of 68/68

Click here to load reader

Max Rouquette

  • View
    324

  • Download
    33

Embed Size (px)

Text of Max Rouquette

  • Max Rouqueel a l i b e r t d e l ' i m a g i n a i r e

    Max Roqueta, la l ibertat de l imaginari

  • Max Roqueta l a l i b e r t a t d e l ' i m a g i n a r i

    Max Rouquette, la l ibert de l imaginaire

  • Exposition du 4 dcembre 2014 au 28 fvrier 2015

    la mdiathque centrale dAgglomration Emile Zola.

    Introduction par Philippe Saurel,

    Prsident de la Communaut d'Agglomration de Montpellier,

    Maire de Montpellier.

    Catalogue rdig par Gilles Gudin de Vallerin,

    Directeur du rseau des mdiathques de Montpellier Agglomration,

    Conservateur gnral des bibliothques.

    Traduction par Jean-Guilhem Rouquette.

    Max Rouquette l a l i b e r t d e l ' i m a g i n a i r e

    Max Roqueta, la l ibertat de l imaginari

  • Max Rouquette et sa chienne Miarka. Photographie [annes 1920-1930].

    Andr HampartzoumianMax Rouquette. Photographie. Andr Hampartzoumian (page suivante)

  • 9

    Lappel limaginaire

    En 1997, Max Rouquette (1908-2005) dpose la mdiathque centrale dAgglomration Emile Zola un fonds de500 titres, essentiellement des manuscrits et des tapuscrits. En 2013, son fils Jean-Guilhem Rouquette enrichit lefonds initial de 1871 lettres, de 940 dessins, de 7 121 feuillets manuscrits, de 21 ditions, de 1 300 photographiesQue lauteur de Vert Paradis et sa famille soient chaleureusement remercis.

    Dans lexposition patrimoniale Max Rouquette, la libert de limaginaire, il vous est propos de dcouvrir cetcrivain qui, ds sa jeunesse, a choisi la langue occitane pour clbrer le chant du monde. Dans cette exposition destination du grand public, le visiteur chemine de la priode de conscration de lcrivain jusqu son enfance. Ilpeut lire des pomes ou des proses extraites du Bestiaire. Au-del des apparences, il est conduit spontanment sinterroger sur le sens de la vie et la place de lhomme dans la nature. En cho cet hommage, des manifestationsconsacres la culture occitane sont programmes dans le rseau des mdiathques de MontpellierAgglomration. Par ailleurs, ds le numro doctobre, le magazine Mon Agglo consacre une nouvelle rubrique loccitan. Elle sadresse aux lecteurs avertis comme aux novices, majoritaires dans lagglomration, qui senrichirontde cette langue et de ce vaste monde dOc.

    Ainsi la Communaut dAgglomration de Montpellier souhaite-t-elle la fois rendre accessible le patrimoine critet promouvoir la littrature occitane. Sur place la mdiathque, chez vous par la lecture de ses livres et surinternet dans la bibliothque numrique des mdiathques, je vous invite vous immerger dans luvre et la viede Max Rouquette, o tout est posie, action et philosophie.

    Philippe Saurel

    Prsident de la Communaut dAgglomration de Montpellier

    Maire de la Ville de Montpellier

    Rampelada per limaginari

    L'an 1997, Max Roqueta (1908-2005) fa despaus a la mediateca centrala d'Aglomeracion Emile Zola d'un fons de 500ttols, per la mger part de manescrichs e d'escrichs picats. En 2013, son fiu Joan-Guilhem Roqueta abonda lo fonsiniciau amb 1871 letras, 940 dessenhs, 7121 fulhets manescrichs, 21 edicions, 1300 fotografias Que l'autor de VerdParads e sa familha n'en sin calorosament granmercejats.

    Dins la mstra patrimoniala Max Roqueta, la libertat de l'imaginari, vos prepausam de descubrir aquel escriveire que,de jovent, causigut la lenga d'c per celebrar lo cant dau mond. Dins aquela mstra dubrta au public mai larg, lovisitaire camina en r despui la pontannada de consecracion de l'escriveire fins a sa quita enfncia. Pt legir depomas o de prsas trachas dau Bestiari. En-delai de las semblanas, sens s'en mainar es menat a s'interrogar sus losens de la vida e lo luc verai de l'me dins la natura. En resson a n'aquel omenatge, de manifestacions consacradasa la cultura occitana sern programadas dins la ret de las mediatecas de Montpelhir Aglomeracion. D'un autre band,tre lo numer d'octbre, lo mesadir Mon Agglo dubris una rubrica nva a l'occitan. S'adreia als legeires assabentatstan coma als novelaris, majoritaris dins l'aglomeracion, qu'aprofiecharn aquela lenga e tot l'ample dau mond d'c.

    Antau la Comunautat d'Aglomeracion de Montpelhir vl ajudar lo mond a s'avesinar dau patrimni escrich e vlpromure la literatura occitana. A posita a la mediateca, a l'ostau per la legida dels libres sius, e sus internet dins labiblioteca numerica, vos convide a cabuar dins l'bra e la vida de Max Roqueta, ont tot es posia, accion e filosofia.

    Felip SaurlPresident de la Comunautat d'Aglomeracion de MontpelhirConse de la Ciutat de Montpelhir

  • En 2001, 93 ans, Max Rouquette (1908-2005) publie Ils sont les bergers des toiles. Il reprend un versdu pote arabo-andalou Ibn Hazm (993-1064) extrait du Collier de la Colombe : Les amoureux,souvent, sont visits par linsomnie. Ils sont les bergers des toiles. Cet appel limaginaire estdavantage une mditation sur son uvre et sur la nature quune vritable autobiographie : La posieest partout, et dabord en nous, conscients ou non. Comme soif ou comme dsir.

    Dans ses premiers jets manuscrits, il recherche des ides et des vnements. Ensuite, plus de 170 entretiens sont retranscrits par lcrivain. Enfin, il classe les diffrents textes pour composerlouvrage. Ainsi le premier entretien consacr un lieu abandonn Le Jardin de la Fontta se retrouve-t-il loin dans le corps du livre.

    A titre exceptionnel, il sexprime directement en franais. Selon Samuel Brussell, diteur de ce livre, Max Rouquette a choisi dcrire enfranais comme pour avoir plus de distance face lintimit intellectuelle et spirituelle quil dvoile dans ces pages . Toutefois, il se met toutnaturellement rdiger certains thmes en occitan. Ds la fin des annes 1920,il a eu la volont et le courage dcrire en occitan. Le 19 novembre 1930, il confirme Henri Frre sa profonde dtermination : La vie de mdecin estnoble mais facilement embourgeoisante. Il nous faudra cet enttement qui ma fait tenir tte tous les conseilleurs dcrire en franais [].

    Dans cet ouvrage de souvenirs, il voque huit fois William Faulkner. Lauteur dAbsalon ! Absalon ! lui rvle une similitude de destins dans la maldiction des "Suds" .

    Ils sont les bergers des toiles

    10

    1- Max RouquetteIls sont les bergers des toiles : Quelques titres. Manuscrit. [2000].

    2- Max RouquetteIls sont les bergers des toiles : Questions Samuel. Manuscrit. [2000].

    3- Max RouquetteIls sont les bergers des toiles. Postface Samuel Brussell. Monaco : Editions du Rocher, 2001. (Anatolia). Editions du Rocher (ci-contre)

    4- Max RouquetteIls sont les bergers des toiles : Premiers jets manuscrits. [2000]. (ci-dessus et pages 12-13)

    11

  • Son pastres das estelasEn 2001, per sos 93 ans, Max Roqueta (1908-2005) publica en francs Ils sont les bergers des toiles,ttol trach dau Colar de la colomba dau pota arab-andal Ibn Hazm (993-1064) : Los amadors, sovent, l'insomnia los trva. Son pastres das estelas Rampu per l'imaginari,mai que vertadira autobiografia, es un perpensar sus l'escritura e sus la natura : La posia en pertot, e primir en nosautres, qu'o sachssem o non. Coma set o coma desirana.

    Dins los primirs rags manescriches, bosca idias e eveniments. Pui, l'escriveire trnatranscriure mai de 170 entretens. Fin finala, classifica los txtes per organizar l'obratge.Antau lo primir entreten, sus un rt abandonat L'rt de la Fonteta s'atroba lunh dinslo cs dau libre.

    Sola escasena dins son bra, escriu directament en francs. Segon Samuel Brussell l'editor daulibre, Max Roqueta sembla de marcar antau una distncia amb l'intimitat intellectuala e esperitala aqu desvelada . Pasmens, li ven tot naturalament d'escriure d'unas paginasd'aquel libre en occitan. Ja, lo 19 de novembre 1930, dins una letra a Enric Frre, afortissi sadeterminacion prigonda : La vida de mtge es nbla, mas lu m vira borgs. Me caldrmantner aquel voler tstard contra totes los que me convidan a escriure en francs [].

    Dins aquel libre de remembres, evca uch cps William Faulkner. Destria dins l'bra de l'autor d'Absalon!Absalon! las destinadas similaras dels "Suds" malastrats .

    12

    13

  • Vert Paradis

    Plac sous le signe du vers de Baudelaire le vert paradis des amours enfantines , Vert Paradis voque le paradis perdu de lenfance. En 1993, Roland Pcout crit : L'Eden perdu dont le regret illumine lesproses de Vert Paradis est un double de l'oasis. Le dsert est aim parce qu'il contient les sources : commela garrigue piquante cache ses rsurgences, comme la scheresse de Midi contient en son centre unefontaine, comme la vie contient son mystre, et le sommeil, le rve Et il prsente Max Rouquette commeun chaman du Pays des Sources , un passant parmi des paysages rels qui sont aussi des saisonsde l'imaginaire.

    Le 28 avril 1933, Max Rouquette indique Henri Frre quil veut crire une suite de petits chapitres (en languedoc bien entendu) o je parlerai de lherbe (sujet qui mest cher), de la poussire, des cailloux, de la paille daotet du ciel que lon boit des yeux tandis que de tout son corps tendu on sappuie la terre frache comme unmur . En 1934, la mme revue accueille donc un rcit en prose intitul Secret delrba : Lherbe tait notre compagne. Nous vivions toujours mls sa fracheur,complices de lhumble vie quelle recelait [].

    Avant leur publication en volumes, de nombreux contes et rcits paraissent enrevue. En 1961, ldition en occitan de Verd Parads est un vritable vnementlittraire. Verd Parads II et III ne sont dits quen 1974 et 1986.

    En 1980, la traduction franaise de Vert Paradis I et II par Alem Surre-Garcia estpublie aux Editions du Chemin vert. Cette adaptation recueille un succsnational et louvrage est traduit en allemand, amricain, espagnol, nerlandais,catalan, bulgare.

    Au final, Verd Parads va comprendre 7 volumes en occitan traduits en franais :Vert Paradis I et II, Le Grand thtre de Dieu, Lil du chat, Les Roseaux de Midas,Le Livre de Sara, Le Corbeau rouge. Selon Robert Lafont, cette uvre est un hymne la solitude des tres et du monde .

    14

    15

    1- Max RouquetteVerd Parads I. Toulouse : Institut dEstudis Occitans, 1975.(A tots ; 15).

    Verd Parads II. Toulouse : Institut d'Estudis Occitans, 1974. (A tots ; 13).

    2- Max RouquetteLAtahut de Joan Enric Fabre. Manuscrit.Dbut annes 50 (1953 ?).

    3- Max RouquetteVert paradis. Traduit de l'occitan par Alem Surre-Garcia ; avec lacollaboration de Franoise Meyruels ; suivi de l'Espace de l'critureoccitane : dialogue entre l'auteur et Henri Giordan. Paris : Le Chemin vert, 1980.

    4- Max RouquetteVert Paradis. Traduit de l'occitan par Alem Surre-Garcia ; avec lacollaboration de Franoise Meyruels ; prface Jean Carrire. Paris :les Editions de Paris, 1995.

    5- Max RouquetteSecret de l'erba. Oc : revista de las renaissena dels paises d'OcAuvernha, Gasconha, Lemosin, Lengadoc, Provena, Catalonha,Valencia, Balearas. Tolosa ; Montral-de-lAude : Societat d'EstudisOccitans, An X, genier-abril n 16-17, 1934.

    6- Max RouquetteLes Roseaux de Midas : crits au quotidien. Traduits de l'occitan parl'auteur. Paris : Les Editions de Paris, 2000. (Littrature).

