Click here to load reader

LA MÉCANIQUE GLOBALE - exvacuo.free.frexvacuo.free.fr/div/Sciences/Cours/B.A.BA/EBOOK-PHYSIQUE_MECA… · n’est pas nécessaire d’être un génie des mathématiques ou de connaître

  • View
    217

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of LA MÉCANIQUE GLOBALE -...

  • MOLWICKPEDIA Muse des Sciences du futur dans Internet

    La vie, la science et la philosophie la porte de tes mains Livres gratuits en ligne de physique, biologie et psychologie de lducation

    GRAVIT, MASSE ET MATIRE

    LA MCANIQUE GLOBALE

    http://www.molwick.com/fr/livres/index.html

  • 1. Dfinition de la matire Matire et nergie Mcanique Quantique ou Physique Quantique Principes de physique

    2. Composition et structure de la matire Proprit gnrale de la matire La gravit comme tat de la matire

    Linteraction gravitationnelle La gravit dans les distances atomiques

    Linteraction lectromagntique Propagation ondes lectromagntiques

    Ondes transversales et mcaniques Propagation des photons Force et champ lectromagntique

    Dfinition de la masse physique Interaction de masse physique

    Les particules fondamentales Particules subatomiques instables

    Modle atomique Thorie et dfinition de latome Les particules de l'atome

    Interaction de la force nuclaire Structure des atomes Mouvement et la masse de l'lectron

    Particules lmentaires et Modle Standard Liaisons datomes et de molcules

    http://www.molwick.com/fr/matiere/index.html

  • 1. DFINITION DE LA MATIRE

    1.a) Matire et nergie

    Le dveloppement de la nouvelle thorie physique de la gravit a mis en vidence que le changement de paradigme configure, en plus dune thorie dunification, ce quen physique sappelle une thorie du tout, pour affecter de manire significative de nombreux principes et lois de physique; si bien que lon peut les sparer en deux grands groupes:

    Le premier groupe serait form par les principes de physique qui dfinissent la matire (Globus en opposition la matire normale) et ses diffrents tats dagrgation, comme la gravit (globine) ou la masse et londine.

    Le second serait form par les classiques principes de physique sur lespace et le temps, et ses implications sur les proprits du Globus dans ces diffrents tats dagrgation, comme les concepts de mouvements, force, force de gravit et nergie.

    Ce livre de la thorie du tout tudie le premier groupe de principes de physique relatifs lquivalence entre gravit et masse, du point de vue de son support, constitution ou ralit physique, ainsi que de lnergie comme proprit des tats dagrgation de la matire en gnral.

    Si la Dynamique Globale traite de sujets en relation avec lespace et le temps et ses liens avec la physique de la gravit, la Mcanique Globale est plus proche des thmes typiques de la Mcanique Quantique ou Physique Quantique.

    Les rflexions sur les proprits de matire globulaire (globina - distinct de la matire normale) et le monde subatomique mont conduit raliser certaines nuances sur les tats dagrgation de la matire qui configurent les concepts de masse et de gravit.

    Bien que la compilation des formules mathmatiques de ce quatrime livre, relatives aux tats et la structure de matire qutudie la Physique Quantique ou Mcanique Quantique soit trs soutenue, voire plus que celle des versions antrieures, et quelle puisse provoquer aux neurones de graves tensions mathmatiques,

    Pgina 317/12/2009

  • lapproche du livre sur les proprits, caractristiques et dfinition de la matire redevient moins revche, comme on vite de rentrer dans des dtails quantitatifs.

    Cependant, je suis convaincue que les mathmatiques ne seraient pas un problme pour une nouvelle dfinition de la matire et autres ides insolites; car, en ralit, les mathmatiques sont trs avances, mais sans base physique qui les supportent et qui les rendent cohrentes dans un modle complet de la ralit physique.

    Deux aspects mritent une attention particulire, dune part, la globine, la masse, londine et la matire normale existent comme des entits physiques relles de forme discrtes et indpendamment de lobservateur. Dautre part, dans la nouvelle thorie de tout, on a russit rendre inutiles les forces distance ou drives de champs aux proprits purement mathmatiques sans support matriel de caractre physique.

    Entre les aspects les plus remarquables de la thorie du tout dans la Mcanique Globale qui affecte le concept de la matire, on peut citer:

    Une nouvelle description de la structure de la matire en gnral qui comprend la composition et le support matriel de la gravit (globine), lnergie et la masse.

    La structure du champ gravitationnel, avec la nouvelle dfinition de la matire propose, permet de comprendre lorigine des forces de gravit.

    Eclaircissement sur les mcanismes de lnergie mcanique dans la transformation entre nergie cintique et potentielle gravitationnelle et la non existence du Boson de Higgs, sauf que sont changes leurs caractristiques et quelles vont concider avec celles de globus, bien que cela me paraisse difficile.

    La modulation de la force de la gravit G qui arrive tre jusque ngative, pouvant exprimer la confirmation de lgalit de lexprience physique Giga-Chron.

    Unification des forces et champs de gravit avec les forces et champs lectromagntiques.

    Dfinition des photons comme ondes gravitationnelles de torsion transversale.

    On explique la dualit onde-corpuscule de leffet photo-lectrique, lexprience de Young ou double fente et leffet tunnel.

    Constance de la vitesse de la lumire comme cest une onde physique de torsion ou de courbe transversale de caractre mcanique.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 417/12/2009

  • Variation de vitesse de la lumire provoque par les variations de lintensit ou tension longitudinale du champ gravitationnel.

    Dfinition gravit (tension de la courbure longitudinale de la globine) comme milieu matriel de llectromagntisme.

    Unification de la force de la gravit avec la force nuclaire faible et forte et un nouveau modle de latome.

    Dfinition et nature des particules lmentaires avec masse.

    Nouveau modle atomique qui apporte une base mcanique et non la virtuelle du Modle Standard des particules lmentaires; permettant de comprendre quelques relations entre les dites particules sans ncessairement recourir la magie. En expliquant spcifiquement, la nature de la dualit de la matire et, certaines occasions, la nature mixte

    Malgr sa spcificit par rapport ce quest la matire et ses proprits, la Mcanique Globale doit tre comprise comme immerge dans la Thorie de lEquivalence Globale, comme celle-ci se configure comme une thorie de substitution multiple (Mcanique Quantique et Thorie de la Relativit).

    En ralit, on pourrait parler dune Physique Globale ou Globique, vu que les nouvelles propositions non seulement supposent une Thorie de Grande Unification (TGU) pour expliquer linteraction lectro-faible et la nuclaire forte mais aussi un Thorie du Tout (TOE-Theory of Everything) pour galement unir ces interaction avec linteraction de la gravit.

    Logiquement, aprs tant de substitution, tant dunification et tant de tout, il ne faut pas oublier que le fait quune auteure pense avoir expliqu quelque chose est une chose, que se soit sr en est une autre et que se soit compris, encore une autre.

    La substitution dans le cas de la Thorie de la Relativit est relativement simple, vu que malgr ses approximations importantes comme lquivalence masse-nergie, son noyau de la relativit du temps est incorrect autant dun point de vue physique que conventionnel.

    Au contraire avec la Mcanique Quantique, le thme est plus complexe, car il requiert dun cot de reconnatre que cest une connaissance plus descriptive, en ayant elle-mme limit, avec son Principe dIncertitude, ce qui concerne ltude des mcanismes basiques de lnergie et la connaissance de la ralit en-dessous dun certain seuil. De cette manire, elle vite de commettre des erreurs sur la dfinition de la matire et autres concepts, atteignant une utilit indiscutable dans le monde de la science et de la technologie.

    Dun autre cot, en partant dune Physique Gnrale non relativiste, la Mcanique

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 517/12/2009

  • Quantique se trouve ancre des concepts sur le mouvement et lnergie encore plus enracins que ceux de la Thorie de la Relativit et, par consquence, plus difficiles de reconstruire, modifier ou amliorer. Cependant quelques interprtations semblent assez loignes de la ralit physique.

    Dans un certain sens, le nouveau paradigme de la Mcanique Globale, qui est dcouvert peu peu, pourrait supposer une avance par rapport la Physique de Newton semblable lavance que supposa la Physique Classique par rapport la Mcanique Grecque. Au vu de llev grade dabstraction ncessaire pour comprendre les nouveaux concepts, en principe aucunement intuitifs, il serait recommandable davoir lu les autres libres sur la physique qui sont comments plus bas; ainsi que, pareillement, on pourrait les sermonner. Quil est opportun de lire ce livre en premier!

    Gravit au bord dun objet

    Dun autre point de vue, il est important de mettre au clair que pour parler de Mcanique Quantique, de la Thorie de la relativit dEinstein ou de la thorie du tout, il nest pas ncessaire dtre un gnie des mathmatiques ou de connatre les tenseurs, comme pour parler dvolution, on a pas besoin de connatre la biologie molculaire, pour discourir sur la philosophie davoir tudier luniversit ou pour parler de religion de le faire en latin.

    Dans toutes les pages figurent les liens relatifs lendroit o sont les livres en ligne gratuits, livres de science moderne o lon a divis lexposition de la nouvelle thorie dunification, thorie du tout, ou mieux dit, Physique Globale. Cette division est due de nombreuses raisons comme le caractre mtaphysique ou

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 617/12/2009

  • scientifico-exprimental du livre, sa difficult mathmatique, le matriel trait ou la prsentation sur Internet.

    Finalement, le livre en ligne de lquation de lAmour inclut une partie avec un rsum complet de tous les livres qui composent la Physique Globale et sa Thorie du Tout ou Thorie de lEquivalence Globale.

    1.b) Mcanique Quantique ou Physique Quantique

    La science qui tudie la structure de la matire et de ses particules lmentaires sappelle la Physique Quantique, Physique des Particules ou Mcanique Quantique.

    Avant dexposer les propositions de la Mcanique Globale, il serait adquat de comprendre ce quest la Mcanique Quantique, son dveloppement et ses limitations ou faiblesses. Tout cela dun point de vue non acadmique et dirig autant des experts dans cette branche de la Physique des Particules Elmentaires qu un public en gnral.

