of 20 /20
Les voyages forment la jeunesse p.17 Exposition sur la pêche sportive p.8-9 Commune de Miquelon-Langlade L’association Misaotra p.6 Le journal municipal n°155 Mars 2012 - Gratuit BUDGET 2012

Le journal L'Horizon n°155

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L'Horizon n°155 du mois de mars

Text of Le journal L'Horizon n°155

  • Les voyages formentla jeunesse p.17

    Exposition sur la pche sportive p.8-9

    Commune de Miquelon-Langlade

    Lassociation Misaotra p.6

    Le journal municipal n155

    Mars 2012 - Gratuit

    BUDGET 2012

  • Sommaire

    2

    Actualit > 8 - 14

    En bref > 5 - 7

    Mais encore > 15 - 18

    A lire > 19

    > Le bal de lASM : un gage de russite

    > Le projet associatif

    > Lassociation Misaotra

    > Opration pices jaunes

    > 3me mission du secteur pche

    > Le carnaval

    > Une exposition sur la pche sportive pour : communiquer, sensibiliser,

    promouvoir

    > Communiqu de la Direction gnrale des nances publiques

    > Stage de violon

    > Elections cantonales

    > Lettre ouverte : Elections territoriales

    > Laction sociale : budget 2012

    > La dclaration dimpt, commencez y penser !

    > Budget primitif 2012

    Mars 2012 Bulletin municipal n155

  • Avis

    3Bulletin municipal n155 Mars 2012

    AVIS DAPPEL A PROJET

    LE CONSEIL TERRITORIAL DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON

    COMMUNIQUE

    Une procdure dappel projet est lance pour la gestion et

    le fonctionnement dune unit de vie pour personnes ges

    sur la commune de Miquelon-Langlade

    Cet tablissement mdico-social devra :

    - Offrir un hbergement collectif de qualit, dune capacit denviron 10 places, destination dun public relevantprincipalement des GIR 5 et 6.- Prserver lautonomie des personnes accueillies et les maintenir le plus longtemps possible au sein de la struc-ture en sappuyant sur les services daide, daccompagnement et de soins existants sur la commune.- Permettre une qualit de confort de travail et daccueil pour lensemble des publics accueillis (familles, amis,intervenants extrieurs, etc.).- Dvelopper des modes daccueil intermdiaires (accueil de jour, hbergement temporaire ).- Faire de la structure un lieu de vie et de rencontres ouvert sur lextrieur (animation, service de restauration,

    portage de repas domicile, etc.).

    Les dossiers sont accessibles compter du 1er mars 2012 :

    - Sur place, auprs de laccueil du Conseil Territorial Saint-Pierre et Miquelon, tous les jours ouvrs de 9h00 11h30 et de 14h00 16h30 (heure de Saint-Pierre et Miquelon). Les dossiers sont remis directement et gra-tuitement.- Sur demande crite lune des adresses suivantes :

    - Conseil Territorial - Maison de la Solidarit 8 rue Sauveur Ledret BP : 4436 97500 SAINT-PIERRE

    - Conseil Territorial 7, rue Sourdeval BP 8333 97500 MIQUELON-LANGLADELes dossiers sont expdis gratuitement dans un dlai maximum de 8 jours compter de la date de la demande- Par tlchargement sur le site internet : http://www.achatpublic.com

    Les projets devront parvenir au Conseil Territorial de

    Saint-Pierre et Miquelon au plus tard

    le 2 mai 2012 12 heures (heure de Saint-Pierre et Miquelon)

  • L dito

    4 Mars 2012 Bulletin municipal n155

    Le mot du Maire :

    Revue mensuelle

    dite par la

    municipalit

    de Miquelon-Langlade

    Directeur de la Publication

    Stphane Coste

    Co-Directeur de la Publication

    Suzie Boissel

    Comit de Rdaction

    Stphane Coste

    Suzie Boissel

    Marjorie Gaspard

    Jean de Lizarraga

    Aurore Michel

    Dessinateur humoristique

    Germe Benot

    Rdaction, photographies,

    conception et mise en page

    Aurore Michel

    Impression

    L Echo des Caps

    Saint-Pierre

    Rue Georges Daguerre

    BP4213

    97500SPM

    Rubrique Livres

    Roselyne Pike

    Tirage

    450 exemplaires

    Commission paritaire

    N 0Z11G8628

    Contact LHorizon

    Mairie de Miquelon

    2, rue Baron de lEsprance

    BP 8309

    97500 Saint-Pierre-et-Miquelon

    Tl. 05 08 41 66 26

    Fax : 05 08 41 65 94

    [email protected]

    Courrier des lecteurs

    Un petit mot, une longue phrase,

    un pome ou une chanson, nous

    sommes lcoute. LHorizon,

    votre moyen dexpression.

    Budget 2012

    En cette n de fvrier, le conseil municipal vient de voter le budget primitif 2012 de la com-

    mune. Grce des dpenses de fonctionnement matrises et une gestion prudente voire ri-

    goureuse des deniers publics depuis quelques annes, la situation nancire de la commune

    reste saine et permet un budget dinvestissement relativement intressant.

    Ce budget 2012 est caractris par dimportants restes raliser. Le programme dinvestis-

    sement 2011, dj important pour la commune, na pas t ralis 100 %, principalement

    en raison du plan de charge des entreprises locales.

    Cette anne verra donc la reprise des travaux qui nont pas pu se raliser en 2011 : la

    construction du nouvel abattoir, la rnovation de lobservatoire du Grand Barachois et des

    petits travaux de remise en tat au foyer Sur Madeleine.

    Grce notre bonne gestion et laide de lEtat, au travers la rserve parlementaire snato-

    riale, le programme dinvestissement 2012 est lui aussi trs intressant : suite de la remise

    niveau des btiments de traitement du poisson, rnovation des faades de lglise en bar-

    deau de cdre, amnagement de trottoirs au nord du village, clairage public de la rue Do-

    minique Borotra, remplacement de matriels obsoltes dans les ateliers communaux

    (article en pages 13 et 14).

