Oedème du visage - ?· Cause fréquente d’oedème aigu du visage. Sujet âgé ou immunodéprimé.…

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Obsit

    Cushing et corticothrapie

    Sd nphrotique

    Anasarque

    Grossesse

    preclampsie

    Raction allergique systmique

    Iatrognie

  • Motif non rare de consultation.

    Urgence diagnostique et thrapeutique.

    Pronostic vital parfois mis en jeu.

    Diagnostic positif souvent vident.

    Diagnostic tiologique parfois difficile.

    Etiologies varies.

    Examen clinique : anamnse, signes gnraux, signes fonctionnels et physiques

  • ATCD : atopie, diabte, immunodpression, maladie de systme, affection rnale ou cardiovasculaire,

    Episode identique chez le patient ou dans sa famille. Circonstances de survenue : Dbut brutal ou progressif. Prise mdicamenteuse ou alimentaire. Exposition solaire. Application locale dun topique. Exposition un produit chimique ou caustique :

    collyre, gouttes nasales, auriculaires. Manipulation dun furoncle, rhinite, sinusite, abcs

    dentaire. Dermatose pralable, piqre dinsecte, traumatisme

    physique.

  • Signes gnraux : fivre , AEG

    Signes fonctionnels : prurit, douleur

    Oedme : inflammatoire ou blanc et froid, mou ou indur, uni ou bilatral.

    Autres lsions : vsicules, rosions, bulles, pustules, crotes, bourrelet priphrique :

    Porte dentre

    Atteinte des muqueuses

    Adnopathies

  • Aigue = urgence

    Allergie dme de Quincke

    Angio-oedme non allergique

    Syndrome cave suprieur

    dme inflammatoire

    Infections

    Maladies systmiques

  • Forme profonde sous cutane de lurticaire. Mdiateur = histamine. Mcanismes immunologiques = hypersensibilit type 1 et 3. Survenue brutale, tumfaction mal limite, ferme, avec

    tension douloureuse ou de cuisson atteint avec prdilection pour les paupires ou les lvres.

    ADP = 0 ; fivre . Lsions durticaire souvent associes. Troubles digestifs (nauses, vomissements) possibles Atteinte muqueuse (langue, larynx, pharynx) = pronostic

    vital : choc anaphylactique. 1er pisode : aliment, mdicament, piqre dinsecte Rcidivant , dbut dans lenfance, caractre familial :

    angioedme hrditaire, attention aux formes iatrognes

  • OEDME ALLERGIQUE

    mdi par les Ig

    ANGIOEDME bradykinine

    Aspect Aspect urticarien,

    inflammatoire

    Oedme blanc, mou, dformant, circonscrit

    Parfois aspect de lsions cutanes circines non

    infiltres

    Erythme, prurit Oui, Non

    Rponse aux

    antihistaminiques

    et aux corticodes

    Oui, en quelques heures Non

    Evolution Rsolutif en quelques heures, mais

    parfois rcidivant

    Transitoire et rcidivant (de localisations multiples).

    Pic H8, rsolution en 2-3 jours

    Mcanisme Allergique

    - IgE avec dgranulation

    mastocytaire

    - Raction anaphylactode

    - leucotrines : angioedmes

    physiques la pression ou au froid,

    intolrance l'aspirine ou aux

    AINS

    1) Hrditaire

    - Dficit congnital en C1-inhibiteur (type I ou II)

    - sans dficit en C1-inhibiteur (type III)

    2) Acquis

    - blocage par des mdicaments de la dgradation de la

    bradykinine +++ IEC

    - associ certaines hmopathies, surtout lymphodes

    Crise grave Possible avec

    - dme de Quincke

    - choc anaphylactique

    Possible avec

    - atteinte de la face ou ORL dont dme laryng

    (quivalent un dme de Quincke)

    - atteinte digestive grave avec douleur (EVA > 5),choc

    hypovolmique par fuite ascitique possible

    - douleurs des extrmits rfractaires aux antalgiques

    souvent associes un dme

    Dg diffrentiels Angioedme bradykinine

    Maladie infectieuse ruptive

    Infections localises, dont cellulites

    dme allergique

    Syndrome de fuite vasculaire gnralise (rare)

  • Cancers bronchiques, Tumeurs mdiastinales, lymphomes

    Circulation collatrale

    Caractre positionnel

  • Sinusite. Infection dentaire. Autres infections locorgionales.

    Enfant : thmodite aigue due lhaemophilus influenzae.

    Rhino pharyngite prcdente. Hyperthermie : 39-40C. Oedme palpbral. Conjonctive normale. Rx des sinus : opacit thmodo-maxillaire

    homolatrale. Complications : mydriase, paralysie des

    oculomoteurs, collection suppure intra-orbitaire

  • Ethmoidite infectieuse

  • MALIGNE : Affection grave, thrombose suppure dune veine faciale parfois tendue

    survenue brutale chez un patient ayant manipul un furoncle. placard trs inflammatoire, parfois pustules rapidement

    extensives toute lhmiface sans bourrelet priphrique. Parfois : cordon indur palpable sur le front, paupires et/ou

    langle interne de loeil. AEG, fivre 40C, parfois volution rapide vers un choc. Staphylococcie de la face :

    Plus frquente.

    Placard inflammatoire du visage aprs manipulation dun furoncle.

    Etat gnral conserv +++ Evolution est favorable sous ATB anti-staphyloccocique.

  • Dermohypodermite aigue (streptocoque hmolytique du groupe A). Le diagnostic est clinique : Dbut brutal. Fivre > 38,5C, frissons, AEG. Porte dentre. Placard inflammatoire du visage, infiltr, trs douloureux. Parfois vsicules ou bulles. Limites nettes, parfois bourrelet priphrique. Souvent unilatral et localis ou bilatrale en aile de papillon ou frontale et aux paupires, MAIS respect de la rgion pribuccale et menton. Adnopathies locorgionales.

  • Bourrelet en bordure inflammatoire

  • Cause frquente doedme aigu du visage. Sujet g ou immunodprim. Placard rythmateux et oedmateux. Douleurs orbitaires ayant prcde lruption. Topographie unilatrale et mtamrique des lsions. Vsicules groupes en bouquets crotes

    hmorragiques ou ncrotiques. Atteinte oculaire : examen ophtalmologique. Fivre : 37,5-38,5C. Traitement : Aciclovir 10mg/kg/8h IV pdt 8 jours.

  • Lupus

    Dermato polymyosite

    Sarcodose

  • Erythme du visage + dme des paupires

  • Frquent au niveau du visage. Eczma aigu : Erythme micro vsiculeux puis rosif, croteux

    Placard mal limit. Trs prurigineux. Fivre = 0, ADP = 0 (si surinfection). Diagnostic : interrogatoire + examen clinique. Atteinte initiale des paupires : eczma au vernis

    ongle. Atteinte des oreilles : eczma au Nickel. Dlai : 7J (1er contact), 24 48 h (nouveau contact).

    Leczma du visage se caractrise par une importante rougeur accompagne d'un gonflement et d'un suintement. L'atteinte est prurigineuse.

  • Eczma au mascara

    Aroporte au Prodafalgan

  • Eczma de contact au rsines poxy (ouvrier du btiment)

  • Traumatique (y compris chirurgie)

    Photosensiblisation

    Tumoral

    A part lipomatose, Recklinghausen