    Le fait que je ne sois pas une scientifique hyperspcialise a un avantage qui est que ma perspective va bien concider avec les questions que peut se poser un lecteur moyen sur le contenu et la signification de la Mcanique Quantique.

    Le contenu complet de ce livre en ligne sur la matire de la Mcanique Quantique peut tre tlcharg gratuitement en format PDF.

    Les ides les plus remarquables sur le dveloppement et lvolution de la Physique Quantique, aprs des grandes alles et venues sur Wikipdia, peuvent tre regroupes ainsi:

    Origine historique

    La thorie de la Mcanique Quantique est apparue dans les annes 20 du XXme sicle avec les premires thories sur la structure de latome et ses particules lmentaires, prcisment la suite de leffet photolectrique expliqu par Einstein, offrant ainsi une tape dans lapproximation physique du concept de la constante de Planck

    Contexte scientifique initial

    A mon avis, deux aspects fondamentaux marquent la Mcanique Quantique dun point de vue scientifique. Dun ct, on avait totalement rejet lexistence du fameux ther propos par Ren Descartes comme milieu support de la lumire et, de lautre, on tait en train daccepter la Thorie de la Relativit

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 717/12/2009

  • dEinstein.

    La rigidit dans le refus de lexistence de lther formul dans la thorie de la Mcanique Classique va empcher la Physique des Particules dexpliquer les forces de la gravit dune manire logique et va la condamner une justification mathmatique de la ralit physique.

    Dans le mme temps, puisque les deux effets sont ncessaires lun lautre, lacceptation par la science du concept de la relativit du temps oblige changer la propre philosophie de la science, qui finira par se convertir en philosophie de la technique et de lutilit au lieu de la connaissance logique-objective.

    Evolution

    La grande russite de la thorie de la Mcanique Quantique a t dtablir une limitation dans la connaissance physique de lpoque avec la Principe dIndtermination de Heisenberg, de manire ce que, partir cette limitation, on puisse crer des structure logico-mathmatique de la ralit.

    Tandis que lon observait la nature ou la ralit physique, on a peu peu commenc les dsigner par des noms et crer des lois pour expliquer leur comportement. Et cest pour cela que deux des choses qui me choquent le plus dans la Physique Quantique sont la multitude de noms de la chimie organique, et les nombreuses lois ou principes, avec les dnominations respectives, qui dtaillent la ralit.

    Cest--dire que les choses arrivent parce que le disent les principes, principes ou lois normalement de caractres descriptifs et dpourvus de logique physique.

    Naturellement, les principes et les lois se ralisent jusqu ce quon en observe une violation et que se crent de nouvelles lois et principes pour borner ces violations, avec de nouvelles thories et les noms correspondants des violations, les nouveaux principes et les susdites thories.

    Dveloppement technologique quantique.

    Contrairement au peu dapplications pratiques de la Thorie de la Relativit dEinstein, cette branche de la science est responsable de lnorme dveloppement technologique du XXme sicle en matire dlectronique et de systmes de communication, avec toutes les applications sur la science et lconomie en gnral.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 817/12/2009

  • Diagramme de Feynman Dessin quantique

    Contexte scientifique actuel

    Lexplication mathmatique de la ralit en se passant de la logique la plus lmentaire finit par se faire sentir et par crer des limites artificielles au dveloppement de la science et, pire encore, stablit la coutume daccepter comme science ce qui na rien voir et qui me parat plus comme tant sorcellerie et me rappelle les anciens envoteurs.

    Dans la thorie de la Mcanique Quantique cohabitent plusieurs thories scientifiques. Depuis ses commencements, avec lordinaire dnomination dInterprtation de Copenhague, de nombreuses thories ont t incorpores progressivement, mesure que de nouvelles caractristiques de la structure de la matire et de nouvelles possibilits souvraient.

    Parmi ces thories, on peut citer la Thorie Quantique de Champs (QFT pour Quantum Field Theory) et dans cette thorie celle de lElectrodynamique Quantique (QED acronyme de Quantum Electrodynamics) et plus tard celle de la Chromodynamique Quantique (QCD pour Quantum Chromodynamics).

    Sur Wikipdia, pour justifier la validit du Modle Standard, on dit qu ce jour, lexistence de toutes les particules de ce dernier, sauf le boson de Higgs, a t vrifie. Ce qui reste assez obscur, cest que le Modle Standard a t dvelopp pour expliquer les observations faites avec de faibles progrs dans le modle par rapport aux observations, comme dans le cas du boson de Higgs.

    A cause de lincompatibilit entre la Mcanique Quantique et la Thorie de la Relativit dEinstein, plusieurs thories dunification sont apparues.

    La plus clbre est la Thorie des Cordes avec ses encore plus clbres 10 dimensions additionnelles. Plus ou moins les mmes dimensions que celles de

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 917/12/2009

  • la Thorie des Supercordes, en fonction de la variante concrte ou celle qui essaye de toutes les agglutiner, la Thorie M.

    La Gravit Quantique et la Gravit Quantique de Boucles (LQG pour Loop Quantum Gravity) sont en comptition avec la prcdente Thorie des Cordes, mais elles ont les mmes adeptes.

    Moins connues, mais plus sympathiques, on peut trouver les courants dInterprtation Transactionnelle et lInterprtation des mondes multiples.

    LInterprtation Transactionnelle prne que dans un photon il y a une onde qui est en avance dans le temps et une autre dans le sens contraire qui voyage en arrire dans le temps. Par consquent, la logique du cause--effet disparat et apparat quelque chose de nouveau qui sappelle logique quantique, mais que jappellerais moi autrement

    LInterprtation des Mondes Multiples pense de la rduction du paquet donde que, en se manifestant en une ralit concrte, les objets des probabilits qui ne sont pas effectivement ralises seraient les ralits concrtes en dautres mondes ou univers parallles.

    Moi jai lgrement le sentiment quon tardera vrifier empiriquement nimporte quelle des dix dernires thories cites, bien que, tant donn les autres dj prtendument vrifies, il pourrait arriver nimporte quoi.

    Comme on peut le voir, ce passage en revue du dveloppement historique de la Mcanique Quantique est trs bref et orient vers la finalit de ce livre; dun ct, expliquer et reconnatre autant les russites obtenues et son incroyable complexit mathmatique comme ses normes lacunes ou faiblesse, et dun autre ct, proposer des solutions logiques sur linterprtation physique de la ralit, de manire ce que les mathmatiques utilises obtiennent la cohrence quelles mritent.

    La branche scientifique de la Physique de Particules est trs rcente et elle est en plein dveloppement mais, elle manque srement dune base solide et de structure dans ces apports la connaissance scientifique.

    Selon la logique quantique dtre ou ne pas tre, jespre que maintenant, sera augmente la probabilit de comprendre lintention positive de la prsentation des caractristiques ngatives suivantes de la Mcanique Quantique:

    Nature discrte de la ralit

    Cette proprit des choses est en accord avec le concept grec de latome. Autre thme, on assigne la mme nature discrte des concepts abstraits comme lespace, le temps, la force ou la vitesse.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1017/12/2009

  • Acceptation de la magie

    Elle se base sur des forces de champs virtuels avec des proprits ponctuelles sans base matriel ou tangible, si petite quelle soit. Cest--dire quen autres choses on conserve les forces distance qui dplaisaient tant Newton.

    Influence des mathmatiques

    En ralit, la Physique Quantique plus quune thorie physique est une thorie mathmatique qui essaye de dcrire la ralit mais en renonant la comprendre.

    Si dans le modle mathmatique de particules lmentaires napparaissent pas les proprits ncessaires dun objet avec masse, alors on dit que lobjet na pas de masse. Le plus curieux cest quils ne disent pas non plus que lobjet possde quelque autre lment de ce monde mais ils continuent de lappeler particule!

    Si quelque chose surgit du nant, ils lappellent particules virtuelles, et ils sont tous tellement contents deux, comme avec les bosons W et Z, dont lexistence fut dmontre en 1983 dans lacclrateur du CERN de Genve; aprs cette prdiction pour le Modle Standard, les bosons leur tour vont expliquer dautres particules.

    Logique Quantique

    Comme la logique brille par son absence, de nombreuses occasions, ce nouveau terme a t adopt par la propre communaut sceintifique.

    Un exemple de la nouvelle logique quantique peut tre ce qui se dit sur Wikipdia pour parler des bosons W et Z virtuels quau milieu il eut une asymtrie de masse-nergie si brve que cest comme si la ralit ne stait pas rendue compte delle-mme.

    Dautres exemples peuvent tre lapparition de thorie avec beaucoup de dimensions, de mondes et de voyages dans le temps.

    On en arrive lextrmit de dire que le cerveau humain na pas assez volu pour comprendre la ralit. Enfin, je suppose que ce sera pour un de ceux de la logique quantique ou pour dcrire des types de cerveau un peu spciaux. Comme ceux qui utilisent seulement quelques pourcents de leur capacit!

    Thorie ni prouve ni dmontre

    Malgr toutes les russites technologiques, la Mcanique Quantique nest pas une thorie physique prouve ni dmontre plus en avant de son caractre

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1117/12/2009

  • descriptif de la ralit observe; de fait, ce nest pas, et ni de loin, une thorie physique, cest une branche de la Physique qui tudie la structure de la matire avec une perspective particulire dans laquelle cohabitent diverses thories alternatives.

    En plus, en marge de quelques tentatives rcentes de caractre plus philosophique que scientifiques, elles sont toutes incompatibles avec la Thorie de la Relativit dEinstein.

    En dfinitive, la Mcanique Quantique possde de grandes contradictions internes et il semblerait que, pour les nouvelles propositions, il ait le consensus de se trouver dans une phase de possibles grands changements ou dune importante restructuration court terme.

    Cependant, je pense que le phnomne quantique est la mode et quil se rpand dans les domaines de la philosophie de ltre et du temps, frlant parfois le concept de dieu quantique.