    7- Max RouquetteGreen Paradise. Translated from the Occitan by William Bracey : The University of Michigan Press, 1995. Traduction amricainede Vert Paradis. University of Michigan Press (page 16)

    8- Max RouquetteVerd Parads. Jaqueta illustrada per Joan Cambarroca. Tolosa :Institut d'Estudis Occitans, 1961. (Club del Libre Occitan). Institut dEstudis Occitans (ci-dessus)

  • 16

    Verd Parads

    Resson au vrs de Baudelaire : le vert paradis des amours enfantines , Verd Parads rementalo parads perdut de l'enfana. Roland Pecout escriu en 1993 : L'Eden perdut que sa languisonesclaira las prsas de Verd Parads, aqu's lo parangon de l'oass. Lo desrt es aimat per querescond las fnts : coma la garriga espinosa amaga sos sorgents, coma la secada de Miegjornconten al bl mitan son grfol, coma la vida apara son mistri, e la sm, los smis E presentaMax Roqueta coma un chaman dau Pas das Fnts , un passant que s'encamina dins depasatges ben reals que son atanben de sasons de l'imaginari.

    Lo 28 d'abriu de 1933, Max Roqueta escriu a Enric Frre que vl escriure una seguida depichts captols (en lenga d'c tot segur) onte parlarai de l'rba (subjcte que me ten au cr),

    de la polsa, de las piras, de la palha d'agost e dau cl que los ulhs lobevon entre que de tot lo cs espandit, m s'apija a la trra fresca comaa un mur . En 1934, pareis dins OC un raconte en prsa : Secret de l'rba,primir txt de Verd Parads L'rba ra nstra companha. Viviam sempremesclats a sa frescor, amics de la vida umila que rescond [].

    L'edicion de Verd Parads, en 1961, es un eveniment literari vertadir.Verd Parads II e III son editats pas qu'en 1974 e 1986.

    En 1980, la revirada francesa de Verd Parads I e II d'Alem Surre-Garcia espublicada a las ditions du Chemin vert. Aquela adaptacion conois unacapitada nacionala e lo libre es revirat en allemand, american, castilhan,neerlands, catalan, bulgar.

    Fin finala, i aur 7 volums en occitan (5 dins la revirada francesa) de VerdParads : Verd Parads I e II, Lo Grand Teatre de Dieu, L'Ulh dau cat, LasCanas de Mids, Lo Libre de Sar, Lo Corbats Roge. Segon Robert Lafont,aquela bra es una canta per la solesa dels stres e dau mond .

    9- Max RouquetteLo Grand teatre de Dieu (Verd Parads III). Clapiers : OccitaniaJ.-M. Petit, 1986. (A tots ; 15). OCCITANIA - J. M. Petit - Clapiers (ci-contre)

    Max Rouquette

    Verd Parads. Sofia : ditions Colibri, 1999. Traduction bulgare deVerd Parads.

    Max Rouquette

    Verd Parads I et II. Traduccio de Jaume Figueras i Trull. Cabrera deMar (Catalunya) : Galerada, 2005. 2 volumes. Traduction catalanede Verd Parads.

    Max Rouquette

    Lo libre de Sara seguit de : Cuneos guard, aquel de Santa-Elena el michiganencas. Perpignan : Lo Trabucaire, 2008. (Prsaoccitana).

    Max Rouquette

    Het nachtspook Verhalen Vertaald uit het Occitaans en van eennawoord voorzien door Tanneke E. Ubbink. Amsterdam : Coppens &Frenks, Uitgevers, 1997. Traduction nerlandaise de Verd Parads.

    Max Rouquette

    El Gran Teatro de Dios. Traduccin Nuria Lago. Barcelona : Herder,1998. Traduction espagnole de Le Grand Thtre de Dieu.

    Max Rouquette

    All der Sand am Meer. Die Abenteuer der Sibylle von Cumae :roman. Aus dem Okzitanischen und mit einem Kommentar undAnmerkungen versehen von Fritz Peter Kirsch Illustriert von MoritzGrnke. Halle (Saale) : Mitteldeutscher Verlag, 2010. Traductionallemande de Tota la sabla de la mar.

    Max Rouquette

    Grnes Paradies Erzhlungen und Fragmente. berarbeitete undvermehrte. Neuausgabe. Wien : Verlag der Apfel, 1995. Traductionallemande de Verd Parads.

    10- Max RouquetteVert Paradis : Livres I et II. Traduit de l'occitan par Max Rouquetteet Alem Surre Garcia ; prface de Roland Pcout suivi dunentretien de Max Rouquette avec Henri Giordan. Arles : Actes Sud,2012. ACTES SUD (page 14)

  • Parmi les 17 pices de thtre de Max Rouquette, Mde est le seul drame. Le thtre de labsurde estprsent avec Le Glossaire. Mais on trouve aussi un conte de Nol plein de mordant, La Pastorale des Voleurs,un conte philosophique inspir de Joyce, La Comdie du miroir, une frie potique indite, La RoseBengaline, et des comdies de fantaisie. Pour lui, le thtre est la posie en action .

    Dans une lettre adresse Henri Frre, il expose sa conception du thtre : qui se rattache cette sobritque tu trouvais dans mes contes. Je veux dire un thtre simple et sans rien de trop, et tel quil puisse trejou sur nimporte quelle surface plane sans dcor. Tout dans la parole et la mimique. Du chant parmoments.

    En 1946, Lo Metge de Cucunhan (Le Mdecin de Cucugnan) est reprsent en occitan par des tudiants duNouveau Languedoc. En 1959-1961, Madeleine Attal met en scne La Pastorale des voleurs Montpellier et Carcassonne. En 1998, Le Glossaire est donn au Studio-Thtre de laComdie-Franaise. Ces pices joues surtout en franais auront un vrai succs.

    Medelha, crite entre 1955 et 1985, est publie en 1989 en occitan. En 1991,Mde est laffiche du Thtre de Mathieu (spectacle de marionnettesBunraku) et dite en 1992 pour la premire fois en franais. En 2003, Jean-LouisMartinelli la propose au public du Thtre des Amandiers de Nanterre, avec unetroupe de Burkinabs et avec Flicit Wouassi en hrone. Au printemps 2004,la pice tourne en France et au Burkina-Faso ; en 2009, en Europe et enAmrique du Sud, avec Odile Sankara en Mde.

    Dans la pure tradition antique, Mde aborde le mythe de la mre meurtrire deses propres enfants. Max Rouquette fait de Mde une gitane errante. LesPsaumes du Chur de femmes sont la parole du peuple sdentaire. Le Psaumedu nant clt la pice sur une interrogation philosophique.

    19

    Mde et le thtre

    1-Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 16 mai 1933.

    2-Max RouquetteLe Glossaire : comdie. Tapuscrit. 1961.

    3-La Pastorale des voleurs : comdie en deux actes deMax Rouquette par la Troupe Dramatique de la Radio-TlvisionFranaise, La Compagnie des Douze. Programme l'occasion du LIXe congrs de psychiatrie et de neurologie de France et des pays delangue franaise sous la prsidence du professeur Delmas-Marsalet.Montpellier, 11 juillet 1961.

    4-La Pastorale des voleurs : comdie en deux actes de Max Rouquette par la Troupe Dramatique de la Radio-TlvisionFranaise, La Compagnie des Douze. Programme l'occasion duCongrs national des services dentaires pharmaceutiquesmutualistes. Montpellier, 23 octobre 1959.

    5 - Max RouquetteLe Mdecin de Cucugnan : farce en un acte. Avant-Scne journaldu Thtre n 111. Paris : Avant-scne thtre, 1955. (Avant-Scne thtre ; 111). Lavant-scne thtre (ci-dessus)

    6 - Max RouquetteLo Miralhet, seguit de lo Pater als ases. [S. l.] : IEO, Sector edicion & "Occitania", 1985. (Teatre d'c; n 2).

    7-Max RouquettePour Mde : notes sur le thtre Artaud-Mallarm-Freud-Le cerveaureptilien. Manuscrit. [S. d.].

    8-Max RouquetteMde. Mise en scne de Jean-Louis Martinelli. Avant-ScneThtre n 1273. Paris : Avant-scne thtre, 2009. (Avant-Scnethtre ; 1273). Lavant-scne thtre (ci-contre)

    9-Max Rouquette et Nada Stranca.Photographie. [S. d.]. Photo Andr Hampartzoumian (page 21)

    10- Lne volant. Thtre de Mathieu. Photographie. 1993.

    11- Mde. Max Rouquette et Flicit Wouassi. Photographie.2003-2004.

    12- Max RouquetteMedelha : drama. Illustration de couverture Mde, Eugne Delacroix (1798-1863) Lille Muse des Beaux-Arts. LePont du Rle (Gardonne) : Editions Fdrop, 2004. (Literaturaoccitana). fdrop (page 20)

  • Entre las 17 pas de teatre de Max Roqueta, Medelha es lo sol drama. Lo Glossari fa resson au Teatre Dessenat . Mas trobatz tanben un conte de Nadau rebelut (La Pastorala dels Volurs),un conte filosofic (Lo Miralhet) sus un tma de Joyce, una fadari poetica inedicha (La RsaBengalina), e de comedias fantasierosas. Per el, lo teatre es la posia en accion .

    En 1936, dins una letra mandada a Enric Frre, Max Roqueta liura sa vesion d'un teatre quese restaca a n'aquela sobrietat que destrias dins mos contes. Vle dire un teatre simple e sensres de trp, de tal biais que se psca jogar sus quante plan que si sens decr. Tot dins la paraulae la mimica. De cant de quora en quora .

    En 1946, Lo Metge de Cucunhan es jogat en occitan per d'estudiants dau Nouveau Languedoc. En1959-1961, Madeleine Attal monta La pastorala dels volurs a Montpelhir e Carcassona. En 1998,Lo Glossari es jogat au Studio-Thtre de la Comedia Francesa. Ser una capitada vertadira peraquelas pas jogadas en francs.

    Medelha, escricha entre 1955 e 1985, espublicada en 1989 en occitan. En 1991,Mde es a l'aficha dau Thtre de Mathieu(espectacle de maritas Bunraku) e editadaen 1992 en francs. En 2003, Joan-LosMartinelli la monta au Thtre desAmandiers de Nanterre, amb una tropa deBurkinabs, amb Felicit Woass enMedelha. A la prima de 2004, aquela pavira en Frana e au Burkina-Fas. En 2009,en Eurpa e en America miegjornala, ambOdila Sankara en Medelha.

    Dins la tradicion de la pa antica, Medelharevrta lo mite de la maire que tua sosmanits. Max Roqueta fa de Medelha unacaraca barrulaira. Los Saumes dau Cr defemnas son la paraula dau pble sedentari.Lo Saume dau non-res acaba la pa susuna interrogacion filosofica.

    Medelha e lo teatre

    20

  • Ds 1933, sous linspiration de Joseph-Sbastien Pons, Max Rouquette a crit quatorze ou quinze pomes.Il publie ses premiers recueils de posie : Smnis dau matin (Songes du matin), en 1937, imprim Barcelone et Smnis de la nuch (Songes de la nuit), en 1942. En prsentant quatre pomes de Smnis daumatin, dans sa revue Marsyas, en mars 1938, Sully-Andr Peyre en reconnat la qualit littraire.

    En 1963, La Pietat dau matin (La Piti du matin) reprend ces deux titres alors puiss et y ajoute unenouvelle srie de pomes. Dans son Histoire de la posie franaise, Robert Sabatier nous explique que : Lanuit, la mort, la solitude face lternit sont les principaux thmes dune posie grave et dpouille,trouvant sa fracheur dans la nature et les images denfance avec une dlicatesse et une puret de source.

    En 1988, la licorne, dj prsente dans les ouvrages prcdents, tient une place centrale dans Lo Maucr delunicrn (Le Tourment de la licorne). Ce mythe dun animal fabuleux, form de deux btes, traduit la foisle rve et les dchirements de la vie. Plusieurs recueils Daic mil ans de lutz(A mille annes-lumire), Dserts et des Bestiaires prolongent cette uvre.En 2008, lassociation Amistats Max Rouquette fait paratre titre posthumedes textes indits Pomas de prosa (Pomes en prose).

    Max Rouquette sest dit que ne pouvant faire de la musique je pouvais dumoins tenter den mettre dans mes vers . Ainsi le son et le sens serpondent-ils entre eux. Dans une note manuscrite intitule Rflexions, ilrflchit la porte de lacte potique : la posie ne se connat pas plus delimites que le ciel nocturne. Tous les possibles y sont possibles. Sans en limiterdun pouce ltendue. [] La posie en est, au fond de nous, la fleuranarchique de linconscient. Avec lui, seulement, elle finira.

