Nouvelles N° 2114

  • View
    216

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2114 du 3 sept.

Text of Nouvelles N° 2114

  • http://nbso.fr/ Les nouvelles de bordeaux @nvlbx

    Jeudi 4 septembre 2015 - N 2114 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX - Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 4 septembre 2015

    ACTUALITEN LUTTE

    CGT AQUITAINE

    Rentre syndicale La CGT appelle ds prsent les salari-e-s, les retrait-es, les priv-e-s demploi, les jeunes se mobiliser et prparer la journe nationale pour les liberts syndicales, le 23 septembre et la mobilisation interprofessionnelle du 8 octobre.En Gironde, les trois organisations syndicales FSU, CGT et Solidaires prparent un rassemblement commun et ont lanc un appel sur la base dune plateforme revendicative. A contre courant de la pense librale, ces propositions reconstruisent du commun, indispensable pour une socit moderne, respectueuse de lenvironnement et de la dmocratie. Face aux dgts humains produits par la financiarisation de lconomie, aujourdhui mesurables notamment travers les travailleurs grecs, la CGT soutient et se bat aussi avec les travailleurs europens.Jusquau 10 septembre, la CGT tient des meetings de rentre dans 8 grandes villes de France. Aprs Bordeaux, Rennes, Nancy, Lille, Toulouse, Paris, Lyon et Marseille.Lorganisation syndicale porte notamment les exigences de laugmentation des salaires, de lgalit femme/homme, de la rduction du temps de travail, de lamlioration des conditions de travail. Un millier de syndiqus des trois rgions Aquitaine, Poitou-Charente et Limousin taient attendus au meeting du 3 septembre Mrignac, pour dbattre de lactualit et organiser la riposte face aux politiques daustrit menes par le gouvernement et le patronat, en prsence de Philippe Martinez, secrtaire gnral de la CGT.

    COMMUNIQU

    Macron et Savary dans un bus qui roule au mpris

    SALAIRES

    Lindcence et le cynisme

    Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, chef de file pour les lections rgionales en Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes ragit aux propos de Gilles Savary concernant le CDI dans le journal du Sud-Ouest.Emmanuel Macron na pas t in-vit lUniversit dt du PS La Rochelle. Cest une erreur dclare le dput girondin PS Gilles Savary au journal Sud-Ouest (26/08/15), qui accueillait sur les terres du Pessac-Lognan, en banlieue bordelaise, la runion du Ple rformateurs - laile droite du PS- conduite par Grard Colomb dont on sait quil nest ni de gauchet ni de gauche.En fait, le ministre de lEconomie nen a cure, il le regrette mais indique dans ldition web du quotidien rgional

    (27/07/15) : a mest compltement gal, je ne suis pas un homme dappareil, je ne suis pas un apparatchik, je suis un homme libre. Les militants socialistes apprcieront. Cest cette libert qui lamne apprcier sans aucun doute les pro-pos tenus la veille par Gilles Savary sur le CDI qui nest ni un totem, ni un tabou prcisant que il ny a pas urgence le supprimer, il y a urgence mettre de lordre dans la faon de prcariser la relation du travail . Le remake actualis de la fameuse phrase de lex patron des patrons, Laurence Parisot lorsquelle dclarait en 2010 : La vie, la sant, lamour sont prcaires, pourquoi le travail chapperait-il cette loi ? Ces propos de G.Savary sur le CDI

    sont scandaleux, insultants pour une grande majorit de notre peuple qui cumule toutes les difficults. Avec Macron, il roule dans le mme bus qui marche au mpris. Les condamner ne suffira pas ! Il faut que les femmes et les hommes de notre pays ne sen laissent plus compter ! Leur force, notre force commune, cest notre nombre.Pour lartiste autrichien Hundertwas-ser Lorsquun seul homme rve, ce nest quun rve. Mais si beaucoup dhommes rvent ensemble cest le dbut dune ra-lit. Faisons en sorte dtre de plus en plus nombreux rver ensemble. Et construire ensemble les solutions dont ne veulent pas Macron et Savary.

    SCURIT SOCIALE

    Ptition et rassemblementJeudi 10 septembre 10h30 devant la Carsat Bordeaux-Lac, avenue de la Jallre (face nouveau stade) lappel de lUD CGT Gironde, avec le syndicat CGT de la CARSAT*, pour dposer les ptitions pour redonner des moyens la scurit sociale : embaucher des personnels en CDI, privilgier laccueil physique, rouvrir les accueils, avec ou sans rendez-vous toute la journe de toutes les agences retraite, en finir avec la procdure dannulation des rendez vous jugs par la Direction non utiles ce qui prive de nombreux assurs de renseignements. laube du dbat lAssemble nationale, la CGT interpelle les dputs girondins pour un vrai financement de la Scurit Sociale.Pour lorganisation syndicale, les nombreux cadeaux faits au patronat, notamment les exonrations de cotisations pour plus de 30 milliards par an, expliquent en partie les difficults des caisses de la protection sociale (assurance maladie, retraite, famille, recouvrement) qui subissent laustrit. Cela se traduit pour les assurs par la baisse de remboursement des prestations et pour les agents par des suppressions massives de postes dans toutes les branches de la Scurit Sociale : 16 000 de 2009 2013 et 8 000 sont prvues dici 2017, dont 800 pour lensemble des Carsat. Consquences : fermetures dagences et de points daccueil, dossiers en attente de traitement alors que les usagers sont en grande prcarit. 9 milliards deuros de prestations nont pas t verses en 2014 du fait de labandon des dmarches.

