La coupe du monde séjourne en Haiti

  • Published on
    23-Mar-2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 2 26 octobre 2013No 967

    DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL

    RDACTEUR EN CHEFGalle C. ALEXIS

    SECRTAIRE DE RDACTIONDaphney Valsaint MALANDRE

    RDACTIONDimitry Nader ORISMAGilles FRESLET Myria CHARLESWinnie Hugot GABRIELTeddy Keser MOMBRUNJunior Plsius LOUISRaphal FQUIREEnock NRLgupeterson ALEXANDRE

    CORRECTION

    CRATION ARTISTIQUEResponsable graphiqueRginald GUSTAVEStevenson ESTVEPhotographesFrederick C. ALEXISHomre CARDICHONJules Bernard DELVAMoranvil MERCIDIEUYonel LOUIS

    Publicit: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com

    Rdaction: 2945-4646 / 3806-3717

    Une publication de Ticket Magazine S.A.

    30 661FANS

    AGENDA DE Prpar par Daphney Valsaint MALANDRE

    Dcouvrez chaque semaine les coins branchs, les restos en vogue et les meilleures affiches de la ville avec en prime les recommandations de votre magazine prfr ! Nhsitez pas non plus nous faire parvenir vos affiches ladresse e-mail suivante : daphneyvalsaint@gmail.com

    Samedi 26 octobre 2013

    Ju Kann Caf OrganicAllez fter avec le groupe Ju Kann ce

    samedi Caf Organic partir de 9 h p.m. Au programme: jeu questions/rponses avec des primes intressantes gagner. Ambiance du tonnerre garantie !

    Admission : 1 000 gdes

    Orchids Pre-extravaganza The Palms

    Ne ratez pas cette mini-exposition qui annonce la nouvelle dition de la tradi-tionnelle foire Orchids extravaganza . Un rendez-vous fait sur mesure pour les amateurs de belles choses et les amis de la nature !

    Soire Slam-Light Caf Trio

    Amateurs de slam, ne manquez sur-tout pas la troisime dition des soires slam-light qui se tiendra Caf Trio le samedi 25 novembre partir de 8 h p.m. Au programme : Slam, musique, stand-up et projection avec notamment Mister M*, Joeanne Joseph, Jean DAmrique, Amos Duboirant et le groupe YizraEl.

    Admission : 500 gdes

    Velvet Yanvalou

    Retrouvez JanLou et Stuba Yanvalou ce samedi ds 8 h p.m. pour une nuit haut en couleur!

    Admission : 500 gdes

    Jerk Night Club EscapeLes amants du reggae ont rendez-

    vous avec Kiko Thru Rasta Club Escape, delmas 83, ce samedi, pour un agra-ble mlange de bonne nourriture et de bonne musique.

    Admission : 250 gdes

    Gedee Night Chez GrardRetrouvez le groupe Boukman Eks-

    peryans dans les jardins de Grard P-tion-Ville le samedi 26 octobre pour une soire 100% racine. Les Djs Full Blast et Ted Bounce devraient aussi apporter leur touche la russite de cette fte. Les 100 premiers arrivs recevront une bouteille de Bakara Kanl. Surtout, munissez-vous dune pice didentit !

    Admisssion : 500 gdes

    Dimanche 27 octobre 2013

    Journe de sensibilisation au cancer du sein au Cercle Bellevue

    Pour clturer le mois doctobre, mois de prvention du cancer, le Groupe de support contre le cancer (GSCC), orga-nise une journe de sensibilisation au cancer du sein. Toute une srie dactivits sportives ont t prvues pour loccasion.

    Ti Sax Caf St-PierreLaissez-vous bercer par la musique

    de Ti Sax, second par les musiciens Alex Jacquemin, Jhon Bern et Smith Hendel Caf place St-Pierre ce dimanche partir

    de 7 h p.m.Admission : gratuite

    Lundi 28 octobre 2013

    Cycle Hati limage lInstitut franais en Hati

    Assistez la projection de Cycle Hati limage et prenez part au dbat qui sensuivra lInstitut franais en Hati ce lundi partir de7 h p.m. Cette projection rentre dans le cadre du projet Nou Pou Nou dont lobjectif est de rcolter et de diffuser des initiatives locales positives exemplaires. Allez dcouvrir et dbattre autour de ces actions !

