Les relations de genre, les violences sexuelles et les ... ?· Les relations de genre, les violences…

  • Published on
    11-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Les relations de genre, les violences sexuelles et les effets du conflit sur les femmes et les hommes au Nord Kivu, dans lEst de la Rpublique Dmocratique du Congo

    Rsultats prliminaire de lEtude Internationale sur les Hommes et lEgalit de Genre (IMAGES)

    La guerre a spar les hommes et les femmes, et elle a diminu notre

    amour. (Un couple dans un camp des dplacs de Goma)

    75% des hommes disent avoir honte de faire face leur famille cause du

    manque de travail.

    9% des hommes et 22% des femmes ont subi une exprience de violence

    sexuelle durant le conflit.

    Crdit Photo H

    enny Slegh

  • Durant les 20 dernires annes, la RDC a t fortement affecte par une srie de guerres et de conflits. Les conflits sont en partie la consquence du gnocide des Tusti de 1994 qui a engendr lexode de leaders et dauteurs du gnocide, ainsi que celle de plusieurs Hutus qui, ayant peur de reprsailles de la part des Tutsis, sont entrs dans les provinces de lest de la RDC. Aprs le gnocide des Tusti de 1994, pendant que des milliers de rfugis essayaient de se cacher lEst de la RDC, les atrocits, viols et tueries ont continu se drouler dans des camps de personnes dplaces linterieur du pays. Par aprs, lAFDL (Alliance de Forces Dmocratiques pour la Libration) du Congo et le FPR (Front Patriotique Rwandais) sont entres en RDC et dautres pays voisins et se sont impliques dans le conflit connu en tant que Grand Guerre Africaine. Les milices congolaises et trangres ont agi dans une grande impunit durant la priode qui a suivi linsurgence du milieu des annes 1990.

    Il est difficile dobtenir des donnes prcises sur les violences sexuelles et peu de survivantes signalent les cas de viol, ceci sans doute par peur ou cause des squelles psychologiques et de linefficacit du systme judiciaire. Des tudes antrieures effectues dans les mnages ont trouv des niveaux de violences sexuelles dans lest de la RDC situs autour de 39% pour les femmes et de 23% pour les hommes (Johnson et al., 2010).2 Ces donnes et dautres enqutes en RDC mettent en vidence que les violences sexuelles sont devenues une exprience courante dans la vie des filles et des femmes et sont fort rpandues aussi parmi les garons et les hommes, aussi bien dans le contexte du conflit, quau niveau de foyer et de la communaut.

    En plus des violences sexuelles bases sur le genre (VSBG), des millions de personnes ont t tues ou

    sont devenues victimes ou mme auteurs dautres atrocits telles que les tortures. Des millions de familles ont perdu leurs maisons, leurs revenus et des membres de leurs familles. Les rsultats de cette enqute et dautres recherches confirment que la grande majorit de la population de lest de la RDC vit encore dans des conditions de pauvret extrme et se retrouve vulnrable cause de plusieurs facteurs et par consquent ceci pose dfi aux relations entre les hommes et les femmes tandis que la socit sattend ce quils accomplissent leur rle pr-tabli dans ces relations. De plus, de nombreuses tudes ralises dans le contexte de lest de la RDC tablissent que les hirarchies de pouvoir et les normes sur le genre sont rigides, causant alors aux femmes dtre encore plus vulnrables. Ces tudes soulignent aussi les dfis et la vulnrabilit dans le vcu des hommes (Zwanck, 2011; Hollander, 2011).

    Malgr les nombreuses enqutes et initiaves, menes dans le contexte de la RDC ou autres situations de conflit ou post-conflit, dans le but dencourager les femmes et les prendre en charge dans leur rtablissement aprs quelles aient subi des svices sexuels, peu de ces enqutes ont analys limpact que la perte de pouvoir a sur les hommes et limpact du conflit sur les relations de genre. De plus, plusieurs tudes indiquent quil est ncessaire dinclure les hommes et les garons dans les initiatives qui permettent de promouvoir lgalit et qui visent radiquer la violence base sur le genre en RDC (Zwanck, 2011; Hollander, 2011; Baaz & Stern, 2010; Liebling, Slegh, & Ruratotoye, 2012).

    Cette tude a pour objectif daider tirer des leons sur la manire dont les relations de genre sont affectes par les conflits et de travailler dans loptique de crer des rponses urgentes aux besoins de dveloppement social; de ractions la situation humanitaire et celle des droits humains. Les activits de Promundo et Sonke Gender Justice Network incluent un engagement avec les hommes et les garons tout autant quavec les filles et les femmes en tant quagents pour le changement et quactivistes qui luttent pour radiquer limpunit lie aux Violences Sexuelles Bass sur le Genre (VSBG) afin de promouvoir la justice sociale et dans les relations de genre.

