of 8/8
Ce supplément de huit pages est édité et publié par Rossiyskaya Gazeta (Russie), qui assume l’entière responsabilité de son contenu Publié en coordination avec The Daily Telegraph, The Washington Post et d’autres grands quotidiens internationaux Distribué avec Mercredi 21 septembre 2011 Limonov ravi d’être le trublion des lettres Le Lion de Venise pour Sokourov La vie de l’ancien poète « underground » a inspiré un romancier français. Quel dictateur se cache derrière le « Faust » du réalisateur russe le plus hermétique ? P. 7 P. 7 La discrimination envers les salariés seniors s’accentue et la course à l’emploi est perdue d’avance passé 40 ans. Trop vieux à 40 ans PAGE 3 PAGE 8 Délices d’antan Le « Musée des saveurs oubliées » à Kolomna a ressuscité de succulentes friandises pré-révolutionnaires comme la pastila, à base de chair de pomme. Le groupe français convoite l’énorme marché de la grande vitesse russe et appâte les autorités en offrant un accès maximal à ses dernières technologies. Alstom transfère PAGE 4 www.larussiedaujourdhui.fr SOVIET KITCH : LES ICÔNES DU DESIGN PHOTOXPRESS Une nouvelle vie pour le parc Gorki PAGE 3 L’immense parc Gorki, autre- fois le lieu de repos préféré des Moscovites, a gagné au fil du temps une mauvaise réputa- tion. Un milliardaire veut lui donner une deuxième chance. OPINIONS POLITIQUE & SOCIÉTÉ PAGE 2 Inquiétudes sur la sécurité aérienne La Russie détient cette année le record mondial des victimes d’accidents d’avions. La presse évoque la vétusté du matériel des petites compagnies. La Russie et l’Europe face à l’immigration L’expert russe Vladislav Ino- zemtsev pointe du doigt les pa- rallèles et les différences entre les politiques migratoires en Europe et en Russie. PAGE 6 ANTON MAKHROV LA RUSSIE D’AUJOURD’HUI Dmitri Medvedev souhaite bousculer le train-train des hauts fonctionnaires et désengorger le centre de la capitale. Du coup, Moscou va radicalement s’agrandir. Les objectifs du président tom- bent sous le sens : « Améliorer le développement de la mégalo- pole de Moscou et simplement rendre plus facile la vie d’un grand nombre de personnes ». La tâche est pharaonique : cons- truire à partir de zéro une ville de 100 000 à 500 000 âmes. « Que la ville des fonctionnaires soit modeste, oui, mais elle doit être autonome », estime Mikhaïl Khazanov, vice-président de l’Union des architectes de Mos- cou. « Les organes supérieurs du pouvoir fédéral, ce ne sont pas uniquement des bureaux. Il faut aussi des logements, une infras- tructure sociale, des transports et des structures commerciales offrant des services aux per- sonnes », poursuit l’architecte. Contrairement à ce qui était at- tendu, les fonctionnaires ont montré une surprenante bonne volonté. Il leur avait pourtant été imparti très peu de temps. Moscou va se donner de l’air Urbanisme Le Kremlin veut relocaliser les grandes institutions politiques hors des murs de la capitale SUITE EN PAGE 2 La future cité administrative, qui accueillera les fonctionnaires dans la banlieue de Moscou, permettra de désengorger la capitale. Le 4 septembre, la campagne autour du village de Borodino a été le théâtre d’une reconsti- tuion historique de la bataille PHOTO DU MOIS 199 ans après Borodino Un mousseux bien de « chez nous » ! aménager un petit coin de pa- radis champenois lucratif dans le Midi russe. En misant sur une riche histoire et le prestige de la marque, Titov est confiant dans l’avenir : « Du point de vue de la réussite, notre premier objec- tif est une introduction en bourse prochaine, pour le début 2012 ». L’entreprise, estimée à 70 mil- lions d’euros, proposera 15% des parts aux investisseurs. Installé dans son vaste bureau lumineux et élégant, Titov nous reçoit entre deux réunions. Aux murs, diplômes et récompenses, des photos sépia des premiers œnologues français, la proprié- té avant la Révolution, à l’époque soviétique. Mais cette page est tournée. « Chaque année depuis six ans, nous venons faire le plein de champagne pour le réveillon. C’est un rituel ». Tamara et Alexeï, la cinquantaine pétillante, ont parcouru 1 700 km, de Nij- ni-Novgorod vers les côtes de la VERONIKA DORMAN SPÉCIALEMENT POUR LA RUSSIE D’AUJOURD’HUI Le « champagne » des tsars actuellement fourni au Kremlin est fabriqué dans le sud de la Russie selon des techniques françaises. Viticulture Un entrepreneur produit un « champagne » russe SUITE EN PAGE 5 de la Moskova (Borodino pour les Russes) où, en septembre 1812, l’armée napoléonienne su- bit d’énormes pertes. mer Noire, pour venir acheter du « champagne » Abrau-Durso et passer quelques jours dans le cadre idyllique du village viti- cole lové dans les collines ver- doyantes de la région de Kras- nodar, au bord du lac Abrau. Depuis qu’il a été repris par l’oli- garque Boris Titov, le domaine Abrau-Durso, fondé en 1870 par le tsar Alexandre II, est en pleine expansion. Avec 13 millions de bouteilles par an et un chiffre d’affaires de 48 millions d’euros, le quatrième producteur de vin mousseux en Russie aspire à AP/EASTNEWS AFP/EASTNEWS SERVICE DE PRESSE LORI/LEGION MEDIA ITAR-TASS REUTERS/VOSTOCK-PHOTO PHOTOXPRESS

La Russie d'Aujourd'hui

  • View
    215

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Russie d'Aujourd'hui est une source d'informations politiques, économiques et culturelles internationalement reconnue. Elle propose une couverture médiatique réalisée sur le terrain par des journalistes possédant une connaissance en profondeur du pays, ainsi que des analystes et un vaste éventail d'opinions sur les événements actuels.

Text of La Russie d'Aujourd'hui

  • Ce supplment de huit pages est dit et publi par Rossiyskaya Gazeta (Russie), qui assume lentire responsabilit de son contenu

    Publi en coordination avec The Daily Telegraph, The Washington Post et dautres grands quotidiens internationaux

    Distribu avec

    Mercredi 21 septembre 2011

    Limonov ravi dtre le trublion des lettres

    Le Lion de Venise pour Sokourov

    La vie de lancien pote underground a inspir un romancier franais.

    Quel dictateur se cache derrire le Faust du ralisateur russe le plus hermtique ?

    P. 7

    P. 7

    La discrimination envers les salaris seniors saccentue et la course lemploi est perdue davance pass 40 ans.

    Trop vieux 40 ans

    PAGE 3 PAGE 8

    Dlices dantanLe Muse des saveurs oublies Kolomna a ressuscit de succulentes friandises pr-rvolutionnaires comme la pastila, base de chair de pomme.

    Le groupe franais convoite lnorme march de la grande vitesse russe et appte les autorits en offrant un accs maximal ses dernires technologies.

    Alstom transfre

    PAGE 4

    www.larussiedaujourdhui.fr

    SOVIET K ITCH : LES ICNES DU DESIGN

    PHOTOXPRESS

    Une nouvelle vie pour le parc Gorki

    PAGE 3

    Limmense parc Gorki, autre-fois le lieu de repos prfr des Moscovites, a gagn au l du temps une mauvaise rputa-tion. Un milliardaire veut lui donner une deuxime chance.

    OPINIONS

    POLITIQUE &SOCIT

    PAGE 2

    Inquitudes sur la scurit arienne

    La Russie dtient cette anne le record mondial des victimes daccidents davions. La presse voque la vtust du matriel des petites compagnies.

    La Russie et lEurope face limmigrationLexpert russe Vladislav Ino-zemtsev pointe du doigt les pa-rallles et les diffrences entre les politiques migratoires en Europe et en Russie.

    PAGE 6

    ANTON MAKHROVLA RUSSIE DAUJOURDHUI

    Dmitri Medvedev souhaite bousculer le train-train des hauts fonctionnaires et dsengorger le centre de la capitale. Du coup, Moscou va radicalement sagrandir.

    Les objectifs du prsident tom-bent sous le sens : Amliorer le dveloppement de la mgalo-pole de Moscou et simplement rendre plus facile la vie dun grand nombre de personnes . La tche est pharaonique : cons-truire partir de zro une ville de 100 000 500 000 mes. Que la ville des fonctionnaires soit modeste, oui, mais elle doit tre autonome , estime Mikhal Khazanov, vice-prsident de lUnion des architectes de Mos-cou. Les organes suprieurs du pouvoir fdral, ce ne sont pas uniquement des bureaux. Il faut aussi des logements, une infras-tructure sociale, des transports et des structures commerciales offrant des services aux per-sonnes , poursuit larchitecte. Contrairement ce qui tait at-tendu, les fonctionnaires ont montr une surprenante bonne volont. Il leur avait pourtant t imparti trs peu de temps.

    Moscou va se donner de lairUrbanisme Le Kremlin veut relocaliser les grandes institutions politiques hors des murs de la capitale

    SUITE EN PAGE 2 La future cit administrative, qui accueillera les fonctionnaires dans la banlieue de Moscou, permettra de dsengorger la capitale.

    Le 4 septembre, la campagne autour du village de Borodino a t le thtre dune reconsti-tuion historique de la bataille

    PHOTO DU MOIS

    199 ans aprs BorodinoUn mousseux bien de chez nous !

    amnager un petit coin de pa-radis champenois lucratif dans le Midi russe. En misant sur une riche histoire et le prestige de la marque, Titov est con ant dans lavenir : Du point de vue de la russite, notre premier objec-tif est une introduction en bourse prochaine, pour le dbut 2012 . Lentreprise, estime 70 mil-lions deuros, proposera 15% des parts aux investisseurs. Install dans son vaste bureau lumineux et lgant, Titov nous reoit entre deux runions. Aux murs, diplmes et rcompenses, des photos spia des premiers nologues franais, la propri-t avant la Rvolution, lpoque sovitique. Mais cette page est tourne.

    Chaque anne depuis six ans, nous venons faire le plein de champagne pour le rveillon. Cest un rituel . Tamara et Alexe, la cinquantaine p tillante, ont parcouru 1 700 km, de Nij-ni-Novgorod vers les ctes de la

    VERONIKA DORMANSPCIALEMENT POURLA RUSSIE DAUJOURDHUI

    Le champagne des tsars actuellement fourni au Kremlin est fabriqu dans le sud de la Russie selon des techniques franaises.

