LE FRANÇAIS DU MONDE DU TRAVAIL

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    219

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

  • LE FRANAIS DU MONDE DU TRAVAIL

    Approche spcifique de lconomie et du monde des affaires

    Cinquime dition

    liane Cloose

    Presses universitaires de Grenoble

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 3 27/05/14 16:17

  • 5

    Prface

    Le franais du monde du travail, dont voici la cinquime dition, constitue une introduction simple et concise aux bases de lconomie dentreprise et de lconomie gnrale. Cet ouvrage est utile aux tudiants et profession-nels en activit dsireux de sinitier ce domaine, ou dapprofondir leurs connaissances, tout en acqurant le franais de spcialit que constitue le franais des affaires. Il permet galement aux enseignants de franais langue trangre dacqurir les connaissances ncessaires pour aborder lenseignement du franais sur objectifs spcifiques dans le domaine des affaires.

    Structur en dix units, ce manuel propose pour chacun des thmes une prsentation gnrale, un approfondissement du lexique, des questionnaires choix multiples, des pistes pour sinformer plus amplement. Il permet de se tenir au courant des volutions notamment au travers dactivits adaptes lauto-formation.

    En fin dunit, lapprenant trouve une partie intitule Entranement aux examens de la Chambre de commerce et dindustrie de Paris . Les exer-cices qui y figurent permettent de se familiariser avec certaines preuves des diplmes DFP Affaires B2 et C1 dlivrs par la Chambre de commerce et dindustrie de Paris. Plus particulirement, les tudiants peuvent sentraner aux exercices portant sur les parties Connaissance de lentreprise et Connaissance du monde des affaires ainsi que sur les comptences de comprhension et dexpression ncessaires pour rdiger une lettre daffaires, par exemple.

    Nul doute que le lecteur, quil soit enseignant, apprenant ou professionnel, trouvera dans Le franais du monde du travail un moyen daccder effica-cement la comprhension du monde de lentreprise et des affaires ainsi quaux outils langagiers et au vocabulaire qui lui sont propres.

    Guilhne Maratier-DecltyAncienne directrice des relations internationales de lEnseignement

    Chambre de commerce et dindustrie de Paris

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 5 27/05/14 16:17

  • 6

    Avant-propos

    Cet avant-propos pourrait souvrir par une question : est-il bien ncessaire dtudier, au xxie sicle, le franais des affaires alors que langlais semble gagner du terrain de jour en jour ? La rponse, positive bien sr, simpose nous, en France comme ltranger, o chaque jour voit limplantation dune entreprise franaise dans une nouvelle rgion du monde : la mode et le luxe bien sr, mais aussi lindustrie aronautique, lautomobile, la grande distribution, lagroalimentaire, les biens dquipement sont autant de preuves, ltranger, du dynamisme dune France conomiquement puissante et la pointe de la recherche et de la technologie dans bien des domaines. Noublions pas galement que lespace conomique francophone, dans le monde, cest 52 tats et 450 millions dhabitants qui constituent autant de marchs potentiels pour les entreprises qui essaieront de communiquer et de ngocier en franais.

    Les enseignants de franais langue trangre ont depuis longtemps intgr cette dimension dans leurs cours de civilisation franaise, mais la matire reste souvent trop hermtique pour pouvoir faire lobjet dun cours pro-prement parler de franais commercial.

    Lobjet de ce manuel est prcisment doffrir, un public de niveau inter-mdiaire allant des lycens aux adultes, en exercice professionnel ou non, une approche du franais commercial accessible tous, sans prrequis en sciences conomiques ou financires, ni de la part de llve, ni de celle du matre. Les notions, lmentaires, sont classes par thmes, quon pourra aborder indpendamment de lordre qui a t choisi ici.

    Pour ce faire, on trouvera runis dans un unique ouvrage, un trait dac-quisition du vocabulaire commercial, des rgles simples de correspondance commerciale et des exercices de prparation aux examens de la Chambre de commerce et dindustrie de Paris et au Delf pro.

    Chaque unit thmatique suit la mme progression, savoir :

    le cours lui-mme, destin fournir les connaissances lmentaires, tay de documents authentiques et dexemples concrets,

    une rubrique Le saviez-vous , petite rcration aprs les acquisitions thoriques, qui prsente un aspect insolite du sujet trait,

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 6 27/05/14 16:17

  • 7

    une partie Recherche Personnelle , relevant de la culture compare, et invitant les apprenants se pencher sur les systmes conomiques de leur propre pays,

    l Enrichissement lexical , qui permet un approfondissement du lexique, et ncessite une recherche en bibliothque ou dans les ouvrages dispo-sition de lapprenant (dictionnaires bilingues ou unilingues),

    les exercices d Expression orale donnent la parole aux tudiants : cest le moment de mettre en pratique les notions abordes, de faire des simula-tions de situations dentreprise, de manipuler des documents authentiques,

