PAGE 4 DUH£â€°RISSON de l¢â‚¬â„¢environnement aux principaux candidats £  l¢â‚¬â„¢£©lection pr£©sidentielle et

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PAGE 4 DUH£â€°RISSON de...

  • LALETTRE DUHÉRISSON

    36e CONGRÈS Souvenirs et analyse PAGE 4

    EN CADEAU La carte de France des combats et des initiatives PAGES 6-7

    Reconnue d’utilité publique depuis 1976 > LH N°245 > Printemps 2012

    Gaspillage Changeons les règles du jeu !

    herisson_245_FNE 07/03/12 16:25 Page1

  • 2 > La lettre du hérisson > N°245

    Militants ou amis du mouvement, nous étions plus de 2000 personnes à Montreuil pour faire passer le grand oral de l’environnement aux principaux candidats à l’élection présidentielle et les faire réagir à l’Appel des 3000 pour un contrat environnemental. Les médias s’en sont largement faits l’écho. Ce samedi était aussi, grâce au village associatif, un mo- ment convivial et un beau témoignage de la diversité des activités des associations de défense de la nature et de l’environnement. Cette journée a été riche de rencontres. Nous avons eu la sensation très forte d’être sous une seule et même bannière. Ce tour de force n’aurait pu réussir sans tout le travail des militants qui, quotidiennement, depuis des décennies construisent, pierre après pierre, ce mouvement. Je suis fier de porter ce travail collectif. Notre mouvement, et les citoyens en général, doivent s’immiscer dans les élections présidentielles et législa- tives. Elles ne se feront pas sans que nous fassions enten- dre notre voix. Nous attendions les candidats à la présidentielle au tour- nant de l’environnement, ils se sont exprimés. Nous avons décortiqué leurs interventions et nous vous livrons au- jourd’hui notre analyse (voir pages 4 et 5). Chacun se fera une opinion et votera selon sa sensibilité. Souvent, leurs engagements ne sont pas au niveau de nos attentes. Mais ils parlent enfin d’artificialisation des sols. Et il en va de même pour le nucléaire : le sujet n’est plus tabou. Le doute s’est insinué. Ce sont des avancées indé- niables. Et tous ont retenu la nécessité d’un dialogue en- vironnemental organisé et permanent. Certes, on peut penser qu’il ne s’agit que de promesses. Mais elles ont été prononcées, publiquement. Nous poursuivons le travail avec les candidats et leurs équipes afin de les amener à préciser leurs engagements : comment comptent-ils les mettre en œuvre, selon quel calendrier, avec quels moyens ? Au-delà, il nous appartiendra, si l’un d’eux ac- cède aux plus hautes fonctions de la République, de lui rappeler les engagements pris lors du congrès de FNE. •••

    édito

    PARTENARIAT

    Soutenir le mouvement associatif Depuis 2005, le Crédit Coopératif, banque de l’économie sociale et solidaire, est partenaire de FNE et soutient le mouvement associatif grâce à deux produits bancaires solidaires : le Livret et la Carte Agir. Chaque année depuis 2005, les dons du Livret et de la Carte Agir aident les associations du mouvement FNE à réaliser des dizaines de projets de protection de la nature et de l’environnement réalisés sur l’en- semble du territoire. En 2011, cinquante projets ont été primés grâce aux dons de l’année 2010. Le nouvel appel à projets a été lancé en février 2012. Cette année, les projets s’inscriront dans la pers- pective des élections législatives (interpellation des candidats, sensibilisation du grand public…). Les associations ont jusqu’au 20 mars pour y répondre. Le jury chargé de la sélection des projets, composé de bénévoles et salariés de la fédération, se réunira en mars. La remise des prix aura lieu lors de notre l’Assemblée Générale à Rochefort le 31 mars. Une partie des dons du Livret Agir a également permis de soutenir notre 36e Congrès à Montreuil, L’Appel des 3000 pour un contrat environnemental. Avec son stand tout proche du village associatif, le Crédit Coopératif était à nos côtés et a renouvelé son engagement auprès de notre mouvement lors de ce grand rassemblement. Au-delà des dons issus du livret Agir, nous poursuivons avec la banque une réflexion pour définir des outils répondant au mieux aux besoins bancaires et financiers des associations du mouvement. •••

    PLUS D'INFOS SUR WWW.CREDIT-COOPERATIF.COOP ET SUR FNE.ASSO.FR

    BRUNO GENTY PRÉSIDENT DE FNE

    La Lettre du Hérisson est éditée par France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement, fondée en 1968, reconnue d’utilité publique en 1976. Directeur de la Publication : Bruno Genty Rédaction en chef : Bénédicte de Badereau FNE, 81- 83 boulevard de Port-Royal, 75013 Paris / www.fne.asso.fr / information@fne.asso.fr Conception graphique et réalisation : agence Cito / www.cito.fr Impression : Imprimerie Nouvelle / 93, avenue Denis Papin / 45 800 Saint-Jean-de-Braye Routage : Dautry Dépôt légal : mars 2012 / ISSN 1632 4315 La reproduction des articles de la Lettre du Hérisson est autorisée sous réserve d’en citer la source datée et les auteurs. La Lettre du Hérisson est imprimée sur du Cyclus Print, un papier recyclé, par un imprimeur labellisé Imprim’ Vert. Cela signifie qu’il respecte trois objectifs : la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation des stockages de produits dangereux et l’exclusion des produits toxiques des ateliers.

