Non, pas toujours le temps n’efface, La beauté, la douceur d’un visage, Que les tourments d’une vie tracassent. Par quel miracle tu ne parais pas ton

  • View
    103

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • Page 2
  • Page 3
  • Non, pas toujours le temps nefface, La beaut, la douceur dun visage, Que les tourments dune vie tracassent. Par quel miracle tu ne parais pas ton ge !
  • Page 4
  • Page 5
  • Aussi, tu garderas toujours pour moi, Le rayonnement et lclat dautres temps, Il y a dans ton regard, ta voix Et tes gestes pntrs de dvouement,
  • Page 6
  • Page 7
  • Un lan de bont et de douceur, Qui chaque fois me touche et mmeut, Jusquau plus profond de mon cur. Me rendant tellement charm, heureux.
  • Page 8
  • Page 9
  • Tu as effac les difficults en maidant. Tu as su donner un sens ma vie, Tu es ma flamme ma chre maman, Et combien je taime et te remercie.
  • Page 10
  • Depuis la disparition de mon honorable pre, Que je regrette tant, le cur bris, Je nai plus que toi ma si gentille mre, Pour me comprendre et tant maimer Christian Blanchard
  • Page 11
  • Page 12