of 24 /24
SUJET DE L’ARTICLE: QUELLE IMPLICATION DES POUVOIRS LOCAUX CAMEROUNAIS DANS LA RÉDUCTION DE LA FRACTURE NUMÉRIQUE? Carine Laure KOUDJOU TALLA Doctorante Université de Dschang/Rouen Urbaniste, chargée d’étude/AUGEA-Afrique [email protected] 00237 77 35 55 87 SUJET THÈSE: GOUVERNANCE LOCALE A L’ERE DU NUMERIQUE AU CAMEROUN 3 ième rencontres e-atlas francophone Afrique de l’Ouest 25, 26 et 27 octobre 2011, Cotonou

Implication des pouvoirs locaux camerounais dans la réduction de la fracture numérique

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rencontres eAtlas FAO, Cotonou 2011 / Atelier 4 : TIC, Gouvernement, démocratielocale, citoyenneté. Communication de Carine Laure KOUDJOU TALLA, Urbaniste spécialiste des TIC au Cabinet AUGEA-Afrique (Yaoundé, Cameroun -Doctorante en géographie à l’Université de Rouen)

Text of Implication des pouvoirs locaux camerounais dans la réduction de la fracture numérique

  • 1. SUJET THSE: GOUVERNANCE LOCALE A LERE DU NUMERIQUE AU CAMEROUNSUJET DE LARTICLE:QUELLE IMPLICATION DES POUVOIRS LOCAUXCAMEROUNAIS DANS LA RDUCTION DE LAFRACTURE NUMRIQUE?3ime rencontres e-atlas francophone Afrique de lOuest25, 26 et 27 octobre 2011, CotonouCarine Laure KOUDJOU TALLADoctorante Universit de Dschang/RouenUrbaniste, charge dtude/[email protected] 77 35 55 87

