of 12/12
LETTRE D’INFORMATION Nº 26 L’OIM a organisé un atelier de sensibilisa- on sur les migraons, la traite des personnes, et le lien entre la migraon et le développement L’OIM Maroc a organisé un atelier de sensibilisaon dans le domaine de la migra- on, les 13 et 14 mars 2015 à Oujda, au profit d’acteurs de la société civile de la région de l’Oriental, agissant dans le domaine de l’assistance humanitaire ou menant des projets de développement dans la région. Au total, 35 parcipants ont pris part à cee acvité représentant des associaons provenant des villes de Berkane... Page 7 ATELIER DE SENSIBILISATION : M me ANA FONSECA : Nouvelle Chef de Mission OIM Maroc OIM MAROC Janvier - Mars 2015 Dans la connuité du projet conjoint OIM-PNUD « L’intégraon de la Migraon dans les stratégies naonales de développe- ment » une première formaon s’est tenue les 3, 4 et 5 mars 2015 à Rabat... Page 3 MIGRATION MAINSTREAMING : FORSATY : Les chefs d'entreprises se penchent sur l'intégraon des jeunes en milieu professionnel ... Page 8 Plus de 200 personnes ont pu bénéficier du programme AVRR durant le premier trimestre de l’année 2015... Page 6 AIDE AU RETOUR VOLONTAIRE ET À LA RÉINTÉGRATION :

OIM NL 26 - Morocco

  • View
    5

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of OIM NL 26 - Morocco

OIM NL_26Nº 26
L’OIM a organisé un atelier de sensibilisa- tion sur les migrations, la traite des personnes, et le lien entre la migration et le développement L’OIM Maroc a organisé un atelier de sensibilisation dans le domaine de la migra- tion, les 13 et 14 mars 2015 à Oujda, au profit d’acteurs de la société civile de la région de l’Oriental, agissant dans le domaine de l’assistance humanitaire ou menant des projets de développement dans la région. Au total, 35 participants ont pris part à cette activité représentant des associations provenant des villes de Berkane... Page 7
ATELIER DE SENSIBILISATION :
OIM Maroc
OIM MAROC
Janvier - Mars 2015
Dans la continuité du projet conjoint OIM-PNUD « L’intégration de la Migration dans les stratégies nationales de développe- ment » une première formation s’est tenue les 3, 4 et 5 mars 2015 à Rabat... Page 3
MIGRATION MAINSTREAMING :
FORSATY : Les chefs d'entreprises se penchent sur l'intégration des jeunes en milieu professionnel... Page 8
Plus de 200 personnes ont pu bénéficier du programme AVRR durant le premier trimestre de l’année 2015... Page 6
AIDE AU RETOUR VOLONTAIRE ET
À LA RÉINTÉGRATION :
- ICMD : Tiznit : Séminaire sur le rôle de la diaspora dans le développement.................................4 Mission de suivi et d’appui au projet de la palmeraie de Figuig.4
- TRQN III : Crash informatique : l’intervention salvatrice d’un retourné marocain qualifié .................................................5
- MEDMA 2 : Atelier de présentation des trois études ..................................................5
- AVRR: Abdul, l’histoire d’un rêve brisé......................................................6
- Atelier de sensibilisation dans le domaine de la migration..........7
- FORSATY : Rencontre sur « La loyauté des jeunes employés et le climat d'entreprise »...............8 - SALEMM : Ateliers d’appui et visite de la délégation marocaine en Italie.....9
Mme Ana Fonseca a été nommée Chef de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations au Maroc le 5 février 2015.
Au cours de sa carrière, Mme Fonseca a occupé différents postes à respon- sabilité au sein de l'OIM à savoir : Chef de Mission adjointe en Irlande, Chef de Mission par intérim en Grande Bretagne ou encore Chef d’unité de la division d'assistance aux migrants au siège de l'OIM à Genève en Suisse.
Forte de ses 17 ans d'expérience, la nouvelle Chef de Mission justifie d'une connaissance approfondie et
d'une expertise en gestion de la migration, des qualités certaines qui viendront renforcer le travail initié par la mission de l’OIM au Maroc depuis 2007.
De la part de toute l'équipe de l'OIM Maroc, nous souhaitons la bienvenue à notre nouvelle Chef de Mission et lui assurons tout notre soutien dans cette nouvelle étape.
