L'Hebdo du Vendredi, Epernay, 212

  • View
    219

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L'Hebdo du Vendredi, édition Epernay, numéro 212, semaine du 29 mars au 4 avril 2013

Text of L'Hebdo du Vendredi, Epernay, 212

  • Groupe Saint Christophe ZAC Val de Champagne, av. Marchal Joffre - PERNAY Tl. 03 26 55 59 65

    *Moteur de lannee 2012, toutes categories, attribue par le magazine Engine Technology International. (1) Prix maximum TTC au 14/01/2013du C-MAX Trend 1.0 EcoBoost 100 ch S&S BVM6 deduit dune remise de 5 660 . (2) Apport minimum 20%. Exemple pour un montant em-prunte de 10 000 : 36 mensualites de 277,78 . Taux Annuel Effectif Global Fixe : 0% (Taux debiteur : 0% lan). Montant total du par lem-prunteur : 10 000 . Hors assurances facultatives. Celles-ci comprennent en plus de la mensualite : une protection Deces-Incapacite a partirde 9,17 /mois - une garantie Valeur Initiale Plus a partir de 17,50 /mois. Delai legal de retractation. Cout du credit pris en charge par FordCredit. Sous reserve dacceptation du dossier par FCE Bank Plc, 34, rue de la Croix de Fer 78100 Saint-Germain-en-Laye. SIREN : RCS Ver-sailles 392 315 776. N ORIAS : 07031709. UN CREDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ETRE REMBOURSE. VERIFIEZ VOS CAPACITES DEREMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER. Offres non cumulables (a dautres offres que celles-ci) reservees aux particuliers pourtout achat de ce C-MAX 5 places neuf, du 01/03/2013 au 31/03/2013 dans le reseau Ford participant. Modele presente a 19 950 : prixmaximum TTC au 14/01/2013 du C-MAX Titanium 1.0 EcoBoost 100 ch S&S BVM6, equipe de la Peinture metallisee et de Jantes alliage 187 branches, deduit dune remise de 5 500 . Consommation mixte (l/100 km) : 5,1. Rejet de CO2 (g/km) : 117.

    MONOSPACE FORD C-MAX

    Allons plus loin ford.fr D I T I O N P E R N A YJOURNAL GRATUIT DINFORMATION N212

    du 29 mars au 4 avril 2013

    e p e r n a y . l h e b d o d u v e n d r e d i . c o m

    Football, Stade de Reims : aprs la trve, Evian P.10

    Marionnettes de rve la MJCid'A P. 13

    Nord-ouest, un comit de quartier qui pse P.5

    Le chocolat Thibaudmeilleur jeune talentdu tourisme P.5

    Avant son concert au Millesium, interview de Roberto Alagna P. 12

    Plus vite le numrique ?

    Le Conseil gnral de la Marne planche sur son schma directeur territoriald'amnagement numrique (SDTAN), charg de trouver les meilleures solutionspour faire monter le dbit dans les zones rurales. Et comme pour tout dossieractuellement, il s'agit de faire avec les moyens - financiers - du bord... P. 3

    DR

  • H umeurs2 x N212 du 29 mars au 4 avril 2013www.lhebdoduvendredi .com

    Lhebdo du vendredidit par la SARL B2M Editions

    Journal hebdomadaire gratuit dinformation locale Sige social : 195, rue du Barbtre Reims

    Tl. 03 26 36 50 13E-mails : Rdaction : redaction@lhebdoduvendredi.com

    Publicit : publicite@lhebdoduvendredi.com Newsletter : newsletter@lhebdoduvendredi.comDirecteur de la publication : Frdric Becquet (fb@lhebdoduvendredi.com)

    Journalistes : Julien Debant, chef ddition Reims (julien.debant@lhebdoduvendredi.com) Tony Verbicaro, chef ddition Chlons/Epernay (tony.verbicaro@lhebdoduvendredi.com)

    Aymeric Henniaux (aymeric.henniaux@lhebdoduvendredi.com)Responsable commercial : Philippe Dudel (philippe.dudel@lhebdoduvendredi.com)

    Responsable diffusion : Yoann Ruin (yoann.ruin@lhebdoduvendredi.com)Administration : Martine Bizzarri - Infographiste : Anne Rog Parution le vendredi matin Imprim par IPS Amiens

    www.lhebdoduvendredi.com

    Vendredi-15

    La mtoSamedi

    -36

    Dimanche-26

    Lundi-28

    Vendredi 29 mars Samedi 30 mars Dimanche 31 mars

    8Moyen

    Lindice varie de 1 trs bonne qualit de lair

    10 trs mauvaise qualit de lair.

    Qualit de lair

    195 286 C'est en euros lasomme rcoltelors de l'opration2012 1 euro contre le cancer . Ce chiffre record (186 050euros en 2011) a t dvoil hier, jeudi 28 mars, Reimslors d'une soire de remerciements et de bilan avecl'ensemble des partenaires. Une soire qui a permis demettre en avant l'impact grandissant de cette oprationdont les dons (100%) sont exclusivement destins l'acqui-sition de matriels d'quipement par des quipes de recherche rgionales. L'opration qui existe depuis 2005, etqui a rapport prs de 1,2 million d'euros en huit ditions, s'est largement dveloppe sur l'ensemble de laChampagne-Ardenne, mais aussi en Picardie dans l'Aisne, grce plus de 2 600 botes roses dposes chez lescommerants. Mais les responsables de 1 euro contre le cancer l'ont rappel plusieurs reprises, cette collecte n'existe que grce au travail des bnvoles et la gnrosit de tous les donateurs anonymes, particulierset entreprises, qui rpondent prsents plus nombreux chaque anne. Merci eux.

