Parole n°104 (septembre 2012)

  • Published on
    05-Mar-2016

  • View
    230

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine de la ville de Brtigny-sur-Orge

Transcript

<ul><li><p>Les nouveLLes zones de stationnement</p><p> La rvision du PLu engage</p><p>N 104 - septembre 2012</p><p>Les associations, le rythme dune saison</p><p>FORUM</p><p>DES</p><p> ASSOCIA</p><p>TIONS</p><p> samedi 8 septembre </p><p>de 9h 19hSalle Maison Neuve</p></li><li><p> ALLo Monsieur Le MAire </p><p>0 800 880 483Un numro vert est mis votre disposi-tion pour toutes vos proccupations quoti-diennes. La municipalit sengage vous r-pondre dans les 3 jours suivant votre appel.</p><p>Les lus viennent votre rencontre Prochain rendez-vous </p><p>Dimanche 2 septembre, place du march de 10h 12h.</p><p>Gratuit</p><p> Votre MAirie </p><p>01 69 88 40 40Mairie de Brtigny-sur-Orge44 rue de la mairie 91220 Brtigny-sur-Orge</p><p>Pour tout renseignement administratif, appelez la mairie du lundi au vendredi de 8h30 12h et de 13h30 17h30 (16h le vendredi) et de 8h30 12h le samedi au 01 69 88 40 40.</p><p>* septembre 2012 * Parole *</p><p>sommaire </p><p>MAgAzine</p><p>4 retour en images Crmonie de dpart de la BA 217, accueil des nouveaux habitants de lco-quartier Clause-Bois Badeau, feu dartifice du 14 juillet...</p><p>6 Dossier Les associations, le rythme dune saison</p><p>11 Actualits La saison 2012-2013 au Thtre Brtigny Les nouvelles zones de stationnement Les ateliers mmoire pour les seniors a pousse dans lco quartier Clause-Bois Badeau Le Festival Villes et Toiles La Journe du Patrimoine</p><p>sortir</p><p>16 Lagenda du mois</p><p>19 rendez-vous culturelsLe Thtre, le CAC, la Mdiathque, le Rackam...</p><p>22 rendez-vous sportifsLe CSB foot, tennis</p><p>23 rendez-vous associatifsLe caf littraire, lAmicale Laque</p><p>24 A noter Les pompiers recrutent, bourse aux livres musicaux ...</p><p>ViVre enseMBLe</p><p>26 Vivre ensembleRvision du PLU</p><p>exPressions</p><p>28 tribunesPrAtique</p><p>27 Les travauxNotre ville avance: les travaux en cours et venir </p><p>30 CarnetEtat-civil, enqute publique sur le parc dactivitscommerciales, inscriptions sur les listes lectorales</p><p>31 Brtigny porte de mainTous les contacts pratiques des Brtignolais</p><p>inscription au repas de nol</p><p>Monsieur le Maire et Stphanie Perron seraient heureux de vous accueillir </p><p>au repas de Nol 2012</p><p>Samedi 8 dcembre OU dimanche 9 dcembre</p><p>Nomde M. : .................................................................</p><p>Prnom de M. : ............................................................</p><p>Nom de Mme : ...........................................................</p><p>Prnom de Mme : .......................................................</p><p>Adresse : ......................................................................</p><p>..................................................................................</p><p>Tl. ........................................................................</p><p>Mail : ........................................................ </p><p>Places en mezzanines : </p><p> OUI NON </p><p> Point de ramassage : </p><p>................................................</p><p>Renseignements/InscriptionsCCAS</p><p>Service Seniors/Service Social29 rue E. Branly - Tl: 01 60 85 06 91</p><p>2</p></li><li><p>* Parole * septembre 2012 *</p><p>3</p><p>sommaire </p><p>Ce magazine est imprim sur du papier 100% recycl. Notre imprimeur est engag dans un processus dco-responsabilit certifi ISO 14001, Imprimvert, FSC et PEFC. Les encres utilises pour imprimer ce document sont 100 % vgtales.</p><p>Le monde est en pleine ef-fervescence conomique et dmocratique, lEurope tra-verse la plus grave crise de son histoire rcente. Dans ce contexte, la France doute delle-mme, elle a peur de se projeter dans lavenir, elle </p><p>ne croit plus la promesse rpublicaine, cest--dire la possibilit pour chacune et chacun daccomplir son des-tin tout en contribuant au succs de son pays. </p><p>Rconcilier la russite laquelle tout individu a droit et la capacit de vivre tous ensemble, ne pas priver de des-tin la gnration qui vient, telle doit tre lambition de lcole car les lves rentrant aujourdhui en maternelle ont de fortes chances dtre des citoyens du 22me sicle !