    23

    Posie des songes et du tourment

    22

    1- Max RouquetteSomnis de la nuoch : poemas de Max Roqueta. Tolosa : Societatd'Estudis Occitans, 1942. (Messatges).

    2- Max RouquetteLos Smnis dau matin : pomas. Tolosa : Societat d'EstudisOccitans, 1937. Societat dEstudis Occitans (page 24)

    3- Max RouquetteLes Psaumes de la nuit / Los Saumes de la nuoch. Paris : Obsidiane,1984.

    4- Max RouquetteLa Pietat dau matin : pomas de Max Roqueta. [Toulouse] :[Institut d' tudes Occitanes], [1963]. (Messatges 32).

    5- Max RouquettePomas de prsa / Pomes en prose. Traduction de Philippe Gardyet Jean-Guilhem Rouquette. Illustration de couverturephotographie Georges Souche. Le Pont du Rle (Gardonne) :Fdrop, 2008. fdrop (ci-dessus)

    6- Max RouquetteDserts. Traduit de l'occitan par l'auteur. Auch : L'Arrire-Pays,1995.

    7- Max RouquetteLo Maucr de l'unicrn / Le Tourment de la licorne : Pomesoccitans. Version franaise de l'auteur. Pzenas : Domens, 2000. EDITIONS DOMENS PZENAS (page 25)

    8- Lo Sabaud. Partition de Robert Enjalbal sur le pome de Max Rouquette in Smnis de la nuch. 1988.

    9- Max RouquetteRflexions sur la posie. Manuscrit. [2008]. (ci-contre)

  • Tre 1933, sus las piadas de son mstre en posia Josp Sebasti Pons, Max Roqueta a escrich unquinzenat de pomas. Publica sos primirs reculhs de posia, Smnis dau matin, en 1937,estampat a Barcelona, e Smnis de la nuch, en 1942. En mars 1938, dins sa revista Marsyas, Sully-Andr Peyre reconois la qualitat literria de Smnis dau matin e presenta quatre pomas.

    En 1963, La Pietat dau matin trna editar aqueles dos reculhs agotats e i apond una nva tiirade pomas. Dins son Histoire de la Posie Franaise, Robert Sabatier comenta : La nuch, lamrt, la solesa de cara a l'eternitat son los tmas mgers d'una posia grva e despolhada, quela natura e los imatges d'enfncia i porgisson sa frescor de fnt linda.

    En 1988, l'unicrn, tma recurrent, baila lo ttol au reculh Lo Maucr de l'Unicrn. Dins aquelmite d'una bstia fabulosa ibrida, passan a l'encp lo smi e las estrifaduras de la vida. D'autresreculhs vendrn pui : D'aic mil ans de lutz, Desrts e dos Bestiaris. En 2008, l'associacionAmistats Max Rouquette fa parisser a ttol postum los Pomas de prsa inedichs.

    Max Roqueta se pensava : se podii pas far de musica,aumens n'en podii metre dins mos vrses. Antau Son eSens fan resson. Dins una nta manescricha titoladaRflexions, sosca sus la portada de l'acte poetic : la posiase conois pas pus de raras que lo cl nuochenc. Totes lospossibles i son possibles. Sens ne barrar d'un peul'espandida. La posia es, dins nstre trefons, la floranarquica de l'inconscient. Amb el, sonque, s'acabar.

    Posia dels smis e dau maucr

    24

  • Max Rouquette a crit essentiellement des pomes et des nouvelles. Mais la fin de sa vie, il souhaite composerdes romans. Il en publie alors plusieurs : en 1996, La Crca de Pendaris (La Qute de Pendaris) ; en 1997, Totala sabla de la mar (Tout le sable de la mer) et en 2002, Los Dona-Dr ou Le Prince des Sosies.

    A sa mort, plusieurs romans restent indits et inachevs : La Clastra dau Patarin (Le Clotre du Cathare),Memoria mongla (Mmoire mongole), Dicha als relotges (Discours aux horloges) et Samarcanda(Samarcande). En 2010, Le Trabucaire dite en occitan le roman posthume achev : Mija-Gauta o LoGentilme de veire (Demie-face ou Le Gentilhomme de verre). Mija-Gauta est le surnom d'un bless dfigurpar la guerre de 1914-1918.

    Dans La Qute de Pendaris, un mdecin montpellirain de la Renaissance tient un journal de raison, danslequel il relate sa vie, ses penses et ses dissections secrtes. Finalement, il apprendra que ce qu'il a crudcouvrir le premier en anatomie, aprs des annes de recherche, un autre l'atrouv avant lui. Toute vaine gloire vanouie, il se retrouve seul devant la pestequi pourrit les corps et les esprits

    Dans Tout le sable de la mer, la Sibylle de Cumes reoit en don du dieu qui l'aime,lternit : autant dannes quil est de grains de sable sur le rivage de la mer. Au fil des sicles, le dieu disparat Sa servante se mtamorphose successivementen diffrents types de femme (dame romaine, esclave, montreuse dours), enanimaux, en vgtaux, en pierre, jusqu se fondre dans lunivers. Le pouvoirchamanique de l'crivain s'y manifeste en toute libert

    En raison de labsence dintrigue, ces textes ne sont pas des romans classiquesdots de personnages la psychologie propre. Ils donnent loccasion lauteur demditer notamment sur le caractre illusoire de limmortalit et de laconnaissance, lhumanit des btes face la cruaut de lhomme et la ncessaireharmonie avec la nature.

    27

    Romans ou essais philosophiques ?

    26

    1- Max RouquetteTota la sabla de la mar. Manuscrit. [S. d.].

    2- Max RouquetteMemoria Mongla. Manuscrit. [S. d.].

    3- Max RouquetteTota la sabla de la mar. Canet : Llibres del Trabucaire, 1997.(Prosa occitana). Trabucaire (page 29)

    4- Max RouquetteLa Clastra dau Patarin : Primiers rajs. Notes pour un roman.Manuscrit. [S. d.].

    5- Max RouquetteLa crca de Pendaris. Canet : Llibres del Trabucaire, 1996.(Prosa occitana). Trabucaire

    5- Max RouquetteLa Qute de Pendaris. Roman traduit de l'occitan par l'auteur.Canet : Llibres del Trabucaire, 2000. (Novel.la). Trabucaire (ci-contre)

    6- Max RouquetteLos Dona-d'Er ou Le Prince des sosies. Roman traduit de l'Occitanpar l'auteur. Montpellier : Espace Sud, 1992. Espace Sud Editions (ci-dessus)

    7- Max RouquetteMija-Gauta o Lo gentilme de veire. Postfaci per Joan-FredericBrun. Canet : Trabucaire, 2010. (Prosa occitana). Trabucaire (page 20)

  • Max Roqueta a escrich mai que mai pomas e novlas. Mas sus lo penjal de sa vida, se trai dinsl'escritura de romans . En 1996, La Crca de Pendaris ; en 1997, Tota la sabla de la mar, e en2002, Los Dona-d'r.

    Quand defuntt, mantunes romans demoravan inedichs o inacabats : La Clastra dau Patarin,Memria mongla, Dicha als reltges, e Samarcanda. En 2010, Lo Trabucaire edita en occitan unroman postume acabat : Mija-Gauta o lo Gentilme de veire. Mija-Gauta es l'escais d'un nafratdescarat de la gurra de 1914-1918.

    Dins La Crca de Pendaris, un mtge montpelhierenc de la Renaissena ten son libre de rason,fa la relacion de sa vida vidanta, de sas pensadas, de las disseccions que mena d'escondons. Finfinala, saupr que que cresi, el primir, d'aver descubrt en anatomia, aprp d'annadas decrca, un autre l'a ja trobat. Tota vana glria avalida, se retrba sol cara a la psta que poirscsses e ments

    Dins Tota la sabla de la mar, au diu pagan que l'aima, la Sibila de Cumes demanda l'eternitat, tan d'annadas coma i a de grans de sabla en riba de mar . Au fiu dels sgles, lo diu passa

    Sa sirventa se muda en totas menas de femnas a-de-reng(dama romana, esclava, mostraira d'orsa), en bstias, enplantas, en piras, fins a se fondre dins lo cosms. Lo poder chamanic de l'escriveire e dau pota s'i deliura dins sonample

    Aqueles romans conoisson ges d'intriga, se tracha pas deromans classicament psicologics. Son un perpensar susl'illusion de l'immortalitat e de la conoissena, l'umanitatde las bstias de cara a la crudelitat das mes e sus lanecessria armonia amb la natura.

    Romans o ensages filosofics?

    29

    28

  • 30

    Sur la place dArgelliers et aux Arceaux Montpellier, le jeune Max Rouquette joue la balle au tambourin,lancien jeu de longue paume. Dans un terrain non spar au milieu par un filet, cinq joueurs de chaque ctdoivent renvoyer la balle dans le camp adverse, laide dun tambourin de 28 centimtres de diamtre.Avec son quipe, il participe au championnat de Languedoc patronn par le journal LEclair.

    Aprs lchec en 1920-1921 de la premire Fdration de Camille Serres, tombe en dliquescence du faitde nombreuses divisions, il affirme, en fvrier 1932, quil est indispensable de recrer une Fdration desassociations de tambourin. Cette structure serait une source de subventions - une organisation - unsoutien pour les socits locales . En 1938, est fonde la Fdration Franaise du jeu de balle auTambourin.

    Joueur et thoricien, il publie deux monographies sur le sujet en 1948 et en 1986. Aprs la dcouverte en1954 du Tambourin italien Florence, il fait adopter par les Franais le jeu italien, bien plus rapide que levieux jeu de chasses. Une Fdration internationale du Jeu de balle au Tambourin est alors constitue, dontil sera le Prsident d'honneur.

    Selon Jean-Frdric Brun, le jeu de balle auTambourin est une mtaphore de lartpotique . Un pome de Max Rouquette montre,sur la terrasse du chteau dAumelas, letroubadour Raimbaud dOrange qui jouait desmots comme de balles / et des rsonnancescomme de rebonds / et de la lueur qui jaillissait delobscur . Dans une nouvelle La Rose et les pinestire de Souvenirs de la vie ordinaire, MaxRouquette relate son exprience de joueur. Dansun autre pome, ce sport devient mme le jeu du Dieu du septime jour, qui s'invente ainsi lebonheur .

    31

    Le Jeu de balle au Tambourin

    1- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Argelliers, 25 aot 1930.

    2- Tourisme et travail : revue mensuelle des loisirs populaires.N 93, mai 1957. Contient Le Jeu de balle au tambourin de Max Rouquette. Tourisme et travail (ci-contre)

    3- Max RouquetteLe Jeu de la Balle au Tambourin. Toulouse : Institut d'tudesOccitanes ; Paris : Librairie Maisonneuve, 1948. Tirage 156 exemplaires. Ex n 30. MCA

    4- Coupiac. Joueur lgendaire de Montarnaud. Photographie.Montpellier, Les Arceaux, annes 30.

    5- Max RouquetteLe Livre du Tambourin : un grand sport international en pleinessor : histoire - principes - techniques - tactiques - apprentissage- entranement - tat prsent - aspects internationaux.Montpellier : CRDP, 1986. MCA

    6- Max RouquetteLa Rsa e lespinha. Nouvelle sur le jeu de balle au Tambourin.Manuscrit. [S. d.]. (page 33)

    7- Tambourins et battoir. Photographie. [S. d.].

    8- Fdration franaise de balle au tambourin. Invitation larencontre internationale opposant le Centro Sportivo Fiat-Torino contre Slection du Languedoc. Montpellier, LesArceaux, [1er juillet 19].

    9- Max Rouquette au micro : rencontre de tambourin auxArceaux. Photographie. Annes 60. Droits rservs. (ci-dessus)

    10- Tambourins et battoirs. Photographie. [S. d.].

    11- Max RouquetteLe Jeu de balle au tambourin. Photographies de CharlesCamberoque. Prface de Max Rouquette. Gignac :Bibliothque 42, 1998. Bibliothque 42 (page 32)

    12- Runion de dirigeants franco-italiens du tambourin Florence (Italie). Photographie Foto Fiorenza. [S. d.].

    13- Messieurs Georges Bonnaric, Max Rouquette,Robert Souchon, X. Photographie. Fvrier 2001.

  • Sus lo Plan d'Argelirs e sul jc das Arceus a Montpelhir, Max Roqueta jovent jga autambornet, derivat dau jc ancian de Longa Pauma. Sus un terren sens fielat au mitan, cincjogaires de cada costat, aquetan e raquetan, per remandar la pauma dins lo camp d'en fcia,amb un tambornet de 28 cm de diamtre. Amb sa cla, Max Roqueta participa au Campionatde Lengadc que lo jornal L'Eclair patroneja.

