L’industrie de démolition navale : les cimetières de ... ?· La mondialisation du commerce, ...…

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Quentin DECHEZLEPRETRE Mai 2011(M1SETE, EGET)

    Ethique conomique

    Lindustrie de dmolition navale :les cimetires de bateaux, entre conomie et thique

    Les nations industrialises, qui sont en mme temps des puissances maritimes la fois commerciales et militaires, sont confrontes depuis quelques annes desexigences la fois multiples et contradictoires.

    La mondialisation du commerce, donc la ncessit de communicationsmaritimes avec des pays de plus en plus lointains, mais accessible par voiemaritime, le renouvellement des technologies qui permet de limiter les cots deces transports en matire de combustibles, certaines ncessits propres lascurit de certains navires destins au transport de ptrole selon des normesnouvelles (bateaux double ou triple coques), tous ces facteurs obligentaujourdhui les puissances maritimes non seulement accrotre leurs flottes maisgalement renouveler celle dont ils disposent.

    Ce qui ne manque pas de poser un double problme conjoint :

    - un problme purement conomique de cot : se dbarrasser desanciens navires reprsente un cot considrable,

    - quoi sajoute un second problme sanitaire : la plupart des bateauxdestins disparatre ont t construits en dehors de toutes les normesde sant publique qui prvalent aujourdhui, en particulier sagissantde lamiante et dautres matriaux nocifs.

    Lune des solutions qui est apparue a t denvoyer ces navires dans certainspays mergents acceptant deffectuer ce travail dangereux pour des cotsinfiniment moindre quils lauraient t si les pays concerns avaient dprocder eux-mmes ce travail.

    Ainsi la solution conomique qui a t adopte nengendre t-elle pas desdifficults dordre thique vis--vis des pays qui ont cr ces chantiers dedmolition, et surtout lgard des travailleurs qui y sont employs ? Une telleinterrogation nous a conduit donner pour titre cette rflexion: les cimetiresde bateaux, une activit entre conomie et thique.

  • 2

    I La marine marchande dans le monde

    II Lindustrie de la dmolition navale

    III Le processus de dmolition

    IV La localisation des chantiers

    A Alang

    B Chittagong

    V Les facteurs qui ont une influence sur limplantation des chantiers

    A Le march des mtaux

    B Le cot de dmantlement des matires dangereuses

    C Le cot dinfrastructure du chantier

    D Le cot des travailleurs

    VI La situation actuelle

    VII Une activit dangereuse et insalubre

    A Les conditions de travail

    B Les produits dangereux pour lhomme et lenvironnement

    VIII La polmique

    IX Pourquoi envoyons-nous nos bateaux se faire dmanteler auBangladesh ou en Inde ?

    A Le prix de lacier/le besoin dacier

    B Un travail pour les travailleurs les plus pauvres

    C La rcupration de marchandises

    D Un transfert de technologie

    X Alors quel avenir ?

  • 3

    I - La marine marchande dans le monde

    La marine marchande assure 90 % du commerce international. Cest un secteurcl de lconomie mondiale: sous plus de 150 pavillons diffrents, prs de50 000 navires de commerce transportent matires premires et produits finisdun continent lautre.

    En fonction de la technologie actuelle et de leur sophistication trs pousse, laconstruction des navires peut atteindre des cots trs importants : le cot deconstruction dun grand navire peut dpasser 100 millions $ US.

    Nombre de bateaux au 1er janvier 2008(pour un tonnage brut de 730 millions de tonnes)

    Cargos 18 982Navires citernes 12 583Vraquiers 6 890Navires passagers 5 957Porte containers 4 170Autres navires 1 943

    Les 10 premires flottes mondiales au 1er janvier 2008(en millions d'units de jauge brute)

    Panama 173Liberia 79Bahamas 47Iles Marshall 38Singapour 37

    Les flottes europennes reprsentent 30% du tonnage international, pour25% de la flotte (en millions de tonnes).

    Grce 55Malte 40Chypre 30Italie 13Allemagne 13Grande-Bretagne 13

    A la marine marchande, il faut ajouter les prs de 1300 navires de guerreactuellement oprationnels, pour un tonnage global de 8 millions de tonnes. % du comme

    Hong-Kong 36Grce 36Malte 27Chine 26Etats-Unis 20

    France 8Belgique 7Pays-Bas 6Norvge 0,2Danemark 0,1

  • 4

    II Lindustrie de la dmolition navale

    La dmolition navale moderne commence ds la fin des guerresnapoloniennes : le surplus de navires de guerre est cette poque revendu descompagnies prives pour tre dmoli. La plus connue de ces entreprises, HenryCastle & Son, stablit sur la Tamise en 1838. Elle prendra le nom de AdmiraltyShipbreaking Yard en 1864. Les entreprises rutilisent alors le chne descharpentes pour la construction d'autres navires. Les autres bois utiliss dans lesbateaux, comme le teck par exemple, servent la construction de meubles. Lesecteur de la dmolition navale est alors en plein essor, et la concurrencesorganise ds la fin du XIXe sicle.