MIGRATION ET DEVELOPPEMENT 3
APPUI À LA JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT SOCIALE 8
DIVERS 10
‘’
‘’
C`est un privilège pour moi d’être nommée Chef de Mission de l’OIM au Maroc. Avec une équipe très compétente et dévouée, je suis prête à soute- nir le royaume du Maroc dans la gestion des questions migratoires.
- 2 -
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
MIGRATION MAINSTREAMING Formation sur « Migration et Développement »
Dans la continuité du projet conjoint OIM-PNUD « L’intégration de la Migration dans les stratégies nationales de développe- ment », une première formation s’est tenue les 3, 4 et 5 mars 2015 à Rabat. La thématique de cette première formation portait sur « Migration & Développement dans toutes ses dimensions ». Le programme s’est décliné en 7 modules présentés et animés par Mme Paola Alvarez, experte M&D et chargée du programme Migration Mainstreaming au Siège de l’OIM à Genève, M. Michael Newson expert en M&D au bureau régional de l’OIM du Caire et M. Christos Christodoulides, chargé du programme à l’OIM Maroc. Au total, plus d’une vingtaine d’institutions ont été représentées, 8 agences des Nations Unies ainsi que des acteurs de la société civile, constituant ainsi un groupe de 38 participants.
Des exemples contextualisés lors des présenta- tions ont pu permettre une excellente cohésion et interactivité de tous les partici- pants notamment lors des exercices de groupe. Ces derniers se sont révélés très dynamiques et ont permis des échanges fructueux. La participation active et dynamique à cette formation a abouti, dans un climat favorable, à l’échange ainsi qu’au renforcement des liens entre les différents organismes et institutions représentés.
Dans le cadre de ladite formation, Michael Newson, expert en Migration & Dévelop- pement au bureau régional de l’OIM du Caire, a rappelé lors d'une entrevue avec le Bureau de l'OIM Rabat, les différents liens existant entre la migration et le développe- ment. Il s’est attardé plus particulièrement sur le marché de travail, qui représente, aussi bien pour les pays de destination que pour les pays d'origine, un chantier de développement important et un vecteur de croissance économique essentiel. A cet effet, il a souligné l'importance des programmes et politiques de migration mis en œuvre par les gouvernements et la contribution cruciale du secteur privé dans leur mise en exergue. M. Newson a notamment encouragé les efforts entrepris par le Maroc dans l’intégration de la migration dans les stratégies nationales de développement. Compte tenu du lancement de la nouvelle politique de migration, le Maroc a effectué un pas considérable et se distingue nettement de tous les pays de la région MENA en matière de gestion de la migra- tion dans toutes ses dimensions.
Le Maroc prend le lead en matière de migration et développement dans la région MENA
MIGRATION ET DEVELOPPEMENT1
- 3 -
‘’ ‘’M. Michael Newson
ICMD : Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement
Dans le cadre du projet « Migrations, territoires et développe- ment - MTD », qui vise à intégrer la dimension de la migration dans les politiques locales de développement, un séminaire a été organisé sur le « rôle de la diaspora dans le développement de la province de Tiznit ». Le séminaire s’est tenu le 17 février 2015 à Tiznit, en présence du Gouverneur de la province, du Président du Conseil provincial de Tiznit, du directeur de l’association Migration & développement et du point focal de l’ICMD. Une quarantaine de participants ont représenté les services extérieurs, les institutions publiques provinciales, les
élus des collectivités locales ainsi que les acteurs de la société civile. La Province de Tiznit a signalé que ce séminaire constitue une opportunité pour débattre avec les acteurs locaux, sur les possibilités d’intégrer les migrants et la diaspora dans le proces- sus de développement de la province, dans le cadre des straté- gies provinciales de développement à savoir : l’initiative provin- ciale d’incitation à l’investissement et l’étude qui est en cours pour la mise en place des pôles d’activités économiques.
Séminaire sur le rôle de la diaspora dans le développement territorial
de la province de Tinzit
Les objectifs du séminaire - Présenter le programme de l’Initiative conjointe pour la migration et le développement (ICMD) au niveau de la province de Tiznit. - Présenter l’initiative provinciale d’incitation à l’investissement. - Présenter le projet « MTD » et la communauté de développe- ment solidaire (CDS) et sensibiliser les acteurs provinciaux sur les potentialités d’investissement de la diaspora. - Inciter les collectivités territoriales, à prendre en compte la diaspora comme étant un potentiel pour le développement territorial, et à mener des petites expériences à caractère local.