    Le coin des internautes offre une slection de sites Internet, slectionns pour leur pertinence et leur simplicit daccs pour des apprenants tran-gers ou novices dans la matire ; les enseignants pourront vrifier tout instant que les informations donnes dans le cours ne sont pas primes, risque dont il faut tenir compte dans un ouvrage sujet de frquentes volutions (changement de taux dimpts, de TVA, rformes des ministres dans les domaines du travail, etc.). Les apprenants qui souhaitent parfaire leurs nouvelles connaissances dans certains domaines pourront galement consulter ces sites. Il sera enfin possible, dans les tablissements quips de salles informatique, de constituer des groupes de travail chargs de tches de recherche sur les sites conseills.Cette dernire rubrique notamment, est significative de limportance donne dans cet ouvrage lauto-formation de lapprenant. De tous les cours thmatiques en franais langue trangre, le franais des affaires est sans doute un de ceux qui voluent le plus rapidement, et la simple dlivrance dinformations, quon sait par dfinition rapidement obsoltes, serait bien insuffisante. On donnera le moins souvent possible le poisson, pour privilgier la faon de pcher.

    l Entranement aux examens de la Chambre de commerce et dindustrie de Paris , comme son nom lindique, prpare aux preuves de compr-hension et dexpression orales et crites au moyen de QCM, danalyses de graphes, de rsums ou de lettres commerciales. Ces exercices pourront, le cas chant, faire lobjet de devoirs. Les apprenants qui nauraient pu assister la correction en classe des exercices pourront vrifier leurs rponses en fin de volume. Toutes les informations utiles la prpa-ration de ces examens peuvent tre consultes sur le site internet de la Chambre de Commerce : www.fda.ccip.fr et sur le site du DELF pro : http://www.ciep.fr/delf-pro/

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 7 27/05/14 16:17

  • 8

    Les annexes enfin, feront de lensemble un outil de rfrence, que lon consultera pour y trouver des modles de lettres, et des aides la rdaction commerciale.

    Lconomie nest pas ne hier ; on trouvera ainsi tout au long du volume des documents authentiques darchives, partant de lide quon comprend dautant mieux lconomie daujourdhui quon sait porter un regard curieux sur son pass.

    Il ma enfin sembl particulirement important de faire appel aussi souvent que possible lhumour. La discipline, en effet, selon les thmes abords, peut aller du plutt amusant (le chapitre sur la publicit), au tout fait ennuyeux (impts et taxes par exemple), si on ne sait pas prendre un peu de recul pour prsenter des notions compltement abstraites aux tudiants duniversit notamment. Le franais des affaires peut, et doit mon sens, ce niveau dintroduction, tre ddramatis ; grves, impts, chute de la bourse, 35 heures, autant de notions qui, abordes au second degr, contribueront une ambiance dcontracte et un climat de bonne humeur.

    Cest en effet l toute lambition de ce livre : quune fois le dernier chapitre tudi, la dernire page tourne, on ait envie den savoir plus sur le sujet

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 8 27/05/14 16:17

  • Les diffrents types de socits en France

    chapitre 1

    Ren

    ta

    Sedm

    ka

    F

    otol

    ia.c

    om

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 9 28/05/14 10:48

  • Le franais du monde du travail

    10

    ll Les diffrents types de socits en France

    Evian en Socit Anonyme, Michelin en Commandite par actions, votre magasin prfr de vtements en Socit Responsabilit Limite, votre plombier en Entreprise Unipersonnelle, etc. Le nom mme des entreprises est dj moiti une nigme. Il est cependant trs rvlateur et vous donne souvent de bonnes indications sur la taille de lentreprise, son management et, dans une certaine mesure, la philosophie de ses fondateurs. Il existe en effet plusieurs types de socits ; selon la forme choisie, elles auront des responsabilits diffrentes face la loi, et leurs impts ne seront pas les mmes. Voyons donc, pour chaque forme, leurs implications juridiques et fiscales, et leurs caractristiques.

    Les socits commerciales sont divises en socits de capitaux et socits de personnes. mi-chemin entre les deux on trouve les socits respon-sabilit limite.

    Socits de capitaux Socits de personnes Socit Anonyme Socit en nom collectif Socit en Commandite par actions Socit en commandite simple

    Socit par Actions Simplifie Entreprise individuelle

    Socits Responsabilit limite Entreprise Unipersonnelle Responsabilit Limite

    Socit Responsabilit Limite

    3Structure gnrale des socits commerciales

    Pourquoi ces distinctions ? Disons, pour simplifier, que dans une socit de capitaux, on sintresse surtout au capital apport par chaque associ, ind-pendamment de la personne qui apporte ce capital, cest--dire largent ou la valeur marchande de ce qui est apport la socit. Le capital est divis en actions, et les actionnaires sont responsables des dettes ventuelles de la socit dans la limite de ce quils ont apport la socit (leurs apports).