    Cantonales 2012

    Vous avez sans doute remarqu que je me suis port candidat aux prochaines lections can-

    tonales de mars. A ce titre je fais campagne et ai dpos sur notre blog une lettre ouverte

    rappelant les actions, que selon moi, le conseil territorial actuel aurait d raliser Mique-

    lon et qui nont pas t accomplies. Cette lettre ouverte a sembl quelque peu agacer St-

    phane Artano qui du coup ma reproch de ne pas avoir assist la dernire sance du

    conseil territorial, le 27 fvrier, notamment parce quil y tait question de la Maison de la Na-

    ture dont je suis le prsident. Il ne faut pas confondre la MNE et le btiment qui laccueillera,

    au centre du village.

    La MNE est une association dont lobjectif est de mieux faire connatre et de valoriser notre

    patrimoine naturel. Lassociation a t cre en 2008 et poursuit son projet de dveloppe-

    ment, auquel participent les trois collectivits et les principales associations en rapport avec

    la nature et les usages quon y pratique.

    En tant que prsident de la MNE, jai t cart du jury de concours pour le choix du projet

    architectural dont le matre douvrage est le conseil territorial. Le but tait dviter tout vice

    de procdure et je le comprends parfaitement. En tant que maire ou conseiller territorial, je

    nai pas t consult sur le projet, et aujourdhui encore, je nen connais que les images pas-

    ses sur SPM Premire. Je laurais donc dcouvert comme tout le monde, sur table, la der-

    nire sance du conseil territorial. Le prsident demandait aux conseillers de choisir, en

    quelques minutes, lun des quatre projets architecturaux prsents alors quil a lui-mme

    dclar que ce dossier tait complexe. A lvidence, je me serais abstenu de voter. Cest vrai,

    jtais absent ! Jai sans doute eu tort mais au cours des six annes de mandature, jai t bien

    plus prsent que certains de ses conseillers.

  • 5En bref

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Comme chaque anne, ds le lancement des inscriptions, les gens se sont rus

    sur la centaine de places disponibles pour la soire.

    Le rendez-vous tait donn le samedi soir la salle Entre-Nous. Pour loccasion, lquipe de bnvoles avait dcor la salle

    aux couleurs du thme choisi : la mer. Comme son habitude lASM fait les choses en grand, le buet prpar par des cui-

    sinires et cuisiniers bnvoles a tenu ses promesses et combl les gourmets.

    Les chevaliers, marins et autres mardis-gras ont ensuite pu se dgourdir les jambes jusquau bout de la nuit, grce aux

    jeux hilarants organiss par lquipe de foot et au groupe K-danse qui animait la soire. Cette anne encore, le bal asso-

    ciatif de lASM fut une russite.

    Le bal de lASM, un gage de russite

    Le projet associatif M. Lionel Defranoux, directeur dune maison des associations Amiens, sest rendu dans lArchipel la de-

    mande de la DCSTEP, afin de conseiller les membres des associations sur la gestion de leur entit.

    M. Defranoux sest rendu Miquelon le vendredi 3 fvrier en compagnie de M. Bernard Briand, conseiller danimation

    sportive la DCSTEP. Le but de cette runion tait damener une rflexion et une remise en question du projet asso-

    ciatif. Une dizaine de personnes, prsidents dassociations pour la plupart, a rpondu lappel. M. Defranoux a insist

    sur la remise en question permanente du fonctionnement de lassociation, que la structure soit en difficult ou non. Il

    ne faut dailleurs pas hsiter tenter damliorer lorganisation dune association en sant afin de bnficier dune vi-

    sion sereine pour rgler les ventuels dysfonctionnements. Pour tendre vers une bonne gestion, il faut avant tout as-

    socier les membres au projet. Le projet associatif doit tre une dmarche partage.

    La premire chose entreprendre est un tat des lieux de la situation. Une fois le diagnostic effectu, les objectifs et

    les besoins dfinis, un document solide, clair et explicite des actions, budgets, stocks, matriels, ... doit tre construit.

    Lobjectif tant de transmettre une image positive dune structure encadre et durable. Selon M. Defranoux, un prvi-

    sionnel sur 2 ou 3 ans et la mise en place dune comptabilit solide sont indispensables une bonne gestion. Les asso-

    ciations doivent galement se faire connatre et communiquer pour acqurir la confiance du public.

    Cette mme journe, M. Lionel Defranoux a renseign les membres dassociations sur des mthodes de gestion de

    comptabilit associative, notamment en mettant leur disposition des outils comme le logiciel Dolibarr, un logiciel libre

    de gestion.

    Les participants ont pu changer et discuter ensemble en exposant chacun leur situation. Tous ont aussi pu bnficier

    des conseils personnaliss du directeur de maison des associations.

    Autant de recommandations que les associations de lArchipel pourront mettre en pratique afin de grer, au mieux et

    dans lintrt de tous, leurs petites entreprises .

    K

    are

    n P

    oir

    ier

  • En bref

    6

    Retrouvez les timbres et photos en couleur au :

    www.miquelon-langlade.fr

    Mars 2012 Bulletin municipal n155

    Lassociation Misaotra , qui signie merci en malgache, a pour but de venir en aide aux enfants de Madagascar. Elle

    organisait du 17 au 19 fvrier diverses manifestations sur Miquelon an de rcolter des fonds pour aider la construction

    dune ferme cole Antananarivo. Au programme ce week-end : vendredi une assemble gnrale avec ses membres et

    toutes les personnes dsireuses de les rejoindre, samedi : une projection des souvenirs de Herv Huet, prsident de las-

    sociation, et sa famille, lors de leur voyage Madagascar; et dimanche : une vente de gteaux et dartisanat malgache, ainsi

    quune trs belle exposition photo.

    Lassociation Misaotra compte 178 parrains et marraines dans lArchipel qui contribuent chaque jour lamlioration du

    quotidien de prs de 200 enfants malgaches, si vous souhaitez les rejoindre contacter M. Herv Huet.

    Lassociation Misaotra

    Opration pices jaunesen collaboration avec lcole des Quatre Temps

    La 23me campagne de lOpration pices jaunes a dbut

    le 4 janvier pour se terminer le 11 fvrier 2012. La chan-

    teuse Lorie, et lancien footballeur de lquipe de France

    Christian Karembeu, parrainaient lopration, aux cts

    de Bernadette Chirac.

    Durant cette priode, des petites tirelires reprsentant

    des enfants taient votre disposition dans les bureaux

    de poste de lArchipel. Les coles primaire et maternelle

    de Miquelon ont, comme dhabitude, jou le jeu. Les

    dons ont permis de rcolter Miquelon 11,450 kg de

    pices jaunes.

