LE MARCHE DU DISPLAY

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LE MARCHE DU DISPLAY. Introduction Fonctionnement Formats – Vidéos-Rich media Mode d’achat, Ciblage. INTRODUCTION. LES DEPENSES DES ANNONCEURS VUES PAR FRANCE PUB. PART DE MARCHE TV : 13% CINEMA : 0,5% RADIO : 2,8% PRESSE : 10,6% AFFICHAGE : 4,4% ANNUAIRE : 3,7% - PowerPoint PPT Presentation

Text of LE MARCHE DU DISPLAY

  • IntroductionFonctionnementFormats Vidos-Rich mediaMode dachat, Ciblage

    LE MARCHE DU DISPLAY

  • INTRODUCTION

  • LES DEPENSES DES ANNONCEURSVUES PAR FRANCE PUBTarifs net + commissions, honoraires agence, frais techniquesPART DE MARCHE TV : 13%CINEMA : 0,5%RADIO : 2,8%PRESSE : 10,6%AFFICHAGE : 4,4%ANNUAIRE : 3,7%MARKETING DIRECT : 29,2%PROMOTIONS, PLV : 16%SALONS ET FOIRES : 4,8%PAC : petites annonces commerciales

  • Source Cap Gemini

  • Leader incontest des liens sponsoriss, Google se tourne depuis quelques annes vers la publicit graphique (display). Le moteur de recherche avait notamment rachet le spcialiste de la publicit en ligne DoubleClick en 2007 pour 3,1 milliards de dollars.

    Le rachat d'Invite Media en juin 2010 doit lui permettre d'aller plus loin. Cette socit possde une technologie de gestion des campagnes sur les places de march publicitaires.

    A travers DoubleClick, Google possde une place de march permettant d'un ct aux annonceurs et agences d'acheter des espaces publicitaires, et de l'autre aux diteurs de sites et rgies d'en vendre. Se basant sur cette solution de DoubleClick, il avait lanc la plate-forme AdX fin 2009.SOURCE Journal du Net, Fvrier 2011GOOGLE ESSAIE DE SE LANCER SUR LE DISPLAY

  • Et aussihttp://www.google.fr/adwords/watchthisspace/http://www.youtube.com/watch?v=7rM5dLs8Xek&feature=youtu.be

  • Les places de march se gnralisent

  • Les taux de clics sont la peine

  • Entre le display, le display la performance et le search !!!!LA REGIE LIGATUS COMPTE DANS SON RESEAU PREMIUM LeFigaro.fr, Lequipe.fr ou lesEchos.fr, lemonde, lobs

    Un milliard dimpressions publicitaires par moisLe display la performance

  • LES FORMATSLE FONCTIONNEMENT DE LA PUBLICITE DISPLAY

  • POINT SUR LES FORMATSVoir dans IAB France les formats standards (taille en pixel, poids en kilo octets, emplacement publicitaire)80% des campagnes ralises avec une dizaine de formats

    La bannire 468x60 pixels est en plein dclinLa mgabanner ou bannire large constitue 20% des crationsLe pav, la star du moment constitue 20% des crations et est idal pour diffuser de la vidoLe skyscraper 120x600 a une part de march qui baisse (encore 14% des campagnes)Le flash transparent (on voit la page en dessous) intrusif (capping 2 ou 3, recommandations de lIAB)Lexpand (taille variable, se dplie quand linternaute passe la souris dessus)Lhabillage : une marque brande la home page dun siteLintersticiel : message en plein cran entre deux pages dun mme site

  • Mgabanner

  • Skyscraper

  • PAVE

  • Habillage

  • Flash transparent

  • Formats vidosPr-roll : avant laccs au programmeMid-roll : au milieuPost-roll : aprs le programme

  • DEUX FORMATS POUR LE MEME PRIX

  • You Tube est intgr au programme Ad Sense de Google

  • Lanc en dcembre aux Etats-Unis, le programme publicitaire YouTube Trueview fait aujourd'hui ses dbuts officiels en France. Rserv aux contenus premium, il permet aux internautes de passer la publicit intgre au dbut de chaque vido aprs cinq secondes. S'ils choisissent de le faire, l'annonceur n'est pas factur.