    Aprp lo fracs en 1920-1921 de la primira Federacion de Camilla Serres, tombada en dolilhas,minada per las garrolhas, Max Roqueta aforts en 1932 qu'es necite de recampar dins una nvaFederacion las societats de Tambornet. Aquela estructura permetri, en mai de reaupre desubvencions, d'organisar e de sostner las societats localas . En 1938, espels la FederacionFrancesa de Tambornet.

    Jogaire e teorician, publica doas monografias sul Tambornet en 1948 e 1986. Aprp lo rescontreen 1954 dau Tamburello italian a Firenze, fa adoptar en Lengadc lo jc italian, plan plus aviatque lo jc de jaas tradicionau. Una Federacion Internaciola de Tambornet ser creada pus tard.Ne ser President d'onor.

    Segon Joan-Frederic Brun, lo jc deTambornet es una metafra de l'artpotic . Un poma de Max Roqueta faveire lo trobador Raimbaud d'Aurengasus la parabanda dau Castld'Aumels que jogava de mots comapaumas / e de ressons coma rebombs /e dau trels que de l'escur gisclava .Dins una novla La rsa e las espinhastracha de Remembranas de la vidaordinria, Max Roqueta bota sonexperincia de jogaire. E dins autrepoma, aquel esprt ven lo quite jcdau Dieu dau jorn seten ques'inventa antau lo bonur .

    Lo Tambornet

    33

    32

  • Max Rouquette commence par caricaturer son professeur de dessin, qui ne soccupe pas beaucoup de sa classe.Durant les annes de lyce, il continue rgulirement cette pratique.

    Dans LEcho des tudiants, il ralise sous le pseudonyme de Phidias, des dessins et des portraits humoristiques.A Henri Frre, il avoue, en 1930 : tout le plaisir et toute la dtente quil y a lorsquon vient de saisir uneexpression qui parfois met nu lesprit et le cur de la victime. Il est alors influenc par deux caricaturistesde presse Henri-Paul Gassier et Jean Sennep.

    Pendant toute sa vie, il dessine uniquement des visages imagins, parce que tout tre humain se prsentecomme une nigme en chemin . Seul Ren Tulet, dans Lou Libre dor das Dissatis (journal tabli par lesmembres d'un cercle d'amis qui se runit le samedi autour de L'Escoutare), a eu droit un vritable portrait. Ilutilise souvent un feutre et sempare de bloc-notes, de revers denveloppe, de buvard, de bristol, du premierpapier disponible. Le dessin automatique, conu dun seul trait en 25 secondes, est garantie du naturel .

    Plusieurs milliers de dessins ont sans doute t produits par Max Rouquette, ladonation en comprenant 940 elle seule. En 2001, un livre de dessins intitul Quiest-ce qui passe, ici, si tard ? en montre l'intrt et la valeur.

    Cette fascination des visages le libre : Le dessin pour moi cest une forme decration et cest une dlivrance. [] Cest du mme ordre que lcriture, cest unepsychanalyse. Dans son pome Livre de visages, il rflchit A tous les visagesqui taient passs dans son regard .

    35

    Un lecteur de visages

    34

    1- Dessin de Max Rouquette reprsentant Ren Tulet. Lou Libre d'or das Dissatis. 2. Segound Cartabu das Dissatis Franois Dezeuze. [20 d'abriu 1929-24 otobre 1931]. [Montpellier], 1929-1931. Manuscrit. MCA

    2- Max RouquetteCarnet de dessins. [S. d.]. (ci-dessus)

    3- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Montpellier, 31 janvier 1930.

    4- Max RouquetteQui est-ce qui passe, ici, si tard...? : Dessins. Avant-propos Jean-Yves Franch-Font. Bez-et-Esparon (30120) : Etudes et Communication(E & C), 2001. Etudes et Communication Editions (page 37)

    5- Max RouquetteDessins. [S. d.]. (ci-contre et page 36)

  • 37

    Max Roqueta comena per caricaturar son professor de dessenh que se socita gaire de sosescolans. Licean, pratica la caricatura de contunh.

    Dins L'Echo des tudiants, signa Phidias sos dessenhs e retrachs umoristics. A Enric Frre,reconois en 1930 : se congostar e se solaar quora ven d'agantar una expression que, de cps,desvela l'esperit e lo cr de la victima. Dos caricaturistas de premsa l'influncian : Henri-PaulGassier e Jean Sennep.

    Tot de lng de sa vida, dessenha pas que de caras imaginadas, perqu tot uman apareis comauna enigma en camin . Sol retrach vertadir : lo felibre Renat Tulet, dins Lou Libre d'or dasDissatis (rendut-compte de las acampadas lo dissabte alentorn de Francs DezeuzeL'Escotaire). Dessenha sovent au feutre sus que li tomba jos la man : bloc-ntas, revrs deletras o d'envolopas, buvard, bristl. Lo dessenh automatic, d'un sol trach en 25 segondas, es garantida de natural .

    Max Roqueta a saique produch de milierats de dessenhs. La sola donacion ne compren 940. En2001, un libre Qui est-ce qui passe ici, si tard?, recampa de dessenhs e ne marca antaul'inters e la valor.

    D'aquel enclausiment estranh per las caras, escriur : Lo dessenh, per ieu, es una forma decreacion, es una deliurana. [] Es coma l'escritura, es una psicanalisi. Dins son poma Librede las caras, sosca sus totas las caras qu'avi miradas .

    Un legeire de las caras

    36

  • Dans Secret de lherbe, Max Rouquette relate sa dcouverte du monde merveilleux des contes parlintermdiaire du bcheron Cyprien : [] le soir il venait se reposer sur laire parmi les enfants. [] Touteparole de cet homme nous enchantait. Et nous restions muets, disperss autour de son rouleau, suivre toutela musique du songe dvide par le vieil enchanteur. Plus tard, il retrouve les mmes thmes folkloriques dansla nouvelle dition des Contes populaires de Gascogne de Jean-Franois Blad (1827-1900), laquelle en 1966il donnera une prface.

    Dans les annes 1940-1950, il participe la revue dethnographie mridionale Folklore, que dirige Ren Nelli.Les deux amis ralisent un cycle dmissions radiophoniques, qui prsente les lgendes traditionnelles des paysdOc.

    Dans des notes manuscrites et dans des articles, Max Rouquette explique quelesprit du peuple dOc survcut par son folklore et par sa langue : Pour un peuplepriv de littrature, la tradition orale devient la fois le rceptacle et le vhicule dela sagesse, lexpression mouvante et concrte de son inconscient collectif. Lalangue se charge de tout ce qui dordinaire est dlgu la lettre imprime. Elle legarde. Elle le transmet.

    Plusieurs nouvelles de Verd Parads Le Roi Cruel, Les 7 bonheurs de Jean delAne, Le Hautbois de neige, La Nuit du rouge-gorge sont des variations et desamplifications de contes populaires. En effet, le conte est un lieu de libert , ce que rclame limaginaire . En 1993, Max Rouquette reoit, pour son conte L'nevolant, le Prix international du conte de Sestri Levante en Italie.

    39

    Du folklore au conte

    38

    1- Folklore : revue trimestrielle publie par le Centre de Documentation et le Muse Audois des Arts et Traditions populaires.Fondateur le Colonel Fernand Cros-Mayrevieille. Tome IV, 5e anne, n 2, juillet 1942. Tome V, 7e anne, n2, t 1944.

    Folklore : revue d'ethnographie mridionale. Tome XXXIII, 43e anne, n 1, printemps 1980. Folklore (ci-dessus)

    2- Jean-Franois BladContes populaires de la Gascogne. Tome 1 : Contes piques. Paris : Maisonneuve Frres et Ch. Leclerc, 1886.

    3- Max RouquetteDeux contes populaires d'Occitanie : La Nuit des quatre temps. Extrait de Cahiers de l'A.R.U. Lg. (Association des Romanistes del'Universit de Lige), n 3 et 4, Tome VI, septembre-dcembre, 1956.

    4- Max RouquetteFolklore. Texte crit pour la radio. Manuscrit. [Annes 1940-1950]. (ci-contre et page 41)

    5- 26 Concorso Letterario nazionale per la fiaba : 1 Concorso Internazionale : Premio Sestri Levante Hans Christian Andersen : Baiadelle Favole 1993. Programme. Sestri Levante 22 mai 1993.

    6- Pierre Soldati remet le prix international du conte Max Rouquette. Photographie. Sestri Levante (Italie), 1993. (page 40)

  • Dins Secret de l'rba, lo que sap aquel secret es lo boscatir-contaire Prien : [] lo vspre seveni pausar sus l'aira al mitan dels enfants. [] Tota paraula d'aquel me nos encantava. E demorvem muts, escampilhats l'entorn de son rotlu, a seguir tota la musica de smi quedebanava lo vilh emmascaire. Pus tard, retrobar los meteisses tmas dins los Contespopularis de Gasconha de Joan-Francs Blader (1827-1900), que n'escriur lo prefaci dins unanovla edicion occitana en 1966.

    Dins las annadas 1940-1950, participa a la revista d'etnografia meridionala Folklore, menadaper Renat Nelli. Los dos amics presentan a la radi de Tolosa un cicle d'emission sus los contespopularis dau Pas d'c.

    Dins de ntas manescrichas e d'articles, Max Roqueta explica que lo folclre e la lengafaguron subreviure l'ime dau pble d'c : Per un pble bandit de sa literatura, latradicion orala ven a l'encp lo recaptador e lo vecul de la saviesa, l'expression movedissae concreta de son inconscient collectiu. La lenga se carga de que, de costuma, es estampat.Lo garda. Lo transmet.

    Maitas novlas de Verd Parads :Lo Rei crudl, Los 7 bonurs deJoan-de-l'ase, L'Autbi de nu, Lanuch dau papachrs, son devariacions e d'amplificacions decontes popularis. Lo conte es un luc de libertat o quevolonta l'imaginari . En 1993,Max Roqueta, per son conteL'ne volant, es premiat auPrmi internacionau dau contede Sstri Levante en Italia.

    40

    Dau folclre au conte

    41

  • Quelques vers de Mistral, surgis soudainement du souvenir de mon pre, un jour - javais environ douzeans que nous transportions de lherbe pour les lapins. Du liseron. Je men souviens encore. La plaintelgre du vent dans les branches. Et la posie qui se dresse dans mon existence, non plus une posietrangre, comme ltait celle de lcole, mais une posie de notre sang, de cette langue des rues et deschemins .Les vers cits par Constantin Rouquette sont extraits de Mireille : Le sourire dj ses pleurs se mlaitsemblablement la rosequi, le matin, des liserons,baigne les clochettes molleset perle et se dissipe aux premires clarts .

    Fondateur du Flibrige en 1854, Frdric Mistral (1830-1914) publie en occitanplusieurs chefs-duvre : Mireille (1859), Calendau (1867), Le Pome du Rhne(1897), et son dictionnaire de tous les parlers d'oc : Le Trsor du Flibrige (1878-1886). En 1904, il obtient le Prix Nobel de littrature.

    Dans une lettre adresse Henri Frre en 1930, Max Rouquette commentelargement le numro de la Nouvelle Revue Franaise consacr Mistral. Demme, Le Nouveau Languedoc lui rend hommage sous la plume de Jean Lesaffreet Roger Barthe. Max Rouquette pense que Mistral a t incompris par unepartie de ses disciples. Lorsque Mistral a men des enqutes ethnologiques pourprparer lcriture du Pome du Rhne et fonder Le Muson Arlaten, il a collectles sources de la culture populaire et s'en est imprgn. Il a reconnulimportance des Troubadours. Il ne souhaitait pas limiter le renouveau littraire la seule Provence.

    Mistral a redonn confiance et dignit la langue de ceux qui la parlent. Grceau Trsor, il a montr ltendue dune langue quun pouvoir totalitaire voulaitfaire passer pour un parpillement de patois . Dans un article de 1981, Mistralau prsent , Max Rouquette lui dcerne le titre de Phnix de la Respelido (Renaissance).

    43

    Frdric Mistral

    42

    1- Frdric MistralCalendau : poumo nouvu. Traduction franaise en regard. Portrait de l'auteur en frontispice par F. Gaillard d'aprs Hebert.Avignon : J. Roumanille libraire-diteur, 1867. MCA (ci-contre et page 45)

    2- Frdric MistralLe Pome du Rhne en douze chant. Texte provenal et traduction franaise. Eaux-fortes originales de P.-L. Moreau.Paris : Editions Ren Kieffer, 1922. Tirage 250 exemplaires. Ex n 248. MCA (ci-dessus)

    3 - Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Montpellier, 5 mai 1930.