    Quelques fois, les choses sont difficiles comprendre, dautres fois, expliquer, peut-tre que lhistoire presque vraie de la petite Molwick, dans un cours de logique quantique pour enfants spciaux, sera illustrative:

    Le professeur de la classe expliqua une exprience quantique: Quand il appuie sur un bouton, une image apparat sur lcran,

    des mesures dtailles indiquent que limage de lcran apparat avant d appuyer sur le bouton.

    Tous les enfants rflchissent au thme et sont trs impressionns, alors la petite Molwick demande:

    Que se passe-t-il si, quand apparat limage, il dcide de ne pas appuyer sur le bouton?

    Les enfants et le professeur se remirent penser.

    1.c) Principes de physique Mcanique Globale

    Un modle physique est un ensemble dabstractions mentales pour reprsenter la ralit matrielle et les relations qui dterminent sa variation en fonction du temps. Dans tous les modles existent quelques principes physiques sous-jacents de caractre gnral et qui auraient plutt une nature mixte philosophie-science.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1217/12/2009

  • Dans le livre en ligne sur la Mthode Scientifique Globale, une partie est consacre la Mthodologie dinvestigation scientifique de la Physique Moderne, o lon critique les principes physiques de la Thorie de la relativit comme de la Mcanique Quantique et des thories qui essaient de les rendre compatibles en ajoutant des dimensions mathmatiques ou physiques.

    En dautres termes, dans ce livre on signale les principes de physique interdits, qui pourraient permettre lexistence de:

    Multiples ralits simultanes.

    Ralit de plus de trois dimensions physiques.

    Dfinitions rcursives, comme le volume variable de lespace ou de la vitesse du temps lui-mme.

    Cause effet et effet de cause simultans.

    Choses ou nergies ngatives.

    Choses ou nergies qui surgissent du nant ou disparaissent compltement.

    Forces magiques ou forces distance.

    Ainsi dans la partie sur la Thorie de lquivalence Globale du livre en ligne de la Dynamique Globale sont cits les trois principes de physique philosophique ou pistmologique qui, vu leur importance, seront rpts par la suite:

    La ralit physique ne dpend pas de lobservateur, seulement de sa perception et de sa description.

    Le temps est relatif dun point de vue subjectif de la vie, mais cet aspect est insignifiant dans le domaine de la science objective ou conventionnelle.

    Une bonne thorie scientifique est utile, mais elle set encore meilleure si une fois comprise, elle a un sens commun.

    Il convient de faire une brve prsentation des principes de physique de la Mcanique Globale en prenant en compte la grande diffrence qui existe par rapport aux thories de physique des thories gnralement acceptes actuellement, comme la Thorie de la Relativit dEinsteinet la Mcanique Quantique.

    Unit de la matire Rseau ou maille incassable de la matire

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1317/12/2009

  • En reprenant les ides prcdentes sur les principes de physique qui rgissent la Physique Globale, on peut les rsumer en groupes:

    Principes de physique drivs de la philosophie de la science. Utilit. Simplicit. Logique ou sens commun.

    Principes de physique drivs des prcdents. Espace euclidien Temps absolu Nature mcanique

    Principes de physique par observation et hypothse intuitive. Unit de la matire. Rseau de la matire incassable. lasticit de la matire.

    Les deux premiers groupes de principes de physique supposent un revers aux concepts classiques de lespace et du temps dun ct et de lautre la philosophie de la mthode scientifique qui a autant besoin de lutilit des principes de physique que de sens commun.

    Le troisime groupe de principes de physique nous introduit la nature de la matire dans le modle lastique de la Mcanique Globale. Ce nouveau modle est une rvision du prcdent modle semi-rigide de la Mcanique Globale davril 2008.

    Le changement du modle lastiqueen avril 2009 est d ce quil suppose une grande simplification par rapport lantrieur. En ralit, le seul changement significatif a t de dfinir le rseau tridimensionnel comme incassable pour mieux expliquer la conservation de lnergie dans lunivers; ce qui a oblig redfinir les mcanismes concrets du mouvement, de lnergie cintique et de lnergie

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1417/12/2009

  • potentielle.

    Les caractristiques du nouveau modle physique propos par la Mcanique Globale sont trs diffrentes de celles de la Physique Quantique. Cependant, je crois quelles sont plutt complmentaires et que les caractristiques de la Mcanique Globale ont une fonction de filtre contre les garements ou dviations excessives la logique scientifique que souffre la Physique des Particules lmentaires.

    En changeant de perspective, parmi les caractristiques du modle physique de la Mcanique Globale, on peut citer les suivantes:

    Modle intuitif avec prtention scientifique, car il est vrifiable empiriquement. Propositions trs gnrales et hautement imprcises. Forte probabilit de commettre quelques autres erreurs significatives Jespre apporter quelques succs remarquables au point dimpliquer un changement de paradigme dans la Physique actuelle. Modle renormalisation totalement possible pour permettre son dveloppement et son volution. Incomplet, car on ne peut pas tout faire dun coup.

    Parmi les expriences scientifiques les plus connues quexplique raisonnablement la Mcanique Globale, on peut citer lexprience des fentes de Young sur la dualit de la lumire et lexprience de leffet tunnel sur les proprits des lectrons. Mais sans aucun doute, la plus innovatrice est lexprience Giga-Chron,

    [ G * g = c * h * R * n ]

    Cette galit mathmatique donne lieu lquation fondamentale de la Thorie de lquivalence Globale.

    g = [ E c/ G ] * n

    Et son quation alternative:

    g = [ m c3/ G ] * n

    Pour autant, le lecteur est pri de ne pas chercher les erreurs mais plutt les bonnes rponses, tout en faisant attention aux erreurs qui peuvent exister. Il est aussi certain que la terminologie utilise ne sera pas forcment aussi consistante quil le voudrait, aux vues de la complexit technique sous-jacente et pour le manque de systmatisation de la Mcanique Globale, tant donn son jeune ge.

    En parlant de bonnes rponses, les aspects les plus importants prvus par la Mcanique Globale en relation avec ce que peut nous dcouvrir la prochaine exprience LHC (Large Hadron Collider) sont:

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1517/12/2009

  • Inexistence du Boson de Higgs, comme ultime origine de la matire. Processus de contraction et expansion gravitationnelles.

    2. COMPOSITION ET STRUCTURE DE LA MATIERE

    Le dveloppement de la Thorie de lquivalence Globale ralis par la Mcanique Globale confirme le nouveau paradigme de Physique Postmoderne propos par la premire en unifiant les quatre forces fondamentales, comme rsultant des diffrents tats de la composition, constitution ou agrgation de la matire ou Globus.

    Le premier problme qui se pose lheure de prsenter le nouveau modle de la constitution de la matire est de nature terminologique. La dfinition de la matire nest pas unique, elle sutilise dans de nombreux sens mais sa structure ultime est toujours inconnue de la Physique Moderne.

    La dfinition de matire est en constante volution au fur et mesure de lamlioration de la connaissance des caractristiques et des proprits des composants de lagrgation de la matire ou de la dcouverte de nouvelles particules lmentaires de la structure de la matire.

    Une chose ne cesse dattirer mon attention: les units ou les dimensions de lnergie sont lespace, le temps et la masse, et, en mme temps, on dit que lnergie lectromagntique est faite de particules qui nont pas de masse. Ce doit tre que lnergie nest pas faite de particules, de fait Wikipdia dfinie lnergie comme une proprit de la matire; bon, elle se rfre aussi des systmes pour viter la souhaitable mais impossible prcision terminologique de la Physique Moderne.

    La dualit onde-corpuscule de la lumire reflte la conversion de la globine en masse cause de lnergie lectromagntique et ce sera dvelopp plus loin. Cest--dire la dualit onde-corpuscule nest pas une caractristique de la lumire mais une proprit de la nature de la globine comme support de la lumire et composant de la masse. De son ct, la dualit de la matire sera discute dans la partie sur les Particules lmentaire et le concept de masse.

    Mme le concept de matire est diffrent sur certaines pages de Wikipdia en anglais ou Wikipdia dans dautres langues. Pour viter les confusions entre les

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1617/12/2009

  • diffrentes acceptations, la Mcanique Globale dfinit la matire en gnral comme la seule ayant une entit dans la ralit physique de notre monde, en totale opposition nimporte quel concept abstrait, mathmatique, imaginaire ou magique.

    Si avant la constitution de la matire tait la masse, maintenant, cest la masse qui est constitue de matire. Cependant, dans la majorit des cas on essaiera de parler de la structure de la matire en gnral, Globus ou globine pour limer tout type de doute par rapport au concept expos.

    Dun autre ct, il y a deux concepts abstraits dont on pourrait prvoir que la nature ou ralit conceptuelle est un lment essentiel de la Physique, je veux parler de lespace et du temps.

    Dans le livre en ligne de la Dynamique Globale on expose les caractristiques de ces deux concepts. La gomtrie spatiale sera dtermine par la gomtrie euclidienne ou gomtrie grecque. Le temps a la configuration dune fonction monotone, croissante, continue et constante utilise pour expliquer deux ralits distinctes et postrieurement le mouvement de la matire dans ses distincts tats dagrgation.

    Pour revenir la question de la dfinition de la matire, indpendamment du fait que dans le futur on arrivera une analyse plus profonde et dtaille de la ralit physique; au jour daujourdhui, on peut argumenter quil existe une particule lmentaire qui compose toutes les autres, cette particule lmentaire de la Thorie de lquivalence Globale, on la nomm Globus. En dautres termes, Globus est la particule lmentaire qui constitue la matire et donc ce sera lunique lment dont seront composs la globine ou gravit, londine, la masse et autres tats dagrgation de la matire.

    Dans la structure de la matire du modle rigide de la Mcanique Globale (substitu par le prsent modle lastique), globus tait une petite boule unie dautre globus par des poils lastiques formant un rseau avec des proprits lastiques appeles globine. En plus globus pouvait se dtacher de la structure du rseau.

    Maintenant, dans la structure de la matire du modle lastique de la Mcanique Globale les poils du globus initial sont incassables et beaucoup plus longs, rduisant le globus initial lintersection des filaments du rseau; par consquence la globine sera lunique particule essentielle avec matire dans lunivers et celle qui apportera la matire autant la structure rticulaire de la gravit comme aux autres tats dagrgation de la matire.

