L'hebdo n° 574

  • View
    224

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Pour un nouveau modèle de développement Répondre aux espérances des Français

Text of L'hebdo n° 574

  • Rpondre aux esprances des Franais

    Pour un nouveau modle de dveloppement

    des socialistes

    1,5

    Convention nationaleextraits d'interventions Page 2 10

    LaGenda

    Retrouvez lagenda sur parti-socialiste.fr

    NUMRO SPCIAL 12 PAGES

    vnementLes rencontres retraite Page 12

    n574 dU 5 aU 11 jUin

    10, rue de Solfrino 75333 Paris Cedex 07 Tl. : 01 45 56 77 52 Fax : 01 47 05 27 70

    hebdo@parti-socialiste.fr

    directeUr de La rdaction et directeUr de Le pUbLication David Assouline rdactrice en chef Stphanie Platat (76 32) photo Philippe Grangeaud (76 00) maqUette Florent Chagnon (79 44) fLashaGe et impressionPGE (94) Saint-Mand n de commission paritaire : 0114P11223 issn 127786772 LHebdo des socialistes est dit par Solf Communication, tir 24 300 exemplaires

    8 juin uRnovationConseil national la Mutualit, Paris.

    9 juin uRetraites "Rencontres pour la retraite universelle et personnalise" Toulouse. Suivront, Marseille, Mont-de-Marsan et Saint-Ouen le 10 juin. D'autres dates et lieux p.12.

    14 juin uForum des !desNouvelles perspectives pour notre agriculture. Rendez-vous Cluny (Sane-et-Loire). Renseignements et inscription sur forumdesidees@parti-socialiste.fr, Tl. : 01 45 58 77 11.

    3 juillet uRnovationConvention nationale au Carrousel du Louvre.

    Extrait de l'intervention de Martine Aubry lors de la Convention du 29 mai Lessentiel pour les socialistes aujourdhui, cest de nous voir rassembls autour dun projet qui apporte des rponses daujourdhui aux souffrances des Franais, leurs difficults, mais surtout leurs espoirs, leurs esprances. Ctait la raison de cette journe.

    Quand on regarde, si on en avait besoin, ce qui sest pass ces dernires semaines dans le monde, en Europe et dans notre pays, on se rend bien compte quil fallait changer les choses et porter un autre modle. Nous disons, nous, depuis toujours, ce modle

    libral nous mne au mur. Il marche sur la tte et encore plus depuis que cest ce modle libral financier qui a pris le pas sur le capitalisme pur.

    Si on appliquait notre nouveau modle, on remettrait lconomie relle devant la finance. On aurait une politique industrielle cratrice demplois et une socit plus juste, plus humaine.

    La rforme des retraites est aussi emblmatique du nouveau modle que nous voulons proposer aux Franais.

    Quand jentends parler de report de lge lgal de dpart la retraite, jai envie de

    Suite du discours p.2

  • citer Nicolas Sarkozy, sur RTL, en mai 2008 : Je dis que je ne le ferai pas, ce nest pas un engagement que jai pris devant les Franais, je nai pas de mandat pour faire cela et cela compte, vous savez, a, pour moi .

    En effet, nous savons, a compte. Les promesses du Prsident, a compte pour lui On se souvient du Prsident du pouvoir d'achat, de celui qui promettait de donner aux Franais la possibilit dtre tous propritaires et qui na donn davantage qu ceux qui le sont dj.

    Les engagements de la droite se sont vanouis, l comme ailleurs, et lobjectif aujourdhui, cest, nous lavons compris, le relvement de lge lgal de dpart la retraite. Tout le reste, cest de lemballage. Nous le savons pertinemment, non seulement lge lgal est une mesure injuste. Nous, socialistes, nous voulons que ceux qui ont commenc travailler tt, qui ont fait des travaux pnibles, qui pour la plupart sont dailleurs au chmage 50 ou 55 ans, puissent continuer prendre leur retraite 60 ans sils le souhaitent. Cest une protection, cest une garantie, cest une libert. Il y a trois millions de salaris en France qui ont commenc travailler avant 19 ans, qui ont aujourdhui leurs 41 ans 60 ans, ils sont pour la plupart au chmage.

    Il faut savoir que mme si on repousse lge lgal de dpart la retraite, et Daniel Cohen la dit trs fortement ric Woerth, de 60 63 ans, mme si on repousse de 41 ans 45 ans la dure de cotisation, a napportera que le tiers des ressources dont on a besoin Alors quon arrte de raconter des histoires aux Franais. Nous voulons quon prenne en compte la dmographie, mais nous voulons quon le fasse de manire juste.Si la droite fait du report de lge lgal un outil idologique, quitte sacrifier des millions de salaris, nous serons l avec les syndicats. Nous dirons: non, vous ne rglerez pas le problme des retraites, peut-tre voulez-vous simplement afficher en 2012 un pseudo-quilibre pour laisser ensuite filer, comme vous lavez fait prcdemment , mais nous dirons aux Franais quil faut dautres mesures pour pouvoir effectivement sauver la retraite par rpartition. Je ne reviens pas sur nos propositions, vous les connaissez. Nous voulons dabord faire en sorte que des ressources complmentaires rentrent dans

    les caisses des retraites, et notamment, et cela ne nous parat pas anormal, que les banques, qui refont tant de profits, puissent contribuer avec une augmentation de 15 % de limpt sur les socits au fonds de rserve. Ce fonds de rserve des retraites qui permettra, une anne o il y a moins de croissance, de maintenir effectivement le niveau des retraites.