    4 - Frdric Mistral Mireille : pome provenal / Mirio : poumo prouvenau. Illustr par Jean Droit. Paris : LEdition dart H. Piazza, 1923. 2 volumes. Tirage 900 exemplaires. Ex n 611. MCA (page 44)

  • Quauques vrses de Mistral, gisclats subran dau remembre de mon paire, un jorn avii benlu12 ans que cargavem d'rba pels lapins. De correjlas. M'en recrde encara. Lo planh leugir dauvent dins las brancas. E la posia que s'aubora dins mon existncia, pas una posia estrangira, comala de l'escla, mas una posia de nstre sang, d'aquela lenga de las carriras e dels camins .Constantin Roqueta citava un tr de Mirio : Dej lou risoulet se mesclava a si ploursemblablament a l'eigagnoloque, lo matin, di courrejolobagno li campaneto moloe perlejo e s'esbu i proumiro clarour

    Fondator dau Felibrige en 1854, Frederic Mistral (1830-1914) publica en occitan provenau sos cap-d'bras : Mirio (1859), Calendau (1867), Lou Poumo du Rose (1897). E son diccionari de totes losparlars d'c : Lou Tresor du Felibrige (1878-1886). En 1904, reaup lo Prmi Nobel de literatura.

    Dins una letra a Enric Frre de 1930, Max Roqueta comentalargament lo numer de la Nouvelle Revue Franaise consagrata Mistral. Le Nouveau Languedoc l'omenatja tanben jos lapluma de Joan Lesaffre e Rogir Barta. Per Max Roqueta,Mistral es estat incomprs de la mger part de sos discpols.Quora mena sas enquistas etnologicas per apreparar l'escrituradau Poumo du Rose o fondar Lou Museon Arlaten, Mistral acollectat las fnts de la cultura populara e se n'es embegut. Areconoscut l'importncia dels Trobadors. Avi un vesion largade la Respelido, en-del de la sola Provena.

    Mistral a tornat fisana e dignitat als locutors en lenga d'c.Amb lo Tresor, a mostrat l'espandida d'una lenga qu'un podertotalitari voli far passar per un escampilhament de patois .Dins un article de 1981, Mistral au present , Max Roqueta losaluda coma lo Fnis de la Respelida .

    Frederic Mistral

    45

    44

  • 248 pomes et mlodies de troubadours nous sont parvenus. Aux XIIe et XIIIe sicles, cette littrature occitaneinfluence lensemble de lEurope : lEspagne jusqu'au marquis de Santillana, le Portugal, lAngleterre de Chaucer,lAllemagne des Minnesnger et la France des trouvres.

    La canso (La posie) est indissociable de la musique et de la jonglerie. Le Trobar (art de trouver) se caractrisepar lexaltation de la jeunesse et de la femme, mais nexclut pas le ton satirique et mme le sirvents politique.Henri Irne Marrou (Davenson) et Ren Nelli ont tudi en profondeur le Trobar, ce courant littraire majeur.

    En 1937, Max Rouquette publie en occitan la Chronique lgendaire des troubadours, qui relate la vie et luvrede Guilhem de Cabestanh, Pire Vidal, Gaubert de Puegsibot, Ramoun de Miraval, Rambaut de Vaqueiras,Savaric de Mauleoun et Bertrand de Born. Dans une lettre Henri Frre date du 25 octobre 1937, il explique le schma de son projet de pice de thtre consacre au troubadour Gaubert de Puegsibot.

    Pendant toute sa vie, il sintresse aux troubadours. En 1949, il organise Radio Toulouse-Pyrnes une mission destine faire connatre Les Chantsdes troubadours. En 1991, dans LAlouette et la masse darme, il imagine larencontre, au monastre de Chalon en Limousin, entre Bertrand de Born etBernard de Ventadour. Dans son pome Chteau dAumelas, extrait durecueil A mille annes-lumire (1995), il voque la figure de Raimbaud IIIdOrange, pote du Trobar Clus (de lhermtisme). En 1996, il crit la prfacepour lanthologie Terre des troubadours de Grard Zuchetto. En 1997, ilcompose une tude sur La Langue dOc au printemps de lEurope. Sa piceCantaloba est une sorte d'opra sur les amours de Pierre Vidal et de la Louvede Pennautir .

    47

    Les Troubadours

    46

    1- Max RouquetteCrounica legendria das Troubadours transcricha e adoubada pr Max Rouquette. Emb'un pourtissoun de Pire Azema. Mount-Peli : Edicioun "Calendau", 1937. (page 49)

    2- Max RouquetteLe Chteau dAumelas. Manuscrit. (ci-dessus)

    3- Le Chteau dAumelas. Photographie de Michel Descossy, 2003. Michel Descossy (page 48)

    4- Max RouquetteD'aic mil ans de lutz / A mille annes-lumire. Version franaise de l'auteur. Montpeyroux : Jorn, 1995.

    5- Grard ZuchettoTerre des troubadours : XIIe-XIIIe sicles : anthologie commente. Prface Max Rouquette. Paris : Les Editions de Paris, 1996. Les Editions de Paris (ci-contre)

    6- Max RouquetteLa Barbasta dAumelas. Manuscrit. 5 janvier 1994.

  • Conoissm 248 pomas e melodias de trobadors. Als sgles XIIe e XIIIe, aquela posia occitanaraiona sus Eurpa : Espanha fins al marqus de Santillana, Portugau, Anglatrra de Chaucer,Alemanha dels Minnesnger e Frana dels trouvres.

    La canso se pt pas destriar de la musica e dels joglars. Lo Trobar exalta Ji e Jovent, e la Dna,mas pratica tanben lo sirvents politic e la satira. Renat Nelli, Enric Irenu Marrou, an estudiatprigondament aquel Trobar, corrent literari mger.

    En 1937, Max Roqueta publica en occitan la Crounica legendria das troubadours, que recampalas Vidas de Guilhem de Cabestanh, Pire Vidal, Gaubert de Puegcibt, Ramon de Miraval,Rambaut de Vaqueirs, Savaric de Mauleon e Bertrand de Born. Dins una letra a Enric Frre de1937, presenta l'esquma de son projcte de pa de teatre sus la Vida de Gaubrt dePuegcibt.

    Tot de lng de sa vida, s'interessa als Trobadors. En 1949, presenta sus Radi Tolosa-Pirenusuna emission per far conisser Los cants dels Trobadors. En 1991, dins La Lauseta e lo maarl,imagina lo rescontre, au monastir de Chalon en Lemosin, entre Bertrand de Brn et Bernardde Ventadorn. Dins son poma Castl d'Aumels, trach dau reculh D'aic mil ans de lutz (1995),

    evca la figura de Raimbaudd'Aurenga, pota dau Trobar Clus.En 1996, escriu lo prefaci del'antologia Terre des Troubadoursde Gerard Zuchetto. En 1997,escriu un estudi sus La langued'Oc au printemps de l'Europe. E sapa inedicha Cantaloba es unmena d'oper sus los amors dePire Vidal e de la Loba dePennautir .

    Los Trobadors

    49

    48

  • Aprs avoir lu De Dante Mistral de Jules Vran, Max Rouquette se procure LEnfer de Dante Alighieri (1265-1321). En 1931, il associe de nouveau les deux crivains : Dante me produit le mme effet que Mistral. Quandje suis plat leur lecture me remonte.

    En 1932, un camarade florentin lui lit Dante en italien : Puis tandis quil suivait dans le texte italien je lui ai luma traduction languedocienne, dont il ne comprenait que peu de choses mais dont il me dit quelle gardait assezle rythme et le ton originels. La traduction du Chant I de LEnfer est termine en 1936.

    Au contraire des potes de son temps, Dante a prfr sexprimer dans une langue vulgaire - litalien - pluttquen latin (ou en occitan, comme Sordel). Dans Le Purgatoire, il rencontre le troubadour Arnaud Daniel, quirpond en occitan ses questions. En 1931, Max Rouquette a la joie de constater que litalien de Dante taittrs voisin de la langue des Troubadours et mme de la langue doc moderne .

    En tmoignage de leur profonde harmonie intellectuelle, Max Rouquette compose un rcit La Casa di Dante, intgr en 1997 Verd Paradis VII (Le Corbeau rouge). Il lui attribue, Argelliers, unemaison ct de la sienne : [] tragique, un aspect de misre,dabandon, de tristesse, [] Il fallait que Dante soit tout dans la maison,et la maison, rien.

    Dune manire mythique, il envisage la vie de Dante au village qui : portait Florence partout o il allait. Mme chez moi. Les portesrondes des maisons, des curies, des caves, closes sur le silence deschoses secrtes o dormaient des sicles de vie, taient des citsitaliennes. Aprs deux ou trois ans dabsence de Max Rouquette auvillage, Lhomme tranger avait repris son bton dternel errant. []Et, dans mon imaginaire, il ne sarrtait pas de cheminer. Il nesarrtera jamais .

    51

    Dante Alighieri

    1- Buste de Dante. [S. d.]. Collection particulire (ci-dessus)

    2- Dante AlighieriLInfern : Cant XXVI. Traduction en occitan de Max Rouquette. Manuscrit. [S. d.] (page 53)

    3- Porte-document en cuir, l'effigie de Dante.

    4- Pierre RouquetteLa Casa di Dante Argelliers. Photographie. [S. d.] Pierre Rouquette (ci-contre)

    5- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Argelliers, 26 septembre 1931.

    6- Max RouquetteLo corbats roge : Novlas ineditas en occitan. Canet : Trabucare, 2003. (Prsa occitana). MCA

    7- Dante (dett. della disputa del SS. Sacramento). Raffaello. Vaticano - Roma. Carte postale. [S. d.]. (page 52)

    8- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 20 mars 1932.

  • 53

    Aprp aver legit De Dante Mistral de Jules Vran, Max Roqueta se procura L'Inferno de DanteAlighieri (1265-1321). En 1931, escriu : Dante me fa l'efiech parir que Mistral. Quand soi acals, los legir me reviscola.

    En 1932, un collga florentin li legs Dante en italian : Pui, entre que seguissi dins lo txtitalian, li legigure ma revirada lengadociana. Compreni pas grand causa, mas me digut queservava pron lo ritme e lo ton d'origina. La revirada dau Cant I de L'Infrn es acabada en 1936.

    Au contra dels potas de son temps, Dante a causit de s'exprimir en lenga vulgara l'italian puslu qu'en latin (o en occitan, coma Sordel). Dins lo Purgatorio, rescontra lo trobador ArnaudDaniel lo melhor fabre en parlar mairau e aquel respond en occitan a sas demandas. En1931, Max Roqueta a la gaug de constatar que l'italian de Dante es vesin de la lenga delsTrobadors emai de la lenga d'c modrna.

    Signe d'una armonia intellectuala prigonda, Max Roqueta escriu La Casa di Dante, integrat en1997 a Verd Parads VII (Lo Corbats Roge). Un ostau d'Argelirs ven l'ostau de Dante faidit : [] tragic, un aspct de misria, d'abandon, de tristum, []Cali que Dante si tot dins l'ostau,e l'ostau res.

    D'un biais mitic, vei la vida en aquel luc deDante que : portava Firenze amb el pertotont anava. Tanben au mieu. Las prtasredondas dels ostaus, dels estables, delscrotons, clausas sus lo silenci de las causassecretas ont dormissin de sgles de vida,ran aquelas de las ciutats italianas. Aprpdos o tres ans d'absncia de Max Roqueta auvilatge, L'me estrangir avi tornat preneson camin d'etrne caminaire. [] E, dinsmon imaginari, arrestava pas de caminar.Arrestar pas jamai .

    Dante Alighieri

    52

  • De 1919 1935, le pote catalan Joseph-Sbastien Pons (1886-1962) est professeur despagnol au lyce deMontpellier. A Christian Camps, Max Rouquette confie : Une heure despagnol, ctait chez Pons une fentreouverte sur la posie, sur la libert de lcriture, dans la pense et limaginaire. Aprs ses cours, il reoit Max Rouquette, une ou deux fois par semaine. Llve et le matre participent aux rencontres des Dissatis aumaset de Franois Dezeuze dit LEscoutare.

    De vingt ans son an, il conseille le jeune Max, ds ses premires uvres. Par lintermdiaire dHenri Frre, il lui dit que Secret de lHerbe est : [] certainement les premires pages [de lui] quil lisait de vritable languedOc. [] La richesse du vocabulaire la tonn.