    Viticulture Un entrepreneur produit un champagne russe

    SUITE EN PAGE 5

    de la Moskova (Borodino pour les Russes) o, en septembre 1812, larme napolonienne su-bit dnormes pertes.

    mer Noire, pour venir acheter du champagne Abrau-Durso et passer quelques jours dans le cadre idyllique du village viti-cole lov dans les collines ver-doyantes de la rgion de Kras-nodar, au bord du lac Abrau. Depuis quil a t repris par loli-garque Boris Titov, le domaine Abrau-Durso, fond en 1870 par le tsar Alexandre II, est en pleine expansion. Avec 13 millions de bouteilles par an et un chiffre daffaires de 48 millions deuros, le quatrime producteur de vin mousseux en Russie aspire

    AP/EASTNEWS

    AFP

    /EA

    STN

    EWS

    SERVICE DE PRESSE LORI/LEGION MEDIA

    ITAR

    -TASS

    REU

    TERS/V

    OSTO

    CK-PH

    OTO

    PHO

    TOX

    PRESS

  • 02 LA RUSSIE DAUJOURDHUI www.larussiedaujourdhui.frcommuniqu de rossiYsKaYa GaZeTadisTribu aVec le fiGaro Politique & socit

    Prpar parVeronika dorman

    lu dans la PresseLa coLre aprs une srie de catastrophes ariennes

    En quatre mois, quatre avions se sont crass en Russie, en faisant des dizaines de morts. chaque fois, des appareils de concep-tion sovitique. Aprs le crash du Yak-42 dans lequel ont pri 43 joueurs de hockey de haut niveau, le prsident Medvedev a exig des mesures radicales. Mais les mdias doutent de plus en plus de la capacit et des pa-roles du gouvernement.

    la scuriT dans deux moisAnastasia Dagaevavedomosti

    caTasTroPhe ordinaireditorialgazeta.ru

    des TTes doiVenT TomberStanislav Koutcherkommersant fm

    Medvedev a charg le gouvernement dlaborer dici le 15 novembre une srie de mesures pour limiter lactivit des compagnies incapables dassurer la scurit des passagers . Toutes les catastrophes de cette anne ont impliqu des avions de petits transporteurs, sur des lignes locales, ou des charters. Medvedev a annonc la cration dun rseau moderne de compagnies qui couvriraient le pays entier en subventionnant les lignes intrieures et rgionales. Les directives du prsident attirent aussi lattention sur le personnel navigant comme facteur cl de la scurit des vols, sur sa formation et son niveau de qualification.

    Le matriel aronautique russe est dans un tat moribond. Aprs chaque catastrophe, les fonctionnaires rptent les mmes for mules de circonstance sur la scurit, la modernisation et le dveloppement du parc aronautique. Mais les dclarations sur la ncessit de moderniser ne sont pas suivies deffet. Ltat des routes, des avions, des hpitaux ou des centrales lectriques est tel que le pays vit en permanence au bord de la catastrophe, devenue ordinaire. Le pouvoir doit radicalement changer sa manire de grer la vie du pays, qui ressemble dangereusement un avion fatigu et oblig datterrir durgence, avec des consquences imprvisibles.

    Quand estce que le ministre des Transports sera limog ? Je nai rien contre lui, cest srement un type bien, un bon pre de famille. Mais si nous voulons, comme le rpte souvent notre prsident, devenir un tat de droit et une socit civile, nous devons laborer quelques rgles de biensance. En premier lieu, un code de comportement des fonctionnaires. Il faut absolument quil y ait des licenciements, car cest un indicateur de la responsabilit de ltat face au peuple. Dans une socit normale, le ministre de la Scurit donne sa dmission aprs une srie dattentats. Chez nous, il reoit une mdaille et se rapproche encore des cimes du pouvoir.

    Selon lOrganisation mondiale de la sant, 40% des Russes fument. Mais ds 2013, les cigarettes devront avoir disparu des kiosques de rue, et leur vente ne sera autorise que dans les grands magasins. la place des paquets : des listes de marques et de prix. partir de 2014, linterdiction de fumer stendra aux transports publics, aux bars et restaurants. Et dans les cages descalier, les fumeurs devront obtenir le consentement de tous les habitants de limmeuble...

    nouvelle loi anti-tabacla mThode du Tour de Vis ProGressif

    en bref

    les hauts fonctionnaires relocaliss en banlieueAfin de prparer les options du grand dmnagement , Medvedev leur a donn moins dun mois. Des reprsentants de la municipalit staient plaints dun dlai trop court, mais ils sont nanmoins parvenus le respecter. Les autorits rgionales ont dores et dj accept de transfrer la ville une zone dlimite par les routes vers Kiev et Varsovie, et par le grand anneau de la voie ferre de Moscou. Y seront amnags 105 millions de mtres carrs de sites, dont 45 millions de mtres carrs de bureaux et 60 millions de mtres carrs de logements. Cest peu prs le double du volume annuel de la construction dans toute la Russie. Le maire de Moscou, Sergue Sobianine, aura besoin de prs dun an pour rsoudre des problmes que les experts comparent ceux rencontrs par dautres projets similaires ailleurs dans le monde, et rsolus, comme au Brsil. La capitale actuelle Brasilia a t cre exnihilo, le site choisi tant dailleurs loin dtre le plus confortable : au beau milieu de la jungle. Cest selon un schma similaire qua opr le prsident kazakh Noursoultan Nazarbaev, lorsque la capitale a t transfre dAlmaty Astana. Cette dmarche permet avant tout de rompre les liens corrompus entre les fonctionnaires et les reprsentants de diverses lites. Dailleurs, cest une exprience semblable quavait tente au XVIIIe sicle le tsar rformateur Pierre le Grand, en dplaant la capitale vers les marais de SaintPtersbourg.

    suiTe de la Premire PAGE

    la zone dexpansion de moscou

    Un autre dispositif a t mis en place en Birmanie et au Nigria, o le centre du pouvoir a t implant partir de zro dans un site difficile daccs. Le remplacement des grands commis de ltat ntait pas lordre du jour. Au contraire, les autorits cherchaient protger les fonctionnaires contre dventuels troubles sociaux.Enfin, une troisime option a t utilise par les autorits de Malaisie o a t fonde une ville ultramoderne rserve aux fonctionnaires, 20 km de Kuala Lumpur : Putrajaya, le nouveau

    centre administratif du pays. Dans aucun de ces cas la question dun renouvellement radical de llite ne sest pose, le processus tant principalement li des raisons de commodit et de gestion. en juger par lemplacement du nouveau sige du pouvoir russe, loption de Medvedev semble sinspirer du modle malais, car tous les sites proposs sont faciles daccs.Le chef de projet de la compagnie de gestion immobilire Trinfiko, Artem Tsogoev, reste mfiant : Nous faisons face une situation o les institutions sont nominalement extraites de la ca-pitale, mais nanmoins chacune delles devra conserver, outre le sige en rgion, une importante filiale Moscou .Dans tous les cas, le cot devrait tre substantiel, estiment les ex

    perts. 12 15 mtres carrs par fonctionnaire seront ncessaires. La construction et lquipement reviendront environ 2 105 euros le mtre carr. Non seulement les fonctionnaires, mais aussi leur personnel a besoin despace. Le cot total du dmnagement dun officiel pourrait se situer entre 50 000 et 100 000 dollars (soit entre 35 000 et 70 000 euros), calcule le partenaire grant de lagence immobilire Blackwood, Konstantin Kovalev. Les promoteurs du projet sont pourtant convaincus que ces dpenses seront rentabilises. Le ministre des Finances Alexe Koudrine estime que le transfert permettra de librer des btiments dans le centreville. Si la vente en est bien gre, le cot long terme du projet pourrait tre entirement amorti.

    PaVel niKoulinespeciaLement pourLa russie daujourdhui

    lancien vice-prsident alexandre ankvab est devenu, le 26 aot dernier, le troisime prsident de cette rpublique qui sest spare de la Gorgie et rapproche de la russie.

    LAbkhazie lombre du grand frre russe

    lections ankvab, nouveau prsident

    LAbkhazie est un coin subtropical du Caucase, situ sur les rives de la mer Noire. Pris pour ses stations balnaires du temps de lURSS, ce petit bout de paradis est aujourdhui labandon. La rgion a t durement touche durant le conflit men en 199293 contre la Gorgie dont elle voulait se sparer. La majorit des Abkhazes dtiennent un passeport russe et, par consquent, sont en droit de voter aux lections prsidentielles en Russie. Mais cest leur propre scrutin prsidentiel qui a anim la saison estivale.Pour un touriste de passage, la procdure lectorale peut paratre trange. Ds laurore, les gens se pressent aux bureaux de vote, bien avant louverture officielle du vote. Il y a encore une semaine, jai appel Ankvab et je lui ai dit que je voterais pour lui , raconte Evgueni, un rapatri n Soukhoumi, la capitale de lAbkhazie, et rentr au bercail au moment de sa re traite. Cette accessibilit du pouvoir nest pas une nouveaut en Abkhazie. Sergue Bagapch, le prdcesseur dAnkvab, aimait aller la rencontre de la population locale. Dailleurs, de nombreuses runions informelles se tenaient dans un petit caf du bord des quais, non loin de ladministration prsidentielle. Le prsident sasseyait une table, commandait une tasse de caf turc, allumait une cigarette. Nimporte quel visiteur pouvait sasseoir sa table et discuter avec lui. Ce caf prsidentiel est appel, aujourdhui encore, la brekhalovka (du verbe russe brekhat, qui signifie tenir une conversation lgre). La Russie apporte une aide lectorale lAbkhazie en contribuant lorganisation du travail du centre de presse et laccueil des observateurs. Aprs le scrutin, les Abkhazes se rassemblent autour des bureaux de vote, se hissent aux fentres, et suivent attentivement le dpouillement. Les rsultats officiels sont an

    noncs le jour suivant, midi, mais dans les quartiers gnraux, les rsultats sont connus peine cinq heures aprs la fermeture des bureaux de vote.Evgueni est satisfait : son favori, Alexandre Ankvab, la emport au second tour le 26 aot. Le prsident de la Fdration de Russie, Dmitri Medvedev, a flicit le nouvel lu dans lequel les Abkhazes sont nombreux voir, ironiquement, leur Vladimir Poutine. Mais il revenait Medvedev de souhaiter un renfor-cement des relations russo-abkhazes .Issu de la police, Ankvab cultive limage dun homme dur (il a survcu quatre tentatives dlimination au cours de sa carrire politique) et ferme, qui sera capable de remettre de lordre dans un pays dont la survie dpend du soutien conomique de Moscou. Le nouveau prsident, qui es time que lAbkhazie a besoin de linjection de liquidits russes pendant encore 5 10 ans, a confirm le cap sur le parte-nariat stratgique avec la Rus-sie . La Russie a t la pre mire, ds 2008, reconnatre la souverainet de lAbkhazie lissue dune guerre clair avec la Gorgie. Pour sa part, lUnion uropenne maintient son soutien lintgrit territoriale de la Gorgie. Seuls trois autres pays, dont deux les minuscules du Pacifique, ont depuis embot le pas Moscou. dfaut de reconnaissance diplomatique, lAbkhazie a obtenu celle de la Fdration internationale de... domino ! Le mois prochain, sa capitale Soukhoumi accueillera les championnats du monde de cette discipline o sont reprsents tous les pays membres des Nations Unies !

    ankvab succde bagapch.

    pierre le grand avait dplac ladministration mais cette fois, il nest pas question de changer de capitale

    100 millionsde mtres carrs : cest la surface totale des diffrentes construc-tions prvues sur le nouveau ter-ritoire.