    Les lves des Quatre Temps ont tenu nous expliquer

    comment ils ont men lopration :

    L'opration "Pices jaunes", qui a pris fin le 11 fvrier,

    a permis de travailler un peu la monnaie, les masses, la

    numration et les calculs. Nous pouvons ainsi vous dire

    que nous avons recueilli, grce vos dons, 954 pices

    pour une masse totale de 3,147 kg et une valeur de

    38,87 . Merci pour votre geste qui viendra, comme

    vous le savez, aider la fondation "Hpitaux de Paris - h-

    pitaux de France .

  • 7En bref

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Le CarnavalPar les lves des Quatre Temps

    Un moment ne pas manquer. Nos lves attendaient avec im-

    patience chaque sance d'art plastique an de confectionner

    chapeaux ou masques, tous plus russis les uns que les autres,

    la preuve...

    3me mission du

    secteur pche

    Du 13 au 17 fvrier, un ingnieur de recherche en gnie

    alimentaire dIFREMER et deux spcialistes de la valorisa-

    tion et de lconomie des produits de la mer, se sont ren-

    dus dans lArchipel. Leur mission consistait valuer les

    quipements de traitement et de transformation des pro-

    duits de la pche. Ces experts, mandats par le Ministre

    de lOutre-Mer, se sont rendus Miquelon an dexperti-

    ser les infrastructures. A lheure o un appel dores pour

    lacquisition dune baader 541 est lanc, les experts re-

    mettent en cause la scurit des employs travaillant sur

    les baaders en place dans lusine, juges vtustes et hors

    normes. La nouvelle baader, attendue avec impatience par

    la SNPM est, selon les dirigeants, loutil indispensable man-

    quant pour une viabilit de lusine et un fonctionnement

    durable. Elle devrait galement permettre dtre plus e-

    cace et datteindre un meilleur rendement.

    Pour le moment, aucune conclusion na t rendue, les

    deux spcialistes et lingnieur dIFREMER, devraient faire

    part de leurs conclusions dans un rapport rendu au Minis-

    tre de lOutre-Mer la mi-mars. Un rapport qui sera d-

    terminant pour lavenir de la lire pche, une lire

    fragile, sans cesse remise en cause, qui tente de perdurer.

  • Actualit

    8 Mars 2012 Bulletin municipal n155

    Une exposition sur la pche sportive pour :

    communiquer, sensibiliser, promouvoir

    La Maison de la Nature et de LEnvironnement (MNE), en

    collaboration avec le Comit pour la Pche et la Protection

    des Milieux Aquatiques (CPPMA), prsente une exposition

    sur la pratique de la pche sportive sur lArchipel et lco-

    logie des milieux aquatiques deau douce. Ce projet fort

    potentiel pdagogique est linitiative du CPPMA. En pr-

    paration depuis 2010, cette exposition est le fruit dun par-

    tenariat ayant pour objectif lducation lenvironnement,

    elle naurait dailleurs pu se faire sans le soutien technique

    et pdagogique du secteur Education lEnvironnement du

    Centre Culturel et Sportif Territorial.

    Cette exposition, retraant les tapes importantes de lhis-

    toire de la pche sportive locale, a pour but de prsenter

    au public lactivit et les direntes mthodes de pche

    pratique du sicle dernier nos jours. Vous pourrez

    constater lvolution de la pratique, mais aussi des lieux de

    pche et des paysages des deux les. Des photos anciennes

    illustreront ces modications culturelles et morpholo-

    giques, vous permettant ainsi de mieux apprhender ces

    changements.

    Lexposition permettra de raliser un important travail de

    sensibilisation la prservation des espaces auprs des sco-

    laires, notamment sous forme dateliers pdagogiques. Les

    lves de Saint-Pierre et de Miquelon pourront ainsi, tra-

    vers les animations ludiques de Sylvie Allen-Mah duca-

    trice lenvironnement du CCST, tudier la biologie de nos

    tangs, des courants deau douce et dcouvrir les espces

    qui y vivent tels que lOmble de fontaine, languille ou lpi-

    noche. Ce nouveau matriel pdagogique illustrera le cycle

    de vie des poissons, les conditions de vie des espces, lim-

    portance du maintien de lhabitat ou encore le fonctionne-

    ment du rseau hydrographique. Il permettra de

    comprendre comment la pche sportive sest dveloppe

    et structure dans le temps, comment lurbanisation et la

    dmographie des les ont modi cette pratique tradition-

    nelle. Communiquer et sensibiliser la population sur cette

    activit, lui faire dcouvrir ou redcouvrir la pche sous un

    nouvel angle ; prsenter les multiples mthodes existantes

    comme la pche la cuillre, la pche la mouche, trans-

    mettre et partager linformation pour crer un dialogue

    avec les dirents publics sont les objectifs des porteurs de

    ce projet.

    Cette exposition constitue pour Vicky Cormier, Chef de pro-

    jet de la MNE, un outil supplmentaire dducation len-

    vironnement qui prsentera la population les richesses

    du patrimoine naturel notre territoire, lui permettant

    daborder les direntes problmatiques de cette activit

    patrimoniale .

    Julien Preynat, charg de mission auprs du CPPMA, voit

    cette exposition sur la pratique de la pche sportive comme

    une opportunit de crer un dialogue entre les pcheurs et

    le comit. Le but du CPPMA tant de partager les donnes

    scientiques an dinvestir la population dans leur plan de

    gestion piscicole; dintgrer le public dans le projet et de

    crer une vritable dynamique autour de la gestion de la

    pche. De plus, le comit, travers des actions de commu-

    nication comme celle-ci souhaite susciter lintrt et la cu-

    riosit du plus grand nombre et promouvoir la pche

    sportive locale.

    Lexposition prvue du 13 mars au 8 avril la Galerie Bara-

    chois du Centre Culturel et Sportif Territorial et du 3 au 12

    mai la Salle des ftes municipales de Miquelon, comporte

    une cinquantaine de photographies de collections prives,

    du matriel de pche lectrique, une vido dcrivant la re-

    Photographie subaquatique dun Omble de fontaine sur le ruisseau de la Demoi-

    selle en Octobre 2011 (source : CPPMA)

  • 9Actualit

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Direction gnrale des nances publiques

    Communiqu pour les bnciaires dune pension de lEtat

    paye par le centre rgional des pensions de Lille :

    Contrle annuel sur lindemnit temporaire de retraite accorde aux pensionns de Saint-Pierre et Miquelon.

