Nouvelles espèces de dasycladales du crétacé inférieur de provence (S.E. France)

  • Published on
    15-Sep-2016

  • View
    221

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

  • REVUE DE ]VIICROI'ALI~.ONTOLOG1E Vol. 42, n 3 septembre 1999, pp. 231-243

    NOUVELLES ESPECES DE DASYCLADALES DU CRI~TACI~ INFI~RIEUR DE PROVENCE (S.E. FRANCE)

    NEW DASYCLADALE SPECIES FROM THE LOWER CRETACEOUS OF PROVENCE (S.E. FRANCE)

    par Jean-Pierre MASSE*, loan I. BUCUR** , Aur61ien V IRGONE*** et H61bne DALMASSO*

    RI~SUMI~. - Dans le Cr6tac6 inf@ieur de Provence CylindroporeUa faronensi~s n. ~p. et Cylindroporella massiliana n. sp. sont des esp~ces de petite taille et h petit nombre de ramifications. La prenfi~re va du Berriasien moyen (inf6rieur p.p. ?) au Valanginien inf6rieur, la scconde est pr6sente dans l'IIauterivien inf6rieur mais pourrait appara~tre plus t6t dans d'autres r6gions. Clypeina isabeUae n. sp. est 6galement une forme de petite taille, h microstructnre fd3reuse jannStre, proche de Clypeina sulcata, ellc cst eantonn6e dans le Berriasien moyen (inf6rieur p.p. ?) et sup@ieur. Outre leur potentiel biostratigraphique et paleobiog6ographique ces csp~ces provenqales sont int6ressantes par leur niveau d'6volution. Elles pr6sentent an plan g6n@ique des comportements distincts vis-h-vis de la ~.

    ABSTRACT. - In the Lower Cretaceous of Provence Cylindroporellafaronensis n. sp. and Cylindroporella massiliana n. sp. represent small size species with a limited number of branches. The former ranges from the Middle (or Lower p.p. ?) Berriasian to the Lower Valanglnian, the latter is found in the Lower Hauterivian, but could appear earlier in other regions. Clypeina isabeUae n. sp. is also a small size form with a fibrous, yellowish microstructure, close to Clypeina snlcata, it is restricted to the Middle (or Lower p.p. ?) and Upper Berriasian. Besides their biostratigraphic and palaeobiogeographic potential value this material from Provence As also interesting from an evolutionary point of view. At generic levels it shows distinctive patterns relatively to the "Cope law".

    Mots-cl6s : Dasycladales - Berriasien/Hauterivien - S.E. France.

    Key-words : Dasycladales - Berriasian/Hauterivian - S.E. France.

    INTRODUCTION

    Dans les s6ries carbonat6es de p la te - fo rme du Ju rass ique moyen et sup6r ieur , et du Cr6tac6 inf6- r ieur , les genres Cylindroporella JOHNSON et Clypei- rta MICHELIN sont repr6sent6s par p lus ieurs espbces , sur tout signal6es des r6gions m6d i te r ran6ennes (Gran ier et Delof f re , 1993). On notera cependant que les fo rmes ju rass iques rang6es dans le genre Cylindroporella sont soit real connues (Mu, 1982 in Gran ier et Delof f re , 1993) soit at t r ibu6es avec doute Ace taxon, c 'est le cas notamment de Cylindropo- reUa ? arabica ELLIOTT (Bassoul let et al., 1978,

    Kuss , 1990) ou Cylindroporella ? texana JOHNSON (Bassoul let et al., 1978). L 'esp~ce la plus anc ienne cor respondant exp l ic i tement /t la d iagnose du genre Cylindroporella, est C. cruciJbrmis GRANIER et BRUN (Gran ier et Brun , 1991) du Va lang in ien du Golfe a rabo-pers ique . Concernant les espbces ju rass iques et 6ocr6tac6es de Clypeina on reconna l t l 'ex is tence de deux groupes de formes :

