Newsletter n°154

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Newsletter de la Guéoula

Text of Newsletter n°154

  • N154 - Chabbat Paracha Tissa - Hebdomadaire - Contact : 050-7080871 - www.viveleroi770.com - viveleroi770@gmail.com

    Bonnes Nouvelles

    Jrusalem Har Homa Cours de Tanya femmesdimanche soir 20h45Rav Avi Assouline054-6357709

    Beit Machiah Har HomaCours et FarbrengenRav Shlomo Yossef Tsion050-4147725 - 34, rue Rav Itshak Nissim

    Talpiot-Arnona : cours (fr)de Tanya et Dvar Malhout ledimanche soir 20h00 Mardi (hb) 20h00 Tanya etDvar Malhout 050-7080871

    Centre-villeBeit Machiah Keren Or HannaCours et Itvaadout pour femmes67, rue Yaffo

    Katamon : Beit Habad francophone de Katamon Rav Avraham Haviv054-4866072

    Guilo : Beit Habad francophone de Guilo Rav Itshak Haviv 054-4833764

    Beit Machiah MochavaGuermanite : Cours pourfemmes le mercredi 17h00au 57, rue Emek Refam (Sarah Partouche)02-6510801

    AnnonceTravaux lectricitJrusalem et Elad050-4106329

    Marbim BeSimha

    Pour crire au Rabbi deLoubavitch Roi Machiah

    par lintermdiaire des Igueroth Kodech050-7080871

    ou par emailviveleroi770@gmail.com

    Editorial

    Adar 5772 : La joie de Pourim jusqu la GuoulaTissa veut dire : lve ! . Ce qui est dune part le reportage dun vnement qui se passe dans uneParacha de la Torah, mais aussi un ordre : lve, ou plutt dans le contexte actuel, relve la tte desenfants dIsral ! Ce que lon comprend de ce mot est que le moment est venu o chacun et chacune,membres du Peuple Juif a aujourdhui la volont profonde de relever la situation, relever le dfi, rele-ver le monde et son entourage en prenant sur lui de crer un fait nouveau et dcrire un nouveau pas-sage dans lhistoire, ainsi que dans son histoire personnelle, de prendre la bonne dcision, linitiativede changer le monde et de le faire passer dfinitivement dun exil interne, vers une lueur, un rayon desaintet, de Kedoucha, de GuoulaPourim ainsi que la joie du mois deAdar continue, samplifie et nousdonne la force et lenthousiasmedouvrir de nouvelles portes. Ennous-mmes et dans notre ralit. Lemois de Adar dont tous les jours seremplissent de joie et de bndictions,mais pour les dvoiler chez nous, ilnous faut manifester cette joie, il nousfaut chanter et danser, partout et toutmoment, il ne nous suffit pas desavoir de manire intellectuelle et rai-sonne quil est inscrit dans laGumara, que cest un moment olon augmente dans la joie.

    De plus aujourdhui, chaque Juif quien prend conscience, doit faire savoir tous et dune manire toute faitdirecte que nous voulons leMachiah maintenant comme le ditle Rabbi Roi Machiah Chlita lui-mme lors dune allocution, maislisez plutt : Il existe certains Juifsqui prtendent quIls sont trs bienen exil, D.ieu nous en prserve, etpour leur compte, cette situationdexil pourrait bien se poursuivreencore deux mille ans Rien que depenser cela, on est saisi dangoisse,et plus forte raison den parler ! Et

    tout de mme, ils ne sont touchsaucunement ! Et la raison en est queceux qui doivent crier MachiahNow ! ont honte de le faire, et cenest pas tout, ils sont tonns de celaet se demandent pourquoi ce cri :Machiah Now !. Comment peut-on rester tranquille et se taire alorsque la dlivrance vritable et com-plte nest toujours pas effective !?Est-il possible que lon ne fasse pastrembler les mondes par la demandeet le cri : Machiah Now !? Aumoment de la prire, lors de la lecturedu Chma avant de dormir etc., il estclair que lon doit scrier : ChmaIsral , mais le reste du temps, on sedoit de scander Machiah Now !Et ceci doit aussi sexprimer lorsquelon engage la conversation avec sonprochain, car avant tout on doit crier

    Machiah Now !. Et crier au pointou son prochain aussi se mettra crierMachiah Now !. A priori, onpourrait avancer un argument : Est-ilpossible que lorsque lon doit rappro-cher quelquun, on doit se comporteren gentleman et tout dabord direbonjour, puis lui demander commentil va et dans le langage du pays Howdo you do ?, puis comment vont safemme, ses enfants, comment vont lesaffaires, ce quil a ralis et quels sontses projets etc. ce nest qu cemoment-l que lon doit lui parler desbases du Judasme, jusqu en arriver notre poque Mais commencerpar lui crier Machiah Now !, quelcomportement bizarre ! Puis on se ditles paroles des Sages se prononcentdans la srnit, avec calme etrflexion, sur la pointe des pieds,puis on se dira, quel peut-tre lim-pression que lautre aura de nous parle cri : Machiah Now !. Mais enfait, cest le contraire qui est vrai :Un homme tout fait normal, quisexprime normalement etc. et sou-dain, il se met scander : MachiahNow ! Cest justement ce com-portement-l qui rveillera chezson prochain la profondeur qui esten lui, car en vrit, son me aussicrie : Machiah Now ! (Discours de Chabbat Paracha Tsav5745-1985).