    La Trsorerie Gnrale assurera compter du 1er mars 2012 le contrle annuel pour le centre des pensions de Lille.

    Aprs rception de la lettre les invitant sy rendre, les pensionns devront se prsenter la Trsorerie Gnrale aux

    ns de remettre aux deux agents rfrents chargs du contrle annuel :

    la dclaration annuelle dment complte, date et signe, de prsenter leur passeport ainsi quun des documents sui-

    vants :

    - certicat de rsidence - disponible dans les mairies

    - copie dun engagement de location, dernire quittance de loyer, facture dlectricit, de tlphone.

    - carte dembarquement

    Dans le cadre des absences pour raisons mdicales donnant lieu vacuation sanitaire, la dclaration devra tre appuye

    de lattestation dvacuation sanitaire tablie par la Caisse de Prvoyance Sociale. Les accompagnateurs devront pro-

    duire une attestation dlivre par cette mme caisse, attestation de leur qualit daccompagnateur et de la dure de

    cet accompagnement.

    ...

    production des truites et une frise retraant lvolution de

    la pratique de la pche et du paysage dans lArchipel.

    Venez nombreux dcouvrir lexposition !

    Contacts :

    - Sylvie Allen-Mah, Educatrice lEnvironnement au

    CCST : 41 28 43

    - Vicky Cormier, Chef de Projet Maison de la Nature et de

    lEnvironnement : 41 57 17

    - Julien Preynat, Charg de Mission au CPPMA : 41 97 47

    Le CPPMA, explications de Julien Preynat :

    Le CPPMA est un organisme qui lie les deux associations lo-

    cales, savoir les joyeux pcheurs de Miquelon et la

    pche sportive Saint Pierre/Langlade . Il a t cr en Mars

    2011 dans le but de raliser un plan de gestion piscicole (qui

    inclus un diagnostic de lensemble des milieux aquatiques

    et des propositions daction) et de sensibiliser le public

    lenvironnement et au respect des cosystmes deau

    douce. Dans ce cadre de sensibilisation et de partage des

    connaissances, le CPPMA sassocie la MNE autour de cette

    exposition an de crer un lien privilgi avec les pcheurs

    locaux. Deux sessions libres questions seront organises en

    soire durant lexposition o les personnes intresses

    pourront venir approfondir leur connaissance sur les es-

    pces qui peuplent les cours deau de larchipel et poser les

    questions quils dsirent aux membres du CPPMA.

    J

    ea

    n-P

    au

    l Ap

    est

    eg

    uy

  • Actualit

    10

    Retrouvez toutes les photos en couleur au :

    www.miquelon-langlade.fr

    Mars 2012 Bulletin municipal n155

    Le 18 et 25 mars 2012 auront lieu les lections du Conseil Territorial de Saint-Pierre et Miquelon. Cette anne,

    2 listes sopposent : celle du Prsident sortant, M. Stphane Artano, Agir Ensemble pour Demain ; et la liste

    dunion mene par la dpute Mme Annick Girardin Ensemble pour lAvenir .

    Annick Girardin et son quipe nous donnait rendez-vous la salle Entre-Nous, le 18 fvrier an de prsenter

    ses colistiers et dbattre avec la population des projets, de leur mouvement pour lArchipel. Le 23 fvrier,

    ctait au tour de lquipe de Stphane Artano, de se rendre sur Miquelon pour une runion publique.

    Ce sont sensiblement les mmes sujets de campagne qui ont t abords lors de ces deux rencontres. Lon peut

    citer : le dlicat dossier de lavenir du secteur pche, le devenir de la Maison de retraite , la desserte inter-

    les et internationale, linternet haut dbit, le dveloppement du tourisme, ... autant de projets que les Mi-

    quelonnais aimeraient voir aboutir.

    Rsultats : dans les urnes le 18 ou 25 mars, pour on lespre, un avenir ambitieux.

    Stage de violon

    Cest devenu une habitude.

    Chaque anne durant les va-

    cances de Fvrier, Flix Leblanc,

    membre du groupe de musique

    Surot, se rend Miquelon pour

    enseigner le violon.

    Pas de pression, chacun pratique

    selon son niveau, lenseignant

    sadapte, le but tant de prendre

    plaisir apprendre. Pendant 3 se-

    maines, les 14 lves de Flix sen-

    tranent et rptent intensivement

    la Maison de retraite. Ils interpr-

    tent sans modration les airs de vio-

    lon qui rchauffent les salles et

    rythmes les bals.

    Pour clturer ce stage, les lves

    ont prsent leur travail la salle

    des ftes municipale, le vendredi 2

    mars 19h00. Le travail et les ef-

    forts payent, la prestation fut un

    succs, reste maintenant prati-

    quer jusquau retour de Flix.

    Elections cantonales

  • 11

    Lettre ouverte

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Elections TerritorialesPar Jean de Lizarraga, lecteur de Miquelon.

    Voil cest parti... avec deux listes proposes aux lecteurs de Saint-Pierre et Miquelon. Rien de bien nouveau me direz-

    vous, sauf que cette fois-ci, nous nous trouvons confronts la liste unique. Cela signie que les lecteurs des deux les

    vont voter la fois pour les reprsentants de Saint-Pierre et de Miquelon au sein du Conseil Territorial. Une premire dans

    lArchipel qui, somme toute, semble logique puisque les lus issus de ce scrutin se doivent de reprsenter lArchipel dans

    son ensemble... Cest ainsi que sur le mme bulletin vous trouverez sur une colonne les candidats de Saint-Pierre et sur

    une autre colonne, les candidats de Miquelon. Le panachage tant nul bien videmment.

    Logique dis-je mais... attention, cela peut changer la donne (particulirement pour Miquelon) et cest ce que jai, il y a

    quelques annes, tent de faire comprendre ceux qui ont mis en place ce nouveau mode de scrutin. Certes en 2006, la

    population a tranch mais lui a-t-on vraiment donn les explications ncessaires son choix ?

