Click here to load reader

LES BRULEURS FIOUL DOMESTIQUE - · PDF file Les pertes de charges vont varier en fonction de la viscosité. 2 1 1 Abaque pour une viscosité de 12.5 centistokes, qui correspond à

  • View
    2

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LES BRULEURS FIOUL DOMESTIQUE - · PDF file Les pertes de charges vont varier en fonction de...

  • 1

    LES BRULEURS

    FIOUL DOMESTIQUE

    J-M R. D-BTP 2006

  • 2

    Présentation générale des brûleurs fioul.

    Technologie des brûleurs fioul.

    Procédures d’intervention sur les brûleurs fioul.

  • 3

    Présentation générale des brûleurs fioul.

    Rôle d’un brûleur fioul.

    Les différents types de brûleurs fioul.

  • 4

    Rôle d’un brûleur fioul.

    Un brûleur fioul est un appareil qui permet :

    Quoi ?

    De créer, développer et entretenir une flamme.

    Où ?

    A la tête de combustion.

    Comment ?

    De façon économique, automatique, sécuritaire et non polluante.

  • 5

    Rôle d’un brûleur fioul.

    Pour créer la flamme, il faut réaliser le triangle du feu ( combustible, comburant, chaleur ). Il faudra donc :

    - amener le fioul,

    - amener l’air,

    - mélanger l’air et le fioul dans une bonne proportion,

    - porter le mélange à la température d’inflammation.

    Pour entretenir la flamme, il suffira :

    - de continuer d’amener l’air et le fioul en bonne proportion.

  • 6

    Rôle d’un brûleur fioul.

    Pour maintenir la flamme, à la tête de combustion, il faudra :

    - éviter que la flamme « décroche »,

    - éviter que la flamme rentre dans le brûleur.

    Pour fonctionner de façon économique, il faudra :

    - ajuster la quantité de fioul aux besoins,

    - le brûler le mieux possible en amenant juste l’air nécessaire,

    - utiliser au mieux la chaleur fournie par la flamme.

  • 7

    Rôle d’un brûleur fioul.

    Pour fonctionner de façon automatique, il faudra :

    - assurer automatiquement la demande de mise en marche et d’arrêt du

    brûleur,

    - effectuer automatiquement les cycles de démarrage et d’arrêt du brûleur.

    Pour fonctionner de façon sécuritaire , il faudra :

    - assurer l’arrêt et le verrouillage automatique du brûleur en cas de

    dysfonctionnement.

    Pour fonctionner de façon non polluante, il faudra :

    - que les rejets à l’atmosphère soient inférieurs aux normes en vigueur.

  • 8

    Les différents types de brûleurs fioul.

    Il existe deux grands types de brûleurs fioul :

    - Les brûleurs à pulvérisation où le fioul est pulvérisé en très fines gouttelettes.

    - brûleur à coupelle rotative, - brûleur à pulvérisation d’huile,

    - brûleur à fluide auxiliaire.

    - Les brûleurs à caléfaction où le fioul liquide est transformé en gaz.

  • 9

    Technologie des brûleurs fioul.

    Le circuit combustible.

    Le circuit aéraulique.

    Les organes électriques.

    Les organes de sécurités et de commandes.

    Le circuit de mélange, la tête de combustion.

    Choix d’un brûleur.

  • 10

    Le circuit combustible.

    Le rôle du circuit combustible est d’amener le fioul du stockage au

    gicleur du brûleur.

  • 11

    Le circuit combustible.

    crépine

    canne d’aspiration

    canalisation d’aspiration

    vanne police canalisation retour

    brûleur

    ensemble filtre

    vanne d’arrêt

    cuve

    flexibles

    gicleur

  • 12

    Le circuit combustible.

    La crépine, clapet de pied.

    Son rôle est de filtrer grossièrement le fioul lors de l’aspiration de ce dernier

    et d ’en empêcher le retour à la cuve lors de l ’arrêt du brûleur.

    Il se situe à 10 cm du fond de la cuve afin de ne pas être dans les boues.

  • 13

    Le circuit combustible.

    La canne d’aspiration.

    Son rôle est d’aller chercher le fioul dans la cuve.

    Elle va de la crépine ou clapet du pied à la sortie de la cuve.

    Elle peut être en acier, en cuivre ou en caoutchouc.

  • 14

    Le circuit combustible.

    La vanne police.

    Elle permet de couper l’alimentation en combustible en cas d’incendie. Elle se

    situe sur la canalisation d’aspiration et systématiquement à l’extérieur de la

    chaufferie. Elle peut être commandée à distance.

  • 15

    Le circuit combustible.