    - - des fo rmes ~ thal le calcifi6 pr6serv6 sous fo rme de spar i te c la ire, en mosaYque, ind iquant une min6- ralogie init iale en aragoni te (Masse et al., 1973), telles sont par exemple Clypeina marteli EMBERGER et Clypeina solktmi CONRAD et RADOICIC, du Ber- r ias ien p .p . - Va lang in ien in f6r ieur ;

    * Centre de S6dmleutologie-Pal6ontologle, UPRESA CNRS 6019, Universit6 de Provence, 13331 Marseille Cedex 03. ** Universit6 de Cluj-Napoca, D6partement de G6ologie, M. Kogalmceanu n 1, 3400 Cluj-Napoca, Roumanie. *** Centre Scientifiquc et Technique, TOTAL, Domaine de Beauplan, route de Versailles, 78470 Saint-R6my-les-Chevreuses.

  • 232 DASYCLADACEESCRETACEESDE PROVENCE

    ~Etang de2 "-~

    N ,o ,o . .~ .

    Marseille .~yrle , La Gineste ( k~ ~1

    " -~ ' . t~TOU LO N Mer Mediterranee ~Y-~""~ "h'--'-~"~'l(fJi

    .' 5 '5 " .~K ' r " i i

    F[G. 1. - Cadre g6ograph~que des g~sements $ Dasycladalcs du Cr6tac6 mf~rieur de Provence.

    - - des formes it thalle calcifi6 fibreux, jaun5tre, qui t6moigne d'une min6ralogie initialement calciti- que (Luperto Sinni et Masse, 1982). I1 s'agit essen- tiellement de Clypeina jurassica dont l 'appellation sp6cifique propos6e par Favre (1927) a 6t6 r6cenl- ment invalid6e par Granier et Brun (1991). Ces au- tents d6signent cette forme sons le nom de Clypeina sulcata (ALTH).

    L'objectif du pr6sent article est la description de : - -deux nouvelles esp~ces de Cylindroporella:

    CylindroporeUa faronensis n. sp. et Cylindroporella massiliana n. sp. du Berriasien p.p. - Valanginien basal et de l 'Hauterivien basal respectivement,

    - - une nouvelle esp~ce de Clypeina: Clypeina isabellae n. sp. it microstructure fibreuse, du Ber- riasien.

    Les Cylindroporella apportent des informations int@essantes sur le niveau d'organisation 6volutive des formes que l 'on pent consid6rer comme les plus anciennes du genre. Clypeina isabellae n. sp. illustre la persistance au Berriasien (surtout sup6rieur) d 'un type de min6ralogie et de microstructure bien exprim6 au Tithonien-Berriasien inf6rieur.

    Une pr6sentation du cadre biostratigraphique sud- provencal oh les esp~ces nouvelles sont bien rep6r6es accompagne les descriptions syst6matiques. La com- paraison de ces esp~ces avec celles d6jit d6crites dans la litt6rature est assortie d 'uue r6flexion sur leur signification 6volutive.

    CADRE REGIONAL

    Lc Mont Faron, au Nord de Toulon (Fig. 1), constitue la localit6 type de Cylindroporella faronen- sis n. sp. et Clypeinn isabellae n. sp. Le cadre biostratigraphique de l 'Eocr6tac6 de ce massif a 6t6 d6crit sommairement par Masse (1976) et d6taill6 r6cemment par Virgone (1997) et Dalmasso (travaux en cours). Le Berriasien-Valanginien est repr6sent6 par les unit6s lithostratigraphiques suivantes.

    A la base, il s'agit de la formation du Calcaire Blanc Inf6rieur (sensu Denizot, 1934) qui comprend les trois subdivisions ci-apr~s (Fig. 2a) :

    a) packstones-grainstones it Clypeina sulcata, suc- c6dant it des calcaires oolitiqucs it Selliporella neo- comiensis (RADOICIC) (environ 20 m);

    b) mudstones it charophytes et ostracodes (environ 12 m) ;

    c) packstones-grainstones it Pseudotextulariella courtionensis BRONNIMANN et CONRAD (environ 8 m).