    YouTube inaugure un nouveau volet de son offre publicitaire. Aux cts des vidos sponsorises, des publicits InVideo ou des classiques spots de type pr-roll (publicit vido place avant le contenu sollicit par l'internaute), la filiale vido de Google propose dsormais aux annonceurs un format baptis Trueview. Lui aussi de type pr-roll, il se dmarque de l'offre classique par la possibilit offerte l'internaute de passer la publicit aprs les cinq premires secondes de visionnage. Trueview sera, au moins dans un premier temps, associ uniquement aux contenus dits premium, par opposition aux vidos produites par les utilisateurs.

    Ct annonceur, YouTube indique pratiquer un modle de type cost per view (cot par vue), au sein duquel l'annonceur achte aux enchres la diffusion de ses rclames, et n'est ensuite factur que pour les visionnages effectifs, portant sur l'intgralit du spot de publicit ou, dfaut, sur une dure d'au moins trente secondes. Habituellement, la publicit vido intgre un contenu sur Internet est achete sur un modle plus classique, dit cot par mille ou CPM, o l'annonceur achte un volume global de diffusions, sans qu'entre en ligne de compte l'exposition relle la publicit affiche.

    Source : proclubic.com

  • Home PageRG= rotation gnrale

  • Splash page / Page dentre dun site ne prsentant quune image ou une animation Flash et un lien dentre

  • UNIQUEMENT SUR LEDITO

  • http://vimeo.com/24197093LE CAS ORANGEOprations spciales en page daccueilOprations intgresOprations cross-mdia

  • LES FORMATS MOBILEhttp://orangeadvertisingnetwork.fr/offer/les-formats-HTML5

  • LE FONCTIONNEMENT DU MARCHESa structure

  • Vous tes un annonceur

  • ANNONCEURAGENCE DIGITALE OU AGENCE MEDIA COMPORTANT UNE AGENCE INTERACTIVE / DIGITALECONTRAT DE MANDATLoi Sapin

  • la confusion demeure sur le rle des partenaires, indique le baromtre agences-annonceurs 2010 de Ballester/Opinion Way, selon lequel 59% d'annonceurs considrent qu'il n'y a plus de frontires trs claires entre les diffrents types de prestataires en communication: publicit, marketing services, digital, corporate, RP, etc. De fait, une large majorit (61%) d'annonceurs estime que les stratgies de marque peuvent tre labores aussi bien par les agences de publicit que par d'autres prestataires de communication. Le pourcentage grimpe mme 66% chez les cent plus grands annonceurs de l'Hexagone!QUELS PARTENAIRES DE COMMUNICATION ?

  • LES AGENCES

  • LES AGENCESRachat par Publicis de Razorfish / Duke, filiale de MicrosoftIntgration VivakiFULLSIXFullsix, agence digitale qui a des ambitions off-line ou 360Recrutement de JC Boulet, 69 ans, BDDP

    Dagobert, agence digitale de Citron Prsente sur tous les mdias ?Nurun du groupe QuebecorPlus forte spcialisation digitaleIsobarEnfant dAegis mediaMarcel Publicis netTrs digitale

  • 1 Les diteurs ( publisher sites)Ils dveloppent du contenu pour attirer la plus forte audience possible sur leurs sites. Ils montisent cette audience grce la vente despaces publicitaires.Les sites peuvent vendre leur espace publicitaire directement aux annonceurs/agences ou sous-traiter cette activit auprs de rgies publicitaires.