    En 1942, il remercie Max Rouquette de lenvoi de Songes de la nuit et lencourage amplifier son uvre : Cela ma paru uni et fluide, dune mme note, mais ce cahier est beaucoup trop court. Quand un potesannonce on dsire sa compagnie. [] maintenant que votre imaginationcherche son objet dans ce qui est suspendu dans le ciel, loiseau et ltoile, etque vos paysages cependant largis aiment la verticale, le rayon.

    Max Rouquette garde une profonde reconnaissance pour Pons qui lui a appris connatre le monde, les btes, les hommes, la familiarit, la vritet sentir les choses directement . En 1962, aprs sa mort, il lui rendhommage dans OC : Dans ses mains patientes, amoureuses, il cueillit toutela richesse rpandue et oublie par les autres ; il en tira la ralit cache sousles apparences, et le pome est cette vrit de derrire les choses, plus vraieencore que les choses.

    55

    Joseph-Sbastien Pons, son matre en posie

    54

    1- Georges DezeuzePortrait de profil de Joseph-Sbastien Pons daprs une photographie tire par Henri Frre, son gendre. Photographie. [S. d.]. Georges Dezeuze (page 57)

    2- Lettre de Joseph-Sbastien Pons Max Rouquette. 1942.

    3- Joseph-Sbastien Pons et Aristide Maillol. Photographie extraite de Josep Sebasti Pons de Pierre Verdaguer. Perpignan : LesPublications de l'Olivier, 2002. (Classiques roussillonnais). Henri Frre (ci-dessus)

    4- Joseph-Sbastien Pons. Photographie. [S. d.].

    5- Max Rouquette

    Joseph-Sbastien Pons : interview Samuel Brussell. Manuscrit. [2000]. (ci-contre)

    6- Lettre dHenri Frre Max Rouquette. [S. d.].

    7- Max Rouquette, Ren Tulet, J. S. Pons et. LEscoutaire, Photographie au maset. [Annes 1930]. (page 56)

  • De 1919 a 1935, lo pota catalan Josep Sebasti Pons (1886-1962) es professor d'espanhl auLicu de Montpelhir. A Cristian Camps, Max Roqueta raconta : Una ora d'espanhl ambPons, ra una finstra duberta sus la posia, sus la libertat de l'escritura, dins la pensada el'imaginari. Aprp sos corses, aculhs Max Roqueta a son ostau, un o dos cps per setmana.Pus tard, se retrobarn als rescontres dels Dissatirs au mas de Francs Dezeuze, L'Escotaire perescais.

    De 20 ans son ainat, conselha lo jove Max, tre los primirs escrichs. Per l'entremija de Frre, li fa saupre que Secret de l'rba es : [] saique las primiras paginas d'el que legissi envertadira lenga d'c. [] La riquesa dau vocabulari l'a espantat.

    En 1942, merceja Max Roqueta per son mandads dels Smnis de la nuch e l'encoratja a donard'ample a son bra : Aqu m'a semblat fluid, d'una nta unida, mas aquel reculh es trp cort.Quand un pota es anonciat, m volonta sa companhi. [] ara, que vstra imaginacion crqueson objcte dins l'aucl e l'estla, e que vstres pasatges, alargats pasmens, crquen laverticala, lo rai.

    Max Roqueta es prigondamentreconoissent a Pons de li averensenhat a conisser lo mond, lasbstias, los mes, la familiaritat,la vertat e a sentir las causasdirectament . En 1962, aprp sa mrt, l'omenatja dins OC : En sas mans pacientas, amorosas,culhigut tota la riquesaespandida e delembrada delsautres ; ne tragut la realitatesconduda jos las semblanas, elo poema es aquela vertat dedetrs las causas, mai veraiaencara que las causas.

    Josep Sebasti Pons, lo mstre en posia

    57

    56

  • En 1926, Jean Nogus, tudiant en mdecine comme Max Rouquette, lui prsente un ami catalan, Henri Frre,tudiant en lettres, et admirateur comme eux de luvre de Joseph-Sbastien Pons. Pendant leurs tudes,Rouquette et Frre vont se voir tous les jours. Ensuite, ils restent en troites relations. Ainsi la correspondancecroise entre Max Rouquette et Henri Frre est-elle la plus importante en nombre de lettres changes, la plussincre et la plus vivante dans le dialogue engag.

    Max Rouquette lui adresse ses premiers textes : La Mditation du hibou, ses traductions de Virgile et de Dante,et des pomes des futurs Songes du matin. Paralllement, celui-ci lui envoie ses projets de sculpture ou decramique, et de nombreux dessins. Ils se critiquent et sencouragent mutuellement. Ils changent souvent desimpressions sur la musique, la littrature et le cinma. Pour assister rapidement aux sorties des nouveaux films,Henri Frre se rend Marseille en bicyclette.

    Max Rouquette lui rend visite en Roussillon, o il faitgalement la connaissance dAristide Maillol. En 1956,Henri Frre publie Conversations de Maillol. SelonMax Rouquette, cest un des plus rares tmoignagesque lon puisse avoir du sculpteur de Banyuls. Dans savrit quotidienne et sa parfaite authenticit .

    Pour lexposition consacre Henri Frre qui a lieu Perpignan en 1983, Max Rouquette crit uneprsentation. Ces dessins, ces gravures, ces sculpturesportent toutes en elles un au-del de la simple nature.Cest la part secrte de lartiste, le signe de sa relation,de son accord avec un univers aussi fragile, aussimenac, aussi phmre quil puisse tre .A sa mort en 1987, Max Rouquette a dit perdre une autre conscience. Et le meilleur ami que jeus surcette terre .

    59

    Henri Frre, La moiti de mon me

    58

    1- Lettre dHenri Frre Max Rouquette accompagne dun autoportrait. 29 janvier 19..

    2- Max Rouquette, Henri Frre et Miarka. Argelliers. Photographie. [Annes 1928-1930]. (page 60)

    3- Jean Lesaffre, Max Rouquette, Henri Frre, Jean Rouquette et deux chiens. Photographie. [Annes 1930]. (ci-contre)

    4- Lettre d'Henri Frre Max Rouquette illustre d'un nu dans un paysage (dessin la sanguine). [S.d.].

    5- Dmter : statue dHenri Frre, termine en 1967, Sorde. [Expose la Fondation du Pays de France , Perpignan,dcembre 1983-janvier 1984]. Photographie. 1967. (ci-dessus)

    6- Henri FrreNu sur cramique. [S. d.]. Henri Frre. Collection particulire (page 61)

    7- Henri FrreConversations de Maillol. Genve : Pierre Cailler, 1956.

  • En 1926, Joan Nogus, estudiant en medecina coma Max Roqueta, li presenta un amic catalan,Enric Frre, estudiant en letras, afogat de l'bra de Pons. Tot lo temps de sos estudis, Roqueta eFrre se van veire cada jorn. Pus tard, demorarn ligats. Antau, la correspondncia crosadaentre eles es la mai rica en nombre de letras, la mai sincra e la mai viva dins los escambis.

    Max Roqueta li manda sos primirs txtes : la Meditacion dau cht, sas reviradas de Vergli e deDante, e de pomas dels futurs Smnis dau matin. En responsa, aquel li manda sos projctesd'escultura o de ceramica, e fra dessenhs. Ambeds se critican e s'encoratjan. Escmbiansovent sos sentits sus la musica, la literatura e lo cinem. Per assistir mai lu a las sortidas delsfilms nus, Frre va a Marsilha en bicicleta.

    Max Roqueta lo va visitar en Rosselhon, e Frre li fa conisse Aristida Malhl. En 1956, Frrepublica Conversations de Maillol. Segon Max Roqueta, es un dels testimoniatges mai precissus l'escaupraire de Banyuls. Dins sa vertat quotidiana e son escreta autenticitat .

    En 1983, Max Roqueta presenta la mstra de Perpinhan consagrada a Enric Frre. Dins totesaqueles dessenhs, aquelas gravaduras, aquelas esculturas, i a un en-del de la simpla natura.

    Es la part secreta de l'artista, losigne de sa relacion, de sonacordana amb un univrs, tanfreule, tan amenaat, tanpassads que fogusse . A samrt en 1987, Max Roquetadigut prdre una autraconscincia. E l'amic melhorqu'agre sus aquesta trra .

    Enric Frre, la mitat de mon arma

    61

    60

  • En fvrier 1933, Max Rouquette coute Toulon une dlicieuse confrence de Colette relative au music-hall, sa mre Sidonie et aux animaux que Colette adore et quelle comprend . Lisant du mme auteur Lanaissance du jour, il exprime Henri Frre tout son enthousiasme : Il y a l quelques pages parmi les plusbelles qui aient jamais t crites. Et cela a soulev en moi toute une nue de mmes sensations fortementprouves au temps o je me tranais sur le sol avec les gosses de chez moi et de mon temps. Ce livre valinciter composer Secret de lherbe.

    En avril 1933, Max Rouquette, interne Toulon, visite la maison de Colette, La Treille muscate, situe prs deSaint-Tropez. La villa est prcde dune sorte dalle couverte de treille. Elle tait ouverte mais Colette nytait pas . Cette proprit comprend une petite maison de quatre pices avec une terrasse, un jardin, desvignes et un petit bois de pin donnant directement sur la mer. Cest bien la maison que je pensais avec autourdes champs o le printemps a dispens ses pollens, toutes ses btes, et o lon a envie de se coucher. Celamvoquait de faon trs proche les rares champs dArgelliers o quand noustions petits nous allions attraper des papillons parmi les pis et les coquelicots.Ce qui comptait le plus ctait le ciel au-dessus .

    Colette a parl de sa demeure dans La Treille muscate. Ecrite ds 1926, cetteprose potique a t reprise, en 1932, la fois en dition courante dans unrecueil Prisons et paradis et dans un livre dartiste, illustr par des eaux-fortesde lami de Colette, Andr Dunoyer de Segonzac. La bibliothque de MaxRouquette recle de nombreuses ditions de Colette.

    63

    Colette des jardins et des btes

    62

    1- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 21 avril 1933. (ci-contre)

    2- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 28 avril 1933. (page 65)

    3- Max Rouquette la mer. Photographie. (page 64)

    4- ColetteLa Naissance du jour : roman. Paris : Ernest Flammarion, 1928. Flammarion (ci-dessus)

    5- ColetteLa Treille muscate. Eaux-fortes par Andr Dunoyer de Segonzac. Paris : L'artiste, 1932. Tirage 325 exemplaires. Ex. n 67 avec envoi autographe. MCA

  • Colette dels rts e das bstiasEn febrir de 1933, Max Roqueta escota a Tolon una conferncia requista de Colette sus lomusic-hall, sus sa maire Sidonia, sus las bstias que Colette adra e compren . Lo libre Lanaissance du jour l'estrambrda. Escriu a Enric Frre : I a aqu quauquas paginas de las maiblas jamai escrichas. E aqu a despertat en ieu tot un fum de sentits parirs que ressentigurefortament au temps ont me rabalave au su amb los manits mos companhs. Aquel libre lobutar a escriure Secret de l'rba.

    En abriu de 1933, Max Roqueta, intrne a Tolon, visita l'ostau de Colette, La Trelha muscada,prche de Sant-Trops. Una mena d'alia coberta d'una trelha mena a la bastida. ra duberta,mas Colette i ra pas . Aquela proprietat recampa un ostalon de quatre membres amb unaterrassa, un rt, de vinhas e una pinda que dona directament sus la mar. Es plan l'ostau quepensave amb a son entorn de camps ont la prima a escampilhat sos pollns, totas sas bstias, eont fai lingueta de s'ajaar. Aqu me rementava fra los quauques camps d'Argelirs ontequand rem pichts, anvem arrapar de parpalhons entre espigas e roslas. que comptavalo mai, ra lo cl en-desss.

    Colette a parlat de sa bastida dins La Treille muscate.Escricha tre 1926, aquela prsa potica es estada represaen 1932, a l'encp en edicion correnta dins un reculhPrisons et paradis et dins un libre d'artista, illustratd'aigafrts de l'amic de Colette, Andr Dunoyer deSegonzac. La biblioteca de Max Roqueta recapta denombrosas edicions de Colette.

    65

    64

  • A 18 ans, Max Rouquette commence traduire en occitan LInferno de Dante, publi en 1945 dans la revue OC.Ds 1930, il entreprend la traduction de Sophocle et Eschyle. En 1934-1935, il adapte les Rubayats dOmarKhayym (1048-1131) et des Contes populaires dArabie.