MIGRATION ET DEVELOPPEMENT1
Mission de suivi et d’appui au projet de la palmeraie de Figuig
Une mission de soutien et de monitoring au projet d’ « Investisse- ments et transferts de savoir-faire des migrants pour la relance de la polyculture dans l’Oasis de Figuig » a été réalisée du 9 au 12 février 2015. Cette mission a permis de rencontrer les différents partenaires locaux et de faire le point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre des activités du projet. Une rencontre avec l’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda a permis de discuter la finalisation de la convention tripartite de partenariat avec l’Association des Coopératives Agricoles de Figuig (ACAF) et la Fédération des associations de Figuig en France (FAF-MF). Cette signature précisera les modalités de collaboration dans la réalisation d’un système d’information géographique (SIG) de l’ancienne palmeraie. En collaboration avec l’ACAF, une séance de brainstorming a été animée avec les agriculteurs afin d’actualiser les besoins en matériel agricole ainsi qu’une séance de mesure de la surface de cinq parcelles agricoles à l’aide d’un outil GPS.
Une rencontre a été organisée avec la municipalité de Figuig pour discuter des perspectives d’une meilleure intégration de la migration dans le développement local, notamment à travers une évaluation et actualisation du plan communal de développement.
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
- 4 -
© OIM Maroc - Différents intervenants du séminaire, février 2015, Tiznit
© OIM Maroc - Mesure de surface de parcelles agricolesà l’aide d’un GPS, février 2015, Figuig
http://www.migration4development.org/fr
TRQN III : Retour Temporaire des Marocains expatriés Qualifiés
Dans le cadre du programme «Retour Temporaire des Marocains expatriés Qualifiés » (TRQN), l’OIM a jugé opportun de partager l’une de ces success story avec ses lecteurs. Tout débute dans l’urgence, un souci informatique dans les locaux du Minis- tère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de la Formation des cadres (MESRSFC), un serveur défec- tueux qui risque d’endommager et de perdre définitivement des données importantes du Ministère. Un scénario naturellement inacceptable pour la hiérarchie. Les mesures d’urgence sont directement prises, mais il s’agit égale- ment d’agir de façon préventive pour éviter qu’un tel scénario ne se reproduise.
C’est ici qu’intervient la mission de l’OIM. Grâce à son réseau établi, l’OIM a pu solliciter différents profils susceptibles d’aider durablement le MESRSFC et c’est finalement M. Farid Haouzia, ingénieur informatique formé en Allemagne qui l’emporta. Fort de 15 ans d’expérience, l’intéressé a directement dressé un diagnostic, effectué des tests de dévelop- pement, établi un plan d’action afin d’enrayer définitivement le problème. Il avancera lors de son entretien que la conduite des opérations fût pour le moins laborieuse, après avoir établi un diagnos- tic interne des ressources, il s’agissait également de redéfinir une division cohérente du travail au sein de l’équipe afin d’en optimiser le rendement. Ainsi, les résultats de cette collaboration fructueuse n’ont pas tardé à se faire sentir. Les managers vont dès lors exploiter cette énergie renouvelée pour se lancer dans d’autres chantiers ambitieux, tels qu’une autonomie renforcée de l’enseignement supérieur au Maroc ainsi que le dévelop- pement du numérique et de l’E-learning dans les universités marocaines.
Pour arriver à leurs fins, le tandem devra s’appuyer sur le réseau de la diaspora marocaine afin de s’inspirer des meilleures pratiques en la matière, pour ensuite suivre les modèles proposés et établir un brenchmark adapté au contexte national. Enfin, le Chef de la division de l’information du ministère, M. Rachid El Boury tenait à exprimer toute sa reconnaissance pour son nouveau binôme : « Ce fût un exercice de déstabilisation positive et M. El Haouzia a positivement révolutionné l’équipe qui manquait de ressources ou d’appui technique en la matière. De telles missions offertes par l’OIM sont fortement souhai- tables pour l’avenir. Rarement l’adage « pourquoi changer une équipe qui gagne » n’aura pris autant de sens ».