    A effet terminologique, on comprendra maintenant Globus comme lensemble du rseau tridimensionnel ou structure rticulaire de la globine dans lunivers entier.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1717/12/2009

  • La structure de la matire comprend de nombreux tats delle-mme, mais lanalyse va principalement tre dirige vers quelques catgories gnriques, comme les susdites gravite, ondine et masse. Naturellement, seront galement comprises les proprits desdits tats dagrgation de la matire, comme la force ou lnergie.

    Maintenant nous allons essayer de recrer le monde que nous connaissons uniquement Globus et sa structure rticulaire de la matire ou globine. Le processus sera dajouter petit petit caractristiques et proprits aux diffrents tats dagrgation de la matire en gnrale. Le but est darriver un modle global des quatre interactions fondamentales qui inclut la connaissance scientifique valide et dj bien accumule; cest--dire, en excluant la majeure partie de la Thorie de la Relativit Gnrale dEinstein et certains aspects de la Mcanique Quantique, comme la discontinuit de la matire.

    Structure de la matire Supersymtrie

    Comme on ne peut pas dtecter directement la structure de la matire dans son premier tat dagrgation ou gravit, jutiliserai directement un microscope hoeilogique ( ne pas confondre avec un microscope logibancal) qui nous permettra de faciliter lexplication de ses caractristiques et proprits. Bien sr que lon pourrait dire quelle se dtecte de tous cts mais quon ne sait interprter sa prsence cause du paradigme rgnant de la Physique Moderne.

    Recourant la mtaphore dun thtre sans acteurs ou de gradins sans public, lespace serait comme une norme piscine sans eau; cest--dire que lespace est indpendant de leau, de Globus, du temps, de tout, vu que cest un concept abstrait et tel quel, il na pas dexistence physique, il ne possde ni eau, ni Globus, ni rien.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1817/12/2009

  • La prcdente image reprend au premier plan une couche de la composition ou structure de la matire avec une supersymtrie inexistante dans la ralit physique, du moins, pour linstant (peut-tre existe-t-elle dans les espaces intergalactiques). Lunique dmarche effectue a t de remplir la piscine avec la globine, on sapproche de la structure de la matire dans le cas de la gravit, montrant sa nature rticulaire; mais nous navons toujours pas introduit la symtrie radiale, typique de la gravit.

    Dans la page suivante on commentera les proprits gnrales de la matire et, postrieurement, les proprits spcifiques de la matire pour ses diffrents tats dagrgation, comme la gravit, llectromagntisme et la masse.

    2.a) Proprit gnrale de la matire

    Profitant de la proprit dtre renormalisable, des proprits gnrales de la matire, je vais essayer de les mettre en relation de manire faciliter lassimilation du nouveau paradigme, puisquen approfondissant les choses, des nuances de ces proprits vont apparatre. De fait, la lecture suivante va offrir une vision de la structure et des proprits de la matire plusieurs fois renormalise.

    En plus des nombreuses et petites renormalisations qua souffert la Mcanique Globale tout au long de son dveloppement initial, il convient de signaler ltape du modle semi-rigide avant lactuel modle lastique de la Mcanique Globale comme consquence de la vision densemble du premier, une fois termin, y compris la partie consacre lAstronomie et la Cosmologie.

    Bien que le nouveau modle lastique ajoute seulement la proprit gnrale de la matire par rapport la constitution de la globine comme matriau incassable, et cette proprit simplifie notablement la Mcanique Globale en rendant inutiles tous les mcanismes plus compliqus de lancien modle semi-rigide.

    Dans la page prcdente on a introduit la nature de la structure de la matire comme un rseau tridimensionnel de filaments incassables qui stendent travers tout lunivers et que lon appelle Globus.

    Voyons plus attentivement chacune des caractristiques ou proprits gnrales de la matire.

    Structure tridimensionnelle

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 1917/12/2009

  • Quand quelquun se demande ce quest la gravit, la premire chose laquelle il pense cest quelle doit avoir une structure spciale qui peut supporter les forces de la gravit. Alors, si lon supprime la symtrie radiale de la gravit, il nous restera que la structure tridimensionnelle avec supersymtrie est une proprit gnrale de la matire.

    Les images prsentes dans ce livre ont pour cadre les trois dimensions spatiales de la gomtrie euclidienne et leur objectif est dhabituer le cerveau lexistence relle et aux caractristiques de la globine comme tat dagrgation de la matire, qui configure la gravit dans un monde normal et connu de nous tous, au moins, pour pouvoir continuer les explications des proprits et nature du nouveau modle physique en pensant quautant lexistence des autres mondes comme des voyages dans le temps sont ou doivent tre, pour le moment, de la science-fiction.

    La structure tridimensionnelle de la matire qui est propose sera compose de filaments formant des rticules.

    Structure de la matire Rticule de la globine

    Rticule en forme de cube.

    Le cube sera le rsultat du croisement des filaments de la globine. Une autre proprit gnrale de la matire est: les filaments sont unis et fixes au niveau des sommets de la structure rticulaire.

    La forme de cube a t choisie car elle est la plus simple et la plus facile visualiser pour le cerveau. Nimporte quelle autre figure gomtrique qui nempche pas ltat physique avec la proprit gnrale de la matire de super-

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2017/12/2009

  • symtrie thorique en absence de forces de gravit ou dlectromagntisme peut aussi tre possible.

    Filaments incassables.

    Cette caractristique ou proprit de la matire justifie le principe de conservation de la matire. En prenant la matire dans le sens utilis par la Mcanique Globale.

    Nature continue de la matire.

    Ainsi, la nature des filaments incassables fait que la matire est continue dans tout lunivers; en dautres termes, la particule Globus stend dans tout lunivers. Aprs presque 2500 ans de nature discontinue de la matire. Qui leut cru? Jespre que cela ne drange pas Dmocrite!

    La matire est exclusivement forme par la matire des filaments.

    Lespace entre les filaments est totalement creux dans ltat thorique de super-symtrie.

    Cette caractristique de la matire me sera trs utile lheure de dvelopper la thorie de la formation de la masse et la nouvelle thorie de latome.

    lasticit.

    Cette proprit de la matire est trs intuitive, mais il faut prendre en compte le fait que cette unit a une rigidit norme lchelle dans laquelle nous nous mouvons.

    Llasticit explique le principe de conservation de lnergie dans la mesure o elle se configure comme une nergie de dformation rversible. Llasticit parfaite est une condition essentielle pour le principe de conservation de lnergie.

    Le concept dnergie lastique est plus complexe de ce quil parait premire vue. Un objet lastique a besoin dlments internes avec des proprits lastiques et ainsi de suite. Dautre part, lnergie lastique a besoin dlments en mouvement continuel ou vibration, car un lment totalement lastique naurait aucune nergie interne.

    En dfinitive, la proprit dlasticit configure la globine comme un rseau matriel en constante vibration ou rsonance.

    Les lasticits longitudinales, bidimensionnelles ou courbures longitudinales et transversales jointes la nature incassable des filaments de la matire supportent le Principe de Conservation Globale, englobant la loi de

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2117/12/2009

  • conservation de la matire aussi bien que la loi de conservation de lnergie.

    lasticit longitudinale.

    La caractristique quantitative a son importance, car llasticit des filaments pourrait faire quils atteignent une longitude dix, cent ou mille fois plus grande quen labsence de force de traction. Pour linstant, nous avons une notre libert pour la fixer, cependant, la taille des particules lmentaires stables avec masse peut nous aider dlimiter quantitativement cette proprit gnrale de la matire.

    Il ne faut pas confondre lexpansion ou contraction de la globine avec les variations de lespace lui-mme, comme le font certaines thories physiques.

    lasticit bidimensionnelle ou courbure longitudinale

    Le jeu des forces driv de la tension lastique de la courbure longitudinale des filaments de la globine sera la responsable de latractis causa de la thorie de la gravitation de la Mcanique Globale.

    lasticit transversale.

    Llasticit de nature transversale est une proprit gnrale de la matire distincte de la longitudinale et sera la base physique de linteraction lectromagntique.

    Cette proprit gnrale de la matire, jointe la proprit de llasticit longitudinale et de la courbure longitudinale, sera mise en relation avec linteraction nuclaire faible et forte et avec la formation de masse.

    Ces proprits gnrales de la matire essaient de dcrire la nature de la globine autant dun point de vue externe comme interne. Les proprits lastiques de la globine impliquent que dans sa constitution, elle ait des lments plus petits. Peut-tre que la limite de llasticit transversale ou longitudinale est en relation avec la taille du rticule.

    En dfinitive, les filaments se configurent comme le mcanisme de transmission de lunit minimale dnergie, qui se rfre invitablement la constante de Planck, bien quelle ne soit surement pas aussi constante quelle le paraisse. Souvent, il vaut mieux ne pas demeurer avec ce qui semble tre et approfondir avec son esprit.

    Dans les pages suivantes, on analysera la composition, les caractristiques et les proprits de la matire pour chacun des grands types ou catgories dans lesquels sest divise la structure de la matire en gnral.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2217/12/2009

  • 2.b) La gravit comme tat de la matire

    En accord avec la Mcanique Globale, une dfinition de la gravit serait que cest le premier tat dagrgation de la matire et celui qui a la plus grande symtrie, car la super-symtrie thorique dune structure de la matire rticulaire non radiale, comme il nexiste pas la force de la gravit, il ne semble pas quelle existe dans la ralit physique.

    La dfinition antrieure de la gravit comme tat de la matire implique en elle-mme un changement de paradigme de la Physique Moderne, pour cela, il convient de maintenir son esprit ouvert en essayant de comprendre lessence de la proposition et ne pas chercher les petites faiblesses; par exemple, si le rticule de la structure de la matire a une forme ou une autre, cela na aucune importance, tant quil rpond aux proprits requises pour le modle et celui-l explique la ralit physique avec plus de sens que les autres. Dans ce cas un minimum de sens sera suffisant, vu que les forces distance sont difficiles justifier dun point de vue scientifique et, ne parlons mme pas des dimensions physiques dans dautres mondes ou contractions du mme espace ou temps.