    Le chiffreDITO

    x Le chmage t ranqui l leCe site internet risque fort de devenirle futur cauchemar des agencesd'emploi franaise et belge.Flemme.be, fraichement arriv sur latoile, propose en effet tous lesdemandeurs d'emploi de chercher leur place leur futur travail. Pour cefaire, il suffit l'internaute de crerson profil, charger son CurriculumVitae, sa lettre de motivation etd'indiquer ses secteurs professionnelsde rfrence. Le site se chargeensuite du reste, se chargeant d'en-voyer directement les candidatures etmme de relancer les entreprises encas de non-rponse. A raison dedeux euros par mois, Flemme.bepromet d'envoyer dix CV et dixrelances, le cas chant. Et d'ores etdj l'initiative commence sduireles plus flemmards puisque le siteenregistre l'heure actuelle un demimillier de connexions journalires.

    x 52 jobs par anChoisir un bon mtier est une dci-sion importante pour un jeune tra-vailleur. Et sur ce sujet, un jeune bri-tannique de 29 ans ne voulait pas,absolument pas, se manquer. Aussi,en qute de son projet professionnel

    idal, le jeune homme s'est lancdans une exprience aussi originaleque surprenante : exercer un emploidiffrent par semaine pendant touteune anne, soit 52 jobs au total.Ayant dbut son aventure il y abientt prs de trois mois, ce tra-vailleur d'un nouveau genre a pour lemoment dj exerc les fonctions dephotographe, leveur de fonds pourune association caritative, journa-liste, forgeron ou encore leveurbovin. Passionn par ce dfi qu'il s'estlanc, le britannique reconnat toute-fois avoir ressentir quelques diffi-cults devoir se rendre chaquelundi dans un nouvel endroit avec denouveaux collgues.

    x Record d' inconscienceEn matire de vitesse, certains sem-blent parfois avoir un compteur dansla tte plutt qu'une raison. Dernierexemple en date avec un motardcontrl Guillerval, dans l'Essonne,la semaine dernire, 219 km/h. Auguidon d'une moto Suzuki de 600cm3, le motard fou a surpris les gen-darmes l'ayant interpell lors de l'au-dition. A dfaut de reconnatre sondlit et surtout, l'extrme dangerositde son acte, il a au contraire regrett

    de ne pas avoir battu son prcdentrecord, affirmant que sur cette mmeportion de route, une nationale o lavitesse est limite 90 km/h, il avaitdj atteint les 270 km/h avec sonbolide. Ce sont les rafales de ventqui m'ont empch d'aller plus vite a-t-il confi aux militaires. Il ne man-quait que les trmolos dans la voix...

    x Savoir se fauf i lerAu fil des sicles, l'volution desespces a permis aux animaux et auxhommes de s'adapter. Evidemment,les oiseaux, eux non plus, n'ont pasrat le train ; pour preuve lesdernires gnrations d'hirondelles,dont une tude amricaine paruedans la revue scientifique CurrentBiology, affirme que leurs ailes ontdiminu depuis une trentaine d'an-nes, de prs de quatre millimtresde diamtre en moyenne. Une parti-cularit qui leur permettrait aujour-d'hui de raliser des dcollages plusrapides et surtout d'viter plus facile-ment les collisions avec les vhicules.A l'image de la thorie de Darwin, lesvolatiles ont donc su s'adapter leurnouveau milieu afin de survivre.

    Coup d'il sur le monde

    xNol au balcon, Pques aux tisons...Le taux de chmage en perditionLa popularit de Franois Hollande aussi

    Jrme Cahuzac contraint la dmissionNicolas Sarkozy mis en accusationDes balles blanc pour le juge Gentil

    Les banques de Chypre en restrictionLes oligarques russes reprennent l'avionL'euro n'est pas encore fini

    Encore une menace de champignonLa Core du Nord a coup le sonDenis Rodman a rat son pari

    Les Coqs se sont vus trop bonsPedro y a mis tout son coraznLes Espagnols ont dans Paris

    Bernard Lacombe a jou au conLa vaisselle c'est aussi pour les garonsVoyez les filles de Lyon et Juvisy

    A Pques, agneau ou canasson ?Allez... Veau, vache, cochon...Dans le dicton, tout est bon !

    La rdact ion

  • Au Conseil gnral, actuelle-ment, on discute numrique.Prcisment, on parle monte endbit de certaines zones ruralesqui ne disposent pas de conne-xions franchement rapides pouraccder internet. Le dparte-ment doit achever son schmadirecteur territorial d'amnage-ment numrique (SDTAN).xSi, pour 80% des dpartements franais,les SDTAN sont achevs, celui de la Marne,comme les autres dpartements de la rgion,est en cours. Et si le dpartement voit le numrique comme un vecteur de

    dveloppement conomique , expliqueRudy Namur, conseiller gnral du deu-xime canton de Chlons et membre de la commission concerne, la ralitconomique contrainte de l'institution nepermet pas d'imaginer que l'on fera desfolies. Une commune qui n'a pas l'accs haut dbit voire trs haut dbit n'attirevidemment pas les entreprises , avancel'lu chlonnais. D'o la miseen place d'aides pour le hautdbit depuis 2006 et les discus-sions sur le SDTAN depuis2011. Depuis 2006, prs de 700000 euros ont dj t investispar le Conseil gnral pour des montes endbit sur 37 oprations distinctes.Si le Conseil gnral n'a pas encore vot,l'une des quatre hypothses tudies a tretenue. Et a priori, il s'agira de la moinsdisante financirement. Mais tout de mmevalue 50 millions d'euros. Unehypothse qui prvoirait le dploiement dela fibre optique pour des communes de lataille de Vitry-le-Franois ou Szanne, etdes montes en dbit en zones rurales avecles moyens possibles (cuivre ou satellite).L'hypothse ha