    L'unit6 m6diane correspondant it la Formation des Marnes Vertes infracr6tac6es (Virgone, 1997) est constitu6e par deux subdivisions :

    a) des wackestones it charophytes (6 m); b) des packstones it dasycladales et foraminif~res

    (7 m).

  • MASSE, BUCUR, VIRGONE et DALMASSO 233

    Z

    r~

    n,. u.l / \ ~ ~ t~

    . " | _ . _u . . . .

    jb (b) MARNES I~ - - - --/ i-- - - ->k-I VERTES J

    ~ (a) INFRACRETACEES I

    ~(c) I / 1 (b) ~ -~ ?- ~: / .o ~ -

    z co (a) ~

    Om ~ ~i

    2a - LE FARON TROU DU DIABLE

    Marnes P - G bioclastique P - G oo[itique P & Favreina

    -~ Niveau type 1 - C lypeina isabel lae n.sp. 2 - Cyl indroporel la faronens is n.sp.

    C3

    130

    100

    50

    10

    0m I \ , \

    I

    I I I

    r~ O r~ ILl r~

    r~

    Z klJ

    ~z ~ O k-

    o>

    i

    ILl $

    z

    "3-

    b - PUGET - LA GINESTE

    Calcaire noduleux Calcaire argileux

    I-=-=-1 Calcaire & silex Calcaire & coraux

    [-7-'1 Dolomles

    Unites hthostratigraphiques : MI - Marne inferieure, CS - Calcaire & silex, MS - Marne superieure

    -,I Niveau type

    FIG. 2. - Logs s t rat igraph iques des s@ies & Dasyeladales (gisements types) du Cr6tac6 in f@ieur (Berr ias ien-Hauter iv ien inf6r ieur) de Provence.

    La Formation des Marnes Vertes infracr6tac6es est surmont6e par la Formation du Calcaire Blanc sup6rieur, constitu6e de packstones-grainstones dasycladales et foraminifbres (20 & 30 m) caract6ris6s notamment par Montsaleuia salevensis (CHAROLLAIS et al. ).

    La division basale du Calcaire Blanc Inf6rieur est attribu6e au Berriasien inf6rieur et/ou moyen, 6tant donn6 la pr6sence simultan6e de Clypeina sulcata et Selliporella neocomiensis (Behest et al., 1975, Bas- soullet et al., 1978). La division sup6rieure pourrait appartenir soit au sommet du Berriasien moyen, soit

  • 234 DASYCLADACEESCRETACEESDE PROVENCE

    plus vraisemblablement h la base du Berr ias ien sup6rieur, 6tant donn6 la presence de P. courtionen- sis (Clavel et al., 1986; Blanc, 1995).

    La format ion des Marnes Vertes infracr6tac6es est rang6e dans le Berr ias ien sup6rieur p.p. (Masse, 1976, Virgone, 1997). Cette attr ibut ion se fonde sur la pr6scnce de l 'associat ion micropal6ontologique sui- vante : RajkaeUa iailensis (MASLOV), Zergabriella embergeri (BOURROULLEC et DELOFFRE), Falsoli- kanella campanensis (AZEMA et JAFFREZO), Feurtil- lia frequens MA~C, Danubiella gracillima NEAGU, et Montsalevia elevata ZANINETTI et al. Enfin, le Calcaire Blanc sup@ieur, caract6ris6 par Montsale- via salevensis associ6 h Pseudocymopolia jurassica (DRAGASTAN), Rajkaella iailensis et Macroporella praturloni DRAGASTAN, est attr ibu6 au Valanginien inf@ieur (Masse, 1976; Virgone, 1997).

