In Vodka Veritas n°1

  • View
    214

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le premier numéro d'IVV

Text of In Vodka Veritas n°1

  • In Vodka Veritas, un jour-nal engag dans les excs en tout genre...

    Une vodka, une vodka, mon royaume pour une vodka. Cette dcla-ration de Richard III (malheureusement dtourne par un sombre pote an-glais), rsume assez bien lhistoire de lhomme sur terre : la recherche de plaisirs artificiels pour combler le vide de sa vie.

    In Vodka Veritas vous propose de plonger dans la dcadence outrancire qui caractrise ses membres : sex, drugs, rocknroll et rvolution. Car cest en rvolutionnant la socit que lon pourra enfin atteindre le but de tout humain normalement constitu : le plaisir hdoniste.

    Amis moralisateurs, pris dordre et de pit, vous voil avertis. Une nouvelle re commence, et elle a pour emblme In Vodka Veritas, car la vrit nest pas rvle, elle nmane pas dune prtendue transcendance, mais

    elle est lintrieur dune bonne bou-teille dAbsolut !

    La jeunesse dprave de France a donc trouv son porte parole. Notre devise ? Pas de contrainte, tant dans lcriture que dans la mise en forme. La Rvolution passe aussi par une refonte complte de notre faon de penser et de nous reprsenter le monde. Au nom de toute lquipe dIn Vodka Veritas, nous vous souhaitons de passer un agrable moment, car cest bien l notre seul objectif !

    EXPRESSO,KEZACO ?Expresso, cest le concours national de

    la presse jeune. Pour sa seconde dition, 8 jeunes de sciences-po y ont particip et ont gagn le prix du meilleur journal, celui-l mme que vous tenez entre les mains.

    Expresso, cest 15 heures dcriture non-stop, avec dix sujets qui tombent au compte-goutte. Ce sont ces dix articles que vous allez lire, et voici leurs intituls:

    - Grippe aviaire : encore une victoire de canard.

    - Ltat de jeune, cest un passage, cest une maladie dont on gurit, Laurence Parisot, prsidente du Medef

    - La politique et les mdias lheure de la concurrence conomique

    - La libert de la presse (exposition de Reporters sans frontires)

    - Faut-il mettre de leau dans son divin ?- Le dernier assaut dIl Cavaliere- Sujet libre- Tlchargement : pour le peer et le

    meilleur- Discriminations : ma tl a enfin la

    couleur

    Sommaire : H5N1 : I will survive 2Le pril jeune 3Connivence politico-mdiatique 4Libert sous presse 5-6

    La religion et Berlusconi sont-ils solubles

    dans la vodka ? 7Anti-Folk 8Pour le peer et le meilleur 9La tl de mon voisin 10

    1

    I V

    V

    erita

    s

    La rvolution, cest bourrs quon la fera (ou pas) !

    Rvo

    lutio

    n, V

    odka

    et R

    ock

    & R

    oll

  • Aprs les banlieues, la basse-cour senflamme.

    En exclusivit, nous avons reu un communiqu manant du comit canarchiste rvolution-naire pour lmancipation des palmipdes:

    Nous, canards du comit ca-narchiste rvolutionnaire pour lmancipation des palmipdes, clamons aujourdhui avec fiert une nouvelle victoire du peuple canard en lutte.Dsormais, aprs la capitulation du gouvernement franais, nos camarades du maquis de la Dombes sont librs du joug fasciste qui les gardait confins.Mais cela ne suffit pas. LA LUTTE CONTINUE, CAMARADES!

    Lmancipation progressive des minorits est une caractristique quon re-tiendra du XXe sicle.

    L o lespce majoritaire imposait sa poigne de fer, les nations opprimes ont su rsister. Lhistoire retiendra les luttes incessantes des afro-amricains, des indiens ou des ours des Pyrnes pour lmancipation.

    Cependant le mouvement de libration des peuples est dsormais pass la vitesse suprieure. Le dernier bastion dexploitation dtres vivants est en passe dtre supplant par la rvolte des derniers exclus du monde moderne.

    Nos prdcesseurs rvolutionnaires les Black Panthers ont dans les annes 1960 et 70 fait plier le gouvernement amricain. Nous, canarchistes, sommes ceux qui achveront la lutte.

    Et nous exigeons donc un moratoire total sur la chasse aux canards avec des peines svres pour les chasseurs rcalcitrants ou braconniers ;

    Nous exigeons la libration du Canard Enchan, symbole de notre lutte et martyr de notre cause ;

    Nous exigeons des couloirs ariens spcifiques pour nos migrations car trop de camarades meurent chaque anne rtis dans les racteurs de ces ples copies mtalliques des fiers volatiles que nous sommes.

    Et nous revendiquons :- le jugement de Picsou par un tribunal rvolutionnaire extraordinaire, cest

    nous !- la dtention et le dveloppement de souches toujours plus virulentes de

    H5N1, cest nous !- lentranement au djihad aviaire de canards volontaires cest encore nous !

    Ben Ladinde,porte-parole du comit Canarchiste Rvolutionnaire pour lmancipation des

    Palmipdes

    2

    H5N1 : retour sur

    un fait dhiver

    Depuis quelques mois, le virus svit un peu partout dans le monde.