    Simaginer que le modle actuel ou Modle Standard de la Thorie Quantique se base sur des points de lespace aux proprits virtuelles ou mathmatiques mergentes du point de vue de la Physique. Normalement, dans la philosophie de la science actuelle le mot mergent sutilise pour justifier des phnomnes inexpliqus en vitant une argumentation magique ou religieuse, comme dans le cas de la Thorie de lvolution de Darwin gnralement accepte.

    Les classiques nont pas connects lther avec la symtrie radiale de la structure rticulaire de la gravit, globine ou premier tat de la matire, si on ne compte pas avec lhypothtique super-symtrie de la matire. Le disciple de Descartes, Christian Huygens, dcrit lther comme de subtiles boules dair en contact pour pouvoir transmettre la lumire et Agustn Fresnel arriva la conclusion de que les ondes de lumire taient transversales en tudiant la polarisation du quartz dIslande.

    Quant au fait de mettre partialement Globus en relation avec lther classique, il faut signaler que lide dun ther diffrent au classique nest pas exclusive de la Thorie de lquivalence Globale, car la tant dmontre Mcanique Quantique utilise aussi les mots dcume quantique ou vide quantique pour reconnatre que le vide classique nest pas vide et ne pas mentionner le mot dther avec de diffrentes caractristiques. Aussi la clbre Thorie des Cordes propose quelque chose comme un ther de petites cordes vibrantes et diffrents tats dagrgation, incluant de nombreuses dimensions additionnelles.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2317/12/2009

  • Une fois que nous avons mis en relation les caractristiques les plus intuitives de ltat dagrgation de la matire avec symtrie radiale ou de la gravitation, alors on peut ajouter dautres caractristiques moins intuitives et qui ont plus de chance dtre incorrectes. Dans tous les cas, si dans largumentation on arrive une quelconque contradiction, on peut toujours renormaliser les caractristiques postules et quand lefficacit du modle en terme dexplication des phnomnes observs augmente, le modle dans son ensemble nest pas compromis.

    Indpendamment du fait que tout au long de ce livre on applique des proprits et des mcanismes additionnels de la gravit ou premier tat de la matire pour comprendre des phnomnes complexes comme llectromagntisme, la force nuclaire faible ou forte ou les proprits des trous noirs, en premier lieu, seront mise en relation les caractristiques et proprits spcifiques qui serviront expliquer la force de gravitation depuis la perspective de la Mcanique Globale.

    Une fois dtermines ces proprits, nous verrons linteraction gravitationnelle classique, le mcanisme physique propos pour lnergie mcanique et le comportement des forces de la gravit pour des distances proches aux particules avec masse.

    Aussi dans le chapitre de la gravit du livre en ligne sera incluse linteraction lectromagntique avec ses parties correspondantes, pour avoir unifi linteraction gravitationnelle avec llectromagntique. Cest--dire que les deux sont supportes par le premier tat de la matire.

    On postule la caractrisation fonctionnelle ou structurale de la globine ou premier tat physique de la matire comme support des forces de gravit, en donnant un aval la Thorie de lquivalence Globale quand elle dit que Globus sera prsent, sous une forme ou une autre, dans tous les processus physiques connus.

    NOUVELLES DE PHYSIQUE

    Lheure de la grande collision est arrive LHC

    Le vide de lunivers nest pas, selon nous, le nant, il est substance et il peut vibrer, et linteraction du vide qui ne lest pas- avec le reste des particules (une espce de friction) serait ce qui gnre ses diffrentes masses.

    El Pas 3-09-2008 (Nature)

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2417/12/2009

  • Prenant en compte les proprits gnrales de la matire cites dans la partie prcdente et les proprits spcifiques du champ gravitationnel, les caractristiques de la globine ou tat dagrgation de la matire comme support de la gravit seront les suivantes:

    Composition matrielle.

    La composition matrielle dans le cas de la gravit est simplement Globus, cest--dire quil ny a aucun tat dagrgation intermdiaire de la globine.

    Je narrte pas dtre curieux pour le fait quon prfre accepter les forces magiques qui mergent du nant que lexistence de matire qui ne soit pas dtectable pour les actuels moyens techniques, malgr tous les indices indirects que lon peut imaginer.

    On peut comprendre la dfinition du champ de gravit avec sa nature virtuelle ou mathmatique due limpossibilit initiale de la caractriser dune autre faon, comme Newton lui-mme le mit en vidence. Peut-tre quil va tre temps de changer la nature de la gravit.

    Nature continue de la gravit.

    Les parties de ladite structure matrielle doivent tre connectes, car une partie isole ne pourrait exercer aucune force ordonne et ne pourrait pas non plus maintenir sa structure spatiale. Nous avons dj tabli que la continuit tait une proprit gnrale de la matire qui constitue la globine.

    Un autre thme serait si lnergie potentielle avait une nature quantitative continue ou discrte comme lnergie lectromagntique. Moi je dirais quelle sera aussi discrte, en relation avec la constante de Planck et les lments internes des filaments de la globine.

    Cependant, la nature continue du champ gravitationnel ncessite le dveloppement du concept et des caractristiques de force de gravit qui se fera dans la partie suivante.

    Invisible.

    On peut assigner ce nouvel tat de la matire ou gravit lappellation de matire transparente.

    Non seulement elle ne se voit pas mais en plus, jusqu aujourdhui, on ne reconnat ni la structure rticulaire de la matire ni ltat dagrgation qui configure la gravit ou globine. Une autre manire de la voir intuitivement serait que depuis lintrieur dune caisse, on ne peut pas voir sa perspective extrieure, sauf avec un peu dimagination et au moins environ vingt pour cent

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2517/12/2009

  • de la capacit dun cerveau humain moyen.

    Tension de la courbure longitudinale, rigidit et tension additive.

    Il est bien connu que les forces de gravit sont totalement additives, puis que la structure ou tat de la matire qui gnre ces forces aussi doit avoir les mmes proprits, au moins, en relation avec les mcanismes composants des champs gravitationnels.

    Lnergie potentielle gravitationnelle est due la tension de la courbure longitudinale provoque par la masse lorsquelle courbe les filaments de la structure rticulaire de ltat dagrgation de la matire super symtrie initiale. Cette tension gnre des forces perpendiculaires la tangente en chaque point des filaments, ce qui est cohrent avec une courbure dcroissante asymptotiquement avec le carr de la distance.

    Ltat de la matire qui configure la gravit doit avoir la rigidit suffisante pour soutenir des forces capables de dplacer les plantes et les toiles de lunivers sur de longues distances depuis leur origine. En dautres termes, la tension lastique de la globine existe sur une structure beaucoup plus rigide que nimporte quel matriel connu.

    Indpendamment de cela, pour des distances trs grandes aussi sont importants les phnomnes de contraction et expansion de la structure rticulaire de la gravit.

    Symtrie radiale de la tension longitudinale.

    Dans ltat dagrgation de la matire qui constitue la gravit se casse la super-symtrie initiale de la globine, en gnrant la masse une symtrie radiale de la gravit avec courbure asymptotique dcroissante de la tension longitudinale de la structure rticulaire de la matire.

    Symtrie de la gravit tat dagrgation de la matire

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2617/12/2009

  • Lhypothse initiale sur la forme concrte du rticule de la structure de la matire avec super-symtrie tait celle du cube ou autre figure gomtrique avec une grande symtrie pour permettre les effets gravitationnels observables dans la gomtrie euclidienne en introduisant la symtrie radiale. Dans tous les cas, la symtrie radiale des forces de gravit sera plus due la grande lasticit de la globine qu la forme concrte du minuscule rticule.

    La symtrie radiale de cet tat de la matire est diffrente de la typique symtrie radiale quand on dessine le Soleil avec ses petits rayons jaunes.

    Une perspective de la structure rticulaire de la globine est reflte avec un agrandissement par limage du microscope hoeilogique, dans laquelle on observe comment malgr la symtrie radiale, les filaments de la globine se rapprochent plus, plus ils sont loigns de la masse.

    Si dans le rseau tridimensionnel de la matire nous plaons une boule dans un rticule et que la boule est beaucoup plus grosse que le rticule, les filaments de ce rticule et des rticules adjacents non seulement stireront de par leur proprit dlasticit longitudinale mais ils acquerront une certaine courbure longitudinale.

    En dautres termes, il se produira une dformation des filaments, qui auront tendance revenir leur tat original.

    Pour le moment, cette approximation de ltat dagrgation de la matire qui configure la gravit est suffisante, car lorigine de la boule sera explique dans le livre en ligne sur la constitution de la masse.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2717/12/2009

  • Lensemble de ces proprits nous suggre lide de la structure ou tat de la matire physique qui constitue la gravit ou globine comme un solide trs rigide et flexible en mme temps. On pourrait considrer la gravit comme un solide presque totalement rigide qui devient trs flexible pour les distances trs courtes en fonction de la courbure longitudinale produite par la force. En dfinitive, une structure trs solide ou rigide et en mme temps, lastique ou flexible pour les matriaux connus jusqu prsent.

    On pourrait penser la duret qua un objet mtallique et la facilit avec laquelle on peut lui arracher un atome ou encore aux fameuses proprits des diamants au niveau de la duret et fragilit.

    Avec tout a, le moins intuitif est le mouvement de la masse travers la structure physique de la gravit. Ltape du modle lastique de la Mcanique Globale a prcisment impliqu une renormalisation des hypothses relatives au mouvement de la masse par rapport au prcdent modle semi-rigide.

    Dun autre ct, il semblerait que les ondes gravitationnelles longitudinales auraient une nature diffrente de celle des ondes transversales de la structure rticulaire. Dun point de vue mathmatique, on dirait que lquation de la force de gravit serait reprsente par une ligne asymptotique avec laxe spatial dans lextrme contraire de l o sinitie la tension longitudinale.

