Morasse, véronique (2013). Locus de contrôle et prise de décision relative à la carrière au secondaire

  • Published on
    26-Dec-2014

  • View
    946

  • Download
    6

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li> 1. UNIVERSIT DU QUBEC MONTRAL LE RLE DU LOCUS DE CONTRLE SUR LA PRISE DE DCISION RELATIVE LA CARRIRE DLVES DE LA QUATRIME ET DE LA CINQUIME SECONDAIRE ACTIVIT SYNTHSE DIRIGE PRSENTE COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MATRISE EN CARRIROLOGIE PAR VRONIQUE MORASSE DCEMBRE 2013 </li> <li> 2. TABLE DES MATIRES REMERCIEMENTS ................................................................................................................. 4 SOMMAIRE ............................................................................................................................. 5 INTRODUCTION .................................................................................................................... 7 PREMIER CHAPITRE - PROBLMATIQUE ........................................................................ 9 1.1 Les problmatiques scolaires lordre denseignement secondaire ............................... 9 1.2 Les problmatiques du choix de carrire ...................................................................... 11 1.3 Rle du conseiller en orientation dans les coles secondaires ...................................... 14 1.4 tudes portant sur le locus de contrle ......................................................................... 18 DEUXIME CHAPITRE CADRE THORIQUE .............................................................. 23 2.1 Travaux de Gati sur la prise de dcision relative la carrire ...................................... 23 2.2 Principaux outils de Gati concernant la prise de dcision relative la carrire ............ 25 2.2.1 Le Career Decision-making Difficulties Questionnaire (CDDQ) .......................... 25 2.2.2 Le Career Decision-Making Profile (CDMP) questionnaire................................. 33 2.3 Conception de la notion de locus de contrle en orientation ........................................ 44 2.3.1 Locus de contrle dans la psychologie................................................................... 44 2.3.2 chelles dvaluation du locus de contrle ............................................................ 46 2.3.3 Linternalit............................................................................................................ 47 2.3.4 Locus de contrle et dveloppement de carrire .................................................... 48 TROISIME CHAPITRE OBJECTIF DE RECHERCHE.................................................. 53 QUATRIME CHAPITRE - MTHODOLOGIE ................................................................. 54 4.1 Type de recherche ......................................................................................................... 55 4.2 Stratgie dchantillonnage ........................................................................................... 55 4.3 Instruments utiliss ....................................................................................................... 57 4.4 Mthode de collecte de donnes ................................................................................... 58 </li> <li> 3. 4.5 Traitement des donnes................................................................................................. 59 4.6 Analyse des donnes ..................................................................................................... 59 4.7 thique .......................................................................................................................... 60 CINQUIME CHAPITRE - PRSENTATION ET INTERPRTATION DES RSULTATS ................................................................................................................................................ 62 5.1 Nulle chance, ni destin .................................................................................................. 64 5.2 Juste un peu de chance et de destin ............................................................................... 64 5.3 Chance et destin incontrlables, parcours incontrlable ............................................... 65 5.4 Llve en tant que matre de son avenir ...................................................................... 67 5.5 La chance et le destin comme influences positives sur un parcours professionnel ....... 69 5.6 Aucun contrle sur son environnement ........................................................................ 70 5.7 Influence de Dieu .......................................................................................................... 