    Dans la socit de personnes par contre, cest la personne des associs qui est fondamentale. Le capital est divis en parts. Pour comparer plus facilement, on peut dire que vous pouvez, dans une certaine mesure,

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 10 27/05/14 16:17

  • Les diffrents types de socits

    11

    vendre toutes vos actions Peugeot SA quelquun dautre, sans aucune incidence sur le fonctionnement de la socit ( supposer que vous ne soyez pas laction naire majoritaire), mais que serait la Socit en Nom Collectif Dupont Frres sans les frres Dupont ? Il y a fort parier que le dpart dun des frres remettrait en question lexistence mme de lentreprise

    Dans la Socit Responsabilit Limite enfin, le capital est divis en parts, comme pour les socits de personnes, mais les associs et le grant ne sont responsables que dans la limite de leurs apports, comme dans la Socit Anonyme. Les apports peuvent tre effectus : en numraire (de largent), en industrie (un associ met disposition de la socit des connais-sances techniques ou son travail), en nature (voiture, ordinateur, etc.).

    Maintenant, au plan pratique, comment choisir entre toutes ces formes ? Un critre simple : le nombre dassocis.

    RAttention !Ne confondez pas le nombre dassocis (ce sont les personnes qui crent la socit) et le nombre de personnes qui travaillent dans la socit (quon appelle leffectif, constitu par le nombre total des salaris). Une entreprise peut avoir 7 associs et 2 500 salaris. _____________________________________________

    ll Les critres de choix pour la cration dune entreprise

    A. Une seule personne

    1. Lauto-entrepriseCest le plus rcent des statuts ; il permet de crer son entreprise avec un minimum de formalits, toutes possibles sur Internet et sadresse aussi bien un chmeur qui dcide de se lancer son compte qu des salaris, fonc-tionnaires ou retraits qui souhaitent avoir une activit parallle.

    Les conditions sont cependant limites : ne pas excder un chiffre daffaires de 81 500 euros pour une activit de vente ou 32 600 euros pour des pres-tations de services.

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 11 27/05/14 16:17

  • Le franais du monde du travail

    12

    2. Lentreprise individuelle (EI) Public : artisans, industriels, commerants, profes-

    sions librales, etc. Provenance des capitaux : apport personnel. Seul ou associ : seul. Capital minimum pour former la socit : il ny en a pas. On est libre dapporter ou de ne pas apporter de fonds.

    Statut du dirigeant : entrepreneur individuel. Patrimoines : confondus. Si la socit a des dettes, il faut les rembourser avec son argent personnel, sauf la rsidence principale, qui peut tre protge.

    Imposition : impt sur le revenu, progressif, donc de 0 % 45 %, selon ce que vous aurez gagn.

    3. LEIRL (Entreprise Individuelle Responsabilit Limite) mi-chemin entre lentreprise individuelle et lEURL, sa caractristique prin-cipale est de permettre de sparer les patrimoines personnels et professionnels.

    4. LEURL (Entreprise Unipersonnelle Responsabilit Limite)

    Public : artisans, industriels, commerants. Provenance des capitaux : apport personnel. Seul ou associ : seul. Capital minimum pour former la socit : pas de minimum, libre depuis 2003.

    Statut du dirigeant : grant. Patrimoines : spars. On nest responsable qu hauteur de ce quon a apport ou affect la socit. Seul le capital (ou la partie du patrimoine dclare professionnel ) peut tre saisi par les cranciers en cas de dif-ficults de lentreprise.

    Imposition : au choix, sur le revenu (0 % 45 % maximum), ou sur les socits (33,33 % au-del de 38 000 euros de bnfices, 15 % si le bnfice est infrieur 38 000 euros).

    w

    ww

    .gam

    lavy

    kort

    .nu

    3Marchand de journaux au xixe sicle

    Francais du monde du travail NE 2014_int.indd 12 27/05/14 16:17

  • Les diffrents types de socits

    13

    B. Plusieurs associs

    1. La SNC (Socit en Nom Collectif) Public : commerants. Exemple : St Martin et Fils. Provenance des capitaux : apport personnel. Seul ou associ : au moins deux associs, tous les associs sont aussi commerants.

    Capital minimum pour former la socit : nant, vous apportez ce que vous voulez.

    Statut du dirigeant : cest un (ou plusieurs) grant(s) qui dirige(nt). Patrimoines : confondus. Les associs sont responsables sur leurs fonds propres.

    Imposition : sur le revenu ou impt sur les socits.

    2. La SARL (Socit Responsabilit Limite) Public : artisans, industriels et commerants, professions librales hors juridique (avocats) et sant (mdecins).

    Provenance des capitaux : apport personnel de lensemble des associs, chaque apport devant tre infrieur 50 %.

    Seul ou associ : de 2 100 associs. Capital minimum pour former la socit : pas de minimum, libre depuis 2003.

    Statut du dirigeant : associ grant, minoritaire ou majoritaire, ou associ non grant, les pouvoirs sont selon le cas, plus ou moins tendus.

    Patrimoines : spars. Vous ntes responsable des dettes de la socit qu hauteur de ce que vous avez apport.

    Imposition : sur les socits (33,33 %).

    3. La SA (Socit Anonyme) Public : industriels et commerants Provenance des capit...