    70 000euros : cest le prix estim de trans-fert de chaque fonctionnaire dans le nouveau centre daffaires.

    x 2,4La superficie de la municipalit de Moscou aprs lexpansion sera mul-tiplie par prs de deux fois et de-mie.

    en chiffres

    photoxpress

    ap/

    east

    new

    s

    photoxpress

    le nouveau centre administratif doit permettre de dsengorger les artres surcharges de la capitale.

  • 03LA RUSSIE DAUJOURDHUI WWW.LARUSSIEDAUJOURDHUI.FRCOMMUNIQU DE ROSSIYSKAYA GAZETADISTRIBU AVEC LE FIGARO Politique & Socit

    ALEXE BOARSKIKOMMERSANT

    Pour de nombreux salaris de 40 ans et plus, perdre son emploi signifie pr-retraite force. Les recruteurs refusent de voir en eux des lments productifs sauf cas particuliers.

    Emploi : plus de 40 ans sabstenirMarch du travail La discrimination contre les seniors est une pratique qui se gnralise et intervient de plus en plus tt

    En Russie, lge limite pour tra-vailler ne se situe pas autour de 60 ans, mais plutt deux dcen-nies plus vite. Pour la majorit des emplois, y compris les p ostes de cadre suprieur, les entrepri-ses ne recrutent en effet quen dessous de la barre des 40 ans. La cinquantaine passe, trouver du travail relve de la gageure. Entreprise recrute directeur g-nral, ge maximum 40 ans... Di-recteur des ventes, ge maximum 35 ans... . Dans la base de don-nes du portail de recherche demploi Superjob.ru, 54% des offres affichent un ge maximum pour postuler. Selon le chef de projet du site de recrutement Ra-bota.ru, Evguenia Chatilova, dans 75% des cas, le recruteur indique lge souhait du can-didat. Et mme quand lge nest pas prcis, dans la plupart des cas, le critre existe implicite-ment. Jai trois diplmes sup-rieurs , tmoigne Lioudmila. Actuellement la recherche dun emploi, jai dj rpondu 34 offres. Mais je nindique pas mon ge. 19 employeurs mont contact. En apprenant que jai 55 ans, 14 des recruteurs ont admi quils avaient des restric-tions dge . Les rares offres des-tines aux 45-50 ans sont pour des postes sans perspective dvo-lution. Les principaux probl-mes auxquels se heurte lancien-ne gnration : connaissance insuffisante de lconomie mo-derne, faible connaissance des langues trangres, difficults adopter la culture de lentre prise moderne et sadapter un nou-veau style de management. Par exemple, la limite dge pour un cadre moyen de la finance se situe entre 35 et 38 ans. On consi-

    Don augue eget arcu blandit sollicitudin. Nulla ante m.

    dre que si le candidat a plus de 40 ans et quil nest pas encore directeur nancier, cest que quel-que chose ne tourne pas rond. Soit il nest pas assez profession-nel, soit il manque dambition , admet le directeur gnral des ressources humaines de lentre-prise Antal Russia, Mikhal Ger-mershausen. Autre obstacle : un manque de maturit de la part

    des jeunes recruteurs qui ont tout simplement peur des se-niors : Ils ne savent pas com-ment tablir les liens, confondent lactivit professionnelle avec leurs propres con its familiaux non rsolus... Cest pourquoi il leur est plus facile et plus sr de sadresser des personnes plus jeunes , estime la chef de pro-jet du cabinet de recrutement

    Consort Group Olga Rybakova. Il reste cependant un secteur dactivit o non seulement lge ne reprsente pas un obstacle, mais o tre senior peut mme constituer un avantage. Par exemple, un candidat de 50 ans postulant un poste de gestion-naire dactifs, avec toute sa clien-tle , souligne le directeur g-nral adjoint du dveloppement

    commercial de la socit din-vestissement Solid, Alexe Za-kine. Dans certains mtiers, lge est synonyme dexprience : comme le prouvent les statistiques, on prfre voir des personnes de 35-50 ans des postes de direc-teur gnral, et des ingnieurs en chef de 35-45 ans. Quant aux femmes dge mr, on leur con e

    volontiers les tches mnagres et la garde des enfants : mieux vaut avoir entre 30 et 50 ans. Souvent, la gestion des en-treprises trangres (en particu-lier allemandes ou japonaises) est con e des seniors , i ndique Mikhal Germershausen. Ainsi, une compagnie internationale a, pour un poste de consultant ju-ridique senior, x la limite dge minimale 36 ans . La direc-trice des ressources humaines du groupe nancier BKS Olga Sa-vosko estime qu aprs 50 ans, il est possible de trouver un bon emploi sous rserve dune car-rire russie, lorsque vous tes familier au march et avez tra-vaill comme cadre suprieur dans des entreprises de renom. Ou bien lorsque vous tes expert dans un domaine rare, ou en n, si vous possdez dexcellentes re-lations commerciales utiles lentreprise. Sinon, les chances de trouver un emploi dcent sont minces. un certain ge, le re-crutement seffectue en gnral par recommandation . Or, le mo-dle daffaires de nombreuses entre prises est conu de telle faon quil ny a mme pas be-soin de recruter de bons profes-sionnels. Au final, le plafond dexprience pour des postes de subordonns dans les secteurs les plus divers tourne autour des 30-35 ans. Selon le portail Su-perjob.ru, la courbe des salaires moyens des diffrents groupes dges en 2011 crot au fur et mesure que lge avance, et a tteint un pic aux alentours des 40 ans. Ensuite, les revenus naugmentent plus, et dans cer-tains secteurs, ils baissent. Si la situation ne change pas, en Rus-sie comme en France, les trente-naires daujourdhui entendront bientt ce mme triste refrain : Nous voulons former une quipe jeune, vous ne nous convenez pas .

    GALINA MASTEROVALA RUSSE DAUJOURDHUI

    Le parc Gorki fut longtemps le lieu de promenade favori des habitants de la capitale. Laiss labandon et mal gr depuis 20 ans, il est tomb dans un piteux tat. Mais il va renatre...

    1,4 milliards deuros pour transformer Moscou plage

    Loisirs Loligarque Roman Abramovitch veut recrer la magie du parc Gorki

    ses infrastructures dfaillantes et de quelques faits divers crimi-nels, dont le plus retentissant a donn lieu un livre et un lm clbres (Parc Gorki) : il avait ac-quis une fort mauvaise rputa-tion. Mais tout va changer grce au projet de rnovation, chiffr 1,4 milliards deuros, de lun des plus grands espaces verts du c entre-ville (environ 120 hec-tares). Une initiative due au mil-liardaire Roman Abramovitch et soutenue par le maire de Moscou Sergue Sobianine. Cest un proche collaborateur dAbramovitch, Sergue Kapkov qui a t dsign pour diriger la manuvre. Il a promis de rem-placer les attractions foraines dcaties par une roue panora-mique semblable au London Eye.

    Plani par le clbre archi tecte sovitique constructiviste Kons-tantin Melnikov dans les annes 1920, le parc Gorki avait t conu pour tre un lieu de dtente, mais aussi de culture, avec un thtre et un cinma. Il attirait alors une foule de Moscovites qui, lpoque, ne disposaient que de peu de pos-sibilits de loisirs. Puis, au l des annes, le parc tait devenu ma-lade de ses attractions ngliges, de ses bouis-bouis illgaux, de

    globale de goudron sera consi-drablement rduite. Une plage estivale a galement t cre, et une longue promenade permet-tra bientt de relier le parc Gorki au Mont des Moineaux. Autre nouveaut : un rseau de bars grs par un collectif trs en vogue Moscou.

    Le parc Gorki est plus vaste que Hyde Park Londres.

    Chelsea, Tchoukotka et... un parcMondialement connu comme pro-pritaire du club de football an-glais de Chelsea, Roman Abra-movitch est lun des hommes les plus riches de Russie. Son dernier projet en date : un investisse-ment dans la rgion de Tchoukot-

    La recherche dun emploi se fait surtout par relations

    Statistiques

    Un concours sera organis pour dsigner larchitecte charg de restaurer le parc. Quelques chan-gements symboliques sont dj perceptibles. Lentre du parc est dsormais gratuite, avec wi-fi disponible sur tout le territoire. Une piste de skateboard a t amnage, tandis que la surface

    ka (en face de lAlaska) dont il a t gouverneur. Il peut compter sur ses succs et ses appuis po-litiques pour le mener bien. Sa compagne, Daria Joukova, prvoit dy dmnager sa clbre galerie dart contemporain Garage .

    Le parc Gorki est plus grand que Hyde Park, et peut-tre mieux , fanfaronne Ilya Oskol-kov-Tsentsiper, consultant linstitut darchitecture et de design Strelka, en rptant la citation devenue clbre de Medvedev. Une chose est cer-taine : le public du parc va

    changer. En attirant la jeunes-se branche solides revenus, les investisseurs se dbarrassent aussi des proltaires accourant aux attractions foraines. Reste une question : le nouveau Gorki saura-t-il parler au cur des Moscovites ou seulement une lite ?

    Article publi dansKommersant

    PHO

    TOX

    PRES

    S

    PHO

    TOX

    PRES

    S

    Voir notre diaporama surlarussiedaujourdhui.fr

  • 04 LA RUSSIE DAUJOURDHUI www.larussiedaujourdhui.frcommuniqu de rossiYsKaYa GaZeTadisTribu aVec le fiGaro conomie

    Paul duVerneTLa russie daujourdhui

    le monopole dtat hlicoptres russes vient douvrir pour la premire fois aux journalistes trangers les portes de lusine Progress fabriquant lhlicoptre dattaque Ka-52.

    l alligator jaillit hors de la taga dextrme-orient

    armement Les grandes commandes de larme relancent le secteur couragent pas dans cette direc-tion , conclut Rodin. partir de 2014, lusine produira aussi lhlicoptre de gabarit moyen Ka-62, celui-ci avec une moto-risation Turbomca.Hlicoptres Russes va dpenser cette anne 250 millions de dol-lars (soit 183 millions deuros) en recherche et dveloppement sur de nouveaux modles dhlicop-tres. Environ la moiti provien-dra de nos fonds propres, lautre viendra du budget fdral et de crdits ban caires , explique Dmi-tri Petrov.En dbut danne, la socit avait annonc une introduction en bourse Londres et Moscou pour 2011 afin de lever 500 mil-lions de dollars (366 miliions deuros) destins rembourser la dette et racheter les parts mino-ritaires des filiales du groupe. Le groupe a chang davis face au manque dintrt des investisseurs et linstabilit des marchs.Andre Reus, directeur dObo-ronProm, la holding dtat dte-nant 100% des actions dHlicop-tres Russes, affirme que le groupe est financirement laise. La dette nest pas un problme car nous avons un vaste carnet de commandes. Les banques dtat russes et mme prives comme Alfa nous proposent des crdits bon march. Dailleurs, la valeur de Hlicoptres Russes a considrablement augment de-puis le moment o nous avons annonc notre intention daller en bourse. Loffre publique dachat aura lieu en 2012 , glisse-t-il avec un sourire confiant.

