Les multiples visages du café

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Les multiples visages du caf

    RapportNestlsur le caf

  • Sommaireii

    Page 50ii

    Page 10ii

    Page 2ii

    1Le

    s m

    ultip

    les

    visa

    ges

    du c

    af

    Le caf: un monde en transformation

    De la cerise la tasse

    Lavenir du caf

  • 2Le

    s m

    ultip

    les

    visa

    ges

    du c

    af

    Le caf:un monde en transformation

  • 3Le

    s m

    ultip

    les

    visa

    ges

    du c

    af

  • Le caf: un monde en transformationii4

    Les

    mul

    tiple

    s vi

    sage

    s du

    caf

    Chaque matin Londres, Bruxelles ou Paris, desmillions de personnes commencent leur journe avecune tasse de caf. Pour certains dentre eux, unejourne sans caf est pire quun jour de pluie sans fin.

    De lEurope occidentale au Moyen-Orient, de lAsieaux Amriques, dans les villes trpidantes aussi bienque dans les villages les plus reculs, ce momentprivilgi se rpte tout au long de la journe, apportantrconfort et bien-tre. Le caf est aujourdhui un fait desocit, mtamorphosant une ancienne denrecoloniale en grie de lre de la consommation. Les marques de caf, dont Nescaf, sont devenues des emblmes universels.

    Pendant ce temps, pour nombre de producteurs enAfrique, en Amrique latine et en Asie, la situation estmoins rjouissante. Pour certains dentre eux, la chutedu cours du caf vert a transform en vritablecauchemar la culture dune denre qui portait autrefoislespoir dune vie meilleure. Leffondrement des prix du caf a plong un grand nombre de producteurs dans la misre. Ceux dentre eux qui ont opt pour unediversification de leurs cultures ont t moins affectspar cette situation. Dautres travaillent dans de grandesexploitations modernes et performantes ou gagnentconvenablement leur vie grce la vente de cafs de spcialit aux boutiques de caf et aux socits tellesque Nespresso. Mais ces privilgis de la caficulturesont en minorit.

    Pourquoi autant de producteurs de caf se trouvent-ils dans une pareille situation qui ne leur estpas directement imputable?

    Des prix volatilsJusqu la fin des annes 1980, le march du caf verttait protg des fluctuations les plus extrmes parlAccord international sur le caf (AIC), qui avait tpass entre pays consommateurs et producteurs decaf et qui portait sur les contingents dexportation et sur une fourchette de prix. N la suite dimportantesfluctuations des cours, cet accord fut amput de sesclauses conomiques en 1989 cause de failles du systme mais surtout en raison du retrait des Etats-Unis. Il en rsulta un march plus instable, o les prix,aprs stre dabord effondrs, atteignirent, au milieudes annes 1990, des pics largement suprieurs aux cots de production.

    50

    150

    200

    250

    300

    1900

    1905

    1910

    1915

    1920

    1925

    1930

    1935

    1940

    1945

    1950

    1955

    1960

    1965

    1970

    1975

    1980

    1985

    1990

    1995

    2000

    100

    Tendance aprs AICTendance sur 50 ansPrix rel

    US cents/lb

    Source: McKinsey/Technoserve Study, 2004

    Prix du caf 19002003

    1992-1993

    Brsil19

    Reste du monde 44,3

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    70

    2002-2003

    Brsil32,4

    Reste du monde40,2

    Source: Nestl, Dpartement des achats

    Millions de sacs

    Production mondiale darabica

  • 5Le

    s m

    ultip

    les

    visa

    ges

    du c

    af

    La situation empira en 1994 aprs que des geles et la scheresse provoqurent une pnurie auBrsil qui poussa le prix de larabica plus de USD 3 par livre.

    A la fin des annes 1990, les recettes lexportationpassrent de USD 12,9 milliards en 1997 seulementUSD 5 milliards en 2002. Une grande partie de lacaficulture brsilienne avait adopt des techniquesagricoles modernes et produisait des cots bieninfrieurs ceux de la plupart des petits producteurs.

    Durant la mme priode, lautre bout du monde, le Vietnam parti de rien simposa en lespace de moins de dix ans comme le deuxime producteurmondial. Alors que lencombrement de loffre faisaitpayer un lourd tribut ses rivaux, le Vietnam confirmaitles prdictions de la Banque mondiale et devenait un exportateur incontournable. Aujourdhui, les petitescoopratives vietnamiennes sont plus performantesque leurs homologues en Amrique centrale ou en Afrique.

    Ce nest pas la premire fois que le monde est tmoin de telles fluctuations des cours du caf. Ceuxqui encouragent la caficulture au Vietnam sont toutaussi avides de devises que le gouvernementguatmaltque des annes 1820 qui rcompensaitfinancirement les productions exceptionnelles. Quant au Brsil, son industrialisation fut dclenche au XIXe sicle par la chute de ses familles de ngociants,gravement touches par leffondrement des cours du caf.

