Click here to load reader

Mathieu VIEIRA Doctorant Université libre de Bruxelles et Sciences Po Grenoble [email protected]

  • View
    109

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Mathieu VIEIRA Doctorant Université libre de Bruxelles et Sciences Po Grenoble...

  • Page 1
  • Mathieu VIEIRA Doctorant Universit libre de Bruxelles et Sciences Po Grenoble [email protected]
  • Page 2
  • LES SYSTEMES PARTISANS 1. La classification des systmes partisans 1.1 Dfinitions et interprtations 1.2 Quatre courants danalyse 1.3 Limpratif typologique 2. Continuit et changement des systmes partisans 2.1 Un nouveau systme de clivages 2.2 Un nouveau type de systmes partisans ?
  • Page 3
  • 1.LA CLASSIFICATION DES SYSTEMES PARTISANS 1.1 Dfinitions et interprtations La dfinition la plus cite : Giovanni SARTORI, Parties and Party Systems : a Framework for Analysis, 1976, p. 43-44 Le concept de systme perd toute signification du moins dans le but dune tude scientifique moins que (i) le systme prsente des proprits qui ne se retrouvent pas dans la prise en considration de manire dissocie de ses diffrents lments constitutifs et que (ii) le systme rsulte de, et consiste en, les interactions structures de ses lments constitutifs, impliquant de la sorte que ces interactions fournissent les frontires ou du moins indiquent la fermeture du systme. Les partis font ainsi systme seulement quand ils reprsentent des parties ; et un systme partisan est prcisment le systme des interactions rsultant de la comptition inter-partisane .
  • Page 4
  • 1.1 Dfinitions et interprtations Alan WARE, Political Parties and Party Systems, 1996, p.7 il est courant lorsque lon pense aux systmes partisans dans les dmocraties librales, de rflchir en termes de comptition () aussi importante que la comptition est la coopration formelle, informelle, et implicite qui fait partie de nimporte quel systme partisan .
  • Page 5
  • 1.1 Dfinitions et interprtations Les trois proprits dun systme partisan : (1) Un systme partisan dsigne lensemble des relations et des interactions quentretiennent les partis politiques entre eux ; (2) Ces relations peuvent tre conflictuelles ou de coopration ; (3) Les partis politiques optent pour lune ou lautre de ces stratgies dans le but de conqurir le pouvoir
  • Page 6
  • 1.1 Dfinitions et interprtations Alexandre Dz et Nicolas SAUGER, Systme partisan , in HAUDEGAND, N. et LEFEBURE, P. (eds.), Dictionnaire des questions politiques, Paris, Editions de lAtelier, 2000, p. 231 Un systme partisan peut tre dfini comme l ensemble structur des interactions rsultant de la comptition et de la coopration pour la conqute du pouvoir entre partis dun systme politique donn NB : Une erreur viter Il est courant damalgamer systme partisan et systme politique. Il nest pas rare de voir les rgimes caractriss par le systme de partis correspondant. Or, le systme partisan nest quun lment du systme politique au mme titre que le systme lectoral ou le systme lgislatif
  • Page 7
  • 1.2 Quatre courants danalyse 1- La formation des systmes partisans : la thorie des clivages de Lipset et Rokkan 2- La politique compare et la classification des systmes partisans 3- Lvolution des systmes partisans : la thorie des ralignements lectoraux 4- Le changement des systmes partisans
  • Page 8
  • 1.2 Quatre courants danalyse La gense des systmes partisans : la thorie des clivages de Seymour. M LIPSET et Stein ROKKAN A partir de trois phases cruciales (Critical Junctures) : - la Rforme - la Rvolution nationale - la Rvolution industrielle Ils dcrivent le dveloppement de quatre clivages : - Centre/Priphrie - Etat/Eglise - Rural/Urbain - Possdants/Travailleurs
  • Page 9
  • 1.2 Quatre courants danalyse - Ces clivages sont de deux ordres : ceux qui ont une dimension territoriale, rsultant de lunification du territoire dun Etat- nation, et ceux qui ont une dimension fonctionnelle, dcoulant de conflits idologiques et matriels - Le clivage Centre/Priphrie = opposant llite modernisatrice dirigeante aux populations priphriques (vritable clivage culturel entre la culture dominante et celle des provinces) - Le clivage Etat/Eglise = opposant lEtat standardisateur lEglise, notamment sur la question de lenseignement
  • Page 10