    Je suis trs impressionn. Les Russes investissent lourdement. On ne voit plus cela en Europe , explique Claude Planchamp, un expert en mtallurgie franais qui aide depuis un an lusine Progress se moderniser. Helicoptres Rus-ses a investi 72 millions deuros dans lusine et en investira en-core le double dans les toutes prochaines annes, sou ligne son patron Dmitri Petrov. Claude Planchamp note, admiratif : Ils ont clairement choisi le meilleur quipement du march , faisant rfrence aux robots de litalien IMF dans latelier fonderie. Ce sera lune des cinq meilleures fon-deries au monde. Ils peuvent sor-tir des pices de magnsium de 100 kg , un exploit dans l aro-nautique. Des outillages automa-tiss de lallemand DMG et du japonais Mazak compltent lar-senal flambant neuf de Progress. Et tout cela au beau milieu de la

    devrait en principe quiper le porte-hlicoptres Mistral vendu par la France. Entre 8 et 16 Ka-52 par navire , prcise Dmi-tri Petrov, le patron dHlicop-tres Russes. Larme russe vient de passer la semaine dernire une commande de prs de trois milliards deuros pour sa soci-t. Dmitri Petrov ajoute que des ngociations ont dj eu lieu pour lexportation du Ka-52, seul au monde dans sa catgorie tre dot de rotors contrarota-

    tifs et de siges jectables. Il a en outre lavantage dtre deux trois fois moins cher que son concurrent Tigre dEurocopter. Progress dmarre galement la production dhlicoptres civils. Cinq Mi-34C1 taient assembls dans le mme hangar. Cet appa-reil lger (un pilote et trois pas-sagers) doit concurrencer le Ro-binson amricain pour un prix sensiblement infrieur. Nous comptons en produire au moins 200 exemplaires par an , lance Dmitri Rodin, qui dirige le pro-gramme Mi-34C1. Nous sommes par contre septiques sur la mo-torisation turbine propose par Turbomca, trop lourde et co-teuse pour ce type dappareil. Dailleurs les ventes mdiocres du 120 dEurocopter ne nous en-

    le hangar de montage final du Ka-52, sur le site de lusine Progress, arsniev.

    taga, dans lextrme-orient russe, 250 km au nord de Vladivos-tok.Ce sont naturellement les ptro-dollars du budget et les com-mandes de larme russe qui tirent Hlicoptres Russes, et particulirement lusine Progress, hors du marasme aprs 20 ans de grosse dprime. LAlligator

    Paul duVerneTLa russie daujourdhui

    alstom Transport largit rapidement son partenariat avec Transmachholding (Tmh) tous les segments ferroviaires.

    Signaux de transferts technologiques en vueTransports Visite de lusine de Novotcherkassk, o le groupe franais alstom modernise la production de locomotives

    tie qui intresse le plus les constructeurs trangers dont Alstom est celle des 2 500km de lignes grande vitesse qui doivent tre construites en Rus-sie dici 2018, date laquelle le pays organisera la Coupe du monde de football.

    Alstom multiplie les signaux aux autorits russes pour signifier quil est prt localiser la pro-duction et transfrer ses tech-nologies, ce quil fait dj avec TMH. Vingt-deux de ses ing-

    locomotive fret baptise 2ES5.Le march, et plus particulire-ment RJD, rpond positivement ces efforts, puisque depuis 2008, lalliance TMH Alstom a reu des commandes pour 700 locomo-tives totalisant 3,5 milliards deuros. Thierry Best, directeur commercial dAlstom Transport, note quil ny a pas exemple de pays o Alstom ait connu une croissance aussi forte quen Rus-sie . Lalliance TMH et Alstom Transport a galement rpondu de gros appels doffres comme le mtro dOmsk (Sibrie) et les tramways de Saint-Ptersbourg et de Moscou. Afin de se posi-tionner face aux besoins russes, les deux groupes envisagent de lancer avec Promelectronica une socit spcialise dans la signa-lisation ferroviaire.

    Principal objectif : remporter le mirifique contrat pour la construction du train trs grande vitesse qui doit relier avant la fin de la dcennie Mos-cou et Saint-Ptersbourg une allure de 400km/h. Linfrastruc-ture ferroviaire en Russie laisse dsirer, et une modernisation est urgente. Dbut septembre, le patron des chemins de fer russes (RJD), Vladimir Iakounine, an-nonait que 313 milliards deuros seraient dpenss dici 2030 pour remettre niveau quelque 20 000 km de lignes ferroviaires. La par- assemblage dune locomotive eP20 lusine de novotcherkassk.

    Le march rpond positivement aux efforts conjoints des deux groupes, avec de grosses commandes

    niKiTa dulneVLa russie daujourdhui

    le premier tube du gazoduc nord stream est prt livrer le gaz russe en europe du nord, mais la construction de south stream a t mise en attente.

    Moscou ouvre de nouvelles capacits gazires

    nergie Le gazoduc de la Baltique fonctionne, mais Bruxelles retarde la progression dune liaison plus importante travers la mer Noire

    vers lEurope - environ 36% du gaz que les pays de lUE ach-tent la Russie. Afin de mieux satisfaire la demande croissante de lOccident, celle-ci envisage de construire le gazoduc South Stream travers la mer Noire, via lItalie, afin de livrer 65 mil-liards de mtres cubes de gaz aux pays dEurope mridionale dici 2014.Mais le troisime paquet ner-gie de lUnion europenne, un ensemble de rglements qui r-gissent le prix et la fourniture de gaz vers lEurope, rcemment entr en vigueur, suscite la controverse en raison du con-trle quil offre aux pays se trou-vant sur litinraire du trans-port. Certains experts estiment

    Achev dbut septembre, le ga-zoduc Nord Stream transporte-ra du gaz russe vers lAllemagne, la France, la Hollande, le Dane-mark et le Royaume-Uni. LUnion europenne (UE) voit avec sou-lagement diminuer les risques dinterruption du transit de p-trole et de gaz, car la Bilorus-sie et lUkraine auront moins de moyens de pression sur Moscou. Nord Stream acheminera 55 mil-liards de mtres cubes de gaz

    qu moins quune exception au troisime paquet ne soit accor-de pour le projet South Stream, le gazoduc ne sera pas construit. Le gazoduc South Stream nira de lavant que sil obtient le statut de projet prioritaire , explique lanalyste dune soci-t dinvestissement Vitaly Kryukov. Mikhal Kroutikhine, un partenaire de RusEnergy, juge peu probable que lEurope fasse une exception spciale-ment pour le transport de gaz russe : Cela na aucun sens. En vertu des lois europennes, les pipelines transfrontaliers au sein de la Communaut euro-penne doivent se conformer aux principes du troisime pa-quet nergie .

    les gazoducs south, nord stream et nabucco

    nieurs travaillent en perma nence sur le site industriel de Novot-cherkassk (sud de la Russie) pour former des quipes russes. La conception des nouvelles loco-motives est entirement ralise ici , prcise Pietro Silvestro, di-recteur gnral de TATrans, fi-liale dAlstom et de TMH. Nous avons compltement chang la manire dont les ingnieurs tra-vaillaient. Dsormais, tous uti-lisent le logiciel Catia [de Das-sault Systmes] et lon met en place une chane de commande loccidentale . TATrans vient de prsenter au public sa pre-mire locomotive passager EP20, au terme dune conception qui a pris peine 7 mois. TATrans emploie 170 personnes au total et va dans quelques mois mettre sur le march une nouvelle

    250 milionsde dollars seront in-vestis cette anne dans la conception dhlicoptres.

    18%Cest la marge bnfi-ciaire que fait le grou-pe, une des plus hau-tes dans lindustrie.

    2,38 milliardsde dollars. Cest la va-lorisation optimiste estime en avril pour Hlicoptres Russes.

    en chiffres

    Les ptrodollars du budget russe sont activement rinvestis dans la construction darmes modernes

    ser

    Vic

    e d

    e pr

    esse

    ria

    No

    Vo

    sti

  • 05LA RUSSIE DAUJOURDHUI WWW.LARUSSIEDAUJOURDHUI.FRCOMMUNIQU DE ROSSIYSKAYA GAZETADISTRIBU AVEC LE FIGARO Rgions

    Lautre but de lentrepreneur est de crer un cluster de tourisme vinicole de standing europen avec htels, station thermale et spa, haute gastro-nomie, loisirs balnaires, et mme un com ple xe immobilier de rsidences secondaires. Le site accueille dj 130 000 vi-siteurs par an. Homme daffaires, mais avant tout amateur de bon cham pagne, Titov se sent investi dune mis-sion civilisatrice : Le vin, cest avant tout une passion. Nous al-lons (re)fonder une tradition, pro-mouvoir notre vision de la consommation du vin, duquer les gots . cette n, un par-cours a t mis en place, de la visite des vignes et des caves la dgustation. Les demi-doux et demi-secs, gnralement pri-ss par les Russes, sont dlaisss au pro t des bruts. Nous allons les obliger boire du brut, im-poser une authentique cul tu re du champagne, contre cette mau-vaise habitude du sucr qui p-tille , rigole Titov, en regrettant que la tenue vestimentaire des visiteurs shorts et tongs jure radicalement avec la noblesse du breuvage et la solennit du rite de dgustation. En pntrant dans la cave, Pacha, en bermuda, frissonne. Son pre Sergue soccupe de son ducation esthtique , pour quil prfre le vrai cham-pagne la mauvaise vodka . Magntis, Pacha suit la guide dans les chais, 5 km de tunnels o reposent 9 millions de bou-teilles. Il coute avec fascina-tion les explications sur les pro-cds dassemblage et de remuage des vins classical , alliances de pinot blanc, pinot noir, chardonnay et riesling, dont 1,5 millions par an sortent dAbrau-Durso, contre 20 mil-lions de bouteilles de mousseux fabriqu avec la technologie Charmat (cuve close). Le ma-

    triel cuverie, chanes de d-gorgement et dhabillage, gy-ropalettes ambant neuf, vient de France, dEspagne ou dIta-lie. La plus grande fiert du do-maine, cest son enracinement dans la tradition franaise. Au XIXme sicle, Abrau-Durso servait de potager la table im-priale, avant que le terroir ne soit dclar propice la fabri-cation de grands crus. En 1905, le chef de cave Victor Dravigny, la tte dune quipe de sp-cialistes franais, est invit quitter sa Champagne natale pour parfaire le vin ptillant russe. Jusqu la Rvolution, la cour et laristocratie se dlec-

    SUITE DE LA PREMIRE PAGE

    Un mousseux russe haut de gamme au got des lites

    En chiffres2 000 hectares, dont 534 de vignes actives et 500 de terres prtes tre plantes. 1, 5 millions de bouteilles de champagne clas si que champenoise produites par an.20 millions de bouteilles par an produites selon la technologie Charmat .Plus de 2 milliards de roubles comme chiffre daf-faires.212 millions de roubles : le rsultat net dexploi-tation.