    Contexte

    Objectif de cette tude et lhistorique de IMAGES

    IMAGES RDC 2

    Vue densembleEn juin 2012, Les organisations internationals Sonke Gender Justice Network, Promundo-US et lInstitut Suprieur de Sant Mentale de Goma ont demarr lEtude Internationale sur lHomme et lEgalit de Genre (IMAGES) Goma, Nord-Kivu, en Rpublique Dmocratique du Congo (RDC).1 Au total 708 hommes et 754 femmes gs de 18 59 ans ont t interviews dans: (1) des zones rurales en-dehors de Goma; (2) Goma mme; (3) dans des camps de dplacs internes (PDI); et (4) sur le camp militaire de Goma (dont des officiers, de simples soldats et des pouses de militaires). La recherche qualitative sest faite avec huit groupes de discussion cibls (dont quatre avec des hommes et quatre avec des femmes, comprenant 40 hommes et 51 femmes) ainsi que 24 entretiens approfondis (tenus avec 10 hommes et 14 femmes). Ce rapport prsente les rsultats preliminaires de la recherche.

    IMAGES lEtude Internationale sur les hommes et lEgalite des Sexes a t cre et coordonn par Promundo et le Centre International de Recherche sur la Femme (IRCW). LIMAGES est une tude plus comprehensive des pratiques et des attitudes des hommes dans le cadre des rapports gaux entre hommes et femmes: la dynamique des foyers, la violence conjugale et le stress li la sant et lconomie.3

    Dici fin 2012, IMAGES sera realise dans neuf pays

  • (inclu la RDC) avec des tudes supplmentaires en Asie.4 Lanalyse des donnes fournit des informations sur la violence des hommes envers leurs partenaires, leur participation dans la prestation de services, et leur raction au concept de lgalit des sexes qui est dactualit dans le monde aujourdhui ainsi que sur dautres thmes. Cette tude inclut les femmes et les hommes et elle a t ralis parmi des participants gs entre 18 et 59 ans. En accord avec les recommandations de l OMS, l enqute tait ralise avec des hommes et des femmes provenant de mmes communauts mais non du mme mnage. Ltude a t mene par le biais de recherche qualitative afin dexaminer les masculinits, de placer les rsultats dans leur contexte et de fournir un historique dtaill pour prsenter les principales constatations des analyses quantitatives.

    Dans les situations de conflits et post-conflits, le questionnaire dIMAGES englobe des questions supplmentaires au sujet de leffet du conflit et des dplacements sur les relations de genre. Un comit technique et consultatif Goma a t cr et sest runi pour rviser et suppler aux questions; valuer le plan de recherche et la base dchantillonage; participer llaboration de lthique de la recherche; et fournir une liste dassociations appropries susceptible de servir les individus qui ncessiteraient des soins spcifiques.5

    Les questionnaires ont t traduits en franais et en swahili et ont t tests au pralable. Le maire de la ville de Goma appuy lthique de la recherche et une approbation supplmentaire a t donne par le Ministre provincial du Genre et famille. Toutes les procdures dthiques (la confidentialit, le consentement averti et le respect de lanonymat) ainsi que le principe de prcaution ont t respects durant les entretiens et la collection de donnes. Cinquante-cinq enqueteurs congolais ont t forms pendant cinq jours pour collecter les donnes.

    Ce rsum prsente les rsultats qui ressortent de ltude, avec une attention particulire porte sur: (1) Le profil des participants et la situation conomique; (2) Les effets du conflit; (3) La prvalence des VSBG et les facteurs qui y sont associs et (4) Les attitudes lies aux relations de genre.

    chantillonLtude sest droule dans la ville de Goma, dans des camps des dplacs (Mugunga 1 et Mugunga 3), dans un camps militaire de Goma et ainsi que dans des zones rurales; ces dernires taient les villages de Kiroche et Bweremana qui sont situs environs 40 km au sud de Goma. A cause dune nouvelle vague de conflit qui eut lieu durant la priode de la recherche, des zones rurales se trouvant au-del de Goma ntaient pas accessibles. Par hasard, les enquteurs avaient trouv le camp des dplacs de Mugunga 1 nouvellement rtabli 8 km de route de Goma, dans lequel des rfugis provenant de zones rurales arrivaient cause des dernires violences; ce camp des dplacs Mugunga 1 fut alors inclus dans la recherche.

    0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35%

    Femmes(n=754)

    Hommes (n=708)

    Site urbain (Goma)

    Camp des dplacs (Mugunga 3)

    Camp militaire (Goma)

    Villages ruraux (Bweremana et Kerotche)

    Figure 1: Les sites de recherche

    Rsultats

    1) Le profile des participants et la situation conomique

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    60%

    Figure 3a: Les caractristiques gnrales de lchantillon: situation de famille

    Femmes(n=754)

    Hommes (n=708)

    Mari(e) lgalement

    Veuf(ve) Divorc(e)/spar(e)

    Vit avec un(e)

    partenaire

    Pas de partenaire

    stable

    Clibataire/jamais

    mari(e)

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    18-28 29-39 40-59

    Figure 2: lge des participants

    Femmes

    Hommes

    IMAGES RDC 3

  • Plus de la moiti de la population vit sous le seuil de la pauvret (cest-- dire avec moins

Recommended

View more >