    ACTUS

    TRANSPORT ET BIODIVERSITÉ

    Un guide pour agir Comment réagir face à un projet d’autoroute ? Quels critères prendre en compte pour construire sa position ? Comment détecter les manques d’un dossier d’enquête publique ? France Nature Environnement a élaboré un guide pour répondre à toutes les questions qui se posent lors de l’élabo- ration d’un projet d’infrastructures de transport. À destination des associations, il leur fournit les clés pour assurer une participation efficace aux différentes étapes qui jalonnent la conduite d’un projet d’in- frastructure. Infrastructures de transport et biodiversité, guide d’aide au positionnement et à l’action des associations, dis- ponible sur fne.asso.fr, rubrique « Je m’informe » •••

    © FNE

    EN CHIFFRES

    78 % des Européens pensent que la lutte contre le changement climatique

    peut stimuler l’économie et créer de l’emploi,

    contre 63 % en 2009. Octobre 2011 – Eurobaromètre

    herisson_245_FNE 07/03/12 16:25 Page2

  • N°245 > La lettre du hérisson > 3

    SANTÉ-ENVIRONNEMENT

    Contre le bruit des vols de nuit En 2010, en moyenne 160 avions ont survolé chaque nuit Roissy et ses environs, soit plus de 60 000 vols par an. Cargos, compagnies low cost, vols de la Poste, charters et vols réguliers se relaient dans le ciel nocturne. Pour les riverains, il ne s’agit pas d’une simple gêne : cette exposition prolongée au bruit provoque de la fatigue, du stress, des troubles psychiques ou encore des maladies cardio-vas- culaires. Depuis septembre 2011, FNE a donc rejoint le groupe « Vols de Nuit » piloté par l'Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires (ACNUSA). Cette dernière invite associatifs, élus et professionnels à dialoguer pour trouver des solutions pour les populations. Nous demandons une réduction effective et planifiée du nombre de vols entre 22 heures et 6 heures du matin dans le ciel des aéroports proches des zones urbanisées.•••

    < En 2011, nos 21 affiches placardées dans le métro parisien juste avant le Salon de l’agriculture ont créé le buzz.

    FNE DANS LES MÉDIAS

    AGRICULTURE

    Après les affiches, les chiffres

    L'écologie perd son ministère « On se retrouve dans un no man's land, pour la première fois depuis une qua- rantaine d'années » a regretté Bruno Genty après l’annonce du départ de Na- thalie Kosciusko-Morizet du Ministère de l’écologie et la prise en charge de ses fonctions par le Premier Ministre. AFP, le 23 février 2012.

    Un calendrier à respecter « Les dates de chasse ne sont pas décidées pour faire plaisir aux écolos mais pour tenir compte de la reproduction des animaux », a rappelé Benoît Hart- mann, porte-parole de FNE. Le Monde, le 20 janvier 2012.

    ACTUS

    Lors du Salon de l’agriculture 2011, FNE a alerté l’opinion publique sur les excès de l’agriculture productiviste. Cette année, sondage à l’appui, FNE a interpellé les candidats à la présidentielle. « Bonnes vacances », « Gros menteur », « Kill Bees »… En février 2011, notre campagne sur la pro- lifération des algues vertes, l’utilisation des pesticides et les OGM importés pour les élevages a défrayé la chronique. Un an après, l’urgence environnementale est toujours là et les citoyens récla- ment un changement de modèle agricole. Pour preuve, le sondage FNE/CSA réalisé en février : 56 % des Français souhaitent une réduction du nombre de porcs en Bretagne, 73 % d’entre eux s’inquiè- tent de la présence de pesticides dans leur alimentation et 91 % plébiscitent l’étiquetage « nourri sans OGM » réclamé par FNE pour les produits animaux. La balle est désormais dans le camp des can- didats aux élections présidentielles. Après leurs déclarations encourageantes au congrès de FNE, ils doivent s’engager concrètement dans la réduction de l’usage des pesticides, le développement de l'agriculture biologique et le verdissement de la politique agricole commune (PAC). •••

    Nous aider autrement Avec le printemps, de nouveaux produits sont arrivés dans les rayons de la boutique FNE ! Badges, clés USB : équipez-vous et soutenez le mouvement. Rendez-vous sur Planetik-fne.com

    Retrouvez toute l’actualité de France Nature Environnement sur fne.asso.fr