Mémoire economie application_contenu_numerique_mars 2013

  • View
    454

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Économie des applications au Québec. Pour le développement d'une économie des applications en soutien à l'industrie des contenus numériques

Text of Mémoire economie application_contenu_numerique_mars 2013

  • 1. CONOMIE DES APPLICATIONS AU QUBEC Pour le dveloppement dune conomie des applications en soutien lindustrie des contenus numriques Mars 2013
  • 2. [conomie des applications au Qubec] [Mars 2013] 2 CONOMIE DES APPLICATIONS AU QUBEC Pour le dveloppement dune conomie des applications en soutien lindustrie des contenus numriques Avant-propos En octobre 2012, le Conseil des technologies de linformation et des communications (ICTC/CTIC) dposait le rapport Lemploi, linvestissement et le revenu au sein de lconomie des applications du Canada 1 . Ce rapport dmontre que lconomie des applications occupe une part importante de lconomie numrique du Canada et jouera un rle cl dans le paysage conomique au cours des prochaines annes. Le Bureau du cinma et de la tlvision du Qubec (BCTQ) agit titre de secrtariat de la Grappe audiovisuelle de Montral, lune des sept grappes industrielles de la rgion mtropolitaine. La Grappe a inscrit lmergence dune chane de valeur numrique comme quatrime axe stratgique de son plan daction 2012-2014, en reconnaissance de lvolution de la filire audiovisuelle vers cette chane de valeur. Les missions de ces deux organismes se rejoignent lintersection des contenus et de la technologie permettant dy accder : le dveloppement dapplications sous-entend lutilisation dun spectre de comptences manant des secteurs des TIC et des mdias numriques. Le croisement des mdias numriques et de lingnierie du matriel et des logiciels crera une riche occasion pour les entreprises de ces secteurs dentrer de plain-pied dans le nouveau cycle conomique induit par la rvolution numrique. travers un rapide survol de lenvironnement et des enjeux lis aux applications et aux contenus numriques, ce document entend dmontrer les avantages (et lurgence) crer les conditions favorables au renforcement dun maillon de plus en plus indispensable de la nouvelle chane de valeur numrique. 1 Lemploi, linvestissement et le revenu au sein de lconomie des applications au Canada. CTIC, octobre 2012.
  • 3. [conomie des applications au Qubec] [Mars 2013] 3 Table des matires Pour le dveloppement dune conomie des applications en soutien lindustrie des contenus numriques............................................................2 Avant-propos...............................................................................................................................................................................................................2 Sommaire excutif ..........................................................................................................................................................................................................4 La rvolution de lInternet mobile...................................................................................................................................................................................5 Lindustrie des applications.........................................................................................................................................................................................6 Les applications et le contenu numrique : un cosystme en formation.................................................................................................................7 Contextes qubcois et canadien ...................................................................................................................................................................................8 La mobilit au Qubec selon le CEFRIO : pratiques des consommateurs qubcois .................................................................................................8 Lconomie des applications au Canada .........................................................................................................................................................................9 Lemploi dans le secteur des applications au Canada et au Qubec : importante pnurie en vue..............................................................................11 Lconomie numrique et les contenus........................................................................................................................................................................13 Dpenses culturelles : davantage pour laccs que pour le produit.........................................................................................................................13 Lindice de dcouvrabilit ....................................................................................................................................................................................14 Le Qubec : un terreau fertile encore en friche........................................................................................................................................................15 Conclusion.....................................................................................................................................................................................................................16 Recommandation..........................................................................................................................................................................................................17 Profil des responsables de la rdaction du mmoire....................................................................................................................................................18 Bibliographie .................................................................................................................................................................................................................19 Tableaux ....................................................................................................................................................................................................................20
  • 4. [conomie des applications au Qubec] [Mars 2013] 4 Sommaire excutif On prvoit quen 2013 il se vendra plus dun milliard dappareils mobiles intelligents, tlphones et tablettes, travers la plante. 36,2 % des adultes qubcois possdent au moins un tlphone intelligent ou une tablette numrique. La proportion des dtenteurs de tlphone cellulaire de base a diminu de 23 points de pourcentage depuis 2010, tandis que celle des dtenteurs de tlphones intelligents augmentait de 14,6 points de pourcentage. Au rythme o les Canadiens adoptent les tlphones intelligents, on peut prdire que dici 2016 tous les tlphones mobiles au pays seront des appareils intelligents. Lindustrie des applications, ces logiciels applicatifs qui peuvent tre installs sur un appareil intelligent tlphone, tablette, tlvision connecte a explos au cours des dernires annes : le march global est estim 26 milliards $ et on prvoit quil atteindra 58 milliards $ en 2014. Plus de 2 300 applications par jour et plus de 70 000 par mois sont mises en march. Les revenus des applications proviennent de quatre grandes sources : tlchargements des applications, achats via lapplication, publicits et abonnements. Les revenus de lindustrie canadienne taient de 775 millions $ en 2012, ce qui reprsente 3% des revenus globaux versus 20% aux USA (principal acteur au sein de lconomie mondiale des applications). La rvolution numrique a bouscul les modles daffaires des industries des contenus. On paie dornavant davantage pour laccs aux contenus que pour le contenu lui-mme. Importante pnurie de main duvres en vue dans le secteur des applications au Canada et au Qubec. Dans ce nouvel univers, le rle de la prescription est majeur pour le succs des contenus numriques et les applications deviennent de plus en plus linterface indispensable entre la technologie, les contenus et les utilisateurs. Le Qubec, avec son secteur des TIC florissant et son industrie des contenus reconnue lchelle internationale, sa fiscalit avantageuse et des cots dexploitation trs bas, est un terreau fertile pour limplantation dune industrie des applications.
  • 5. [conomie des applications au Qubec] [Mars 2013] 5 Contexte gnral La rvolution de lInternet mobile Le premier tlphone cellulaire a t mis en march en 1983. Vendu au cot de 3 995$, le Motorola DynaTAC mesurait 25 cm pour un poids de 783 grammes. La batterie intgre proposait une autonomie de 60 minutes en communication et ncessitait 10 heures de recharge. En 1984, il y avait environ 300 000 abonns la tlphonie sans fil dans le monde. Puis, les batteries se sont amliores, les prix ont chut et les capacits de stockage ont augment. Le tlphone cellulaire sest graduellement impos comme produit de consommation grand public. Pour diffrencier leurs produits et en augmenter les ventes, les manufacturiers ont commenc y ajouter des applications assez rudimentaires : calendriers, diteurs de sonneries, jeux. Du dveloppement du WAP (Wireless Application Protocol) la cration des premires plateformes dapplication mobiles (Palm OS, RIM Blackberry OS, Apple iPhone OS, Android), le tlphone est pass doutil de communication par la voix et le texte court, objet indispensable du quotidien dune grande partie de la population mondiale. Selon lUnion internationale des tlcommunications, il y aura, fin 2013, prs de 7 milliards dabonnements la tlphonie cellulaire.2 2 Note : Plusieurs abonns ont plus dun abonnement. Source : ICT Facts and figures. Figure 1: Autour de 2008-2009, le nombre dappareils connects lInternet a dpass le nombre dtre humains sur la terre. (The Explosion of Connected Devices, Next at Microsoft,