    * Carsat : Caisse dAssurance Retraite et de la Sant au Travail

    Je signer lappel :cgt.gironde.org

    1 671 416 SALAIRE MOYEN DUN PDG DU CAC 40 ET DU SBF 120 EN 2014

    150 000 PROFESSEURS SUPPLMENTAIRES

    206 000 EMPLOIS AU SMIC

    11,22 MILLIONS D

    CEST CE QUA TOUCH LANCIEN PDG DE SANOFI, VIEHBACHER, POUR 10 MOIS LA TTE DU GROUPE

    300 MILLIONS D PAR AN

    DE SALAIRE POUR QUELQUES DIZAINES DE GRANDS PATRONS (CAC40 + SBF)

    Rmunrations des grands patrons, retraites chapeaux, primes excep-tionelles : a explose ! Pour les pa-trons bien sr. Le scandale des der-niers jours, cest Michel Combes, directeur dAlcatel-Lucent, qui a gagn plus de 4 millions deuros cette anne et quitte son poste avec 13,7 millions de prime. Le salaire cumul de ces PDG permettrait de crer plus de 200 000 emplois.

    On sait que nos concitoyens ont rduit cette anne encore la dure et la qualit de leurs vacances, la courbe du chmage nest toujours pas inverse, lemploi prcaire continue de gagner contre lemploi stable et les politiques austritaires sont encore et toujours appliques nos services publics. Par

    contre, les bnfices des entreprises du CAC 40 ont augment de 34 % au premier semestre 2015 ! Manuel Valls na de cesse de dclarer que les bons rsultats des entreprises sont la condition de lamlioration de la situation des Franaises et des Franais. Les chiffres montrent quil ny a aucun automatisme si les mesures politiques ne sont pas prises pour par-tager les richesses et librer lconomie de la finance. Dans son document La France en commun*, le PCF propose 15 me-sures durgence dont les premires portent sur le pouvoir dachat.1. Augmentation de 15% du Smic sur 3 ans, la fin du gel du point dindice dans la fonction publique et laugmentation des retraites de 15%

    sur trois ans dans la perspective dun minimum de retraite au Smic.2. Suppression de la TVA sur les pro-duits de premire ncessit, suppres-sion des niches fiscales spculatives, et doublement de IISF.3. Interdiction des golden para-chutes et instauration dun salaire maximum quivalent 20 fois le salaire minimum dans lentreprise.

    * tlcharger :pcf.fr

  • Les Nouvelles 4 septembre 2015 3

    EditorialACTUALIT

    Besoin de relance sociale

    Lheure de la rentre a sonn pour les militants communistes. Et cette rentre pourrait se rvler anime. Pas question, en tout cas, dun retour de vacances dans le calme, tant lactualit grecque, marque au fer de laustrit, est au coeur des dbats et doit nous amener une rentre politique trs offensive.

    Est-ce pour cela que lUniversit dt du PCF, le week-end dernier, sest tenue dans un grand silence mdiatique ? Cest vrai ici, pas de coups bas, pas de dchirements, pas de claquement de portes, pas de dmission mise en scne, pas de bad buzz ! Et du coup, aussi, il faut le dire il ny a pas de mdias. disait Pierre Laurent dans sa conclusion. Et il annonait le lancement dune grande campagne nationale sur le thme Lib-rons les mdias car nous ne nous rsignons pas ce dni dmocratique permanent.

    La question de laugmentation des salaires devrait tre pose en priorit. Cest la seule manire damorcer une croissance durable et riche en emplois, alors que le salaire moyen dun patron du CAC 40 est de 2,25 millions deuros, 1/3 des emplois de ces entreprises prcaire et les salaires compresss depuis des annes.

    Or en parlant dune baisse hypothtique des impts, Franois Hollande ne veut surtout pas demander aux puissances industrielles et finan-cires de rpartir les richesses. Il continue ainsi se soumettre aux injonctions de Bruxelles, en rduisant encore les dpenses publiques, les moyens de la protection sociale, des retraites, de tous les services publics, des collectivits territoriales.

    Or la rduction des crdits aux collectivits ou encore aux hpitaux rduit la fois les services indispensables, dtruit le travail et lemploi au dtriment dune croissance saine qui nest jamais au rendez-vous.

    Cette question fiscale mrite dtre mise lordre du jour des actions, au mme titre que laugmenta-tion du Smic, des bas salaires, des prestations so-ciales, des retraites, des crdits dinvestissement, notamment pour la construction de logements, la transition cologique et lemploi.

    Pour construire un rapport de force susceptible de changer la donne, les lections rgionales sont un moment essentiel, avec des propositions concrtes, au plus prs des besoins des popu-lations.

    Les communistes souhaitent, dans un paysage politique complexe, rassembler partout le plus lar-gement pour lutter contre laustrit, pour mener partout des po