseaux de rfrence en levage,production vgtale et filires spci-fiques. Tout autant, elle est engagedans les tudes et les rflexionsprospectives, qui permettent la gestionet la construction de lavenir de notreterritoire agricole. En fait, nous faisonsde l'accompagnement individuel etcollectif. </p><p>La prsence de la Mancheau Salon International de l'Agriculture est-elle importante ? </p><p>Par la prsence du conseil gnral auSalon, les agriculteurs, les producteurset les leveurs voient la reconnaissancede leur travail. Ils ont la certitude queles lus et la collectivit sont leurscts pour soutenir leur secteur. LeSalon est aussi la reconnaissancenationale de l'excellence et du savoir-</p><p>La chambre dagriculture, porte-parole du monde agricole ?</p><p>tablissement public gr par des lusprofessionnels, son statut lui confreune position particulire parmi lesorganisations agricoles. Pour mener bien nos actions, les agriculteurs etpropritaires participent financirementau travers dun impt. Nous jouonsl'interface entre eux et les pouvoirspublics. Porte-parole de l'agriculture,la chambre intervient pour ses ressor-tissants dans tous les secteurs, tant auniveau de la mise en uvre de stratgiesagricoles que dans linnovation, dans</p><p>faire manchois. Tous les ans, nouscollectons des moissons de mdailles.Ce n'est pas un hasard !</p><p>Le public connat-il les produits manchois ? </p><p>L'image des produits manchois estassocie la Normandie. Ici, nousproduisons de la trs grande qualit.Notre mouton de pr-sal est bon, trsbon. Il l'est encore plus quand il estaccompagn par la crme d'Isigny etles carottes de Crances ! Aujourd'hui,notre production est reconnue partouten France. Nous sommes des faiseux ,mais malheureusement, nous ne savonspas toujours promouvoir nos produits.Nous sommes peut-tre un peu trop taiseux . </p><p>Par quoi passe lavenir de lagriculture ? </p><p>Par linnovation ! Nous avons parexemple tout intrt diversifier nosproductions et organiser des circuitsde proximit. Cest l que rsiderontnotre chance et notre valeur ajoutedans les annes venir.</p><p>Les chiffres cls delagriculture manchoise</p><p>462 000 ha de surfaces agricoles (77 % du territoire)</p><p>11 330 exploitations agricoles20 000 actifs agricoles36 000 emplois directs et indirects gnrs</p><p>10 000 emplois dans lindustrie agroalimentaire </p><p>un produit agricole dpartemental avoisinant </p><p>1 milliard deuros166 installations de jeunes agriculteurs en 2012</p><p>(PLUS DINFOS : Chambre d'agriculture de la Manche :avenue de Paris, 50009 Saint-L02 33 06 48 48 - manche.chambagri.fr</p><p> l'occasion du Salon, Rmi Bailhache, prsident de la chambre d'agriculture de la Manche, revient surles atouts de notre dpartement agricole et le dynamisme de ses acteurs. </p><p>Interview du prsident de la chambre d'agriculture</p><p> Rmi Bailhache </p></li><li><p>les agriculteurs et les raresbadauds. Cest une figurelocale , reconnat un pro-fessionnel.</p><p> deux pas de l, Saint-Aubin-du-Perron, ClaudineLepetit est la tte d'unchepte l de 35 vacheslaitires (220 000 litres delait par an). Je me suisinstalle avec mon mari le26 juillet 1975 . Presque40 ans plus tard, elle s'ensouvient comme si c'taithier. Aujourdhui, je neregrette pas du tout monchoix, bien au contraire .</p><p>Une vie de labeur</p><p>En revenant sur sa carrire,l'agricultrice jette un regardpresque nostalgique surses annes de labeur. Dumatin au soir, la fille d'agri-culteurs de Marigny soignaitses vaches, s'occupait de la</p><p>traite, tenait les registres et le cahiersanitaire. En femme courageuse, ellelevait galement ses trois enfants. Jene chmais pas. Je rentrais souventtard et ne comptais pas mes heures .