  • 1.2 Quatre courants danalyse - Le clivage Rural/Urbain = rsultant du conflit dintrts entre les propritaires terriens et les industriels - Le clivage Possdants/Travailleurs = produit du conflit entre les ouvriers et les patrons - Dans un ouvrage postrieur, Rokkan identifie un cinquime clivage Socialistes/Communistes issue de la Rvolution internationale , lie la Rvolution bolchevique de 1917
  • Page 11
  • 1.3 Limpratif typologique Les pionniers (fin XIXe) - James BRYCE : paternit du terme systme partisan - Lawrence LOWELL : distinction bipartisme/multipartisme Bipartisme : systme fond sur la comptition entre deux partis vocation majoritaire Multipartisme : systme organis autour du pluralisme partisan et caractris par la raret de gouvernement majoritaire
  • Page 12
  • 1.3 Limpratif typologique Les typologies classiques 1- Maurice DUVERGER : linfluence du systme lectoral Variable cl : nombre des partis - Scrutin majoritaire un tour favorise bipartisme o deux grands partis dominent la vie politique - Scrutin majoritaire deux tours favorise le multipartisme avec des partis souples et dpendants (formation de deux grandes coalitions) - Scrutin proportionnel encourage le multipartisme compos de partis rigides et indpendants
  • Page 13
  • 1.3 Limpratif typologique Pourquoi le bipartisme reflet naturel de la logique dualiste du conflit peut basculer en multipartisme? Duverger apporte deux explications : 1- La superposition des dualismes au sein de lopinion publique qui aboutit au phnomne de scission. =Chaque camp apparat divis et plusieurs tendances coexistent. 2- Le fractionnement intrieur des opinions provoqu par la tentation centriste des partis gouvernementaux ( mouvement centrisme- sinistrisme . =Afin de toucher llectorat le plus large possible, les grands partis gouvernementaux optent pour une stratgie centriste qui encourage ds lors la scission de leur aile gauche.
  • Page 14
  • 1.3 Limpratif typologique 2- ALMOND et COLEMAN : la distinction entre systmes comptitifs et systmes non-comptitifs - Variables cl : nombre des partis et degr douverture de la comptition pour le gouvernement -Donne une dimension plus universelle leur typologie en incluant les pays en voie de dveloppement - Contribution majeure lapproche comparative des systmes partisans en introduisant la distinction systmes comptitifs/systmes non- comptitifs -Typologie fonde sur la fonction dagrgation des intrts
  • Page 15
  • 1.3 Limpratif typologique Une typologie qui repose sur six types principaux auxquels il faut rajouter deux sous-types : 1- Les systmes non-comptitifs - Systmes autoritaires Systmes strictement autoritaires Systmes totalitaires - Systmes non-autoritaires 2- Les systmes comptitifs - Systmes bipartisans - Systmes multipartisans
  • Page 16
  • 1.3 Limpratif typologique 3- La Palombra et Weiner : la dimension idologique et le contrle du gouvernement - Variables cl : contenu idologique et degr douverture de la comptition pour le gouvernement - Ils reprennent leur compte la distinction forge par Almond et Coleman mais ils prcisent la catgorie des systmes comptitifs en introduisant deux critres : Dimension idologique/pragmatique des partis Dimension hgmonique/rotative du contrle sur le gouvernement
  • Page 17
  • 1.3 Limpratif typologique Typologie qui repose sur sept types : 1- Les systmes comptitifs - Systmes hgmoniques-idologiques - Systmes hgmoniques-pragmatiques - Systmes rotatifs-idologiques - Systmes rotatifs-pragmatiques 2. Les systmes non-comptitifs - Parti unique autoritaire - Parti unique pluraliste - Parti unique totalitaire
  • Page 18
  • 1.3 Limpratif typologique 4- Limportance relative des partis en termes de suffrages - Variable cl : importance des partis en termes de suffrages - Selon Blondel, une tude approfondie des systmes partisans passe ncessairement par lobservation de cinq critres : - le nombre des partis - leur importance relative - leurs fondements idologiques - la sociologie de leur lectorat, - les caractristiques de leur organisation et de leur direction. Nanmoins, Blondel nous indique quil est difficile de diffrencier les systmes partisans occidentaux sur la base des deux dernires variables, et cest pourquoi sa typologie ne retient que les trois variables du nombre des partis, de leur importance relative en termes de suffrages et de leurs contenus idologiques.
