Click here to load reader

Le numérique et la formation des enseignants · PDF file 2. Le métier d’enseignant à l’ère numérique 3. Former au numérique 4. Le numérique, les disciplines et la didactique

  • View
    1

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le numérique et la formation des enseignants · PDF file 2. Le métier...

  • Le numérique et la formation des enseignants

    Former au numérique et par le numérique

    dans l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Poitiers

    Rapport du groupe de travail sur le numérique à l’ESPE de l’académie de Poitiers

    22 Février 2014

  • 2

    Plan du rapport Introduction

    1. Une culture numérique 2. Le métier d’enseignant à l’ère numérique 3. Former au numérique 4. Le numérique, les disciplines et la didactique des disciplines 5. Former par le numérique, condition de l’intégration 6. Distance, mobilité, formations en ligne, hybrides, MOOCs 7. Former tous les formateurs pour le numérique 8. L’écosystème du numérique à l’ESPE 9. Recherche pour la formation, formation par la recherche 10. L’ESPE de Poitiers, ESPE numérique : gouvernance, pilotage Annexe 1 : Espaces, ressources et services Annexe 2 : Extrait du dossier d’accréditation de l’ESPE de Poitiers : L’ESPE et le numérique Quelques sigles utilisés : BYOD Bring Your Own Device C2i Certificat Informatique et Internet C2i2e Certificat Informatique et Internet niveau 2 « enseignant » CANOPÉ Réseau de Création et d’Accompagnement Pédagogiques (ex SCEREN-CNDP) CM Cours magistral CNDP Centre National de Documentation Pédagogique, devenu Réseau CANOPÉ CNED Centre National d’Enseignement à Distance DSI Direction des Systèmes d’Information EMI Éducation aux Médias et à l’Information ENT Environnement Numérique de Travail ESPE École Supérieure du Professorat et de l’Éducation FUN France Université Numérique LTC Learning Training Center MEEF Master Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation MOOC Massive Online Open Course PE Professeur des Écoles PIF Pratiques et Ingénierie de la Formation (l’une des mentions du Master MEEF) PLC Professeur des Lycées et Collèges SCD Service Commun de la Documentation SI Système d’Information SIG Système d’Information Géographique TBI Tableau Blanc Interactif TD Travaux dirigés TER Travail d’Etude et de Recherche TIC Technologies de l’Information et de la Communication TICE Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation TP Travaux Pratiques

  • 3

    Le groupe de travail a rassemblé des représentants de l’ESPE de l’académie de Poitiers, du Rectorat de l’académie de Poitiers, de l’Université de Poitiers, de l’Université de La Rochelle, du CNED et du CNDP. Il a tenu 7 réunions, d’octobre 2013 à janvier 2014. Membres du groupe de travail Coordonnateur : Bernard CORNU, Professeur des Universités, représentant le CNED Membres : Eric BARJOLLE, IA-IPR de Lettres, CARDIE de l'académie de Poitiers Michel BONDAZ, Formateur TICE, ESPE de l’académie de Poitiers Sébastien BRUNET, Directeur de l’ingénierie de la documentation, de la formation et du patrimoine - CANOPÉ Franck CHARNEAU, Directeur adjoint de la cellule @ctice, Université de La Rochelle Sylvie CHARPENTIER, Inspectrice de l'Éducation nationale de la circonscription de Saintes Frank FAUQUEMBERGUE, Directeur, Réseau CANOPÉ – Académie de Poitiers Isabelle DUMEZ FÉROC, Maître de Conférences, Laboratoire TECHNE et ESPE de l’académie de Poitiers, Université de Poitiers Isabelle GUÉRINEAU, correspondante Informatique et Libertés, Université de Poitiers Yvan HOCHET, Responsable de la section éducation et formation, Service Commun de la Documentation de l'Université de Poitiers Olivier LASSAGNE, Formateur TICE, ESPE de l’académie de Poitiers Elise LEVANNIER, Professeur documentaliste, responsable de la médiathèque du site de Poitiers, ESPE de l’académie de Poitiers Matar MBAYE, Directeur des Formations et Services, CNED Stéphanie NETTO, Maître de conférences en Sciences de l'éducation, Laboratoire TECHNE et ESPE de l’académie de Poitiers, Université de Poitiers Christophe QUINTARD, Directeur des Systèmes d’Information, Université de Poitiers Sylvaine ROI, Directrice des concours et du monde enseignant, CNED Thierry ROY, Enseignant et Formateur TICE à l'ESPE de l’académie de Poitiers