    Admission : Gratuite

    Mardi 29 octobre 2013

    Cin-mardi lInstitut franais en Hati

    Participez la fte du cinma dani-mation avec lInstitut franais en Hati en assistant la projection de quatre courts-mtrages de Michel Ocelot 7 h p.m. au local de linstitut. Michel Ocelot, on le rappelle, a dbut sa carrire en ralisant une trentaine de courts-mtrages pour la tlvision et le cinma.

    Admission : Gratuite

    Daphney Valsaint

  • 326 octobre 2013No 967

    LHatien Roman Dorlan, dit Rumai, fait chanter et danser toute la Rpubli-que dominicaine avec Palito de coco .

    Au moment o les relations entre Hati et la Rpublique dominicaine ne sont pas du tout bonnes pour diverses raisons, notamment aprs larrt de la Cour constitutionnelle de ce pays qui a rendu apatrides des dizaines de milliers de Dominicains dorigine hatienne, un Hatien rpondant au nom de Roman Dorlan, dit Rumai, fait beaucoup parler de lui. Ce dernier fait chanter et danser toute la Rpublique dominicaine au rythme de sa chanson titre Palito de coco , dfrayant la chronique.

    Face au succs fou que connat cette chanson, plusieurs groupes musicaux et artistes dominicains ont vite repris Palito de coco de notre Rumai.

    Sur les stations de radio et de tlvi-sion en Rpublique dominicaine, dans les discos, dans la rue et sur les rseaux sociaux, on ne parle que de Palito de coco loeuvre de lHatien Rumai.

    Sa chanson est maintenant en ro-tation dans plusieurs stations de radio et de tl dans dautres pays latinos notamment.

    Sur Youtube, le nombre de vues de Palito de coco augmente srieusement. Il est dj 217 529 visiteurs.

    Lhomme est trs sollicit. Cest une superstar. Tout le monde veut se faire prendre en photo avec lui. Sa condition

    Rumaide vie a pratiquement chang grce sa chanson Palito de coco mais, il sem-blerait que Rumai naurait pas le contrle du succs de son oeuvre. Des informa-tions feraient croire quil serait exploit en Rpublique dominicaine dans un pays o le respect du droit dauteur devrait exister contrairement son pays natal Hati o lon commence en faire la promotion.

    En Hati, on commence en parler. Certaines chanes locales commencent diffuser cette chanson.

    Une dizaine de disc-jockeys, dont Tonymix, Valmix, Dj Splash, Djjetmix, Flashmix, Dj Light et Stainlee mix ont dj remix Palito de coco .

    Ag, dit-on, de 32 ans, Rumai, de son vrai nom Roman Dorlan, serait origi-naire de lArtibonite.

    Il a pu traverser la frontire illga-lement il y a deux ans aprs avoir pay environ 3 000 gourdes.

    Arriv en Rpublique voisine, il a tout fait pour gagner sa vie. Marchand ambu-lant, il a vendu des produits de toilette, il a travaill dans la construction comme beaucoup dautres Hatiens. Il a fait aussi du taxi moto avant de venir avec son fameux Palito de coco quil a bien vendu et que les Dominicains dgustent avec apptit.

    Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

    1- Men vibe la (Dug.G) : Ma premire musique solo, celle

    qui ma ouvert la voie. Elle ma donn le courage de travailler et ma prouv que je suis un rappeur qui a du talent. Juste avant cette chanson jtais un business-man qui faisait la promotion du groupe auquel il a appartenu et qui participait lmancipation de jeunes artistes.

    2- Papa (Lafouine) :Lafouine a dit tout ce que jaurais

    aim dire mon pre dans cette chan-son.

    3- Tankou manman(Dug.G) :Je me suis senti transform en met-

    tant ma voix sur ce morceau au studio. Cest le plus beau cadeau que jaie offert ma mre jusqu date.

