Nouvelles N° 2154

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2154 du 9 juin

Text of Nouvelles N° 2154

  • Pierre Laurent :

    La clef de 2017, cest la parole du peuple

    Jeudi 9 juin 2016 - N 2154 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX - Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 9 juin 2016

    ACTUALITEN LUTTE

    MRIGNAC

    Mobilisation et grve des ATSEM

    CONGRS DES MAIRES

    Franois Hollande coupe la colre en deux

    Les agents territoriaux spcialiss des coles maternelles (ATSEM) sont principalement charg(e)s, Mrignac comme ailleurs, dassis-ter au quotidien les enseignant(e)s des coles maternelles.

    loccasion de la rforme des rythmes scolaires de 2013, la ville de Mrignac a mis en place en septembre 2014 des temps daccueil priscolaire (TAP) encadrs notamment par les ATSEM.Le maire de Mrignac a dcid de modifier, compter de la rentre scolaire de septembre 2016, lorga-nisation des TAP sans associer les enseignant(e)s, les agents municipaux (dont les ATSEM) et les parents dlves. Cette dcision a t prise afin de rationnaliser les services la population, autrement dit faire des conomies de fonctionnement.Las de ne pas tre coutes depuis prs de deux ans sur la dgradation de leurs conditions de travail et face une modification dicte par la volont du maire de raliser des conomies, les ATSEM et leurs reprsentant(e)s CGT et FO ont dpos un pravis de grve illimite le 13 mai 2016.

    Les ATSEM ont dcid de se mettre en grve sur le crneau 12h-13h compter du vendredi 20 mai. Le mou-vement a t trs largement suivi par les 90 ATSEM de Mrignac entra-nant la suspension de la restauration scolaire pour les coliers. La grve a t reconduite jusquau 31 mai inclus.Dans lintervalle, les ATSEM ont organis le 24 mai, sur le parvis de lhtel de ville, un pique-nique ras-semblant une trentaine dATSEM reprsentatives de lensemble des coles maternelles de la commune. De son ct, le maire a mis en place un groupe de travail afin de trouver des solutions pour sortir du conflit dune part et de prparer les rentres 2016 et 2017 dautre part.Aprs plusieurs runions, un com-promis a t trouv le 31 mai entre le maire et les ATSEM qui ont dcid le soir mme de suspendre le mou-vement de grve. Les ATSEM ont en particulier obtenu la limitation de leur participation aux TAP 45, deux fois par semaine, contre 1h15, trois fois par semaine aujourdhui le maintien des quipes dentretien et le reclassement interne ou externe des personnels dont les contrats ne seront

    pas renouvels.Alors que le maire rpte lenvi que lducation est la priorit de la ville, il prcise dans le mme temps que seul(e) un(e) ATSEM est rglementai-rement requis(e) par cole maternelle. Il laisse ainsi entrevoir la possibilit de rduire la prsence des ATSEM dans les coles de Mrignac alors que les enseignants soulignent trs rgulire-ment que leur prsence dans chaque classe est indispensable. Mrignac, comme partout ail-leurs, la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) a des rpercussions dltres sur les services publics offerts la population et sur les conditions de travail des agents municipaux qui les font vivre.Plus que jamais, les mobilisations sont indispensables pour mettre en chec les politiques daustrit imposes aux usagers et personnels des services publics. Lexemple des ATSEM de Mrignac doit faire cole et encoura-ger les mobilisations pour la dfense des services publics, quels quils soient.

    David Valade, pour les lus communistes et apparents

    La rduction de la dotation dtat pour 2017 ne sera que de 1 milliard deuros au lieu des 2 initialement prvus.

    Fin du suspense. En clture du 99e congrs des maires de France (AMF), qui sest tenu pendant trois jours la porte de Versailles, Paris, Franois Hollande a enfin rpondu jeudi aprs-midi aux lus locaux que leur punition serait divise par deux. Depuis des mois et singulirement pendant les trois jours de ce rassemblement annuel, les maires avaient lanc un cri dalarme rsument beaucoup dentre eux. Larrt de la baisse de dotations en 2017 devrait tre une priorit nationale , a ainsi rpt en ouverture de la sance de clture Andr Laignel, prsident dlgu de lAMF et maire socialiste dIssoudun (Indre). Aprs lui, Anne Hidalgo, maire de Paris galement PS, a rappel que les lus locaux arrivent au bout de lexercice des conomies possibles . Franois Baroin, le prsident de lassociation

    dlus a mme rclam largent que ltat doit aux collectivit locales . En cumul, la ponction prvue est de 28 milliards deuros.

