La Prière Et Les Ablutions

  • View
    12

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

ISLAM

Text of La Prière Et Les Ablutions

La prire et les ablutions

D'aprs Abou 'Othman, j'tais avec Salman Al Farisi (qu'Allah l'agre) sous un arbre lorsqu'il a pris une branche sche et l'a secoujusqu' ce que ses feuilles tombent puis il a dit: Abou 'Othman ! Ne vas-tu pas me demander pourquoi je fais cela ?
J'ai dit: Pourquoi fais-tu cela ?
Il a dit: C'est ainsi que j'ai vu le Prophte (que laprired'Allah et Son salut soient sur lui) faire alors que j'tais avec lui sous un arbre. Il a prit une branche sche et l'a secouejusqu' ce que ses feuilles tombent puis il a dit: Salman ! Ne vas-tu pas me demander pourquoi je fais cela ? .
J'ai dit: Pourquoi fais-tu cela ?
Il a dit: Certes lorsque le musulman fait ses ablutions parfaitement puis prie les cinqprires, ses pchs tombent comme tombent ces feuilles puis il a rcit: -Accomplis laprireaux extrmits du jour et une partie de la nuit, certes les bonnes actions font partir les mauvaises. Ceci est un rappel pour ceux qui se rappellent- (*) .
(Rapport par Ahmed et authentifi par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n363)
(*) Sourate Houd n11 verset 114.
: : !
:
: : !
:
: :
( )

D'aprs 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agre), j'ai pass la nuit chez ma tante Maymouna (qu'Allah l'agre). Le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) est rentr durant la soire et a dit: Est-ce que l'enfant a pri ? . Ils ont dit: Oui.
Alors le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) s'est allong jusqu' ce que passe de la nuit ce qu'Allah a voulu. Il s'est ensuite lev, il a fait lesablutionspuis a pri sept ou cinq units de prires par lesquelles il a fait le witr et il n'a fait le salam qu' la fin de ces units de prires.
(Rapport par Abou Daoud dans ses Sounan n1356 et authentifi par Cheikh Alabni dans sa correction de Sounan Abi Daoud)
Nous voyons que la premire chose qu'a fait le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) en rentrant chez lui, c'est de demander si son petit cousin 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agre), qui tait l'poque un enfant, avait bien fait la prire.
: :
: .
( )

D'aprs Abou Houreira (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: Lorsque l'un d'entre vous fait lesablutions, qu'il mette de l'eau dans son nez puis qu'il la rejette et lorsqu'il la rejette qu'il le fasse en nombre impaire .
(Rapport par Abou Nouaym et authentifi par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n444)
:
( )

D'aprs Al Hakam Ibn Sofiane Al Thaqafi (qu'Allah l'agre), le Prophte (bndiction et salut soient sur lui) a urin puis a fait sesablutionset a asperg son sexe.
(Rapport par Abou Daoud dans ses Sounan n166 et authentifi par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

D'aprs Zayd Ibn Haritha (qu'Allah l'agre), le Prophte (bndiction et salut soient sur lui) a dit que Jibril lui est venu au dbut de la rvlation et lui a enseign lesablutionset la prire. Lorsqu'il termina lesablutionsil a prit une poigne d'eau qu'il a asperg sur son sexe.
(Rapport par Ahmed et Daraqoutni et authentifi par Cheikh Albani dans Al Mishkat n366)

D'aprs Jabir (qu'Allah l'agre), le Prophte (bndiction et salut soient sur lui) a fait sesablutionsalors il a asperg son sexe.
(Rapport par Ibn Maja dans ses Sounan n464 et authentifi par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

L'imam Nawawi a dit dans Charh Sahih Mouslim (3/150): La plupart des savants disent que l'intidah est d'asperger le sexe avec un petit peu d'eau aprs lesablutionsafin que la personne vite le waswas (*).

L'imam Al Adhim Abadi a dit dans Awn Al Ma'boud dans l'explication du hadith de Al Hakam Ibn Sofiane Al Thaqafi: Le sens de cela est de gicler de l'eau sur le sexe aprs lesablutionsafin de faire partir le waswas qui se prsente la personne selon lequel des gouttes sont sorties de son sexe.

(*) Le waswas signifie les chuchotements de Shaytan.

