Panneaux d'exposition des postes dans La Grande Guerre

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Les postes dans La Grande Guerre Exposition du Muse de La Poste

Text of Panneaux d'exposition des postes dans La Grande Guerre

Le cas singulier des ArdennesL ESPOST ESDANSL AGRANDEGUERRE34 BOULEVARD DE VAUGIRARD - PARIS 15www.ladressemuseedelaposte.frlAdresse Muse de La Poste - Conception / rdaction : Catherine Chauvire Muse de La Poste et Jean Coste Amicale philatlique des Ardennes. Photos : Amicale philatlique des Ardennes - ANCI 2015-0584 - NE(67) 05_15 3 aot 1914 : lAllemagne dclare la guerre la France21/23 aot 1914 :la bataille des Ardennes est un chec, larme franaise bat en retraite26 aot 1914 : les troupes allemandes passent la Meuse puis occupent Sedan28 aot 1914 : larme allemande entre dans Charleville15 janvier 1915 : Fumay et la pointe de Givet sont rattachs au gouvernorat gnral allemand de Belgique6 novembre 1918 : la ville de Rethel est libre9 novembre 1918 : la ville de Charleville est libre10 novembre 1918 : la ville de Sedan est libre9/11 novembre 1918 : la dernire bataille de la Grande Guerre se droule Vrigne-MeuseCette exposition, en regard de lexposition nationale Les Postes dans la Grande Guerre, explore le cas singulier des Ardennes, occupes entirement par lArme allemande qui prend et garde la main sur le traitement et la distribution du courrier.Les cartes postales montrent les Ardennes coupes de la France1914/1918 Carte postale date du 19 dcembre 1915reprsentant la place de la Mairie de VouziersLedpartementdes Ardennesestleseul treentirementenva-hi durant toute la guerre. Il est occup daot 1914 novembre 1918.Commelemontrentdenom-breuses cartes postales, linva-sion initiale est trs violente (in-cendies, pillages, excutions) etlapriodedoccupationtrs durepourlesArdennais.Les Allemands multiplient les inter-dictions et procdent de nom-breuses rquisitions, y compris dedenresalimentairesetde main duvre. Mme les cloches desglisessontdmontes pourtrefonduesettransfor-mes en armes de guerre.Territoire occupCarte postale montrant lenlvement des cloches de lglise Saint-Nicolas Rethel Dslinvasion,leterritoire des Ardennes est coup du restedelaFranceetpriv de toute information. Les appareils tlphoniques sont consqus, les pigeons-voyageursdoiventtre tus et toute correspondance avec lesautresdpartementsfranais est totalement interdite.Lelienpostalestdoncbruta-lementrompu.DepuislaFrance libre, on essaie alors dobtenir des nouvelles des parents ou amis des Ardennes en passant par la Suisse, mais en vain. Ds septembre 1914, tous les courriers destination des territoiresenvahissontmarqus Lieudedestinationenvahiou quivalent ; ils sont alors stocks Tours.Carte du 11 dcembre 1914pour Mzires, tamponneRetour ! Communicationspostales interrompues. Enseptembre1914,lescommunes deCharlevilleetMziressont choisiespourhbergerleGrand Quartier Gnral (GQG) allemand, en rem-placement de Luxembourg, ville trop loi-gnedelalignedefront.Celaimplique daccueillir quelque 2 000 ofciers et sous-ofciers allemands.Plusglobalement,lesArdennesentrent dans la Zone des tapes , cest--dire l o les soldats sont soigns et se reposent, olonfabriqueetstockelematriel, mais aussi o lon exploite les ressources locales, en hommes comme en matriaux. Les Allemands CharlevilleCarte postale de Charleville pendant loccupation : les ofciers allemands sur la place Ducale Territoire isolL ESPOST ESDANSL AGRANDEGUERRELe cas singulier des Ardennes34 BOULEVARD DE VAUGIRARD - PARIS 15www.ladressemuseedelaposte.frlAdresse Muse de La Poste - Conception / rdaction : Catherine Chauvire Muse de La Poste et Jean Coste Amicale philatlique des Ardennes. Photos : Amicale philatlique des Ardennes - ANCI 2015-0584 - NE(67) 05_15 lAdresse Muse de La Poste - Conception / rdaction : Catherine Chauvire Muse de La Poste et Jean Coste Amicale philatlique des Ardennes. Photos : Amicale philatlique des Ardennes - ANCI 2015-0584 - NE(67) 05_15 LeMoniteurduRavi-taillement,bulletin mensueldudistrictde Charleville, publi sous le con-trledelautoritallemande, faitle point au dbut de lanne 1917 sur les correspondances autorises .Pour les grands principes : toute communicationdirecteavec lesterritoiresnonoccupsest interdite.Leshabitantsdes Ardennespeuventenvoyer unecartepostaleparmois auxmembresdeleurfamille prisonniers(danslescamps allemandsenparticulier).Les travailleurscivilspeuvent envoyeretrecevoirunecarte postaleparsemainepourcor-respondre avec leur famille ( conditionquelesdestinataires nersidentpasenterritoire franais non occup ou ltran-ger ). La Feldpost dans les ArdennesQuelques grands principesPublication relative aux correspondances autorises dans Le Moniteur du Ravitaillement de Janvier 1917Larme allemande, comme lesautresarmeseuro-pennes,pratiqueuncon- trlepostalsystmatique.Alors que La Poste civile est rtablie ds n 1914 sur le territoire du Gouver-nement gnral (en Belgique donc), dans les Ardennes, le contrle reste trs strict pendant toute la guerre. Lecourrierpeutytreretardou dtournjustepourquilsubisse des contrles