</p><p>5Manche mag hors srie - Fvrier 2013</p><p>Du 23 fvrier au 3 mars prochain, elle devrait participer son dernier Salon de l'Agriculture. Claudine Lepetitpartira en effet bientt la retraite. Une page se tourne dans le monde agricole de Saint-Sauveur-Lendelin.</p><p>Claudine Lepetit, une figure du lait</p><p>Zoom sur...</p><p>La Manche prsente Paris </p><p>Lemploye de lanneLe manager P</p><p>hoto</p><p>s A</p><p>lice </p><p>Ber</p><p>tran</p><p>dan</p><p>de </p><p>Ber</p><p>tros</p><p> Alic</p><p>on de la Normandie - hall 7.2 - alle F - savillPAAernational de lon IntSal</p><p>managerLe </p><p>e Manche - Pand n 55 - espacton de la Normandie - hall 7.2 - alle F - svrier au 3 mardu 23 feAgriculture</p><p>employe de lanneLmanager</p><p>saillere de Vortaris Expo - Pe Manche - Ps 2013vrier au 3 mar</p><p>employe de lanne</p><p>essaill</p><p>os A</p><p>lic </p><p>Pho</p><p>t</p><p>e matin-l, elle assure le secrtariatdu comice agricole derrire lamairie de Saint-Sauveur-Lendelin.</p><p>Emmitoufle dans une grosse veste delaine, elle salue tout le monde, le maire,</p><p>C</p><p>(CONTACT : La Bedelire50490 Saint-Aubin-du-Perron02 33 46 70 22</p><p>Le lait en chiffresLa Manche dtient le record national du nombre de vaches laitires (232 000)et se place dans les premiers rangs en nombre dexploitations laitires(4 000) et en termes de production de lait (1,4 milliard de litres). Cette filire compte par ailleurs 3 575actifs permanents dont 900 salaris.</p><p>Aussi engage dans le milieu associatif,Claudine Lepetit est devenue bien vitela trsorire de la CUMA. C'est toujoursune charge de travail importante. Enrevanche, dans les coups durs, on ne sesent jamais seule. La solidarit paysanneest en action .Dans quelques temps, elle et son marilaisseront leur exploitation MathieuPpin, non sans un pincement aucur. La transition devrait se faire endouceur. Le jeune homme bnficied'un contrat de parrainage et d'aidesdpartementales l'installation. </p><p>Cherbourg-Octeville</p><p>Saint-L</p><p>Avranches</p></li><li><p>Connefroy a chang de cur demtier. Nous avons abandonnles cultures traditionnelles pournous spcialiser dans lessalades. Pour amliorer saproduction, l'agriculteur ainvesti dans un parc de serresde six hectares. Il consacregalement 10 hectares en pleinchamp aux jeunes pousses deroquette et d'pinard. Laterre lgre et filtrante et leclimat tempr du Cotentinsont des atouts favorables pournotre culture. </p><p>Une filire dynamique, cratrice d'emplois</p><p>Avec six salaris, PhilippeConnefroy fait de la mchetoute l'anne et les jeunespousses de mars octobre. Nous obissons un planningde semis tabli lavance en</p><p>fonction des ventes prvisionnelles.Tout est planifi et contractualis lasemaine. Notre devise, c'est vendre pourproduire .Rpondant la demande des marchs,le lgumier pratique une agricultureraisonne et certifie (1). Je suis aid</p><p>Depuis 35 ans, Philippe Connefroy n'a jamais hsit varier ses productions lgumires pour rpondre la demande. Il cultive en particulier aujourd'hui de la mche et des jeunes pousses.