    En eet, plusieurs cas de gure peuvent se prsenter et je vais essayer de les schmatiser travers quelques exemples. Si

    vous le voulez bien nous appelerons ces listes X et Y et nous supposerons (pour simplier le calcul) quil y ait 3000 surages

    exprims sur Saint-Pierre et 300 sur Miquelon.

    1re cas :

    la liste X obtient :

    - 2000 voix sur Saint-Pierre

    - 200 voix sur Miquelon

    Total de la liste X :

    - 2200 voix sur lArchipel

    la liste Y obtient :

    - 1000 voix sur Saint-Pierre

    - 100 voix sur Miquelon

    Total de la liste Y :

    - 1100 voix sur lArchipel

    Aucun souci, la liste X majoritaire sur les deux les verra les lus que la population de Saint-Pierre et de Miquelon aura

    choisis pour siger au sein du Conseil Territorial.

    2re cas :

    la liste X obtient :

    - 1600 voix sur Saint-Pierre

    - 100 voix sur Miquelon

    Total de la liste X :

    - 1700 voix sur lArchipel

    la liste Y obtient :

    - 1400 voix sur Saint-Pierre

    - 200 voix sur Miquelon

    Total de la liste Y :

    - 1600 voix sur lArchipel

    Cette fois la liste X majoritaire sur lensemble de lArchipel, sera encore lue seulement ce ne seront plus les lus que la

    population de Miquelon aura choisis (liste Y) qui sigeront au sein de la haute assemble. Ce seront les lus de la liste X

    qui sigeront majoritairement.

    3re cas :

    la liste X obtient :

    - 1550 voix sur Saint-Pierre

    - 50 voix sur Miquelon

    Total de la liste X :

    - 1600 voix sur lArchipel

    la liste Y obtient :

    - 1450 voix sur Saint-Pierre

    - 250 voix sur Miquelon

    Total de la liste Y :

    - 1700 voix sur lArchipel

    Cette fois-ci ce seront les lus de la liste Y qui seront majoritaires alors que la population de Saint-Pierre aura vot majo-

    ritairement pour la liste X.

    Vous me direz avoir choisi un cas extrme... certainement mais lavenir nous le dira peut-tre ?!

  • Actualit

    12

    Retrouvez toutes les photos en couleur au :

    www.miquelon-langlade.fr

    Mars 2012 Bulletin municipal n155

    Cest pourquoi jai toujours t favorable lancien mode de scrutin o les lecteurs de Saint-Pierre et de Miquelon avaient

    les lus quils dsignaient par leurs surages et non pas comme maintenant ceux que lon va peut-tre leur imposer...

    Il existait aussi une autre solution an quon napprenne pas pour quelle liste telle ou telle population avait vot : celle de

    rassembler tous les bulletins en une mme place pour un dpouillement gnral (cette solution a aussi t envisage -

    gurez-vous). Ceut t un comble car de cette manire on bafouait dnitivement notre identit, ou tout au moins ce qui

    nous en reste. Allez savoir ...

    A dfaut dtre infod, qualicatif quon nous a attribu lors des Snatoriales, je serais plutt raliste.

    La dclaration dimpt, commencez y penser !

    Calendrier 2012 de dpt des dclarations d'impt sur les revenus de 2011 :

    - les dclarations papier sont accessibles depuis le mercredi 22 fvrier, vous pouvez en rcuprer Miquelon laccueil

    de la mairie.

    - les contribuables qui le souhaitent, ont la possibilit de tlcharger l'imprim sur le site : www.services-fiscaux975.fr

    - la date limite de dpt des dclarations papier est xe au 31 mars 2012.

    - vous pourrez galement tldclarer vos impts partir du 19 mars 2012 et ce jusquau 01 mai 2012.

    A noter que des agents des services scaux se rendront Miquelon-Langlade le mardi 27 mars 2012 (si le temps le per-

    met) an de rpondre vos ventuelles interrogations.

    Si vous dsirez plus dinformations, sachez aussi que la foire aux questions des dclarations dimpt a t mise jour,

    avec plus de 50 interrogations regroupes par thmes traitant des questions les plus courantes, avec des rponses pra-

    tiques. Vous pouvez la consulter sur le site des services scaux (www.services-scaux975.fr).

    Pour les questions plus complexes, les agents de la direction des services scaux restent votre disposition par tlphone

    au : 41 10 80,

    ou par messagerie : [email protected]

    Laction sociale : budget 2012Le Centre Communal dAction Sociale de Miquelon a vot son bud-

    get prvisionnel pour 2012 le 15 fvrier dernier. Les huit mem-

    bres, quatre reprsentants dassociations sociales et culturelles et

    quatre reprsentants de ladministration, ont vot un budget

    slevant 68 700 euros.

    Les chires ont t lgrement revus la hausse par rapport

    lan pass puisque les besoins, selon lvaluation faite par les men-

    bres du CCAS, risquent dtre plus importants. Ce rajustement

    prend en compte entre autre, laugmentation du secours dur-

    gence en 2011 et laugmentation des cots de chauage, ...

    La mission premire du CCAS est de venir en aide aux personnes

    vivant une situation dicile. Si vous prouvez des dicults, le

    CCAS est l pour vous soutenir. Vous pouvez prendre rendez-vous

    en appelant la Mairie de Miquelon au : 41 05 60; ou en envoyant

    un courriel ladresse : [email protected] Notez ga-

    lement quune permanence a lieu tous les lundis de 13h30

    17h30 (41 60 83). Le personnel du CCAS vous coutera et vous

    paulera en toute condentialit.

    Recettes

    prvisionnelles

    Dpenses

    prvisionnelles

    Spectacles 400,00

    Prestations de

    services18 000,00

    Subvention du CT 45 499,58

    Excdent de 2011 4 800,42

    Dpenses estimes 68 700

    TOTAL 68 700 68 700

    ...

  • Budget primitif 2012

    Actualit

    13Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Le conseil municipal sest runi ce mercredi 29 fvrier 2012 an de voter et darrter

    le compte administratif de 2011. Il a galement vot le budget primitif 2012 et peut ainsi lancer

    les marchs de travaux prvus cette anne.

    Le budget 2012 a t revu la hausse par rapport 2011. Le dernier budget primitif slevait 4 009 400 euros, soit 1 884 400

    euros attribus au budget fonctionnement et 2 125 000 euros destins aux investissements. Pour 2012, le budget global sleve

    de 5 193 600 euros, il se voit rehausser de 1 184 200 euros. Cette augmentation est due en grande partie la cration dun abat-

    toir municipal, le reste tant des nouveaux investissements (dont nous parlerons plus tard) et des restes raliser de travaux,

    comme le lancement rcent du march de travaux de remise aux normes de lusine de traitement des produits de la mer .

