Newsletter N°7
Newsletter N°7
Newsletter N°7
Newsletter N°7

Newsletter N°7

  • View
    217

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La lettre d'information de l'AFTIB : Association Française de Thermographie Infrarouge dans le Bâtiment.

Text of Newsletter N°7

  • 1 | P a g e

    Le mot du prsident

    Souvenez-vous, ctait en juin 2010. Dans sa toute premire newsletter, lAFTIB rappelait quel point lattente tait forte de disposer dun interlocuteur central pour promouvoir la thermographie infrarouge.

    18 mois plus tard, lAFTIB a form aussi bien des oprateurs que des fdrations professionnelles, des membres de diffrents Ministres ou mme, des tudiants de licences techniques. Chaque mois, lAFTIB propose des confrences et des interventions nationales. Lassociation est mme sollicite au-del de nos frontires franaises pour accompagner les dcideurs et contribuer au transfert de technologie.

    Grce ses membres, lAFTIB est heureuse de contribuer rpondre vos attentes. Souhaitons que cela continue. Je vous souhaite de bonnes ftes tous !

    Jacques AMSELLEM

    Partenariat entre lAFTIB et la Hongrie

    Dans le cadre dun partenariat franco-hongrois sign en 2008 o la mise en uvre dactions conjointes dans le domaine de lnergie est une des priorits, lAFTIB a t sollicite pour apporter sa contribution.

    En effet, face au niveau defficacit nergtique trs faible du bti hongrois, le recours la thermographie permet de mieux cibler les travaux damlioration des performances.

    Dans ce cadre, la mission confie lAFTIB consiste faciliter le transfert de technologie en impliquant des experts franais, des entreprises, des collectivits hongroises et une rgion du Sud de la Hongrie. Ltat franais, par le biais des services de lambassade en Hongrie, permet la coordination entre les parties en matire dorganisation et de communication.

    Les objectifs sont les suivants :

    Former et accompagner des oprateurs hongrois pour la ralisation de thermographies ariennes

    Former les acteurs du btiment interprter les donnes Sensibiliser les municipalits et la population

    LAFTIB sest rendue en Hongrie pour rencontrer les diffrents partenaires, en prsence de ministres hongrois, afin de dmarrer le montage et le chiffrage du projet. Ayant obtenu le feu vert du gouvernement hongrois, ce projet de coopration attend dsormais le soutien financier ncessaire de la Commission Europenne pour mener bien cette mission. LAFTIB ne manquera pas de vous tenir informs.

    Prochaines formations

    Module thermographie infrarouge (2 jours) MASSY: 12-13 janv., 9-10 fv. 2012 - BORDEAUX, PERPIGNAN, CHAMBERY: voir le site Module infiltromtrie et tanchit lair (1 jour) MASSY: 11 janvier, 8 fvrier, 14 mars 2012 Toutes les infos et les programmes sur : www.aftib.org/formation-thermographie.php

    n7 Dcembre 2011

    Newsletter diffuse par lAFTIB AFTIB 2011 www.aftib.org Contact : presse@aftib.fr Rdaction et conception graphique : Greenvibes SARL www.greenvibes.fr

    AU SOMMAIRE

    Partenariat entre lAFTIB et la Hongrie p.1

    Formation dagents municipaux Auxerre p.2

    Nuit de la thermographie infrarouge p.2

    La thermographie prend le large p.3

    Oprateurs en thermographie infrarouge, quelles sont vos responsabilits juridiques ? p.4 A vous de jouer : tude de cas pratique p.4

    Parution bimensuelle La seule newsletter francophone pour suivre toute lactualit de la thermographie infrarouge : dcouverte des applications relatives au btiment, aux industries, au milieu mdical, revue et test matriels de thermographie IR, certification, assurances et responsabilits de loprateur

    Inscrivez-vous la newsletter et devenez adhrent depuis notre page daccueil www.aftib.org

    AFTIB Association Franaise de Thermographie Infrarouge www.aftib.org

    La ville de Szeged, pilote du projet www.szegedvaros.hu

  • 2 | P a g e

    Formation dagents municipaux Auxerre

    Fin novembre, lAFTIB sest rendue Auxerre (Bourgogne) pour dispenser, leur demande, une formation spcialement labore pour les agents municipaux en charge du patrimoine et de la maintenance des installations technique. Lobjectif tait dapprendre se servir de camras thermiques pour analyser les quelques 300 btiments que compte le patrimoine communal, au regard notamment :

    Du contrle prventif pour dtecter dventuelles anomalies (chauffements des installations lectrique, anomalies thermiques...)

    De la maintenance du centre nautique grce aux contrles prventifs et curatifs, et loptimisation des systmes et des conomies dnergies

    Du service plomberie-chauffage de la ville, dont la maintenance est galement facilite par le recours la thermographie infrarouge.

    LAFTIB reste lcoute des communes pour les accompagner et les former en thermographie en assurant galement une assistance post-formation.

