Nouvelles N° 2024

  • View
    218

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2024 du 12 déc. 2013

Text of Nouvelles N° 2024

  • merci madiba

    Jeudi 12 dcembre 2013 - N 2024 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 12 dcembre 2013

    ACTUALIT

    CentrafriqueLutter dabord contre la pauvretLe PCF estime que la France na pas lesquisse dune solution politique

    Le feu vert du Conseil de scurit de lONU une intervention de la France en soutien la force africaine, prsente dans le pays vise mettre fin aux exactions. La prsence militaire Bangui et dans les grands axes stratgiques devrait jouer un rle dissuasif, au grand soulagement, pour linstant, des populations. Mais quen sera-t-il ailleurs dans ce pays plus grand que la France ?Comment en est-on arriv l ? Alors que les troupes franaises se positionnaient Bangui dans le cadre de lopration Sangaris, les flambes de violences inter-com-munautaires et les affrontements entre groupes rebelles ont fait plusieurs centaines de morts. Un niveau de violence qui en dit long sur le dsastre en cours en rpu-blique Centrafricaine.Depuis de longs mois, des asso-ciations, des ONG ont tir la son-nette dalarme. En mars dernier, lorsque la Slka a pris le pouvoir, avec laccord tacite de la France et limplication du Tchad, le pays tait dj au bord du gouffre.Quelles mobilisations et quelles actions ont t menes ces dernires annes sur le plan diplomatique, stratgique, et dinfluence sur les pays voisins pour empcher leffondrement ? Aucune. La seule rponse est davoir attendu lincendie gn-ralis pour procder ce que la France sait le mieux faire, intervenir militairement.

    Mais dans quel objectif ? Cette lourde question reste sans rponse. Par le pass, larme franaise est en effet dj intervenue des dizaines de fois. Depuis 124 ans, Paris occupe, fait et dfait les rgimes de Centrafrique. Lors de la colo-nisation, dabord, dune violence extrme, puis au travers de la Fran-afrique. On comprendra ds lors quil ne peut y avoir de blanc seing.La confiance nest pas de mise quand bien mme lintervention sapparente aujourdhui une opration de scurisation. Car les mmes acteurs qui ont failli dont les pays de la sous-rgion pr-tendent apporter une solution.Certes, la France sengage sous cou-vert des Nations unies, au travers dune rsolution quelle a crite. La vrit est que la France na pas lesquisse dune solution politique, au-del des discours convenus et de la promesse dorganiser au plus vite des lections. Elle va en Centrafrique pour rtablir un minimum dordre dans la rgion et reprendre la main sur le plan conomique, en lien avec lUE et les tats-Unis. Dans ce contexte, lannonce dune prsence temporaire des mili-taires franais sapparente une fable. Cette faon de grer le conflit ne peut conduire qu perptuer linstabilit, la violence et lchec.La rsolution du conflit est possible la condition de prendre le contre-pied des motivations relles qui ont conduit cette intervention. Paris doit se dsengager sur le

    plan militaire et agir pour une solution politique en faveur de la reconstruction du pays et de sa souverainet.La France doit travailler une vritable action multilatrale permettant de sattaquer aux causes relles qui ont conduit la dstabilisation du pays, de mettre fin aux tensions rgio-nales et de lutter contre la pau-vret, dans ce pays qui regorge de richesses.Les lus PCF/FdeGMichle Demessine au Snat a plaid pour nouer de vritables partenariats quilibrs, de nou-velles relations conomiques avec les Etats, entretenir des relations dbarrasses des arrire-penses de simple prservation de nos intrts conomiques et stratgiques .Pour Andr Chassaigne lAssem-ble nationale, les interventions militaires franaises vont contre-courant de lHistoire. La mission de la France, cest de dfendre la stabilit et la paix des peuples en Afrique.

    RassemblementEgalit des salaires : cest maintenant !Samedi 14 dcembre, 14h, Mriadeck, arrt du tram A

    De nombreuses associations et organisations appellent la mobilisation dans le cadre de la campagne pour lgalit des salaires hommes/femmes.Mais aussi pour laugmentation gnrale des salaires dans le priv comme dans le public, la revalorisation du SMIC 1700, le refus du travail le dimanche.Majoritaires dans les emplois mal pays, temps partiel, les femmes forment aussi la masse des travail-leurs au SMIC, sur-reprsentes dans la catgorie C de la fonction publique.Elles sont, avec les jeunes, les pre-mires touches par la pauvret, se limitant survivre. a ne peut pas continuer comme a !