    2 Les rgies publicitaires (ad networks)Il sagit des rgies publicitaires commercialisant de linventaire sur un rseau de sites (network). Certaines rgies ont fond leur stratgie sur des contrats dits exclusifs (ex : AuFminin, Yahoo!, Orange, etc.). Dautres, sur la non-exclusivit : ce sont des rseaux thmatiques (ex : Hi-Media, Horizon Media, etc.). Enfin, certains rseaux gnrent de la valeur ajoute en appliquant aux inventaires des sites une technologie propritaire de ciblage (comportemental ou retargeting). Ex: Weborama, Specific Media, Criteo

    3 Les advertisers (agences mdia ou annonceurs directs)Ils achtent des espaces publicitaires et diffusent leurs crations.

  • SOURCE : MEDIAMETRIE EstatTechnologie de marqueurs Fusion possible Mdiamtrie Estat et Netratings

  • ANNONCEURSAGENCESAdvertiserCONTRATS EXCLUSIFSRESEAUX THEMATIQUESRESEAUX DE CIBLAGE

  • MSN, WINDOWS LIVE : MicrosoftCityvox, Voil.fr, Viamichelin, Orange TV, mobile, Orange.fr : OrangeVirgin, La maison de valrie, my major company : 24/7 real mediaActustar, tout le cin.com, psychology.com : Hi MdiaA vendre louer, Pages jaunes : Horyzon mediaLe journal du dimanche, Elle, Europe 1, Paris Match, Premire, Doctissimo : Lagardre

  • EXEMPLE DUNE REGIE A CONTRATS EXCLUSIFS, AU FEMININ

  • Exemple dun rseau thmatique, Hi-Media

  • Exemple dun rseau de ciblage, lexemple de Crito

  • Funnel = entonnoir

  • ROAS : return on advertising spending

  • LE FONCTIONNEMENT DU MARCHELa commercialisation

  • Ce serait trop simple.

  • Je suis un annonceur X. Jachte une rgie publicitaire 1 million de PAP. Je tlcharge sur mon Adserver ou lAdserver de mon agence la cration, la date de dbut ou de fin de la campagne, le capping, lURL vers laquelle la publicit renvoie etcciblage gographique, ciblage par mot cl, ciblage par cookies, diffusion de vidos pr-roll vido, ciblage comportementalhttp://www.youtube.com/watch?v=SRAz47L1qiw&feature=results_video&playnext=1&list=PL60D31EED6478A279http://www.youtube.com/watch?v=H1kjplAk4yQ&feature=related

  • Problme : les rgies, les agences ont aussi leur adserver !!!

  • SUIVI DE CAMAGNESVISUALISATION DES REVENUSCONTRLE DE LESPACE PUBLICITAIRE DE PLUSIEURS SITES

    OPTIMISATION DE LESPACECAMPAGNES LES PLUS RENTABLES

    TRACKING DEDIEGESTION INTEGRALE DES CAMPAGNES

  • POURQUOI LES AD EXCHANGES ?

  • AVANTAnnonceursEDITEURS(3 maximum)AujourdhuiAnnonceurs perdusQuelles rgies choisir ?Quels sites ?Plein dditeursPlein dinvendus80% de leur espace publicitaire invendu

  • SOURCE : AD EXCHANGE FRANCEEt en plus, il faut

  • LA SOLUTION : les AD EXCHANGESANNONCEURSEDITEURSREGIES

  • Les AD EXCHANGES : de nouvelles places de marchPlaces de march qui commercialisent de lespace publicitaireOuUne bourse dchanges entre des annonceurs qui veulent acheter de lespace et des diteurs/rgies qui veulent vendre leur espaceNOUVELLE INTERMEDIATIONNOUVELLE FACON DE COMMERCIALISER LESPACE

  • Avec les ad exchanges, il est possible dacheter des inventaires directement la source, chez lditeur, au prix de gros. Les rgies, vanglises par les plateformes (Google AdX 2.0, Rubicon, Improve Digital), ont adopt aprs avoir test : 15 des 20 plus grands sites