</p><p>La crise accentue le besoin de rformes pour lcole. Le dbat et la concertation engags par le Ministre de lEducation Nationale pourront rpondre aux enjeux condition de sattaquer aux fondements. </p><p>Tout dabord, une priorit doit tre donne aux coles maternelles et primaires, tant en matire de moyens, de taux dencadrement que de scolarisation des tout petits, car cest l que les premires difficults se manifestent et que lchec scolaire se forme. Les apprentissages fonda-mentaux sont la condition de la russite. </p><p>Ensuite, il faut revoir les rythmes scolaires car il faut du temps pour enseigner et pour apprendre. Comment nos </p><p>jeunes peuvent-ils tre aussi performants que leurs voi-sins quand ils ont 140 jours dcole par an alors que la moyenne europenne se situe 180, voire 200 jours ?Peut-on trouver satisfaisant labandon de la puissance publique pendant 220 jours par an ? La rflexion est in-dispensable en matire de rpartition du temps densei-gnement dans la journe, dans la semaine et dans lanne scolaire. </p><p>Enfin, il faut vite revenir sur laberration de la suppression de la formation pour les enseignants. Comment a-t-on pu imaginer que lon pouvait exercer ce mtier difficile sans apprentissage progressif ? </p><p>Ces rformes indispensables, motives par la russite scolaire et lpanouissement des jeunes, auront invita-blement des impacts dans le fonctionnement des collec-tivits territoriales comme la ntre. Il nous faudra donc contractualiser avec lEtat afin de russir cette nouvelle organisation, pour mettre lducation au cur de laction publique. </p><p>A Brtigny lducation et la place de lenfant dans la ville sont pour notre municipalit une priorit absolue. Les objectifs et la mthode dfendus par le Ministre et le gouvernement vont dans le bon sens. Ils nous permet-tront de renforcer plus encore la qualit de notre action en faveur de la nouvelle gnration brtignolaise.</p><p>Votre MaireBernard DECAUX</p><p>dito</p><p>Lducation au cur de laction publique</p><p>rencontrez vos lus lors de leurs permanencesBernard Decaux - Maire - Tl : 01 69 88 40 01</p><p>Permanences de... Michel Pouzol, dputPhilippe Camo, conseiller rgional le-de-France sur RDV au 01 53 85 68 50 ou au 01 60 88 48 58 - E-mail : philippe.camo@wanadoo.fr</p><p>Agenda 21 - Travaux - Commerce - Artisanat Michel ParrotTl : 01 69 88 41 60</p><p>Actions artistiques et culturelles - Festivits - JumelagePhilippe CamoTl : 01 69 88 40 80</p><p>Finances - PersonnelChristian RomecTl : 01 69 88 41 40</p><p>Seniors - Petite enfance SantStphanie PerronSeniors 01 60 85 27 12Petite Enfance 01 60 85 75 60</p><p>Citoyennet - Dmocratie - Egalit des chancesSteevy GustaveTl : 01 69 88 40 62</p><p>SolidaritsElisabeth PetitTl : 01 60 85 06 91</p><p>Education - EnfanceJocelyne GarricTl : 01 69 88 41 00</p><p>Urbanisme - HabitatRobert ChambonnetTl : 01 69 88 41 60</p><p>Jeunesse - EmploiSylvie DaeninckTl : 01 69 88 41 80</p><p>Vie associative - SportsJeanne LhuillierTl : 01 69 88 40 70</p></li><li><p>* septembre 2012 * Parole *MAgAzine </p><p>4</p><p>26 juin</p><p>Crmonie de dissolution de la Base Arienne 217</p><p>La dissolution de la Base Arienne 217, ancien fleuron de la recherche aronautique avec le Centre dEssais en Vol, mritait bien un moment particulier, presquun hommage. Le Gnral Palomros, chef dtat-major de larme de lair, et le colonel Olivier Fabre, commandant la base, ont prononc un discours rendant hommage la plus jeune base arienne mtropolitaine devant une assis-tance nombreuse et attentive, dont le Prfet, Monsieur Fuzeau, Michel Pouzol, dput, Bernard Decaux, plusieurs lus locaux et des aviateurs de la base. La disparition de la Base Arienne de Brtigny rsulte de la rvision gn-rale des politiques publiques lance par le gouvernement Fillon en 2007. Une nouvelle page se tourne, ambitieuse, autour dun dveloppement conomique innovant et la cration de nombreux emplois diversifis.