Le bateau raconte

  • View
    523

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Le bateau raconte

  • 1. LE BATEAU RACONTE 7me croisiredu 04 aot au 23 aot 2012 1/15

2. Dpart croisire : Hendaye GutariaJe mappelle FLIC EN FLAC, je suis un Kiri 33, n en 1977 au chantier Les Sables Dolonne et jevais vous raconter ma 7me aventure vers lEspagne. Mon Capitaine Jean Louis et le mousse Servanemaccompagnent dans cette nouvelle aventure, sans oubli mon fidle compagnon le Zodiac,surnomm Zozo.Cette anne jai hrit dun compresseur, on ma donc fait une beaut avec un nouveau banc (merciManu) et un nouveau coussin. Je viens de gonfler ma premire bouteille, je deviens un vrai bateau deplonge autonome. On narrte pas le progrs.La premire tape jusqu Guetaria sest droule sans trop de vent,avec une sacre houle pas trs confortable. Il ne faisait pas trs beaunon plus, cirs et salopettes de rigueur pour lquipage. Jai tballott de droite gauche, javais limpression dtre une bouteilledOrangina quon secoue. Mais je suis costaud alors a cest de lapeccadille, mais on fait mieux avec une mer plus calme. Maintenantje suis amarr 2 tonnes, tranquille dans le port de pche pour unebonne nuit. Je serais berc par mes frres les chalutiers qui fonttourner leur gnrateur, cest queux ils travaillent toujours, lespauvres. cirs et salopettes de rigueur pour lquipage2me journe : GutariaOnduarroaCest sous un ciel gris et trs pluvieux que je me suis rveill ce matin. Un seul membre de lquipagea bien dormi, grce ses boules quis. Musiques, fiesta, manges, gnrateurs ont fait beaucoup debruit mais moi aussi jai un sommeil profond, alors cela ne ma pas trop drang.Ce matin, mon capitaine ma fait une petite rparation, un petit rglage de mon cble dacclrateur, etoui il faut bien soccuper de moi de temps en temps, je faisais un bruit de casseroles.Nous devions aller Bermo, mais aprs un dpartcalme, la mer est devenue grosse et le vent sestlev. Jusqu 24 nuds, la dcision ft alors prisede faire route vers Onduarroa. Il est vrai que l jenavais un peu marre de me faire ballotter dans tousles sens, a commence bien dcidemment cesvacances. Il faut me mnager, je ne suis plus aussijeune quavant. Mon brushing en a pris un coupaussi. Ils mont mme pris un ris avec un tout petitbout de gnois, imaginez mon look vis--vis descopains. Il est vrai que par ce temps on nen a pascrois beaucoup, 2 seulement.Maintenant je suis bien amarr un autre bateau, au calme pour une bonne nuit. Mon grand gnois at descendu, il sera remplac par le lourd demain matin, sage dcision. 2/15 3. 3me journe : Onduarroa BermoUne autre petite ballade avec encore une mer bien forme, mais le soleil est au rendez-vous, et a cestsuper, surtout pour rchauffer mes rhumatismes.Les lignes ont t mises et il naura fallu que quelquesheures de patience pour avoir la plus belle prise de lasaison. Une bonite de 4 kg sera invite bord, flicitationcapitaine, et bravo monsieur bricolage pour la balanceimprovise pour son pesage. la plus belle prise de la saison. Un bon vent, mais encore dans le nez, quelques bords de tirs et me voil quai le long du mur. Le capitaine finira linstallation de mon compresseur, pendant que le mousse soccupera de mon gnois lourd qui commenait se dcoudre. Et oui jadore quon me bichonne, a fait du bien. Jai encore prouv tout le monde que je menais bien ma barque (cest le cas de le dire) pendant les mers formes. Quelques rafales a ne me fait pas peur, je suis un dur moi. Enfin lt est l, cela fait du bien tout le monde, les sourires sont revenus, que suerte tenemos con el sol de Espaa.4me journe : Bermo SantoaJe nai pas pass une bonne nuit car il y avaitdes pcheurs ct de moi sur le mur, audbut ctait des enfants mais avec la nuit desjeunes les ont remplacs. Ils mont envoydessus une cigarette allume qui ma brl, afait mal, et ce matin le capitaine tait trs encolre, il avait raison, a ne se fait pas.La mer ensuite sest leve comme les autresjours, mais le soleil tait encore l et a cestsuper pour le moral. Le vent arrire ma faitmettre mes voiles en ciseaux jaime bien, ame donne un sacr look. le capitaine tait en colre 3/15 4. Larrive Santoa au petit port de pche a t un peu sportive car le vent tait toujours 20 nuds, jefaisais mme mon sport favori, je surfais svre sur les vagues. Si vous maviez vu, du 6 nudscomme un grand et comme un jeune. Jai encore de la rserve vous savez. Maintenant je suis amarrdevant mon copain le bateau de promenade de Laredo, cest un gros celui-l, mais sympa. On se voitune fois par an, mais on est bon pote. Je ne comprends pas tout ce quil me dit, mais en amiti cestsans importance. Arriv Santoa au petit port de pche 5me journe : SantoaUn peu de repos Santoa avec des amis invits bord, une superbe famille compose de Michel,Rgine, Malis et Alexandre. Cela ma beaucouprepos, ils sont tous partis faire du roller, et se sontbaigns dans la mer. Par contre en soire, un bateausest mis couple avec moi. Il tirait trs fort sur mesamarres, et en plus son capitaine ne sest pas embts,il na pas mis de gardes le long du mur, jai donc dle tirer toute la nuit. Une superbe famille Michel, RgineMalis et Alexandre 4/15 5. 