MEDMA 2 : Mobilisation des Marocains Résidant en Bélgique dans le Développement du Maroc
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
‘’
© OIM Maroc - M. Farid EL Haouzia
© OIM Maroc - Présentation des études, avril 2015 , OujdaDes ateliers de présentation des trois études réalisées dans le cadre du projet MEDMA2 se sont tenus du 31 mars au 2 Avril dans les villes de Tanger, Al Hoceima et Oujda. Il s’agit en l’occurrence des ouvrages « Marocains de l’Extérieur 2013 », « La cartographie des projets de réintégration économique des MRE de Retour et mécanismes d’appui à leur réinsertion socioprofessionnelle et socio-éducative de leurs enfants », ainsi que « L'impact de la migration internationale sur le développement au Maroc ». A cet effet, une délégation de représentants de l’OIM, du Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration (MCMREAM), de la Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger (FHII-MRE) et des chercheurs en charge de la réalisation des études, se sont déplacés afin de diffuser ces dernières dans les trois régions cibles du projet.
Crash informatique : Intervention salvatrice d’un retourné marocain qualifié
Le programme « Aide au Retour Volontaire et à la Réintégration » comme solution pour les migrants en détresse au Maroc
AVRR :
Plus de 200 personnes ont pu bénéficier du programme AVRR durant le premier trimestre de l’année 2015. Sur ces 223 bénéficiaires, chaque personne a une histoire différente et des raisons personnelles qui l’ont poussé à migrer ainsi qu’ à rentrer au pays. Malgré une idée générale que le Maroc est uniquement un pays de transit, cette idée s’avère fausse lorsque l’on regarde les statistiques sur le nombre de tentatives de passage en Europe réalisées avant leur demande d’aide au retour : 40% des bénéficiaires du programme AVRR n’ont jamais essayé de passer irrégulièrement en Europe depuis le Maroc. Sur les 60% restant, un tiers d’entre eux ont entrepris entre 1 et 3 tentatives de passage, un autre tiers entre 4 et 9 tentatives et le tiers restant ont tenté 10 fois ou plus de passer en Europe.
ASSISTANCE DIRECTE AUX MIGRANTS2
Les raisons pour lesquelles les migrants changent d’avis sur leur séjour au Maroc et qui motivent leur retour au pays d’origine sont multiples : 70% disent que ce sont les conditions d’une vie trop difficile au Maroc (ce qui se mélange à l’impossibilité de franchir les frontières pour ceux qui veulent migrer vers l’Europe). Il s’agit aussi du manque de travail, ou du besoin de venir en soutien aux membres de la famille qui sont au pays d’origine que les bénéficiaires du programme AVRR évoquent par la suite comme étant leur « raison de retour ». Il ne faut pas non plus négliger que des situations d’escroquerie ou d’exploitation continuent à faire partie de ces raisons. En effet, depuis le début de l’année 2015, l’OIM Maroc a pu assister 10 personnes ayant été identifiées comme étant des victimes de la traite. A cela s’ajoutent des histoires d'escroquerie, qui touchent très souvent des jeunes footballeurs. (cf. narratif)
- 6 -
Abdul est un jeune footballeur qui jouait en première division dans son pays d’origine. Etant donné son talent de footballeur, toute sa famille le soutient pour qu’il réalise ses rêves et puisse par la suite prendre soin d’eux. Lorsqu’un manager approche Abdul en lui proposant de lui obtenir un contrat dans une équipe professionnelle en Europe, Abdul est très heureux. Sa famille l’aide à réunir tout l’argent que le manager lui demande, même s’il s’agit d’une somme assez importante. Ce dernier informe Abdul à la dernière minute que pour des questions administratives, ils doivent faire une escale au Maroc. Arrivés à destination, les choses se compliquent. Abdul remet son passeport à son manager et lui donne aussi tout l’argent qu’il demande. Après quelques jours, le manager quitte l’appartement pour finaliser les procédures de visa d’Abdul. Ce dernier attend, mais en vain ! Plusieurs semaines plus tard Abdul se trouve toujours au Maroc et cherche désespérément un travail. Comme il s’est fait voler toutes les économies de sa famille, il est hors de question pour lui de revenir chez lui sans ressources, ce qui rend sa situation encore plus difficile. Après plus d’un an, Abdul prend la décision de rentrer dans son pays d’origine, même s’il n’a jamais réussi à trouver un vrai travail au Maroc et regagner de l’argent que le faux manager lui a pris. Trop fatigué des conditions de vie au Maroc, sans un logement stable et sans travail, Abdul sollicite l’OIM pour l’aider à regagner son pays d’origine et à y recommencer une activité.