    Il est probable que la capacit des grandes exploita-tions brsiliennes et des nouveaux pays producteurscomme le Vietnam produire bas cots, a irrmdia-blement branl les fondements de la caficulture. Eton peut se demander si, demain, les petits producteursparviendront se battre sur le march du caf.

    Le rle des grandes socits de cafLe contraste entre la prosprit des socits de caf et la pauvret croissante des producteurs fait rgulire-ment les titres des mdias. Cest l le tribut duneindustrie plantaire, dont les acteurs disparates ne sontrelis entre eux que par leur interdpendance sur lemarch international du caf.

    Pourtant, il est difficile de faire un parallle immdiatentre le succs des entreprises actives dans la chane du

    60

    80

    100

    120

    40

    Invention du caf soluble par NestlProduction Consommation

    1900

    1905

    1910

    1915

    1920

    1925

    1930

    1935

    1940

    1945

    1950

    1955

    1960

    1965

    1970

    1975

    1980

    1985

    1990

    1995

    2000

    US cents/lb

    Source: McKinsey/Technoserve Study, 2004

    Caf: production et consommation

    1992-1993

    Vietnam 2,4

    Brsil6,5

    Reste du monde17

    2002-2003

    Vietnam11

    Brsil9,3

    Reste du monde18,8

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    70

    Millions de sacs

    Source: Nestl, Dpartement des achats

    Production mondiale de robusta

  • Le caf: un monde en transformationii6

    Les

    mul

    tiple

    s vi

    sage

    s du

    caf

    caf et les difficults que connaissent les producteurs.Attribuer aux grandes socits la responsabilit de lasituation prcaire des planteurs est une attitudefrquente lorsque lon parle de bas prix du caf. Maislaccusation est difficile tayer. Les forces pesantaujourdhui sur le march du caf sont essentiellementles mmes que celles dil y a dix ou vingt ans. Les prixrefltent lquilibre entre loffre et la demande, et sontajusts en fonction de variations qualitatives etclimatiques ainsi que de ltat des stocks. Lesentreprises ont ralis quelles se trouvent dans unecrise des matires premires. Et elles nont pas lepouvoir de tout rsoudre.

    Un dveloppement positif est que certains paysproducteurs se mettent augmenter la valeur ajoutede leur production en procdant localement latransformation et la torrfaction du caf. Mieuxencore, certains fabricants de caf soluble localisentleurs usines dans les pays producteurs. A titredexemple, Nestl produit actuellement environ 55% deson caf soluble dans des pays en dveloppement, endpit des droits de douane dans les pays industrialiss,contribuant ainsi lindustrialisation des conomieslocales. Quel que soit le cours du caf, cest laideconomique la plus prcieuse quune multinationalepuisse apporter aux pays mergents.

    Cependant, la promotion de la consommation restele moyen le plus efficace dont dispose lindustrie pouramliorer la situation. La combinaison de nouvelles tech-niques et defforts massifs en marketing a, par exemple,favoris la diversit actuelle sur le march des cafssolubles. Au cours des dix dernires annes, les ventesglobales de caf soluble ont augment de 35%, unecroissance deux fois suprieure celle des autres typesde cafs. Nescaf a vu ses ventes crotre de 40%,rparties sur plus de 128 varits diffrentes.

    Elimination des barrires douaniresLaugmentation de la consommation de caf est de bon augure pour les planteurs, mais, elle seule, nepeut rsoudre la crise actuelle. Alors que la productionde caf vert a atteint 111 millions de sacs en 2002/2003,la consommation na pas dpass 109 millions; les rserves en stock correspondaient dj six mois de production. De toute vidence, des mesures auniveau de la production simposent.

    Cot de production moyen (US cents/lb) 1996-2001

    60

    80

    100

    Br

    sil 3

    2,4

    m

    Inde

    1,7

    mP

    rou

    2,8

    m

    Hon

    dura

    s 2,

    7 m

    Ethi

    opie

    3,0

    mM

    exiq

    ue 3

    ,9 m

    Gua

    tem

    ala

    4,1

    mCol

    ombi

    e 11

    ,3 m

    Cos

    ta R

    ica

    2,0

    m

    El S

    alva

    dor 1,

    4 m

    20

    40

    Source: Nestl, Dpartement des achats et McKinsey/Technoserve Study, 2004

    Production 2002 -2003(millions de sacs)

    Cots de production pour larabica

  • 7Le

    s m

    ultip

    les

    visa

    ges

    du c

    af

    Le caf se situe au deuxime rang mondial desmatires premires agricoles. Environ 25 millions depersonnes en dpendent, dont une majorit de petitspaysans des pays mergeants. Le produit desexportations joue un rle essentiel pour couvrir leurdette extrieure. La liste du Fonds montaireinternational des pays pauvres trs endetts indiqueque vingt-quatre dentre eux sont dimportantsproducteurs de caf. Parce que les exportations son