</p><p>retour en images</p><p>30 juin</p><p>Crmonie daccueil Clause-Bois Badeau</p><p>Cest sous un soleil radieux que Bernard Decaux, et plusieurs de ses adjoints, ont rencontr les nouveaux habitants du quartier Clause-Bois Badeau dans le cadre dune crmonie daccueil organise conjointement par la municipalit de Brtigny et la Sorgem, matre douvrage. Loccasion pour le Maire de faire le rcit aux nouveaux venus de lhistoire des graineteries Clause, lorigine du projet du quartier et sa philosophie. Cette prise de parole a t suivie dun moment convivial o lus et habitants ont pris le temps dchanger.</p><p>4 juiLLet</p><p>inauguration de la rsidence du Chemin du vieux pav </p><p>En prsence de Seymour Morsy, prfet dlgu pour lEgalit des Chances, de Frdric Petita, Vice-Prsident du Conseil Gnral de lEssonne en charge du logement et de lhabitat, dOlivier Lonhardt, Prsident de la Commu-naut dAgglomration du Val dOrge, de plusieurs lus et de diffrents acteurs du projet, Bernard Decaux a inaugur la rsidence du Chemin du Vieux Pav. Il sagit dun ensemble de 27 logements sociaux destin aux gens du voyage sdentariss. Cette opration a t finance en trs grande partie par le groupe Opievoy et un grand nombre dinstitutions: lEtat, le Conseil Rgional, le Conseil Gn-ral, la Communaut dagglomration du Val dOrge. La ville en prenant linitiative, en 2008, de se porter acqureur des terrains, contribue au financement hauteur de 2,46 % soit 137000 .</p></li><li><p>* Parole * septembre 2012 *</p><p>5</p><p> MAgAzine / retour en images </p><p>13 juiLLet</p><p>entre ppites de couleurs et gouttes de pluie </p><p>La pluie voulait tre de la partie ! Elle y tait donc et mme si elle a rendu latmosphre plus humide, elle na pas pour autant, gch compltement la fte ! Le feu dartifice de Brtigny, tir au bassin du Carouge, a eu, comme chaque anne, ses admirateurs et a russi faire oublier les parapluies! Tous les ans, la Ville offre aux Brtignolais ce moment de convivialit mais aussi de prouesses pyrotechniques et de frie. </p><p>25 aout</p><p> 68me anniversaire </p><p>de la libration de Brtigny</p><p>Bernard Decaux, lors du discours quil a prononc loc-casion du 68me anniversaire de la libration de Br-tigny, a rendu hommage tous ces gens qui se sont unis au-del de leurs diffrences pour que la vie puisse conti-nuer aprs des annes de guerre. Le Maire tait entour de Sylvie Daeninck, adjointe au Maire charge de la jeunesse et de lemploi, de Michel Parrot, adjoint au Maire charg, en particulier, du protocole de lensemble des crmonies commmoratives, ainsi de reprsentants de lassociation des anciens combattants des pompiers. La crmonie, qui sest droule au square de la Rsistance, a t suivie dun moment convivial.</p><p>5 juiLLet</p><p>erDF, eDF et la mairie de Brtigny signent un nouveau </p><p>contrat de concession</p><p>Bernard Decaux, Jrme Baloge, directeur territorial ERDF Essonne et Franck Chauveau, directeur dve-loppement territorial EDF Essonne ont sign un nouveau trait de concession. Ce document prcise les droits et les devoirs des parties signataires (conditions de rac-cordement, engagement de qualit de fourniture dlec-tricit). ERDF est le gestionnaire de 95% du rseau de distribution dlectricit franais. Pour le compte des collectivits locales, propritaires des rseaux, len-treprise exploite, dveloppe et entretient les 1 293 400 kilomtres de lignes lectriques partout en France, dont celles de Brtigny. Le nouveau contrat a t sign pour une dure de 30 ans.</p></li><li><p>* septembre 2012 * Parole *MAgAzine </p><p>6</p><p>En automne, en hiver, au printemps et en t, les associations font partie de notre quotidien. Au-del de leurs activits respectives, certaines sinvestissent dans diffrentes actions communales. Une chose est certaine: les associations brtignolaises font partie de lidentit de la ville et sont lun des moteurs de son dynamisme.