2. CONTEXTE Difficults davoir accs aux informations sur lescommunes camerounaises en ligne Boom des TIC et impact de plus en plus affirm dans ledveloppement des pays avec un nombre important decommunes dailleurs qui innovent dans les outils etusages Prise de conscience des pays africains nanmoins avecune certaine avance dans les communes de lAfrique delOuest mais un grand retard des communes de lAfriquecentrale 3. CONTEXTE Loi n 2004/017 du 22 juillet 2004 portant orientation de ladcentralisation/loi n2004/018 du 22 juillet 2004 fixant les rglesapplicables aux communes Dsemparement quand la lourdeur des tches accomplir et lepeu de moyens disponibles Stratgie nationale de dveloppement des TIC (2007) et prise encompte des collectivits locales comme acteurs dans la mise enuvre Ncessit de les encourager sactiver dans la vulgarisation desTIC car elles ont un contact plus direct avec la population 4. UNE PRISE DE CONSCIENCE NATIONALE PAR LAMISE EN PLACE DUNE POLITIQUE TIC Cration de lANTIC en 2002 Premire stratgie nationale TIC en 2007 Vision: Transformer le Cameroun en unesocit dont lconomie est base sur lesavoir grce lappropriation des TIC Une volont politique intressante maisjusquici trs peu applique 5. DES OBJECTIFS EN RAPPORT AVEC LEDVELOPPEMENT LOCAL ET COMMUNAUTAIRE Mettre en place dune dorsale de tlcommunications hautdbit et le dveloppement des points daccs communautaires. renforcer la collecte, le stockage, le traitement et la circulationscurise des donnes sur la gestion de la population, la gestiondu territoire et la gestion du patrimoine national par la crationdun fichier national intgrant ltat civil, le registre des dossiersjudiciaires et lidentification des citoyens et galement par la miseen uvre des systmes dinformation gographiques. mettre en uvre une politique efficiente de maintenance desinfrastructures par limplication des communauts et descollectivits territoriales dcentralises dans la mise en place etla maintenance des rseaux daccs 6. DES OBJECTIFS EN RAPPORT AVEC LEDVELOPPEMENT LOCAL ET COMMUNAUTAIRE amliorer la vie sociale par lusage TIC par la mise en place desprogrammes spcifiques qui tiennent compte de la dimensiongenre et des groupes dfavoriss, par la formation des assistantspour faciliter laccs des populations dans les tlcentrescommunautaires et par lquipement des tlcentrescommunautaires en infrastructures TIC. promouvoir ladministration en rseau par la mise en place desrseaux (intranet et extranet) au sein de lEtat et des collectivitsdcentralises et le dveloppement des systmes dinformationde gestion au sein de lEtat et des collectivits dcentralises. amliorer laccs des citoyens linformation publique par ledveloppement du service public en ligne et la diffusionsystmatique des donnes publiques essentielles. 7. UNE PLACE MARGINALE DES COLLECTIVITSLOCALES DANS LA MISE EN UVRE DESSTRATGIES Cadre oprationnel de mise en uvre, prise en comptedes CTD le Parlement le Gouvernement le MINFI, le MINPOSTEL, le MINCOM, le MINJUSTICE lAdministration Provinciale et les Autorits Locales le Secteur Priv la Socit Civile et les Partenaires au Dveloppement les Mdias et bien videmment lANTICMais elles disparaissent dans le cadre logique de prsentation des actions mener 8. COLLECTIVITS DCENTRALISES ETCOMPTENCES TRANSFRES Comptences des communes(LOI N 2004/018 DU 22 JUILLET 2004FIXANT LES RGLES APPLICABLES AUX COMMUNES) Dveloppement conomique (touristique, agriculture, activits commerciales, etc) Environnement et gestion des ressources naturelles (eau, dchets, espaces publics, pollutions) Planification, amnagement du territoire, urbanisme, habitat (plans durbanisme, transport, lectricit, voirie, quipements) Sant et action sociale Dveloppement ducatif et culturel Sports et loisirs 9. EST-IL LGITIME DE PARLER DE COMPTENCESTIC POUR LES COMMUNES? Comptence non transfre en termeslgal Peut-tre prendre en compte commemoyen pour mieux exercer les vritablescomptences? Ou alors la dclarer clairement? 10. CTD ET TIC: UNE COMPTENCE DE PLUS ! Priorits ailleurs (accs leau, routes,etc) Comment parler de TIC quand lescomptences officielles peinent treralises? Faiblesse financire et humaine des 11. ETUDE DE CAS: COMMUNES DE LA RGION DELOUEST Superficie: 13 872 km Population: 1 982 100 8 dpartements 57 communes 12. RGION AUX SITES PITTORESQUES ET AUCLIMAT DOUXMont Bamboutos Mont Mbapit Chutes mami wata 13. LE CUR DE LAGRICULTURE AUCAMEROUN Unit dextraction dhuile de palmePlantation de Th de Djuttitsa Mais aussi de nombreuses plantations de bananes, cafs, cacao 14. LE SIGE DE LA CULTURE ET DE LARTISANATTRADITIONNEL AU CAMEROUN..La rgion a su prserver son identitculturelle 15. MUSES, PROMOTION ET VALORISATIONDE LA CULTURE (ROUTES DESCHEFFERIES COOPRATION NANTES-DSCHANG) 16. MAIS LTAT DES TIC DANS LESCOMMUNES RESTE DPLORABLE 30% - adresse mail valide 20% - ordinateurs (2 en moyenne) 4% - accs Internet 10 % - Centre daccs Internet 8% - Sites internet (sites informatifs) Bamendjou : www.mairiebamendjou.org Bazou : www.mairie-bazou.com Fongo-Tongo : www.fongo-tongo.net Office de tourisme de la mairie de Dschang:www.otdschang.com 17. A CAUSE DUN CERTAIN NOMBRE DEDIFFICULTS LIES La faiblesse des moyens humains et financiers descommunes Communes en majorit rurales avec un accs llectricit trs difficile Absence dinfrastructures de tlcommunication enzone rurale (Accs Internet par Vsat trs couteux) Ignorance et non matrise des enjeux lis aux TIC 18. DOUALA 3IME, UN PIONNIER EN MATIRE DEE-DEMOCRATIE AU CAMEROUN: LEXEMPLE SUIVRE Actualit delarrondissement Publication debancs en ligne Tlchargementde picesadministratives Tchat avec leMaire 19. DOUALA 3IME, UN PIONNIER EN MATIRE DEE-DEMOCRATIE AU CAMEROUN: LEXEMPLE SUIVRE Demandedactes denaissance etde mariageen ligne 20. CTD ET TIC AU CAMEROUNTOUT RESTE FAIRE! Actualisation des comptences descommunes Renforcement des capacits des acteurs Apport de la socit civile Renforcement de la cooprationdcentralise Dveloppement de la recherche enmatire de TIC et dveloppement local 21. OBJECTIFS ET PERSPECTIVES DE LA RECHERCHE Recherche Pousser lanalyse sur les politiques TIC auCameroun et la place concrte du dveloppementlocal dans les stratgies Analyser dans quelles mesures encourager lespouvoirs locaux mettre en place des stratgieslocales de dveloppement des TIC Pousser lanalyse sur les besoins des CTD enmatire Dappropriation des TIC Vulgarisation des outils et participation la gouvernance et 22. OBJECTIFS ET PERSPECTIVES DE LA RECHERCHE Action Proposer des solutions concrtes aux CTD Systme dinformation communale SIG Dmatrialisation de lEtat civil Identifier les partenariats qui peuvent exister entre les CTD et lEtat,la socit civile, la coopration dcentralise, etcpour favoriser lamise en place de tels outils Sensibiliser les CTD dans ladoption de tels outils et limpact de cesoutils dans le dveloppement de la commune Identifier les besoins locaux et usages correspondants qui peuventtrouver leurs solutions avec les TIC (promotion du tourisme,dveloppement de lagriculture, ducation, etc) 23. INTRT DE MA PARTICIPATION A UNE TELLESRENCONTRES Dcouverte et capitalisation dexpriencesdiverses dici et dailleurs Mieux orienter mes travaux Renforcement de ma bibliographie 24. MERCI DE VOTRE ATTENTION