    Champagne russe boire en FranceLe propritaire dAbrau-Durso, Bo-ris Titov, retourne lorigine de de la vnrable boisson ptillante en investissant dans la rgion de Champagne. Le projet est ambi-tieux : produire une marque russe en France, sduire les spcia listes champenois mais aussi ouvrir un htel de luxe avec dgustation et haute gastronomie, crer une ligne de cosmtiques base de raisin, exploiter les sites de loisirs locaux dj existants et relancer

    ainsi le tourisme vinicole dans la rgion. Vu les atouts de cette des-tination naturelle, et le succs im-battable de la marque sur le site dAbrau-Durso dans la rgion de Krasnodar, Titov a toutes les rai-sons dtre optimiste : il prvoit linauguration de son projet cham-penois en 2015.

    teront du cham-p a n s -k o e made in R u s s i a , labor selon la mthode cham-penoise de double fermentation, avec une dure de vieillissement de deux ou trois ans. Un sicle plus tard, Herv Jestin, consul-tant champenois lui aussi et an-cien chef de caves de Duval-L e r o y, c h a p e r o n n e l a production. Nous utilisons des technolo-gies franaises, mais videm-ment nous restons un mousseux. Sans prtendre concurrencer le champagne, nous dfions les

    autres vins ptillants. Dailleurs, nous te-nons tte l E s -

    pagne , assure non sans relle ert Andre Koboyan, le direc-teur-adjoint. Les vins Abrau-Durso ont t mdaills plusieurs fois la Wine & Spirit competition de Londres ce qui devrait, comme lespre Koboyan, leur valoirune sortie prochaine sur le mar-ch international. En attendant, Abrau-Durso gagne des galons la maison. Au mois de juin, le domaine est devenu le fournisseur officiel

    des Jeux Olympiques de Sotchi, en 2014, en sengageant four-nir 75 000 bouteilles et former du personnel dans ses master classes pour les besoins de lvnement. Cette aubaine ne doit pas sur-prendre : Abrau-Durso, qui ap-provisionne dj le Kremlin en vin bulles, est un lieu pris des stars et des hommes poli-tiques ; Boris Gryzlov, le prsi-dent de la Douma, ou encore le ralisateur Pavel Lounguine y sont des invits dhonneur, tan-dis que le Premier ministre Vla-dimir Poutine possde un ca-sier personnel assorti dune collection de bouteilles, tout comme le patriarche Kirill.

    Lisez davantage surlarussiedaujourdhui.fr/12720

    EN BREF

    Lorganisation Zones cono-miques particulires constate que des zones touristiques hier en danger de fermeture sont nalement pargnes : le nan-cement a enfin t trouv pour la cte sud-ouest du lac Bakal et le parc Isthme de Courlande, dans la rgion de Kaliningrad, serait dplac sur un site plus avantageux pour les investisseurs. Nanmoins, il est toujours question de fer-meture dune station balnaire dans la rgion de Stavropol. On re proche aux fonctionnaires de choisir des sites sans con natre les besoins des investisseurs.

    Ozon.ru, lquivalent russe de Amazon.com, a recueilli 100 millions de dollars auprs de quatre fonds dinvestissement de Russie, de Suisse et du Japon. Cest la plus grosse leve de fonds dans le domaine de le-economie en Russie. Le prc-dent record tait dtenu par ku-piVIP.ru, avec 55 millions de dollars en avril dernier. Ozon.ru, qui vend principalement des livres, des DVD et des quipe-ments lectroniques, va rinves-tir la quasi-totalit des fonds dans le dveloppement du groupe en diversi ant ses pro-duits, en amliorant ses ser vices de livraison et ventuellement en procdant lacquisition de concurrents.

    Quel avenir pour les zones touristiques ?

    LInternet russe attire les investissements

    Lindustrie pharmaceu-tique place beaucoup despoir dans lun des plus grands la-boratoires ddis au contrle des mdicaments en Russie. Pendant la priode dessai du nouveau centre qui vient dtre inaugur Rostov-sur-le-Don, sur prs de 1 000 mdicaments analyss, des contrefaons ont t dtectes dans 6% dentre eux. En comparant ce rsultat la moyenne gnrale de 1%, on peut apprcier limpact po-tentiel du laboratoire de Ros-tov. Des centres dexpertise existent dj Goudermes, Krasnoiarsk, Ekaterinbourg, tandis que dautres sont prvus Khabarovsk, Saint-Pters-bourg, Kazan et Moscou.

    Chasse aux faux mdicaments

    Pour Abrau-Durso il sagit de crer et dimposer une culture de champagne.

    Depuis le XIXe sicle, Abrau-Durso suit la mthode champenoise.

    Les femmes russes en politique : potiches, pasionarias ou simples technocrates ?

    ITA

    R-T

    ASS

    MIKHAIL MORDASOV/FOCUSPICTURES (5)

    ITAR-TASS

    LORI/LEGION MEDIA

    DANS LE PROCHAIN NUMRO

    Voir notre diaporama surlarussiedaujourdhui.fr

  • 06 LA RUSSIE DAUJOURDHUI www.larussiedaujourdhui.frcommuniqu de rossiYsKaYa GaZeTadisTribu aVec le fiGaro opinions

    des problmatiques migratoires communes

    Vladislav inozemtsev

    Spcialement pourla ruSSie daujourdhui

    jusquo peut on comparer les problmes rencontrs par Moscou et Bruxelles dans la formation de so-cits polyethniques ? Lintensi-fication des flux migratoires est lun des signes de la mondiali-sation. Dans certains cas, ce pro-cessus est stimul par les tats eux-mmes ou par des forma-tions mta-tatiques. Il est alors vu comme lun des lments de la formation dune nouvelle iden-tit. Tel tait le cas en URSS, o lon rvait dun peuple sovi tique conu comme une nouvelle communaut historique , et cest ce qui se passe aujourdhui au sein de lUnion europenne qui a dot les tats membres dun espace conomique et lgislatif commun. Toutefois, la migration procde beaucoup plus souvent dun choix individuel effectu par des personnes dsireuses damliorer leurs conditions de vie et/ou de fuir la violence.Ces deux processus mnent la formation de socits multicul-turelles. De ce point de vue, la Russie et les pays de lUnion europenne daujourdhui se res-semblent sur bien des plans. Au sein de la Fdration de Russie, les Russes, nationaux en titre, constituent 80% de la popula-tion, sans compter prs de 3% de personnes issues de peuples slaves proches. Depuis plusieurs annes, la Russie accueille jusqu 600 000 migrants par an. Leur nombre total atteint, selon les diffrentes estimations, de 7 12 millions de personnes, soit 5 8% de la population du pays. Dans les grands pays de lUE, on compte 80 86% de natio-naux, 2 4% de rsidents pro-venant dautres pays europens et 6 10% dimmigrants venant de pays hors Union europnne. En Russie comme en Europe, une part significative des migrants vient de pays et de rgions qui diffrent sensiblement du point de vue ethnique et confession-nel, ce qui provoque parfois de srieuses tensions sociales. Bien videmment, cela engendre de nombreux problmes, en Rus-sie comme dans lUnion euro-

    La Russie et lEurope unifie sont obliges de rechercher de nouvelles formules pour r-soudre le problme des mouve-ments migratoires. Ce problme saggrave du fait quil existe de-puis longtemps en Russie des r-gions (les rpubliques du Nord-Caucase) ayant des populations musulmanes prdominantes en-vers lesquelles les habitants des mtropoles gardent certains pr-jugs et, en ce qui concerne lEu-rope, de telles zones appara-tront inluctablement (la Bosnie-Her zgovine, lAlbanie voire la Turquie). Cest pourquoi le pro blme de la construction dune socit polyethnique sta-ble en Russie et en Europe ne se rduit pas aux dfis engen-drs par limmigration. La Rus-sie et lUE devront faire de gros efforts en faveur du dpassement des prjugs nationalistes, ce qui nest ralisable que dans le cadre dun quilibre quitable entre les droits et les responsa-bilits des citoyens et des rsi-dents, se conjuguant raisonna-blement avec laffirmation de ltat laque au service dune nation unifie.

    penne. Du point de vue cono-mique, il sagit surtout du caractre illgal dune grande partie de limmigration, une clandestinit qui rduit la col-lecte dimpts et offre un terrain favorable la corruption. Du point de vue social, cest lmer-gence de diasporas et de com-munauts fermes assorties de liens interpersonnels spcifiques et dun rapport souvent ddai-gneux aux lois et traditions lo-cales. Du point de vue politique, le problme se traduit par le ca-ractre ethnique et religieux des conflits sociaux.En Russie, l tat social est beaucoup moins dvelopp que dans lUE. Limmigration y revt donc un caractre plus tempo-raire. En rgle gnrale, les mi-grants rentrent dans leurs pays aprs une priode de travail en Russie puisque les perspectives dobtention de la nationalit russe sont trs limites et les aides sociales inexistantes. De surcrot,

    le statut lgal dun migrant est le plus souvent trs prcaire, et le taux dextorsions de la part des forces de lordre envers les migrants est lev. Dans lUE, les mouvements migratoires sont au contraire orients vers lancrage et vers le regroupement familial. Plus de 45% des arrivants en France (et seulement 7% des mi-grants aux tats-Unis), se font enregistrer en tant que chmeurs ou font enregistrer des membres de leur famille au bout de la pre-mire anne de rsidence lgale. En outre, une partie importante des migrants diffre sensiblement des autochtones par son identit religieuse. Par consquent, les aides conomiques de l tat et le refus de respecter les tradi-tions et les institutions du pays daccueil provoquent une tension sociale importante, plus visible au sein de lUnion europenne quen Russie. Cela sexplique par-tiellement aussi par le fait que la Russie et lUnion sovitique, pendant des dcennies, se dve-loppaient par nature comme des pays multinationaux, alors que dans lUE, les tats se sont forms sur une communaut dhistoire, de culture, de langue et de traditions. En son sein, lim-migration massive venant de lex-trieur du continent est un ph-nomne encore rcent.

