ma mre l’oye maurice ravel - ??Ma Mre l’Oye orCHeSTre SympHoNIque SaINT-TIeNNe loIre Piano Philippe Cassard Prsentation et direction Laurent Campellone

  • View
    218

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of ma mre l’oye maurice ravel - ??Ma Mre l’Oye orCHeSTre SympHoNIque SaINT-TIeNNe loIre Piano...

  • ma mre loye maurice ravel////////////////////////

    SaiSon 11-12

    DoSSIer pDagogIque

  • Contact Marie-Anne MazzaCharge de la mdiation et de laction culturelle04 77 47 87 54 marie-anne.mazza@saint-etienne.fr

  • 3Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    Maurice ravel Ma Mre lOyeorCHeSTre SympHoNIque SaINT-TIeNNe loIre

    Piano Philippe CassardPrsentation et direction Laurent CampelloneOrchestre Symphonique Saint-tienne Loire

    I. Pavane de la Belle au bois dormant (Lent - Allegro - Mouvement de valse modr) II. Petit Poucet (Trs modr) III. Laideronnette, Impratrice des Pagodes (Mouvement de marche) IV. Les Entretiens de la Belle et de la Bte (Mouvement de valse trs modr) V. Le Jardin ferique (Lent et grave)

    Grand Thtre MassenetVendredi 6 avril 2012 : 10h et 14h30

  • 4 Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    Dossier ralis sous la direction de David CamusCoordination gnrale lodie MichaudRdaction des textes Pauline Ritaine-Chabrol, Muriel MuraSuivi de fabrication Maxime RiquelmeDocument tlchargeable sur www.operatheatredesaintetienne.fr

  • 5Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    p.6 DcOuverte De luvre Ma mre lOye

    p.8 autOur De luvre Contexte historique

    Du bon usage des contes de fes

    p.11 GlOssaire

    p.12 la PrODuctiOn

    p.13 clefs POur une sOrtie un cOncert syMPhOnique

    p.14 PrOPOs De lOPra

    p.15 ressOurces suPPlMentaires

    SommaIre

  • 6 Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    NB : les termes souligns sont retrouver dans le glossaire (p. 11).

    Ma Mre lOyeEn 1908, Ravel commence la composition de Ma mre lOye, cinq pices enfantines pour piano quatre mains quil destine deux enfants, Jean et Mimie Godebski. Luvre, cre le 20 avril 1910, Salle Gaveau Paris, par Jeanne Leleu et Genevive Durony, est bien accueillie par la critique: les morceaux semblent Pierre Lalo plus souples, plus dtendus, plus aiss, moins guinds moins pincs que ne sont dordinaire les ouvrages de ce jeune auteur.Proche de lunivers frique du Childrens Corner de Debussy (1908) et des Scnes denfants de Schumann (1838), Ravel voque, quant lui, le monde des contes et des rves de lenfance en sinspirant des Contes de ma mre lOye de Charles Perrault, du Serpentin vert de la Comtesse dAulnoy et de La Belle et la Bte de Madame Leprince de Beaumont.Luvre originale est arrange ds 1910 pour piano deux mains par Jacques Charlot, un ami du compositeur qui sera, quelques annes plus tard, le ddicataire du premier mouvement du Tombeau de Couperin.

    Lanne suivante, Ravel ralise lui-mme une version orchestrale, suivant exactement les formes et la succession de la version piano. Elle se compose dun premier morceau trs court, la danse noble et lente de la Pavane de la Belle au bois dormant. Dun caractre trs doux, elle laisse place aux solistes: deux thmes jous par la flte accompagns de pizzicati, lun medium et dj arien, lautre plus aigu, intrigant et frique auquel succde une troisime phrase de la clarinette avant le retour des deux premiers thmes la flte puis au violon.

    La seconde pice, Petit Poucet, trs modr, est plus mlancolique dans un mouvement continu de croches, dans lequel certains reconnaissent les pas du garonnet.

    DcOuverte De luvre / autOur De l uvre / la PrODuctiOnMa Mre lOye De Maurice ravel (1875-1937)

    Gustave Dor : Le Petit Poucet

    Gustave Dor : La Belle au bois dormant

  • Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    Maurice ravel (1875-1937)

    Maurice Ravel est un des compositeurs franais les plus influents du dbut du xxe sicle. Son inspiration puise aux rythmes andalous dans le Bolro (1928), emprunte au jazz avec le Concerto pour la main gauche (1931) et mle les sonorits jazz et ragtimes aux couleurs de la musique renaissance dans LEnfant et les Sortilges (1925), un opra sur un livret de Colette.

    Vient ensuite, dans un mouvement de marche en trois parties, Laideronnette, Impratrice des pagodes. Une premire aux rythmes rapides et aux couleurs orientales naturellement transcrite pour les fltes, hautbois et cor anglais est ponctue par le clesta, le xylophone et les cymbales. La deuxime partie, plus lente et plus grave, dbute par lentre solennelle du cor, souligne elle aussi par les percussions, tam- tam et jeu de timbre avant le retour du mouvement vif.

