LE PETIT JOURNAL DU SPECTATEUR QUI ... - Théâtre ?· Jean-Pierre Thibaudat mise en scène & scénographie…

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Le Passe-PlatLE PETIT JOURNAL DU SPECTATEUR QUI PREND DE LA HAUTEUR I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I JE 19 OCTOBRE 2017 | 20H

    Loups et brebisd Alexandre Ostrovski par le Thtre de lECROU

    A

    nas

    Pl

    aqui

    er

    Dure: 2h15

    avecSimon Bonvin (Klavdi Goretski)Cline Cesa (Evlampia Nikolaevna Koupavina)Jacqueline Corpataux (Meropa Davydovna Mourzavetskaa)Benoit Di Marco (Mikhal Borissitch Lyniaev)Pierre-Antoine Dubey (Apollon Victorovitch Mourzavetski)Olivier Havran (Voukol Naoumovitch Tchougounov)Didier Menin (Vassili Ivanovitch Berkoutov)Selvi Purro (Glaphira Alexevna)Vincent Rime (Anfoussa Tikhonovna)Anne Schwaller (Pavlina Savelievitch)

    quipe de crationtraduction Macha Zonina, en collaboration avec Jean-Pierre Thibaudat mise en scne & scnographie Patrick Haggiagassistanat mise en scne Anas Pelaquier costumes Colette Huchard, assiste de Mathilda Reynaud et Margaux Spoorenbergmaquillage & coiffure Johannita Mutterlumire Alain Kilarson Philippe Ayerrgie gnrale Alain Mentreyscnographie & peinture Agns Gorchkoff, Camille Chastant (stagiaire)construction Marc Calame Rosset

    productionThtre de lECROUcoproductionEquilibre-Nuithonie Fribourg

    soutienEtat de FribourgLoterie romandeErnst Ghner StiftungLAgglo

    En 2008, le Thtre de lECROU prsentait au Passage La trilogie de la villgiature dans une mise en scne trs sensible de Patrick Haggiag, lequel retrouve ici la compagnie pour ce spectacle qui vient dtre cr Fribourg. Alexandre Ostrovski est surtout connu en Europe pour Cur ardent (1869) ou La fort (1871). Loups et brebis fut joue dernirement Moscou par la clbre troupe de latelier Piotr Fomenko, rencontrant un immense succs. On raconte que les spectateurs sarrachaient les billets pour y assister! Cette comdie enrage dcrit avec un puissant sens de lobservation une socit en plein bouleversement industriel et culturel, o cupidit et faiblesses effacent les frontires entre proies et prdateurs et o les personnages font preuve dun sens du stratagme redoutable! Nous nous rjouissons de la dcouvrir puisque cest la premire fois quelle est joue en franais.

    Robert Bouvier | directeur

    Recette maison

    A uteur de plus de cinquante pices, Alexandre Ostrovski est considr comme le crateur du thtre national russe. N en 1823 Moscou, il entame une carrire de scribe au tribunal de commerce, o il tudie la corruption avec un il attentif. A 24 ans, il publie sa premire pice, Tableau de famille, qui met en scne la faillite frauduleuse dun commerant. Censur par le tsar Nicolas 1er, il est dmis de ses fonctions dans la justice. Tmraire, il collabore la revue slavophile Le Moscovite qui publie six de ses pices. En 1859, LOrage connat un immense succs. Ds lors, ses pices ne vont plus cesser dtre joues, notamment Loups et brebis (1875), lune de ses rares comdies. Nomm directeur des thtres impriaux de Moscou, Ostrovski rve de fonder un grand thtre national accessible tous. Il dcde en 1886 avant davoir pu mener son projet bien. Celui-ci est repris en partie par Stanislavski lorsquil ouvre le Thtre dArt de Moscou.

    Mise en bouche

  • Prochainement

    t h t r e

    Le chant du cygnedAnton Tchekhovcration originale Robert Bouvier

    Cet hymne damour la scne, cr lan dernier au Passage et jou ensuite Paris, a suscit lenthou-siasme de la presse. Embarqu dans les coulisses dun thtre par deux comdiens fougueux, le public dcouvre lapprentissage dalexandrins et les mirages du ddou-blement au gr de confidences et de joyeux drapages.

    du 14 au 17 dcembre | 20h sa 18h di 17h

    Passage de midi

    Des fves de cacao au chocolat: un voyage au got amer, confrence de Graldine Viret dans le cadre de Chocolatissimo.

    me 8 novembre | 12h15 studio, entre libre

    Exposition de photos

    Giona Mottura, dans les coulisses du Passage...

    jusquau 25 fvrier | galerie et restaurant

    Entre r s u m

    Le doux chant dune femme rsonne un soir dt la campagne. Une voix brutale retentit. Nous voil en Russie, dans une province o les cranciers assigent les grands

    propritaires dsargents. Lauteur dpeint un monde tenu par largent dans lequel les hommes se dupent sur fond de sombres histoires dintrts contraris ou de fausses reconnaissances de dettes.

    Plat principal n o t e d i n t e n t i o n

    Une note de mise en scne est toujours embarrassante formuler avant le travail de cration. Comment traduire linstinct ou lintuition, ltat des rflexions autour de luvre, de lespace, de la lumire, de lunivers sonore ou encore lattention porte aux concidences? La justesse ou la grce du jeu ne se dcrte pas a priori. Jaimerais que le texte dOstrovski parce que justement factieux stimule le spectateur autant par sa vitalit intellectuelle, spirituelle, affective que par son dsenchantement et sa posie grise. Faire remonter simultanment et constamment ces deux enjeux la surface. Puisse le public voir par-del sa causticit toutes les subtiles, cruelles et mouvantes pripties que nous propose cette uvre. Et cela, sous le ronflement dun moteur persistant: largent fou. Le thtre dOstrovski inaugure sa

    manire non pas une nouvelle vision mais plutt une nouvelle version de lindividu. Sil tmoigne travers ses intrigues de la dualit entre notre charit bien ordonne et une certaine voracit primitive et coupable, il dresse en cela le portrait de lhomme moderne au sens de la pense la plus actuelle et des interrogations morales daujourdhui. Comment les personnages dOstrovski lchent-ils la morale, pensant toujours pouvoir y revenir temps. Cet homme schizophrne, travers par des pulsions, des dsirs, des calculs constamment contradictoires tablit le trait dominant de notre poque. Et ce contemporain-l est simultanment loup et brebis. Il ne sagit plus de pile ou face, mais bien de pile et face. Sur la tranche. Comme un exergue de notre humanit.

    Patrick Haggiag | metteur en scne

    Dessert p r e s s e

    L oups et brebis marque les trente ans du Thtre de lECROU par un tourbillon verbal, men tambour battant. Dans la mise en scne de Patrick Haggiag, la pice swingue et virevolte. Les intrigues et les coups bas se multiplient dans un jeu de chaises musicales et de cache-cache que reflte la scnographie, avec ses panneaux en labyrinthe mouvant. De ce grand tourniquet men avec prcision,

    ressort limage dune socit qui perd la tte. Seules les mes simples y chappent. Dans sa manire dgratigner les travers humains de son poque, mais aussi de partout et de toujours, la pice justifie le surnom donn Ostrovski de Molire russe .

    Eric BulliardLa Gruyre, 07.10.2017

    I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I JE 19 OCTOBRE 2017 | 20H

    Pour dautres plats,avant ou aprs les spectacles

    032 717 79 07 | www . theatredupassage . ch | application iPhone/Android

    Retrouvez-nous sur

    F

    abie

    n Qu

    eloz