    Par consquence, il ne semble pas que lnergie de la gravit se propage pareillement que les ondes lectromagntiques, bien quelle le fasse la mme vitesse, un autre thme est quune masse se dplace suffisamment rapidement pour que se gnre des changements dans la courbure des filaments, slimine et se gnre nouveau de manire ce quon puisse parler dondes gravitationnelles des distances pas trop grandes pour viter dentrer dans la zone asymptotique de la courbure de la tension longitudinale.

    Dans tous les cas, les ondes longitudinales de la globine auraient un sens physique diffrent de celui de la propagation dune onde la superficie de leau ou de celui de la propagation des ondes lectromagntiques. Elles seraient plus semblables la vibration ou rsonnance dun atome et de ce fait elles seraient en relation avec ce phnomne, comme on le verra dans le livre de la Dynamique Globale en expliquant le mouvement.

    Maintenant, nous sommes disposs exposer dans la page suivante le modle de linteraction gravitationnelle dans le premier tat de la matire.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2817/12/2009

  • 2.b.1. Linteraction gravitationnelle et la force de gravitation

    Jusqu lintroduction de la gravit et sa force de gravitation, nimporte quel rticule de la structure de la matire dans lespace euclidien avait les mmes proprits. Cest--dire que la globine avait une symtrie gale dans toutes les directions, symtrie globale ou super-symtrie.

    Dans la partie prcdente de la thorie gravitationnelle, nous avons vu les proprits physiques de ltat dagrgation qui configurent la gravit, et plus spcialement lintroduction de la symtrie radiale et de la tension de la courbure longitudinale additive.

    Comme on peut lobserver sur les figures, ladite super-symtrie se brise dans le champ gravitationnel par effet de masse qui provoque une sparation des filaments de la structure rticulaire de la gravit. En plus de la symtrie radiale du champ gravitationnel, dans ces images, on peut voir une symtrie dessus-dessous ou par rapport laxe horizontal, o les filaments de la structure rticulaire de la gravit sont convexes vers laxe de symtrie.

    En dautres termes, la masse provoque une tension lastique dans le rseau tridimensionnel du champ gravitationnel en sparant les filaments un de ses extrmes, de manire ce que lintrieur des lignes soit convexe vers la masse ou point de majeure sparation des deux filaments ou lignes de tension lastique, provoquant lasymtrie verticale de la figure hoeilogique.

    Par rapport la force de gravitation il convient de signaler quil pourrait exister deux causes diffrentes, une qui expliquerait le mouvement d la force de gravitation classique ou force de gravit de Newton et une autre qui expliquerait le mouvement de prcession anormale de lorbite de Mercure au lieu de la distorsion de lespace suggre par la Thorie de la Relativit Gnrale dEinstein.

    Dans le livre en ligne de la Loi de la Gravit Globale, on analysera ces causes et leur formulation mathmatique dans la Loi de la Gravitation Universelle de Newton avec la correction incorpore par la Loi de la Gravit Globale par rapport leffet de lnergie cintique sur la force dattraction gravitationnelle.

    On gardera aussi pour une autre page lanalyse des caractristiques de la force de gravitation dans des distances atomiques.

    Finalement, une page dans le livre de la Loi de la Gravit Globale est consacre un autre sujet relatif la force de linteraction gravitationnelle, il sagit des caractristiques des ondes gravitationnelles et des diffrentes dfinitions ou concepts qui sont utiliss pour sy rfrer. En particulier, quelques rflexions sur les caractristiques des ondes longitudinales et sur la vitesse de transmission de lnergie potentielle gravitationnelle ont t incluses.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 2917/12/2009

  • continuation, nous analyserons un des aspects les plus remarquables de linteraction gravitationnelle. La proprit additive de la tension de la courbure longitudinale ou nergie potentielle lastique de la globine qui supporte la force de gravitation.

    Proprit additive de la force de gravitation

    La courbure longitudinale que provoque ou maintient linteraction gravitationnelle, jointe la caractristique de rigidit, occasionne la gnration de lignes de tension lastique dans les filaments de la structure tridimensionnelle de la gravit.

    Les champs magntiques aussi possdent la proprit additive de leurs potentiels, car comme nous le verrons plus loin leur support matriel est aussi la globine, mais dans ce cas, il sagit de llasticit transversale de ses filaments.

    Les couleurs rouge et verte des trois figures sur la force de gravitation montrent la proprit additive de llasticit de la courbure longitudinale comme une relation linaire en additionnant les distances verticales entre les filaments, une meilleure approximation de la ralit serait dadditionner les distances en chelle semi logarithmique pour la loi de linverse des carrs.

    Force gravitationnelle Convexit vers laxe de symtrie

    Symtrie radiale de la force de gravitation

    Proprit additive de la force de gravitation

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3017/12/2009

  • Avec la force de gravitation base sur une structure de rticules tridimensionnels lastiques, la caractristique davoir une tension additive est plutt intuitive. Cependant, il vaut mieux faire ressortir deux nouveaux aspects du modle gravitationnel:

    Il ne faut pas confondre la reprsentation mathmatique dun champ gravitationnel par le biais des lignes de force du champ et les lignes ou filaments matriels qui supportent ou permettent lexistence de la force de gravitation.

    La sparation maximum des filaments sera dtermine par llasticit longitudinale pure des cts des rticules tridimensionnels de la structure de la matire. Sur la figure, il sagirait dune longueur infrieure au diamtre de la boule de masse qui son tour, sera aussi dtermine par ladite lasticit rticulaire comme nous le verrons en parlant de la dfinition de la masse physique et des particules fondamentales avec masse et stables.

    La rigidit de la structure de ltat dagrgation de la gravit fera que la convexit dclinera jusqu des distances trs grandes en accord avec lattraction de la loi gravitationnelle de linverse des carrs.

    La courbature cre dans les filaments de la composition rticulaire de la gravit ou globine implique lexistence de lnergie potentielle lastique de caractre longitudinal et aura une forme asymptotique au niveau de la partie droite de la figure commente en relation avec laxe de symtrie horizontal. Cette tension lastique des filaments est responsable des multiples composantes de la force dattraction gravitationnelle et de lacclration gravitationnelle.

    2.b.1.a) La Loi de la Gravitation Universelle de Newton

    Newton unifia force de la gravit sur la Terre avec la force qui gouverne lorbite des plantes par le biais de sa Loi de la Gravitation Universelle de forme mathmatique, mais il napporta aucune argumentation physique des causes mcaniques qui la soutenaient. Newton lui-mme a signal quil naimait pas les forces distance.

    Plus tard, la Thorie de la Relativit dEinstein ajouta une lgre distorsion de lespace pour ajuster lorbite des plantes aux observations astronomiques. Si la Loi de la Gravitation Universelle de Newton tait une loi purement mathmatique, la

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3117/12/2009

  • Thorie de la Relativit utilise des mathmatiques si complexes que non seulement linterprtation physique est diffuse mais en plus, linterprtation mathmatique elle-mme est dans la plupart des cas imaginaires.

    En principe, il semble quil devrait exister deux causes diffrentes dans la thorie de la gravitation. Une qui justifierait la force de gravitation classique ou Loi de la Gravitation Universelle de Newton et, une autre, le problme de la prcession anormale de lorbite de Mercure explique mathmatiquement par la Thorie de la Relativit Gnrale dEinstein.

    Mathmatiquement le problme est plus ou moins rsolu par la combinaison de la Loi de la Gravitation Universelle de Newton et la Thorie de la Relativit dEinstein, vu que lon connat la quantification des changes dus aux forces gravitationnelles entre nergie cintique et potentielle gravitationnelle et le maintient de lnergie mcanique.

    Linteraction gravitationnelle est la responsable des variations entre nergie cintique et nergie potentielle lastique associes une masse dans la structure rticulaire de la matire ou globine avec symtrie radiale. Dans la page suivante de ce livre en ligne, on traitera de lnergie mcanique et du principe de lgalit entre masse inertielle et masse gravitationnelle.

    Une approche de la forme de linteraction de la globine avec lnergie lectromagntique et les corps avec masse due lattraction gravitationnelle est expose dans le livre de la Dynamique Globale dans la partie sur la Physique du mouvement avec lanalyse de la dynamique du mouvement de la lumire et de la chute libre des corps avec masse.

    Dun autre cot, dans la partie Expriences dnergie de ce livre, on dtaille le calcul de la courbure de la lumire dans les lentilles gravitationnelles et de la prcession du prihlie de lorbite de Mercure.

    Et alors maintenant, une chose est la formule mathmatique, lexplication de physique sous-jacente en est une autre, le problme de la atractis causa est complique par lexistence de deux causes ou composantes de la force dattraction gravitationnelle, qui expliqueront les acclrations de la masse associes la classique Loi de la Gravitation Universelle de Newton et limaginaire distorsion de lespace-temps dEinstein en relation avec la prcession anormale des orbites des plantes.

    Cependant, le fait que la lumire se dvie dans un champ gravitationnel de prcisment le double de la masse selon la Loi de la Gravitation Universelle de Newton ma fait suspecter quil devrait exister une quelconque relation spciale entre les causes des deux dviations.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3217/12/2009

  • La thorie du tout de la Thorie de lquivalence Globale aussi rsout le problme du calcul de la gravit avec lquation de la loi de la Gravit Globale dont la formule mathmatique est:

    Formule de la Loi de la Gravit Globale

    Dans cette formule de la Loi de la Gravit Globale, la masse globale napparat pas car si elle y tait, elle serait des deux cots de lquation mathmatique.

    Il est connu que la force dattraction entre deux corps selon la loi de la gravit de Newton est aussi inversement proportionnelle au carr de leur distance.

    Cette formule de lacclration gravitationnelle est gale la formule de la Loi de la Gravitation Universelle de Newton si on prend en compte leffet direct de la vitesse sur linteraction gravitationnelle. Comprenant toujours par vitesse la vitesse moyenne par rapport au systme de rfrence naturel apport par la globine.

    Selon les lois mathmatiques proposes par la Dynamique Globale, la force dattraction gravitationnelle est due aux deux composants de la atractis causa:

    La premire, o la force gravitationnelle sera proportionnelle la masse globale, cest--dire, la masse en repos plus la masse quivalente lnergie cintique.

