Notions fondamentales d’éthique

  • View
    35

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Notions fondamentales d’éthique. PHI1968O. 3 e cours. Plan de la séance. La pensée chrétienne Conceptions modernes I L’humanisme Le déontologisme kantien Autonomie et politique. Le christianisme. Le christianisme (1). Système de pensée dominant durant le Moyen-âge en Europe - PowerPoint PPT Presentation

Text of Notions fondamentales d’éthique

  • Notions fondamentales dthiquePHI1968O3e cours

  • Plan de la sance

    La pense chrtienne

    Conceptions modernes ILhumanismeLe dontologisme kantienAutonomie et politique

  • Le christianisme

  • Le christianisme (1)

    Systme de pense dominant durant le Moyen-ge en Europe

    Deux acquis :Le concept de personneLide dgalitDeux traits saillants de la modernit philosophique et politiqueTraits prsents dans dautres traditions religieuses

  • Le christianisme (2)Chaque homme est crature de Dieu faite son image

    Chaque homme est aim de Dieu

    Chaque homme est singulier

    Chaque homme est libre de faire le bien ou le malLa personne

  • Le christianisme (3)Les Confessions; La Cit de Dieu

    Mal volontaire et responsabilit humaine

    Constitution du moi comme unit de conscience dans le temps : notion didentit personnelleSaint Augustin (354-430)De nouveaux questionnements : libert, responsabilit, temps, Histoire, finitude

  • Le christianisme (4) () cest la pense chrtienne () qui introduit, en Occident, lide dhomme au sens contemporain dun sujet unique, singularis, libre et conscient. () dans la pense occidentale une nouvelle notion (apparat) : celle dune identit singulire, constitutive dune unit de conscience dans la connaissance et dune unit de volont dans laction, cest--dire lide de personne. Dieu est personnel, et lhomme, cr limage de Dieu, est lui aussi une personne.(S. Rameix, pp.27-28)

  • Le christianisme (5)Dans quelles situations mdicales la notion de personne peut-elle tre engage ?Deux cas concretsLembryon humainLe patient en tat vgtatif chroniqueQuelle position la tradition chrtienne pourrait adopter sur ces sujets ?

  • Le christianisme (6)Spcificits de la dmarche chrtienneMaintien de lhtronomie1Lexistence humaine ne conserve un sens quune fois rapporte au divin2Amorce dune approche dontologiqueDontos, ce qui doit tre par opposition ce qui est (ontos)

  • Le christianisme (7)La mthodologie chrtienneLa casuistiquetude des cas de conscience, cest--dire des problmes de dtail qui rsultent de lapplication des rgles thiques chaque circonstance particulire (stociens, moralistes chrtiens, Kant).(A. Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie, Paris, PUF, 5e dition 1999, pp.123-124)Rintroduction dune dimension tlologique

  • Le christianisme (8)La ranimationDclaration pontificale de Pie XII aux ranimateurs (1957)Problme : sortir du dilemme euthanasie / acharnement thrapeutique

  • Le christianisme (9)Distinction moyens ordinaires et moyens extraordinairesLe devoir (de lhomme) quil a envers lui-mme, envers Dieu, envers la communaut humaine () noblige habituellement qu lemploi de moyens ordinaires() ( cit par S. Rameix, p.31)

    Doctrine du double effetEffet nfaste doit tre non voulu et indirect

    Analyse de lintentionLintention doit tre guide par une fin bonneArgumentation

  • Le christianisme (10)Hritage de la pense chrtienneConcept de personneDbut de lide dgalitFormulations modernes de la personne chrtienne : personnalisme

    Limites de la pense chrtienneApprhension htronomique du mondeObscurantisme

  • Tableau rcapitulatif

  • Conceptions modernes I

  • Conceptions modernes I

    Modernit = ide dmancipation de lindividu lgard de la tradition

    Ordre politique spcifiquement humain btir

    Fondement de lautonomie = la raison

  • Conceptions modernes ILe terme de modernit est utilis lorsquil sagit de penser, au sein dune socit donne, une rupture dans lhistoire, les arts, la politique, les murs etc. Cette coupure ne prend tout son sens que dans son opposition la priode qui prcdait, qualifie alors de traditionnelle. Dans le contexte de ce cours et dans celui de la philosophie en gnral la modernit dsigne le changement social provoqu par lapparition des ides dautonomie personnelle et politique.Modernit

  • Conceptions modernes ILhumanismeLa RenaissanceRen Descartes et la raisonUne sensibilit plus quune thorie unifie

