Les familles monoparentales en Europe - HTTP ?· 3 les familles monoparentales en europe : des rÉalitÉs…

  • Published on
    05-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Les familles monoparentalesen Europe :

    des ralits multiples

    N 66 juin 2000

    Christine CHAMBAZMinistre de lEmploi et de la solidaritDREES

    n 1996, 12 % des mnages europenscomptant des enfants de moins de 25 anstaient des familles monoparentales (an-

    nexe). Cette proportion tait nettement plus faibleen Espagne (5 %), en Italie, en Grce (7 %) et auPortugal (8 %), ainsi quaux Pays-Bas et en Autri-che (10 %). Elle tait en revanche beaucoup plusleve en Belgique, au Danemark (14 %) et sur-tout en Finlande (19 %) et au Royaume-Uni (22%)[tableau 1]. En France, elle se situait au niveaumoyen europen.

    Au sud de lEurope, 25 % 40 %des familles monoparentalessont hberges ou hbergent

    dautres personnes

    Lopposition brutale dun Nord fortemonoparentalit et dun Sud aux familles plusclassiques doit toutefois tre nuance. 2 % desmnages europens hbergent en effet une famillemonoparentale, portant 14 % la proportion demnages concerns par la monoparentalit. Or, lesfamilles monoparentales hberges sontparticulirement nombreuses au sud de lEurope,ce qui resserre sensiblement les carts entre pays :

    E

    Daprs le panel europendes mnages, en 1996, 12 %des familles europennes sontmonoparentales. Ladulte responsableest dans neuf cas sur dix une femme,le plus souvent divorce ou spare.La part des moins de trente ans variede 3 % en Italie 20 % au Royaume-Uni. La majorit des parents isolssont actifs, le plus souvent tempsplein, mais leur taux demploischelonne entre 40 % en Irlandeet au Royaume-Uni et 75 %en France et au Danemark.Plus souvent bnficiairesde transferts sociaux que les autresfamilles, et pour des montantsplus importants, leur niveau de viereste nanmoins infrieur dun quart celui de lensemble des mnages(prs de 40 % au Royaume-Uni).Elles sont aussi plus souvent pauvresque le reste de la population,sauf au Danemark, en Grceet au Portugal.Les conditions de vie de ces famillessont cependant trs htrognes. Ausud de lEurope, 25 40 % dentreelles sont hbergesdans un autre mnage par le jeudes solidarits familiales.Lanalyse de la situation des famillesmonoparentales fait apparatrecinq groupes de pays. Les pays anglo-saxons comptent la plus forteproportion de parents isols,souvent inactifs ou temps partielet revenus faibles. Au contraire,dans les pays nordiques, les parentsseuls comptent davantagede clibataires et d'actifset ne sont pas plus souvent pauvresque les autres mnages.

  • TUDES et RSULTATS

    N 66 juin 2000

    2

    LES FAMILLES MONOPARENTALES EN EUROPE :DES RALITS MULTIPLES

    en Espagne, 4 % des mnages avecenfants hbergent une famillemonoparentale, si bien que leshberges reprsentent plus de 40 %des familles monoparentales. Dans lespays du Sud, ne pas en tenir compterevient ngliger entre 25 et 40 % duphnomne.

    Prs de neuf famillesmonoparentales sur dix

    ont leur tte une femme

    La forte surreprsentation des fem-mes parmi les parents isols est parti-culirement marque au Portu-gal (94 %). A contrario, le Danemark,le Luxembourg ou la Finlande comp-tent une proportion plus grande dhom-mes dans cette situation (19 20 %).En Espagne, en Italie ou en Grce, leshommes parents isols sont galementplus nombreux, mais sont plus souventhbergs que les femmes.

    Les parents isols europens ont enmoyenne 42 ans, peine plus dun surdix a moins de 30 ans. La part de cesjeunes est fortement variable selon les

    pays, de 3 5 % en Italie, en Grce eten Espagne 15 % en Autriche ou enFinlande, jusqu' 18 % en Irlande et20 % au Royaume-Uni. Dans les payso les familles monoparentales hber-ges sont nombreuses, ces derniressont plus souvent constitues par desjeunes. Ailleurs, on ne relve pas dediffrence dge significative entre fa-milles hberges et isoles.