    4- Holy Grail (Jay Z feat. Justin

    La playlist de Dug.GOn dit de Dug-G quil a beaucoup plus de succs en solo que lorsquil tait Rockfam. On dit aussi quil est lun des rappeurs hatiens toujours rpondre oui aux invitations mettre sa voix sur les tracks des autres. Fonda-teur de Piwo Records, le label qui lui inspira lide de Piwo Music Groups, Dug-G, aka The request, veut apporter un lment de rponse tous ceux qui ne veulent pas accepter que faire du rap amliore la vie de pas mal de jeunes en Hati et dans le monde. Dans son studio Delmas, il met en place des structures promotionnelles et dencadrement tels : beat makers, producteurs, site Internet (www.hihop509.com) etc. Figurant dans pas mal de projets notamment avec L.I.B kolabo, T-Ansyto, il est rest actif tout en campant son institution. Trs occup avec le rappeur 35 avec lequel il prpare un mga show pour lArtibonite, il a, dans la mle, jug important de nous envoyer par textes une liste de dix musiques qui ont de leffet sur lui.

    Timberlek): De faon naturelle, cette chanson me

    traverse chaque fois que je lcoute.

    5- Konbyen nan nou (AsiZ): Cest une musique qui va dans mon

    sens. Je me retrouve en elle.

    6- Ann ede yo (Dug.G feat. Stanley Georges):

    Cest une chanson qui me procure beaucoup de respect et dapprciation de la part du public.

    7- Power Trip (J Cole feat. Miguel):Le genre de musique que jadore

    produire. Du Storytelling.

    8- Bon Anniversaire (Dug.G feat. Ti Ansyto):

    Cette histoire a une vraisemblance

    pour tous ceux qui sont en prison et qui ont une personne quils aiment ou leur famille comme soutien.

    9- Thug love (Kery James feat Vitaa):

    Cest mon histoire. Habituellement, je ne mets pas jour tous mes sentiments quand je suis dans une relation.

    10- Dug.G oui bos /Men vibe la part. 2 (Dug.G) :

    Cette chanson est produite spciale-ment pour tous ceux qui disaient du mal de moi lorsque jai dcid de laisser mon ancien groupe et dentamer une carrire solo.

    Plsius Junior LOUIS (JPL 109) junior.jpl007@yahoo.fr

    Notre star en Rpublique dominicaine

    ou Palito de Coco

  • 4 26 octobre 2013No 967

    Article 59

    Les anecdotes selon Voltaire sont des petits dtails longtemps cachs. Ces particularits historiques clairent en gnral sur le dessous des choses. En voil quelques unes :

    Pourquoi dit-on mettre la table ?

    Au Moyen-ge, les repas dans les chteaux rassemblaient un nombre trs important de convives. Avoir des tables comme on les connat aujourdhui aurait t difficile pour la gestion de lespace. Ainsi, les tables ntaient que des tr-teaux sur lesquels on posait des planches chaque fois que lon devait manger table. Cest dire quon mettait relle-ment la table.

    Depuis, le sens a volu et de nos jours lexpression signifie que lon prpare les couverts et autres ustensiles avant de sapprter manger.

    Pourquoi dit-on mettre le cou-vert ?

    Lexpression mettre le couvert date du Moyen-ge. Autrefois, tous les convi-ves dune mme table mangeaient dans un plat unique. Les rois et les seigneurs furent les premiers tre servis indivi-duellement. Cependant, pour viter quon les empoisonne comme ctait dusage courant lpoque, lordre tait donn de couvrir tous les plats et bois-sons avant de les servir.

    Le couvert tait alors une grande serviette blanche pose sur les plats et les mets exposs sur la table afin de montrer aux htes que toutes les prcau-tions avaient t prises pour viter un empoisonnement. Et lon disait servir couvert qui signifiait dresser une table aprs avoir tout fait.

    Aujourdhui, mettre le couvert tout comme mettre la table signifie que lon prpare la table avec des assiettes, des verres, des couteaux et des fourchettes.

    Pourquoi trouve t-on des couteaux bout ronds ?

    Parce que les gentilshommes de la

    LES ANECDOTES ET EXPRESSIONS AUTOUR DE LA TABLE

    cour du cardinal de Richelieu se curaient les dents table avec leur couteau. Le cardinal irrit de ce comportement quil ne trou-vait pas agrable demanda son coutelier darrondir les bouts de ces ustensiles en promulguant un dit en 1669.

    Pourquoi ne doit-on pas couper la salade avec un couteau ?

