Le Farman « Goliath - .police inspecte les paniers repas, ce qui prend plusieurs heures et interdit

  • View
    221

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le Farman « Goliath - .police inspecte les paniers repas, ce qui prend plusieurs heures et interdit

  • Le Farman Goliath

    1

    Plan du Farman F-60 Goliath paru dans LArophile du 1-15 janvier 1919.

    Issu dun programme de bombardier lourd mis en avril 1918, la paix tant revenue, le gros biplan bimoteur appel Goliath est amnag en appareil de transport pour douze passagers. Dnomm arobus , il transporte douze passagers et deux membres dquipage. Ses dimensions sont trs impressionnantes pour lpoque : 28 mtres denvergure, plus de 160 mtres-carrs de surface portante, prs de 15 mtres de long.

    Le Farman Goliath

    par Grard Hartmann

  • Le Farman Goliath

    2

    Le bombardier lourd de mille chevaux

    Suite lapparition des bombardiers lourds Gotha au-dessus de Paris et aux tirs de canon longue porte appels grosses Bertha en mars 1918, le gou-vernement demande aux industriels en avril 1918 lors dune runion lhtel Claridge un avion lourd pour bombarder Essen et Berlin. La machine doit voler pendant quatre heures 150 km/h de vitesse moyenne, monter 2 000 mtres de moins de 20 min et plafonner 5 800 mtres (au-dessus des canons anti-ariens). Par suite de la motori-sation exceptionnelle, ce programme est dit des bombardiers de mille chevaux .

    Le projet Blriot 76 Mammouth , une berline de transport drive du Blriot 70, bombardier de nuit lourd. (Document CEV).

    En juillet 1918, trois constructeurs y r-pondent, Blriot-Aronautique (Suresnes) avec le projet Blriot 70 Mammouth , un biplan quadrimoteur (quatre V12 de 300 ch), Breguet (Vlizy-Villacoublay) avec le type 20 appel Lviathan (accolement de quatre moteurs Bugatti de 250 ch) et les frres Farman (Billancourt).

    Ces derniers prsentent le prototype FF-50 (pour frres Farman), un bombardier ca-pable de porter une tonne de bombes (100 m

    2 de voilure, deux moteurs Lorraine de

    275 ch) et le FF-60, capable de porter deux tonnes de bombes (160 m

    2 de voilure, deux

    moteurs Salmson 18 Z de 500 ch sont pr-vus).

    Leur nom en dit long sur les dimensions des machines : ce sont les plus grands ap-pareils jamais construits chez chacun des industriels.

    Le Breguet 20 Lviathan , lui-aussi a t transform en berline de transport civil en 1921. Le projet choue, le moteur nayant jamais donn satisfaction. (MAE).

    Le Farman F-60, version transport de passagers, lors de sa prsentation en janvier 1919. (LArophile).

  • Le Farman Goliath

    3

    Le Farman Goliath prototype commercial

    Dessin par lingnieur Fischer, assem-

    bl sous les ordres dEugne Serre, direc-teur de lusine de Billancourt, le prototype du FF-60 effectue son premier vol vide la fin du mois doctobre 1918 avec deux mo-teurs Salmson en toile de 260 ch. Le mar-ch des bombardiers lourds annonc comme trs important, plusieurs milliers de machines, les frres Farman nattendent pas la commande officielle pour lancer une fabrication en srie. Le 7 novembre 1918, leur projet est retenu par la Section tech-nique de laronautique. Evidemment, la capitulation allemande met fin au projet.

    Type Date Moteur Envergure Longueur

    Masse vide

    Masse totale

    FF-50 07-1918

    2 Lorraine 275 ch

    22,85 m 12,02 m

    1 800 kg 3 000 kg

    FF-60 10-1918

    2 Salmson 260 ch

    28 m 14,75 m

    2 500 kg 5 000 kg

    Les deux prototypes FF-50 et FF-60 ont vol en juillet et octobre 1918. (Source CEV).

    Chez Farman Billancourt, les machines en cours de montage sont immdiatement modifies pour donner naissance un ap-pareil commercial. L arobus Farman est ainsi prsent par Ernest Archdeacon dans LArophile en dcembre 1918 : la nacelle forme un lgant wagon-salon, en-tirement ferm (sauf le trou du pilote) dans lequel on sent beaucoup moins lair que dans un vulgaire tramway de la capitale : elle est meuble de fauteuils confortables et lgers ; elle a la forme dun long cigare, garni presque sans solution de continuit, sur ses faces latrales dune srie de glaces trs solides qui laissent entrer flot la lu-mire lintrieur, en mme temps quelles permettent aux passagers de ne rien perdre du paysage qui se droule sous ses yeux .

    FF-60 n 2 militaire aprs transformation en arobus, dcembre 1918. (LArophile 1-15 janvier 1919).

    En janvier 1919, le jour de ses essais of-ficiels Toussus-le-Noble aux mains du pi-

    lote dessais Bossoutrot1, accompagn du mcanicien Mulot, le FF-60 Goliath n 2 effectue en charge (500 kg dessence et 14 personnes bord) huit voyages pendant vingt minutes. La nuit interrompt les essais. Avec ses deux moteurs Salmson de seule-ment 265 ch, la lourde machine atteint 165 km/h et atterrit en douceur moins de 60 km/h. Elle dcolle en souplesse et en si-lence dune piste en herbe avec 2 500 kg de charge. La presse spcialise considre le Goliath franais suprieur au Gotha al-lemand et au Handley-Page anglais.

    Le FF-60 n 1 du premier voyage Paris Londres les 8 et 9 fvrier 1919. (LArophile).

