Izabela leska portfolio 2014 fr

  • Published on
    07-Apr-2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • Je considre la narration comme une proprit cruciale et ncessaire de notre existence, dans laquelle chaque lment de la ralit qui nous entoure, de longle la ville, est vtu. Ainsi lessentiel de mon travail est envahi par le rcit, souvent trs personnel. Je suis inspire par les histoires, cest pourquoi je crois fortement au texte. Jai aussi recours une pratique prive chamanique et des activits subversives dans la ville. Il me faut une dimension magique de notre existence, la simultanit du monde, le hasard objectif de Breton et subtilits de la ralit. De ces fables, une multitude de projets souvent complexes abonde et qui rpond aux questions qui maniment au travers de diffrents mdias, qui souvent demandent un nouvel apprentissage.

    +48 609 483 054prawielalka@o2.pl

    http://www.izabelaleska.com/

    portfolio

  • expositions personnelles

    2014Les promenades subjectives / Niederlassung / Berlin / DE De la longue cil noir / Galerie Pda / Czeski Cieszyn / CZA FE! / Galerie MD_S / Wroclaw / PLNon-stop / Centrum Promocji Modych / Czstochowa / PLCrations / Galerie 81 Stopni / Varsovie / PL

    2013 Importance de Rose / Galerie Pojedyncza / Katowice / PL

    expositions de groupe choisies

    2014Les activits de nuit / BWA / Katowice / PLUsb Shuffle Show / Berlin / DE

    2013Passion For Freedom / Embassy Tea Gallery / Londres / UKSpace as a Tool / Zamek Sielecki / Sosnowiec / PLI Art Rencontres Cieszyn / Cieszyn / PLGrafika Roku 2012 / Galerie Humberta 3 / Cracovie / PL

    2012Urban Legends / Galerie Katowice ZPAF / PLVI MAF / CRiG im. Tadeusza Kulisiewicza / Kalisz / PLARTeria / Czestochowa / PLHunt in an Enclosed Garden / Clermont-Ferrand / FR

    projets / rsidences

    2014rsidence artistique Institut fr Alles Mgliche / Berlin / DE

    2013Curateur Libera / Wrocaw / PL

    prix et distinctions

    2014Prix de Prsident de Gliwice pour atteindre dans les arts / PL Meilleur diplme 2013 / SMTG Cracovie / PL

    2013participant de Passion for Freedom 2013 Londres / UKnomine pour Talenty Trjki 2013 catgorie des Arts Visuels / PLlaurate du premier prix aux I Rencontres dArt Cieszyn / PLfinaliste de Hestias Art Voyage 2013 / PL

    bio

    ne en 1989, a tudi l Acad-mie des Beaux-Arts Katowice en Pologne (diplme avec les flicitations en 2013) et lEcole Suprieure d Art de Clermont Mtropole (Clermont-Ferrand, France). A particip de nombreux projets et expo-sitions en Pologne et ltranger (Passion For Freedom, Londres / Usb Shuffle Show, Berlin). Travaille avec des objets, de gra-phique et des textes. Travaille son alma mater comme assistant dans le Dparte-ment des Arts Graphiques.

    http://www.izabelaleska.com/

  • zofia2015

    Lhistoire de la famille de la grand-tante Zofia, qui vivait dans une cabane en bois avec de roses peintes la main. Elle tait la demi-sur de mon grand-pre - le onzime enfant. Dans cette histoire il y avait une dislocation. Une autre relation et le nouveau enfant perturbent certain ordre. Tous les frres sont des demi-frres et le cousin qui devrait tre le mme ge, il est presque mort. Certains relations sont dforme. La langue rpond cet tat de choses. Mots prennent une randonne et la rose est rouge. Les sentiers flouent, les sou-venirs sestompent. En labsence de preuve la rptition lingual devient la seule possible (la seule vrai) contenu. La rose se dcolore. Il reste de rpter obstinment Zofia est Zofia, les roses sont les roses et lhistoire est juste une histoire. Je nobtiens pas les rponses aux questions qui tait Zofia et si lhistoire avec des roses est vraie. La rose fleurit enfin en bleu.

    http://www.izabelaleska.com/#!zofia/c1w7p

    installation des imprims, les gravures en relief 55 x 40 cm chaque photos : Tomasz Biay

  • les gravures en relief 20 x 20 cm chaque

  • installation de poutres en bois avec des extraits du pome Emily Sacr de Gertrude Stein, 25 x 190 cm, ct : dtail

  • objet des panneaux en bois teint 180 x 100 cm, dessus : la photo encadre 18 x 13 cm

  • les promenades subjectives2014

    Je sors la ville. Je me dlecte de lacte de marcher en mme temps en enre-gistrement du trac exact de chaque prome-nade sur la carte. Le rsultat cest une sorte denregistrement sous la forme dune image linaire qui devient la fois la forme dun dessin urbaine. La ville devient une source de dcisions. Je me rfre la conception surraliste du hasard objectif. La dcision sur la poursuite de quelque chose, mme insaisissable dcharge les impulsions int-rieures qui coexistent avec la ralit. Je suis le magie circonstancielle et je collectionne les objets trouv.