    Sur les 1 184 200 euros de supplment de budget, 800 000 ont t prvus pour la seconde phase de construction de labattoir.

    Ce btiment municipal, estim environ 1 300 000 euros et ralis en deux phases, devait dbuter en 2011, 500 000 euros avaient

    t injects au budget prcdent pour la ralisation de la premire phase. Or, seulement 22 000 euros de labattoir ont t uti-

    lis lan dernier, les 478 000 euros restants et les 800 000 euros de cette anne permettront donc de raliser cet ambitieux pro-

    jet.

    Ce budget en augmentation sexplique galement par les grands travaux prvus par la Mairie pour 2012 : 176 000 euros pour la

    construction de trottoirs au lotissement du Motel (du Motel jusqu lintersection du ruisseau de lAnse), 86 000 euros pour le

    revtement de lglise Notre-Dame-des-Ardilliers. La Mairie acquerra galement 2 nouveaux vhicules utilitaires, soit un inves-

    tissement denviron 60 000 euros, et une machine-outil 15 000 euros

    Pour ce qui est des recettes dinvestissement, elles sont essentiellement des subventions dEtat servant nancer les grands pro-

    jets municipaux tel que labattoir.

    Dpenses Montant(arrondi)

    Pourcentages Recettes Montant(arrondi)

    Pourcentages

    Dpenses

    dquipement2 263 087,26 73%

    Recettes

    dquipement1 942 794,99 62%

    Dpenses nancires 412 939,20 13% Recettes nancires 810 113,97 26%

    Dpenses dordre

    dinvestissement226 717,63 7%

    Recettes dordre

    dinvestissement381 291,04 12%

    Solde executif ngatif

    report/anticip231 455,91 7%

    TOTAL 3 134 200,00 100% TOTAL 3 134 200,00 100%

    SECTION DINVESTISSEMENT :

  • Actualit Retrouvez toutes les photos en couleur au :www.miquelon-langlade.fr

    14 Mars 2012 Bulletin municipal n155

    ...Une grande partie des dpenses de fonctionnement de la Mairie vient, sans surprise, de ses charges de personnel. Ces dernires

    sont en trs lgre augmentation par rapport lan pass, 1 167 800 euros en 2011 et 1 272 326.59 euros cette anne. Cette

    petite uctuation peut tre attribue des remplacements de personnel.

    La commune a, depuis 2006 jusqu ce jour, ralis plusieurs emprunts, notamment pour la rfection de lusine de traitement

    des produits de la mer, lachat dengin, elle souscrira un nouvel emprunt de 83 000 euros pour la construction de labattoir.

    Il lui reste encore 474 961 euros rembourser, somme quelle nira de rgler en 2021.

    Les recettes de fonctionnement de la commune restent les apports scaux, son prot dpendant directement des recettes doua-

    nires. Mis part la taxe sur leau qui a augment de 2 euros par an et par foyer, le taux des autres taxes reste identique.

    La commune amliore depuis quelques annes sa capacit dautofinancement, elle atteint aujourdhui les 154 573.41 euros.

    Ces nouvelles ressources financires sexpliquent par laugmentation des recettes douanires et de certaines dotations.

    La Mairie dbute lanne 2012 avec un budget quilibr mais fragile. La gestion est matrise, les investissements cons-

    quents, ... mais il est important de rester vigilant et structur.

    Dpenses Montant(arrondi)

    Pourcentages Recettes Montant(arrondi)

    Pourcentages

    Charges gnrales 435 300,00 21%Attnuations des

    charges*2000,00 0%

    Charges de personnel 1 272 326,59 62% Produits des services 33 550,00 2%

    Attnuations de

    produits61 000,00 3% Impts et taxes 1 296 826,59 63%

    Autres charges 108 200,00 5%Dotations et

    participations602 950,00 29%

    Charges nancires 20 900,00 1% Autres produits* 3 500,00 0%

    Charges

    exceptionnelles7 100,00 1%

    Produits

    exceptionnels*1 500,00 0%

    Autonancement 154 573,41 7%Rsultats

    report/anticip119 073,41 6%

    TOTAL 2 059 400,00 100% TOTAL 2 059 400,00 100%

    SECTION FONCTIONNEMENT :

    Taxe foncire : 146 300 euros

    Taxe sur les ordures mnagres : 24 700 euros

    Taxe sur le carburant : 625 000 euros

    Taxe sur loctroi de mer : 300 000 euros

    Taxe sur leau : 61 300 euros

    Taxe sur le dbarquement : 80 500 euros

    Taxe sur lquipement : 23 600 euros

    * rsultats trop faibles pour apparatre sur le diagramme circulaire.

  • Aprs quelques fausses pistes, les participants

    se retrouvrent chez Jeannot Cloony o on leur

    a servi un repas et remis une enveloppe:

    Trouver larticle 139 du code pnal disait-

    elle. Bernard Ilharrguy nous dpeint lton-

    nement et linquitude qui rgnaient, on

    entendait des : Mais o trouver a Langlade

    ! ? . Philippe Connant, alors gendarme Mi-

    quelon, appela la brigade de Saint-Pierre pour

    avoir linformation. Les gendarmes mcontents

    de la blague et ne sachant pas quun jeu se d-

    roulait Miquelon, nirent par leur donner le

    fameux article de loi que chacun, sans le savoir

    possdait sur lui. Larticle en question tait

    celui inscrit sur les billets de banque lpoque

    : Larticle 139 du code pnal punit de la r-

    clusion criminelle perptuit ceux qui auront

    contrefait ou falsi les billets de banque au-

    toriss par la loi, . La mission suivante

    consistait se rendre la vierge de Langlade,

    or, tout le monde ne savait pas o elle se trou-

    vait. On me racontera que pour prouver que

    les quipes staient bien rendues jusque-l,

    elles devaient prendre la vierge en photo avec

    un polarod. Lenveloppe rcupre la vierge

    demandait aux concurrents de timbrer et

    doblitrer le courrier la poste de Langlade.