</p><p>Philippe Connefroy, un spcialiste de la mche et des jeunes pousses </p><p>La Manche prsente Paris </p><p>La nouvelle collectionLe crateur P</p><p>hoto</p><p>s A</p><p>lice </p><p>Ber</p><p>tran</p><p>dan</p><p>de </p><p>Ber</p><p>tros</p><p> Alic</p><p>on de la Normandie - hall 7.2 - alle F - savillPAAernational de lon IntSal</p><p>crateurLe </p><p>e Manche - Pand n 55 - espacton de la Normandie - hall 7.2 - alle F - svrier au 3 mardu 23 feAgriculture</p><p>nouvelle collectionLa crateur</p><p>saillere de Vortaris Expo - Pe Manche - Ps 2013vrier au 3 mar</p><p>nouvelle collection</p><p>essaill</p><p>os A</p><p>lic </p><p>Pho</p><p>t</p><p>(CONTACT : 1, route de la mer - 50340 Le Rozelphconnefroy@aol.com</p><p>Les lgumes en chiffresLa Manche est le 1er producteur franaisde poireaux (35 000 tonnes) et de navets(15 000 tonnes), le 2e pour le cleri-rave et la chicore-scarole, le 3e pour la carotte(66 000 tonnes), et le 4e pour le chou-fleuret le persil. Ces quantits reprsententenviron 10 15 % de la production nationale pour chaque lgume. Lactivitlgumire regroupe 600 marachers, quiemploient 450 salaris temps plein. </p><p>Manche mag hors srie - Fvrier 20136</p><p>Zoom sur...</p><p>ans le Nord-Cotentin, au Rozel,il a repris le flambeau familialvoil quelques annes dj. </p><p>l'origine, il cultivait essentiellementdes carottes, des pommes de terre, desc h o u x - f leur s , avec son pouseBernadette. Mais bien vite, Philippe</p><p>D</p><p>par notre cooprative AGRIAL, au seinde laquelle je suis trs impliqu . Avec lui, la production lgumire doittre diversifie, rentable et respecterle dveloppement durable. Un avispartag par Bernard Guillard, prsidentde l'organisation de producteurs delgumes. La force de notre filirerside dans la divers i t de nosproducteurs et de nos territoires . Deslgumes qui sont vendus aujourd'huipartout en France, sous les marquesPrimale, Vert-frais et Florette. (1) global-gap, leaf : rfrentiels de qualitdemands par les grandes et moyennes surfaces.</p><p>Cherbourg-Octeville</p><p>Saint-L</p><p>Avranches</p></li><li><p>Manche mag hors srie - Fvrier 20137</p><p>Dans le Mortainais, Saint-Clment-Rancoudray, Yvan Fourr lve des porcs depuis plus de 25 ans.Naisseur et engraisseur, il croit beaucoup au dveloppement de sa filire dans la Manche. </p><p>Yvan Fourr, un leveur de porc la pointe</p><p>Zoom sur...</p><p>La Manche prsente Paris </p><p>La dream teamLe coach P</p><p>hoto</p><p>s A</p><p>lice </p><p>Ber</p><p>tran</p><p>dan</p><p>de </p><p>Ber</p><p>tros</p><p> Alic</p><p>on de la Normandie - hall 7.2 - alle F - savillPAAernational de lon IntSal</p><p>coachLe </p><p>e Manche - Pand n 55 - espacton de la Normandie - hall 7.2 - alle F - svrier au 3 mardu 23 feAgriculture</p><p>eam teamdrLa coach</p><p>saillere de Vortaris Expo - Pe Manche - Ps 2013vrier au 3 mar</p><p>eam team</p><p>essaill</p><p>os A</p><p>lic </p><p>Pho</p><p>t</p><p>Dans un pays o les agri-culteurs lvent plutt desvaches, le pari n'tait pasimpossible, bien au contraire.25 ans plus tard, il estdsormais la tte d'uncheptel de 300 truies etproduit pas loin de 6 500porcs par an. Notreproblme n'est pas tant deproduire, souligne l'leveur.Il est ailleurs. Nous avonsbesoin de terres pour pandrenotre lisier et complterl'alimentation de nos btes.En quelques annes, j'ai tcontraint d'acheter quelquesterrains supplmentaires, soitplus de 40 hectares. </p><p>Fier de son mtier</p><p>Avec linstallation derniercri dYvan Fourr, on estbien loin des soues co-chons des sicles passs.Chez lui, tout est automatis,</p><p>compartiment et respectueux desnormes sanitaires. Nous avons besoind'exercer notre mtier, mais nousdevons tenir compte de notre environ-nement. Aujourd'hui, ces contraintes nenous empchent pas de dveloppernotre filire. </p><p>(CONTACT : La Margrivault50140 Saint-Clment-Rancoudray02 33 69 46 05</p><p>Le porc en chiffres</p><p>Avec plus d...</p></li></ul>