  • Page 19
  • 1.3 Limpratif typologique Il distingue quatre types de systmes partisans : - les systmes bipartisans (deux partis se partageant 90 % des voix) - les systmes deux partis et demi (tiers partis mais les deux partis dominants se partagent 75 80% des voix) - les systmes multipartisans purs - les systmes multipartisans parti dominant (lun des partis remporte plus de 40 % des voix) Il affine donc les deux catgories des systmes bipartisans et des systmes multipartisans en proposant une distinction entre bipartisme parfait et bipartisme imparfait et une distinction entre multipartisme pur et multipartisme parti dominant
  • Page 20
  • 1.3 Limpratif typologique Lapproche systmique de Sartori 5- La typologie de Sartori : la relation entre les partis et le degr de polarisation idologique - Variables cl : capacit influencer le jeu parlementaire et polarisation idologique - Premier critre : partis susceptibles dinfluencer lquilibre lquilibre de la comptition parlementaire - Il utilise le concept de relevant party = petits partis sont considrs comme pertinents lorsquils disposent dun potentiel de coalition (coalition potential) et/ou dun potentiel de chantage (blackmail potential)
  • Page 21
  • 1.3 Limpratif typologique - Deuxime critre : le degr de polarisation idologique (distance idologique entre deux ples) - Dans les systmes comptitifs, la comptition inter-partisane peut prendre la forme dune opposition entre deux ples (systmes bipolaires), ou de plusieurs (systmes multipolaires) - La mesure de la distance qui spare les ples lui permet de caractriser plus finement la catgorie du multipartisme
  • Page 22
  • 1.3 Limpratif typologique Il identifie quatre types principaux de systmes partisans (modle simplifi) : - Bipartisme (two-partism) = faible fragmentation partisane, faible polarisation idologique, comptition politique centripte - Multipartisme modr (moderate multipartism) = fragmentation partisane moyenne, polarisation idologique moyenne, comptition politique quasi centripte - Multipartisme polaris (polarized multipartism) = Forte fragmentation partisane, forte polarisation idologique, comptition politique centrifuge et partis extrmistes - Multipartisme segment (segmented multipartism) = forte fragmentation partisane, deux sous-cultures au sein de la socit
  • Page 23
  • 1.3 Limpratif typologique Nombre des partis Caractre comptitif ou monopoliste Importance relative des partis Dimension idologique DUVERGER++ ALMOND et COLEMAN + LA PALOMBRA et WEINER ++ BLONDEL+++ SARTORI++++
  • Page 24
  • 2. CONTINUITE ET CHANGEMENT DES SYSTEMES PARTISANS Introduction : Les limites de lapproche classique pour comprendre le changement des systmes partisans - Si ltude des systmes partisans a connu son heure de gloire avec la politique compare entre les annes 1950-1970, celle-ci connat un vritable dclin les annes suivantes - Un nouvel agenda de recherche relatif au changement des systmes partisans va merger au dbut des annes 1990 sous limpulsion de Peter MAIR - La rappropriation de lobjet systme partisan par les politistes, sexplique comme souvent, par lincapacit des outils thoriques et mthodologiques antrieurs expliquer lapparition de phnomnes nouveaux. Une critique se construit ds lors autour de lide que le concept de systme partisan tel quil a t forg par lapproche comparative ne permet pas dintrioriser le changement = dimension statique et descriptive du concept
  • Page 25
  • Introduction : Les limites de lapproche classique pour comprendre le changement des systmes partisans Les nouveaux phnomnes qui interrogent lapproche classique : - la monte des comportements contestataires - de la volatilit lectorale - lapparition de nouveaux partis cologistes et dextrme droite Trois processus marquent la rupture et le passage une nouvelle configuration de systmes partisan : 1- Processus dalignement luvre en Europe de lest et en Amrique Latine (processus que les dmocraties occidentales ont connu au XIXe et au XXe) 2- Processus de dsalignement luvre dans les dmocraties occidentales (perte de limpact de la pratique religieuse et double dsalignement lectoral des sexes et des ouvriers) 3- Processus de ralignement luvre dans les dmocraties occidentales (apparition de nouvelles coalitions gouvernementales)
  • Page 26
  • Introduction : Les limites de lapproche classique pour comprendre le changement des systmes partisans Ces diffrents phnomnes trouvent leur origine dans les deux processus qui ont affect les structures sociales et culturelles des socits contemporaines : - le processus de mondialisation - le passage une socit post-industrielle Ces tendances structurelles marquent lentre dans une phase de rupture des systmes partisans par rapport la phase de stabilit qui prvalait jusquau dbut des annes 1980
  • Page 27
  • 2.1 Un nouveau systme de clivages - Hypothse du gel des principales alternatives partisanes (freezing of the major party alternatives) = consacre la stabilit des systmes de partis partir de laccession des masses au suffrage universel dans les annes 1920 - Lavnement dune socit post-industrielle (1960-1980), et le dveloppement partir des annes 1980 du processus de mondialisation questionnent la validit de cette thse et ont donn lieu dimportant dbats quant lapparition de nouveaux clivages - La Rvolution post-industrielle ou pour reprendre le terme dInglehart, la Rvolution silencieuse , ne peut tre considre comme une nouvelle rvolution rokkanienne