</p><p>Les associations, le rythme dune saison</p></li><li><p>* Parole * septembre 2012 *</p><p>7</p><p>Les associations, le rythme dune saison</p><p> MAgAzine / dossier </p><p>un tissu associatif actif et vari</p><p>tion danse. Cest en se rendant au Forum des associations que chaque membre de la famille a trouv une activit qui est vite devenue une pas-sion. Cette anne, il se droulera le 8 septembre la salle Maison Neuve de 9h 19h. Prpar depuis plusieurs mois par le service de la Vie Asso-ciative de la mairie, en collaboration avec les associations elles-mmes, ce grand rendez-vous annuel est trs attendu des habitants de la com-mune. Ils peuvent, en un seul jour et au mme endroit, rencontrer tous les bnvoles de ces nombreuses structures qui figurent sur le guide distribu en mme temps que ce magazine.</p><p>un change permanentPour que ces associations existent en harmonie les unes avec les autres, les services municipaux ont cr la boutique de la Vie Associative. Pierre Lefvre, le responsable, explique : Notre bureau est un lieu daccueil, dinformations et de conseils pour toute personne dsireuse de crer une asso-</p><p>ciation ou damliorer la gestion de cette dernire. Pour quelle bnficie de notre aide, elle doit tre domicilie Brtigny ou avoir une activit en faveur des Br-tignolais. Notre travail consiste aussi dvelopper une certaine conscience col-lective o chacun reconnat lexistence de lautre et accepte, par exemple, de partager une salle. Bien sr, notre sou-tien est entirement gratuit . Lautre raison de la grande popularit des associations rside dans leur capa-cit faire partie du quotidien des habitants. Le CSB Rugby tient chaque anne un stand de restauration ra-pide loccasion du vide grenier doctobre. Participer cet vne-ment trs pris des Brtignolais per-met au club de se faire remarquer et daffirmer ses valeurs de partage et de solidarit. Des notions essen-tielles pour la ville qui ne cesse de les encourager. </p><p>Deux associations sont emblma-tiques de ces valeurs : Lpicerie so-ciale Sucre dorge qui propose aux personnes revenus modestes de faire leurs courses en ne rglant que 10% de la somme totale et Les Restos du cur. Martine Lefvre, la respon-sable, tmoigne: nous sommes instal-ls Brtigny depuis 27 ans. Nous avons de bonnes relations avec la mairie et nous travaillons rgulirement ensemble car nous avons la mme exigence: rendre le quotidien de certains habitants plus facile. Lors du Festival de la Diversit et de la Solidarit, nous avons tenu un stand qui nous a permis de rcolter presque 400 petits pots pour bb alors que nous en manquions.</p><p>En France, on dnombre plus dun mil-lion dassociations. Brtigny est dans cette dynamique et propose ses ha-bitants une kyrielle dactivits grce laction municipale qui encourage cette pluralit. Lobjectif est que chaque Br-tignolais puisse trouver structure son pied dans le domaine culturel, humanitaire, social, ludique, solidaire ou sportif. Cest un enjeu important puisque la valorisation de lindividua-lisme a engendr une socit de moins en moins solidaire. La recherche du lien social devient primordiale. La mai-rie veut que le bien vivre ensemble ne soit pas quun simple slogan, mais un vritable chantier toujours en construction. </p><p>A Brtigny, chacun peut trouver son bonheur. Paul joue au CSB Rugby, Virginie, sa femme, apprend aimer la nature avec lAssociation inter-communale des naturalistes du Val dOrge , tandis que leurs enfants, Louis et Elsa, sont inscrits respecti-vement la Socit Musicale lAve-nir et lAmicale Laque sec-</p><p>Dmonstration de Kung-Fu lors du Forum des Associations</p><p>Les restos du coeur sont installs Brtigny depuis 27 ans</p></li><li><p>* septembre 2012 * Parole *</p><p>8</p><p>MAgAzine / dossier </p><p>Lidentit dune ville</p><p>Travailler de concert permet dtre plus efficace et dtre mieux identi-fi par les habitants. Le carnaval de la vil...</p></li></ul>