Nouvelles N° 2161

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2161 du 28 juillet

Text of Nouvelles N° 2161

  • LES JEUNES COMMUNISTES

    FONT LEUR NUMRO

    LES JE

    UNES

    PR

    ENNENT LA PAROLE

    Jeudi 28 juillet 2016 - N 2161 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 28 juillet 2016

    LES JEUNES COMMUNISTES FONT LEUR NUMRO

    En marge du mouvement social contre la loi travail, je cherchais quelques camarades contacter afin de mieux connaitre les diff-rents mouvements communistes. Javais dj adhr aux idaux communistes aprs mtre cherche politiquement du cot anticapita-liste depuis un certain temps.

    Cest lors de la premire manifes-tation quun ami me proposa de rejoindre des membres de la JC alors prsents pour minformer au mieux sur ce mouvement politique. La rencontre tait plaisante et surtout trs enrichissante : lenga-gement avec les peuples en lutte kurdes et palestiniens, les actions dans les lieux ruraux axs sur la culture et leur investissement pour lgalit des sexes, etc.

    Non seulement ces actions avaient retenu mon attention mais elles correspondaient aussi parfaitement avec mes ides. Je me suis donc rallie eux et jai tent de suivre le programme de lanne dj moiti entame. Depuis le peu

    de temps entre mon engagement jusqu ce jour, la JC a entrepris un grand nombre de projets. Le premier auquel jai particip tait le tremplin de la fte de lHuma avec les resistants kurdes et sahraouis. Soire qui fut dune fort bonne ambiance avec dexcellents musi-ciens, et le tmoignage impactant dune jeune kurde sur les ralits de loppression dans son pays.

    Ensuite ils mont invite lmis-sion du vendredi soir sur la Cl des Ondes, radio que je conseille vivement : dbats, actus, ques-tions de socit, couronne de musiques en tout genres, loin de ce qui se fait de nos jours. Outre les diverses manifestations contre la loi travail, runions, etc, ma dernire exprience en date tait celle de la fte de lHuma Gironde o lambiance tait chaleureuse et conviviale malgr la pluie inces-sante. Ces quelques mois ont t riches en actions et en expriences panouissantes pour la formation de tout citoyen engag.

    TMOIGNAGE

    Juliette sengage

    Lors de la fte de lHumanit Gi-ronde, les jeunes communistes ont organis un dbat le samedi aprs-midi sur le thme du travail. Lors de celui-ci un public nombreux est venu la rencontre des interve-nants pour parler de lavenir de la jeunesse dans le monde compliqu de lemploi. la tribune Cyril du bureau national de lUNEF, La de la coordination de lUEC, Maud et Thomas pour la JC ont mis en avant les difficults de la vie quotidienne pour les tudiants et les jeunes actifs pour trouver soit un stage, soit un emploi.

    Comme a rappel le reprsentant du syndicat des tudiants, lemploi chez les tudiants est la premire cause dchec dans les tudes. Obliger les tudiants travailler pour pouvoir manger tout en les obligeant rviser leurs cours pour pouvoir russir leur anne nest plus possible. Cest pourquoi une des propositions des jeunes commu-

    nistes a t mise en avant, le salaire tudiant. Mme si lors du dbat avec le public, le nom de cette pro-position a t discut, lavis gnral tait en sa faveur pour diminuer les ingalits entre tudiants.

    En deuxime partie du dbat, le combat des femmes dans le monde du travail a t abord. La partie professionnelle et aussi personnelle ont t discutes comme le travail la maison, en revenant de leur acti-vit professionnelle. Les ingalits de salaire entre les femmes et les hommes ont galement t un sujet de discussion important.

    Le dbat a t long mais construc-tif. nous de proposer des solu-tions pour un monde du travail accessible pour tous et se battre pour la mise en place dun salaire tudiant.

    Florian

    FTE DE LHUMA33

    Travail, tudesingalits

    Justine Couronneau a 23 ans, vit Bordeaux et est actuellement en formation distance pour tra-vailler avec les animaux. ct de cela, elle fait du baby-sitting tous les soirs de la semaine.

    Depuis quand es-tu la JC ? Comment as-tu adhr ?

    Jai adhr en janvier 2015, en premier lieu lUEC lorsque jtais tudiante la fac, puis la JC peu de temps aprs. Arrive la fac, jai voulu mengager politiquement, lUEC tait souvent prsente et faisait campagne pour des causes qui mintressaient, comme le fminisme et le salaire tudiant. Jai assist un dbat et particip des collages daffiches, et de fil en aiguille, je suis devenu militante !

    Quels sont les combats qui taniment ?

    Depuis la cration du MJCF*, les jeunes se battent contre la prca-rit et le systme capitaliste. On mne diverses luttes sur lgalit pour tous et pour dpasser toutes les injustices que nous vivons au quotidien.