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
Abdul , l’histoire d’un rêve brisé
L’OIM a organisé un atelier de sensibilisation sur les migrations, la traite
des personnes, et le lien entre la migration et le développement
ATELIER DE SENSIBILISATION :
L’OIM Maroc a organisé un atelier de sensibilisation dans le domaine de la migration, les 13 et 14 mars 2015 à Oujda, au profit d’acteurs de la société civile de la région de l’Oriental, agissant dans le domaine de l’assistance humanitaire ou menant des projets de développement dans la région. Au total, 35 participants ont pris part à cette activité représentant des associations provenant des villes de Berkane, de Figuig, de Jerada, de Nador et d’Oujda. Un programme riche en enseignement s’est articulé durant les deux jours autour de sept thèmes principaux (voir encadré).
Afin de permettre aux participants une profonde compréhension du sujet, les présentations ont été illustrées par des études de cas concrets et pratiques. Par ailleurs, la participation des différents acteurs de la société civile a contribué à enrichir largement le débat sur les différentes questions traitées ainsi que sur les défis
de la société civile liés au travail de la migration irrégulière et aux aspects plus larges de la migration.
L'atelier cofinancé par la Direction de la Coopération Suisse et l’Union européenne a été organisé conjointement par les projets « Assistance et protection humanitaire pour les mouve- ments migratoires mixtes au Maroc » et le projet « Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement (ICMD) ». L’objectif étant de dessiner des possibles synergies entre les volets « Assistance Humanitaire » et « Migration et Développe- ment », chose qui débute par un rapprochement des acteurs travaillant dans ces deux domaines.
L’atelier a été animé par le staff de l’OIM Maroc. Des présenta- tions ont également été assurées par le Président de la Commission Régionale des Droits de l’Homme d’Oujda-Figuig et par une représentante du bureau de l’UNHCR au Maroc, respec- tivement sur le bilan de l’opération de régularisation exception- nelle des migrants en situation irrégulière et sur l’intervention de l’UNHCR concernant la question de la traite.
Thèmes abordés : - Introduction à la migration : définitions, terminologie et concepts, profils migratoires et types de migration. - Cadre juridique international relatif à la migration avec un focus sur les mandats des différents acteurs internationaux. - Déroulement de l'opération de régularisation des étrangers en situation administrative irrégulière au Maroc : synthèse du bilan. - Présentation des activités de l’OIM Maroc. - Approche du développement par la migration. - Traite des personnes et trafic des migrants. - Intervention de l’UNHCR concernant la question de la traite : application de l’Article 1A(2) de la Convention de 1951 et/ou du Protocole de 1967 relatifs au statut des réfugiés, aux victimes de la traite et aux personnes risquant d’être victimes de la traite.
- 7 -
© OIM Maroc 2015 - Participants à l’atelier de sensibilisation, mars 2015, Oujda
© OIM Maroc 2015 - Participants à l’atelier de sensibilisation, mars 2015, Oujda
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
FORSATY :
APPUI À LA JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT SOCIAL3
L’OIM, en collaboration avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc – Nord (CGEM-NORD) a organisé une rencontre intitulée "La loyauté des jeunes employés et le climat d'entreprise" le 19 mars 2015 à Tanger. 120 personnes incluant des chefs d'entreprises, des acteurs publics et des organisations de la société civile ont pris part à cette rencontre, organisée dans le cadre du projet FORSATY de l’USAID. La rencontre a traité de la problématique du départ précipité d’éléments nouvellement formés dans l'entreprise, ce qui pose la question des conditions d’intégration et des mesures favorables à la stabilité du personnel. Pour remédier à cette volatilité du personnel, l’OIM a proposé au secteur privé d'intégrer les aptitudes de vie (Life Skills) dans les programmes de formation des nouveaux employés. Ces aptitudes représentent des compétences telles que la communication, les habiletés interpersonnelles et la confiance en soi, qui peuvent jouer un rôle prépondérant dans l’intégration au milieu du travail.