    Laugmentation de la force de gravit par augmentation de la masse globale naffectera pas lorbite de Mercure, vu que la force de gravit plus grande devra acclrer la masse globale plus grande. Par consquence, autant dans la formule avec uniquement cette composante de la atractis causa que dans la formule de la loi de la Gravitation Universelle de Newton, la masse objet de la force de gravit napparat pas et les deux rsultats seraient identiques par rapport au mouvement.

    Pour cela, cette composante est reprsente par le *1* dans la formule de la Loi de la Gravit Globale.

    La seconde, qui implique une force additionnelle drive de la vitesse.

    Cette seconde composante serait la force de la gravit que souffrirait lnergie lectromagntique cause de sa vitesse, qui serait quivalente lnergie

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3317/12/2009

  • cintique de la masse globale. Souvenez-vous que la courbure de la lumire par effet de lentilles gravitationnelles est le double de la dviation de la masse. Une partie compenserait laugmentation de la masse globale et une autre qui constitue cette seconde composante de la atractis causa.

    Pour ajouter la masse quivalente de lnergie cintique la formule de la Loi de la Gravitation Universelle de Newton, on doit corriger sa valeur de 2, vu le caractre dacclration linaire de cette quation. Cest un thme similaire la diffrence entre la constante de Planck et la constante rduite de Planck..

    La Loi de la Gravitation Globale reflte les transferts dnergie entre la globine et la masse ou nergie lectromagntique, du fait que les grandeurs remarquables sont toujours les diffrents types dnergie; et mme, la masse est une manifestation de lnergie lastique accumule.

    On appelle la seconde composante de la atractis causa de la thorie de la gravit effet Merlin pour ses implications sur le mouvement des corps avec masse (Mercure) et la propagation de la lumire (Lighting).

    La diffrence entre la Dynamique Globale et la Thorie de la Relativit, cest qualors quEinstein utilise lnergie cintique pour altrer lespace temps et faire cadrer les orbites des plantes, la Dynamique Globale dfinit une force additionnelle ou seconde composante de la atractis causa, galement module par lnergie cintique, afin dexpliquer la ralit physique sans laltrer.

    Comme on la signal, Newton tait conscient que sa thorie de la gravitation nexpliquait pas les mcanismes mcaniques de la force de la gravit et que lui-mme dnomma forces distance. La Physique Moderne non seulement explique les mcanismes de la ralit matrielle qui apportent lnergie pour les acclrations cites ou les changements dans le continuum ou au moins, o et quand agissent ces mcanismes, mais en plus, elle met en doute les concepts les plus basiques de sa raison dtre, comme la ralit physique, lespace, le temps, etc

    La Mcanique Globale sessaye dans une approximation de ces mcanismes par le biais de linterrelation entre la globine et la masse ou, depuis une autre perspective, entre la tension de la courbure longitudinale du champ gravitationnel ou nergie potentielle dun ct et, de lautre des nergies lastiques et cintiques manifestes la fois sous forme de masse et dnergie lectromagntique.

    Force de la gravitation Cur ensorcel

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3417/12/2009

  • La figure du cur ensorcel facilite la comprhension intuitive de la force dattraction comme rsultat de la vibration de la globine. Si dans la figure, nous faisons vibrer les fils, nimporte quel objet ou proprit nergtique en contact avec eux aura tendance se dplacer vers le haut ou partie large des fils.

    Exprience physique maison

    Comme exemple intuitif, quon ne peut pas vraiment indiquer que leffet Merlin ou seconde composante de la atractis causa serait dfinit par la force de gravitation additionnelle dans le cas o lobjet serait en mouvement sur des fils, car cela produira des points de contact entre eux.

    Exemple simple de la colombe.

    Avec les mmes limites dexemple non parfait, on aurait aussi lide du vol dune colombe avec ou sans vent.

    Concrtement, et en rappelant les caractristiques du modle de la Mcanique Globale de lespace euclidien, temps absolu et dtre renormalisable, je dirais que le mcanisme de linteraction gravitationnelle est unique pour la dviation de la masse et de la lumire et que cest aussi le mme pour les effets de la Loi de la Gravitation Universelle de Newton et ceux de la Thorie de la Relativit dEinstein en relation avec lorbite des plantes.

    En dautres termes, je suis en train de dcrire lunification des deux composantes

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3517/12/2009

  • de la atractis causa. Dans ce sens, ce qui change dans un cas ou dans lautre, cest lactivation et leffet quantitatif de lunique mcanisme existant.

    Le thme de la configuration spatiale dans l'interaction gravitationnelle est trs important car, son moment (voir le livre en ligne de la Dynamique Globale), il permettra de clarifier avec une plus grande prcision entre autres concepts, ceux du mouvement, de la force, du temps, de l'espace et de la vitesse, qui sont maintenant un peu confus avec autant de relativit et tant d'incertitude.

    De ce fait, autant la Loi de la Gravit Globale que la Loi de la Gravitation Universelle de Newton peut tre rcrite non seulement en termes d'nergie au lieu de masse mais en plus, ce serait plus appropri. Et en fin de compte, les quations choisies ne modifient pas le rsultat, comme par exemple avec les quations de champ de la Relativit Gnrale dEinstein avec sa conversion en units gomtriques.

    Les composantes de la atractis causa seront comments, plus en dtails, quand on en viendra au mouvement, lnergie cintique et aux Lois de la Gravit Globale en elles-mmes, en tenant compte de la nature de la lumire et de la masse selon la Mcanique Globale.

    LA LOI DE LA GRAVIT GLOBALE

    Les Lois de la Gravit Globale incorporent de nouveaux principes la Loi de la Gravitation Universelle de Newton. En dautres termes, ils ajoutent quelques nuances qui, bien quelles soient mineures quantitativement parlant, sont importantes dun point de vue conceptuel.

    Ces lois de la thorie de la gravitation permettent dexpliquer les phnomnes naturels des prdictions de la Relativit Gnrale dEinstein sans avoir besoin daltrer les concepts de temps et despace ni dutiliser aucune dimension additionnelle.

    La Loi de la Gravit Globale dans la thorie de la gravitation se trouve immerge dans le nouveau paradigme ou modle de la ralit physique que propose la Thorie de lEquivalence Globale (TEG).

    On a choisit le terme global cause de la ncessit deffectuer une analyse qui comprenne les diffrents types dtats dagrgation de la matire dans le sens large, forces et types de mouvement. On la aussi choisi, malgr labondante utilisation de ce terme, pour aider le cerveau se situer dans la nouvelle perspective ou paradigme de la ralit physique que propose la TEG.

    Les caractristiques gnrales du nouveau modle se retrouve en dtails dans la partie des Principes physiques du livre de la Mcanique Globale.

    Entre ces caractristiques il faut souligner les nouveaux concepts apports par la

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3617/12/2009

  • Mcanique Globale sur la structure rticulaire de la matire ou globine comme support physique du champ gravitationnel, lnergie lectromagntique et la masse, qui justifient le Principe de Conservation Globale ou quivalence de la gravit-nergie-masse (GEM).

    La caractristique de la globine comme support physique implique quil est ncessaire de prendre en compte les vitesses par rapport au systme de rfrence naturel des masses et nergies qui interagissent dans lattraction gravitationnelle.

    Les Lois de la Gravit Globale sont une formule mathmatique simple qui reprend les implications de leffet Merlin ou seconde composante de la atractis causa sur la Loi de la Gravitation Universelle de Newton.

    Dans la partie sur la Loi de la Gravitation Universelle de Newton de ce livre, on a introduit la Loi de la Gravit Globale et les deux composantes de la atractis causa. Celle correspondante la gravitation de Newton et celle apporte par la Dynamique Globale ou effet Merlin.

    Formule de la Loi de la Gravit Globale

    Conceptuellement, on observe que la masse globale dun objet en mouvement napparat pas dans la formule car elle devrait apparatre des deux cots de lquation, cest--dire, une augmentation de la masse globale ne changerait pas lorbite des plantes ou la vitesse de chute libre des corps.

    La nouveaut, cest leffet Merlin ou force additionnelle drive de la vitesse. Vu que la vitesse de rfrence *v* est celle de la masse globale et non celle de lnergie lectromagntique, la quantification est la masse quivalente lnergie cintique totale, qui est gale lnergie cintique [ m0v] multiplie par [2] pour prendre en compte le mouvement linaire et divis par [ c] cause de la fameuse quivalence masse-nergie [ E = mc ].

    Ainsi, tout au long de ce livre, on a tudi les caractristiques de lacclration, de la force et du mouvement autant inertiel que dans le champ de gravit. Un autre lment de la Loi de la Gravit Globale souligner, cest que leffet de lapport dnergie dun champ gravitationnel nest exclusivement sous forme dnergie cintique mais il peut aussi affecter dautres manifestations ou types dnergie.

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3717/12/2009

  • Un cas particuliers trs connu, cest la variation de la frquence de la lumire ou nergie lectromagntique due au champ de gravit dans le dcalage vers le rouge gravitationnel.

    Il existe dautres processus gravitationnels, plus ou moins en relation, mais il faut avoir conscience que nimporte quel change de gravit-masse sera toujours affect par lnergie potentielle du champ gravitationnel o il se droule et par les autres proprits nergtiques de la globine, dans nimporte lequel de ses tats dagrgation.

    Pour inclure toutes les transformations de lnergie, nous devons utiliser lquation fondamentale de la Thorie de lEquivalence Globale, qui est la Loi Gravitationnelle de lEquivalence:

    G * g = c2 * h * RH * nd

    Dans le livre Thorie de la Relativit, Elments et Kritique (TREK), on explique brivement les fameuses prdictions de la Relativit Gnrale, dans les pages suivantes, on verra comment la Dynamique Globale, au travers de la formule de la Loi de Gravit Globale, nous apportera une justification des mmes phnomnes naturels de manire beaucoup plus simple et sans besoin daltrer les concepts despace et de temps.