    A la fin des annes 1930, Federico Garcia Lorca montre la voie dune modernit ptrie de tradition et de ralitcharnelle, mais dlivre par la libert cratrice du surralisme (Philippe Gardy). En 1942, Max Rouquettetranspose en occitan quatre pomes du Romancero gitano.

    A partir des annes 1970, il se consacre nouveau aux mmes uvres de ces auteurs. Ainsi fait-il une traductioncomplte du Romancero gitano, du Cante Jondo, du Divan del Tamarit et de Llanto per Ignacio Snchez Mejias,publis finalement par Letras dc. Il adaptera aussi partir du franais, deux pices de thtre de l'irlandais John-Millington Synge : Le Baladin du monde occidental et L'ombre de la combe. Selon Philippe Gardy, cettevolont toujours renouvele est consubstantielle llaboration de son criture .

    En 1999, Frdric Jacques Temple demande Max Rouquette de donner uneversion occitane de quelques Pomes. Les deux amis pensent que la langue docrestitue mieux le concret et le sensible.

    Except le premier livre de Verd Parads traduit par Alain Surre-Garcia avec l'aidede Franoise Meyrueis, il se traduit lui-mme en franais, tant pour les autres livresde Verd Parads, avec l'aide de Franoise Wyatt, que pour les pomes, les romanset le thtre. Il croit fermement quon nous lira plus en occitan si on peutgalement nous lire en franais et dans de nombreuses langues trangres.

    67

    Traduire pour mieux crire

    66

    1- Max RouquetteDessin reproduit sur la couverture de Romancero gitan.

    2- Federico Garca LorcaEndevinalha de la guitara. Traduit par Max Rouquette.Manuscrit. [S. d.]. (page 69)

    3- Federico Garcia LorcaRomancero gitan. Version occitana de Max Roqueta ; Edicionestablida e presentada per Felip Gardy. Toulouse : Letras d'c,2009. Letras d'c (ci-contre)

    4- Federico Garca LorcaPoma dau Cante Jondo seguit de Planh per Ignacio Snchez Mejase de Divan dau Tamarit. Version occitana de Max Roqueta.Toulouse : Letras d'c, 2010.

    5 - John Millington SyngeThe Playboy of the Western World = Le Baladin du mondeoccidental = Lo Playboy dau Western World. Traduit en occitanpar Max Rouquette. Manuscrit. [S. d.].

    6- Omar KhayymLes Rub'iyat = Robaiyat. Traduit en occitan partir de latraduction franaise par Max Rouquette. Manuscrit. 1937. (page 68)

    7 John Millington SyngeThe Shadow of the Glen = L'ombre de la Valle = L'Ombra dins laComba. Adaptacion lengadiciana de Max Rouquette. Manuscrit.Montpellier, dcembre 1945.

    8- Frdric Jacques TemplePomas. Pomes. Revirats a l'occitan per Max Roqueta, traduitsen occitan par Max Rouquette; amb una linogravadura deFermin Altimir, avec une linogravure de Fermin Altimir.Montpeyroux : Jorn, 1999. Jorn (ci-dessus)

  • En 1938, Sully-Andr Peyre ddie son Choix de pomes : A Max Rouquette, pour qui le rve ne fait pas oublierlaction.

    Trs largement influencs par lexemple catalan, des tudiants de Montpellier fondent, en 1928, Le NouveauLanguedoc. Ce groupe est rapidement dirig par trois membres : Jean Lesaffre, prsident; Roger Barthe et MaxRouquette comme vice-prsidents.

    Le Nouveau Languedoc cherche gagner les tudiants ses ides fdrales et rgionalistes, et la langue, enlien avec le catalanisme. Entre 1931 et 1933, il regroupe un dixime des tudiants de Montpellier. Dans unentretien, Max Rouquette prcise : Pour nous, le fdralisme pouvait tre rpublicain, et nous le concevionscomme rpublicain. Et il ajoute que ce n'est pas incompatible quoique la plupart des Franais le croient, parcequ'on leur a lav le cerveau depuis deux cents ans, pour leur faire accepter un Etat hypercentralis auquel lesJacobins au temps de la Rvolution ont donn un tour de vis, et Napolon aserr les boulons .

    Le 7 mai 1931, Max Rouquette prsente Le Laurier d'Arles de JosephdArbaud, dont il admire galement La Bte du Vaccars. En effet, LeNouveau Languedoc programme un cycle de confrences mensuelles,organise des excursions (Saint-Guilhem-le-Dsert, Maguelone, etc.) et aussiun bal annuel. Il publie des chroniques rgulires dans Le Petit mridional etLEclair et chaque anne ses Annales.

    Le 31 octobre 1932, Max Rouquette, dans une note manuscrite, prcise sonrle : Le Nouveau Languedoc je lai aiguill en rejetant le rgionalisme sansla langue.

    71

    Le Nouveau Languedoc

    1- Le Nouveau Languedoc : Annales 1931. Montpellier : Nouveau Languedoc, juin 1931. MCA

    2- La Vie universitaire : Le Triumvirat. L'Echo des tudiants : association gnrale des tudiants de Montpellier. N 3, 7 mars 1931.Montpellier : Association gnrale des tudiants, 1931. MCA (ci-contre et ci-dessus)

    3- Annales du Nouveau Languedoc : Socit d'Action Rgionaliste et tudes Rgionales. Montpellier : Imprimerie du Progrs, 1930.MCA

    4- Max RouquetteAra es vengut. Le Nouveau Languedoc : Annales 1932. Lo novel Langadoc : Annals 1932. Montpellier : Nouveau Languedoc, 1932.MCA (page 73)

    5- Joseph d'Arbaud La Bte du Vaccars / La Bstio du Vacars. Prface de Charles Maurras. Couverture orn dun bois grav par Emmanuel Poirier.Paris : Bernard Grasset, 1926. Editions Bernard Grasset (page 72)

    3- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 31 octobre 1932.

  • En 1938, Sully-Andr Peyre dedicaa son Choix de pomes : A Max Rouquette, pr quau losounge empacho pas la lucho.

    D'estudiants de Montpelhir amagestran, en 1928, Le Nouveau Languedoc. Un triumvirat lo vamenar : Joan Lesaffre, president, Rogir Barta e Max Roqueta coma vici-presidents.

    Lo Nouveau Languedoc a per tca de ganhar los estudiants a sas idias federalas e regionalistas,e a la lenga, en ligason amb los Catalans. Entre 1931 e 1933, recampa de detz parts una delsestudiants de Montpelhir. Dins un entreten, Max Roqueta precisa : Per nautres, lofederalisme podi stre republican, es antau que lo pensvem. E apond qu'es pasincompatible, emai fra Franceses o cregusson, per de que son encloscats despui dos centsans, dins un Estat ipercentralizat que los Jacobins de la Revolucion i an ja bailat un torn devitz, e pui Napoleon n'a sarrat los bolons .

    Lo 7 de mai de 1931, Max Roqueta presenta Lou Lausi d'Arle de Josp d'Arbaud, autor ufansde La Bstio du Vacars. Le Nouveau Languedoc programa un cicle de conferncias mesadiras,organiza d'escorregudas (Sant-Guilhm, Magalona, etc.) e tanben un bal annadir. Publica decronicas regularas dins Le Petit Mridional e dins L'clair, e cada annada sos Annals.

    Lo 31 d'octbre 1932, Max Roqueta, dins una ntamanescricha, escriu : Lo Nouveau Languedoc, l'aiendralhat en rebutant lo regionalisme sens la lenga.

    Le Nouveau Languedoc

    73

    72

  • En 1930, des intellectuels en vue fondent, sur le modle catalan, la Societat dEstudis Occitans (SEO). MaxRouquette y participe tout naturellement. Le pan-occitanisme fdraliste de Charles Camproux veut lier, dansun destin unique, lOccitanie et la Catalogne. Aprs l'crasement de la Rpublique espagnole, les Occitans vontexprimer leur solidarit : en 1939, Max Rouquette adhre un comit de soutien aux intellectuels et militantscatalans rfugis dans le Sud de la France.

    En 1943, Les Cahiers du Sud, Marseille, publie un numro spcial, Le Gnie dOc et lHomme mditerranen,qui comprend entr'autres deux tudes sur l'histoire occitane de la philosophe Simone Weil (sous l'anagrammed'Emile Novis pour contourner la censure) et quatre posies de Max Rouquette. Cest un vnement littraire,tant pour la connaissance des troubadours et des cathares que pour laffirmation de lexistence dun espaceoccitan. Face l'occupant, c'est un acte de foi dans la culture.

    En 1945, Camille Soula, Ismal Girard et Max Rouquette, tous les troismdecins et anciens membres de la SEO, crent Toulouse, lInstitut dEstudisOccitans (IEO), qui lit Jean Cassou pour prsident, avec l'appui de TristanTzara. Cet organisme reconnu dutilit publique ne souhaite pas limiter sonaction des concours littraires la manire des Jeux Floraux.

    En 1947, Max Rouquette en assure le secrtariat gnral, puis de 1952 1955,la prsidence. Il travaille activement, avec Ismal Girard, Camille Soula etPierre-Louis Berthaud, la prparation de la loi Deixonne du 11 janvier 1951sur lenseignement des langues et dialectes locaux . Il la qualifie de mesured'intelligence et de justice . Ainsi lInstitut obtient-il la reconnaissance parlEtat de la place de loccitan dans lducation. En 1961, lIEO publie VerdParads. Comme l'a montr Jean-Frdric Brun, laction occitane de MaxRouquette est troitement lie son uvre d'crivain.

    75

    Action occitane

    74

    1- Prsentation du Languedoc. [S. l.] : Institut d'tudes Occitanes, 1954.

    2- Le Gnie d'Oc et l'homme mditerranen sous la dir. de Jo Bousquet et Jean Ballard : Etudes et pomes de Jo Bousquet - JeanBallard - Ren Nelli - P. M. Sire - Henri Feraud - Louis Alibert - Emile Dermenghem - Mohammed el Fasi - Edouard Roditi - Bernard deVentadour - Bernat Marti - Jordi de San Jordi - Arnaud de Mareuil - Uc de Saint Circ - L. Blanchard - Henri Davenson - Emile Novis(anagramme de Simone Weil) - Dodat Roch - J.H. Probst - F. Soldevila - Auzias March - Joan Roi de Corella - Ventura Gassol - AndrChastel - S. Singer - Lanza del Vasto Sully Andr Peyre - Joseph dArbaud - Joseph Sbastien Pons - Paul Eyssavel - Max Rouquette- P.J. Roudin - Jorgi Reboul - Charles Galtier - J. Bourciez - Lon Gabriel Gros - Gabriel Audisio - Henri Bosco - Jean Lebrau - LouisRoussel - Pierre Emmanuel - F. Benoit - F. Bonjean - Franois Paul Alibert. Marseille : Les Cahiers du Sud, 1943. Cahiers du Sud (ci-contre)

    3- Societat dEstudis Occitans. Tapuscrit. [1930]. (page 77)

    4- Institut dtudes Occitanes. Tapuscrit. Toulouse, 11 juin 1945.

    5- Programme I.E.O. Tapuscrit. 1945-1946. (page 76)

    6- Comit dAide aux Intellectuels Catalans. Tract. [1938-1939]. (ci-dessus)

  • 77

    En 1930, d'intellectuaus en vista amagestran, rebatent los catalans, la Societat d'Estudis Occitans(SEO). Max Roqueta i participa, de segur. Lo pan-occitanisme federalista de Carles Camprsvl ligar, dins una destinada comuna, Occitnia e Catalonha. Aprp l'avaliment de la RepublicaEspanhla, los Occitans van exprimir sa solidaritat : en 1939, Max Roqueta aders a un comitatde sosten als intellectuaus e militants catalans refugiats dins lo Miegjorn de Frana.

    En 1943, Les Cahiers du Sud de Marsilha, publica un numer especial : Le Gnie d'Oc et l'Hommemditerranen, que i caupon entr'autres dos estudis sus l'istria occitana de la filosfa SimonaWeil (jos l'anagrama de Emila Novis per desvirar la censura) e quatre pomas de Max Roqueta.Es un eveniment literari, tan per la conoissena dels trobadors e dels catars, coma perl'afortiment de l'existncia d'un espaci occitan. Es atanben l'afortiment d'una Fe, de cara al'ocupant.

    En 1945, Camille Soul, Ismal Girard e Max Roqueta, tres mtges e ancians membres de laSEO, engenhan a Tolosa l'Institut d'Estudis Occitans (IEO) amb Jean Cassou coma president,amb lo sosten de Tristan Tzara. Aquel organisme reconegut d'utilitat publica se vl pascontentar d'engimbrar de concors literaris dins lo biais dels Jcs Florals.