72 SIXIME CHAPITRE DISCUSSION ................................................................................ 74 6.1 Nulle chance, ni destin .................................................................................................. 74 6.2 Juste un peu de chance et de destin ............................................................................... 75 6.3 Chance et destin incontrlables, parcours incontrlable ............................................... 75 6.4 Llve en tant que matre de son avenir ...................................................................... 76 6.5 La chance et le destin comme influences positives dans un parcours professionnel .... 77 6.6 Aucun contrle sur son environnement ........................................................................ 77 6.7 Influence de Dieu .......................................................................................................... 78 CONCLUSION ....................................................................................................................... 81 BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................. 85 ANNEXE1 Certificat dthique ........................................................................................... 93 </li> <li> 4. REMERCIEMENTS tape finale et combien exigeante, la ralisation dun essai demande un investissement total de la part de celui qui le rdige, mais galement de tous ceux qui gravitent autour de lui. Sans les encouragements de mon entourage, sans leur comprhension, leur disponibilit et leur prsence, je ne serais pas parvenue, jen suis persuade, produire et surtout terminer un tel document. Plus prcisment, jaimerais remercier ma petite maman, qui par son dvouement, sa patience, son calme et sa bonne humeur ma apport tout le soutien dont javais besoin pour mamener gravir, une une, les tapes qui mont men la russite de mes tudes. Elle a su me montrer, depuis que je suis toute petite, quel point le succs dpend des efforts et de la persvrance que lon met dans tout ce qui est entrepris. Maman, merci! Merci aussi mon papa, qui sa manire bien discrte, a toujours gard un il sur lvolution de mon travail. Merci de ton intrt et de tes encouragements! Merci Guillaume, mon complice, mon amoureux, qui ma soutenu de toutes les manires possibles travers ce long parcours universitaire. En acceptant de faire de nombreux compromis, il ma permis de minvestir pleinement dans ce grand projet. Merci pour tes encouragements et ton support! Merci mes grandes surs et ma petite sur de mavoir cout parler de mon essai de trop nombreuses reprises! Votre coute a t prcieuse. Finalement, merci Louis Cournoyer, qui ma pouss, peut-tre mme sans le vouloir, prendre part des projets auxquels je naurais jamais pens participer, mais qui mont permis dvoluer, de grandir. Merci de mavoir donn lopportunit dcrire un essai sur un thme qui me rejoignait particulirement! </li> <li> 5. SOMMAIRE De nombreux facteurs ont t rpertoris comme tant susceptibles dinfluencer la prise de dcision lie la carrire. La motivation, le degr de scolarit, les intrts, les aptitudes, linfluence de lentourage et le facteur montaire sont quelques-uns des plus connus. Le concept de locus de contrle, abord tout dabord principalement par Julian B. Rotter, reprsente galement lun de ces facteurs. Possiblement moins connue du grand public, cette variable reprsente toutefois un intrt notable dans la communaut scientifique. Force est dadmettre que le nombre douvrages labordant ne cesse de crotre, dmontrant ainsi la richesse que reprsente la comprhension du locus de contrle dans le fonctionnement de ltre humain. Afin de valider quel lien peut tre tabli entre la prise de dcision lie la carrire et le locus de contrle, il est question, dans le cas du prsent crit, de dcrire le rle du locus de contrle sur la prise de dcision relative la carrire dlves de la quatrime et de la cinquime secondaire. Pour ce faire, les rsultats sont bass sur un chantillon de 45 entretiens semi-dirigs (n=45), auxquels 23 filles et 22 garons ont particip. Au niveau de la scolarit, ils sont rpartis ainsi : 20 tudient en quatrime secondaire, et 25 tudient en cinquime secondaire. Plus prcisment, 12 filles et 8 garons de quatrime secondaire, et 11 filles et 14 garons de cinquime secondaire ont t rencontrs. Suite une analyse qualitative ralise laide des verbatim de ces entretiens, 7 grands thmes ont t dgags, cest--dire nulle chance, ni destin, juste un peu de chance et de destin, chance et destin incontrlables, parcours incontrlable, llve en tant que matre de son avenir, la chance et le destin comme influences positives dans un parcours