    Mais avant dentrer dans les calculs mathmatiques, il convient de comprendre les causes des forces de la gravit qui interviennent dans les cas suivants:

    Thorie gravitationnelle de la masse dans la Loi de la Gravitation Universelle de Newton

    Si on prend en compte la vitesse de la masse, la Loi de la Gravit Globale concide avec la Loi de la Gravitation Universelle de Newton.

    Dans la Mcanique Globale la masse est constitue de boucles tridimensionnelles de la globine cause de son lasticit transversale et nergie de torsion. En dfinitive, la masse est un nouvel tat de la matire lmentaire ou Globus en constante synchronisation avec la vibration longitudinale de la globine.

    Dans le nouveau modle gravitationnel, cette vibration synchronise de la masse et de la globine est le mcanisme matriel de la transmission de lnergie potentielle de la globine la masse, provoquant son acclration gravitationnelle.

    La masse sera constitue par les filaments de la globine en forme compacte et boucle, et sera un grand accumulateur dnergie de dformation rversible. D la symtrie radiale de ltat de la matire qui constitue la gravit, la

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3817/12/2009

  • rsultante de la force de gravitation sera oriente vers la masse responsable du champ gravitationnel.

    Limpulsion dun neutron due ce mcanisme du modle gravitationnel aura toujours la mme composante vectorielle unitaire, en dautres termes, la direction de la force de gravitation est indpendante du fait que le neutron se dplace vers le centre du champ gravitationnel, sloigne de ce dernier ou dcrit une orbite circulaire. Dans le premier cas, il se produira une acclration due la gravit, dans le deuxime une acclration gravitationnelle ngative et dans le troisime une acclration centripte.

    La force drive de la Loi de la Gravite de Newton est proportionnelle la masse, lexemple avec un neutron est totalement reprsentatif. Comme cest une particule sans charge lectrique, il nest pas ncessaire de prendre en compte les champs lectromagntiques.

    Mais noublions pas que la masse est un nouvel tat dagrgation de la matire ou Globus avec des proprits nergtiques associes dtermines, et ceux sont prcisment ces proprits nergtiques celles qui produisent leffet dattraction gravitationnelle. Un aspect intressant va tre que la dite proportionnalit drive du fait que la masse qui gnre le champ gravitationnel est constitue dunits basiques, neutrons et protons, laissant de cot la discussion sur la gravit gnre par un trou noir ou autres phnomnes de lespace extrieur.

    Dans tous les cas, dans cette partie, on traite les consquence du champ gravitationnel sur la masse et non pas la masse comme cause de ce champ.

    La Thorie de la Relativit Gnrale dEinstein aussi sapproche du concept de la gravit produite par lnergie, le seul problme est quelle ne lexplique pas trs bien, mme si elle ne peut pas non plus le faire si on prend en compte le mlange de science et de magie qui est fait avec ltirement du temps et de lespace et de toutes les grandeurs drives..., trop de tensions mathmatiques sans savoir les interprter et les corriger.

    La Thorie de la Relativit Gnrale signale avec justesse que la masse et lnergie lectromagntique sont deux manifestations dnergie mais elle choue totalement en niant la structure rticulaire de la matire, qui est prcisment le sujet matriel de ces manifestations.

    Galaxies et lois de la gravit (NASA)

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 3917/12/2009

  • Thorie gravitationnelle de la lumire ou nergie lectromagntique

    Dans la Mcanique Globale, a lumire ou nergie lectromagntique est une onde transversale de nature mcanique dans la structure rticulaire de la matire qui constitue la globine et supporte la force de la gravit.

    En dfinitive la lumire est une manifestation de plus de l'lasticit de la globine comme proprit nergtique rversible, puisque que lorsque passe londe de lumire, la globine revient son tat antrieur. L'onde de lumire se verra affecte par la tension de la courbure longitudinale de la globine dans la mesure o se produit son interrelation.

    L'onde de lumire aura la mme interrelation que la masse, du fait de la vibration de la globine, car elle est le support matriel de deux, ce qui produira un effet similaire celui de la Loi de la Gravit de Newton, mais dans ce cas sur lnergie lectromagntique ou lumire au lieu de la masse, ou dit de manire plus approprie, au lieu de lnergie de dformation rversible que reprsente la masse.

    En mme temps, par la vitesse de la lumire il se produira nouveau la mme interrelation et ce sera justement la mme quantit vu que la vitesse de propagation des ondes transversales de la lumire concide avec la vitesse de transmission de la tension longitudinale, comme on nen discute dans la partie sur les caractristiques des Ondes gravitationnelles.

    Je nai pas approfondi de mcanismes en concret qui gnrent les lasticits au-del dune brve description des lastocites; parce quils feraient partie dune thorie de la structure interne des filaments rticulaires. Cela na pas t ncessaire pour la thorie de la gravitation prsente et je nai pas non plus

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 4017/12/2009

  • linformation empirique suffisante pour cela.

    Cependant, il faut signaler que la double interaction gravitationnelle qui se produit avec le mouvement de la masse ou de la lumire seffectue dans les units lmentaires de vibration ou lastocites; vu quune vitesse plus faible nimplique pas que dans lespace non parcouru, se rcupre lchange dnergie non produit, par rapport ce qui se serait produit la vitesse de la lumire. Cest--dire que cest comme si, avec la vitesse, les vibrations longitudinales et transversales dun lastocite concidaient plus et avaient plus dchange dnergie par unit despace parcourue.

    Mathmatiquement la formule de la Loi de la Gravit Globale aussi rsout le calcul de la dviation de la lumire ou effet des lentilles gravitationnelles. Il faut penser que le deuxime composant ou composant de l'nergie cintique est la somme d'une suite gomtrique d'lments chaque fois plus petits et qui se rsout par le thorme de Taylor; par consquence, la somme pour le cas de la vitesse v gale c est un.

    Thorie gravitationnelle de l'nergie cintique

    Avec le mouvement, la masse augmentera sa vibration pour rester synchronise avec la vibration longitudinale de la globine. En dfinitive, l'interrelation par unit de temps absolu avec la globine augmentera et il se produira un effet amplifi du mcanisme de l'interaction gravitationnelle.

    L'interaction gravitationnelle se produit d'un ct par la gnration de la symtrie radiale de la globine et de l'autre, par la transmission de l'nergie lastique entre la tension de la courbure longitudinale de la globine et la masse (disons pour bien se comprendre, pas la masse qui gnre le champ de gravit mais lautre masse), et donc cette transmission sera plus importante quand un nombre plus important de contact se produira, comme dans le cas prcdant de la lumire.

    Aussi dans ce cas, en ayant le mme mcanisme matriel, l'acclration sera proportionnelle la masse centrale, aura la mme composante vectorielle et continuera d'tre inversement proportionnelle l'inverse des carrs de la distance mais avec un facteur de proportionnalit direct additionnel qui sera l'nergie cintique. Comme l'nergie cintique est variable dans une orbite elliptique, l'acclration gravitationnelle globale produira une prcession du prihlie de l'orbite des plantes.

    La force gravitationnelle additionnelle due lnergie cintique de la masse globale la vitesse *v* sera gale la force gravitationnelle que souffrira lnergie lectromagntique quivalente, cest--dire que le double que la masse dans la Loi de la Gravit de Newton. Du point de vue de la masse, on verra que

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 4117/12/2009

  • la masse quivalente lnergie cintique sera affecte par le double dattraction gravitationnelle que la masse en repos.

    De cette quantit, la moiti naffectera pas le mouvement par le facteur de proportionnalit inertielle entre masse et acclration, et laugmentation de la masse globale avec la vitesse. Lautre moiti sera responsable des dviations spatiales par rapport la Loi de la Gravit de Newton.

    La quantification de cet effet du model gravitationnel sur lacclration globale se trouvera dans la deuxime partie de la formule de la Loi de la Gravit Globale prcdemment cite. Le calcul dtaill de la prcession anormale de l'orbite de Mercure et des autres plantes avec cette formule de la gravit se trouve dans la partie des Expriences de Physique.

    La Thorie de la Relativit Gnrale dEinstein aussi utilise l'nergie cintique dans ses quations de champ pour dformer l'espace et cadrer la prcession anormale de l'orbite de Mercure.

    2.b.1.b) Lnergie mcanique

    La dfinition de lnergie mcanique est la somme des nergies cintiques et potentielles associes une masse dans un champ gravitationnel. En labsence dautres forces lnergie mcanique dun corps en orbite reste constante.

    Dans la Physique Moderne, lnergie mcanique est un concept abstrait de somme dnergie de nature mathmatique, mais qui relie ou met en relation le mouvement en gnral avec le mouvement d la gravit.

    Concept dnergie mcanique cintique comme proprit de la masse due sa tendance maintenir son tat de mouvement et qui implique une plus grande rsonnance de la masse ou synchronisation avec la vibration de la globine. Dfinition de lnergie mcanique potentielle comme proprit dune masse se trouver en un point de la structure rticulaire de la matire, globine avec symtrie radiale ou champ gravitationnel. Dans le premier cas, on parle aussi dnergie cintique et dans le deuxime de lnergie potentielle ou nergie gravitationnelle.

    La raison qui fait que lnergie mcanique est constante est conventionnelle ou drive du principe de conservation des nergies. Si le systme est ferm, et si lon considre seulement deux manifestations de lnergie, la somme des deux doit tre constante.

    Avec la thorie de la gravitation de Newton, les orbites des plantes taient

    Dfinition de la matire, la masse physique et le structure de l'atome

    Pgina 4217/12/2009

  • expliques et le principe dgalit entre masse inertielle et masse gravitationnelle tait maintenu. La masse dans les deux cas tait une constante de proportionnalit entre la force applique et lacclration rsultante des corps. Lacclration de la gravit suit la loi de linverse des carrs par consquence des proprits lastiques de la globine.

    La Thorie de la Relativit dEinstein maintient le principe dgalit entre masse inertielle et masse gravitationnelle, mais continue sans savoir ce quest la masse au-del de la constante de proportionnalit. La masse augmente avec la vitesse relative, ceci d au modle mathmatique utilis, et cette