  • 4

    Introduction

    L’ESPE de l’académie de Poitiers a fait du numérique l’un des enjeux majeurs de son projet. Dans une société transformée par le numérique, l’école doit prendre pleinement en compte les changements profonds induits par le numérique, pour donner aux élèves toutes les connaissances et toutes les compétences nécessaires pour être citoyens et acteurs de la société numérique. Il faut pour cela que les enseignants soient eux-mêmes formés à toutes les dimensions du numérique dans l’éducation, tant lors de leur formation initiale que tout au long de leur carrière. Clairement, l’enjeu n’est pas d’abord technologique : il est essentiellement pédagogique. Il ne s’agit pas d’ajouter de la technologie aux dispositifs existants, ni même de « numériser » ces dispositifs, mais bien de laisser l’ESPE s’imprégner et se transformer sous l’effet du numérique, comme c’est le cas de la société elle-même. La « stratégie numérique » de l’ESPE ne se réduit pas à sa stratégie informatique. C’est ainsi que l’ESPE sera en mesure de former les enseignants de demain, de les préparer aux métiers d’enseignant et de l’éducation tels qu’ils sont appelés à évoluer. L’ESPE se dote d’un plan ambitieux d’intégration du numérique dans la formation des enseignants, s’appuyant principalement sur la formation au numérique et la formation par le numérique. Ce rapport en montre les différentes composantes : Une culture numérique qui imprègne l’ESPE toute entière, une prise en compte de ce qu’est le métier d’enseignant à l’ère du numérique et de ses évolutions, une formation au numérique dans ses diverses dimensions, une formation qui s’articule avec les disciplines et la didactique des disciplines, une formation hybride intégrant des temps de formation par le numérique, une formation incluant la distance et le « e-Learning », une solide formation de tous les formateurs de l’ESPE, une forte articulation avec la recherche, spécialement dans le domaine du numérique et, pour que tout cela soit possible, un « écosystème » performant tant en termes d’infrastructures et d‘équipements que de ressources et de services. Mais aussi une organisation et une gouvernance sachant s’adapter aux exigences nouvelles. On trouvera en annexe le détail des contributions possibles des partenaires de l’ESPE que sont le CNED, le réseau CANOPÉ et le SCD (Service Commun de la Documentation) de l’Université de Poitiers. Ce rapport propose à la fois une réflexion et des éléments pour une stratégie de développement le numérique à l’ESPE. Mais il ne s’est pas donné pour objectif de proposer un plan d’action ni des dispositifs concrets. Ce travail reste à faire, au sein de l’ESPE, dans son organisation, dans sa vie quotidienne, dans ses maquettes de formation, dans la formation de ses personnels…

  • 5

    1. Une culture numérique

    Un "état d'esprit" qui, au delà des technologies, doit imprégner l’ESPE toute entière pour apprendre, pour enseigner, pour former et se former, pour se cultiver, pour créer. La « culture numérique » est un fait sociétal : une évolution de notre culture sous l’effet de la massification des usages du numérique. Le terme « culture numérique » peut se comprendre comme « culture à l’ère du numérique ». Dans l’expression « culture numérique », le numérique doit être considéré comme un moyen, spécifique et de plus en plus prégnant dans notre société, mis en œuvre par l’homme, « pour augmenter ses connaissances, développer et améliorer les facultés de son esprit » (pour reprendre la définition du mot « culture » par le dictionnaire TLF). C’est pourquoi la culture numérique ne peut pas être réduite à la culture d’une génération donnée (celle des natifs numériques, par exemple). Elle doit être comprise, en tant que fait social total, davantage comme une culture à l’ère du numérique que comme une culture du numérique. En cela, elle n’est pas seulement un objet d’étude mais un état d’esprit. Cette culture, si on cherche à la distinguer de la culture dite classique, serait moins élitiste et hiérarchique, davantage horizontale, co-construite, fédératrice, générative, élargie, ouverte, pluridisciplinaire et interculturelle. Certains avancent l’idée d’humanités numériques. Sa définition exige de combiner plusieurs dimensions, qui sont au moins, nous semble-t-il, au nombre de trois. Elle comporte, tout d’abord, une compréhension des enjeux liés au numérique (qu’ils soient d’ordre politique, socio-économique ou juridique notamment). Elle exige, parallèlement, une certaine maîtrise des technologies en jeu (ce qu’on appelle parfois « compétences numériques », au sens étroit de l’expression). Elle se traduit, enfin, par des usages du numérique qui permettent de se cultiver et de construire, de façon nouvelle, de nouveaux savoirs voire de développer des pratiques à visée créative (savoir chercher, certes, mais également savoir reconstruire, designer et créer). En d’autres mots, entrer dans une culture numérique, s’acculturer à l’ère du numérique, c’est tout à la fois connaître les technologies numériques, les situer en termes d’enjeux politiques, socio-économiques et juridiques (nouvelle citoyennet