Le Tourisme Naturaliste Authentique Dans Les Régions Sahariennes Du Maroc Présentation Michel AYMERICH & Lahcen MAHRAOUI

  • View
    113

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of Le Tourisme Naturaliste Authentique Dans Les Régions Sahariennes Du Maroc Présentation Michel...

  • Page 1
  • Le Tourisme Naturaliste Authentique Dans Les Rgions Sahariennes Du Maroc Prsentation Michel AYMERICH & Lahcen MAHRAOUI
  • Page 2
  • Le Tourisme Naturaliste Authentique Dans Les Rgions Sahariennes Du Maroc : Un moyen dencouragement des activits durables compatibles avec les buts de prservation de la faune et des cosystme "
  • Page 3
  • Les associations GERES et GEOS Deux associations complmentaires
  • Page 4
  • Le GERES (Groupe dEtude et de Recherches des Ecologistes Sahariens) se spcialise dans la diffusion de connaissances un niveau scientifique dans le but de rendre celles-ci accessibles tant aux universitaires quau naturaliste et au citoyen dsireux de sinformer.
  • Page 5
  • Le Site du GERES (www.geres-asso.org) est vou linformation, la mise disposition de tous (de luniversit aux particuliers) de donnes sur la Faune et la Flore du Maroc, de lAfrique du Nord, et tout particulirement de celles des rgions prsahariennes et sahariennes. Il sagit de construire une banque de donnes (constitue de photographies, de fiches didentification, de textes de rfrence, etc.) la plus complte possible accessible partir dInternet.www.geres-asso.org
  • Page 6
  • Page 7
  • Toutefois, cette mise la disposition de tous dune banque de donnes obit un impratif tant thique que dict par une ncessit qui simpose tous : celui du respect intgral des espces et des cosystmes et de la lutte pour leur prservation, voire leur restauration. Cest l un des traits distinctifs constants qui peuvent permettre de caractriser clairement la dmarche du GERES et de son Site Internet.
  • Page 8
  • Le GERES se charge galement denvoyer au Maroc, prioritairement dans les rgions prsahariennes et sahariennes, des naturalistes comptents dans divers domaines
  • Page 9
  • Page 10
  • Il sagit, pour le GERES - conformment lesprit de lAssociation et aux engagements pris de promouvoir ltude des cosystmes et dencourager les recherches sur les espces afin dvaluer le plus exactement possible quelles sont les meilleures rponses apporter aux problmes que pose leur extinction.
  • Page 11
  • Victime du braconnage et de la destruction du couvert vgtal, cette magnifique espce, la gazelle Dama Mhorr, a, semble-til, disparue du Maroc. Le dernier exemplaire ayant t observ en 1993 au sud de Foum Zguid
  • Page 12
  • Dans cet esprit, lAssociation se chargera paralllement dvaluer ltat de prparation des populations ladoption des actions ncessaires actions tant de prservation que de restauration des cosystmes et de rintroductions despces - et de mesurer les raisons des obstacles ventuels qui pourraient apparatre afin de pouvoir proposer des solutions pertinentes.
  • Page 13
  • Ce faisant, le GERES sattache aider ractiver la Station de Recherches Prsahariennes dAouinet Torkoz, laquelle est pour lassociation un outil privilgi.
  • Page 14
  • Les nouveaux locaux de la Station de Recherches Prsahariennes dAouinet Torkoz au moment de leur inauguration en avril 2004
  • Page 15
  • Des locaux reconstruits avec pour objectifs la protection de lenvironnement
  • Page 16
  • et la conservation de la biodiversit.
  • Page 17
  • Le GEOS - Groupe dEtude et dObservations pour la Sauvegarde des animaux sauvages et des cosystmes et pour une nouvelle relation aux autres espces - sefforce quant lui de prsenter travers son Site Internet (www.geos-nature.org) paralllement les faunes de France et du Maroc (sans se limiter aux rgions sahariennes de ce pays)
  • Page 18
  • Ceci afin de contribuer crer, auprs des populations des deux pays, le sentiment dappartenance un espace solidaire de part et dautre des deux rives de la mditerrane
  • Page 19
  • Le GEOS organise des voyages daventure et dobservations naturalistes dans les rgions prsahariennes et sahariennes du Maroc
  • Page 20
  • Page 21
  • Page 22
  • Le but est dencourager les touristes qui se rendent au Maroc se rendre aussi dans les rgions sahariennes dans le cadre dun tourisme naturaliste authentique qui valorise toutes les espces animales et vgtales:
  • Page 23
  • Petits Vertbrs
  • Page 24
  • Invertbrs (Arachnides) du Sahara
  • Page 25
  • Invertbrs (Insectes) du Sahara
  • Page 26