    En 1947, Max Roqueta n'es segretari generau,pui de 1952 a 1955 president. Avi trabalhatactivament, amb Girard, Soula, e Pire-LosBerthaud, a l'espelison de la lei Deixonne dau11 de genir 1951 sus l'ensenhament de laslengas e dels dialectes locaus . Ne parla comad'una mesura d'intelligncia e de justcia .L'Institut ganha antau la reconoissena, de lapart de l'Estat, de l'occitan dins l'educacion. En1961, l'IEO publica Verd Parads I. Segon J. F.Brun, l'accion occitana de Max Roqueta esestrechament ligada a son bra d'escriveire.

    Accion occitana

    76

  • Ds les annes 1930, Max Rouquette participe des missions dans plusieurs stations de radios locales. Le 26 octobre 1932, il prononce une confrence relative LEsprit de la langue dOc Radio Bziers. En mai 1936, il met au point un programme sur Radio Montpellier Languedoc. Pendant la guerre, il lit des Contespopulaires gascons de Jean-Franois Blad, sur Radio Toulouse. Pour son adaptation radiophonique de Jean de lOurs, il prend pour base la version publie dans la revue Folklore. Dans les annes 1946-1950, il prsente des contes populaires dOccitanie et des pices de thtre comme La Comdie du miroir sur RadioToulouse, dirige par Henri Lefvre.

    Dans une lettre, Henri Frre lui crit : Et dans la mairastra picopastre tu as russi merveille le glissementdu franais au languedocien, rptant assez le franais pour quon ait bien le motif dans loreille, et arrivantau languedocien comme un accomplissement attendu, devin, et souhait, la libration vritable de lamusique.

    De 1920 1926, sa cousine Henricie lui permet de voir tous lesfilms muets de Mack Sennett, Max Linder, Charlie Chaplin, Buster Keaton, grce aux places gratuites donnes par sesemployeurs. Il compare le cinma de cette poque un dondenfance, celui de rire de tout et de trouver dans le rire lafameuse fontaine de jouvence, songe rv de tous, autantquoubli de chacun .

    Au long de sa vie, Max Rouquette a parl plus souvent la radioqu' la tlvision. Son dsir exprim avec son ami Frre dans sajeunesse d'crire des scnarios, s'est heurt la ralit d'uncinma en occitan encore dans les limbes. En 1954, aprs avoir vu,dans le film Dsert vivant produit par Walt Disney, la lutte mortde la gupe Pepsis et de la Tarentule venimeuse, il crira une desnouvelles les plus tonnantes de Vert Paradis : Le Tombeau deJean-Henri Fabre

    79

    Voie de la radio et rves du cinma

    78

    1- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Argelliers, 5 mai 1936. (ci-dessus)

    2- Lettre d'Henri Frre Max Rouquette. 26 janvier [19..]. (page 80)

    3- Jean de Calais : prsentation de contes populaires d'Occitanie pour Radio Toulouse. Manuscrit. [Annes 1940-1950].

    4- Emission Folklore dOccitanie donne sous les auspices de lInstitut dtudes Occitanes avec le concours de la Troupedramatique de Toulouse-Pyrnes. Manuscrit. [Annes 1940-1950]. (ci-contre)

    5- Les Trois Frres ou le Roi des poissons. Conte populaire de Gascogne de Jean-Franois Blad adapt pour Radio Toulouse durantla guerre. Manuscrit. [Annes 1940].

    6- Le Cinma. [Premiers jets manuscrits de Ils sont les bergers des toiles]. Manuscrit. [2000]. (page 81)

  • Tre las annadas 1930, Max Roqueta anima d'emissions dins maitas estacions localas. Lo 26d'octbre 1932, fa una conferncia sus L'Esprit de la langue d'Oc sus Radi-Besirs. En mai 1936,alests un programa sus Radio Montpelhir Lengadc. Dau temps de la gurra, legs de Contespopulaires gascons de Joan-Francs Blader, sus Radi-Tolosa. Per son adaptacion radiofonica deJoan de l'Ors, s'apija sus la version publicada dins la revista Folkore. Dins las annadas 1946-1950, presenta de contes popularis d'Occitnia e tanben de pas de teatre, coma Lo miralhetsus Radi-Tolosa, que lo filosf Henri Lefvre n'es lo director.

    Dins una letra, Enric Frre li escriu : E dins la mairastra pica-pastre, as fach miranda perresquilhar dau francs au lengadocian, as repetit pron lo francs per plan engulhar lo motiudins l'ausidor, pui as gandit lo lengadocian coma un acompliment esperat, devinhat e volontat,la deliurana vertadira de la musica.

    De 1920 a 1926, de merc sa cosina Enricia, pt veire totes los films muts de Mack Sennett, MaxLinder, Charlie Chaplin, Buster Keaton, que sos emplegaires li bailavan de plaas a gratis. Locinem d'aquela pontannada es per el aquela dona dau mainatge, qu'es de rire de tot ed'atrobar dins lo rire la famosa fnt de jovena, smi pantaissat de totes coma delembrat decadun .

    De long de sa vida, Max Roqueta a parlatmai sovent a la radi qu'a la television.Jovent, amb son amic Frre, volin escriured'escenaris, mas lo cinem en occitan avipas encara espelit. En 1954, vei, dins lo filmde la produccion Walt Dysney Dsert vivant,la lucha a mrt de la vspa Pepsis e de laTarentula verinosa. Aqu lo butar a escriureuna de las novlas mai estranha de VerdParads : L'Atac de Joan-Enric Fabre

    Via de la radio e smis dau cinema

    81

    80

  • Le mdecin reoit les confidences quon ne fait pas dautres . Par got du contact humain et galement partradition familiale, Max Rouquette sest orient vers la mdecine. De 1926 1931, Max Rouquette suit sestudes Montpellier. Co-rdacteur en chef de La Revue mdicale, dite par la Corporation de Montpellier, ilveut introduire une partie littraire consacre aux mdecins crivains. Il pense immdiatement GeorgesDuhamel.

    De 1931 1935, il prpare son internat Toulon. Jy crivis une bonne partie de Verd Parads nous dit-il.Toulon est vcu comme un pays de volupt et de dlices mais o lesprit sendort . Le jeune homme auraitaim exercer Toulon; mais sa famille le persuade de sinstaller comme mdecin Aniane, tout proche delle.

    Le 31 juillet 1936, il dclare Henri Frre sa satisfaction de travailler Aniane : Je suis dailleurs assez contentpuisque mon premier mois a dpass toutes mes esprances . Paralllement, il lit Nietzche, Simenon, Rimbaud et ladmirable Gide des Nouvelles Nourritures qui est un des plus beaux livres de toute cette poquecocasse et sauvage .

    Avec ses patients, il approfondit sa connaissance de lanature humaine et de la langue occitane. Ses exprienceslui serviront dans lcriture de plusieurs proses. DansCendre morte, il se rend pied dans un mas perdu duCausse pour ramener un malade. Dans Un Figuier pourCaola, il constate une mort par pendaison et par misre.

    En 1946-1947, il devient mdecin dhygine scolaire dansla rgion de Lodve. Puis, de 1948 1974, il assure lesfonctions de mdecin-conseil la Scurit sociale Montpellier, tout en continuant crire et dessiner

    83

    Un mdecin : Toulon, Aniane, Montpellier

    82

    1- Cahiers danatomie de Max Rouquette. Manuscrit. 1926-1930. (page 85)

    2- Cahiers dtudes de Max Rouquette. Manuscrit. 1926-1930.

    3- Max Rouquette. Internat. Photographie. Hospice civil de Toulon, 1931-1935.

    4- Max Rouquette. Photographie. Hpital maritime de Brest, 1935. (ci-dessus)

    5- Max Rouquette. Photographie dans un miroir. Toulon, 1933.

    6- Lettre de Max Rouquette Henri Frre. Toulon, 9 janvier 1933.

    7- Max RouquetteDins la boca dau poble d'Oc. Terra d'Oc : edicion enterimria d'Occitania, n 31, juillet 1942. (page 84)

    8- Max Rouquette. Congrs national des mdecins conseils. Photographie. Lac du Chambon, 1949.

    9- Max Rouquette. Photographie. [1948 ?]. (ci-contre)

  • Lo mtge reculhs las confidncias que se fan pas a d'autres . Lo gost dau contacte uman etanben un reire qu'ra mtge, fan que Max Roqueta causir la medecina. De 1926 a 1931, fa sosestudis a Montpelhir. La Corp de Montpelhir edita La Revue mdicale, n'es lo Cap-redactore vl dubrir de paginas literrias consagradas als mtges escriveires. Pensa primir a GeorgesDuhamel.

    De 1931 a 1935, aprepara son internat a Tolon. I escrigure une bona part de Verd Parads .Tolon es viscut coma un pas de chale e de delcia, mas ont l'esperit s'aconsoms . Aujovent, li auri agradat practicar a Tolon ; mas sa familha lo buta a s'installar coma mtge aAniana, mai prche.

    Lo 31 de julh 1936, se ditz satisfach de trabalhar a Aniana : Soi plan content estent que monprimir mes a trespassat totas mas esperas. Legs Nietzsche, Simenon, Rimbaud, e lo Gideremirable de las Nouvelles Nourritures qu'es un dels libres mai bus de tota aquelapontannada bajca e sauvatja .

    Amb sos pacients, aprigonds la conoissena de la natura umana e de la lenga occitana. Aquelasexperincias l'ajudarn dins l'escritura d'unas prsas. Dins Cendra mrta, camina per anar

    qurre un malaute dins un masperdut sul Causse . Dins Una figuiraper Cala, es sonat per despenjar unmrt de solesa e de misria.

    En 1946-1947, ven mtge cargat del'igina escolara dins l'airal de Lodva.Pui, de 1948 a 1974, pren las fonccionsde mtge-conselhaire a la SeguretatSociala a Montpelhir, tot contunhantd'escriure e de dessenhar

    Un mtge : Tolon, Aniana, Montpelhir

    84

  • En 1921, Sully-Andr Peyre cre Marsyas, revue littraire en franais et en langue d'oc. En 1923, deux mdecins,Ismal Girard et Camille Soula, fondent la revue toute en occitan OC, tandis que Jean Ballard conoit en franaisLes Cahiers du Sud. Max Rouquette a non seulement publi ses premiers textes dans La Campana deMagalouna, Calendau, Marsyas et Oc, mais encore il prend largement part lanimation de certains titres.

    En 1936, il assure la rdaction en chef dOccitania (1934-1939), revue du mouvement occitaniste, lance parCharles Camproux. En 1964, Robert Lafont et Yves Rouquette laborent Viure, une revue plus politique et auton nettement radical. Dans le numro un, Max Rouquette donne son apologue Le Roi cruel, repris plus tarddans Verd Parads II. Mais il ne participe pas la gestion de ce priodique.

    En soutien aux crivains catalans en exil, Max Rouquette dite, Montpellier, de 1954 1973, une revuetrimestrielle occitane et catalane : essais, critique, littrature, art intitule Vida nova. Elle comprend unemajorit d'uvres catalanes et quelques textes occitans. Ds 1955, La Bont de lanuit y est publie en partie, avant de sintgrer Verd Parads I.

    Interrompue durant plusieurs annes, OC est ressuscite, en 1969, par MaxRouquette, Ren Nelli, Bernard Manciet, Marcelle Delpastre, Felix Castan et MaxAllier. De 1978 1983, Max Rouquette en assure la direction. Elle est alors tire 500 exemplaires. Ds octobre 1931, le jeune Max Rouquette en avait expos lafinalit, son ami Henri Frre : OC pour moi na de raison dtre qu conditiondtre la revue de la plus haute culture occitane. Il faut quon aille aux plus grandset aux meilleurs. Ce qui manque au mouvement occitan cest une Pense occitane.Il ny a pas de mouvement sans au dpart une ide ou une somme dides.

    87

    Un animateur de revues occitanes

    1- Max RouquetteOc : revista de la renaissena dels paises d'Oc : Auvernha,Gasconha, Lemosin, Lengadoc, Provena, Catalonha, Valencia,Balearas. Tolosa ; Montreal-de-lAude : Societat d'EstudisOccitans, , An VII, novembre-dcembre n 3, 1931. An VIII,genier-febrier n 4, 1932.

    Oc: Revista trimestrala de las letras occitanas. Institut dEstudisOccitans.n 231, genier-mar de 1964.

    Oc: Revista de las letr