    Espaces MarxRendez-vous novembre/dcembre

    Jeudi 12 Dcembre, 19h, Atelier dconomie Politique dEspaces Marx et Attac-Campus, Athne Municipal de Bx Vendredi 13 Dcembre, 10h, Prparation Rencontres Cin Salle de la Chemine, Utopia Bx Lundi 16 Dcembre, 19h, Bistrot politique dEspaces Marx, Athne Municipal de Bx Mercredi 18 Dcembre, 12h15, Bureau dEspaces Marx Restaurant Le Gambetta Talence

    EN BREF

    MrignacPlateforme courrier toujours en grveA la veille du 10me jour de grve, la direction de La Poste nentend toujours pas les agents qui se rassem-blaient nouveau le 11 dcembre avec leur syndicat Cgt Fapt.Sans parler des restes de courrier dtourns de leur destination depuis une semaine, et des moyens drisoires que la Direction utilise pour faire distribuer le peu de courrier qui arrive encore Mrignac par des cadres suprieurs, La Poste dploie toutes sortes dexpdients pour saffranchir de la ngociation au mpris de ses usagers, particuliers et entreprises. Une dlgation a t reue le 10 dcembre auprs du cabinet du Maire de Bordeaux, commune trs impacte par le mouvement dans la distribution du courrier des entreprises et la collecte des botes aux lettres et bureaux de poste.Les agents en attendaient une intervention en leur faveur auprs de La Poste, allant dans le sens dune ngociation srieuse et relle.

    SPF BglesBraderie de NolSamedi 14 dcembre, 10h 17h15, rue NoutaryJourne portes ouvertesJeux - Jouets - Bijoux fantaisie, etc.Ouvert tous

    CestasPlateforme courrier industrielleSuite lappel national de toutes les organisations syndi-cales, la CGT FAPT de la Gironde a dpos un pravis de grve pour les postiers de la Plateforme Industrielle Cour-rier de Cestas du 11 au 12 dcembreLes agents demandent la transformation de tous les emplois in-trimaires (60 tous les jours) en CDI, un volant de remplacement 25 %, la CDIsation de tous les Contrats Pro, la reconnaissance du travail (comptences) effectu par un salaire dcent (1700 minimum), la prise en compte de la pnibilit pour les sniors et la retraite, une prime de transport, la compensation suite lintgration du courrier des Pyrnes Atlantiques et du Centre dEntraide de Cestas.Un rassemblement tait prvu le 12 dcembre devant la Plate-forme Industrielle du Courrier Cestas.

  • Les Nouvelles 12 dcembre 2013 3

    EditorialIl y a des jours que nous noublierons jamais

    Vincent Boivinetmembre du Conseil

    dpartemental du PCF 33Section de Bgles

    Comme ce 12 juillet 1963 o tu fus arrt avec laide de la CIA et condamn aux travaux forcs perp-tuit. ce moment l peu de voix se sont leves dans le monde pour contester cet acte infme. A lAssemble Nationale, une voix: celle de Marie-Claude Vaillant-Couturier qui au nom du groupe communiste rclama ta libration, lanant en France le signal de 27 ans de lutte internationale. Dans cette lutte, en France, les communistes se sont trouvs bien seuls. Mais patiemment, ils ont labour et sem dans la socit franaise ton image, ton combat.Il y a des jours que nous noublierons jamais.Comme cette fin septembre 1984 o 400 jeunes com-munistes envahirent lambassade dAfrique du Sud. Une nouvelle monte en puissance de ce mouvement de solidarit internationale que les communistes et quelques associations progressistes prparaient depuis longtemps.Il y a des jours que les Bglais noublieront jamais.Comme ce 11 dcembre 1985 o la municipalit com-muniste de lpoque fit de toi son citoyen dhonneur. Et cest Dulcie September, reprsentante de lANC en France, qui viendra recevoir cet hommage pour toi. Dulcie September qui sera assassine Paris en mars 88. La municipalit a donn son nom au square o se sont rassembls les communistes et des progressistes bglais ce dimanche matin pour dire Merci Madiba . Il y a des jours que nous noublierons jamais.15h14, dimanche 11 fvrier 1990. Un homme noir lallure digne et rsolue, savance vers la sortie de sa prison. A ses cts sa femme Winnie. Encore un pas. Tu es libre. Tu lves le poing. Pour tous ceux qui ont men la lutte pour ta libration cest lexplosion de joie, mle la surprise, cela fait 27 ans que personne ne ta vu lexception de ta famille. Emprisonn en pleine force de lge, tu ressors celui dtre grand pre... mais ces 27 ans demprisonnement nont pas entam ta dtermination.Dans cette Afrique du Sud qui avait rig le racisme et lhumiliation des noirs en systme, tu nas jamais pli, et cela ta cot 27 ans de ta vie. Tu nas jamais cru tre trop petit pour changer le monde. Et ce jour l, nous qui luttions depuis des annes pour ta lib-ration, nous sommes tous sentis grands.Faisant grandir dans lANC lide que la lutte contre la domination de races devait se prolonger par la lutte contre la discrimination de classe, cest cette force de caractre et cette ligne directrice qui te mena avec tes camarades de lANC unir tout le peuple Sud Africain sous la bannire de la Charte de la Libert.Il y a des jours que nous noublierons jamais.Ce jeudi 5 dcembre sera un de ceux-l. Lorsque nous avons appris ta disparition. Nous avons tous senti dans nos curs un vide se creuser. Bien que pressentie, la douleur nen est pas moins grande. Toute aussi grande est lmotion qua suscit, bien au-del des combattants de la premire heure, ta disparition. Et cest srement l ta dernire victoire.Je finirai par une citation de Mahmoud Darwich, pote palestinien, peuple dont tu as toujours par-tag la cause et le combat. Elle fait rfrence tous les hommes et les femmes comme Nelson Mandela : Nous souffrons dun mal incurable, lespoir.

    A C T