6me journe : SantoaSan Vicente de la BarqueraDirection indfinie au petit matin. Aprs un dpart ensoleill, je suis rentr dans un banc de brouillard couper au couteau. On ma alors allum les yeux, jen ai un rouge et un vert au cas o, et le mousse asouffl dans la corne de brume, cest marrant cela fait de la musique. On ne voyait rien du tout, mmepas la cte, alors le capitaine a relev toutes les heures, les points GPS pour plus de scurit. Journede 12 heures de moteur car le vent dans le nez, je suis arriv San Vicente comme un pro, je nai pastouch, je commence bien connatre le passage. Tout le monde tait heureux.De plus en vrifiant lamarrage de maboue, le capitaine a remont 3 beauxpoissons, quelques filets de rascasseagrmenteront le repas ce soir. Quelques filets de rascasse agrmenteront le repas ce soir Par contre cette nuit l, une nue doiseaux malveillants est venue sur moi sans que je puisse faire quoique ce soit, et le spectacle au matin tait dsastreux. Jai donc eu droit un nettoyage en rgle nonprvu au programme. Taud et coque. Jespre quils iront ailleurs la nuit prochaine. Je ne suis ni unperchoir, ni des toilettes aprs tout, jai ma dignit de bateau tout de mme, cela se respecte.7me journe : San Vicente de la BarqueraBien amarr ma boue de San Vicente jai pass une journe calme, mai un petit incident a perturblquipage. En schant le taud est parti dun coup de vent et au retour des courses le mousse sestaperu de sa disparition. Il y a donc eu une recherche acharne en vain.Ils ont donc fini par partir en zozo la pche auxpalourdes et aux hutres. Des palourdes et des hutres Cette nuit, jai trs bien dormi car le mousse a veill ce quaucun oiseau blanc ne vienne me salir. Aminuit, au premier cri, elle est sortie bouriffe, toute nue, en poussant des hurlements efficaces contreces damns oiseaux. Ils ont eu trs peur, et sont rests sur le bateau derrire moi, transformant leshaubans de ce pauvre bateau en un sapin de Nol. Son tat de propret faisait mal voir au matin,bravo moussaillon mme en tenue dEve tu fais de leffet. 5/15 6. 8me journe : San Vicente de la BarqueraRibadesellaPetite visite la Tina Mayor mais le mouillage ntait pas assez scurisant pour le capitaine donc laroute a t drive vers Ribadesella. Arriv sans encombre mare basse, mais le capitaine est un pro(comme moi) alors je nai eu aucun problme. Je suis maintenant le long du ponton accueil, et jaidroit ma dose dlectricit ce soir, cela fait du bien car je commenais tre un peu en manque. Onpeut tre un bateau de cabotage, on aime aussi le luxe, et la lumire me met toujours en valeur. Jerecharge en plus toutes les batteries : ordinateur, tlphone portable, lampes, phares de plonge, il fautbien profiter de cette aubaine. cest tout de mme le Pic Europa qui me domine un petit peu Jaime bien maintenant Ribadesella, car avant ctait galre pour y sjourner, avec leur nouveauponton je suis le roi, enfin presque car cest tout de mme le Pic Europa qui me domine un petit peu,soyons modeste et laissons les honneurs ce si beau site.9me journe : Ribadesella LuancoDpart sans encombre de Ribadesella aprs une nuit douce sans oiseaux chasser. Le mousse mamme exceptionnellement mont la grande voile dans la passe, a narrive pas tous les jours, nest cepas Capitaine ? Lui voudrait bien quelle le fasse plus souvent, mais elle tient encore bon pour ne pasle faire, chacun son travail, dit-elle.Cest sous un superbe soleil que jamne, avec mes 5 nuds de moyenne, mon quipage dans cettenouvelle marina toute neuve ouverte depuis peu. Un jeune homme du port, charmant, maide accoster un ponton de passage, il ny en a que deux. Il remplit une fiche, et pour le prix ? oh !surprise cest gratuit. Mme pour la clef, pas darrhes avancer, un petit paradis avec un grand P.En plus eau et lectricit disposition, que des bateaux joyeux autour de moi, tout le monde est sigentil que cest un grand plaisir dtre ici. Aucun bruit, que du bonheur, un bon plan pour un prochainvoyage.6/15 7. 10me journe : LuancoJai t rveill un peu tt ce matin, branle bas de combat bord avec le dballage du matriel deplonge pour aller sur un site vu sur les cartes par le capitaine Somo llugo . Mais arriv sur le site,le caillou tait trop petit pour pouvoir y jeter lancre, alors alls et retours rpts, mais ce site sestavr pequeo et au bout dune bonne heure abandonn. Mais le capitaine a dautres ressourcescaches, et cest vers la pointe du Capo Pea, le bout du bout, son rve depuis 3 ans, quil jetteralancre. La mer tait si calme, un vrai plaisir ct dautres annes o je mtais pris une bonnerouste. L ctait du gteau. Ils mont donc laiss tout seul et on fait apparemment une superbeplonge dans le grand bleu : congre, tourteau, banc de gros tacots, ils taient trs exists leur retour. Le bout du bout Le rve du Capitaine depuis 3 ans Ensuite retour Luanco, que du bonheur encore. Laprs-midi a t ensoleille, ils sont partis ensuitevoir mes anctres au Muse Maritime des Astu