L'Hebdo n°577
L'Hebdo n°577
L'Hebdo n°577
L'Hebdo n°577

L'Hebdo n°577

  • View
    216

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L'Hebdo des socialistes

Text of L'Hebdo n°577

  • Pour dfendre une rforme des retraites efficace, durable et juste

    Le 24 juin, les socialistes sont dans la ruede

    s so

    cialist

    es

    N577 DU 26 jUiN aU 2 jUillet1,5

    10, rue de Solfrino 75333 Paris Cedex 07 Tl. : 01 45 56 77 92 Fax : 01 47 05 27 70

    hebdo@parti-socialiste.fr

    DirecteUr De la rDactioN et DirecteUr De le pUblicatioN David Assouline rDactrice eN chef Stphanie Platat (77 92) photo Philippe Grangeaud (76 00) maqUette Florent Chagnon (79 44) flaShaGe et impreSSioNPGE (94) Saint-Mand N De commiSSioN paritaire : 0114P11223 iSSN 127786772 LHebdo des socialistes est dit par Solf Communication, tir 25 200 exemplaires

    Rencontres retraitereportaGe SoiSSoNSPage 3

    Outil militanttract retraitePage 4

    laGeNDa

    Retrouvez lagenda sur parti-socialiste.fr

    29 juinuRencontres RetraiteMartine Aubry sera Roubaix pour prsenter les propositions du parti.

    3 juillet uRnovationConvention nationale au Carrousel du Louvre.

    5 juillet uRencontres RetraiteMarisol Touraine, Alain Vidalies et Jean-Marc Ayrault seront Nantes pour dfendre les propositions du parti.

    27/28/29 aot uRentre Universits d't de la Rochelle.

    AFP

    /Bertran

    d Guay

  • 127linfoen continu

    C'est le nombre de rencontres retraite qui ont t organises ce jour par le Parti socialiste et son rseau de fdrations pour prsenter nos propositions pour une rforme juste, efficace et durable du systme de retraites.

    Laurent Fabius, 17/06/10

    Appel au vote Nicolas Sarkozy dans sa campagne prsidentielle navait jamais annonc quil allait repousser lge de dpart la retraite. Sil veut imposer cette rforme quil consulte le peuple franais. En 2018 - 2020, il restera un problme financier massif. Aprs 2020 rien nest rgl. Cela veut dire que, de toutes les manires, dans deux, trois ou quatre ans, il faudra recommencer .

    Bertrand Monthubert, 17/06/10

    Dixime mois de bourse Depuis des mois, la ministre de lEnseignement suprieur, Valrie Pcresse, diffre la mise en uvre du dixime mois de bourse, une promesse pourtant faite par Nicolas Sarkozy. Valrie Pcresse doit apporter une rponse claire : les tudiants boursiers auront-ils de quoi financer leurs tudes en septembre ou devront-ils dbuter lanne avec des difficults financires comme cadeau de rentre ? Pour tenir les engagements quelle affiche il est urgent que les fonds supplmentaires soient dbloqus .

    harlem Dsir, 17/06/10

    Clart sur Karachi Selon un avocat des parties civiles, le juge charg de l'enqute sur l'attentat de Karachi en 2002, a confirm l'existence de "rtro-commissions illicites" en lien avec le contrat de vente de sous-marins au Pakistan. Il aurait galement affirm quau plus haut niveau de ltat, le motif de linterruption du versement de ces

    le chiffre De la SemaiNe

    retraite

    la Vie DU parti

    9h30 : Ouverture des RencontresClaude Haut, Prsident du Conseil gnral, Lucien Stanzione, Prsident de lUDESR, Jean Franois Lovisolo, Premier secrtaire fdral du Parti socialiste du Vaucluse

    10h : R-imaginer la ville : un enjeu culturel partager

    Dbat anim par Karine Gloanec-Maurin, SN adjointe la culture

    Intervenants : Patrick Bouchain, Architecte, Jean Louis Cohen, Architecte et historien de lArchitecture, Adeline Hazan, Maire de Reims, Vincent Ebl, Prsident du Conseil gnral de Seine et Marne et une artiste.

    15h : Politique culturelle : redonner du sens lintervention publique, avec quelles modalits dorganisation, pour quels objectifs ?

    Dbat anim par Sylvie Robert, SN la Culture

    Intervenants : - Jean Pierre Saez, Directeur de lObservatoire des politiques culturelles, Marylise Lebranchu, Dpute, Prsidente de la FNESR, Claude Bartolone, Prsident du Conseil gnral de Seine-Saint-Denis, Michel Pezet, Dlgu la Culture au Conseil gnral des Bouches-du-Rhne et une artiste.