    Un parent isol europensur cinq est veuf

    Aux diffrences dge et de sexecorrespondent des situations matri-moniales variables. En moyenne,21 % des parents sans conjoint sontclibataires, 22 % sont veufs et 57 %divorcs ou spars. Quand les moinsde 30 ans sont nombreux, la part desclibataires est plus grande, dpas-sant 25 %. Elle culmine au Danemarkavec 34 %. Dans les pays o les jeu-nes sont moins prsents parmi les fa-milles monoparentales, les veufs sontplus nombreux : cest le cas au Por-tugal, en Italie, en Grce et en Espa-

    gne o leur part schelonne entre 38et 47 % (tableau 2).

    La majorit des parents isolssont actifs, temps partiel

    dans 20 % des cas

    En moyenne, 59 % des parents defamille monoparentale travaillent,10 % sont au chmage et un peu moinsdun tiers sont inactifs (tableau 2). Letaux demploi reste toutefois faiblepour ces familles en Irlande (38 %), auRoyaume-Uni (45 %), en Espa-gne (47 %) et aux Pays-Bas (50 %),tandis quil est lev en France (76 %),au Portugal (75 %), au Dane-mark (75 %), en Autriche (74 %) ou enAllemagne (71 %).

    La grande majorit des parents iso-ls qui travaillent, exercent une acti-vit temps plein ; 20 % en moyenneoccupent un emploi tempspartiel (tableau 3). Cette proportion,suprieure celle observe dans l'en-semble de la population active euro-penne, varie fortement selon lespays. Ces variations refltent souvent

    structure des mnages comptant des enfants de moins de 25 ansen Europe en 1996

    Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    statuts matrimonial et d'activit des parents europens sans conjoint ensemble des familles monoparentales, isoles ou hberges en 1996

    B DK D EL E F IRL I L NL A P FIN UK UE-14Clibataires 12 34 27 2 14 26 29 10 18 14 26 12 27 25 21 Maris, divorcs, spars 69 63 58 52 39 55 42 47 59 69 55 50 62 67 57 Veufs 19 3 15 46 47 19 29 43 23 17 19 38 11 8 22 Actif occups 61 75 71 59 47 76 38 51 63 50 74 75 63 45 59 Chmeurs 10 5 10 12 16 11 7 7 12 10 5 2 15 9 10 Inactifs 29 20 19 29 37 13 55 42 25 40 25 23 22 46 31

    T01

    T02

    B DK D EL E F IRL I L NL A P FIN UK UE-14Couple avec 1 enfant 31 35 36 28 25 32 18 30 30 27 30 30 30 29 31 Couple avec 2 enfants 32 35 33 40 34 33 26 35 34 41 36 32 32 31 34 Couple avec 3 enfants ou plus 17 13 12 9 14 18 32 10 16 19 10 11 17 13 14 Couple avec enfants dont au moins 1 de plus de 25 ans 3 0 2 4 9 2 4 8 4 2 3 5 1 1 4 Autres mnages 2 1 3 9 10 2 4 6 8 0 9 10 1 2 4 Familles monoparentales isoles 15 14 13 7 5 13 12 7 7 10 10 8 19 22 12 Familles monoparentales hberges 1 0 1 2 4 1 3 3 2 0 2 3 0 1 2 Total familles monoparentales 16 14 14 10 9 14 15 10 9 10 13 12 19 23 14 Part des hberges 8 1 4 25 43 7 21 29 21 3 17 28 3 5 12

    en %

    en %

  • 3

    LES FAMILLES MONOPARENTALES EN EUROPE :DES RALITS MULTIPLES

    TUDES et RSULTATS

    N 66 juin 2000

    B DK D EL E F IRL I L NL A P FIN UK UE-14Rappel : part des actifs occups 61 75 71 59 47 76 38 51 63 50 74 75 63 45 59 temps plein 76 91 73 90 88 88 62 92 ns 57 74 92 95 61 78 temps partiel >15 heures 18 6 19 7 9 27 7 ns 32 25 6 4 31 17

    temps partiel < 15 heures 6 3 8 3 3 11 1 ns 11 1 2 1 8 5 12

    la frquence globale du travail tempspartiel. Ainsi, la part des parents iso-ls qui travaillent temps partiel estplus forte aux Pays-Bas (43 %), auRoyaume-Uni (39 %) et en Ir-lande (38 %), voire en Allema-gne (27 %), l o le temps partiel estlargement rpandu. Elle y dpassealors la moyenne nationale. Exception la rgle : le Danemark, o pourtantle temps partiel est relativement fr-quent (16 % des actifs occups),

    compte relativement peu de parentsisols travaillant ainsi (9 %). La fr-quence du temps partiel est galementplus faible que la moyenne commu-nautaire en Finlande (5 %), au Portu-gal (8 %) ou en Italie (8 %) : dans cespays, elle est mme infrieure lamoyenne nationale. En Grce, en Es-pagne et en France, les familles mo-noparentales actives occupent plussouvent des emplois temps plein quela moyenne communautaire mais res-tent surreprsentes parmi la popula-tion temps partiel.