    Nous raliserons tout ceci dans la joiede Adar, mais surtout dans la joie dela Guoula HaAmitite VeHachlma,dans laquelle nous accueillons leRabbi de Loubavitch Roi Machiahde manire immdiate dans leschants, les danses et bien entenduavec le cri de ralliement au RoiMachiah : Vive le Roi MachiahNow, Mamach !

  • w w w . v i v e l e r o i 7 7 0 . c o mLEdit Royal - Dvar Malhout

    Rsum du discours du Rabbi de Loubavitch Roi Machiah ChlitaChabbat Parachat Tissa 5752-1992

    Le rayonnement de gloireLa Paracha de Ki Tissa est assez singulire : elle comporte un certain nombre de sujets varis qui, mis partle fait quils senchanent chronologiquement, ne semblent avoir aucun rapport entre eux.

    Au dbut, il est fait tat des premires Tables de la Loi : un sujet trs lev.Vient ensuite lpisode du bris de ces tables : une chute incommensurable. Suitalors la rvlation des treize Attributs de Misricorde : de nouveau un sujetlev. Apparaissent enfin les deuximes Tables de la Loi, foncirement diffren-tes des premires (notamment par le fait quelles sont une uvre humaine, etc.)Nanmoins, du fait que tous ces sujets sont mentionns dans la mme Paracha,nous devons admettre quils sont les lments dun enchanement cohrent.On peut prouver cela en considrant le fait que les premires Tables de la Loisont ici abondamment dtailles : Des tables de pierre, burines par le doigtde D.ieu. , Des tables crites sur les deux faces . De fait, si les premiresTables ntaient mentionnes quen tant quintroduction lpisode du veaudor qui a entran leur destruction, il serait dplac den mentionner des quali-ts indites : ce serait remuer le couteau dans la plaie , une dmarche tran-gre lesprit de la Torah, qualifie danalogue humilier un indigent (loeg larach). Ceci tablit logiquement que la mention des premires Tablesdans notre Paracha est un lment part entire dun ensemble constitu parcelle-ci.Ceci est vrai galement daprs Rachi qui tient que les diffrents sujets num-rs dans la Paracha ne suivent pas un ordre chronologique. En effet, mme danscette optique il reste ncessaire de justifier lordre dapparition des sujets ainsique la raison pour laquelle les premires Tables sont dtailles ici plutt quedans la Paracha Michpatim qui en fait longuement mention. Dautres questionssuscites par la structure de notre Paracha doivent tre lucides :1. Quel lien y a-t-il entre la faute du veau dor et les Tables de la Loi dune partet les Trois Ftes de plerinage mentionnes la fin de la Paracha dautre part?2. Quel est le lien entre le nom de la Paracha Ki Tissa qui fait rfrence audon du demi-sicle dargent (le mahatsit hachekel) avec la suite de celle-ci quiest centre autour du thme des Tables de la Loi ?3. Le terme Ki Tissa voque la notion dlvation. tant le nom de laParacha, il doit normalement caractriser lensemble de celle-ci. Or on y trouvelpisode du veau dor qui fut la plus grande dchance du peuple juif !4. Pourquoi le rayonnement de gloire fut-il confr Mose prcismentlors du don des deuximes Tables, sachant que Mose avait dj t expos larvlation divine lors du don des premires Tables ?

    Le monde entier dans une ParachaPour rpondre toutes ces interrogations, il est ncessaire de rappeler que cha-que Paracha de la Torah renferme un principe original (un hidouch) que lonne trouve dans aucune autre Paracha. La Paracha Ki Tissa est unique en ce quilest possible dy voir toute la Cration, tous les aspects de luvre divine.Sil est vrai que les Sages ont dclar concernant la Torah Tourne et retourne-la en tout sens, car tout y est contenu (Avot 5), cest--dire quil est possible,en mditant profondment, de retrouver dans tout sujet de la Torah lensemblede la Cration, cela reste quelque chose dextrmement laborieux. linverse,dans la Paracha Ki Tissa, cest une chose clairement perceptible, mme par uneapproche superficielle.Le Saint bnit soit-Il a fix que toute chose soit compose de trois parties : soncommencement, sa tte et son ide matresse ; son milieu, cest--dire lachose en elle-mme ; sa fin qui est sa finalit et sa plnitude.La ralit universelle suit ce mme schma : A. la Torah : lorigine et le com-mencement de toute chose et lobjectif de la cration du monde, B. la crationdu monde et le travail de lhomme afin de lamener sa finalit, C. la conclu-sion et la perfection de toute lexistence dans la dlivrance messianique.Ces trois tapes sont reprsentes par les trois premires lettres de lalphabethbraque : Le Aleph du premier mot des Dix Commandements Anokhiqui reprsente la Torah ; Le Beth de Brchit : Au commence-ment, D.ieu cra le ciel et la terre , reprsentant lvolution du monde ; et le Guimel de Guoulah , la Dlivrance messianique.Le monde en lui-mme est aussi structur de cette faon : a. la volont divinede crer le monde, b. la cration du monde et c. la perfection de la cration

    lre messianique. Dans les termes de la Kabbalah, cela sexprime ainsi : a. Audbut il ny avait rien dautre quune Lumire Infinie (Or ein sof), b. puis D.ieucontracta Sa Lumire et ne laissa filtrer dans la Cration quune Lumire limi-te (Tsimtsoum), c. afin que la rvlation divine dans toute sa plnitude puissese faire dans ce monde matriel.

    Trois tapesDans la mesure o le monde a t cr selon la volont divine exprime d