Pour le projet FORSATY, l’objectif est l’intégration des jeunes défavorisés dans des emplois décents, en réduisant le nombre d’échecs d’intégration dus à des problèmes de comportement ou de manque de préparation personnelle. Lors de la rencontre, l’OIM a présenté son expérience sur le renforcement des aptitudes de vie, menée depuis 2013 sous FORSATY, et qui a touché environ 1200 jeunes dans trois domaines d’intervention : l'éducation, la formation profession- nelle et le développement communautaire. Jusqu’à aujourd’hui, 41 écoles, 34 centres de formation professionnelle, dont 15 centres de formation par apprentissage (CFA) ainsi que 24 associations à Tanger et Tétouan ont bénéficié du programme. Une évaluation interne a démontré que l'introduction des aptitu- des de vie a permis d’améliorer le comportement des jeunes et leurs attitudes et de renforcer leurs perspectives d'emploi. FORSATY cherche aujourd’hui à élargir cette expérience à d'autres entreprises et centres de formation par apprentissage.
Favorable Opportunities to Reinforce Self-Advancement for Today’s Youth
Les chefs d'entreprises se penchent sur l'intégration des jeunes en
milieu professionnel
- 8 -
SALEMM : Solidarité Avec Les Enfants du Maghreb et du Mashreq
Comme prévu dans le plan d’action du projet SALEMM, deux ateliers ont été réalisés pour appuyer les travailleurs sociaux impliqués dans les actions de terrain. La première session s’est déroulée du 25 au 27 février 2015 à Khouribga et consistait en une formation sur le « Bilan de compétence ». Cette formation assurée par M. Salah Ouertani, consultant international, visait à étudier les concepts et notions nécessaires à l’assistance des jeunes en difficulté pour l’insertion professionnelle d’une part, et d’autre part, à appréhender le bilan de compétences comme un outil permettant d’améliorer l’accompagnement et le suivi des mêmes bénéficiaires. Le deuxième atelier animé les 25 et 26 mars 2015, par le formateur des travailleurs sociaux, M. Francesco Vacchiano a permis de revenir sur les étapes du projet et surtout sur les microprojets mis en œuvre par les associations dans le but de développer un réseau entre les acteurs et une approche commune des enjeux et des objectifs du programme. Dans le cadre des échanges Nord-Sud prévus dans le projet SALEMM, une délégation de 9 représentants des acteurs institu- tionnels et associatifs partenaires s’est rendue du 8 au 14 mars à Milan et Turin. La visite avait comme objectif de permettre aux acteurs marocains de constater les réalités de la migration des mineurs non accompagnés en Italie et d’étudier l’approche réseaux développée par les acteurs locaux.
Parallèlement, la visite était l’occasion pour la délégation marocaine d’assister à la présentation des résultats de la recherche sur « la propension et expérience migratoire des mineurs Marocains, Tunisiens et Egyptiens ». Enfin dans un souci de renforcement du dispositif de pilotage, le comité de concertation du projet SALEMM s’est réuni à deux reprises durant cette période. La première réunion s’est attardée sur la validation du manuel de procédure de gestion financière pour les activités en cascade et la nomination des membres de la délégation marocaine qui ont participé à la visite d’échange en Italie. La deuxième réunion du comité a été l’occasion de présenter une synthèse du rapport de la visite d’échange et de définir les thématiques des prochains ateliers d’échanges.
LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
- 9 -
© OIM Maroc 2015 - visite du centre d'assistance sociale, mars 2015, Milan
© OIM Maroc - Présentation de la recherche, mars 2015, Milan
- 10 -
DIVERS LETTRE D’INFORMATION OIM MAROC Nº 26
Dans le cadre du programme de réinstallation vers les Etats Unis d’Amérique, une session d’orientation culturelle a été organisée au bureau de l’OIM Rabat au profit des réfugiés acceptés pour une réinstallation au cours de l’année 2015.La formation a eu lieu entre le 17 et 19 mars 2015, encadrée par un expert de l’OIM Jordanie. Cette formation a pour objectif de permettre une meilleure intégration de ces personnes une fois arrivée dans leur nouveau pays d’accueil.