    Un niveau de vie infrieuren moyenne de 23 % celui de lensemble

    des mnages avec enfants

    En moyenne, les familles monopa-rentales europennes, isoles ou hber-ges, ont un niveau de vie1 infrieurde 23 % celui de lensemble des m-nages avec enfants, et de 27 % celuide lensemble des mnages (tableau 4).Cependant, ce dficit de niveau de vievarie fortement selon les pays. Le plusgrand cart est observ au Royaume-Uni, o le niveau de vie des parentsisols natteint que 62 % de lamoyenne des familles avec enfants.Lcart est trs rduit au Luxem-bourg (97 %), en Autriche (96 %) et enGrce (93 %).

    mais assez comparable celui des familles

    o un seul des parents est actif

    Le dficit de niveau de vie des fa-milles monoparentales nest pas tant li la monoparentalit quau fait que leurmnage ne compte quun seulapporteur de ressources. Lorsque loncompare la situation des familles mo-noparentales celle des familles avecenfants o un seul des parents est actif(occup ou non), le dficit moyen deniveau de vie est ramen de 23 % 10 % (tableau 4). Il est nul ou quasinul au Danemark, au Portugal, enGrce, en Italie, en Espagne. Cest auRoyaume-Uni quil demeure le pluslev (24 %).

    Lhbergement, expressionde la solidarit familiale ?

    Dans les pays o lhbergement desfamilles monoparentales est courant, onobserve, hormis au Portugal, un niveaude vie des familles hberges plus le-v, en moyenne de 7 %, que celui desfamilles isoles (tableau 5). Elles bn-ficient conventionnellement des res-sources du mnage qui les accueille2.Avant prise en compte de ce transfertde niveau de vie, les familles monopa-rentales hberges ont un niveau de vieinfrieur de 22 % environ celui des

    Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    type demploi des parents europens sans conjoint ayant un emploi ensemble des familles monoparentales, isoles ou hberges en 1996T03

    1. Ressources par unit de consommation(voir Annexe dans ce numro, Pour com-prendre ces rsultats , p.8).2. Le niveau de vie de la famille hberge estmesur conventionnellement en rapportantles revenus de l'ensemble du mnage au nom-bre de ses units de consommation(hbergeants + hbergs), ce qui constituebien sr une approche purement montaire.

    B BelgiqueDK DanemarkD AllemagneEL GrceE EspagneF FranceIRL IrlandeI ItalieL LuxembourgNL Pays-BasA AutricheP PortugalFIN FinlandeUK Royaume-UniUE-14 Union europenne des 14

    Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    niveau de vie des familles monoparentalesen Europe en 1996T04

    en %

    B DK D EL E F IRL I L NL A P FIN UK UE-14Niveau de vie moyen(en PPA)

    10 563 11 800 9 785 7 751 7 831 9 915 7 620 8 598 19 910 10 758 12 895 6 508 8 782 8 075 8 967

    Niveau de vie relatif, en %, par rapport

    - aux familles avec enfants 78 82 75 93 88 76 73 89 97 90 96 84 83 62 77- aux familles avec enfantscomptant au plus un actif

    89 101 86 99 98 92 78 99 107 93 95 101 91 76 90

    - lensemble des mnages 76 84 70 93 86 74 70 85 90 81 90 84 84 59 73

  • TUDES et RSULTATS

    N 66 juin 2000

    4

    LES FAMILLES MONOPARENTALES EN EUROPE :DES RALITS MULTIPLES

    EL E IRL I P UE-14Niveau de vie global- moyen (en PPA) 8 455 8 275 8 706 8 779 6 443 9 442 - en % de celui des familles monoparentales isoles 116 116 123 104 98 107 Niveau de vie sur ressources personnelles- moyen (en PPA) 6 441 5 334 6 058 6 523 4 564 6 886 - en % de celui des familles monoparentales isoles 88 75 85 77 70 78 Gain en niveau de vie li lhbergement (en %) 31 55 44 35 41 37

    familles monoparentales isoles. Lim-pact de lhbergement accrot enmoyenne leur niveau de vie de 37 % ;il est maximal en Espagne (+55 %), ola proportion de familles monoparenta-les hberges est aussi la plus grande.Il est minimal en Grce (+31 %) et enItalie (+35 %). Au Portugal, les famillesmonoparentales hberges ont des res-sources personnelles infrieures de30 % en moyenne celles des famillesmonoparentales isoles et lhberge-ment ne leur procure quun niveau devie peine comparable.

