Mediator)Dei)(1947 - Liturgie Catholiq .RÉDEMPTEUR!DU!MONDE! 3! L ... ciel!et!à!la!terre!l’Église!en!prière,!dit!Notre!prédécesseur!Pie!XI,!d’heureuse!mémoire.!Sans!

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Mediator)Dei)(1947 - Liturgie Catholiq .RÉDEMPTEUR!DU!MONDE! 3! L ......

  • 1

    Supplment Clbrer 400 Dossier : La liturgie de Vatican II

    Mediator Dei (1947) Encyclique Mediator Dei de Sa Saintet le Pape PIE XII sur la Sainte Liturgie (20 novembre 1947)

    Table des matires

    INTRODUCTION 3 JSUS-CHRIST RDEMPTEUR DU MONDE 3 LGLISE CONTINUE LA FONCTION SACERDOTALE DE JSUS-CHRIST 4 RVEIL DES TUDES LITURGIQUES 4 EMPRESSEMENT DU SAINT-SIGE POUR LE CULTE LITURGIQUE 5 DFICITS DES UNS - EXAGRATION DES AUTRES 5

    I. LA LITURGIE, CULTE PUBLIC 6 HONORER DIEU : DEVOIR DES INDIVIDUS 6 DEVOIR DE LA COLLECTIVIT 6 HONNEUR RENDU AU PRE PAR LE VERBE INCARN : SUR LA TERRE... 7 ... ET DANS LA GLOIRE 7 LGLISE CONTINUE HONORER DIEU, EN UNION AVEC LE CHRIST 8 COMMENCEMENTS HISTORIQUES DE LA SAINTE LITURGIE 8 SON ORGANISATION ET SES DVELOPPEMENTS 9

    II. LA LITURGIE, CULTE INTRIEUR ET EXTRIEUR 9 CEST UN CULTE EXTRIEUR 9 MAIS IL EST SURTOUT CULTE INTRIEUR 10 EXAGRATION DE LLMENT EXTRIEUR 10 THORIES NOUVELLES SUR LA " PIT OBJECTIVE " 11 NCESSIT DE LA PIT SUBJECTIVE 11

  • 2

    NCESSIT DE LA MDITATION ET DES PRATIQUES DE PIT 11 FRUITS CONCRETS DUNE VRAIE PIT 12 HARMONIE ET QUILIBRE ENTRE LES MEMBRES DU CORPS MYSTIQUE 13 ACCORD ENTRE LACTION DIVINE ET LA COOPRATION HUMAINE 13

    III. LA LITURGIE EST RGLE PAR LA HIRARCHIE ECCLSIASTIQUE 14 LA NATURE DE LGLISE EXIGE UNE HIRARCHIE... 14 ... ET DONC UN SACERDOCE EXTRIEUR, VISIBLE... 14 ... CONSACR PAR LE SACREMENT DE LORDRE 14 LA LITURGIE DPEND DE LAUTORIT ECCLSIASTIQUE 15

    IV. PROGRS ET DVELOPPEMENT DE LA LITURGIE 16 LMENTS DIVINS ET LMENTS HUMAINS DE LA LITURGIE 16 DVELOPPEMENT DE CERTAINS LMENTS HUMAINS 16

    V. CE PROGRS NE PEUT TRE ABANDONN A LARBITRAIRE DES PERSONNES PRIVES 18 QUELQUES ABUS TMRAIRES 18 ATTACHEMENT EXAGR AUX RITES ANCIENS 18 ARCHOLOGISME EXCESSIF 19