    Nous voulons que les bonus, les stock-options, mais aussi la participation, lintressement, qui sont des salaires complmentaires, ou des salaires repousss, puissent effectivement donner lieu des cotisations de retraite. Sur la participation et lintressement, les syndicats sont daccord. Nous voulons donc faire entrer des ressources nouvelles, aucune de nos propositions ne touche les classes populaires et moyennes. Aucune de nos propositions ne touche les petites et moyennes entreprises, elles ont trop de difficults aujourdhui. Je le redis au gouvernement, acceptons de regarder la ralit des choses.

    Et puis nous voulons un systme o derrire des garanties collectives, notamment pour les travaux pnibles, les Franais aient des choix individuels possibles. Cest l aussi une grande diffrence entre la droite et la gauche. Nous avons, dans le fond, une rforme qui est fonde sur le partage, partage entre des rponses dmographiques et dautres leviers comme le travail des seniors, partage de laddition, il faut le dire, entre les salaris, les retraits, mais aussi, et il tait temps, les revenus du capital et du patrimoine. Partage entre les gnrations, voil ce que nous proposons, une rforme juste, efficace et durable.

    Voil tout simplement ce que nous voulons, retrouver la vraie rforme cest--dire celle qui va vers le progrs. On peut tre fiers, non pas pour nous, mais parce quon sait que demain, aprs cette journe, les Franais nous regarderons encore plus avec confiance et quils se diront : a va mal aujourdhui, mais peut-tre demain sera une autre esprance pour nos enfants, pour notre pays , parce que notre pays mrite effectivement quon porte un autre modle de dveloppement.Alors merci, chers camarades, pour tout ce beau travail collectif . Retrouvez l'intgralit du discours de Martine Aubry sur parti-socialiste.fr

  • La Convention nationale pour un nouveau modle de dveloppement conomique, social et cologique s'est tenue le 29 mai. Extraits des interventions

    Un travail collectifHarlem Dsir

    Rvolution ccopernicienne Le Parti socialiste veut proposer un autre choix, un autre modle de dveloppement que celui du toujours plus dinjustices, toujours moins de solidarit, toujours plus de gains de court terme pour quelques-uns, toujours moins dinvestissements davenir pour le pays . Nous proposons une vritable rvolution copernicienne .

    Guillaume Bachelay

    Finance Seule la gauche soutient lconomie relle car, ct libraux, on voit bien quon est dabord dans lattachement la finance virtuelle. Je note que ce qui a fait monter le Premier ministre au crneau la semaine dernire, cest notamment la proposition des socialistes dune surtaxe de 15 % de limpt sur les socits pesant sur les banques et les grands tablissementsfinanciers. Ils sont attachs au march en tout, et son court termisme , et galement des solutions, des recettes, des schmas qui sont hyper productivistes .

    Laurianne Deniaud

    Monopoles Nous voulons faire un modle conomique sans monopoles privs o demain le service public de leau remplacera Veolia, o Firefox battra Microsoft et o Lo Lagrange concurrencera le Club Med .

    Michel Destot

    Comptences Nous ne redonnerons confiance et espoir dans notre pays quen adoptant une dynamique de projets, de comptences partages entre les diffrents chelons institutionnels, en misant surtout sur lconomie de la connaissance, sur une croissance plus respectueuse de lenvironnement, cest--dire plus respectueuse de lhomme .

    convention nationaLe

    Cette journe de dbats a t dans le prolongement de nos travaux prparatoires. Prolongement de nos travaux prparatoires et aussi prolongement des dbats des militants.

    videmment, parmi ceux qui se sont exprims, il y a des sensibilits qui demeurent, cest notre diversit, et la diversit est notre richesse. Mais ce qui a t trs marquant, cest la volont de dpasser nos clivages, de sortir de nos routines, qui a marqu toutes les interventions. Je suis l pour vous prsenter ce que la commission des rsolutions a retenu des amendements des fdrations la commission des rsolutions. Une cinquantaine de fdrations a propos des amendements. Sur les 318 amendements proposs, prs de 70 amendements manant de 36 fdrations ont t retenus et intgrs au texte qui va tre soumis au vote. Nous avons intgrs les amendements qui relvent de cette Convention et donc d'un texte sur le nouveau modle, l'exception des amendements redondants. Nous navons pas non plus intgr les propositions qui remettaient en cause lquilibre gnral et les orientations dun texte qui avait t vot lunanimit par le Conseil national et adopt par 90 % des militants.

    Plusieurs dizaines damendements ont donc enrichi ce texte notamment sur six thmes. Sur le thme de lagriculture et la pche, nous avons pris en compte lamendement de la Fdration dIlle-et-Vilaine qui proposa