    Deux fois plus de pauvretque dans lensemble des mnages

    Avec un seuil de pauvret dfinipour chaque pays par la demi-mdianedes niveaux de vie nationaux, une fa-

    mille monoparentale europenne surquatre (24 %) est pauvre (graphique 1).Le risque de pauvret est ainsi deuxfois plus grand que pour lensembledes mnages (11 %). Il est l aussi trsvariable dun pays lautre.

    Au Royaume-Uni, un tiers environdes familles monoparentales vit en des-sous du seuil de pauvret, considra-blement plus que la moyenne euro-penne, alors que le taux de pauvretglobal se situe au niveau du tauxmoyen europen (12 % contre 11 %).Le mme phnomne existe en Alle-magne, o le taux de pauvret avoisinela moyenne europenne, mais o lesfamilles monoparentales sont trs lar-gement surreprsentes parmi les m-nages pauvres. En France ou aux Pays-Bas, o le taux de pauvret est plusfaible que la moyenne europenne, les

    familles monoparentales sont gale-ment fortement surreprsentes dans lapopulation pauvre.

    Au Danemark, en revanche, le tauxde pauvret des familles monoparen-tales est faible (environ 3 %), et inf-rieur celui de la population danoisedans son ensemble. De mme, enGrce et au Portugal, o pourtant lapauvret est importante, les famillesmonoparentales reprsentent une partplus faible de la population pauvreque dans les autres pays. On a vu eneffet que celles dont les ressourcespersonnelles taient faibles taientplus souvent hberges, et bnfi-ciaient donc au final des ressourcesdun autre mnage.

    Compares lensemble des fa-milles o un seul des parents est actif,les familles monoparentales nappa-raissent globalement pas plus souventpauvres. Le rapport entre les taux depauvret de ces deux types de famillevarie toutefois de 0,5 au Danemark 1,7 en Espagne.

    Revenus du travail, prestationssociales et transferts privs

    Lorsque lon sintresse la com-position des ressources des famillesmonoparentales, il importe de distin-guer les familles monoparentales iso-les, vivant sur leurs seules ressources,des familles monoparentales hber-ges, dont la structure des ressourcesdpend fortement de celle du mnagequi les accueille. dfaut de procder cette distinction, on risque en parti-culier de surestimer les revenus du tra-vail des familles monoparentales.

    niveau de vie des familles monoparentales hbergesen Europe en 1996

    Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    T05

    pauvret des familles monoparentalesen EuropeG01

    (1) La flche indique le sens d'une surreprsentation croissante des familles monopa-rentales parmi les pauvres.Source : Eurostat, Panel communautaire de mnages, vague 3 (1996). Exploitation DREES.

    ensemble de la population (a)

    familles monoparentales (b)

    0%

    5%

    10%

    15%

    20%

    25%

    30%

    35%

    4% 6% 8% 10% 12% 14% 16%

    FIN

    B

    DK

    D

    EL

    EF

    IRL

    I

    L

    NL P

    UK

    UE-14

    (b)=(a)

    (1)

    (b)=2x(a)

    A

  • 5

    LES FAMILLES MONOPARENTALES EN EUROPE :DES RALITS MULTIPLES

    TUDES et RSULTATS

    N 66 juin 2000

    70

    80

    90

    100

    110

    120

    130

    140

    150

    160

    170

    80 100

    120

    140

    160

    180

    200

    220

    240

    260

    280

    300

    320

    340

    360

    380

    400

    420

    440

    B

    DK

    EL

    E

    FIRL

    I

    NLA P

    FINUK

    UE-14

    90

    95

    100

    105

    110

    115

    120

    125

    130

    80 100 120 140 160 180 200 220 240 260

    B

    DK

    D

    EL

    E...

Recommended

View more >