    II LE CULTE EUCHARISTIQUE 20 I. NATURE DU SACRIFICE EUCHARISTIQUE 20 IL EST UN VRITABLE RENOUVELLEMENT DU SACRIFICE DE LA CROIX 20 VALEUR INFINIE DU DIVIN SACRIFICE 22 MAIS LA COLLABORATION DES FIDLES EST NCESSAIRE 22 II. - PARTICIPATION DES FIDLES AU SACRIFICE EUCHARISTIQUE 23 PARTICIPATION, MAIS NON POUVOIRS SACERDOTAUX 23 1. PARTICIPATION EN TANT QUILS LOFFRENT AVEC LE PRTRE 24 2. PARTICIPATION EN TANT QUILS DOIVENT SOFFRIR EUX-MMES COMME VICTIMES 27 3. MOYENS POUR PROMOUVOIR CETTE PARTICIPATION 28 MOYENS SUBORDONNS AUX PRCEPTES DE LGLISE 29 NE PAS EXAGRER LA VALEUR DE CES MOYENS 29 QUE SOIENT INSTITUES DES COMMISSIONS DIOCSAINES POUR PROMOUVOIR LA LITURGIE 29 III. LA COMMUNION EUCHARISTIQUE 30 POUR LINTGRIT DU SACRIFICE, CELLE DU PRTRE SUFFIT. 30 EXHORTATION LA COMMUNION SPIRITUELLE ET SACRAMENTELLE 31 POUR TOUTES LES CATGORIES DE PERSONNES 31 COMMUNION REUE AUTANT QUE POSSIBLE DURANT LA MESSE... 32 SUIVIE DUNE ACTION DE GRCES CONVENABLE... 32 NCESSAIRE POUR RECUEILLIR DES FRUITS PLUS ABONDANTS 33 IV. ADORATION DE LEUCHARISTIE 34 DVELOPPEMENT DU CULTE EUCHARISTIQUE 34 AUCUNE CONFUSION ENTRE " CHRIST HISTORIQUE ET CHRIST EUCHARISTIQUE " 35 LA BNDICTION DU SAINT SACREMENT 35

    III LOFFICE DIVIN ET LANNE LITURGIQUE 36 I. LOFFICE DIVIN... 36 ... EST LA PRIRE CONTINUELLE DE LGLISE 37

  • 3

    LA DVOTION, INTRIEURE Y EST REQUISE 37 MERVEILLEUX CONTENU DU PSAUTIER 38 LA PARTICIPATION DES FIDLES AUX VPRES DU DIMANCHE 38 II. LE CYCLE DES MYSTRES DANS LANNE LITURGIQUE 39 LA SIGNIFICATION DES TEMPS LITURGIQUES 40 LE CHRIST REVIT DANS LGLISE DURANT LANNE LITURGIQUE 41 ERREURS DAUTEURS MODERNES 41 III. LES FTES DES SAINTS 42 ILS NOUS SONT PROPOSS COMME DES EXEMPLES... 42 ... ET COMME NOS INTERCESSEURS 43 CULTE PRMINENT ENVERS LA TRS SAINTE VIERGE 43

    IV DIRECTIVES PASTORALES 44 I. LES AUTRES FORMES DE PIT NON STRICTEMENT LITURGIQUES SONT VIVEMENT RECOMMANDES 44 LACTION DU SAINT-ESPRIT NY EST PAS TRANGRE 44 ERREURS DONT IL FAUT PRSERVER LES FIDLES 44 LA CONFESSION SACRAMENTELLE 45 LES EXERCICES ET RETRAITES SPIRITUELS 45 AUTRES PRATIQUES NON STRICTEMENT LITURGIQUES 46 II. ESPRIT LITURGIQUE ET APOSTOLAT LITURGIQUE 46 OBISSANCE AUX DISPOSITIONS DE LGLISE 46 BEAUT DES DIFICES SACRS ET DES SANCTUAIRES 47 LE CHANT GRGORIEN 47 LE CHANT POPULAIRE 48 LES AUTRES ARTS DANS LE CULTE LITURGIQUE 48 IMPORTANCE DE VIVRE LA VIE LITURGIQUE 49 LES ENFANTS DE CHUR AU SERVICE DE LAUTEL 49 ZLE DES PASTEURS 50 VIGILANCE CONTRE LES ERREURS ET LES PRJUGS 50

    CONCLUSION 51 nos vnrables frres les patriarches, primats, archevques, vques et autres ordinaires de lieux en paix et communion avec le sige apostolique. Vnrables frres, salut et bndiction apostolique.