professionnel, aucun contrle sur son environnement et finalement influence de Dieu. Les rsultats dmontrent que contrairement ce quaffirme la thorie, cest--dire que le locus de contrle peut tre qualifi dinterne ou dexterne, il devrait tre catgoris davantage selon une gradation. Les propos tenus par les lves sont remplis de nuances, et permettent sans aucun doute daffirmer que oui, le locus joue un rle sur la prise de dcision de </li> <li> 6. carrire, mais pas seulement en termes de je sens que jai le contrle sur ma dcision versus je sens que je nai aucun contrle sur ma dcision . </li> <li> 7. INTRODUCTION Effectuer un choix de carrire fait partie du rle de ltudiant. En effet, que celui-ci ait envie ou non de prendre cette dcision, quil sy sente prt ou non, quil ait lappui de son entourage ou non, ou encore quil ait une ide bien arrte sur un choix de profession ou non, il devra, un jour ou lautre, dcider de son avenir professionnel. Il va de soi que plusieurs facteurs influenceront ce choix Alors que certains endossent leur dcision et mettent toute leur nergie dans latteinte de leurs objectifs, dautres donnent plutt limpression de sen remettre au destin ou la chance, en esprant, un jour ou lautre, avoir ce qui pourrait tre nomm un clair de gnie . Ce facteur est appel locus de contrle. La vise de cet essai est donc de dcrire le rle du locus de contrle dans la prise de dcision lie la carrire. Dans un premier temps, cet essai dresse un portrait des problmatiques vcues par les jeunes tudiant au secondaire et des problmatiques lies leur choix de carrire, pour ensuite expliquer le rle du conseiller en orientation dans les coles secondaires. Afin de dmontrer limportance du locus de contrle dans la littrature scientifique, plusieurs recherches qui ont t menes en lien avec ce concept sont ensuite prsentes. Le deuxime chapitre dcrit son tour les fondements thoriques des principaux questionnaires qui ont servi produire celui administr aux lves qui ont particip ltude. La prise de dcision relative la carrire y est donc dcrite selon la perspective de Gati. La notion de locus de contrle est subsquemment analyse selon plusieurs auteurs. Le troisime chapitre nonce lobjectif de la recherche, alors que le quatrime explique la mthodologie utilise pour raliser ltude, selon une approche qualitative. Les rsultats sont prsents dans le chapitre cinq, suite au regroupement en thmes des propos tenus par les lves rencontrs. Afin de comparer ces rsultats ceux de la littrature dite scientifique, la discussion constitue le sixime chapitre. titre de conclusion de cet essai, ses limites sont exposes de manire favoriser des pistes de recherches qui pourraient 7 </li> <li> 8. ventuellement conduire une comprhension encore meilleure du rle du locus de contrle dans la prise de dcision lie la carrire. 8 </li> <li> 9. PREMIER CHAPITRE - PROBLMATIQUE 1.1 Les problmatiques scolaires lordre denseignement secondaire Sil est une valeur qubcoise dont on ne peut nier limportance, cest bien lducation. Depuis plus de 70 ans, de nombreux efforts ont t dploys par les gouvernements qui se sont succds et ce, dans le but de favoriser laccessibilit scolaire. Le premier pas a eu lieu le 26 mai 1943 (Guay, s.d.), lorsque la frquentation scolaire est devenue obligatoire pour les enfants de 6 14 ans. En 1956, la cration du cours secondaire public, qui s'adresse aux jeunes gs de 12 16 ans, a son tour ouvert la porte au gouvernement de Jean Lesage qui impose, dans les annes soixante, la frquentation scolaire obligatoire jusqu lge de 16 ans (Lvesque, 2010). Ainsi, tel quindiqu par le MELS (2005) : si, la fin des annes 50, nous tions peu nombreux nous rendre lcole au-del du primaire, cest maintenant tout prs de 100 % des jeunes qui la frquentent jusqu lge de 16 ans (p.5). Alors que la problmatique de laccessibilit scolaire semble dsormais chose du pass, une nouvelle problmatique fait son entre : le dcrochage scolaire. Ces propos, tenus dans un document du Conseil permanent de la jeunesse intitul Raccrocher lcole aux besoins des jeunes (1992) sont loquents : Les lves sont trop souvent des consommateurs passifs, tenus par une loi, dutiliser pendant plus de dix ans un produit scolaire qui correspond peu leur image et sur lequel ils nont rien dire. Il est donc peu surprenant que 35% dentre eux dlaissent lcole en cours de route (p.20). Selon le ministre de lducation du Qubec (2002), le taux de dcrochage scolaire se dfinit donc comme tant la proportion de la population qui ne frquente pas lcole et qui na pas obtenu de diplme du secondaire (p.101). Par ailleurs, il est fort important de distinguer les notions de dcrochage scolaire et dabandon scolaire...</li></ul>