L'univers de Saturne

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Je remercie trs chaleureusement Fabrice Pascaud pour sa participation la ralisation gnrale de cet ouvrage.

  • Lunivers de Saturne

    Andr Barbault

  • Andr Barbault 2011

  • AVANT-LIRE

    En cet t 2010, voici que, pour la troisime fois de ma vie, marrive le passage cleste de Saturne sur la position zodiacale quil occupait ma naissance le 1er octobre 1921: 29 de la Vierge, ctoy par Jupiter 1 de la Balance, leur conjonction tant en secteur VII.

    Au premier transit de 1950-1951, sa boucle trentenaire avait accompagn mon mariage, suivi de la naissance de ma fille Anne. Au Saturne 15 plus loin, ce fut la sortie du livre collectif Jupiter-Saturne (prcisment mais sans nulle prmditation), du Centre International dAstrologie. Au deuxime de la soixantaine, il sagissait du retour de la conjonction Jupiter-Saturne sur elle-mme, avec son passage sur mes luminaires 7 - 9 de la Balance; temps mme dune sorte daboutissement de carrire consacr par une franche culmination de diffusion gnrale de mes ouvrages: comme si javais rempli ma tche. Maintenant quil est revenu, en dissonance, sa position premire me revient le dsir de me pencher une fois de plus sur lui. Un espoir den ponger le cours sur mes mninges, rien ne valant mieux en conversion saturnienne que le travail de lesprit. Il na, il est vrai, jamais cess de mintresser comme en tmoignent diverses

    Lunivers de Saturne

    5

    AdminZone de texteINTRODUCTION

    AdminZone de texte, au

    AdminZone de texte 14 Balance; ainsi que la sortie du livre collectif

  • publications, du livre de 1951 Saturne et lorphelinat en passant par divers textes trangers : Uberblick Uber die Saturn-Thematik au congrs de Heidelberg en 1997, Synthetik survey of Saturn dans une publication dont jai perdu la trace, et Facing-Janus: An analysis of the extremes of Saturne (Orpheus, Ed. Suzi Harvey, 2000).

    Pour cette tude finale, jai souhait embrasser synthtiquement lunivers de Saturne en tentant de me placer directement en son centre, cur fondateur et unificateur dun tout. Force est, en diverses prises de vue, de tourner dabord autour de celui-ci pour lexaminer successivement sous divers aspects composant lensemble de son humanit, ce qui aboutit finalement le saisir indirectement du dedans et en recueillir le suc, non sans repasser sur du dj dit, peut-tre pour mieux vivre ou revivre un savoir reformul autrement. Oh! quon est loin encore de tout connatre sur la vritable galaxie Saturne, perue dici-bas: du moins ai-je lespoir den avoir fait une approche plus approfondie.

    Lunivers de Saturne

    6

  • Andr Barbault lge de 30 ans. Pltre ralis par Maurice Munzinger

    Lunivers de Saturne

    7

  • Lunivers de Saturne

    8

  • Chapitre I

    LES RACINES DE LA TRADITION

    Lunivers de Saturne

    9

  • Lunivers de Saturne

    10

    Les q

    uatre

    l

    men

    ts da

    ns la

    nat

    ure.

  • Dans le monde musical, Ravel sest plu rpter que lacadmisme se venge des musiciens qui lont mpris lge de leur formation scolaire : il les hante par la suite, alors quils ne peuvent plus en profiter. Pareillement en est-il du savoir reu des anciens. Il est impossible de parcourir un nouveau voyage au pays frissonnant de mystres du fascinant Saturne un Jupiter dans lclat de sa pompe est fade comparativement sans aussitt reposer les pieds sur le sol de la tradition, patrimoine prcieux et mme hritage inestimable auquel on doit lessentiel de notre pratique actuelle.

    Aux premiers pas dune indispensable dmarche o la Nature fait le lien de lHomme et du Monde, Ptolme nous informe dabord que si le Soleil chauffe et la Lune humidifie, du lointain Saturne revient la gnration du froid. Ce qui est dj tout un programme. Et bien avant lui, lpoque pythagoricienne et avec Hippocrate, lastre est incorpor une doctrine de quatre tempraments humains moduls la fois sur les saisons de lanne et les ges de la vie, en un combin deau, dair, de feu et de terre, lesquels relvent des rapports du chaud et du froid, de lhumide et du sec. Des fondamentaux, pourrait-on dire aujourdhui, de cette matire lmentaire, mme si lon doit les concevoir en principes vitaux. Ensemble o, au dpart, Saturne est affubl dune composition de temprament froid et sec qui lintgre aux valeurs du monde, ainsi quen tmoigne, parmi dautres, ce menu pome du Moyen-ge:

    Lunivers de Saturne

    11

  • La quatrime position, cest Mlancolie qui loccupe, qui Saturne le trs haut est apparent,La Terre pour compagnie,Ainsi que lAutomne, Nature lui a donn.Ceux qui sont de sa SeigneurieSont maigres, avares, craintifs et ddaigneux, ples, solitaires, graves et pensifs.