    Une fois de plus la confusion et la stupfaction

    rgnaient. Il nexistait pas de poste Langlade

    ! Les candidats se creusaient les mninges,

    jusqu ce que lun dentre eux ait lide dal-

    ler chez M. Ren Olivier. Eectivement, M. Oli-

    vier possdait un tampon valable de la poste.

    Il tamponna alors les douze enveloppes , nous

    conte Bernard avec un sourire malicieux.

    Sur la route du retour, lobjectif tait de rcu-

    prer des ufs au Blue Comet. Cependant,

    tous ne savaient pas ce qutait et o le trou-

    ver. Heureusement les quipes avaient avec

    elles une carte des naufrages ; elles ont ainsi

    pu situer lemplacement de ce navire chou,

    peu aprs le pylne de la Pointe au Cheval en

    revenant au village.

    De retour Miquelon, les quipes pensaient en

    avoir ni avec cette aventure. Les organisa-

    teurs en avaient eux dcid autrement.

    J

    ose

    ph

    Lu

    cas

    J

    ea

    n-P

    ierr

    e D

    etc

    he

    verr

    y

    Rallye 87

    Rallye 98

    J

    ea

    n-P

    ierr

    e D

    etc

    he

    verr

    y

    Rallye 98

    Mais encore

    15Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Le rallye automobile :

    une initiative remise au got du jourseconde partie

  • Les candidats avaient leur disposition des

    ufs, un bol, une fourchette, alors faites

    une mayonnaise leur demandrent ces der-

    niers. Pour savoir si elle tait assez ferme, ils de-

    vaient se la mettre au-dessus de la tte nous

    explique Bernard.Les organisateurs en avaient

    eux dcid autrement. On imagine les fous rires

    lors de cette exprience, non sans consquence

    pour certains !

    Une autre des nigmes rsoudre durant la

    journe consistait trouver le prnom de la

    sur de Victoria-Blanche et de Clment-Am-

    lie. Personne ne les connaissait. Aprs avoir

    questionn les parents, avoir consult le regis-

    tre dtat civil la Mairie, toujours aucune

    trace de ces gens. Quand lun des participants

    interrogea par hasard le Pre Jean, cur du vil-

    lage lpoque. Lui connaissait trs bien ces

    deux personnages et leur sur puisquil sagis-

    sait du nom des trois cloches de lglise : Victo-

    ria-Blanche, Clment-Amlie et la dernire

    Marie-Jeanne. Il fallait aussi croquer dans une

    pomme attache par un l, tout en ayant les

    mains dans le dos, exercice dagilit et de sang-

    froid (voir photo de lhorizon n154, premire

    partie). Les concurrents staient vu remettre

    galement un prservatif dont beaucoup se de-

    mandaient quoi il servirait lobjectif tait

    daller le remplir deau en haut du Cap et den

    ramener le plus possible. Certains nont pas os

    essayer, dautres ont clat le prservatif et

    dautres encore, ont mis en place une tech-

    nique ecace et ont russi ramener jusqu 3

    ou 4 litres deau.

    Pour clturer cette journe en beaut, les participants et la population staient donn rendez-vous la Salle des ftes pour

    la remise de prix suivi dun apritif et dun grand bal.

    Pour la petite histoire, les vainqueurs de cette premire dition taient Norbert Vigneau, Sylvie Connant, Michel Orsiny et

    Chantal Boissel. Ils ont gagn, entre autre, grce Norbert qui avait contact directement M. Lehuenen pour avoir les r-

    ponses aux questions historiques ou encore grce au scoubidou d1m51, tout de mme, ralis par Michel dans la voiture

    durant la journe. Que de bons souvenirs

    Je tiens remercier toutes les personnes, et elles sont nombreuses, qui mont aid raliser cet article. Sans leurs pho-

    tos, leurs souvenirs et leurs anecdotes, je naurais pas pu raliser ce travail. Jai eu beaucoup de plaisir, comme elles su-

    rement, les couter et discuter ensemble de ce rallye.

    J

    ose

    ph

    Lu

    cas

    J

    ea

    n-P

    ierr

    e D

    etc

    he

    verr

    y

    Rallye 87

    Rallye 98

    Mais encore Retrouvez toutes les photos en couleur au :www.miquelon-langlade.fr

    16 Mars 2012 Bulletin municipal n155

    ...

  • Mais encore

    17

    Le saviez-vous ?Que signifie lexpression un homme averti en vaut deux ?

    Ce dicton franais indique que lon est plus apte faire face une situation dangereuse lorsquon a t prvenu. Une

    personne avertie dventuels dangers ou risques, fera dans la logique des choses, attention ce quelle fait et, selon

    lexpression, sera deux fois plus vigilante et prte ragir. La personne informe saura faire face la situation deux

    fois plus ecacement et vaudra largement deux personnes non prvenues.

    Au XIIme sicle, lon utilisait le verbe avertir sous la forme pronominale soi avertir qui voulait dire saperce-

    voir , puis sous sa forme active pour dire faire attention .

    Au XVme sicle, son sens volue pour devenir informer . Puis au XVIIme sicle le proverbe apparat dabord comme

    un homme averti en vaut deux et sous la forme un averti en vaut deux .

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

    Les voyages forment la jeunesse,

    alors aidons-la se former !Du 25 mai au 01 juin, la classe de 3me du Collge

    de Miquelon partira pour un voyage scolaire lin-

    guistique riche en dcouvertes culturelles et his-

    toriques. Malheureusement, pas de voyage sans

    nancement, alors cette classe dynamique et d-

    termine met la main la pte pour nancer son

    projet pdagogique.

    Ce dplacement en Nouvelle-Ecosse et au Nou-

    veau-Brunswick, linitiative des enseignants, est

    une premire. Les lves, trs enthousiastes, ont

    tout de suite adhr au projet. Cette aventure est

    en eet une vritable opportunit pour eux, tous

    nont pas la chance de voyager. Les 11 jeunes et

    leurs accompagnateurs partiront le 25 mai des-

    tination dHalifax o ils prendront la route pour

    visiter entre autre, les sites historiques acadiens

    de Grand-Pr , de Port Royal avant de d-

    couvrir la Baie Sainte-Marie. Puis, ils traverseront la Baie

    de Fundy jusqu Saint-Jean bord dun ferry. La classe de

    3me rejoindra Moncton et sjournera dans son universit.