    INTRODUCTION 1

    Jsus-Christ Rdempteur du monde Mdiateur entre Dieu et les hommes2, Grand Prtre qui a pntr les cieux, Jsus, Fils de Dieu3, en entreprenant luvre de misricorde qui devait combler le genre humain de

    1 Traduction franaise officielle publie dans La Documentation Catholique, t. XLV, col. 193.

  • 4

    bienfaits surnaturels, eut certainement en vue de rtablir entre les hommes et leur Crateur lordre troubl par le pch et de ramener son Pre cleste, principe premier et fin dernire, linfortune descendance dAdam, souille par la faute originelle. Cest pourquoi, durant son sjour sur la terre, non seulement il annona le commencement de la Rdemption et linauguration du royaume de Dieu, mais il semploya aussi sauver les mes par lexercice continuel de la prire et du sacrifice, jusquau jour o, sur la croix, il soffrit en victime sans tache Dieu, pour purifier notre conscience des uvres mortes, afin que nous servions le Dieu vivant 4 . Par l, toute lhumanit, heureusement retire du chemin qui la conduisait la ruine et la perdition, fut de nouveau oriente vers Dieu, afin que par la coopration de chacun lacquisition de sa propre saintet, qui nat du sang immacul de lAgneau elle donnt Dieu la gloire qui lui est due. Le divin Rdempteur voulut ensuite que la vie sacerdotale, quil avait commence dans son corps mortel par ses prires et son sacrifice, ft continue sans interruption au cours des sicles dans son Corps mystique qui est lglise. Il institua donc un sacerdoce visible pour offrir en tout lieu loblation pure5, afin que tous les hommes, de lOrient lOccident, dlivrs du pch, servissent Dieu, par devoir de conscience, librement et spontanment.

    Lglise continue la fonction sacerdotale de Jsus-Christ Lglise, fidle au mandat reu de son fondateur, continue donc la fonction sacerdotale de Jsus-Christ, principalement par la sainte liturgie. Elle le fait dabord lautel, o le sacrifice de la croix est perptuellement reprsent6 et renouvel, la seule diffrence tant dans la manire de loffrir7 ; ensuite par les sacrements qui sont pour les hommes les moyens spciaux de participer la vie surnaturelle ; enfin par le tribut quotidien de louange offert Dieu, Souverain Bien. " Quel joyeux spectacle noffre pas au ciel et la terre lglise en prire, dit Notre prdcesseur Pie XI, dheureuse mmoire. Sans interruption, tout le jour et toute la nuit, se rpte sur la terre la divine psalmodie des chants inspirs ; il nest pas dheure du jour qui ne soit sanctifie de sa liturgie propre, il nest pas de priode de la vie qui nait sa place dans laction de grces, la louange, les demandes et la rparation de cette solennelle et commune prire du Corps mystique du Christ, qui est lglise ". 8

    Rveil des tudes liturgiques Vous savez sans doute, Vnrables Frres, qu la fin du sicle dernier et au dbut de celui-ci, les tudes liturgiques furent pousses avec une singulire ardeur, par les louables efforts de particuliers, et grce surtout lactivit zle et assidue de plusieurs monastres de lOrdre illustre de saint Benot ; il sensuivit, non seulement dans de nombreux pays dEurope, mais mme au-del des mers, une noble et fructueuse mulation dont les rsultats bienfaisants ne tardrent pas se faire sentir, soit dans le domaine des sciences

    2 I Tm 2, 5. 3 cf. He 4, 14. 4 cf. He 9, 14. 5 cf. Ma 1, 11. 6 Cf. Conc. Trid., Sess. XXII, can. 1. 7 Ibid., can. 2. 8 Lettre encycl. Caritate Christi, du 3 mai 1932.

  • 5

    religieuses o les rites liturgiques de lglise dOccident et de celle de lOrient furent plus largement tudis et connus, soit dans la vie spirituelle prive de nombreux chrtiens. Les crmonies sacres de la messe ont t mieux connues, comprises, estimes ; la participation aux sacrements a t plus large et plus frquente ; la beaut des prires liturgiques plus gote, et le culte de la sainte Eucharistie considr, juste titre, comme la source et lorigine de la vraie pit chrtienne. En outre, plus que par le pass, on a fait connatre aux fidles quils forment tous ensemble un seul corps, trs troitement uni, dont le Christ est la tte et que le peuple chrtien a le devoir de participer, sa juste place, aux rites liturgiques.

    Empressement du Saint-Sige pour le culte liturgique Vous savez certainement que ce Sige apostolique a toujours apport un soin diligent pour que le peuple confi sa garde ft duqu un sens liturgique la fois juste et actif, quavec un zle non moins grand il sest proccup de faire briller jusque dans lextrieur des rites sacrs une dignit convenable. Parlant Nous-mme, selon la coutume, aux prdicateurs de carme Rome en 1943, Nous les avons instamment pris dexhorter leurs auditeurs prendre une part plus active au sacrifice de la messe