    Cylindroporella faronensis n. sp. a 6t6 observ6e des couches h Clypeina sulcata j usqu 'au sommet du Calcaire Blanc sup@ieur. Clypeina isabellae n. sp. d6bute 6galement dans les couches h Clypeina sulcata et s ' in ter rompt au sommet de la Format ion des Mar- nes Vertes infracr6tac~es.

    Dans la r6gion de Marseil le (Fig. 1) Clypeina isa- bellae n. sp. est assez fr6quente dans la part ie inf6- r ieure de la Format ion des Marnes Vertes infracr6tac6es, notamment aux massifs d 'A l lauch, Carpiagne (La Gineste) et Puget, dans des niveaux rapport6s pr inc ipalement aux zones ~ Picteti et A1- pil lensis (Virgone, 1997). Cylindroporellafaronensis n. sp. n 'a 6t6 rep6r6e, pour le moment, que dans les calcaires du Valanginien inf6rieur.

    Cylindroporella massiliana n. sp. caract6rise la formation des calcaires de Podestat (Fig. 2b) (Masse, 1976) qui se d6veloppe dans la r6gion de Marseil le au-dessus de la tri logie n6ovalanginienne (~, et ~< marne sup6- r ieure >>, sensu Denizot, 1934). Ces trois termes, clas- siquement attr ibu6s h l 'Hauter iv ien depuis les t ravaux de Denizot (op. cit.), sont actuellement pla- c6s dans le Valanginien sup@ieur (Bulot et al., 1997). Les calcaires de Podestat correspondent hun ensem- ble bioclast ique ou oolit ique, h intercalat ions coral- l iennes, d '6paisseur comprise entre 40 et 70 m. Ils forment le substratum dc la Format ion des calcaires h Pachytraga dat6s de l 'Hauter iv ien inf6rieur (Masse, 1993 b). Les Calcaires de Podestat , corr616s avec les zones h Radiatus et Loryi contiennent, outre notre nouvelle espSce, les formes suivantes : Disso- cladella hauteriviana MASSEO), Neomeris sp., Sup-

    (1) L'holotype de l'espSce fig~u-6e par Masse (1976) 6tait re- prdsentd jusqu'ici par plusicurs sections distinctes, d'ofi une ty- pification mcorrecte soulign6c par Granicr et Deloffrc (1993). L'auteur d6signe iei formellelnent cotome holotype la figure 16 de la planche 4.

    pi lul iumael la tuber i fera (SOKAC et NIKLER) et dc nombreuses Terquemella sp. Les fi~raminifbres soot repr6sent6s par Meandrospira favrei (CHAROLLAIS et al.), Nautiloculina bronnimanni ARNAUD VAN- NEAU et PEYBERNI~S, Charentia cuvillieri NEUMANN, Montsalevia salevensis, Trocholina molesta GORBAT- CHIK et Paracoskinolina aff. pfenderae CANEROT et MOULLADE. Outre sa localit6 type du Massif de Car- piagne, Cylindroporella massiliana n. sp. a 6t6 ob- serv6e au mSme niveau strat igraphique dans les massifs de Puget, Marsei l leveyre, Al lauch et dans la Nerthe (Valtr~de).

    PAL I~ONTOLOGIE SYST I~MATIQUE

    Famil le DASYCLADACEAE KUTZING, 1843 (orth. mut. STIZENBERGER, 1860, in BASSOULLET et al.,

    1976) emend. DELOFFRE, 1987 Tr ibu CYLINDROPORELLEAE PAL, 1976,

    in DELOFFRE, 1988.

    Genre Cy l indropore l la JOHNSON, 1954

    Cy l indropore l la faronensis n. sp. (Pl. I, fig. 1-7)

    1973. - Cylindroporella arabica EI,LIOTT. Jaffrezo, pl. 2, fig. 1 et8.