    Cest avec l'arrive des coques en acier que la dmolition de navires devient pluscomplexe : la dmolition du Great Eastern en 1889 va prendre plusieurs mois.Les rivets de la coque doivent tre enlevs un par un la masse et au ciseau, lesplaques de mtal sont dcoupes en morceaux avant dtre fondues, et les picesen fer forg sont brises avant d'tre envoyes dans les aciries. Cest cettepriode que lintrt pour la dmolition des navires saccrot : le march de laferraille se dveloppe ds lors que lon rutilise les plaques de mtal dans laproduction d'acier. La dmolition navale devient une industrie et passe del'initiative isole une industrie de masse au dbut du XXe sicle.

    Le secteur connat un repli pendant la Premire Guerre mondiale : tous lesbateaux sont utiliss. Mais partir de 1920, l'industrie de la dmolition navalevoit de nouveau la demande repartir la hausse. Il faut dmonter les navirescapturs ou endommags pendant la guerre : pendant quelques annes, denombreuses entreprises prosprent. Avec la Seconde Guerre mondiale, le secteurconnat un nouveau repli : tous les bateaux disponibles sont utiliss pourremplacer les btiments couls.

    Aprs la seconde guerre mondiale, l'industrie reprend. Il faut par tous lesmoyens rcuprer le plus possible de matriaux. Larrive de nouvellestechniques, comme la torche actylne par exemple, acclre les cadences dedmolition en permettant un dmontage plus rapide des coques modernes,soudes ou rivetes.

    Cest partir des annes 1960 que la plupart des industries de production d'aciercomme de dmolition navale se dlocalisent vers des pays o la main d' uvreest moins chre, dabord vers la Chine, et depuis 1990 principalement vers lesous-continent indien.

  • 5

    III Le processus de dmolition

    La dmolition navale est le processus par lequel un navire est dmantel en finde vie afin den recycler les diffrents composants. Cest l'intrt financier quidicte souvent le choix de la dmolition : au regard du cot de construction d'unnavire, le gain obtenu par la dmolition est souvent prvu l'avance parlarmateur.

    La dmolition dun navire prsente un avantage conomique et cologiquecertain. Les diffrents matriaux rcuprs sont rutiliss : lacier est fondu, lebronze et le cuivre sont recycls. Les quipements sont en gnral revendus. Apartir des annes 1960, de nouveaux matriaux sont utiliss : laluminium pourles navires rapides, le plastique et les composites pour les petits bateaux etl'industrie de la plaisance, qui commence alors son dveloppement. Des filiresde recyclage diffrentes s'imposent pour ces bateaux mais les industriesconcernes ne se dveloppent qu' partir des annes 1980 et 1990, lorsquun bonnombre de ces bateaux arrivent en fin de vie.

    Une fois vendu une entreprise de dmolition, le navire est remorqu sadestination. Il est ensuite chou sur une plage mare haute. Les sites dedmolition sont choisis pour leur plage faible pente, et la prsence de fortesmares. La dmolition commence par l'enlvement des pices d'quipement, delaccastillage, du mobilier et du dcor intrieur. Une fois ce travail termin, ladcoupe des superstructures commence. Les tles sont dcoupes la torche actylne. Les ponts successifs sont dmolis un un, en gnral en partant duhaut et de la proue. Lorsquil ne reste que le fond du navire, celui-ci est tir plushaut sur la terre ferme afin de travailler sur un sol solide. Suivant le niveau detechnologie du chantier, diverses mthodes sont employes : les chantiersavancs utilisent des convoyeurs et des grues pour transporter les tles ; maissur certains chantiers de lInde ou du Bangladesh, celles-ci sont transportes dos d'homme.

    Le nombre important de navires qui, dans les annes venir, seront dmantelermontre l'importance conomique de cette industrie de la dmolition navale.

  • 6

    IV- La localisation des chantiers

    La rentabilit dun chantier est dtermine en grande partie par le prix desmatriaux rcuprs. C'est la Chine qui tait, il y a quelques annes encore, leprincipal pays o se situaient les chantiers de dmolition. Mais la Chine arenforc sa lgislation sur l'environnement et sur la scurit. L'activit y estdevenue moins rentable, et les armateurs se tournent vers les pays o les normesde scurit et de sant au travail ne sont pas appliques. Aprs la dlocalisationdes annes 1980, la plupart des chantiers de dmolition se sont retrouvs dans lesous-continent indien. Les principaux chantiers se trouvent Alang en Inde, Chittagong au Bangladesh, en Chine, aux Philippines, au Vietnam et enTurquie.

    Pour des raisons daccs facilits, les sites se trouvent le long de plages o lamare permet un navire de venir s'chouer suffisamment haut, y compris pourdes navires fort tirant deau. Il faut galement que les sites disposent de bonnesliaisons ferroviaires et routires pour faciliter le transport des matriaux dercupration. Les sites choisis se trouvent le plus souvent loin de centre-villes,en raison des pollutions sonores et olfactives cres par ce