  • Page 28
  • 2.1 Un nouveau systme de clivages - Il ne faut pour autant pas mettre entre parenthse les travaux dInglehart sur la mutation culturelle, et lopposition post- matrialistes/matrialistes - Vritable rvolution= Rvolution globale (Martin SHAW) ou Rvolution mondialiste (Andr-Paul FROGNIER, 1997) - Cette Rvolution globale se superpose aux deux autres Rvolutions classiques et favorise lapparition de deux nouveaux clivages : Clivage March/Nature (Daniel-Louis SEILER, 2003) Clivage Ethnocentrisme/Cosmopolitisme (Andr-Paul FROGNIER, 2007)
  • Page 29
  • 2.1 Un nouveau systme de clivages - Le clivage March/Nature =Se manifeste par une prise de conscience cologique globale (pollution de lenvironnement, puisement des ressources naturelles) = Apparition de partis cologistes partir des annes 1970 - Le clivage Ethnocentrisme/ Cosmopolitisme = Ce clivage est alors fortement li lattitude vis--vis de limmigration, qui est devenue partir des annes 1980 un enjeu lectoral majeur = Apparition de partis dextrme droite partir des annes 1980
  • Page 30
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans - Lintroduction de cette problmatique lagenda de recherche sur les systmes partisans est replacer dans le contexte dun dbat plus gnral qui voit sopposer les tenants de lhypothse du gel des principales alternatives partisanes ceux qui soutiennent lide du dgel , cest--dire la transformation des systmes partisans - Cette nouvelle approche se dmarque des indicateurs empiriques classiques (tat de fractionnement et polarisation) - Une autre dimension danalyse est privilgie : la structuration de la comptition pour la conqute du pouvoir
  • Page 31
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans - Une telle posture revient apprhender les systmes partisans travers le contrle du gouvernement, contrle des positions de pouvoir - Selon Mair, le changement dun systme partisan survient quand un systme partisan se transforme dune classe ou dun type de parti systme en un autre type (Peter MAIR, Party System Change : Approaches and Interpretations, 1997, p. 49) - Distinction fondamentale entre changement de parti et changement de systme partisan = Le changement se limite strictement un changement de systme = Lapparition ou la disparition dun parti, quil soit significatif ou non, au sens de Sartori, ne constitue pas un changement de systme
  • Page 32
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans Mair nous indique que le changement peut tre apprci laide de trois variables : - le modle dalternance = identifie les changements structurels de la comptition = passage dun modle dalternance gnrale une alternance partielle par ex - le degr dinnovation = sappuie sur le degr suivant lequel les alternatives de gouvernement dans le systmes sont stables ou indites - laccs de nouveaux partis au gouvernement = se rfre lidentit du gouvernant et au degr douverture du gouvernement = soit un accs ouvert un grand nombre de partis diffrents soit un accs limit un nombre plus restreint de partis tablis
  • Page 33
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans - En combinant ces trois variables, il tablit un distinction entre les structures de comptition fermes et ouvertes - Cette distinction repose donc sur le degr de systmisme du systme partisan, sur le degr douverture ou de fermeture du systme - Deux facteurs semblent orienter la direction du changement des systmes partisans lavenir : - la disparition des partis anti-systme - la transformation des organisations partisanes
  • Page 34
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans 1- La disparition des partis anti-systme = la victoire de la dmocratie consacre par leffondrement du bloc sovitique, a pour consquence la disparition de lalternative communiste = Aucun parti et ceci se vrifie galement pour les partis dextrme droite nenvisage aujourdhui de remettre en cause les principes dmocratiques 2- La transformation des organisations partisanes = Mair fait directement allusion ici la transformation du modle dorganisation des partis = mergence du parti-cartel (KATZ, R.S. et MAIR, P. (1995), Changing Models of Party Organization and Party Democracy: The Emergence of the Cartel Party , Party Politics, 1 (1), pp. 5-28)
  • Page 35
  • 2.2 Un nouveau type de systmes partisans Parti-cartel =Ce nouveau modle de parti se caractrise par un phnomne de collusion entre les principaux partis qui deviennent des courtiers ( brokers ) entre lEtat et la socit civile. De plus en plus dpendantes des ressources publiques et dans un contexte de crise des partis politiques, les formations dominantes sont ainsi tentes de sentendre pour se partager les ressources et en bloquer laccs aux plus petites. Devenues des agences semi-publiques de plus en plus professionnalises et centralises, les partis sloignent de leur base partisane et lectorale.