    Personnellement, le combat qui manimait au dpart tait notre campagne Relve la tte car je me retrouvais bien dedans. Elle consiste sortir les jeunes de la prcarit (tudiant-e-s la fac ou

    en formation, jeunes travailleurs). Nous sommes tous dans la mme galre injuste et nous souhai-tons que chacun puisse pouvoir construire son avenir sereinement.

    Sur la mme ide nous souhaite-rions galement que tous les jeunes aient accs la culture, dans et en dehors de ltablissement o ils travaillent, car cest, je pense, ncessaire lpanouissement de chacun. Pour cela, il faudrait une carte jeune accessible tous et partout en France, qui permettrait de relles rductions pour laccs aux structures sportives, concerts, tous les muses, cinmas, biblio-thques et vnements sportifs.

    Sinon en ce moment les combats qui maniment sont ceux dont on parle beaucoup, comme la mobili-sation dans la rue, contre le projet de loi travail. Ces nombreuses manifestations dmontrent le rel refus du peuple sur cette loi et ce quelle engendre pour les travail-leurs. Dbut juin a aussi eu lieu la marche des fierts LGBT, car mme si le mariage a t vot en 2013, leurs droits sont loin dtre acquis et lhomophobie est toujours trs prsente.

    Pour terminer, les jeunes du MJCF tentent de combattre quotidienne-ment le racisme, les ingalits et la stigmatisation qunormment de gens subissent au quotidien, en parlant, renseignant et en infor-mant le maximum de jeunes afin que le mouvement avance et prenne

    encore plus dampleur.

    Que penses-tu des mouvements sociaux en ce moment ?

    Je suis naturellement contre le pro-jet de la loi travail, jai t prsente de nombreuses manifestations au milieu de jeunes lycens qui manifestaient souvent pour la premire fois. Ces blocages, grves et manifestations rpts montrent que le peuple et les syndicats ne renonceront pas et ne lcheront rien et je les soutiens !

    Pour le mouvement Nuit Debout je ny ai pas assist, bien quil ait dur des semaines Bordeaux, mais je soutiens ces jeunes, politi-ss ou pas, qui dfendent corps et mes leurs droits. Ils ne se laissent pas faire, et font tout pour tre entendus ! La grande majorit de ces jeunes sont pacifistes et ne souhaitent que le retrait de la loi travail ! Je noterai juste le compor-tement anormal, indigne et violent du gouvernement par moment, lors de manifestations, face une infime partie de casseurs quil veut faire passer pour la majorit des jeunes de ce mouvement.

    Entretien ralis par Florian Prat, juin 2016

    * Mouvement des Jeunes Communistes de France

    INTERVIEW

    Jeunes: pour les droits de tous!

    Adhrer !Nom : ...........................................................

    Adresse : ..................................................................................................................................

    Code Postal : ............................. Ville : .....................................................................................

    E-mail : .........................................................

    Bulletin dadhsion retourner au 15 rue Furtado, 33800 Bordeaux, ou remettre un camarade www.mjcf.com - jeunes.communistes33@gmail.com

    Prnom : ............................................................

    Tlphone : ........................................................

    Je rejoins les jeunes communistes. Je reste en contact

  • Les Nouvelles 28 juillet 2016 3

    LES JEUNES COMMUNISTES FONT LEUR NUMRO

    LUnion des tudiants Com-munistes, branche tudiante du MJCF, mne tout au long de lan-ne des actions sur les diffrents campus universitaires. Nous relayons les campagnes natio-nales auprs des tudiantes et organisons des vnements en accord avec les problmatiques universitaires locales.

    La principale campagne nationale que nous avons port cette anne est celle du salaire tudiant. Elle a pour objectif de sortir les jeunes de la prcarit en versant tous les tudiant-e-s un salaire grce la co-tisation. En dpit des fonds allous lenseignement suprieur, une tudiante sur deux natteint pas la fin de son cursus universitaire, trs souvent cause de lobligation de se salarier pour subvenir ses besoins. Le salaire tudiant est dautant plus justifi quil permettrait la formation initiale dchapper des financements privs dpendants de la spculation. Le matriel national que nous employons (aff iches, tracts, ptitions) nous permet daller au contact des tudiant-e-s, de susciter chez elles-eux un ques-tionnement sur leurs conditions de vie, de travail et de les sensibiliser ventuellement de futurs vne-ments.

    Cela a t le cas quand nous avons organis la Semaine du Fminisme. Cette semaine se droule dans tous les secteurs universitaires et se compose essentiellement de confrences, dbats, projections de films, de documentaires ou vnements plus originaux qui sont linitiative des militant-e-s et sont en lien avec une thmatique annuelle : cette anne, Femmes et Progrs . Bordeaux, nous avons ainsi organis quatre vnements rpartis sur les diffrents sites. La semaine sest ouverte par une conf-rence-dbat prsente par Cl-ment Charpentier, intitule La gauche et la prostitution. Laboli-tionnisme : une approche (vraiment) marxiste ? . Elle sest prolonge le jeudi