    Vladislav Inozemtsev est doc-teur des sciences conomiques, chef de la Direction excutive du Forum politique mondial.

    les migrants en russie sont temporaires : ils nont presque aucune chance de recevoir la nationalit russe

    CE SUPPLMENT DE hUiT PAGES EST DiT ET PUBLi PAR ROSSIYSKAYA GAZETA (RUSSiE), QUi ASSUME LENTiRE RESPONSABiLiT DU CONTENU. SiTE iNTERNET WWW.lARuSSIEdAujOuRdhuI.fR EMAiL [email protected] TL. +7 (495) 775 3114 FAX +7 (495) 9889213 ADRESSE 24 / 4 RuE PRAVdY, TAGE 12, MOScOu 125 993, RuSSIE. EVGENY ABOV : DiRECTEUR DE LA PUBLiCATiON, jEAN-lOuIS TuRlIN : DiRECTEUR DLGU, MARIA AfONINA : RDACTRiCE EN ChEF, dIMITRI dE KOchKO : CONSEiLLER DE LA RDACTiON, ANdREI ZAYTSEV: SERViCE PhOTO, GAIA RuSSO, NIYAZ KARIMOV : iNPhOGRAPhiE. julIA GOlIKOVA : DiRECTRiCE DE PUBLiCiTE & RP ([email protected]) OU EIlEEN lE MuET ([email protected]). MARIA TchOBANOV : REPRSENTANTE PARiS ([email protected], 06 60 70 11 03). TRADUCTEURS : VERONIKA dORMAN, chlO VAlETTE. COPYRiGhT 2011, ZAO ROSSiYSKAYA GAZETA. TOUS DROiTS RSERVS.AlEXANdRE GORBENKO : PRSiDENT DU CONSEiL DE DiRECTiON, PAVEl NEGOITSA : DiRECTEUR GNRAL, VlAdISlAV fRONIN : DiRECTEUR DES RDACTiONS. TOUTE REPRODUCTiON OU DiSTRiBUTiON DES PASSAGES DE LOEUVRE, SAUF USAGE PERSONNEL, EST iNTERDiTE SANS CONSENTEMENT PAR CRiT DE ROSSiYSKAYA GAZETA. ADRESSEZ VOS REQUTES [email protected] OU PAR TLPhONE AU +7 (495) 775 3114. LE COURRiER DES LECTEURS, LES TEXTES OU DESSiNS DES RUBRiQUES OPiNiON OU COMMENTAiRES RELVENT DE LA RESPONSABiLiT DES AUTEURS OU DES ARTiSTES. LES LETTRES DESTiNES TRE PUBLiES DOiVENT TRE ENVOYES PAR MAiL [email protected] OU PAR FAX (+7 (495) 775 3114). LA RUSSiE DAUJOURDhUi NEST PAS RESPONSABLE DES TEXTES ET DES PhOTOS ENVOYS.lA RuSSIE dAujOuRdhuI ENTEND OFFRiR DES iNFORMATiONS NEUTRES ET FiABLES POUR UNE MEiLLEURE CONNAiSSANCE DE LA RUSSiE.

    rvolutions arabes : la russie reste sur le quai

    sa mentalit. Les humiliations de laprs-guerre froide, certaines relles, dautres fantasmes, ont cr des rflexes anti-occiden-taux. Les dcideurs et lopinion publique russe voient la poli tique mondiale comme un jeu somme nulle, o le gain de lun fait la perte de lautre. Cela rend les Rus-ses instables et les place sur la dfensive. Ils vnrent la souve-rainet - comprise comme une

    sorte de droit des gouvernements faire ce quils veulent lint-rieur de leurs frontires nationa-les. Ils sont incapables daccep-ter, et peu enclins le faire, des concepts tels que l intervention humanitaire et la responsa-bilit de protger , sur lesquels reposait lintervention en Libye. Cela conduit une situation r-currente dans laquelle la Russie se retrouve du mauvais ct de lhistoire, sefforant de venir au secours de dictateurs ayant at-teint leur date de premption de-puis longtemps. Cela a t le cas avec Milosevic, Saddam, Kadha-fi, et lon se demande si cela ne se rptera pas une nouvelle fois avec Bachar el-Assad.La politique mondiale est aujourdhui une interaction entre intrts et valeurs, opportunis-me et idalisme. Rejetant lvi-dence, les Russes croient que tout vnement quils ne matrisent pas - comme les rvolutions a rabes - est par dfaut une si-nistre conspiration, gnralement occidentale et lie au ptrole. Les dirigeants russes sont en me sure soit daggraver ce rflexe, soit de labandonner.

    Konstantin von eggert

    Spcialement pourla ruSSie daujourdhui

    son vote lONU (abstention) tandis que les rebelles voyaient en elle un ennemi. Au final, se li-vrant une m arche arrire hu-miliante, Moscou a d reconna-tre, sur le tard, que les rebelles taient le gouvernement lgitime de la Libye.Alors pourquoi un aussi mauvais calcul ? Les racines de cette er-reur sont rechercher dans la si-tuation intrieure de la Russie et

    jen suis encore perplexe : comment le Kremlin a-t-il pu commettre une erreur de jugement aussi gros-sire ? Ds le moment o Mos-cou a choisi de ne pas opposer son veto la rsolution 1973 du Conseil de scurit, Kadhafi tait fichu. Il avait la plus puissante alliance militaire du monde sur le dos et pratiquement aucun appui. La Jordanie, le Qatar et les mirats arabes unis ont sou-tenu militairement lOTAN. Si la Russie avait envoy une frgate symbolique vers les ctes libyen-nes, elle se serait assur une place dhonneur parmi les futurs vain-queurs. Mais au lieu dtre coh-rent, Moscou sest presque im-mdiatement empresse de condamner lopration mene par lOTAN. Or, le dictateur avait perdu confiance en la Russie suite

    Konstantin von Eggert est un ancien correspondant au Moyen Orient.

    Le courrier des Lecteurs, Les opinions ou dessins de La rubrique opinions pubLis dans ce suppLment

    reprsentent divers points de vue et ne refLtent pas ncessairement La position de La rdaction de La russie

    daujourdhui ou de rossiyskaya Gazeta.

    franois PerreaultSpcialement pour

    la ruSSie daujourdhui

    natalia GevorkyanSpcialement pour

    la ruSSie daujourdhui

    Dix heures plus tard, Jean-P ierre est port par deux nouveaux ca-marades dans sa chambre dh-tel. Dcalage horaire oblige, il ne reste que dix minutes avant la visite de lusine. Arriv devant le portail, le car marque un arrt et deux hommes montent. Jean-Pierre, viens par ici ! , jappe Igor. coute, en fait tu ne peux pas rentrer dans lusine, elle est top secrte et tu es tranger. On va te faire visiter notre muse et tu vas discuter avec le chef de la scu . Abasourdi, Jean- Pierre se retrouve seul face un mous-tachu qui lobserve avec suspi-cion. Au bout de quelques je lignore et pourquoi voulez-vous savoir cela ? , il re nonce en savoir plus. Il sendort sur la table de la cantine, o Igor le r-veille : il faut rentrer illico Mos-cou car un cyclone menace de bloquer laroport pour toute une semaine. Juste avant de dcoller, Jean-Pierre reoit un coup de fil de son boss : Tu as t formi-dable ! Ils veulent signer pour 15 machines ! Comment as-tu fait ? Je connais la mthode russe , gmit Jean-Pierre, dont les ruptions gastriques lui rap-pellent quil na pas vu un seul volcan.

    nait de traiter avec ddain un serveur et se mettait faire des courbettes devant une clbrit ou un suprieur. En y rflchissant un peu, je me suis rendue compte queffective-ment, Moscou, on imagine mal les clients dun caf ou dun res-taurant entretenir des relations aussi simples avec le personnel. Jai inform la dame moscovite quAntoine ntait pas seulement serveur mais accessoirement le patron de ltablissement, mme sil trime en salle du matin au soir. Elle la regard avec stupeur. Paris non plus, tous les pro-pritaires ne mettent pas les mains dans le cambouis. Tout le charme est prcisment dans le fait que chaque serveur se com-porte comme si le bistro lui ap-partenait, comme si a dpen-dait de lui que le client sy plaise ou non, et comme sil tait personnellement responsable du succs de laffaire. Ce nest pas insignifiant dans une ville de 40 000 restaurants, sans compter les bouis-bouis, cafs et bars. La concurrence produit de la qualit, pas seulement ct nourriture, mais galement en ce qui concerne le style de la rela-tion au client.

    jean-Pierre vient dtre charg de retourner en Russie le temps dune mission pour un trs gros client potentiel, le groupe mi-litaire dtat GromProm. Il doit visiter lusine du fournisseur exclusif de tournevis pour lar-me russe. Jean-Pierre est ravi car lusine est situe au Kam-tchatka : Je vais enfin voir ces fameux volcans ! . Grom-Prom affrte spcialement un avion pour lui et une dlga-tion dindustriels russes. Il est conduit laroport militaire et on le fait grimper dans un avion, sans contrle ni des pa-piers, ni des bagages. La c lasse ! smerveille Jean-Pierre. Au bout de deux h eures, les industriels russes arrivent dans une armada de BMW aux vitres teints. Aprs 10 mi nutes de vol surgit Igor, le contact de Jean-Pierre au sein de Grom-Prom. Neuf heures de vol, cest long. Mais nous avons une m-thode russe pour passer le temps , susurre-t-il en bran-dissant une vodka. Interloqu, Jean-Pierre accepte. Une forte odeur de cigarettes vient simul-tanment frapper ses narines.

    Sur le seuil dun restau-rant dont je suis une ha-bitue, le serveur Antoi-ne membrasse et nous invite nous asseoir, une amie moscovite et moi.- Pourquoi laisses-tu le serveur tembrasser ? jette-t-elle avec svrit.Je nai pas eu le temps de r-pondre que le chef surgit et me lance :- Natacha, comment a va ? Tu as russi te reposer ?Et ma Moscovite : Celui-l tappelle familirement par ton prnom ! Je sens la colre qui monte :- On va arrter tout de suite cet interrogatoire absurde. Moi aussi je les appelle par leur pr-nom, le chef et le serveur. Nous nous connaissons depuis long-temps. Depuis quand a te d-range que jembrasse et tutoie une connaissance ?- Une connaissance, oui, mais pas un serveur !Il y avait tant de snobisme dans cette remarque que jen ai perdu la voix. Mon pre mavait dit un jour : Parler de haut avec un serveur est un signe ind-niable de larbinisme . Surtout en observant quelquun qui ve-

    ces sacrs russes

    ces sacrs franais

    les cls de la russite

    Familier ou obsquieux ?

    Franois Perreault est bas Moscou depuis cinq ans.

    Natalia Gevorkyan est corres-pondante Paris du journal en ligne gazeta.ru.