supplmentaires.Encequiconcerneleslettres, lesautoritsallemandesexigent quelles soient ouvertes. Enoutre,ellesnepeuventtre nichiffresnistnographies. Ellessontsoumisesdivers censeurs : lecteurs, dcrypteurs, traducteursetmmechimistes pour dceler les encres invisibles. Linterdiction du courrier civil est la rgle,maisilyaquelquesexcep-tions...Loccupanttolreainsiun minimum de correspondance co-nomiqueetadministrative-sou-mise un contrle trs strict -, an de ne pas paralyser compltement le territoire.Contrle postal et tolrancesAvis des autorits allemandes de Mzires-Charleville de mars 1917 pour rglementer la correspondance LaPosteauxArmes allemandeinstalle progressi vement plus de 250 bureaux dans les territoiresfranaisoccups, dontaumoinsunequaran-taine dans les Ardennes (les chiffres exacts tant difciles prciser, des bureaux tant rgulirement crs ou sup-primsselonlesbesoinsde larme allemande). Ces bu-reaux,dsignsseulement pardesnumros,traitent quasi exclusivement le cour-riermilitaire,essentieldans les zones des tapes.CommepourLaPostefran-aise, ce nest qu partir de n 1914 que le systme com-mence fonctionner de faon satisfaisante.Carte postale de 1915montrant les postiersallemands du bureaude la commune de LucquyLesautoritsallemandes sorganisentpourache-minerlecourriertouten prservantaumieuxlesecret militaire.Celaaboutit,comme ductfranais,lacrationde secteurs postaux , le N47 cor-respondant par exemple au secteur Attigny / Semide.Pourlescourriersquinerelvent passtrictementdudomainemi-litaire,lesservicesmunicipaux franaiscontribuentlargement lacheminementcarlaPoste militaireallemandenassurevi-demmentpasladistributionaux civils.Acheminement et distributionCarte postale du 14 septembre 1915 portant loblitration Feldpostation N 47 Les bureaux de la FeldpostLe cas singulier des ArdennesL ESPOST ESDANSL AGRANDEGUERRE34 BOULEVARD DE VAUGIRARD - PARIS 15www.ladressemuseedelaposte.frlAdresse Muse de La Poste - Conception / rdaction : Catherine Chauvire Muse de La Poste et Jean Coste Amicale philatlique des Ardennes. Photos : Amicale philatlique des Ardennes - ANCI 2015-0584 - NE(67) 05_15 La Feldpost dans les Ardennes : les cas particuliersTolrance pour certains courriers civilsLettre de linstitutrice dun petit village ardennais lintention de linstituteur dun autre villageCettecarteestenvoye parunetravailleuse civiledAuvilliers-les-Forgessonpre,prisonnier deguerreenAllemagne,le14 septembre1917.Ellenecom-prendquequelqueslignes, pourluidonnerdesnouvelles, tout en prcisant, circonstances obligent : Je dois vous dire que jesuismaintenantunebonne moissonneuse . Ce genre de cartes destination des prisonniers dans les camps allemandssontdlivresgra-tuitementparlacommandan-ture.A destination des Ardennaisprisonniers en AllemagneCarte postale expdie des Ardennes pour unprisonnier de guerre en Allemagne Des centres de contrle pos-talsimplantentdansplu-sieursvillesdesArdennes et les cachets de censure militaire envahissentlescourriers,chaque arme possdant ses propres ser-vices de censure, dots de cachets spciques.Cela vaut aussi pour les cartes ma-nant des prisonniers en Allemagne, comme ici o lon distingue un ca-chet de censure dat du 29 octobre 1917 et la marque de censure un triangle vert - appose larrive Sedan.Carte de prisonnier expdie dAllemagne pour la commune de Vrigne-aux-Bois Lestravailleurscivils,leszivilarbeiters,rquisition-ns par loccupant et loigns de leur famille, sont gale-ment autoriss correspondre avec leurs proches, mais ils doivent pour cela acheter et utiliser des cartes spciales les zivilarbeiterpostkarte,dlivresmoyennantdixcentimes par les formations de travail ou par les commandantures. Zivilarbeiterpostkarte du 20 aot 1918Carte expdie de Rethel par une mre sa flle travailleuse civile la commandanture de CharlevilleEn provenance des Ardennaisprisonniers en AllemagneCette lettre du 22 aot 1917, partie du village deLaCassinepourceluideChmery-sur-Bar, est assez remarquable dans la mesure olacorrespondancecivilenestenprincipepas autorise.Seulsleschangesbancairesetadmi-nistratifssontadmisandenepasbloquercom-pltement le fonctionnement des territoires occu-ps.Pour ces correspondances civiles, mme rduites auminimum,ilfaututiliserdestimbres.Siluti-lisationdetimbresfranaisesttolrependant les premiers mois, on impose ensuite les timbres allemands. La Germania, accompagne de la men-tionDeutschesReich,remplacedonc,commeici, la Semeuse. Dans le mme temps, le tampon vio-let conrme que cette lettre a bien t vrie et approuve .Le cas de la Pointe de GivetDeseptembre1914janvier 1915,lecourrierdelaPointe deGivet,lextrmitnord du dpartement, est, comme dans le reste des Ardennes, trait par la Feld-post.Maisen1915,ceterritoireest rattach la Belgique par loccupant allemand. Cest dailleurs le seul, avec Maubeuge,trepassdelazone destapescelleduGouvernement gnral, et cela du 15janvier 1915 au 31 janvier 1918.Durantcettepriodeetcommeen Belgique occupe, La Poste y fonctionne peu prs normalement, avec desbureauxcivilsmaistenuspardespostiersallemands-comme ceux ouverts Aubrives, Fumay, Givet mme bien entendu, Haybes et Vireux-Molhain. On y utilise des Germania s