    1980. - Cylindroporella arabica ELL1OTT. - Jafrezzo, p. 246. 1997. - Cylindroporella sp. 1. - Virgone, p. 27 et pl. I, fig. 14.

    Origine du nom: de sa localit6 type, le Mont Faron, au Nord de Toulon.

    Holotype : fig. 1, P1. 1, lame mince n 696 (3). Collection Virgone.

    Paratypes : fig. 2, 3, 4, P1. I, m~me provenance.

    Localit6 type : le sur le flanc sud du Mont Faron, niveau 696 in Virgone (1997), p. 81, fig. 23.

    Niveau type : , du Va- langinien inf6rieur.

    Matdriel utilis6 : cinq lames minces du niveau type contenant une vingtaine de sections, cinq lames min- ces compl6mentaires de la s6rie du Faron, deux lames minces d'Oll i~res et d 'Ol l ioules; soit une trentaine de sections diversement orient6es.

    Diagnose: Esp~ce du genre Cylindroporella de tr~s petite taille, caract6ris6e par quatre rameaux ferti les, par vertici l le, 16g~rement comprim6s dans le

  • MASSE, BUCUR, VIRGONE ct DALMASSO 235

    plan vert ical, dispos6s en alternance avec quatre rameaux st6riles tr~s minces ; canal axial tr~s 6troit.

    Dimensions: Longueur du thalle (L) (maximum observ6) : 1,55 mm; Diam~tre ext6rieur (D) : 0,22- 0,32 mm; Diam~tre du canal axial (d) : 0,050-0,070 ram; Rappor t d/D : 17-29 %; Longueur des ramif i - cations st6riles (lst) : 0,10-,15 mm; Diam~tre des ra- mifications st6riles (dst) : 0,015-0,035 mm; Diambtre des ramif icat ions fertiles (d f ) : 0,060-0,070/0,10- 0,13 mm; Distance entre les vertici l les (h) : 0,070- 0,075 ; Nombre de rameaux pr imaires par vertici l le : 4 2 (quatre st6riles et quatre fert i les); Nombre suppos6 de ramif ications secondaires par rameau pr imaire : 4.

    Description: Cylindroporella farouensis n. sp. poss~de un thalle calcifi6 cyl indr ique muni d 'un ca- nal axial 6troit porteur de verticil les de rameaux fertiles et st@ties dispos6s en ahernance tant dans le m~me vertici l le que d 'un verticil le h l 'autre (P1. I, fig. 1-4-6). Les rameaux ferti les, globuleux, sont comprim6s dans le plan vert ical de telle mani~re que, dans les sections tangentielles, ils ont un contour el l ipsoidal ou m~me quadrangula i re (P1. I, fig. 1-4- 7). Les rameaux s 'attachent au canal axial par un petit p6doncule court et 6troit (P1. I, fig. 2-3). Les rameaux st@iles, tr~s minces (P1. I, fig. 1-2-3-5-7) semblent donner naissance h quatre ramif ications secondaires fi l i formes, dispos6es en croix (P1. I, fig. 6). Les sections transversales (P1. I, fig. 2-3), montrent l 'existence de quatre rameaux fertiles (et autant de st6riles) dans le m~me verticil le. Dans ce type de section, les rameaux fertiles sont plus larges que dans les sections longitudinales, ce qui est dfi h la compression verticale.

    Comparaisons : Des 15 espbces de Cylindroporella consid6r6es comme valides par Granier et Deloffre (1993), C. arsici RADOICIC, C. barbui DRAGASTAN, C. lyrata MASSE et LUPERTO SINNI et C. sugdeni ELLIOTT se diff6rencient ais6ment de Cylindroporella faronensis n.p. par une taille bien plus grande du thalle, les dimensions, la forme et le nombre des rameaux supgr ieur h 4. C. adducta MASLOV est une esp~ce tr~s mal connne qui pourra i t appar ten i r au genre MontieUa. I1 e...

Recommended

View more >