    Conclusion de Martine Aubry

    30e Rencontres dAvignonpour la Culture Samedi 17 juillet - ISTS Rue du Portail Broquier - Avignon

    Nom Prnom

    Adresse

    Tl email

    Participation au djeuner du samedi 17 juillet OUI* r NON r * Rglement par chque de 30 lordre du Parti socialiste, retourner avec le bulletin dinscription avant le 10 juillet

    Bulletin dinscription aux 30e Rencontres dAvignon pour la Culture retourner par courrier au Secrtariat national culture, Parti socialiste, 10 rue de Solfrino - 75007 Paris. Possibilit de s'inscrire par mail culture@parti-socialiste.fr

    lactU DU bUreaU NatioNal

    Woerth-Bettencourt : des rponses !Les rvlations sur la gestion des affaires de Liliane Bettencourt demandent des rponses claires et prcises. Le Parti socialiste rappelle quau lendemain des rceptions des donateurs de lUMP, en prsence du Chef de ltat et du ministre du Budget, il avait dj soulign lincompatibilit entre la fonction de ministre du Budget et celle de trsorier de lUMP. Cette situation tait source de conflits dintrt, inacceptable au regard des principes de la Rpublique. Le PS runi en Bureau national a formul une liste de questions que chacun est en droit de se poser dans une dmocratie : Quelles taient la fonction et les missions exactes de lpouse du ministre du Budget de

    lpoque dans la socit qui gre les affaires de Liliane Bettencourt ? A-t-elle eu connaissance ou t implique dans lorganisation de lvasion fiscale qua reconnue Liliane Bettencourt ? ric Woerth en a-t-il t inform ? ric Woerth a-t-il rencontr les conseillers de Mme Bettencourt et a-t-il partag avec eux des informations ? Quelle est la nature et le montant des dons reus par lUMP ou par des organismes qui lui sont lis de la part de Mme Bettencourt, et mentionns dans les enregistrements par M. de Maistre, gestionnaire de sa fortune ? quel bnficiaire ? quelle date ? Pour quel objet ? Comment se fait-il quaucune enqute nait t demande, par le Parquet ou la Chancellerie, face une fraude fiscale avre de la part de Liliane Bettencourt ? Quels sont le rle et limplication exacte de M. Ouart, ancien conseiller du prsident de la

    Rpublique, qui semble avoir t en rapport rgulier avec M. de Maistre ? quel titre est-il intervenu ? Le PS considre quil est inacceptable de balayer ces interrogations dun revers de la main. Il est urgent de mettre fin aux doutes et au trouble crs dans notre pays par cette affaire qui nous mne bien loin de la " Rpublique irrprochable " promise par Nicolas Sarkozy .

    Libration de Gilad Shalit Voil quatre ans que le soldat isralien Gilad Shalit est dtenu par le Hamas. Le PS demande une nouvelle fois aux ravisseurs sa libration immdiate et inconditionnelle. Rien ne peut justifier que le soldat Shalit soit ainsi retenu en otage a conclu le BN.

    Un vnement organis par le Parti socialiste et la Fdration nationale des lus socialistes et rpublicains (FNESR)

  • linfo en continu

    commissions serait connu. L'ensemble des documents et des moyens ncessaires la manifestation de la vrit doit tre mis sans restriction la disposition de la justice afin qu'elle ne soit en rien entrave dans son enqute .

    Patrick Bloche, 17/06/10

    Le Monde Un certain nombre de groupes qui possdent les mdias sont amens vivre des commandes de ltat, donc des marchs publics, et tre dirigs par des amis du prsident de la Rpublique. Ce mlange explosif a, semble-t-il, fait tourner la tte du Chef de l'tat. En s'attribuant le pouvoir de nommer lui-mme les Prsidents de l'audiovisuel public, le prsident de la Rpublique avait dj commis une faute. En convoquant ric Fottorino pour lui faire connatre son veto contre la reprise du journal par le trio Berg-Niel-Pigasse et lui indiquer que l'tat pourrait remettre en question des aides gouvernementales en cas de mauvais choix, Nicolas Sarkozy a franchi la ligne jaune .

    Martine Aubry, 23/06/10

    Retraite J'ai rencontr ce week-end un ouvrier de 57 ans qui a commenc travailler 17 ans. En partant la retraite 60 ans, il aura cotis dj pendant 43 ans. On lui demande de cotiser deux annes de plus. Il est au chmage depuis six mois et s'inquitait de finir sa carrire au RSA. Est-ce qu'on se rend compte de ce qu'on est en train de faire? Le gouvernement veut faire passer une rforme injuste et inefficace. Nos propositions sont justes et bases sur des lments de bon sens .

    aU parlemeNt

    Les socialistes loffensiveEn direct de lAssemble Cette semaine encore le groupe socialiste a concentr ses questions au gouvernement sur le sujet des retraites. Il y a une bataille mener, il faut aider le mouvement social la mener tout en restant notre juste place a rappel Jean-Marc Ayrault ; tout juste rlu la prsidence du groupe. Les dputs socialistes vont ainsi recevoir les reprsentants des principaux syndicats franais. Mardi matin, Jean-Louis Malys a ainsi expos les positions de la CFDT sur la rforme des retraites propose par le gouvernement et rpondre aux interrogations des dputs socialistes quant aux prises de position du syndicat sur la pnibilit et lunification des rgimes priv/public. Si les

    organisations syndicales et les partis politiques travaillent chacun de leur ct et que nous ne nous retrouvons pas sur tout, il y a nanmoins un certain nombre de convergences entre nous a affirm Marisol Touraine en charge du sujet pour le parti.

    En plus des retraites, les dputs socialistes ont rserv deux questions sur laffaire Woerth/Bettencourt. Dominque Raimbourg, dput de Loire-Atlantique, a ainsi questionn le gouvernement pour avoir si une procdure judiciaire tait ou allait tre engage. Dans nimporte quelle dmocratie, ric Woerth aurait dj dmissionn, a rappel Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy doit tre mis en cause, lui qui a reu une dotation de la femme la plus riche de France mais qui nest pas la plus grosse contribuable.

    Cest une histoire folle. On parlait dj de dmocratie particulire, l cest une ploutocratie .

    Au Sn