    La visite du site naturel de Hopewell Rocks est gale-

    ment prvue. Les lves y raliseront un travail sur les ma-

    res de la Baie de Fundy , les plus hautes du monde.

    Durant leur sjour, les 3me seront amens plusieurs re-

    prises, changer avec dautres jeunes et dcouvrir des

    associations culturelles. Ce voyage leur permettra dappr-

    hender une partie de leur histoire, celle qui ne leur est pas

    enseigne en cours : lhistoire du peuple acadien. De plus, ce

    dplacement est le premier du genre pour la plupart den-

    tre eux et loccasion dapprendre vivre en communaut.

    Les 3me sont aujourdhui la recherche de nancements et

    sactivent travers direntes actions pour rcolter des

    fonds. Comme on le sait, voyager cote trs cher et cest

    pour quilibrer leurs comptes et si possible, limiter linves-

    tissement nancier des familles, toujours consquent, que

    les lves rivalisent dingniosit. Aprs une vente de g-

    teaux couronne de succs et une vente de roses pour la

    Saint-Valentin, ces jeunes ont bien dautres projets inno-

    vants. Une bouquinade, une tombola bien spciale, et beau-

    coup dautres manifestations dont vous entendrez parler,

    (on sen chargera !) devraient voir le jour prochainement.

    Pour le moment, on garde la surprise.

    En attendant, la classe de 3me organise et coordonne son

    voyage pdagogique ... tout en noubliant pas de rviser

    pour le brevet !

  • La Recette du mois :Rillettes de livre

    Ingrdients :- 1 livre denviron 1,5 kg- 1 kg de ventrche et gras de porc- 3 ou 4 belles noisettes de graisse de canard- 2 oignons- 1 bouteille de vin blanc sec- 3 c. caf de fond de veau- 2 feuilles de laurier et 2 branches de thym- un peu de quatre pices, du sel et du poivre

    18

    Mais encore

    1. Couper sparment le livre (avec ses os) et la ventrche enmorceaux.2. Faire fondre la graisse de canard et la ventrche dans unfaitout.3. Peler et mincer les oignons.4. Ajouter le livre, les oignons, le vin blanc et le fond deveau.5. Incoporer le thym, le laurier, les pices, saler et poivrerpuis ajouter un verre deau.6. Laisser cuire feu doux pendant au moins 7 heures, veil-ler la prparation et faire attention quelle ne prenne pas aufond. (ajouter un peu deau si ncessaire)7. Sortir toute la viande du faitout et retirer les os, ils de-vraient se dtacher trs facilement. 8. Effilocher la viande l aide dune fourchette.9. Faire rduire un peu si besoin le bouillon de cuisson.10. Mettre la prparation et le bouillon dans des bocaux etles conserver au refrigrateur au moins un journe avant dedguster.Si vous ne pensez pas tout manger, strilisez vos bocaux pourpouvoir les garder 3 semaines au frigo. Sinon invitez des amis !

    Pour nancer leur voyage,

    les 3me vous prsentent :

    le 8,

    TINTIN en 3D

    le 15, BIENVENUE A BORD

    Au cin en marscc ii nnee mm ii qq uuee ll oo nn.. ee -- ss ii tt ee .. cc oomm

    le 05/04, THE ARTIST

    Mars 2012 Bulletin municipal n155

    sensations garanties !

    Une mission

    philatlique a

    eu lieu le mer-

    credi 8 f-

    vrier.

    Il s'agit de

    trois nou-

    velles "Ma-

    rianne et

    l'Europe" sans

    valeur faciale

    Europe 20 g.

    Lettre priori-

    taire 50 g et

    Lettre priori-

    taire 250 g qui s'ajoutent aux quatre Mariannes

    mises le 18 Janvier.

    C'est donc sept Mariannes surcharges SPM qui

    vous seront proposes au bureau philatlique,

    place Du Gnral Gaulle, aux horaires habituels.

    Deux enveloppes 1er jour seront galement en

    vente cette occasion.

    Il est noter que la vente gnralise du timbre

    dans les bureaux de poste de Mtropole a eu lieu

    compter du samedi 12 fvrier.

    Philatlie

  • Vous tes commerant, artisan,

    entrepreneur, ...

    Vous tes la recherche dun emploi,

    ou souhaiter vendre ou acheter un

    bien...

    Faites partager vos bonnes aaires, ou

    tout simplement bncier de plus de

    visibilit auprs de votre population !

    LHorizon vous fait dla pub !

    pour plus dinfo : 41 66 26 - [email protected]

    Louis Rosenberg est le

    nouveau matre

    dcole de Castel-

    roche. Il devient de

    jour en jour un ensei-

    gnant respect et un

    modle pour ses

    lves. Mais pour

    dautres, tel le cur, sa

    curiosit et ses m-

    thodes drangent.

    Plus dune fois, la vi-

    sion dune femme et

    de sa petite fille, er-

    rant en guenilles dans

    les collines, vient han-

    ter Louis. Il est per-

    suad que Castelroche

    dtient un lourd se-

    cret. Mais ici, les villa-

    geois naiment pas que lon rveille les dmons du pass.

    Ouvrages disponibles la bibliothque municipale de Miquelon-Langlade

    A lire

    19

    Belle, ardente, enfant

    gte, grande profes-

    sionnelle exasprante.

    Les qualicatifs et les

    pithtes ne man-

    quaient pas ds quon

    voquait Anne Sin-

    clair, avant.

    De fait, avant le trem-

    blement de terre du

    14 mai 2011, tout sou-

    riait lancienne star

    de TF1 : son mari, di-

    recteur du Fonds mo-

    ntaire international

    et favori des sondages

    en France, allait an-

    noncer sa candidature

    la prsidentielle.

    Ce livre est le rcit dune existance exceptionelle, avec ses

    parts de lumire mais aussi celles, moins connues, dombre.

    Le jardin secret de Geluck semble envahi de

    ronces et dorties. La face cache du prolique

    crateur du chat est dcidement bien sombre.

    Hritier de lhumour noir et iconoclaste de ses

    matres, Geluck canarde tout-va. Il (nous)

    touche l o a fait mal et, quand il le faut, donne

    un bon coup de marteau, pour enfoncer le clou.

    Bulletin municipal n155 Mars 2012

  • Mardi-gras

    plus dimages au :

    www.miquelon-langlade.fr