    Elle peut être de deux types :

    - à ouverture (création d ’une prise

    d ’air qui désamorce l’aspiration).

    - à fermeture (obturation de la

    canalisation d’aspiration du fioul),

  • 16

    Le circuit combustible.

    La canalisation d ’aspiration.

    Elle a pour rôle d ’amener le fioul de la vanne police à l’ensemble

    « vanne d ’arrêt-filtre ».

    Elle peut être en acier ou en cuivre.

  • 17

    Le circuit combustible.

    Ensemble « vanne d ’arrêt-filtre ».

    Cet ensemble a deux rôles :

    - filtrer le fioul en amont du brûleur et le décanter (eau et sédiments),

    - fermer l’aspiration fioul pour la maintenance du brûleur.

  • 18

    Le circuit combustible.

    Ensemble vanne d ’arrêt-filtre.

    Il existe trois types d ’ensemble vanne d ’arrêt-filtre :

    Ensemble mono-tube.

    Ensemble bi-tube.

    Ensemble à recyclage.

  • 19

    Le circuit combustible.

    Les flexibles.

    Leur rôle est d ’amener le fioul de l’ensemble vanne d’arrêt-filtre à la

    pompe fioul du brûleur.

    Leur flexibilité permet le démontage du brûleur ou l’ouverture de la

    porte chaudière sans démonter le circuit fioul.

  • 20

    La canalisation retour.

    Elle permet le le retour du fioul excédentaire à la cuve.

    Le circuit combustible.

  • 21

    Le circuit mono-tube.

    Avantages :

    - le circuit ne comporte qu’un seul tuyau ( réduction du coût d ’installation ),

    - les filtres s’encrassent moins rapidement.

    Inconvénients :

    - difficulté d’amorçage du circuit,

    - lors d’une légère prise d’air, celui-ci ne peut sortir que par le gicleur.

    ATTENTION : OTER LA VIS DE BIPASSE DANS LA POMPE FIOUL !!

    q q q

    Q - q

    Le circuit combustible.

  • 22

    Le circuit bi-tube.

    Avantages :

    - amorçage rapide du circuit,

    - lors d’une légère prise d’air, celui-ci peut retourner à la cuve.

    Inconvénients :

    - le circuit comporte deux tuyaux ( augmentation du coût d’installation ).

    LA VIS DE BIPASSE DOIT RESTER EN PLACE

    q Q Q

    Q - q Q - q

    Q - q

    Le circuit combustible.

  • 23

    Le circuit mono-tube avec filtre recyclage.

    LA VIS DE BIPASSE DOIT RESTER EN PLACE

    Avantages :

    - le circuit ne comporte qu’un seul tuyau ( réduction du coût d’installation ),

    - les filtres s’encrassent moins rapidement,

    - lors d’une légère prise d’air, on peut purger par le filtre..

    Inconvénients :

    - difficulté d’amorçage du circuit.

    q q Q

    Q - q

    Q - q

    Le circuit combustible.

  • 24

    Cuve en charge.

    La cuve est en charge si la crépine est à une altitude supérieure à

    l’axe de la pompe fioul du brûleur.

    H

    Avec une cuve en charge le fioul pourrait être siphonné.

    Le circuit combustible.

  • 25

    Cuve en aspiration.

    La cuve est en aspiration si le niveau de fioul est à une altitude

    inférieure à l’axe de la pompe fioul du brûleur.

    H

    Avec une cuve en aspiration, le fioul ne peut pas être siphonné.

    Le circuit combustible.

  • 26

    Cas spécial.

    Cette cuve est en charge tant que l’altitude du niveau de fioul est supérieure à

    l’axe de la pompe.

    Cette cuve est en aspiration quand l’altitude du niveau de fioul est inférieure à

    l’axe de la pompe.

    Le circuit combustible.

  • 27

    Le circuit combustible.

  • 28

    Le circuit combustible.

  • 29

    Le circuit combustible.

  • 30

    Le circuit combustible.

  • 31

    de la hauteur manométrique d’aspiration.

    La hauteur d’aspiration à la pompe est égale à la pression

    atmosphérique du lieu diminuée :

    H correspond à la hauteur géométrique d’aspiration

    entre la pompe et la crépine.

    La hauteur manométrique d’aspiration en mbar = H * 84.5

    des pertes de charges de la tuyauterie.

    1

    84.5 correspond à la hauteur d’aspiration en mbar pour

    1 mètre de hauteur de canalisation pour du fioul de 0.84

    kg/L de masse volumique.

    Pour une hauteur d’aspiration de 2.2 mètres n

Search related