Click here to load reader

luigi nono / karl amadeus hartmann / bruno maderna · PDF filebruno maderna Ausstrahlung pour voix de femme, flûte,hautbois, orchestre et bande magnétique entracte luigi nono Como

  • View
    221

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of luigi nono / karl amadeus hartmann / bruno maderna · PDF filebruno maderna Ausstrahlung pour...

  • 18 novembre 2014

    luigi nono / karl amadeus hartmann / bruno maderna

  • Une grandeur et une gnreuse humanit faisaientvibrer chez Karl Amadeus Hartmann sa musiquecomme chaque acte de sa vie. Violence, beaut etvrit des passions, des souffrances, des amours, desconflits, des injustices insupportables, des enthou-siasmes, des hostilits, des haines civiles, des respon-sabilits et des choix, animaient sa prsence,profondment enracine dans son temps, commelarbre de vie dans son Simplicius Simplicissimus.Ses jeux joyeux avec ma fille Silvia, son bonheurimmdiat Laigueglia au bord de la mer avec Elisabethet les amis Steinecke, sa violence passionne dans lesdiscussions, dans un bar de Venise comme sur laMarienhhe Darmstadt ou Franz Josephstr. 20 excuse-moi, Karl, si jai parfois provoqu ta colre ,la consciente responsabilit civile de lopposition danslaction de ses frres et de sa famille socialiste, contreles hitlriens dhier et daujourdhui, son enthousiasmepour la vie simple sur une place vnitienne commepour la chapelle de Ronchamp, dans le souvenir deson rapport Webern et de la priode dtudes avecScherchen, en parlant des tudes, de lavenir de [sonfils] Richard ou dun projet pour une nouvelle uvre,tout cela, et tant dautres choses encore, tait dansla riche intelligence humaine de Karl Amadeus Hartmann. Merci, Karl, de ton amiti et de tout ceque tu mas laiss en hritage de ta vie et de lhistoire laquelle tu as particip .En ces termes, Luigi Nono rendit hommage sonami disparu en 1963, dont il louait aussi lexigencedune communication non circonscrite la techniquemusicale, mais en tant que participation et tmoi-gnage de la problmatique humaine, dans son carac-tre tragique .

    Ddie Paul Collaer, au grand musicien et lhomme admirable , la Symphonie n 2 (1948-1949)de Karl Amadeus Hartmann a t cre en 1950, Donaueschingen, sous la direction de Hans Rosbaud.Les quinze minutes environ de cette uvre sont lestraces dun cycle qui devait occuper une soire

    entire, les Sinfoniae Dramaticae, composes detrois panneaux : lOuverture symphonique La Chineen lutte , des Hymnes symphoniques en trois mou-vements (Fantaisie, Adagio, Toccata) et la Suite sym-phonique Vita Nova , vraisemblablement conueen quatre mouvements : une introduction dvelop-pe, un Adagio, un mouvement avec voix et un finaleincluant de courtes citations de LInternationale. En fvrier 1946, Hartmann adresse Universal Edition(Vienne) son projet, initi entre 1941 et 1943, aumoment o lAllemagne traversait les sombres heuresdu rgime national-socialiste. plusieurs reprises,il demande nergiquement la restitution de sesdocuments et une dcision de lditeur, qui ne viendrapas. Convaincu de la ncessit du triptyque, il constatedj en dcembre 1946 : Luvre symphonique VitaNovame parat particulirement actuelle . Quelquesmois plus tard, en juillet 1947, aux Cours dt deDarmstadt, est cre, sous la direction de Scherchen,lOuverture symphonique. Laccueil est rserv. Mal-heureusement de larges cercles dAllemagne ne veu-lent pas entendre de musique existentielle , enconclut Hartmann dans une lettre Alois Hba. Hartmann abandonne alors lide de donner dautressections du cycle, lexception de lAdagiode la Suitesymphonique Vita Nova , qui remonte 1943. LaSymphonie n 2 en est la rsultante et porta pourtitre, longtemps, la seule mention du tempo, avantque ne lui soit ajoute en 1949, et entre parenthses,cette dnomination secondaire et pourtant essen-tielle cela, curieusement, aprs les Symphonies nos 3 et 4.Adagio (Symphonie n 2) perptue un type de mou-vement lent de la tradition symphonique : intro-duction sur un thme soliste, aux contours nets, etici confi au saxophone, courte section contrastante,acclration du tempo et exaspration de la tensiondramatique jusqu un point culminant, retour duthme, au caractre lgrement transform, et conclu-sion attnue, refermant larche musicale.

    Laurent Feneyrou

    Ce concert regroupe trois uvres symphoniquesmajeures, aux excutions rares : cration en Francepour lAdagio de Hartmann, premire audition Paris pour Ausstrahlungde Maderna et seconde audi-tion Paris (premire en 1977) pour Como una olade Luigi Nono.Lors dun voyage en Amrique du Sud, en mai 1971,Luigi Nono fait la connaissance du rvolutionnaireLuciano Cruz. La personnalit de cet tudiant enmdecine et son action auprs des ouvriers et despaysans lenthousiasment. Mais en septembre, samort non lucide suscite lmotion. Como una olade fuerza y luz (Comme une onde de force et de lumire)est lpitaphe de Cruz : une voix incantatoire, unpiano radical et lorchestre, ruptif, en une longuemarche, rendent hommage cet exemple daudace,de responsabilit et de libert .La mme anne, Bruno Maderna dirige en Iran lacration de Ausstrahlung (Rayonnement), sur destextes mystiques et potiques dInde et de Perse. DeMaderna, dont il fut llve et lami, Luigi Nono admi-rait lintelligence toujours ouverte et prospective, dans la mesure o lhomme vit en tant que sujetdans notre temps, toujours tendu vers lhomme .Ainsi, Ausstrahlungest comme une prire universellepar laquelle lhomme se relie ses semblables. Une grandeur et une gnreuse humanit faisaientvibrer chez Karl Amadeus Hartmann sa musiquecomme chaque acte de sa vie , crivait Nono, prochede ce compositeur marqu par les horreurs de laPremire Guerre mondiale. Mais lhistoire devait serpter et la nuit nazie contraignit Hartmann lexilintrieur il choisit dinterdire toute excution deses uvres sous le Troisime Reich. Compos en1943-1949, lAdagio (Symphonie n 2) multiplie lesplans aux splendides dissonances, auxquels sopposelhumanit dune ligne de saxophone.