    Avec le quatrime morceau, Les Entretiens de la Belle et de la Bte, nous entendons, dans un mouvement de valse trs modr, successivement les deux personnages, le thme de La Belle la clarinette, doux, mlancolique et dansant, auquel rpond celui de La Bte, une courte phrase descendante au contrebasson, grave et sombre ponctue par les clarinettes et bassons. Le thme de La Belle revient la flte puis au hautbois, enfin la clarinette mais accompagn cette fois du contrebasson, superposant le tendre linquitant dans un crescendo. Aprs un bref silence le glissando de la harpe vers laigu indique que lenchantement a pris fin : La Bte est devenue un prince.

    Enfin Le Jardin ferique, lent et grave, referme luvre dans un mouvement ample de cordes tel un nuage en suspens do semble senvoler un thme aux flte et violon. Lensemble sachemine vers un crescendo final en apothose pour une fin tincelante soutenue par les cymbales, triangle, clesta, timbales et jeu de timbre.

    En 1911, face lenthousiasme gnral, le directeur du Thtre des arts, Jacques Rouch, demande au compositeur den faire un ballet bien que luvre naspire en rien la chorgraphie ou la scne. Ma mre lOye senrichit alors dpisodes supplmentaires en tant prcde dun prlude et dune Danse du rouet, puis entrecoupe dinterludes pour relier les scnes. Lordre des pices, devenues tableaux, est galement modifi sans que cela naffecte en rien la musique originale. Le ballet est cr le 21 janvier 1912. Le compositeur est encens par la critique: Lon Vallas constate que Ravel a donn avec Ma mre lOye la mesure de son gnie dlicat minutieux et joliment puril et Charles Koechlin apprcie une uvre dallure si modeste, de dimensions si restreintes, est aussi pleine dart exquis et prcieux.

    DcOuverte De luvre / autOur De l uvre / la PrODuctiOnMa Mre lOye De Maurice ravel (1875-1937)

    Affiche du film La Belle et la Bte de Jean Cocteau (1946)

    7

  • 8

    cOnteXte histOriqueLa France du dbut du xxe sicleOh, la Belle poque ! Les premires annes du xxe sicle sont surnommes la Belle poque . Cest une priode de paix et dinsouciance qui stend partout de 1879 1914 et particulirement en France. Elle est propice aux progrs social, conomique, technologique et politique.Grce la grande stabilit montaire, les classes aristocratiques ont une vie mondaine trs riche. Lexpression Belle poque , pour qualifier cette priode, fut employe pour la premire fois aprs le traumatisme de la Premire Guerre Mondiale, soit postrieurement aux dcennies qui ont vu son avnement.

    Les rformes socialesAlexandre Millerand, homme dtat franais, rforme le droit du travail et prsente un ensemble de lois visant changer le statut des ouvriers.La limitation du travail journalier est fixe 11 heures et sapplique toutes les catgories de la population. Pendant les dix annes qui suivront, ltat poursuivra sa rflexion portant sur les conditions de travail: scurit, repos hebdomadaire et retraites. Son but est de rglementer le travail et de laisser les syndicats sinstaller. Lanne 1906 verra linstauration dune journe de repos hebdomadaire.

    Le rayonnement de la France Les Jeux Olympiques dt coupls lExposition universelle Paris Paris, les deuximes Jeux Olympiques (qui virent pour la premire fois des femmes participer aux preuves) se droulent du 14 mai au 28 octobre 1900. Les prcdents eurent lieu Athnes en 1896.Sur dcision du baron Pierre de Coubertin - contre lintention de la Grce de conserver les Jeux en rpublique hellnique - ceux-ci ont lieu dans la capitale franaise. Leur organisation, pour des raisons financires, fut associe celle de lExposition universelle.Mais ces Jeux sont passs inaperus face leffervescence et aux manifestions de lExposition universelle.

    Quelques innovations et autres vnements

    1900 Inauguration de la premire ligne de mtro parisien. dition du premier guide Michelin. En Allemagne, premier vol du premier dirigeable rigide,construit par

    Ferdinand Zeppelin.

    1901 Lancement des Prix Nobel. Jean-Henri Dunant se voit dcerner le

    Prix Nobel de la paix.

    1903 Pavlov prsente ses tudes sur les rflexes au Congrs mdical

    international de Madrid. On parlera par la suite des rflexes Pavloviens.

    Premier Tour de France bicyclette. La Compagnie de disques Victor (actuel RCA), fonde en 1901 par

    mile Berliner qui mit au point le gramophone, ralise sa premire gravure. Lenregistrement met en vedette la contralto Ada Crossley. La musique scoute la maison.

    1904 Premire de lopra Madame Butterfly de Puccini La Scala de

    Milan.

    1907 Le tableau Les Demoiselles dAvignon ralis Paris par Pablo

    Picasso est considr comme le premier manifeste cubiste.

    DcOuverte De luvre / autOur De l uvre / la PrODuctiOnMa Mre lOye De Maurice ravel (1875-1937)

    Pablo Picasso : Les Demoiselles dAvignon (1907)

    Porte principale de lExposition universelle de 1900

  • 9Retrouvez plus dinformations sur www.operatheatredesaintetienne.fr

    Du BOn usaGe Des cOntes De fesLe conte la sourceDepuis que lhomme est dot de la parole et quil a les moyens dcrire, les contes existent! Le Conte du naufrag et le Conte des deux frres, deux contes issus de lgypte des pharaons ont mme t retrouvs sur un papyrus du xiiie sicle avant J.C.

    De la haute Antiquit la Renaissance, ce sont ensuite les mythes et lgendes qui ont fourni aux contes un prcieux matriau. La Bell

Recommended

View more >