    Le 22 septembre : Dcouverte de la premire attaque de canard au nord de la Chine. Bilan : 16 morts dont 4 canards.

    Le 2 octobre :Le CIA (Comit dInvestigation Aviaire) dcouvre les salles dentra-nement des canards-suicides dans lest du Coin-Coin Oriental.

    Le 17 octobre : Attaque amricaine au Coin-Coin. La statue de Colvert Ier est renverse, la prison dAcouac-Grahib ouvre ses portes.

    Le 5 novembre : Des canards de tous pays sont dpor-ts et abattus dans des conditions atroces. Les organisations internatio-nales protestent.

    Le 25 novembre : Vague dattentats aviaires. Les ca-nards volent dans diffrentes capita-les afin de transmettre le virus. Les associations sanitaires sont dbor-des.

    Le 17 dcembre : LONU dcrte lEtat durgence. Les gendarmes tirent vue. Le virus mute et se transmet tous les animaux.

    Le 14 janvier : Le Coin Guevara, leader du mouve-ment aviaire, fait sa premire dclara-tion : libert pour les canards de tous pays

    Le 15 fvrier : Les canards les plus connus se joi-gnent au mouvement. Canard WC, Donald Duck et le Canard Enchan demandent la libration des canards emprisonns.

    Aujourdhui : Dclaration du Comit Canarchiste Rvolutionnaire pour lEmancipation des Palmipdes

  • Le pril jeuneAprs la publicit de la Poste pour ses services financiers concernant les

    15-26 ans, il a fallu attendre la dclaration de Laurence Parisot, Prsidente du MEDEF, pour la Tribune [en italique] du 16 janvier 2006: Ltat de jeune, cest un passage, cest une maladie dont on gurit[en italique aussi], pour que les pouvoirs publics et le ministre de Xavier Bertrand prennent vritable-ment en compte cette maladie, Trois mois aprs cette interview, les experts dlgus du Ministre de la Sant publient leur livre blanc intitul La jeunesse nest pas une fatalit. De nombreux symptmes caractrisent cet tat de lhomme. Le jeune commence par avoir un regard morne qui au fil des ans se transforme en regard glauque. Vers 16 ans , il se trouve dans un tat de fati-gue chronique qui peut provoquer, terme, une certaine ngligence de soi. Physiquement cette ngligence se manifeste par un cuir chevelu surgras, une hygine corporelle approximative. Socialement, le jeune se confine dans un environnement dsordonn. Malgr une tendance grgaire qui pousse la jeu-nesse dvelopper un esprit de meute, le jeune prouve fondamentalement des difficults pour communiquer. Cette incapacit dialoguer avec autrui entrane une dpendance des prothses lectroniques: ordinateur, rseau Internet, social software, tlphone portable, lecteur mp3. Plus encore, la dclaration de Mme Parisot qui voque obligatoirement les maux de la socit (manifestations lycennes, violences urbaines, chmage des jeunes) fait rf-rence lun des symptmes phares de la maladie du jeune: les sursauts impul-sifs : le jeune, dot de lesprit de contradiction peut tre pouss des rassem-blements au hasard voire violents afin de dfendre des valeurs qui le prend aux tripes comme le disent les malades.

    Le livre blanc La jeunesse nest pas une fatalit command par le gou-vernement, doit tout mettre en oeuvre pour rassurer la population. En effet, les spcialistes proposent de nombreuses solutions mdicales mais aussi des astu-ces pour venir en aide aux familles des malades. Mesures qui sont relayes par les propositions du MEDEF en matire sociale. Malheureusement, face aux problmes des ans, les spcialistes nont encore rien trouv: la vieillesse est aussi un passage,une maladie mais dont on ne gurit pas.

    3

    Une alternative au

    CPE : le CPD

    Le MEDEF planche en ce moment sur un Contrat Premire D-bauche. Explications.

    Le CPD, une nouvelle faon den-visager lavenirEn effet, le CPD permettra aux jeunes de se livrer avec excs la dbauche sexuelle.

    Le CPD, avant-garde de la nou-velle socit libertineDans cette nouvelle socit, les Egli-ses seront remplaces par des lieux de dbauche. Cette nouvelle socit sera donc oriente vers le plaisir sans entrave.

    Le CPD, ses modalits : Plus dembauche, que de la dbau-che ! Voil lessence du CPD. Un nouveau contrat, un nouvel avenir.

    JOUISSEZ SANS ENTRAVE !

    Jeunesse : que faire si un de vos proches est atteint ? Comme la dit Laurence Parisot, il convient de se rassurer en gardant lesprit que le corps humain est ainsi fait que cette maladie se gurit delle-mme avec le temps. Cependant, ce processus peut savrer plus ou moins long, et il existe des moyens de lac-clrer. De ceux dvelopps dans le livre blanc intitul La Jeunesse nest pas une fatalit, on peut dgager les principes de base suivant: Couper la radio et convertir le jeune aux vertus de la musique dite de vieux: Beatles, Doors, Country Joe, Bob Dylan, Sex Pistols... ( ap-pliquer avec modration toutefois) Offrir placards, balais, dodorants, savons ds que loccasion se prsenteOrganiser des vacances dans un des camps thmatiques prvus par le rapport tels que Autour de la plan-che: Surf et Repassage.En cas durgence, un numro vert a t mis en place: 0800006660.

  • Connivence politico-md