    3

    karl amadeus hartmannAdagio (Symphonie n 2)pour grand orchestre

    bruno madernaAusstrahlung pour voix de femme, flte,hautbois,orchestre et bande magntique

    entracte

    luigi nonoComo una ola de fuerza y luz pour soprano, piano, orchestre et bande magntique

    Laura Aikin, sopranoJean-Frdric Neuburger, pianoAndr Richard, projection du son

    Orchestre symphonique du SWR Baden-Baden & FreiburgIngo Metzmacher, direction

    En collaboration avec lOrchestre symphonique du SWR Baden-Baden & Freiburg et le Holland Festival/Amsterdam

    Coproduction Cit de la musique ; Festival dAutomne ParisAvec le soutien de Mcnat Musical Socit Gnrale et de la Fondation Ernst von Siemens pour la musique

    France Musique enregistre ce concert Diffusion le 22 dcembre 2014 20h

    karl amadeus hartmannAdagio (Symphonie n 2) pour grand orchestre(1943-1949)

    Effectif : 3 fltes (3 piccolos), 3 hautbois (cor anglais), 3 clarinettes en ut (saxophone baryton), 3 bassons (contrebasson), 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba, timbales, percussion (caisse claire, cloches, cymbales, gongs, grosse caisse, tambour, triangle, vibraphone, xylophone), harpe, clesta, piano,cordes (violons I et II, altos, violoncelles et contrebasses)Cration : Donaueschingen, 10 septembre 1950, Sinfonieorchester des Sdwestfunks, sous la direction de Hans Rosbaudditeur : Schott. Dure : 16

  • Sil tait une image, ce serait celle de Prote, ladivinit marine qui embrasse et contient touteforme. Inlassable chef dorchestre, dirigeant et enre-gistrant avec une rare intelligence uvres anciennes,modernes et contemporaines, quil aime faire figurerdans les mmes programmes, crateur dinstitutionsmusicales parmi les plus innovantes et prennes,Maderna fut un compositeur prolixe et aborda tousles genres. Avec Boulez, Nono et Stockhausen, il pra-tique une combinatoire srielle qui culmine dansle Concerto pour flte ou le Quatuor cordes ; maisil compose aussi des chansons, crit pour la scneet le cinma, et ralise mme des indicatifs pour latlvision, adaptations de classiques ou feuilletonspoliciers. Au Studio de phonologie de Milan, quilcre avec Berio, Maderna multiplie les exprienceslectroniques qui reconfigurent sa pense et lobligent composer non plus linairement, mais par constel-lations dinstants, par monades ; dans le mmetemps, il frquente les clubs de jazz et transcritVivaldi, Frescobaldi etLOrfeode son cher Monteverdi.La rvolution dans la continuit , dit-il. Aprs plu-sieurs versions de Hyperion, inspir de Hlderlin,et aprs lintensit lyrique de concertos pour hautboisou violon (o lindividu soliste se heurte la massede lorchestre et sy perd), les styles se mlent avecfluidit et parfois malice dans les dernires uvres.Maderna fut ainsi un musicien de la vie, mais nonsans une inquitude quil exprime sa mre adoptive,Irma Manfredi, dans une lettre crite alors quil sur-vole lIrlande, le 27 juin 1971 : Jespre beaucoupprogresser ces prochaines annes. Non seulementprogresser moi-mme, intimement, mais progresseraussi dans le sens dun meilleur amnagement dema vie. Il parat que je suis un compositeur passable.Eh bien, je devrai essayer de composer davantage,dans une atmosphre plus calme. Sans tranquillit,on ne peut se donner entirement . Ausstrahlungest alors en voie dachvement. Le montage y ctoielindtermination ; lcriture proportionnelle, lanotation graphique ; la beaut dune ligne, la frag-mentation de la forme, cela en une splendide synthseet une leon dhumanisme.

    Laurent Feneyrou

    le mot est lumire En 1971, deux ans avant sa mort, Bruno Madernacre Perspolis sa pice Ausstrahlung (Rayonnement).Proche de certaines pices importantes du rpertoireitalien des annes 1960-1980 par le montage dlmentstextuels a priori disparates dpoques et de languesdiffrentes, et par la rfrence au religieux ou auspirituel (comme Laborintus 2 de Luciano Berio ou

    Risonanze errantide Luigi Nono), Ausstrahlungcons -titue un aboutissement des recherches du compo-siteur qui depuisDimensioni II / Invenzione su unavoce, Don Perlimplin en passant par From A to Z ouplus tard Ages questionne la valeur purementsonore du langage.Ausstrahlung frappe par son souffle ardent et flam-boyant, une nergie qui provient dun travail de composition musico-littraire. Les textes sontnombreux, choisis pour leur puissance de porte(textes a

Search related