    Larobus Farman prend son vol le 8 f-vrier 1919 11 h 50 de Toussus-le-Noble sous la neige pour Londres, quatorze per-sonnes son bord. Il atterrit 2 h 30 plus tard Kenley, prs de Croydon au sud de Londres. Les radiateurs sont vids pour vi-ter leur clatement par le gel durant la nuit.

    La cabine-passager du FF-60 Goliath du premier vol Paris Londres le 8 fvrier 1919. (LIllustration).

    Le jour suivant, le Goliath non imma-tricul et aux couleurs militaires (ci-contre, le gouvernement anglais interdit le survol de

    1. Lucien Bossoutrot (1890-1958), brevet 25 ans pilote

    daroplane (n 1858) et pilote militaire (n 478), il est af-fect lescadrille MF 62 puis, avec le grade de sous-lieutenant, dtach comme pilote rceptionnaire chez Farman en 1917. Il y restera jusquen 1926.

  • Le Farman Goliath

    4

    son territoire par des civils, on est en rgime de guerre), dcolle de Kenley 12 h 20 et se pose Toussus 15 h 30, avec le mme quipage, Bossoutrot pilote, Lhomd mca-nicien chez Salmson, le capitaine Monclin, les lieutenants James, Rivire, Banziger, Villiers, les adjudants Charbonneau et Du-me, les sergents Chevillard, Marges, De-solles et Glass et le caporal Permezel. Les passagers emportent qui une trousse de toi-lette, un panier provisions et qui des outils pour environ 10 kg chacun.

    Le Goliath de Bossoutrot lors du vol Paris-Londres quelques minutes avant le dpart, le 8 fvrier 1919.

    Le 12 fvrier 1919, 10 h, le mme ap-pareil effectue un vol Paris Bruxelles, avec Bossoutrot et le mcanicien Guratz et 24 passagers, dont Henry Farman et son pouse, Eugne Serre, directeur des Eta-blissements Farman nomm directeur des Lignes Farman, des personnalits belges comme le chevalier de Laminne et des jour-nalistes : Robert Gurin du Matin, Clair-Guyot de LIllustration et de lEcho de Paris, Isi-Collin de la Nation belge, Saladin de LAuto, Glassier de Paris-Tlgrammes.

    Le Farman FF-60 Goliath du premier vol Paris Bruxelles, le 12 fvrier 1919. (LIllustration).

    La machine se pose Ever 12 h 10. La police inspecte les paniers repas, ce qui prend plusieurs heures et interdit le retour Paris le mme jour. Le 13 fvrier 13 h 30, le Goliath repart dEver pour se poser Toussus 16 h.

    Le 1er

    avril 1919, le FF-60 n 2, toujours considr comme un prototype, avec bord quatre passagers, ladjudant Muller et trois mcaniciens, Math, Ferron et Millet, Bos-soutrot porte le record international daltitude avec charge de 500 kg 6 300 mtres. Aucune erreur nest possible : le ba-rographe est talonn par larostier Charles Dollfus, commissaire officiel de lAro-Club de France (et futur directeur du muse de laronautique).

    Le Farman FF-60 n 2 de Bossoutrot, 1919. (MAE).

    Le 3 avril suivant, toujours depuis Tous-sus, avec bord 14 passagers, Bossoutrot porte le record international avec charge de 1000 kg 6 200 mtres. Le 5 mai, Bossou-trot sur la mme machine porte le record international avec charge de 2 000 kg (24 passagers) 5 100 mtres.

    Le FF-60 Goliath (prototype) du premier vol Paris Londres, le 8 fvrier 1919. (Le Matin).

  • Le Farman Goliath

    5

    En mai 1919 se fait jour lide dun long raid vers lAfrique. La Ligue aronautique de France offre 7 000 francs lauteur du plus long vol sans escale. Lide est de rallier le Sngal (A.O.F.) depuis Paris, avec le mi-nimum darrts.

    Lquipage du Farman Goliath du raid Paris-Dakar, aot 1919. (LArophile).

    Dans la nuit du 10 au 11 aot 1919, minuit pile, bord du Goliath FF-60 n 1 r-entoil et quip de rservoirs suppl-mentaires, Bossoutrot dcolle de Toussus-le-Noble en direction du sud, avec pour quipage Lucien Coupet, co-pilote, le capi-taine Bizard, navigateur, les lieutenants Boussod mtorologue, Guillemot tlgra-phiste, et les mcaniciens Lon Coupet, Camille Jousse et Lucien Mulot, soit huit personnes. Il y a de lessence pour 24 heures de vol (1 700 litres !), quatre jours de vivres, des habits coloniaux, des armes.

    Le Goliath du raid Paris-Sngal. (LArophile).

    La distance entre Paris et Casablanca vol doiseau est de 1 900 kilomtres, fran-chissables en 12 ou 13 heures de vol. Lavion passe par Bordeaux, Biarritz, San-

    Sbastien, Vittoria, Madrid, Cordoue, S-ville, Cadix, Tanger, Arboua et Rabat.

    Le Goliath est signal Bayonne 4 h 50. Aprs 13 heures de vol, on perd sa trace. Le Goliath traverse lEspagne, le dtroit de Gibraltar, le Maroc espagnol, at-territ Casablanca aprs 17 h 20 de vol non-stop ; il reste 400 litres dessence dans les rservoirs. Bossoutrot signale que dans le sud de la France le vent tait contraire et lavion a touch un sommet enneig, sans dommages autre que larrachage de lantenne radio.

    Le 14 aot 1919 11 h, le Goliath , pleins faits, quitte Casablanca pour Moga-dor o il se pose 13 h 20, apportant le courrier militaire (300