Le PLU intercommunal

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le PLU intercommunal

  • Le PLU intercommunalUn outil pour dessiner son projet de territoire

    juin 2015

  • Prambule

    C e document a t conu par Mairie-conseils, service de la Caisse des Dpts, pour les lus et leurs quipes qui sinterrogent sur la manire dlaborer et de mettre en uvre leur PLU intercommunal.Les rcentes volutions rglementaires du Grenelle II en 2010, puis de la loi Alur en 2014, gnralisent le PLU intercommunal qui devient aujourdhui la norme. Simultanment, des changements dchelle soprent, lis la monte en puissance des intercommunalits aux primtres de plus en plus grands, des communes qui transfrent leurs comptences aux EPCI et mutualisent des services, comme linstruction des autorisa-tions durbanisme, pour rpondre aux exigences stratgiques et financires.

    Face tous ces changements qui interfrent entre eux, ce guide mthodologique insiste davantage sur le portage politique, la gouvernance, le fond et lesprit du projet ; il apporte des pistes de rflexion pour conduire une dmarche partage et traduire spatialement le projet communautaire. Non exhaustif, il naborde pas les contenus inchangs dans les PLU tels que le rglement, le zonage, ou les OAP amna-gement.

    Le PLUI est multidimensionnel et doit tre utilis comme tel : cadre dexpression du projet pour le territoire, outil indispensable pour encadrer les oprations damnagement et les constructions, bote outils tiroirs, pour matriser notamment le foncier Cest tout son intrt et sa complexit, auxquels sajoute aujourdhui la collaboration communes / intercommunalit.

    Bien construit, il consolide durablement le projet communautaire et les projets communaux.

    Mairie-conseils propose ce guide, ainsi que des journes dchanges, des vidos et de retours dexpriences pour vous accompagner dans ce grand chantier.

  • 1. UN PLUI, POURQUOI ? Un besoin croissant pour les communauts ............................................................................................................................... 3 Une mission et un devoir politiques pour exprimer son projet ..................................................................................................... 4 Un document indispensable pour lamnagement du territoire ................................................................................................... 5 Un document essentiel lurbanisme oprationnel et la politique foncire .............................................................................. 6 Un document cl pour la qualit des paysages .......................................................................................................................... 8

    2. PRIMTRE ET COHRENCE Le primtre dun PLUI est celui de la Communaut comptente .............................................................................................. 10 la recherche de cohrence ..................................................................................................................................................... 11

    3. COMPTENCE PLU Prise de la comptence ............................................................................................................................................................. 12 Comptence et primtre ......................................................................................................................................................... 13 Lexercice de la comptence et les documents durbanisme en vigueur ...................................................................................... 14

    4. ORGANISATION DE LA MATRISE DOUVRAGE : PILOTAGE, INGNIERIE, FINANCES Lorganisation politique interne ................................................................................................................................................. 16 Penser plus large que la simple comptence PLU ..................................................................................................................... 20 Des organisations diffrentes se distinguent .............................................................................................................................. 21 Faire ou faire faire ? ................................................................................................................................................................. 22 Cot de llaboration ............................................................................................................................................................... 24

    5. STRUCTURE ET CONTENUS DU DOCUMENT Lessentiel des contenus reste le mme que pour le PLU ........................................................................................................... 25 Le PLUI peut tenir lieu de PLH ................................................................................................................................................... 26 Le PLUI peut tenir lieu de PDU .................................................................................................................................................. 26 Les Plans de secteurs ............................................................................................................................................................... 28

    6. LLABORATION DU PLUI Les grandes tapes restent les mmes que pour le PLU ............................................................................................................ 30 La question est : comment faire simple dans cet univers complexe ? .......................................................................................... 31 Imaginer des processus dlaboration diffrents selon la taille et le contexte du territoire, lambition participative ..................... 32

    7. LA MISE EN UVRE Le suivi .................................................................................................................................................................................... 35 Lvolution du document .......................................................................................................................................................... 36

    Conclusion ......................................................................................................................................................................................... 37Glossaire ........................................................................................................................................................................................... 39

  • 3

    D epuis les lois de dcentralisation (1982) et le transfert de multiples comptences et respon-sabilits aux communes, leurs EPCI nont cess de monter en puissance pour leur permettre dassu-mer leurs missions de faon plus cohrente et plus efficiente : politiques du logement, du dveloppe-ment conomique, cration et gestion de services la population, gestion des rseaux, protection des ressources, etc., sont aujourdhui trs largement conduites lchelle communautaire. La multipli-cit de ces actions, qui se jouent et se traduisent concrtement dans le territoire par des construc-tions, amnagements, voies, rseaux, plantations, mesures de protection amne invitablement se poser la question de leur bonne articulation dans lespace et de la qualit des paysages produits.

    Lintrt de la planification territoriale est de rpondre ces problmatiques, en cherchant produire une vision spatiale du territoire commun,

    des actions quon y mne, des intentions quon y porte : quel maillage des services ? Quels ples et quelle accessibilit ? Quels quilibres de lhabitat, des activits conomiques ? O, pour qui et com-ment ? Quelles compatibilits avec les espaces naturels et les ressources ? Quid de lagriculture dans tout a ? Etc.

    Les Communauts ont besoin de se doter dun plan cartographique pour mieux organiser leur plan dactions et fixer des orientations qualitatives. Cest le propre de la planification urbaine, qui doit fixer les grands quilibres urbain/rural, dveloppement/protection, permettant le dveloppement durable.

    En transfrant automatiquement la comptence PLU lchelon intercommunal au 27 mars 2017, la loi ALUR na fait que confirmer une rponse logique un besoin irrpressible mme sil est vcu diff-remment dans les territoires.

    1. Un plUi, pourquoi ?

    les 4 objectifs dU plUi1. Exprimer le Projet damnagement et de

    dveloppement durable (PADD) commu-nautaire et sa traduction spatiale. Bien rflchir et nourrir ce projet politique avec lapproche spatiale et patrimoniale en traitant toutes les questions autour de la gestion de lespace : ressources, agriculture, espaces habits, dplacements, nergies et GES

    2. Assurer la cohrence de ce projet local avec les politiques supra-territoriales : le SCOT, mais aussi les politiques rgionales, dpartemen-tales, nationales et y contribuer par son projet.

    3. Se donner des moyens concrets et efficaces utiles lurbanisme oprationnel : orienta-tions damnagement et programmation, emplacements rservs, droit de premption urbain, rglement durba-nisme.

    4. Grer les droits construire : instruire les auto-risations durbanisme (permis de construire, de dmolir, damnager) partir du rglement du PLUI.

    Cest sans doute beaucoup, et la tendance actuelle tout intgrer dans un seul document va probablement trouver ses limites lusage. Mais dici l, il faut pratiquer !

    i

    Un besoin croissant pour les Communauts *

    Hgsippe Belanger charg de mission urbanisme au PNR des Marais du Cotentin et du Bessin (50), au sminaire annuel du Club PLUi de juin 2014.

    Nous sommes en train de fabriquer (au moins dans notre rgion) une perception totalement diffrente de ce quest lacte de planifier le territoire aujourdhui. Nous sortons de PLU qui taient peine issus de plans doccupation des sols. Nous avon