    ce travail a t ralis pendant une rsi-dence lInstitut fr Alles Mgliche Berlin

    http://www.izabelaleska.com/#!les-prome-nades-subjectives/c24qy

    pages A4 enregistrement des promenades et objets du fil de fer, view of the exhibition photos : Krzysztof Biay

  • objet trouv: les pages dun livre Labyrinthe dUlrich Koch

  • pages A4 enregistrement des promenades

  • objet de chtaignes 40 x 40 cm, ct vue de lexposition

  • installation dobjets en fil de fer, 18 lments de 300 x 200 cm, ct : un des objets en detail

  • frottages dinstallation Kaninchenfeld de Karla Sachs 420 x 200 cm, ct : detail

  • objet rv: la robe de Wedding 5 x 5 cm, ct : objet trouv et impression en passe-partout 13 x 18 cm

  • le point qui a fait une promenade2014

    Paul Klee a dit une fois que la ligne est un point qui a fait une promenade. Je prends le rle de ce point, je traverse la ville et tire un fils de coton (depuis la poche de mon manteau) qui traine derrire moi. Ce fil conserve la trace de mon errance et devient une narration, raconte lhistoire de ma pr-sence. Je marche comme un somnambule avec comme seul fil conducteur, mon intui-tion. Lespace de la nuit semble tre diff-rente, mais grce ce trac mis en place avec le fils, je peux toujours revenir en toute scurit au point de dpart. Les passants ne remarquent pas le fil qui passe derrire eux, cela bloque leurs mouvements, pris dans les fermetures glissire, brosse dsagra-blement la surface de la peau. Je reviens compulsivement aux mmes endroits pour reconstruire la structure qui est encore dtruite.

    ce travail a t ralis pour un projet Les activites de nuit BWA Katowice, Pologne

    http://www.izabelaleska.com/#!le-point-qui-a-fait-une-promen/c1n3a

    documentation photographique de laction dans la ville, fil de coton, Katowice, Pologne photos: Barbara Kubska

  • documentation photographique de laction dans la ville

  • documentation photographique de lintervention urbaine

  • crations2013

    Ce qui mintresse cest le corps hu-main et plus particulirement les produits de la peau (ongles, cils, cheveux), qui peut tre dcrite comme la posie dans le temps. Je vois le corps comme une sorte de perpetuum mouvant et objet sculptu-ral. Les produits de la peau reviennent toujours au mme point comme dans le problme du voyageur de commerce en mathmatiques. Ils sont la preuve dun travail de Sisyphe qui est fait par le corps, parce quon se dbarrasse absolu-ment sans aucun regret des produits de la peau, crations - tmoignages de mo-ments quotidiens, ponges des motions et des expriences.

    http://www.izabelaleska.com/#!creations/c1j3

    objets sur tagres de verre et pomes imprims sur tulle avec du nitro,exposition BWA Katowice, Pologne photos: Tomasz Biay, Kamila Kunicka

  • les pomes, tulle, respectivement: 25 x 12 cm,40 x 12 cm, 120 x 12 cm

    un des pomes, dtail

    3 pomes, bandes de tulle

  • 8 objets fabriqus avec des cils, des ongles et de la cramique, poss sur des tagres de verre, 2,5 x 6 x 2,5 cm chaque, exposition

  • photos transfres : impressions en couleur sur du tulle, 8 bandes de tulle cousues en partie de fils dor, 100 x 400 cm

  • problme du voyageur de commerce rsolu pour les taupes sur mon corps avant et arrire du corps, ficelle, pingles, peinture acrylique, 160 x 180 cm

    problme du voyageur de commerce, dtail

  • objet de balsa et tranches de cire avec inclusion de cheveux (cire brise sur toute la surface du corps), 70 x 120 cm, a droite dtail

  • biay lsk2012

    Ce projet avait pour but la re-cherche de souvenirs subjectifs des habitants de Silsie. Des histoires per-sonnelles, modestes, parfois entendues, peut-tre pas toujours vraies, dans les-quelles le rle principal est jou par le blanc - comme ctait indiqu dans mon travail avec mes amis silsiens matire blanche qui est une substance inter-prter trs librement. Il sagissait de trou-ver un contrepoids physique limage de la mine de Silsie associe au charbon. La seule contrainte tait la couleur blanche. Cest cette couleur qui est cruciale pour ce projet. Elle devient une mtaphore de la relativit. Elle se rvle tre la couleur la plus subjective. Le blanc peut tre spcifi avec une myriade dexpressions, il prsente un nombre tonnant de cou-leurs, de nuances. Donc, une valeur sp-cifique, une fonction donne, devient un prtexte. Tout le monde peut le remplir de tout ce quil veut, y mettre son propre contenu.

    http://www.izabelaleska.com/#!silesia-blanche/cdq1

    respectivement : carte imprime 70 x 50 cm, carte-objet de polystyrne avec des textes 130 x 100 cm,table avec les puzzles de polystyrne 65 x 65 cm. Vue de lexposition la Galerie ZPAF Katowice, Pologne photos: Aneta Hc

  • les confessions

    la carte et les confessions

    la carte, dtail

  • moi cest toi2012

    Je traverse la ville. Je cherche des liens intressants entre les noms sur les botes aux lettres. Ces associations sont parfois trs personnelles, parfois naves, mais toujours subjectives. Je suis int-ress par laction timide, subtile, lext-rieur du btiment, mais qui pourrait avoir des eff