    Nuits de la thermographie

    Dcembre nest pas seulement le mois des ftes, cest aussi celui des Nuits de la thermographie. Si lidentit de la toute premire commune franaise a avoir lanc linitiative nest pas parvenue jusquaux oreilles de lAFTIB, 2011 est vritablement lanne voyant fleurir lorganisation de tels vnements un peu partout sur le territoire.

    Du Languedoc lAlsace, en passant par lIle-de-France, des dizaines de soires ont lieu cette anne entre fin novembre et dcembre, un moyen ludique dattirer les habitants pour les sensibiliser lamlioration des performances nergtiques du btiment.

    Il sagit le plus gnralement dinviter les particuliers participer une balade nocturne dans leur quartier pour visualiser en direct les dperditions de chaleur. La plupart du temps, ce parcours se termine par un dbat pour rpondre aux questions, la fois relatives la thermographie mais aussi aux conomies dnergie et aux solutions existantes.

    Ces Nuits sont le plus souvent animes par les Espaces Info-Energie en collaboration avec des consultants.

    Cettedernire est dj prsente sur dautre vhicules du fabricant.

    Mini Quizz : pour quelques degrs de plus

    Pour une mesure prcise de la temprature avec une camra thermique, lenjeu cl est dassurer : A. Une bonne mise au point B. Une palette de couleurs approprie C. Un temps de pause suffisant D. Une distance suffisante du point de mesure

    Rponse A : une bonne mise au point

    PUBLICIT

    LA

    FTIB

    est

    une

    ass

    ocia

    tion

    ind

    pend

    ante

    , non

    aff

    ilie

    u

    ne m

    arqu

    e pa

    rten

    aire

    . La

    publ

    icit

    con

    trib

    ue

    fina

    ncer

    la n

    ewsl

    ette

    r.

  • 3 | P a g e

    La thermographie prend le large

    A linstar des radars, le recours des camras thermiques devient un quipement incontournable en navigation. En lespace de quelques annes, les constructeurs navals en installent sur leurs bateaux, quil sagisse de navires de croisires, de bateaux de secours, de voiliers ou encore de yachts.

    Prvoir le danger

    Plusieurs raisons expliquent cet engouement. La vision nocturne que confre une camra thermique est videmment un norme avantage, permettant de dtecter des objets flottants ou des cueils viter. Or, si un radar identifie la prsence dlments, ces derniers ne sont matrialiss que par des points sur un cran. Impossible de dfinir ce quils reprsentent, une limite que franchit la thermographie infrarouge en fournissant des images prcises, de jour comme de nuit, o il ny a pas plus sombre que la surface de leau lorsquon volue au beau milieu de locan... De ce fait, la navigation sen trouve facilite et scurise.

    Les constructeurs lont bien compris : ils sont de plus en plus nombreux quiper leurs bateaux de faon systmatique (gros btiments et yachts/voiliers haut de gamme). Les propritaires commencent galement prendre conscience de lavantage de disposer de ce type de matriel pour leur scurit avec des prix dmarrant environ 3000 .

    Secourir des naufrags

    La thermographie est galement un formidable outil pour le sauvetage dindividus tombs leau, plus particulirement la nuit. Des camras thermiques quipent ainsi des bateaux de sauvetage au large de la Norvge o durant les longs hivers arctiques, lobscurit rgne, mme de jour. Lquipement sest donc vite rvl indispensable pour surveiller les ctes les eaux glaces pouvant entrainer la mort dun naufrag en une vingtaine de minutes.

    Entretenir et rparer les bateaux

    Enfin, les constructions navales nont jamais si bien port leur qualificatif de "btiments". On retrouve dans ces structures lensemble des enjeux propres au bti autant de domaines o la camra thermique savre une aide prcieuse : vrification de ltanchit, surveillance des machines, dlamination de la coque, maintenance des rseaux lectriques, dtection des anomalies Au final, les navires sont semblables des immeubles flottants, qui exigent un entretien mticuleux.

    Or, il nest pas question de gratter la coque pour savoir o leau sinfiltre. Le caractre non destructif de la technologie quest la thermographie en fait dsormais un outil indispensable.

    A. Vue relle en pleine nuit B. Image A. claircie numriquement C. Image la camra thermique A et C sont extraites de la vido prsentant la camra Night Navigator 3 de la socit Current Corporation, visionnable sur www.currentcorp.com/product-videos

    La thermographie claire aussi la Marine

    Secours en mer, surveillance des pches et des activits illicites (narcotrafic, pirates), protection de lenvironnement (lutte contre la pollution, surveillance des aires protges) forment une grande partie de lactivit de la Marine Nationale. Dans ce cadre, la thermographie infrarouge est un atout prcieux, permettant une vision nocturne facilitant notamment la dtection des activits bord de bateaux ou limmigration clandestine.

  • 4 | P a g e

    Oprateur en thermographie infrarouge, quelles sont vos

    responsabilits juridiques ? La pratique de la thermographie infrarouge ntant pas rglemente, loprateur na pas dobligation en lt