  • Page 36
  • BIBLIOGRAPHIE Synthses DEZE, A. et SAUGER, N., Systme partisan , in HAUDEGAND, N. et LEFEBURE, P. (eds.), Dictionnaire des questions politiques, Paris, Editions de lAtelier, 2000. ECKSTEIN, H., Political parties: party systems , in International Encyclopaedia of the Social Sciences, Tome 11, pp. 436-453. MAIR, P., Party systems and structures of competition, in LEDUC, L., NIEMI, R. et NORRIS, P. (eds.), Comparing democracies, London, Sage, 1996, pp. 83- 106 SEILER, D.L., Les partis politiques, Paris, Armand Colin, 2000. WARE, A., Political Parties and Party Systems, Oxford, Oxford University Press, 1996. WOLINETZ, S., Party Systems and Party System Types , in KATZ, R.S. et CROTTY, W. (eds.), Handbook on Political Parties, London, Sage, 2006, pp. 51-73.
  • Page 37
  • BIBLIOGRAPHIE La structuration des systmes partisans LIPSET, S. et ROKKAN, S. (eds.), Party Systems and Voter Alignments, New York, The Free Press, 1967. ROKKAN, S., Citizens, Elections, Parties: Approaches to the Comparative Study of Political Development, Oslo, Universitetsforlaget, 1970. SEILER, D.L., Les partis politiques en Occident, sociologie politique du phnomne partisan, Paris, Ellipse, 2003.
  • Page 38
  • BIBLIOGRAPHIE La classification des systmes partisans ALMOND, G. et COLEMAN, J.S, The Politics of the Developing Areas, Princeton, Princeton University Press, 1960. BLONDEL, J. (1968), Party Systems and Patterns of Government in Western Democracies , Canadian Journal of Political Science, 1, pp. 180-203. DUVERGER, M., Les partis politiques, Paris, Armand Colin, 1981. LA PALOMBRA, J. et WEINER, M. (eds.), Political Parties and Political Development, Princeton, Princeton University Press, 1966. SARTORI, G., Parties and Party Systems: a Framework for Analysis, Cambridge, Cambridge University Press, 1976.
  • Page 39
  • BIBLIOGRAPHIE Le changement des systmes partis Un nouveau systme de clivages FROGNIER, A.P., Partis et clivages en Belgique : lhritage de S.M. Lipset et S. Rokkan , in DELWIT, P. et DE WAELE, J.M (eds.), Les partis politiques en Belgique, Bruxelles, Editions de lUniversit de Bruxelles, Deuxime dition, 1997, pp. 249-257. FROGNIER, A.P. (2007), Application du modle de Lipset et Rokkan la Belgique , Revue Internationale de Politique Compare, 14 (2), pp. 281-303. INGLEHART, R., The Silent Revolution: Changing Values and Political Styles among Western Publics, Princeton, Princeton University Press, 1977. SEILER, D.L., Les partis politiques en Occident, sociologie politique du phnomne partisan, Paris, Ellipse, 2003.
  • Page 40
  • BIBLIOGRAPHIE Un nouveau type de systmes partisans ? MAIR, P., Party System Change: Approaches and Interpretations, Oxford, Clarendon Press, 1997. MAIR, P., Party System Change, in KATZ, R.S. et CROTTY, W. (eds.), Handbook on Political Parties, London, Sage, 2006, pp. 63-73. MAIR, P. et SMITH, G. (eds.), Understanding party system change in Western Europe, London, Frank Cass, 1990. Le modle du parti-cartel AUCANTE, Y. et DEZE, A. (eds.), Les systmes de partis dans les dmocraties occidentales : le modle du parti-cartel en question, Paris, Presses de Sciences Po, 2008. KATZ, R.S. et MAIR, P. (1995), Changing Models of Party Organization and Party Democracy: The Emergence of the Cartel Party , Party Politics, 1 (1), pp. 5-28.