    Le dontologisme kantienAutonomie du sujetLe concept de personne

    Autonomie et politiqueLes Rvolutions amricaine et franaise

  • Lhumanisme (1)Caractristiques de la RenaissanceSortie du Moyen-ge (arts, philosophie)Sciences : GalileArts : peintres, sculpteursPhilosophie : Marsile Ficin, Pic de la MirandoleLutte contre lobscurantisme religieuxAffirmation de lindividualit et de la dignit de la personne humaineRedcouverte de lAntiquitInfluence de la RformePriode des grandes dcouvertesDbut de loccidentalisation du mondeContradiction entre la foi dans lminente dignit de lhomme et la colonisation naissante

  • Lhumanisme (2)Ren Descartes (1596-1650)Discours de la mthode; Mditations mtaphysiques Je pensedonc je suis ??Fondement de lexistence ?Fondement de la vrit ?La raison humaineImplications thiques = > Kant

  • Lhumanisme (3)La raison comme unique mode daccs la vritLa vrit comme idal

    Existe-t-il un droit la recherche scientifique ?Mort crbrale comme critre de la mort dans de nombreux paysDualisme et mcanisme cartsienLa mort du cerveau signifie-t-elle la mort de la personne ?Deux exemplesLa recherche scientifiqueLes critres de la mort

  • Lhumanisme (4)Humanisme = socle de la modernit

    Humanisme = plus une sensibilit quune doctrine ou une thorie

    Humanisme ou humanismes ?

    Dignit de lhomme fonde sur la raisonBase de la morale ?

  • Conceptions modernes ILhumanismeLa RenaissanceRen Descartes et la raisonUne sensibilit plus quune thorie unifie

    Le dontologisme kantienAutonomie du sujetLe concept de personne

    Autonomie et politiqueLes Rvolutions amricaine et franaise

  • Le dontologisme kantien (1)Les 3 Critiques; Mtaphysique des murs

    Lumires allemandes

    Philosophie du sujet

    Fondation des approches de type dontologique i.e. en termes de devoir tre (libralisme, libertarisme, divers courants humanistes contemporains)Emmanuel Kant (1724-1804)

  • Le dontologisme kantien (2)Autonomie du sujetSujet de la connaissance et de lactionLe sujet se fixe ses propres loisQuels sont les critres de lagir moral ?Le sujet pose ses propres loisLe sujet y obit par devoir12

  • Le dontologisme kantien (3)Exemple de la noyadeOpposition morales dontologiques / morales consqentialistesUn enfant se noie, un homme passant par l le sauve. Sagit-il dun acte bon ? Dun acte moral ?Quen penserait Kant ?Nouvelle formulation

  • Le dontologisme kantien (4)Action motive par la loi moraleAction accomplie par devoir lgard de limpratif catgoriqueQuest-ce quune action morale ?1re formulationAgis uniquement daprs la maxime qui fait que tu peux vouloir en mme temps quelle devienne une loi universelle2meformulationAgis de telle sorte que tu traites lhumanit aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en mme temps comme une fin et jamais seulement comme un moyen

  • Le dontologisme kantien (5)AutonomieSoumission la loi moraleLibertDistinction entre les choses et les personnesDistinction entre le prix et la dignitDistinction entre les moyens et les fins

  • Le dontologisme kantien (6)Le corpsPour Kant quel est le statut du corps ? Quelles implications cette conception peut-elle avoir ?Corps fait partie de la personneRefus moral de la commercialisation ou de la brevtisation du corps humain

  • Le dontologisme kantien (7)LembryonLa personne humaine doit tre considre comme une fin et jamais seulement comme un moyenCas des embryons surnumrairesStatut moral de lembryonAutre exemple mdical ?

  • Le dontologisme kantien (8)La personneTriple dimensiontre individuel en tant quil possde les caractres qui lui permettent de participer la socit intellectuelle et morale des esprits. (Andr Lalande, Ibid., 759)() corps dun homme en tant que ce corps est considr comme manifestation, comme phnomne de sa personne morale, en tant quil exprime le caractre et quil doit tre trait en consquence. (Ibid.)tre qui possde des droits ou des devoirs dtermins par la loi. (Ibid.)

  • Conceptions modernes ILhumanismeLa RenaissanceRen Descartes et la raisonUne sensibilit plus quune thorie unifie

    Le dontologisme kantienAutonomie du sujetPersonne kantienne

    Autonomie et politiqueLes Rvolutions amricaine et franaise

  • Autonomie et politique

  • Autonomie et politique (1)

    Acquis de cette priode

    Lautonomie de la personne

    Le principe dgalit

    Morale dontologiqueNavons-nous pas dj rencontr certaines de ces ides ?

  • Autonomie et politique (2)Consquences politiques du principe dautonomieJean-Jacques Rousseau (1712-1778)Dclarations de droits-liberts lis aux individus compris comme des personnes autonomesExpression politique du libralismemergence de socits fondes sur le principe dgalitRupture avec les socits traditionnellesQuestions brlantes : colonisation, esclavageRvolutions amricaine et franaise