  • 07LA RUSSIE DAUJOURDHUI WWW.LARUSSIEDAUJOURDHUI.FRCOMMUNIQU DE ROSSIYSKAYA GAZETADISTRIBU AVEC LE FIGARO Culture

    Nous tions habitus suivre Sylvain Tesson sur les routes du monde, farouche mangeur de kilomtres que la fatigue d-posait parfois lendroit mme o sarrtait sa course, comme un enfant fauch par le som-meil. Nous savions de lui que cette course effrne et rein-tante, en faisant de chaque journe un millefeuille de mo-ments de vie intenses et m-morables, tait le prix payer pour tenter de fausser le m-canisme de la grande horloge. Une traverse de la Sibrie pied lui avait fait dcouvrir les cabanes parpilles sur les rives du Bakal et les paysages ma-giques du lac. Il eut envie de sy installer le moment venu pour jouer contre le temps une autre partition et mettre en ac-cord ses paroles et ses actes : vivre au cur de la nature en limpactant le moins possible.L, au bord du Bakal, dans une cabane de trois mtres sur trois, les jours sgrainent au rythme des tches essentielles : couper le bois pour le pole,

    CHRONIQUE LITTRAIRE

    Six mois de cabane

    TITRE : DANS LES FORTS DE SIBRIE

    AUTEUR : SYLVAIN TESSON DITION : GALLIMARD

    Christine Mestre

    Dcouvrez dautreschroniques surlarussiedaujourdhui.fr

    nourrir les msanges qui frap-pent la fentre, prparer les repas, pcher, crire, lire, glisser dans une douce ivresse et sur-tout, observer les btes, les pay-sages grandioses du Bakal, cou-ter la vie, les gmissements ou les craquements terribles des glaces. Il y a les moments qui se donnent dans la contemplation et ceux que lon mrite, arrachs coup de piolet le long de pa-rois enneiges, coups de rame au milieu des eaux glaciales du lac ou dans des marches forces par moins 30. Le bonheur nat du contact avec la nature, de limmensit et de la solitude, de la libert quelles gnrent. Dans ce sentiment de plnitude sou-veraine et dimmense libert, rien ni personne ne lui manque. Il y a bien sr les moments de doute, de dgot de soi, de chagrin lorsquun message annonce labandon par ltre aim, mais limpression dominante est celle de lunit presque retrouve. Il est des lieux et des environ-nements qui rpondent ce que lon est au plus profond de soi. Pour Tesson, ce sont les forts de Sibrie et les hommes que lon y croise, des taiseux, dots dune incroyable nergie vitale. Ivres de vodka, despace et de libert, ils vivent linstant prsent avec dautant plus dintensit quils nattendent rien du lendemain. En ce sens, Sylvain Tesson est leur frre. Dans sa solitude de la taga, il russit le miracle dins-taurer un dialogue entre eux et des auteurs, des penseurs, des scienti ques, des sages.

    LAFFICHELA SAISON RUSSE EN PAYS DAIXDU 1 OCTOBRE AU 16 DCEMBREAIX EN PROVENCE

    Comme chaque anne, Dat-cha Kalina propose dans le ca-dre de ce festival rcitals de chants, expositions de photos, confrences, ateliers de poly-phonie et spectacles divers.

    www.datcha-kalina.com

    LE CHANT DES FRNES : TOURGUNIEV-VIARDOT SUR SCNEDU 20 SEPTEMBRE AU 13 NOVEMBRETHTRE DE LLE SAINT-LOUIS, PARIS

    Ce spectacle potique et musi-cal, qui met en scne la corres-pondance entre lcrivain rus-se Ivan Tourguniev et la diva

    TOUS LES DTAILS SUR NOTRE SITELARUSSIEDAUJOURDHUI.FR

    franaise Pauline Viardot, est un hommage lamour, au gnie ar-tistique, lintelligence du cur et de lesprit de ces deux person-nes. Avec Michael Lonsdale, Ca-therine Fantou-Gournay et Marc Zviguilsky.

    www.lechantdesfrenes.blogspot.com

    LORCHESTRE NATIONAL DE RUSSIE EN TOURNELE 17 OCTOBRE (PARIS), LE 19 OCTOBRE (DIJON)

    LOrchestre national de Russie in-terprtera des uvres de Sibe-lius, Tchakovski, Korngold. Direc-tion musicale de Mikhal Pletnev. Au violon, le soliste David Grimal.

    www.russianarts.org/rno/ontour.cfm

    Depuis le 16 septembre et jusquau 10 octobre, Saint-Ptersbourg re-oit pour la cinquime fois le festival de la BD BOOMFEST. Au pro-gramme cette anne : une exposition Corto Maltse dans le cadre de lanne croise Italie-Russie, le projet franais Le Monde diplomatique en bande dessine illustrant des questions politiques et sociales, la BD judiciaire dans le cadre du procs Art Interdit sur lexposition des uvres censures par des muses russes...

    FESTIVAL DE BD BOOMFEST REND JUSTICE LART INTERDIT

    EN BREF

    DARIA MOUDROLIOUBOVALA RUSSIE DAUJOURDHUI

    La vie de lancien pote underground, personnage sulfureux et ennemi intime de Poutine, a inspir un romancier franais. Mais douard Limonov nest gure impressionn...

    Limonov, enchant dtre le voyou de la rentre littraire

    Biographie Le trublion rpond Carrre

    Carrre se met la place de ceux qui ne savent rien de lhistoire russe. Des parallles viennent re-lier les lieux et personnages avec leurs alter egos franais : Kas-parov devient ainsi une sorte de Franois Bayrou , tandis que deux semaines avec Limonov, cest comme si on tait venu in-terviewer la fois Houellebecq, Lou Reed et Cohn-Bendit . Cest parfois bienveillant, par-fois hostile. On sent que lauteur est un intellectuel et un bour-geois , crit Limonov. Et note que les intellectuels franais ont toujours eu un penchant pour les voyous . Le livre, il dit non sans coquetterie ne lavoir que feuillet. Limonov nest pourtant pas insensible sa nouvelle g loire puisquil rpertorie sur son blog les critiques du livre et avoue quil samuserait bien si sa biographie par un clbre crivain franais trouvait un diteur en Russie.

    Stupfaction chez les lecteurs russes de Limonov : quoi bon publier la biographie dun per-sonnage qui ne fait qucrire des autobiographies depuis 30 ans ? Mais pour les Franais, cest autre chose. Cest la saga dun aventurier si extravagant qu la n, peu importe sil existe vrai-ment : Limonov, le nouveau livre dEmmanuel Carrre, sappelle-rait Le Rouge et le Noir, les Fran-ais ny verraient que du feu chez ce Julien Sorel parachut dans la jungle avec sa bite et son cou-teau tel que le dcrit le roman-cier franais. Limonov ac quiesce : Il ny a pas si longtemps, il y a eu, en France, des crivains de mon type : Camus ou Genet. Je suis donc un type facilement identi able pour les Franais, lhomme rvolt . Le politi-quement correct strile qui est de rigueur aujourdhui en F rance a supprim jusqu la possibili-t mme que de revoir de tels hros. Voil pourquoi les Fran-ais ont choisi un tranger . Au-del dun roman dappren-tissage, les Franais trouvent dans Limonov un rcit sur la Russie des 60 dernires annes.

    Si Sokourov est all Venise, ce ntait pas par got de lagita-tion autour des grands festivals. Je naime pas y tre. Je naime pas le systme de comptition , nous dclarait avant coup le ra-lisateur, 60 ans, dans un parc proximit de son domicile de Saint-Ptersbourg. Comment pouvez-vous affirmer que je suis meilleur quun autre ? Les ci-nastes qui se sont dj fait un nom ne devraient pas rivaliser avec les jeunes , estime-t-il. Nous devons faire place aux jeunes . Le franc-parler de So-kourov concernant le festival na rien dtonnant : le cinaste est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Ses premiers lms ont t interdits par les autori-ts sovitiques. Sokourov affirme que son obsession pour les dic-tateurs, comme Faust lui-mme, qui constitue laboutissement dun quadriptyque de lms, re-monte 30 ans. Cest in croyable quon accorde si peu dattention Faust, dclare-t-il. Si nim-porte quel politicien lit Faust, tout y est. Cest comme si cela avait t crit au XXIe sicle, pas au XIXe . Mais sans dire quel personnage rel est vis...De nombreuses recherches his-toriques ont t intgres au lm, qui a t tourn en Espagne et

    ALEXANDRA REGNIERLA RUSSIE DAUJOURDHUI

    Le Thtre de la Colline prsente Paris jusquau 8 octobre et Dijon du 11 au 15 octobre La Conspiration des sentiments, de Iouri Olecha.

    Fantmes communistes sur scneThtre Des ombres fantasmagoriques dune poque - heureusement - rvolue

    Le pote Nicola Kavalerov s ouffre de ne pas trouver sa place (celle dun hros, videmment !) dans le nouveau monde sovi-tique. Dix annes se sont cou-les depuis la Rvolution, et la nature de la gloire a chang dans ce XXe sicle qui dvore le pr-

    nold), se proclame chef des sen-timents et cherche en orchestrer un dernier clat dans un complot paci que . Tiraille entre ces trois personnages, Valia, lle adoptive dIvan, est courti-se la fois par Nicola et par Andre.Dans une tentative dassimiler collectivisme et capitalisme, Ber-nard Sobel aimerait interprter le texte dOlecha comme une cri-tique de la socit de consom-mation de masse. Cette dernire serait alors le lieu o se re-joignent lindividualisme prn

    par Ivan et le collectivisme prn par Andre. Le con it pourtant central entre lart et la socit rationnelle sen trouve affaibli et le spectateur, confus, car une telle relecture, prive de soutien dans le texte, aurait mrit dtre davantage dfendue dans la mise en scne. Seule lenseigne lumineuse MarxDonald sur laquelle souvre la pice, matrialise le dessein du metteur en scne, alors que notre poque ne manque ni de faiseurs de sau-cisson ni de potes inutiles

    GALINA MASTEROVALA RUSSIE DAUJOURDHUI

    Faust, le film trs attendu, tourn en allemand, dAlexandre Sokourov, qui vient dtre couronn la Mostra, avait t spontanment et bizarrement soutenu par les autorits russes.

    Quel dictateur se cache sous le Faust de Sokourov ?

    explique-t-il. Je ne comprends pas pourquoi une telle aide ma t accorde, car je ne suis pas de ceux qui soutiennent la cul-ture politique russe . Dailleurs, Sokourov, qui a longtemps mi-lit pour la prservation du pa-trimoine architectural historique de sa ville, a t un adversaire froce des autorits de Saint-P-tersbourg, ce qui lui a valu lan-nulation de la reprsentation dun opra. Il navait pas hte de parler de Faust aux critiques Venise : Personne nest plus dur que moi-mme dans la cri-

    cdent. Nicola se rvolte devant la russite dAndre Babitchev (Pascal Bongard, trs juste), in-venteur de la cantine de masse o deux mille travailleurs pour-ront dvorer la soupe aux choux sur fond de musique de Wagner . Ce faiseur de saucisson est le hros des nouveaux temps, et Ka-valerov le pote est devenu un homme inutile . Dans le sicle rationalisateur, les passions an-ciennes lamour, la haine, lam-bition deviennent elles aussi inutiles. Le frre dAndre Babi-tchev, Ivan (magni que John Ar-

    Cinma Le film du ralisateur russe a remport le Lion dOr au 68me festival de Venise

    Sokourov en bref

    Avec Faust, Sokourov clt sa t-tralogie sur les dictateurs. Mo-loch (Hitler), Taurus (Lnine) et Le Soleil (Hirochito) lui ont valu une renomme mondiale. Son film lArche russe, tourn lErmitage, est le seul long mtrage fait sans montage.

    en Islande, o le ralisateur a fait construire des rpliques de villes allemandes du dbut du XIXe sicle (son Faust em prunte celui de Goethe et au Doctor Faustus de Thomas Mann). Sokourov na demand aucune subvention pour produire son film. Mais largent est apparu aprs que le Premier ministre Vladimir Poutine a manifest son soutien au tournage de Faust. La raison en reste un mystre pour Sokourov. Je ne sais pas sil [le lm] va lintresser, bien que la culture allemande lui soit chre,

    tique de mes lms. Je sais mieux que quiconque ce que je voulais faire et ce qui na pas fonction-n. Une fois que je commence parler des dfauts de Faust, il est impossible de marrter . Le jury en a dcid autrement.