    Des applaudissements mesurs pour le prsident

    Le prsident de la Rpublique, aprs un long dtour sur le rle des collectivits dans le vivre-ensemble et la protection du pays , a livr lessentiel de son message aux lus : Jai dcid de diminuer de moiti leffort demand aux collectivits locales pour 2017. Au lieu des 2 milliards deuros de rduction des dotations, la diminution ne sera que de 1 milliard. Annonce qui suscita des applaudissements mesurs, certes plus chaleureux que les sifflets entendus lors de larrive du prsident. Franois Hollande a aussi prcis que le fonds exceptionnel dinvestissements de 1 milliard deuros cr en 2016 sera reconduit en 2017 et port 1,2 milliard , pour moiti en faveur du logement, lautre part revenant aux petites villes et la ruralit. Le prsident a galement annonc une

    loi pour rformer lactuelle dotation globale de fonctionnement (DGF) considre comme particulirement injuste par nombre dlus, qui pointent une insupportable disparit sur le territoire et encore plus dans les DOM , explique par exemple Grard Franoise, maire adjoint Saint-Denis de La Runion.Ces annonces ne rejoignent pas les attentes de nombreux participants, ainsi le communiste Nicolas Sansu, maire de Vierzon (Cher) qui, un peu plus tt dans la journe, dplorait que les lus doivent se dbrouiller avec les programmes dfendus devant les lecteurs sans tre aujourdhui en capacit (faute des moyens ncessaires) de les mettre en uvre . Aujourdhui, la dernire tranche de baisse annonce pour 2017 est juste impossible , ajoutait-il. Mais Franois Hollande, dans un discours de prs dune heure aux accents de bilan de quinquennat, a prfr rpondre que la trajectoire de rduction des dficits doit tre tenue .

    Par Grald Rossi, dans lHumanit du 3 juin

    lappel des organisations de retraits : CGT, FGR-FP, FSU, FO, LSR, SOLI-DAIRES 33, ASARP, un rassemblement avait lieu le jeudi 9 juin 10h30, place Pey Berland suivi dune manifestation jusqu la Prfecture. Un appel rejoint par les opposants la loi Travail, la Nuit debout Bordeaux et la Coordination lycenne.

    Les retraits ont manifest plusieurs reprises travers tout le pays pour exiger du prsident de la Rpublique et de son gouvernement de prendre en compte leurs revendications, explique lintersyndicale. Elles sont restes sans rponse jusqu maintenant et sont donc toujours dactualit.Pouvoir dachat : aprs un blocage de 30 mois, ce nest pas laumne accorde le 1er octobre 2015 : 0,1%, qui va permettre aux retraits les plus pauvres de mieux vivre et de faire face aux dpenses indispensables une vie digne.Pension de rversion : une menace plane sur ce principe qui pourtant permet principalement aux retrait-e-s de compenser leur petite pension. Fiscalit : La demi-part des parents isols et des veufs ou veuves parents dun enfant a t supprime, la majoration de 10% pour plus de 3 enfants est devenue imposable, linstauration de la CASA de 0,3%. Certains retraits ont ainsi perdu laccs des exonrations fiscales ou sont devenus imposables. Sant : suite au dsengagement de lassurance maladie obligatoire, laccs aux soins devient de plus en plus difficile pour certains retraits sans complmentaire sant faute de moyens financiers.

    Les Organisations Syndicales de retraits revendiquent : Le retour une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de lanne en prenant en compte lvolution du salaire moyen. Une pension au moins gale au SMIC revaloris, pour une carrire complte. Le rattrapage du pouvoir dachat perdu sur les pensions et labrogation des mesures fiscales rgressives contre les retraits. Lamlioration du pouvoir dachat des retraites, le maintien des pensions de rversion et la suppression des conditions de ressources dans le rgime gnral. Le dveloppement et le renforcement de services publics de qualit indispensables au mieux vivre individuel et collectif (sant, transports, culture, scurit, etc.).

    Sur les rseaux sociaux, la Nuit debout Bordeaux a galement appel la mani-festation: laisser les retraits avec des pensions de misre, cest sen prendre nous toutes et tous. Les retraits taient avec nous, en manifestation et aux Nuits debout (malgr le matraquage mdiatique affirmant que Nuit Debout tait rserve aux seuls jeunes). Jeudi, proclamons que leur dignit est aussi la ntre.

    CGT, FGR-FP, FSU, FO, LSR, SOLIDAIRES 33, ASARP

    Les retraits donnent de la voix

    Lundi 6 juin, au matin, lUD CGT 33, UL du Bassin dArcachon et la CGT Com-merce 33 organisaient un rassemblement devant le LECLERC de La Teste de Buch pour soutenir une Dlgue Syndicale CGT mise pied conservatoire depuis samedi 28 mai.

    Secrtaire du CE, elle dfend les salari-es de cette entreprise avec conviction face une direction qui mprise la CGT et le Code du Travail, a dclar le syndicat.Notre campagne pour dfendre laction syndicale face la discrimination ou la criminalisation syndicale est toujours dactualit. Les patrons essayent de nous museler par tous les moyens.Il nest pas inutile de rappeler que la dure de vie moyenne dun dlgu syndical dans lentreprise est de 18 mois. Dans les magasins Leclerc les militants syndicaux CGT sont particulirement malmens. Les exemples de non-respect au fonctionne-ment des CE et de discrimination dun mandat ou lu sont nombreux.La CGT soutien cette lue et travers elle tous les salari-e-s qui lui ont fait confiance au cours des dernires lections. Lensemble des structures de notre organisation syndicale tmoigne de toute sa solidarit et sa confiance envers notre camarade injustement mise pied. En pleine lutte contre