Session d’orientation culturelle
L’OIM a lancé Le Portail de la migration environnementale : Plateforme d’information sur la mobilité humaine face au changement climatique, la toute première plateforme mondiale en ligne centrée sur le lien entre migration et environnement. Le Portail de la migration environnementale fait partie du projet financé par l’Union européenne (UE) et géré par l’OIM intitulé : « Migration, Environnement et changement climatique : Données à l’usage des politiques (MECLEP) ». Le portail vise à faciliter le dialogue et le partage d’informations, un élément clé du projet MECLEP, afin de promouvoir la cohérence politique et la coopération sur le plan national et régional.
Portail de la migration environnementale
Visite d’une délégation Moldave
Lors de la seconde semaine du mois de Mars, L’OIM Rabat a eu le plaisir d’accueillir en ses lieux une délégation Bulgare composée notamment de représentants gouvernementaux ainsi que de collègues de l’OIM Sofia. L’objectif fixé lors de cette visite, était un échange sur les bonnes pratiques en matière de migration. La rencontre s’est dès lors ouverte par une réunion officielle regroupant tous les homologues dont la chef de mission de l'OIM Maroc, Ana Fonseca. Ces derniers ont soulevé les différents défis et enjeux que posent les flux migratoires autour du bassin méditerranéen ainsi que des programmes en vigueur pour y répondre. La délégation bulgare a également été conviée aux visites de monitoring prévues dans le cadre du programme d’aide au retour volontaire et d'assistance à la réintégration dont bénéficient notamment les retournés marocains. Une visite qui constitue donc une belle opportunité pour saisir les tenants et les aboutissants d’une réintégration réussie. L’OIM Rabat s’estime satisfaite et espère que cette rencontre pourra déboucher sur une collaboration renforcée avec son homologue bulgare.
Visite d’une délégation Bulgare
L’OIM a lancé en mois de février 2015 , un nouveau projet régional
d’assistance directe aux migrants intitulé : « Réponse aux besoins
des migrants vulnérables et en détresse dans les pays ciblés
d’origine, de transit et de destination ». Financé par l’Union
européenne, le projet vise à renforcer les capacités existantes des
trois pays cibles à savoir : Le Maroc, la Tanzanie et le Yémen, et celles
des pays d’origine clés, afin d’assurer une gestion à long terme des
flux migratoires mixtes et répondre aux besoins immédiats des
migrants vulnérables qui vivent actuellement dans ces pays.
Au Maroc, Le projet vise à améliorer l’aide au retour volontaire et à la
réintégration des migrants, avec une implication directe des
gouvernements et des acteurs de la société civile du Maroc et des
pays d’origine concernés. Il a également comme objectif de
renforcer la capacité des journalistes et sensibiliser le grand public,
les médias et la société civile sur la situation de la migration
internationale dans toutes ses dimensions ainsi que les risques de la
migration irrégulière.
Dans le cadre du programme « L’intégration de la migration dans les stratégies nationales de développement », l’OIM et le MCMREAM ont organisé la visite d’étude d’une délégation Moldave du 16 au 20 mars 2015. Cette dernière était composée d’un représentant du Bureau des relations de la diaspora ainsi que de deux représentants du Ministère du travail, de la protection sociale et de la famille; eux-mêmes accompagnés par deux homologues de l’OIM Moldova. Tout au long de leur séjour, la délégation a rencontré au total 12 institutions à Rabat et Casablanca afin d’échanger sur les bonnes pratiques exercées en matière de gestion de la diaspora et des retournés nationaux. A la fin de la semaine, une visite de débrief au MCMREAM s’est organisée où les représentants du gouvernement moldave, ont exprimé leur gratitude pour l’accueil des autorités marocaines. Cette visite a débouché sur la proposition d’une convention bilatérale dans le cadre de la coopération entre les deux pays.
© OIM Maroc
© OIM Maroc
© OIM Maroc
NOS REMERCIEMENTS À TOUS NOS DONATEURS
STAFF OIM MAROC L'équipe de l'OIM souhaite la bienvenue aux nouveaux membres qui ont rejoint l'équipe :
Maria Eulalia FIGUERAS CIVIT, Assistante de projets Saadia MOSSADEK, Agent de Terrain
Samira AZGRAR, Agent de Terrain Yassine El OULIDI EZZHAR, Agent de Terrain
Youssef TALIB, Agent de Terrain
LETTRE D’INFORMATION
Nº 26OIM MAROC Janvier - Mars 2015