    Dans les temps reculs les couteaux taient souvent en argent. Comme ce mtal au contact de la vinaigrette soxydait on choisissait pour protger son ustensile de ne pas lutiliser.

    De nos jours les couteaux peuvent tre en inox, un matriel inoxydable, mais la coutume na pas chang.

    Pourquoi la place dhonneur donne face la porte de lentre principale ?

    Les relations diplomatiques taient dans les temps reculs, bases sur une extrme mfiance. Ainsi, placer ltran-ger que lon recevait un endroit do il pouvait contrler lentre principale en vue dune ventuelle attaque tait une faon de le rassurer. Do la localisation stratgique de la place dhonneur.

    De nos jours, ces suspicions nexis-tent plus lors des rencontres politiques, mais pour suivre lessence de ce com-portement anciennement jug juste, les convenances la requirent toujours comme cit antrieurement, mais dans limpossibilit, elle donne face aux fen-tres extrieures.

    Pourquoi a-t-on invent la soucoupe ?

    Au 17e sicle, les gobelets caf (tasse) taient sans anse et il tait difficile de les tenir vu que le caf est ordinaire-ment servi trs chaud. Cest ainsi que la soucoupe fit son apparition au 18 sicle pour y verser et refroidir son caf.

    De nos jours, comme la tasse a une anse, la soucoupe a dautre aspiration :

    celle de la supporter lgamment. Ce se-rait donc un compor-tement impoli voire grossier dy verser

    son caf.

    Dou vient lexpression Tchin-Tchin ? Tchin ! Tchin ! symbo-

    lise le bruit des verres. On trinque depuis le

    moyen ge. cette poque, lempoisonnement dans la nourriture ou dans la boisson tait une pratique

    fort rpandue. Boire avec quelquun tait donc en ces temps dangereux. Pour sen prmunir, les seigneurs trinquaient pour tablir un signe de confiance mutuelle. Comme les verres taient faits en argent, en tain, en fer, ou en bois, lun des deux buveurs cognait son verre contre celui de lautre de telle faon quune partie du liquide clabousse et atteigne lautre verre. Le second buveur lui rendait bien sr la politesse, et les boissons ainsi m-langes rtablissaient la confiance.

    Cette expression serait issue du chinois Tsing-Tsing (salut) ou de qing qing ( je vous en prie ) qui tait utilise pour inviter quelquun boire.

    Les soldats revenus de la campagne de Chine lont introduit lexpression en France1.

    De nos jours on trinque sans brutalit, et parfois mme on ne fait que le lever du verre lAmricaine sans les entrecho-quer.

    Quelle est lorigine du mot entremets ?

    Le terme entremets est un mot ancien qui date du Moyen-ge. lpoque, les repas duraient trs longtemps et il fallait occuper les convives. Dans les grands repas, quand on dbarrassait la table, pendant que des artis-tes, jongleurs, chanteurs

    et danseurs venaient combler le temps mort, on prsentait entre chaque service, des mets normes et magnifiques qui permettaient dattendre sans impatience les prochains plats du service. Do le nom entre-mets.

    Aujourdhui ce terme nest que le dessert.

    Dou vient lexpression pendre la crmaillre ?

    lpoque o cette expres-sion est apparue dans la langue franaise, le chauffage central nexistait pas. La chemine tait le seul moyen de passer lhiver. Dans les cuisines des maisons, la cuisson se faisait dans une marmite dans ltre de la chemine. Cette marmite tait accro-che une tige en fer munie de crans. Cest cette tige en fer qui permettait de pendre la marmite plus ou moins prs du feu que lon appelait la crmaillre. La crmaillre tait la dernire chose instal-le dans une maison et elle marquait la

    fin de lemmnagement, et le dbut du repas de remerciement.

    Pourquoi on ne ferme pas le der-nier bouton de sa veste ?

    Lorigine de la coutume reste incer-taine. Mais certains disent quelle pro-vient du rgne du Roi Edward VII. Parce que le prince de Galles, Edouard VII quoique fort gros, tait coquet. Il portait des vte-ments trs ajusts comme le voulait la mode de lpoque. Alors, aimant aussi les rgals de la table, la fin des repas quil prenait copieux, il navait gure dautre solution que douvrir le dernier bouton de son gilet pour se mettre laise. Ainsi ne voulant dplaire au princ...