    Depuis cette poque lointaine, les termes de flegmatique, sanguin, colrique et mlancolique ont constitu les quatre catgories tempramentales dune premire typologie humaine de lhistoire qui a glorieusement franchi deux millnaires. Cest peine si le

    vocabulaire a chang, le flegmatique tant devenu depuis un Lymphatique, le colrique un bilieux et le mlancolique un nerveux. Peu importe que le support humoral des anciens ait fait son temps, le relais fondateur ayant t pris depuis par ltoffe de lunivers avec les constituants de la matire: hydrogne, oxygne, azote et carbone. Nen restons dailleurs pas une spculative thorie de cette classification typologique, la pratique la confirmant : la base du quartette plantaire: Lune-Eau, Jupiter-Air, Mars-Feu et Saturne-Terre, a livr

    lun des meilleurs rsultats statistiques Michel Gauquelin Le dossier des influences astrales (Denol, 1973). Outre que Le

    Lunivers de Saturne

    12

    Les quatre humeurs, gravure daprs Quinta essentia de Lonard Thurneysser, 1574

  • Temprament Saturne et les hommes de science de sa srie monographies psychologiques (vol. 3, mars 1974) confirme parfaitement les traits de caractre, ainsi que le pouvoir de lesprit de la plante lorsquelle est angulaire, surtout son lever et sa culmination.

    Lastre se charge aussi des valeurs spcifiques de sa position la plus recule du septnaire plantaire, aux bornes du monde visible. Au-del de cette dimension humaine qui fait rfrence se logent les invisibles trans-saturniennes en octaves suprieures : couples Saturne-Uranus sec-troit commun, froid et chaud, et Jupiter-Neptune, humide-large commun, sensible et ultra-sensible. De l, une version de Chronocratories liant lge de la vie la succession orbitale, la Lune, proximit de nous, tant lenfance ce quest Saturne, le plus lointain, la vieillesse, lastre devenant du mme coup seigneur du temps lui-mme (Chronos). Dans sa pice Comme il vous plaira, Shakespeare a livr un savoureux portrait des sept ges de lhomme. Tmoin cette finale o Jupiter prcde Saturne:

    Et puis le juge de paix,En bon ventre bien rond de chapon bien doubl,il svre, barbe bien taille,Plein de sages dictons, dexemples rebattus,Et cest ainsi quil vous joue son rle. Le dernier geTourne au pantalon, maigre, en pantoufles,Bourse au ct, lunettes au nez,Et hauts-de-chausses quon a gardsDu jeune temps, qui flottent plaisirSur ce mollet vid; et la grave voix dhomme,Revenue au fausset enfantin,Chuinte et chevrote en sifflant. Ultime scne,Qui finit cet trange, frappante histoire, La seconde enfance, loubli pur et simple,Sans dents, sans yeux, sans got, sans rien du tout.

    Lunivers de Saturne

    13

  • On convient toutefois que cest en tant que Seigneur de la mlancolie, laquelle il est intimement li, quil a fait son tour du monde culturel, des mdecins et savants anciens jusquau seuil de lre moderne. Non seulement par les textes les plus divers, mais encore par la tradition figure. travers, notamment, les quelque cent-quatre-vingts reproductions du magistral Saturne et la mlancolie de Raymond Klibansky, Erwin Panofsky et Fritz Saxl, paru chez Gallimard en 1989. Auquel sajoute louvrage de lexposition du Grand Palais en 2006: Mlancolie: gnie et folie en Occident (Gallimard).

    Liconographie des dieux plantaires comme leurs statuaires mrite bien plus quun simple coup dil touristique. Limagier de Saturne est riche denseignement: gravures de sries plantaires, allemandes, italiennes, franaises et autres, o chaque dieu astral est camp selon

    son style et environn de tout un milieu en fonction des attributs qui lui sont allous. Quand Saturne ny est pas vu comme un dieu dvorateur, il nen est pas moins peru comme un faucheur cleste,

    Lunivers de Saturne

    14

  • m a t r e d u temps unissant la faux ou la faucille au sablier, grand ordonnateur des gnrations humaines qui se succdent d a n s u n e chane sans fin. Et avec le char de Saturne se prsente la dcoration zodiacale des deux roues visibles, allusion au cycle annuel rappelant les matrises hivernales, ici sur notre continent, de lastre en Capricorne et Verseau. Une place dimportance est alloue lattelage du char : il sagit de dragons, animaux des gouffres souterrains affiliant lastre son lment. De mme que lapparentement lAir de Jupiter tient son accouplement emblmatique au roi des oiseaux : laigle. Volatile souverain aux ailes dployes planant majestueusement, son vol sur les cimes embrasse la plus vaste tendue arienne dans une plnitude dessor spatial, lespace lui appartenant. Semblablement revient le rgne du temps Saturne, trame dun coulement de la dure pass-prsent-futur, dfil infini de linstant qui passe. Le duo Jupiter-Saturne accouple ainsi les deuxvaleurs intrinsques externes et internes de lhorizontale occupation spatiale et de la verticale succession temporelle

    Cet album des dieux plantaires instaure un lien implicite de la relation du plantaire avec le cycle diurne. Ainsi, le couple Mars-Vnus saccorde avec lhorizon o le lever astral lAscendant sassimile la tension de Mars la virile fl