    Sokourov nen revient pas que Faust ait reu le soutien de Poutine.

    SER

    VIC

    E D

    E PR

    ESSE

    PHO

    TOX

    PRESS

    VIK

    TOR

    IA L

    OM

    ASK

    O, A

    NTO

    N N

    IKO

    LAE

    V

    Retrouvez la bande-annonce surlarussiedaujourdhui.fr

  • 08 LA RUSSIE DAUJOURDHUI WWW.LARUSSIEDAUJOURDHUI.FRCOMMUNIQU DE ROSSIYSKAYA GAZETADISTRIBU AVEC LE FIGARO Loisirs

    Votre publicit dans ce

    supplment

    [email protected]

    Tl.: +7 (495) 775 3114

    ALENA LEGOSTAEVA LA RUSSIE DAUJOURDHUI

    La premire semaine de septembre a t marque par deux grands vnements qui ont fait la jonction entre la riche saison estivale et les manifestations culturelles automnales.

    Les fanfares donnent le ton MoscouFestivals Sur la Place Rouge, des musiques de tous pays ont sonn louverture des grandes manifestations culturelles de lautomne

    La Russie dantan. Tel tait le thme du festival Le temps et les poques qui a runi Mos-cou, sur 84 sites, des reconstitu-tions historiques. Du 2 au 4 sep-tembre, le muse-rserve de Kolomenskoe sest notamment remis lheure mdivale et a fait revivre les tribus qui peu-plaient autrefois le territoire

    europen de la Russie actuelle, comme les populations nno-ou-griennes. Selon un mode parti-cipatif, le public pouvait jouer le jeu et sjourner en habits dpoque, lancienne, dans un campement du temps jadis ins-tall sur les bords de la Mosko-va, en plein centre-ville. En c-rmonie douverture dun festival qui a rassembl plus de 50 000 visiteurs : un combat entre des centaines dhommes vtus et arms comme au IXe sicle et dont les survivants pouvaient ensuite participer aux jeux folk-loriques les plus hardis. Ctait lhistoire au prsent. Un prsent conjugu, aussi, en musique.

    Parade de la Tour SpasskaaLa Place Rouge, une heure avant minuit. Les musiciens de lAs-sociation nationale des tireurs de Lecco, en Italie, sont entou-rs par la foule. Coiffs de cha-peaux, dcors de bouquets de plumes noires, ils lvent le nez de leurs trompettes et, la gran-de joie du public, excutent en-core quelques airs, lentre du mtro. La soire du festival internatio-nal de musique militaire de la Tour Spasskaa sest termi-ne il y a peine une demi - heure , dimanche 4 septembre, ponctuant une grandiose fte de la musique prolonge, mais per-sonne ne veut en voir la n. Et, aux quatre coins de la Place Rouge, on entend rugir corne-muses et trombones, tambours et applaudissements. Musique militaire et populaire, dmonstrations darmes et d- ls, spectacles au laser et ef-fets pyrotechniques... Et toute cette effervescence en plein cur de Moscou, pendant cinq jours! Les bruits sourds des ca-

    nons, depuis la Tour du Sau-veur (Spasskaa), ont donn le coup denvoi, marquant lam-pleur et la solennit de lv-nement. Le rgiment de cava-lerie, la Garde dhonneur du rgiment prsidentiel, lor-chestre de cors russes ont donn le ton, et ce ntait quun dbut. La fanfare des Jaguars de la Tamayo et lensemble folklo-rique Tenochtitlan (Mexique)

    mettent le feu aux poudres, lOr-chestre symphonique national dUkraine surprend le public avec ses airs et rythmes de jazz, le groupe folklorique She Huo, de Sanya (Chine), interprte la chanson russe Nuits de Moscou (Podmoskovnie Vetchera), lOr-chestre de la Garde royale nor-vgienne chante avec brio

    Art contemporain, cirque, il y en a pour tous les gots !IVme Biennale dart contempo-rain de Moscou Du 23 septembre au 30 octobre Cette Biennale aura pour thme Rcrire le Monde (Rewriting World).

    www.4th.moscowbiennale.ru

    Festival de dessins animsDu 28 octobre au 7 novembre450 dessins anims provenant de 22 pays seront diffuss dans le ca-dre du cinquime Festival interna-tional du film danimation.

    www.multfest.ru

    Le Festival international des LumiresDu 20 au 23 octobreLe centre-ville se transformera en immense objet dart grce Da-mien Fontaine, metteur en scne de la Fte des Lumires de Lyon. Les installations son et lumire reflteront tous les coloris tra-ditionnels russes. Ce show gran-diose en plein air sera visible sur la Place Rouge, au Thtre du Bolcho, au Muse dHistoire, sur la Place Loubianka et la Place du Mange.

    Vme Festival international des arts du cirque Du 30 septembre au 2 octobre Les lgendes mondiales du cirque participent un concours dans le complexe olympique Loujniki.

    www.festival.circus.ru

    Biennale des mtiers de lartJusquau 15 octobre Lexposition-vente met lhonneur les objets artisanaux, crations dartisans indpendants, ainsi que de petites entreprises.

    www.kremlin-izmailovo.com

    PAUL DUVERNETLA RUSSIE DAUJOURDHUI

    Cest en Russie que la pomme le fruit dfendu par excellence a connu sa vraie sublimation en garnissant la pastila.

    la (re)dcouverte des dlices pr-rvolutionnaires

    Gastronomie Un muse proche de Moscou ressuscite une friandise dantan

    La pastila tait un secret mieux gard que les sous-marins nu-claires sovitiques. Tenez-vous bien : les Russes nous avaient cach quils prparaient des des-serts base de pommes aussi ex-quis que raffins !Heureusement, les touristes trangers, comme les es-pions, sont dsormais les bien-venus au Muse des saveurs oublies , situ dans la pitto-resque ville de Kolomna, une heure de route de Moscou. Un-

    muse consacr la pastila, cette fameuse friandise qui a autre-fois enchant les papilles dIvan le Terrible, de Catherine II, de Fiodor Dostoevski et de Lon Tolsto.La pastila consiste en une pte prpare partir de chair de pomme. Y sont ajouts divers in-grdients comme du miel, des noix ou des baies locales. Il existe au total une cinquantaine de re-cettes diffrentes de la pastila, qui revt des aspects, des cou-leurs et des consistances variant selon les ingrdients. La pastila voque tantt nos ptes de fruit franaises, tantt les fruits confits, voire des mignar-dises. Une fois au contact de votre palais, en revanche, leur

    originalit ne fait plus de doute.Cette friandise ravira les ama-teurs de produits bio ou di-ttiques. Elle est riche en bres et en pectine et se prpare ex-clusivement base dingrdients naturels. La pastila est non seu-lement pauvre en calories, mais dispose en outre davantages qui sont trs semblables ceux du lait. Mais nesprez pas dsin-toxiquer vos gamins pris decochonneries chimiques avec la pastila, car cette dernire estmalheureusement produite en quantit limite dans une mo-deste fabrique artisanale fonc-tionnant en binme avec le muse des saveurs oublies.Une visite simpose donc, dautant

    que le muse voit au-del du simple plai-sir gusta-tif. Il sagit pour nous de recrer la culture de galanterie qui exis-tait aux 18 et 19me sicles , explique la jeune guide Irina, vtue dun costume dpoque. Le muse est abrit dans une charmante maison en bois non loin de la rivire Oka. Dans toutes les pices otte une apptissante odeur de pomme et de cannelle. On vous y servira un th dont la lgre amertume pondre idalement la douceur des sept varits de pastila. Historiquement, la pastila doit

    sans doute son apparition locale au fait que Kolomna a toujours croul sous les pommes et quil fallait trouver un moyen de les conserver. En outre, le sucre tait une denre chre et rare dans le pass. La pastila r-pondit avantageusement ces impratifs, jusqu ce que les bolcheviks mettent n une pro-duction prise de la cour imp-

    riale. Aprs de longues annes, ce complot contre le got a t d-jou. La pastila dispose dsor-mais de solides atouts pour concurrencer la vodka, le borchtch et les blinis parmi les titres de gloire culinaire rus-ses.

    lAdieu de Slavianka en russe, les cornemuses du 19me R-giment royal dartillerie britan-nique paradant sous les ovations et les tambours de larme suisse (Top Secret Drum Corps) hyp-notisent par un jeu de ba guettes excut la perfection. Cette anne signe la quatrime dition du festival Tour Spass-kaa . Ce sont plus de quinze cents jeunes musiciens venus de 15 pays diffrents (des rgiments de Gardes dhonneur, des or-chestres militaires et des collec-tifs du monde entier) qui ont offert au public, sous les murs du Kremlin de Moscou, une mer-veilleuse bataille symphonique. Et il ny a eu que des vain-queurs !

    Pour en savoir plus :www.gorodmuz.ru/pastila

    Le salon o vous sont servis les pastila avec du th.

    Le Festival international de re-constitution historique (ci-con-tre) et celui de la Tour Spasskaa sur la Place Rouge (ci-dessus).

    Le Festival international de mu-sique militaire Tour Spass-kaa :

    www.kremlin-military-tattoo.ru.

    Le Festival international de re-constitution historique Le temps et les poques :

    www.historyfest.ru.

    Aux quatre coins de la Place Rouge, on entend rugir cornemuses et trombones, tambours et applaudissements

    www.facebook.com/larussiedaujourdhui larussiedaujourdhui.fr/inscription

    Ne ratez pas notre Photo du jour sur Facebook !

    Sabonne

    r

    Dcouvrez un nouveau monde

    notre newsletter hbdomadaire

    GETTY

    IMA

    GES/FO

    TOB

    AN

    K

    RU

    SLAN

    SUK

    HU

    SHIN

    FLORA MOUSSA

    Contenu multimdia surlarussiedaujourdhui.fr

    2011_09_LF_01.pdf2011_09_LF_022011_09_LF_032011_09_LF_042011_09_LF_052011_09_LF_062011_09_LF_072011_09_LF_08