  • Par le moyen de ces voyages naturalistes, il sagit dencourager les populations concernes adopter des activits nouvelles, la hauteur des dfis actuels, soucieuses de lintgrit des cosystmes, parce que source vritablement durable de subsistance et garantie dune qualit de vie incomparable. Ce faisant, il sagit aussi de rendre plus crdible les actions du GERES qui apparatront alors comme des actions bnfiques tout la fois la faune et aux personnes...
  • Page 27
  • En organisant des voyages daventure et dobservations naturalistes dans les rgions sahariennes du Maroc, le GEOS poursuit donc galement un but conomique. Celui-ci est triple: 1)Il sagit dassurer une partie des frais de fonctionnement de lassociation 2)Il sagit dassurer le financement dune partie des actions prvues en relation avec le GERES 3)Il sagit dencourager des activits durables de la part des populations des rgions concernes
  • Page 28
  • " Les troupeaux causent des dgts souvent irrparables; sur les marges septentrionale et mridionale, la transhumance est responsable de l'extension de la zone dsertique.[...] Les mfaits de la Chvre sont les plus graves [...] Sur de vastes tendues, le surpturage est responsable de la quasi-disparition des plantes utiles au btail." ( Yves et Mauricette Vial, "Sahara milieu vivant,1974 )
  • Page 29
  • Des activits durables, cest--dire des activits compatibles avec lcologie, car lcologie, cest aussi de lconomie long terme
  • Page 30
  • Paralllement, et ceci de manire indissociable de ses autres activits, le GEOS encourage une rflexion gnrale critique sur ltat des relations entre les hommes et les espces animales. Particulirement les espces sauvages, plus particulirement les espces les plus mconnues et subissant le plus fortement les prjugs.
  • Page 31
  • Ce faisant, il sagit de faire reculer les prjugs et de faire avancer la connaissance : ici un arachnide qui nest ni un scorpion, ni une araigne, mais un solifuge ou galode. Cet arachnide, bien que dpourvu de glandes venin, passe tort pour mortel et agressif.
  • Page 32
  • Ici encore un arachnide qui nest ni un scorpion, ni une araigne, mais un Amblypyge.
  • Page 33
  • L, un scorpion ct de sa mue (exuvie) qui nest autre que son squelette externe
  • Page 34
  • Apprendre distinguer les espces au-del des prjugs
  • Page 35
  • Une couleuvre la fois venimeuse et inoffensive!
  • Page 36
  • Thodore Monod crivait non sans quelque lgitime ironie propos des serpents qu'il pouvait parfois rencontrer dans les rgions sahariennes : Couleuvres, inoffensives et blondes, vipres [...]. Mais de grce, n'oubliez pas d'ajouter " cornes", c'est tellement plus terrifiant pour votre public, car il s'imagine que ce diabolique appendice, arme supplmentaire, ajoute encore la nocivit du reptile.[...] Les vipres sahariennes, qui sont des cerastes, ont [...] plus peur de nous que nous d'elles, ce qui n'est pas peu dire. (Thodore Monod, Mhares)
  • Page 37
  • Page 38
  • Premiers signataires: AHMIM Mourad, Enseignant universitaire, Cit ADRAR BEJAIA, ALGERIE ; AOURACH Hassan, Journaliste, Ankara, TURQUIE; AYMERICH Michel, Politologue, Prsident du GEOS et secrtaire gnral du Groupe d'Etudes et de Recherches des Ecologistes Sahariens (GERES), 34090 Montpellier, France; AYMERICH Philippe, Membre fondateur du GEOS, 34090 Montpellier, France; DE HAAN Cornelius, Herptologue, Loiras, 34700 Le Bosc, France; DELACRE Jean, Entrepreneur / Naturaliste amateur / Photographe animalier. B-6211 Les Bons Villers, Belgique; DESLAURIERS Alzira-Monique, Pharmacien biologiste retrait, 31500 Toulouse, France; DRIHEM Mohamed, Prsident de l'Association des Amis du Val d'Ifrane, BP 57 IFRANE 53000, MAROC; EL AOUENE Mohammed, Informatiste principal, Sal, MAROC; EVEN Grgoire, Charg de Dveloppement, Fondation WWF-France, 75116 Paris, France; FRENEA Anne-Marie, Professeur, 69007 Lyon, France; GARRIDO Jacqueline, 34-Montpellier, France; GAUTHIER Jol, Prsident de l'association Reptil'Var, Toulon, Var, France; GUIRAMAND de PELLICERIE Denise, Artiste d'esprit, Dax, France; HANKACH Brahim, Formateur l'institut ILEIC, Agadir, MAROC; HEMBERT Emmanuelle, Charge d'tudes mammifres, 31500 Toulouse, FRANCE ; HUSSER Marlne, Project manager, Fegersheim, France; IBN TATTOU Mohamed, Enseignant- chercheur, Institut Scientifique, Rabat, MAROC; KOCHMANN Linda, Etudiante, 01159 Dresde, ALLEMAGNE ; LAZGHEM Nasreddine, Etudiant en 2me cycle langues et littratures anglaise, Guelmim, MAROC; LEDAUPHIN Rmy, tudiant, 50690 Flottemanville Hague, France ; LEMAIZI Salah, tudiant, Casablanca, MAROC MASSOT Martine, Aide comptable, 06320 Cap d'Ail, FRANCE24. MAHRAOUI Lahcen, Prsident du GERES, MAROC; MEHDIOUI Rachida, tudiante, Facult des Sciences, rabat-Agdal, MAROC; 26. METREF Slimane, cologue, Universit Montpellier II, 34080 Montpellier, France; PAN