D'aprs Safina (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) faisait le ghousl (1) avec un sa' et il se purifiait (2) avec un moud (3).
(Rapport par Mouslim dans son Sahih n326)

(1) C'est dire les grandesablutionssuite un rapport sexuel, un rve rotique...
(2) C'est dire qu'il faisait lesablutions.
(3) Un moud est la quantit d'eau que l'on peut mettre dans les deux mains lorsqu'on les rassemble.
Un sa' correspond 4 moud.
:
( )

D'aprs 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: Le ghousl est un sa' et l'odo (1) est un moud .
(Rapport par Tabarani et authentifi par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n4175)

(1) C'est dire lesablutions.
:
( )

D'aprs 'Aqil Ibn Abi Talib (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: Il suffit pour l'odo un moud et pour le ghousl un sa' .
Un homme a dit : Ceci ne nous suffit pas.
'Aqil (qu'Allah l'agre) a dit : Certes ceci suffisait celui qui tait meilleur que toi et avait plus de cheveux, c'est dire le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui).
(Rapport par Ibn Maja dans ses Sounan n270 et authentifi par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)
:
:
:
( )

Remarque n1: Le sens de ces ahadiths n'est pas qu'il est interdit d'utiliser moins que les quantits d'eau mentionnes ni qu'il est interdit d'en utiliser plus en cas de besoin.

D'aprs 'Aicha (qu'Allah l'agre) : Nous faisions le ghousl, le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) et moi, dans un seul rcipient dans lequel on pouvait mettre 3 moud ou une quantit proche de celle l.
(Rapport par Mouslim dans son Sahih n321)

( )

L'imam Nawawi (mort en 676) a dit : La communaut est en consensus sur le fait qu'il n'y a pas de quantit d'eau prcise conditionne pour l'odo et le ghousl .
(Al Majmou Fi Charh Al Mouhadhab 2/219)

Remarque n2: Le sens de ces ahadiths est qu'il ne faut pas gaspiller l'eau.

D'aprs 'Abdallah Ibn 'Amr (qu'Allah les agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) est pass prs de Sa'd (qu'Allah l'agre) alors qu'il faisait lesablutionset il a dit : Qu'est ce que ce gaspillage Sa'd ?! .
Sa'd (qu'Allah l'agre) a dit : Y a t-il du gaspillage dans lesablutions?
Le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : Oui, mme si tu es au bord d'un fleuve qui coule .
(Rapport par Ahmed et authentifi par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n3292)
: !
:
:
( )

L'imam Nawawi (mort en 676) a dit : Les savants sont en consensus sur l'interdiction du gaspillage de l'eau mme si la personne est au bord de la mer .
(Charh Sahih Mouslim 4/2)

D'aprs Abou Houreira (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: La prire d'un homme avec le groupe est multiplie par 25 degrs par rapport sa prire chez lui ou dans son magasin.
Ceci car lorsqu'il fait lesablutionsparfaitement puis sort vers la mosque en ne voulant par cela que la prire, il ne fait pas un pas sans qu'Allah ne l'lve d'un degr et ne lui efface un pch.
Lorsqu'il prie les anges ne cessent d'invoquer pour lui tant qu'il est en prire: Allah prie sur lui, Allah pardonne lui.
Et l'un d'entre vous ne cesse d'tre en prire tant qu'il attend la prire (*) .
(Rapport par Boukhari dans son Sahih n647 et Mouslim dans son Sahih n649)

(*) C'est dire tant qu'il attend la mosque le dbut de la prire en commun.
: . : : ! !
( )

D'aprs Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: Il a t donn l'ordre de frapper un serviteur parmi les serviteurs d'Allah de 100 coups de fouet dans sa tombe. Il n'a cess de demander et d'invoquer jusqu' ce que a ne soit plus qu'un seul coup. Alors sa tombe s'est remplie de feu sur lui. Lorsque ceci est pass et qu'il s'est rveill il a dit: Pourquoi m'avez vous fouett ? Ils ont dit : Tu as pri une prire sans lesablutionset tu es pass prs d'une personne qui subissait une injustice et tu ne lui as pas port secours .
(Rapport par Tahawi et authentifi par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n2774)
: . . : :
( )

D'aprs Zayd Ibn Khalid Al Jouhni (qu'Allah l'agre), le Prophte (que la prire d'Allah et son salut soient sur lui) a dit Celui qui fait lesablutionsen les parfaisant, puis prie deux units de prire dans lesquelles il n'est pas innatentif, alors il lui est pardonn ses pchs prcdents .
(Rapport par Abou Daoud dans ses Sounan n905 et authentifi par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)
Ce hadith nous montre que lesablutionseffacent les pchs condition qu'elles aient t pratiques parfaitement, c'est dire comme Allah l'a ordonn.
Ainsi il est important pour le musulman d'apprendre en dtail la description et les rgles desablutionstelles qu'elles sont nonces dans le Coran et la Sounna.
:

D'aprs 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agre), le Prophte (que la prire d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Ne touche le Coran qu'un purifi .
(Rapport par